LES          LEVURES   Champignons unicellulaires   Se divisent par bourgeonnement       Candida ++       Cryptococcus  ...
LESCANDIDOSES
INTRODUCTIONLes candidoses:   Affections cosmopolites provoquées par des levures    du genre Candida   + 80% des infecti...
Agent pathogène Nombreuses espèces Candida albicans : 60% des levures                     commensal du TD Autres espèce...
PHYSIOPATHOLOGI       E
HabitatCandida albicans      Saprophyte des muqueuses digestives etgénitalesCandida non albicans:    C.glabrata; C.tropica...
Facteurs de risque        Champignon opportunisteI- Les candidoses superficielles: - Physiologiques: Ages extrêmes (nouvea...
Facteurs            favorisantsII- Candidoses invasives: Colonisation par des levures du genre Candida Antibiothérapie Neu...
Facteurs favorisants la contamination par les levures :Séjour en unité de soins intensifs
Physiopathologie des candidoses invasives
Candidose systémique       physiopathologieTransmission: Endogène (foyer digestif)              Exogène (acte thérapeutiqu...
CLINIQUE
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:     - Candidoses buccales     - Candidoses oesophagiennes     - Candi...
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:      Candidoses buccales:     - Muguet     - Perlèche     - Candidose...
Muguet buccal chez un enfant                                 enduit crémeux blanchâtre                                    ...
Muguet buccal chez un sidéen
Perlèche à C. albicans: fissuration au  niveau des commissures labiales
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:     - Candidoses buccales     - Candidoses oesophagiennes     - Candi...
Candidose oesophagienneEnduit blanchâtre recouvrant la muqueuseSIDA++
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:     - Candidoses buccales     - Candidoses oesophagiennes     - Candi...
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:     - Candidoses buccales     - Candidoses oesophagiennes     - Candi...
Candidoses superficielles   Candidose vulvo-vaginale (CVV):- 75% des femmes en activité génitale:    au moins un épisode ...
Candidoses superficielles           Candidose vulvo-vaginale           enduit blanchâtre recouvrant           une muqueuse...
Candidoses superficielles   Balanoposthite:    - Érythème intense de la    muqueuse    - Parfois enduit blanchâtre    - P...
Candidoses superficielles   Candidose urinaire:Infection ascendante: contamination à partir de la                       f...
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:     - Candidoses buccales     - Candidoses oesophagiennes     - Candi...
Candidoses superficielles3) Candidoses cutanées et unguéales:     Intertrigo à Candida:      - Intertrigo des grands plis...
Intertrigo des grands plis                             Candidose du pli axillaire                            aspect érythé...
Intertrigo des grands plis  Intertrigo candidosique           Candidose du pli     des plis inguinaux               interf...
Intertrigo des petits plis                               Intertrigo inter-digitopalmaire:                               fi...
Périonyxis et onyxis à Candida      Ongles des doigts ++         Femmes ++Pénétration proximale de Candida: périonyxisTumé...
Périonyxis + onyxis à      Candida
Candidoses superficielles3) Candidoses cutanées et unguéales:     Intertrigo à Candida:      - Intertrigo des grands plis...
Candidose cutanée congénitale         Secondaire à une candidose vaginale          maternelle en fin de grossesse        ...
Candidose cutanée acquise                              Affection bénigne                              Apparition après la ...
Candidoses superficielles1)   Candidoses digestives:     - Candidoses buccales     - Candidoses oesophagiennes     - Candi...
Candidose cutanéo-                              muqueuse chronique                      - Affection rare touchant les enfa...
Candidoses              profondesPathologie nosocomiale et iatrogène +++Facteurs favorisants: neutropénie; chirurgie   dig...
Autres localisations tissulaires          d’origine hématogèneOculaire: choriorétiniteRénale : organe le plus fréquemment ...
Manifestations oculairesdes candidoses systémiques            Fond d’œil: choriorétinite            Nodule rétinien jaunât...
Autres formes cliniquesKératites candidosiquesOtomycosesCandidose des héroïnomanes:    rechercher des localisations profon...
Kératomycose à Candidaulcère cornéen ayant résistéaux antibiotiques et auxantiviraux
DIAGNOSTIC
Diagnostic mycologique              Examen directPrélèvement     Culture               Identification
Diagnostic mycologique                   Prélèvement   Peau et ongles : grattage (curette, vaccinostyle;        pinces po...
Prélèvement par écouvillonnagelors d’un muguet buccal
Diagnostic mycologique              Examen directPrélèvement     Culture               Identification
Examen direct (squames ou ongles):nombreuses levures bourgeonnantes         et réfringentes
Examen direct d’un prélèvement vaginalnombreuses levures associées à despseudo-filaments mycéliens(en faveur de la pathogè...
Diagnostic mycologique              Examen directPrélèvement     Culture               Identification
Ensemencement (tubes, boite): entre 2 becs benzène      Milieux de Sabouraud gélosé: ST et SAT      Milieux chromogènesInc...
Diagnostic mycologique              Examen directPrélèvement     Culture               Identification
Aspect macroscopique de       Sur milieu chromogène:      Candida sp.              colonies de C.albicanscolonies lisses b...
Aspect microscopique des levures3 – 10 µmThalle unicellulaire se multipliepar bourgeonnement
Culture                      Levure               Test de blastèse  Tube germinatif -             Tube germinatif +     Ca...
Candida albicans  test de blastèse +(filamentation en sérum à37°C)   Tube germinatif
Test de chlamydosporulation                              milieu RAT / PCB Test d’identification:      galerie API 20Cétude...
Interprétation:Sites stériles (sang; LCR…) :  tout prélèvement profond sans contact avec les  muqueuses ou l’air ambiant ...
Diagnostic des candidoses profondesHémocultures:   Une seule HC + confirme le diagnostic   Mais, sensibilité: 50 à 70%Séro...
Coloration PAS :présence de levures filamenteuses
TRAITEMENT
TRAITEMENT     Candidoses superficiellesMiconazole: Daktarin®Nystatine: Mycostatine®Fluconazole: Triflucan®Kétoconazole: N...
TRAITEMENT    Candidémies et candidoses                disséminéesAmphotéricine B: Fungizone® I.V.Amphotéricine B liposoma...
Fungizone® I.V. (1 mg/kg/j en perfusion)Triflucan® I.V. Candida sensibles (dose de charge: 800 mg relayé par 400 mg/j)La d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Candidose

17 008 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17 008
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
122
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Candidose

  1. 1. LES LEVURES Champignons unicellulaires Se divisent par bourgeonnement Candida ++ Cryptococcus Malassezia Trichosporon Saccharomyces; Rhodotorula
  2. 2. LESCANDIDOSES
  3. 3. INTRODUCTIONLes candidoses: Affections cosmopolites provoquées par des levures du genre Candida + 80% des infections à levures Spectre clinique varié: atteintes superficielles atteintes profondes Rôle du terrain et de certains facteurs favorisants
  4. 4. Agent pathogène Nombreuses espèces Candida albicans : 60% des levures commensal du TD Autres espèces: C. glabrata; C. tropicalis; C.parapsilosis…
  5. 5. PHYSIOPATHOLOGI E
  6. 6. HabitatCandida albicans Saprophyte des muqueuses digestives etgénitalesCandida non albicans: C.glabrata; C.tropicalis; C.parapsilosis… peau muqueuses environnement (aliments, sol, végétaux, eau...)
  7. 7. Facteurs de risque Champignon opportunisteI- Les candidoses superficielles: - Physiologiques: Ages extrêmes (nouveau né, vieillard) Grossesse - Locaux: Transpiration, humidité, microlésions… - Terrain ou maladies sous-jacentes: Hémopathie; SIDA; Endocrinopathie (diabète…) - Traitements médicamenteux: ATB à large spectre; Immunosuppresseurs (corticoïdes, chimiothérapie)
  8. 8. Facteurs favorisantsII- Candidoses invasives: Colonisation par des levures du genre Candida Antibiothérapie Neutropénie prolongée Chirurgie digestive; Diabète déséquilibré Cathéter vasculaire; Alimentation parentérale Ages extrêmes Séjour prolongé en réanimation
  9. 9. Facteurs favorisants la contamination par les levures :Séjour en unité de soins intensifs
  10. 10. Physiopathologie des candidoses invasives
  11. 11. Candidose systémique physiopathologieTransmission: Endogène (foyer digestif) Exogène (acte thérapeutique) Modification de la flore du TD suite à une ATB Croissance rapide des Candida Colonisation Dissémination
  12. 12. CLINIQUE
  13. 13. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: - Candidoses buccales - Candidoses oesophagiennes - Candidoses gastro-intestinales - Candidoses anales2) Candidoses génito-urinaires3) Candidoses cutanées et unguéales4) Candidoses cutanéo-muqueuses chroniques
  14. 14. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: Candidoses buccales: - Muguet - Perlèche - Candidose atrophique - Candidose pseudotumoraleRemarque: la langue noire villeuse n’est pas d’origine fongique
  15. 15. Muguet buccal chez un enfant enduit crémeux blanchâtre recouvrant la langue Candidose buccaleEnduit crémeux blanchâtresur la face interne des joues
  16. 16. Muguet buccal chez un sidéen
  17. 17. Perlèche à C. albicans: fissuration au niveau des commissures labiales
  18. 18. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: - Candidoses buccales - Candidoses oesophagiennes - Candidoses gastro-intestinales - Candidoses anales
  19. 19. Candidose oesophagienneEnduit blanchâtre recouvrant la muqueuseSIDA++
  20. 20. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: - Candidoses buccales - Candidoses oesophagiennes - Candidoses gastro-intestinales - Candidoses anales
  21. 21. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: - Candidoses buccales - Candidoses oesophagiennes - Candidoses gastro-intestinales - Candidoses anales2) Candidoses génito-urinaires3) Candidoses cutanées et unguéales4) Candidoses cutanéo-muqueuses chroniques
  22. 22. Candidoses superficielles Candidose vulvo-vaginale (CVV):- 75% des femmes en activité génitale: au moins un épisode de CVV- Récidive de CVV: 25%- Favorisée par: la grossesse prise d’oestroprogestatifs..- N’est pas une infection sexuellement transmissible- Une candidose intestinale coexiste souvent et doit être traitée
  23. 23. Candidoses superficielles Candidose vulvo-vaginale enduit blanchâtre recouvrant une muqueuse érythémateuse
  24. 24. Candidoses superficielles Balanoposthite: - Érythème intense de la muqueuse - Parfois enduit blanchâtre - Pas d’ulcération
  25. 25. Candidoses superficielles Candidose urinaire:Infection ascendante: contamination à partir de la flore vaginale ou digestive - Urétrites - Cystites - Rarement: «boules fongiques » dans les cavités excrétrices Diabète ++ Sonde vésicale à demeure ++
  26. 26. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: - Candidoses buccales - Candidoses oesophagiennes - Candidoses gastro-intestinales - Candidoses anales2) Candidoses génito-urinaires3) Candidoses cutanées et unguéales4) Candidoses cutanéo-muqueuses chroniques
  27. 27. Candidoses superficielles3) Candidoses cutanées et unguéales:  Intertrigo à Candida: - Intertrigo des grands plis - Intertrigo des petits plis  Périonyxis et onyxis à Candida  Les candidoses cutanées du nouveau-né: - Candidose cutanée congénitale - Candidose cutanée acquise
  28. 28. Intertrigo des grands plis Candidose du pli axillaire aspect érythémateux de la peau avec contours mal limités Candidose des plis sous mammairesPeau érythémateuse, borduremal limitée, suintante,recouverte d’un enduitblanchâtre + papules satellites
  29. 29. Intertrigo des grands plis Intertrigo candidosique Candidose du pli des plis inguinaux interfessierla lésion débute au fond du plipuis s’étend de part et d’autre Peau érythémateuse etdu pli suintante
  30. 30. Intertrigo des petits plis Intertrigo inter-digitopalmaire: fissurations des fonds des plis recouvertes d’enduits blanchâtres Intertrigo inter-orteil candidosiquelésions squameusesblanchâtres humides touchantles 4 espaces interdigito-plantaires
  31. 31. Périonyxis et onyxis à Candida Ongles des doigts ++ Femmes ++Pénétration proximale de Candida: périonyxisTuméfaction rouge, douloureuse, à la base de l’ongleL’onyxis: secondaireatteinte de l’ongle commence au niveau de la partieproximale  ongle se colore en jaune, marron ou en noir
  32. 32. Périonyxis + onyxis à Candida
  33. 33. Candidoses superficielles3) Candidoses cutanées et unguéales:  Intertrigo à Candida: - Intertrigo des grands plis - Intertrigo des petits plis  Périonyxis et onyxis à Candida  Les candidoses cutanées du nouveau-né: - Candidose cutanée congénitale - Candidose cutanée acquise
  34. 34. Candidose cutanée congénitale  Secondaire à une candidose vaginale maternelle en fin de grossesse  infection ascendante  Se révèle à la naissance  Lésions maculo-papuleuses étendues  pustules  desquamation diffuse
  35. 35. Candidose cutanée acquise Affection bénigne Apparition après la naissance Lésion érythémato- squameuse blanchâtreLocalisations: siège - plisÉvolution bénigne sousantifongiques par voie locale
  36. 36. Candidoses superficielles1) Candidoses digestives: - Candidoses buccales - Candidoses oesophagiennes - Candidoses gastro-intestinales - Candidoses anales2) Candidoses génito-urinaires3) Candidoses cutanées et unguéales4) Candidoses cutanéo-muqueuses chroniques
  37. 37. Candidose cutanéo- muqueuse chronique - Affection rare touchant les enfants ayant un déficit de l’immunité cellulaire anti-Candida - Paronychie très inflammatoire associée à des lésions cutanées granulomateusesCandidose cutanéo-muqueuseaprès traitement : guérisoncomplète
  38. 38. Candidoses profondesPathologie nosocomiale et iatrogène +++Facteurs favorisants: neutropénie; chirurgie digestive lourde; ATB à large spectre...Diagnostic clinique: souvent difficile symptomatologie non spécifique fièvre résistante à une ATB à large spectre
  39. 39. Autres localisations tissulaires d’origine hématogèneOculaire: choriorétiniteRénale : organe le plus fréquemment atteint candidurie +++; signes de cystiteHépatosplénique: patient neutopéniqueCardiaque: endocardite à CandidaCutanée:Neuro-méningée:Ostéo-articulaire:
  40. 40. Manifestations oculairesdes candidoses systémiques Fond d’œil: choriorétinite Nodule rétinien jaunâtre duveteux saillant dans le vitré
  41. 41. Autres formes cliniquesKératites candidosiquesOtomycosesCandidose des héroïnomanes: rechercher des localisations profondesAllergie à Candida
  42. 42. Kératomycose à Candidaulcère cornéen ayant résistéaux antibiotiques et auxantiviraux
  43. 43. DIAGNOSTIC
  44. 44. Diagnostic mycologique Examen directPrélèvement Culture Identification
  45. 45. Diagnostic mycologique Prélèvement Peau et ongles : grattage (curette, vaccinostyle; pinces pour les ongles) Lésions des muqueuses : écouvillons LBA, LCR; biopsies d’organes;urines; selles: récipient stérile sans fixateur Hémocultures: 8 à 20 ml de sang sur milieux spécifiques: Sabouraud; automates (Bactec)
  46. 46. Prélèvement par écouvillonnagelors d’un muguet buccal
  47. 47. Diagnostic mycologique Examen directPrélèvement Culture Identification
  48. 48. Examen direct (squames ou ongles):nombreuses levures bourgeonnantes et réfringentes
  49. 49. Examen direct d’un prélèvement vaginalnombreuses levures associées à despseudo-filaments mycéliens(en faveur de la pathogènicité du Candida )
  50. 50. Diagnostic mycologique Examen directPrélèvement Culture Identification
  51. 51. Ensemencement (tubes, boite): entre 2 becs benzène Milieux de Sabouraud gélosé: ST et SAT Milieux chromogènesIncubation (25°C et/ou 37°C); 24 à 48 heures
  52. 52. Diagnostic mycologique Examen directPrélèvement Culture Identification
  53. 53. Aspect macroscopique de Sur milieu chromogène: Candida sp. colonies de C.albicanscolonies lisses blanchâtres colorées en vert
  54. 54. Aspect microscopique des levures3 – 10 µmThalle unicellulaire se multipliepar bourgeonnement
  55. 55. Culture Levure Test de blastèse Tube germinatif - Tube germinatif + Candida sp C. albicansGalerie Api 20C / ID 32 C
  56. 56. Candida albicans test de blastèse +(filamentation en sérum à37°C) Tube germinatif
  57. 57. Test de chlamydosporulation milieu RAT / PCB Test d’identification: galerie API 20Cétude de l’assimilation dessucres: auxanogramme
  58. 58. Interprétation:Sites stériles (sang; LCR…) : tout prélèvement profond sans contact avec les muqueuses ou l’air ambiant  affirme le diagnostic de mycoseSites normalement colonisés par des levures: bouche; trachée; crachats; selles; urines chez des patients sondés: Interprétation: - examen direct positif - nature de l’espèce - abondance de la culture - terrain
  59. 59. Diagnostic des candidoses profondesHémocultures: Une seule HC + confirme le diagnostic Mais, sensibilité: 50 à 70%Sérologie - Recherche d’Anticorps - Recherche d’Ag circulantBiopsie: examen anatomopathologiqueIdentification moléculaire: sang, hémoculture
  60. 60. Coloration PAS :présence de levures filamenteuses
  61. 61. TRAITEMENT
  62. 62. TRAITEMENT Candidoses superficiellesMiconazole: Daktarin®Nystatine: Mycostatine®Fluconazole: Triflucan®Kétoconazole: Nizoral®Clotrimazole: Camysten®
  63. 63. TRAITEMENT Candidémies et candidoses disséminéesAmphotéricine B: Fungizone® I.V.Amphotéricine B liposomal I.V.Flucytosine : Ancotil® I.V.Fluconazole: Triflucan® I.V.Caspofungine: Cancidas® I.V.
  64. 64. Fungizone® I.V. (1 mg/kg/j en perfusion)Triflucan® I.V. Candida sensibles (dose de charge: 800 mg relayé par 400 mg/j)La durée du traitement antifongique: Poursuivi au moins 14 jours après: la dernière hémoculture positive disparition des signes cliniques

×