Entomologie

4 363 vues

Publié le

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Mais c'est inadmissible! vous partagez des cours qui ne sont pas les vôtres! ce sont les cours élaborés par Pr. Ali Ayedi chef laboratoire de parasitologie à CHU Habib Bourguiba à sfax. Et en plus, vous partagez ses cours APRES AVOIR SUPPRIMé SON NOM!! ET SANS SA PERMISSION AUSSI!! Lui même, il était surpris de trouver ses diapositives sur internet. c'est illégal et malhonnête, et contre l'éthique médicale aussi, car dans ces cours des photos de patients qui ont consulté à notre service de parasitologie à sfax. Vous n'avez pas le droit de les partager en ligne car c'est contre le secret médical. elles ne doivent être vues que par les étudiants que Pr Ali Ayedi enseigne.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 363
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
670
Actions
Partages
0
Téléchargements
55
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entomologie

  1. 1. L’ENTOMOLOGIE MEDICALE
  2. 2. Classification des arthropodes Arthropodes Chelicerates Antennates Arachnides Myriapodes Insectes Crustaces Acariens heteroptères Diptères Anoplures Siphonaptères Argasidès Cimex Culicidés Simulidés Psychodidès morpions poux puces Argas Anophèles Aedes Culex Simulium Phlebotomus Ornithodoros IxodidèsIxodes Rhipicéphalus Sarcoptidès Sarcoptès scabiei Trombidiformes
  3. 3. Les acariens
  4. 4. Acariens• Dermanyssides• Ixodoides: - Argasidés - Ixodidés• Tromobidiformes: - Demodex folliculorum - Pediculoides ventricosus - Trombicula - Dermatophagoides pteronyssinus et D. farinae• Sarcoptiformes
  5. 5. IXODOIDES Argasidés : tiques molles- genre argas : *lésions prurigineuses *pas de transmission de maladie- Genre Ornithodoros : transmet les fièvres récurrentes à Borrelia Ixodidès Tique molle
  6. 6. Ixodides Ixodes ricinus - paralysie ascendante - spirochètose - maladie de Lyme à Borrelia burgdorferi - virus de l’encéphalite russe Dermacentor andersoni Fièvre pourprée, tularémie, fièvre Q Rhinocephalus sanguineus ( chien): fièvre boutonneuse méditerranéenne à Rickettsia conori
  7. 7. GALE(Sarcoptes scabiei)
  8. 8. DEFINITION• Dermatose parasitaire• Survient par épidémie• Très contagieuse• Prurit : +++
  9. 9. AGENT PATHOGENE: Sarcoptes scabiei Acarien humain obligatoire Corps ovalaire grisâtre à téguments plissés 2 paires de pattes dirigées vers l’avant, 2 vers l’arrière Taille : femelle : 330µm oeuf mâle : 220µm Habitat: sillon entre la couche cornée de l’épiderme et la couche de Malpighi
  10. 10. EPIDEMIOLOGIE 1991 : 300 millions d’individus Mode de transmission: * Direct (95%) - MST - Contact intime (mère, enfant) * Indirect : literie, vêtements, couches (<48h)
  11. 11. PATHOGÉNIE• Lésion initiale: tunnel ou sillon• La couche de Malpighi: la vésicule perlée• Le prurit: phénomène de sensibilisation (non action mécanique)• Gale norvégienne:• hyperkératose + parakératose( Sarcopte +++)
  12. 12. Épines cuticulaires ventralesSarcoptes scabiei en coupe dans le derme: Localisation du parasite au niveau de lajonction couche cornée-corps de Malpighi
  13. 13. CLINIQUE• Forme typique de la gale• formes cliniques - gale du nourrisson - gale norvégienne
  14. 14. Forme typiqueIncubation : 8-15j Prurit : - principal symptôme - recrudescence nocturne - localisations : * faces latérales des doigts poignets et coudes * bord antérieur des creux axillaires(nodules) * organes génitaux chez l’homme * seins * cuisses
  15. 15. Lésions de grattage : espace interdigitauxVésicules perlées
  16. 16. Lésions de grattage Organes génitauxCreux axillaire cuisse
  17. 17. Gale chez un prisonnier
  18. 18. Gale du nourrisson:atteinte plantaire etaxillaire
  19. 19. Gale norvégienne
  20. 20. Examen direct de squamesSarcoptes scabiei : adulte Sarcoptes scabiei : oeufs
  21. 21. TraitementTraitement local: Benzoate de benzyl (ASCABIOL®) Esdépalléthrine et butoxyde de pipéronyle (SPREGAL®) Lindane (ELENOL®, SCABECID®) Linge de toilette + linge de corps lessivés Draps, vêtements, couvertures, chaussures : butoxyde de pipéronyle + Esdépalléthrine (2 jours dans un sac en plastique) Ttt des sujets contacts
  22. 22.  Nourrisson: benzoate de benzyl et Esdépalléthrine et butoxyde depipéronyle ( bandage des mains + application moins longue ou limitée à sa surface) Gale norvégienne : produit salicylés avant ttt spécifiqueTraitement systémique : Ivermectine ( Stromectol®) : 150 à 200µg / kg en prise unique
  23. 23. DemodexFolliculorum
  24. 24. • Acariens vermiformes• 400µm• Vivent dans follicules pilo- sébacés de l’homme• Agent de blépharites et acné rosacée Demodex folliculorum
  25. 25. Acné rosacée
  26. 26. Follicules pilo - sébacés en coupecontenant de nombreux démodex
  27. 27. Demodex accolé à un cil
  28. 28. Dermatophagoïdes pteronyssinus et Dermatophagoides farinae• Acariens atteignent à peine 400µm• Très répandus dans les maisons• Responsables de « l’allergie à la poussière de maison »
  29. 29. Dermatophagoides
  30. 30. INSECTES
  31. 31. Distinction entre insectes et acariens Acariens Insectescorps Globuleux segmenté sans segmentationbouche chélicérates mandibulatepattes 4 paires 3 paires
  32. 32. Poux etmorpion
  33. 33. 2 genres : Pediculis et Pthirius3 espèces:Pediculis humanus variété corporis:pou de corpsPediculus humanus var. capitis:pou de têtePhtirus pubis: pou du pubis: morpion
  34. 34. Pediculus Phtirus • petit (1à 2 mm)• corps allongé •Trapu en crabe• Abdomen plus longque large • abdomen aussi large que long• 3 paires de pattes detailles voisines • les 2 pattes postérieures plus développées
  35. 35. P. humanus var. capitis: P. humanus var. corporis : femelle :femelle: 3, 5 mm 4,5mm femelle male
  36. 36. Pediculus humanus capitisadulte et lente fixés à un cheveux
  37. 37. Lentes de P. capitis
  38. 38. Cycle évolutif
  39. 39. ROLE PATHOGENE Pédiculose de la tête ( Pediculushumanus capitis)Pédiculose du corps ( Pediculis humanuscorporis) Phtirose Rôle vecteur lié à P. humanus
  40. 40. Généralement l’enfant Prurit de la tête Au début :à la régionoccipitale Infestation ancienne :surinfection
  41. 41. ROLE PATHOGENE Pédiculose de la tête ( Pédiculuscapitis) Pédiculose du corps ( Pediculis humanuscorporis) Phtirose Rôle vecteur lié à P. humanus
  42. 42. • Parasitose de l’adulte• Papules rosées, prurit, et lésions de grattage• épaules, hanches, cuisses• Mélanodermie des vagabonds
  43. 43. ROLE PATHOGENE Pédiculose de la tête (Pédiculuscapitis) Pédiculose du corps (Pediculishumanus) Phtirose Rôle vecteur lié à P. humanus
  44. 44. • Transmission sexuelle : c’est une MST• Classiquement limitée aux poils pubiens• Prurit surtout nocturne• Peut atteindre d’autres régions: aisselles, cils• Chez l’enfant : cils
  45. 45. Phtirius pubis fixés par ses pattes aux poils pubiens
  46. 46. Blépharitesclassiques, Diagnostic évident Traitement simple:- ablation desparasites- application d’unepommade ophtalmiqueà l’oxyde de mercureou une crème aulindane (ELENOL®)
  47. 47. ROLE PATHOGENE Pédiculose de la tête ( Pédiculuscapitis) Pédiculose du corps ( Pediculishumanus) Phtirose Rôle vecteur lié à P. humanus
  48. 48. • Typhus exanthématique: rickettsiose fébrile• Fièvre des tranchées: ( Bartonella quintana )rickettsiose• Fièvre récurrente à poux due à Borrelia recurrentis• peste : accidentelle
  49. 49. TRAITEMENT• Hygiène communautaire et personnelle• poudres, solutions, aérosols et des shampoings à bases d’insecticides: - Organochlorès, Lindane ( Scabecid®, Elénol®, Aphtiria®) en poudre ou crème à 1% - DDT - Benzoate de benzyle (Ascabiol®) - pyréthrines (ITAX®, PARASPECIAL poux®) - Organophosphorés , malathion ( PRIODERM®) - association des deux ( PARAPLUS®)
  50. 50. • Il faut ttt toute la famille ou la collectivité• Pour les lentes: peigne à poux trempé ou non dans l’eau vinaigrée• Désinfection des vêtements et de la literie ( poudre ou passage à l’autoclavage)
  51. 51. Punaises PucesGlossines Myiases Taons etMoustiques
  52. 52. Punaises• Insectes hémimétaboles• Pièces buccales piqueuses• Parasites des plantes• 2 familles hématophages (homme): - Reduvidés : maladie de Chagas - famille des Cimicidés :Cimex lectularius (punaise des lits) insecte lenticulaire, jaune à brun-rouge, de 3 à 5 mm, hématophage
  53. 53. Cimex
  54. 54. Lutte contre les cimex• Lutte domiciliaire : difficile• Désinctisation par gaz toxique• DDT : résistance• Organophosphorés : Malathion, Fénitrothion• Carbamates, Pyréthrinoides
  55. 55. Puces• Siphonaptères : 1à 6mm• Holométaboles, hématophage, au dépens des mammifères ( hommes) et oiseaux• pas d’ailes, saut grâce à la 3 ième paire de pattes développée• Les puces de litière : ne vont sur l’hôte que pour se nourrir• Les puces de fourrure : toute la vie sur l’hôte• Puces chiques: fixées dans la peau, se nourrissent en permanence
  56. 56. Rôle pathogène Nuisance : prurit (taches brun-rougeâtre) Puce chiques: Tunga penetrans (pieds) tétanos (VAT+++) Puces et peste: (Yersinia pestis)(maladie des rongeurs sauvages) Autres maladies bactériennes ou rickettsiennes: typhus murin, tularémie, pseudotuberculose Hôtes intermédiaires( Dipyllidium caninum, hymenolepis fraterna, H. diminuta)

×