CADRE CONJOINT HUMANITAIRE – DEVELOPPEMENT (JHDF)  DANS LE CADRE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE  POURQUOI UN JHDF ?  QUELS ACT...
<ul><li>POURQUOI UN JHDF ? </li></ul><ul><li>Priorité stratégique No. 3 du FSTP 2011-2013: Promouvoir la sécurité alimenta...
<ul><li>JHDF : QUELS ACTEURS IMPLIQUÉS ? </li></ul><ul><li>Délégations de l’UE et experts de ECHO  </li></ul><ul><li>Avec ...
COMMENT ? En suivant ensemble un  processus  en 5 étapes  Etape 1 :  Discussion sur la nature de la crise Etape 2 :  Ident...
UN EXEMPLE  INSPIRÉ  D’UNE INONDATION AU BURKINA FASO
Etape 1 : Discussion sur la crise  Inondations en zones rurales  Etape 2 : Population ciblée  300 000 personnes déjà vulné...
Etape 3 : Analyse des causes de l’insécurité alimentaire Causes ayant dégradé la situation de la population ciblée et cont...
UN MODÈLE CAUSAL Impact direct  de l’inondation Contribue à Impact indirect de l’inondation
Cheptel, champs, greniers détruits Ecoles abîmées Maisons détruites Routes communales détruites Périmètres irrigués abimés...
Cheptel, champs, greniers détruits Ecoles abîmées Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionne...
Cheptel, champs, greniers détruits Ecoles abîmées Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionne...
Cheptel, champs, greniers détruits Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marché...
Etape 4 :  Identification de la réponse de la CE (en cours, programmée ou prévue)
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des ...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Amélioration du fonctionnement ...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilit...
Etape 5 :  Analyse des risques et lacunes des interventions de l’UE &  Préparation d’un plan d’action
<ul><li>ANALYSE DES INTERVENTIONS DE LA CE </li></ul><ul><li>Lacunes ? </li></ul><ul><li>Duplications? </li></ul><ul><li>C...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilit...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilit...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilit...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilit...
<ul><li>CHRONO-COHÉRENCE </li></ul><ul><li>Analyse de la chronologie et  du déroulement des actions </li></ul><ul><li>Iden...
Cheptel, champs, greniers détruits Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marché...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux ...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Réhabilitation écoles Périmètres irrigués abimés Digues détruites Réhabilitation ...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Réhabilitation écoles Réhabilitation  périmètres irrigués Réhabilitation pâturage...
Reconstitution cheptel, champs, greniers Réhabilitation  périmètres irrigués Réhabilitation pâturages Réhabilitation route...
Etape 5 :  Préparation d’un plan d’action
Niveaux d’intervention Phase 0 Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Supra - national (Régional) Reforestation National Plan ges...
Niveaux d’intervention ECHO Enveloppe B / FSTP Programmes  géographiques Programme régional Autres bailleurs Phase 0 Actio...
<ul><li>SUITES DU PROCESSUS </li></ul><ul><li>Appui technique et formation </li></ul><ul><ul><li>18-20 juillet à Bruxelles...
<ul><li>UNE SÉLECTION DE DOCUMENTS SUR :  www.reseau-rosa.eu </li></ul><ul><li>Lier l’urgence, la réhabilitation et le dév...
<ul><li>UNE SÉLECTION DE DOCUMENTS SUR : </li></ul><ul><li>www.reseau-rosa.eu </li></ul><ul><li>Renforcer la capacité de r...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Seance on line jhdf vflg f-rrevafterrecording

398 vues

Publié le

fvsdfes

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
398
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le lien entre l’Humanitaire et le Développement est un sujet débattu depuis de nombreuses années. Sur le terrain il s’agit d’un défi complexe!
  • Ce défi a été relevé par la CE dans le cadre du Programme Thématique Sécurité Alimentaire. La Commission a approuvé ce programme qui mentionne qu’un cadre commun entre les actions Humanitaires et celles du Développement devrait être préparé dans chacun des pays bénéficiaires.
  • Mais pour cela il faut d’abord une forte volonté de travailler ensemble. Délégations, experts d’ECHO, collègues de DEVCO et d’ ECHO et si possible partenaires engagés dans la lutte contre la faim. Il s’agit d’un exercice au plus près du terrain. Ce n’est, surtout pas, une procédure de plus mais au contraire un processus commun. Processus où chacun apprend des autres et en retour apprend aux autres. En effet, chacun voit la crise alimentaire en fonction de son propre positionnement et de ses propres responsabilités.
  • Il est proposé de préparer ce « Cadre Commun Humanitaire Développement » en parcourant 5 étapes: Etape 1: On échange sur la nature de la crise afin de tirer profit de la vision de chacun. Il ne s’agit pas ici d’analyser en profondeur les choses mais plutôt de poser des éléments de contexte. Etape 2: On identifie la population la plus vulnérable qu’il convient de cibler Etape 3: On réalise une analyse commune de l’ensemble des causes qui expliquent la vulnérabilité et l’insécurité alimentaire de cette population. Etape 4: On s’informe mutuellement sur les interventions en cours, programmées ou à planifier qui adressent ces causes. Etape 5: Après avoir analysé la cohérence de ces interventions, on se met d’accord sur des priorités et sur le « cadre commun Humanitaire-Développement »
  • Voyons comment nous avons procédé sur une situation imaginaire inspirée par la dernière inondation au Burkina Faso. Cet exercice a été réalisé avec des collègues des Délégations du Mali et du Burkina Faso, avec des experts d’ECHO du bureau régional à Dakar et du Bureau d’ECHO au Burkina.
  • Dans la première étape, chacun a été invité à exposer sa propre vision sur cette catastrophe. S’agit-il d’une catastrophe exceptionnelle ou d’un évènement qui se répète et qui a eu des conséquences dramatiques en raison d’autres facteurs aggravant ? La deuxième étape, consiste à identifier ensemble les populations les plus vulnérables touchées par l’inondation et qui ont une « sécurité alimentaire » très précaire. Ici 300.000 personnes déjà très vulnérables ont été affectées par le désastre. Notre objectif est de promouvoir une sécurité alimentaire durable pour cette population.
  • Passons maintenant à l’analyse des causes.
  • La couleur de chaque flèche a une signification particulière.
  • Un des premiers effets de l’inondation c’est la destruction de nombreuses infrastructures. Les gros barrages d’importance nationale ont été mis dans la colonne « Niveau national ». Les routes provinciales dans la colonne « niveau provincial » Dans les diapositives suivantes on poussera l’analyse jusqu’aux niveaux des ménages et des individus.
  • La violence de l’inondation a été amplifiée quand les barrages et digues ont brutalement cédé ce qui a formé une dangereuse lame d’eau. Les destructions des investissements productifs ont fortement dégradé les moyens d’existence des populations touchées. Le fonctionnement du marché a été indirectement affecté, notamment en raison de la destruction de moyens de communication. En retour, la hausse des prix a aggravé encore plus la situation financière des ménages les plus pauvres.
  • La perte ou la destruction partielle des moyens d’existence ont eu un impact direct sur les membres des ménages qui n’ont plus eu accès aux aliments, aux soins de santé, à l’habitat et à l’éducation.
  • Toutes les causes identifiées précédemment sont le résultat direct ou indirect de l’inondation. Elles sont aussi le résultat de mauvaises politiques sectorielles. Les barrages ont cédé car ils n’étaient pas entretenus. Les populations les plus vulnérables ont tout perdu car elles n’ont pas été alertées en raison du dysfonctionnement du système d’alerte. Tout cet enchainement « causes, effets, causes » a vite conduit à l’aggravation de l’insécurité alimentaires et plus globalement à la détérioration des conditions de vie de tous les membres des ménages.
  • Il est possible que la Commission Européenne (CE) intervienne déjà sur les causes identifiées ou qu’elle ait prévu de le faire. En fonction de chaque contexte, la Commission Européenne établis ses priorités. Ces priorités doivent être définies ou validées sur la base de l’analyse conjointe présentée à l’étape précédente. Dans le cas présent la priorité pour la Commission Européenne c’est d’agir avec d’autres bailleurs et avec son partenaire national, sur un ensemble diversifié de causes ayant contribué le plus à l’extrême fragilité de population pauvres affectées par le désastre. Identifions toutes ces actions, en cours ou prévues dans l’exemple sur lequel nous travaillons.
  • ECHO est intervenu en urgence pour sauver des vies, pour renforcer les moyens d’existence des ménages et enfin pour réaliser des travaux de restauration de petites routes dans le cadre d’un programme nourriture en échange de travail.
  • Des interventions financées par le Programme Thématique de sécurité alimentaire et par une « dotation spéciale » dit enveloppe B sont programmées ou prévues.
  • Dans le cadre du partenariat entre la Commission Européenne et le Pays, une coopération s’était engagée sur la formulation et la mise en œuvre d’une politique portant sur les infrastructures. Au niveau régional il est prévu d’agir sur la reforestation dans le cadre d’un programme négocié par l’UE avec ses partenaires régionaux.
  • Chacune des interventions identifiées précédemment doit être analysée pour s’assurer qu’elle est à l’échelle du problème. Il se peut qu’une intervention en cour ou prévu nécessite une forte amélioration ou réorientation afin de pouvoir contribuer à notre objective commun, c’est-à-dire: promouvoir la Sécurité Alimentaire des populations affectées par le désastre . La cinquième étape consistera à analyser la mise en cohérence d’ interventions de la CE
  • Il faudra pour cela identifier les lacunes, les duplications inutiles, les possibles contradictions. Il faudra aussi adresser les problèmes de durabilité et la stratégie de sortie pour les humanitaires.
  • Les lacunes doivent être identifiées. Dans le diagramme présente on voit que des interventions additionnelles sont nécessaires sinon c’est l’ensemble de la stratégie, et in fine la sécurité alimentaire qui peut être remis en cause. Par exemple dans le cas présent il ne serait pas raisonnable d’aider à la reconstruction des maisons en zones inondables, mais pour cela il faut qu’un plan de gestion de zones inondables ait été fait
  • Certaines actions peuvent être soutenues soit par des interventions Humanitaire ou bien par des interventions de développement. S’agit-il d’une duplication inutile ou d’une synergie?
  • Certaines actions peuvent avoir des effets pervers. Ce serait ici le cas d’une aide alimentaire de longue durée qui pourrait avoir un effet négatif sur le marché local.
  • Enfin comment peut on contribuer à la durabilité des actions entreprises et à la stratégie de sortie d’ECHO, si des politiques aux niveaux provincial et national n’assurent pas une prise de relai efficace ?
  • Il faudra aussi que les différentes interventions soient réalisées au bon moment et dans des séquences logiques. Dans le cas présent nous avons regroupé les actions par phase de 0 a 4.
  • En phase 0 ECHO lance des interventions d’urgence pour sauver des vies.
  • En phase 1 il était prévu de lancer des actions pour reconstituer des moyens d’existence. Le diagramme ci-dessus montre qu’il est nécessaire d’intégrer dans cette phase les interventions qui clignotent et qui initialement avaient été programmées pour plus tard sinon: On risque de reconstruire en zone inondable On maintient bloqué le développement économique des ménages et des villages en raison de l’absence de moyens de communication.
  • De façon similaire, il faut intégrer en phase 2 le soutien à la politique d’éducation du pays, sinon le plan de reconstruction des écoles risque d’être incohérent. Il faut aussi s’assurer que les travaux de réhabilitation des routes, correspondent à de bons standards et que leur entretien sera assurée dans le cadre d’une politique nationale dont la réforme doit être soutenue immédiatement.
  • En phase 3, il n’est pas possible de réhabiliter des périmètres d’irrigation sans que les barrages et digues ne soient aussi en cours de reconstruction. Leur réhabilitation et reconstruction doivent donc être intégrées dans cette phase.
  • La phase 4 ne pose pas de problème particulier de chronologie.
  • Il est possible maintenant de dessiner un plan d’action cohérente intégrant les actions humanitaires et celles de développement.
  • Les actions du plan commun sont organisées de façon chronologique et par niveau d’intervention.
  • Les actions sont aussi réparties par programmes: EN BLEU: Programme humanitaire  ( bureaux d’ ECHO + DG ECHO). En ROSE: Programme développement Thématique (Délégation/DEVCO + partenaires du Pays) EN JAUNE: Programme développement Géographique (Délégation/DEVCO +Gouvernement du Pays ) EN VERT PALE: Programme Régional (Délégation « régionale »/ DEVCO + structures régionales officielles et autres partenaires) EN BLEU CLAIR: Interventions d’autres bailleurs.
  • Afin d’appliquer et de développer la méthodologie présentée, des formations et un appui technique des DG ECHO et DEVCO sont en cours de préparation. La méthodologie ici présentée doit être appliquée, testée et améliorée avec la participation de nous tous. Il est recommandé que la préparation d’un cadre commun humanitaire-développement soit fait de façon participative à l’occasion d’un séminaire ou d’une série de réunions.
  • Des informations sont accessibles sur le site de ROSA.
  • Un grande merci aux collègues qui ont participé à la préparation de cette présentation: Cyprien Fabre, Sigrid Kulkhe, Jan Eijskenaar et Jean Louis Mosser du bureau régional ECHO à Dakar, Ronan Pecheur de la Délégation au Burkina Faso, Eric Pitois du bureau ECHO au BF Alain Houyoux de la Délégation du Mali Juan Luis Prades de l’unité DEVCO R7 Et merci pour votre attention
  • Seance on line jhdf vflg f-rrevafterrecording

    1. 1. CADRE CONJOINT HUMANITAIRE – DEVELOPPEMENT (JHDF) DANS LE CADRE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE POURQUOI UN JHDF ? QUELS ACTEURS ? COMMENT FAIRE ? QUELLES SUITES ?
    2. 2. <ul><li>POURQUOI UN JHDF ? </li></ul><ul><li>Priorité stratégique No. 3 du FSTP 2011-2013: Promouvoir la sécurité alimentaire des plus pauvres dans des situations “exceptionnelles” </li></ul><ul><li>Pour contribuer à cet objectif, les acteurs humanitaires et de développement doivent travailler ensemble : </li></ul><ul><li>Préparation conjointe d’un cadre commun Humanitaire-Développement </li></ul>
    3. 3. <ul><li>JHDF : QUELS ACTEURS IMPLIQUÉS ? </li></ul><ul><li>Délégations de l’UE et experts de ECHO </li></ul><ul><li>Avec l’appui du siège (DEVCO, ECHO) </li></ul><ul><li>Si possible, en collaboration avec d’autres donateurs et partenaires </li></ul><ul><li>Principes à respecter : </li></ul><ul><li>Un exercice “décentralisé” </li></ul><ul><li>Un accent mis sur le processus commun de construction du JHDF plus que sur la procédure </li></ul>
    4. 4. COMMENT ? En suivant ensemble un processus en 5 étapes Etape 1 : Discussion sur la nature de la crise Etape 2 : Identification de la population la plus vulnérable à cibler Etape 3 : Analyse commune des causes de l’insécurité alimentaire de la population ciblée Etape 4 : Identification des réponses de l’UE Etape 5 : « Evaluation » de la cohérence de la réponse, définition des priorités, élaboration d’un cadre commun
    5. 5. UN EXEMPLE INSPIRÉ D’UNE INONDATION AU BURKINA FASO
    6. 6. Etape 1 : Discussion sur la crise Inondations en zones rurales Etape 2 : Population ciblée 300 000 personnes déjà vulnérables, affectées par l’inondation <ul><li>Rappel important : L’objectif du FSTP est de promouvoir la sécurité alimentaire de cette population très pauvre affectée par ce désastre. </li></ul>
    7. 7. Etape 3 : Analyse des causes de l’insécurité alimentaire Causes ayant dégradé la situation de la population ciblée et contribué à la détérioration de son insécurité alimentaire
    8. 8. UN MODÈLE CAUSAL Impact direct de l’inondation Contribue à Impact indirect de l’inondation
    9. 9. Cheptel, champs, greniers détruits Ecoles abîmées Maisons détruites Routes communales détruites Périmètres irrigués abimés Pâturages détruits Barrage détruit Routes provinciales détruites Digues détruites Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    10. 10. Cheptel, champs, greniers détruits Ecoles abîmées Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Routes communales détruites Digues détruites Pâturages détruits Routes provinciales détruites Barrage détruit Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Erosion du capital financier MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    11. 11. Cheptel, champs, greniers détruits Ecoles abîmées Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Routes communales détruites Digues détruites Pâturages détruits Routes provinciales détruites Barrage détruit Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Erosion du capital financier MOYENS D’EXISTENCE Accès réduit alimentation Accès réduit santé Accès réduit habitat Accès réduit éducation Détérioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    12. 12. Cheptel, champs, greniers détruits Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Routes communales détruites Digues détruites Pâturages détruits Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Erosion du capital financier Accès réduit alimentation Accès réduit santé Accès réduit habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Dysfonctionnement système alerte province Dysfonctionnement système alerte commune Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Déforestation Barrage détruit Manque d’entretien et de surveillance des barrages Mauvaise conception des routes et faible entretien Faible investissement éducation Routes provinciales détruites Détérioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    13. 13. Etape 4 : Identification de la réponse de la CE (en cours, programmée ou prévue)
    14. 14. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Digues détruites Pâturages détruits Routes provinciales détruites Barrage détruit Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Dysfonctionnement système alerte province Dysfonctionnement système alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Mauvaise conception des routes et faible entretien Manque d’entretien et de surveillance des barrages Faible investissement éducation Déforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    15. 15. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Amélioration du fonctionnement marchés communaux Réhabilitation digues Réhabilitation pâturages Routes provinciales détruites Barrage détruit Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte province Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Enveloppe B / FSTP Faible investissement éducation Manque d’entretien et de surveillance des barrages Mauvaise conception des routes et faible entretien Déforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    16. 16. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilitation pâturages Reconstruction barrages Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte province Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Enveloppe B / FSTP Programme géographique Programme régional Amélioration planification et entretien des routes Amélioration de l’entretien et de surveillance des barrages Faible investissement éducation Routes provinciales détruites Reforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    17. 17. Etape 5 : Analyse des risques et lacunes des interventions de l’UE & Préparation d’un plan d’action
    18. 18. <ul><li>ANALYSE DES INTERVENTIONS DE LA CE </li></ul><ul><li>Lacunes ? </li></ul><ul><li>Duplications? </li></ul><ul><li>Contradictions ? </li></ul><ul><li>Problèmes de durabilité et de stratégie de sortie (pour les humanitaires) ? </li></ul>
    19. 19. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilitation pâturages Routes provinciales détruites Reconstruction barrages Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte province Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Enveloppe B / FSTP Programme géographique Programme régional Gaps? Autres Bailleurs? Amélioration planification et entretien des routes Amélioration de l’entretien et de surveillance des barrages Faible investissement éducation Reforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    20. 20. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilitation pâturages Routes provinciales détruites Reconstruction barrages Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte province Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Enveloppe B / FSTP Programme géographique Programme régional Duplication ou renforcement ? Reforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration planification et entretien des routes Amélioration de l’entretien et de surveillance des barrages Faible investissement éducation Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    21. 21. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilitation pâturages Routes provinciales détruites Reconstruction barrages Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte province Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Enveloppe B / FSTP Programme géographique Programme régional Contradictions? Reforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration planification et entretien des routes Amélioration de l’entretien et de surveillance des barrages Faible investissement éducation Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    22. 22. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Reconstruction maisons Réhabilitation digues Réhabilitation pâturages Routes provinciales détruites Reconstruction barrages Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte province Mise en place d’un système fonctionnel d’alerte commune ECHO Réhabilitation des routes communales Enveloppe B / FSTP Programme géographique Programme régional Durabilité? Reforestation Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Amélioration planification et entretien des routes Amélioration de l’entretien et de surveillance des barrages Faible investissement éducation Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    23. 23. <ul><li>CHRONO-COHÉRENCE </li></ul><ul><li>Analyse de la chronologie et du déroulement des actions </li></ul><ul><li>Identification des différentes phases d’intervention ( et du phasing out ) </li></ul>
    24. 24. Cheptel, champs, greniers détruits Périmètres irrigués abimés Maisons détruites Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Digues détruites Pâturages détruits Routes provinciales détruites Barrage détruit Erosion du capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence gestion des zones inondables Absence système d’alerte nationale Dysfonctionnement système alerte province Dysfonctionnement système alerte commune Routes communales détruites Phase 0 0 0 0 Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Déforestation Barrage détruit Manque d’entretien et de surveillance des barrages Mauvaise conception des routes et faible entretien Faible investissement éducation Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Ecoles abîmées MOYENS D’EXISTENCE Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    25. 25. Reconstitution cheptel, champs, greniers Périmètres irrigués abimés Destruction & Dysfonctionnement des marchés communaux Digues détruites Réhabilitation pâturages Routes provinciales détruites Barrage détruit Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès rétabli éducation Absence système d’alerte nationale Dysfonctionnement système alerte province Dysfonctionnement système alerte commune MOYENS D’EXISTENCE Reconstruction maisons 1 1 1 Phase 1 1 1 1 Réhabilitation des routes communales Plan gestion zones inondables Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Déforestation Manque d’entretien et de surveillance des barrages Mauvaise conception des routes et faible entretien Faible investissement éducation Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Ecoles abîmées Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    26. 26. Reconstitution cheptel, champs, greniers Réhabilitation écoles Périmètres irrigués abimés Digues détruites Réhabilitation pâturages Réhabilitation routes provinciales Barrage détruit Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès rétabli éducation Absence système d’alerte nationale Dysfonctionnement système alerte province Dysfonctionnement système alerte commune MOYENS D’EXISTENCE Reconstruction maisons Réhabilitation des routes communales Plan gestion zones inondables Phase 2 2 2 Bonne planification et gestion des routes 2 Politique investissement éducation 2 Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Déforestation Manque d’entretien et de surveillance des barrages 2 Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Niveau National Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    27. 27. Reconstitution cheptel, champs, greniers Réhabilitation écoles Réhabilitation périmètres irrigués Réhabilitation pâturages Réhabilitation routes provinciales Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Absence système d’alerte nationale Dysfonctionnement système alerte province Dysfonctionnement système alerte commune MOYENS D’EXISTENCE Reconstruction maisons Réhabilitation des routes communales Plan gestion zones inondables Politique investissement éducation Phase 3 3 3 Réhabilitation digues Reconstruction barrage 3 Mesures d’entretien et de surveillance des barrages 3 Bonne planification et gestion des routes Absence de formulation ou mise en œuvre de politique de gestion des bassins versants Déforestation Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    28. 28. Reconstitution cheptel, champs, greniers Réhabilitation périmètres irrigués Réhabilitation pâturages Réhabilitation routes provinciales Reconstitution capital financier Accès rétabli alimentation Accès rétabli santé Accès rétabli habitat Accès réduit éducation Mise en place système fonctionnel d’alerte nationale Mise en place système fonctionnel alerte province Mise en place système fonctionnel alerte commune Politique de gestion des bassins versants Reforestation MOYENS D’EXISTENCE Reconstruction maisons Réhabilitation des routes communales Plan gestion zones inondables Réhabilitation digues Reconstruction barrage Phase 4 4 4 4 Politique investissement éducation Mesures d’entretien et de surveillance des barrages Bonne planification et gestion des routes Amélioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie Amélioration du fonctionnement marchés communaux 4 4 Réhabilitation écoles Niveau national Niveau province Niveau commune Niveau village Niveau individu Niveau ménage Niveau supra national
    29. 29. Etape 5 : Préparation d’un plan d’action
    30. 30. Niveaux d’intervention Phase 0 Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Supra - national (Régional) Reforestation National Plan gestion zones inondables ---------------------> ---------------------> Politiques routes Pol. éducation ---------------------> ---------------------> ---------------------> Reconstr. barrages Pol. barrages ---------------------> ---------------------> ---------------------> ---------------------> Gestion bassins versants Système alerte Province Réhabilitation routes provinciales ---------------------> Réhabilitation digues ---------------------> ---------------------> Système alerte Commune Réhab. routes communales ---------------------> ---------------------> ---------------------> Villages Réhab. pâturages Réhabilitation écoles ---------------------> Réhabilitation périmètres irrigués ---------------------> ---------------------> Système alerte Ménages Reconstitution cheptel, champs, grenier Reconstr. maisons ---------------------> ---------------------> ---------------------> ---------------------> Individus Actions directes : Assistance hum. Santé ---------------------> ---------------------> Sécurité alim (TS) ---------------------> --------------------->
    31. 31. Niveaux d’intervention ECHO Enveloppe B / FSTP Programmes géographiques Programme régional Autres bailleurs Phase 0 Actions directes : Assistance hum. Santé Phase 1 Sécurité alim. (TS) Réhab. pâturages Reconstruction maisons Plan gestion zones inondables Phase 2 Pol. routes Réhabilitation routes provinciales Réhabilitation écoles Pol. éducation Phase 3 Réhabilitation digues Reconstruction barrage Pol. barrages Réhabilitation périmètres irrigués Phase 4 Systèmes d’alerte province et commune Reforestation Système d’alerte au niveau national Gestion bassins versants Reconstitution cheptel, champs, grenier
    32. 32. <ul><li>SUITES DU PROCESSUS </li></ul><ul><li>Appui technique et formation </li></ul><ul><ul><li>18-20 juillet à Bruxelles : Formation “Acting in transition” </li></ul></ul><ul><ul><li>Fournir un appui au personnel de la CE/UE pour préparer le JDHF </li></ul></ul><ul><ul><li>Contribuer à une meilleure compréhension des politiques de la CE/EU, des règlements et des modalités administratives appliquées aux situations de transition </li></ul></ul>
    33. 33. <ul><li>UNE SÉLECTION DE DOCUMENTS SUR : www.reseau-rosa.eu </li></ul><ul><li>Lier l’urgence, la réhabilitation et le développement – COM(1996) 153 – Avril 1996 </li></ul><ul><li>LRRD. Evaluation – COM(2001) 153 – Avril 2001 </li></ul><ul><li>Gouvernance dans le Consensus Européenne pour le Développement– COM(2006) 421 – Août 2006 </li></ul><ul><li>Vers une réponse de l’UE aux situations de fragilité – COM(2007) 643 – Octobre 2007 </li></ul><ul><li>Conclusions du Conseil de l’UE sur la sécurité et le développement - Novembre 2007 </li></ul>
    34. 34. <ul><li>UNE SÉLECTION DE DOCUMENTS SUR : </li></ul><ul><li>www.reseau-rosa.eu </li></ul><ul><li>Renforcer la capacité de réaction de l’UE en cas de catastrophes – COM(2008)130 – Avril 2008 </li></ul><ul><li>Stratégie de l’UE pour le soutien à la réduction des risques de catastrophes dans les PED – COM(2009) 84 – Février 2009 </li></ul><ul><li>Programme FSTP : Document de stratégie thématique (update) et programme indicatif pluriannuel 2011-2013 – Décembre 2010 </li></ul><ul><li>ROSA Newsletter No. 8 : Le lien entre l’urgence, la réhabilitation et le développement – Août 2008 </li></ul>

    ×