SEQUENCE 5




                         MISE EN ŒUVRE

                        DE L’OUTIL-OREGE




OREGE/Projet TMS/INRS ...
FICHE 5.1.


                   LES SITUATIONS DE TRAVAIL



                        Fiche destinée aux stagiaires




1. ...
1. LA SOCIETE MARWAL SYSTEMS
MARWAL SYSTEMS est un équipementier automobile qui fabrique des systèmes
d’alimentation en ca...
Les TMS et leurs conséquences (absentéisme...) sont apparus dès le début des années 1990.
Les maladies professionnelles dé...
3. LES POSTES ETUDIES
             3.1. Poste de MARIE-JOSEE

L’opératrice assemble un support de mouvement pré-équipé sur...
4. PRESENTATION DE LA VIDEO « ETUDE DE GESTES »
Après une brève introduction apportant quelques informations sur l’organis...
Fiche 5.2


                        LE POSTE DE MARIE-JOSEE


                           Fiche destinée aux stagiaires


1...
1. NATURE DE L’ACTIVITE
-   Assemblage d’un support de mouvement sur un ensemble semi-fini.




2. MODE OPERATOIRE
-   Pri...
3. EVALUATION PAR L’OPERATRICE DE L’EFFORT ET DE LA
REPETITIVITE




 Nom de l’entreprise                  MARWAL SYSTEMS
...
FEUILLE A COMPLETER PAR          L’OPERATEUR




Date : 11/05      Evaluation : 1            Poste : Assemblage…         O...
FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation : 1              Poste : Assemblage…      Opérateur : 1

...
4. AUTOCONFRONTATION : COMMENTAIRE DE L’OPERATRICE
« Ça fait 2 ans et demi que je suis sur ces postes… 30 ans dans l’entre...
« Sur ce poste toute la journée, ce serait plutôt routinier. On a tellement l’habitude de
changer de travail ! C’est bien ...
5. RETRANSCRIPTION DES PROPOS TENUS PAR MARIE-JOSEE
DANS LA VIDEO « ETUDE DE GESTES »

« C’est un groupe, donc on se suit…...
Fiche 5.3


                        LE POSTE DE CLAUDETTE



                          Fiche destinée aux stagiaires




1...
1. NATURE DE L’ACTIVITE
Montage d’une pompe sur son embase, pour constituer l’ensemble semi-fini.


2. MODE OPERATOIRE
-  ...
3. EVALUATION PAR L’OPERATRICE DE L’EFFORT ET DE LA
REPETITIVITE


 Nom de l’entreprise                   MARWAL SYSTEMS
 ...
FEUILLE A COMPLETER PAR          L’OPERATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation : 1            Poste :Montage…             O...
FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation :1              Poste : Montage…          Opérateur : 1

...
4. AUTOCONFRONTATION : COMMENTAIRE DE L’OPERATRICE

« Au début on nous montre deux, trois appareils et après on met quelqu...
« Quand ça tombe en panne, quand les embases ne sont pas bonnes, ce sont des choses qui
nous énervent. On était bien parti...
5. RETRANSCRIPTION DES PROPOS TENUS PAR CLAUDETTE
DANS LA VIDEO « ETUDE DE GESTES »

« Je prends sur le côté gauche, je me...
Fiche 5.4


                     EXEMPLES DE MISE EN ŒUVRE
                    D’OREGE PAR DES UTILISATEURS



           ...
1. LE POSTE DE MARIE-JOSEE


 Nom de l’entreprise                  MARWAL SYSTEMS

 Secteur d’activité                   E...
FEUILLE A COMPLETER PAR                L’UTILISATEUR



Date : 11/05/99       Evaluation : 1                 Poste : Assem...
FEUILLE A COMPLETER PAR          L’OPERATEUR




Date : 11/05      Evaluation : 1            Poste : Assemblage…         O...
FEUILLE A COMPLETER PAR          L’UTILISATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation : 1          Poste : Assemblage…   Opérate...
FEUILLE A COMPLETER PAR                                   L’UTILISATEUR

Date : 11/05/99             Evaluation : 1       ...
FEUILLE A COMPLETER PAR              L’UTILISATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation : 1           Poste : Assemblage…     ...
FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation : 1              Poste : Assemblage…      Opérateur : 1

...
FACTEURS DE RISQUE BIOMÉCANIQUES

                                            Angle                                Effort ...
Facteurs de risque biomécaniques         Diagnostic             Description
 Opérateur :                                  ...
2. LE POSTE DE CLAUDETTE


 Nom de l’entreprise                   MARWAL SYSTEMS

 Secteur d’activité                    E...
FEUILLE A COMPLETER PAR                L’UTILISATEUR



Date : 11/05/99       Evaluation : 1                 Poste : Monta...
A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE.


                   FEUILLE A COMPLETER PAR          L’OPERATEUR




Date ...
Rappel : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE ETUDIE.


                  FEUILLE A COMPLETER PAR          L’UTIL...
HEURE :

A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE.


                            FEUILLE A COMPLETER PAR             ...
Heure   Heure     Heure    Heure
                                                                                         ...
FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR




Date : 11/05/99   Evaluation :1              Poste : Montage…          Opérateur : 1

...
FACTEURS DE RISQUE BIOMÉCANIQUES

                                            Angle                                Effort ...
Action
          5

                         Profil des facteurs de risque biomécaniques :




                 Facteurs d...
NIVEAUX DE RISQUE

                        "                Acceptable


                        #                Pas reco...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

OREGE

717 vues

Publié le

Método de evaluacion ergonomica de lesiones osteomusculares

Publié dans : Santé & Médecine, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
717
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

OREGE

  1. 1. SEQUENCE 5 MISE EN ŒUVRE DE L’OUTIL-OREGE OREGE/Projet TMS/INRS 1
  2. 2. FICHE 5.1. LES SITUATIONS DE TRAVAIL Fiche destinée aux stagiaires 1. LA SOCIETE MARWAL SYSTEMS 2. L’ATELIER DE MONTAGE 3. LES POSTES ETUDIES 4. PRESENTATION DE LA VIDEO « ETUDE DE GESTES » OREGE/Projet TMS/INRS 2
  3. 3. 1. LA SOCIETE MARWAL SYSTEMS MARWAL SYSTEMS est un équipementier automobile qui fabrique des systèmes d’alimentation en carburant : jauges, pompes… La société est implantée en Amérique Latine et en France où elle dispose d’un site de 17 300 m² à CHÂLONS EN CHAMPAGNE. En France, l’entreprise emploie environ 700 salariés dont près des 3/4 travaillent sur les unités de montage. En 1997, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 695 millions de francs, dont 6% ont été consacrés à l’investissement. L’âge moyen des salariés est de 41 ans pour une ancienneté moyenne de 19 ans. Depuis quelques années l’entreprise connaît un fort développement et s’est engagée dans une politique « qualité », qui lui permet d’étendre ses marchés auprès des constructeurs automobiles tant en Europe qu’en Amérique du sud. A partir de 1998, l’entreprise s’est fixée l’objectif « zéro panne » pour les véhicules utilisant ses systèmes d’alimentation. MARWAL SYSTEMS produit en flux tendu. Les rythmes de production fluctuent donc en fonction de la demande du marché. Le médecin du travail appartient à un service de médecine inter-entreprises et consacre au moins une journée par semaine au site de CHÂLONS EN CHAMPAGNE. Une infirmière à temps plein l’assiste. 2. L’ATELIER DE MONTAGE Dans cet atelier, le personnel est presque majoritairement féminin. Les opératrices travaillent en deux équipes de jour, de 05h00 à 12h30 et de 12h30 à 20h00, avec une pause d’une demi-heure. Tous les salaires sont fixes et non assujettis au rendement. Chaque unité monte un produit spécifique et les membres de l’unité travaillent sous la responsabilité de l’une des opératrices, qui joue le rôle de « team-leader ». L’objectif de production est fixé journellement pour chaque unité. Toutes les opératrices sont polyvalentes sur les différents postes de l’unité. Cette polyvalence peut éventuellement s’étendre aux unités voisines. Le cycle de travail inclut des opérations de vérification que l’opératrice effectue en référence à des critères établis par les services :méthode industrialisation ou qualité. OREGE/Projet TMS/INRS 3
  4. 4. Les TMS et leurs conséquences (absentéisme...) sont apparus dès le début des années 1990. Les maladies professionnelles déclarées touchent trois articulations du membre supérieur (épaule, coude, poignet), avec une prédominance du syndrome du canal carpien. L’entreprise a mis en œuvre, sous l’impulsion du médecin du travail, une politique de prévention qui a conduit au fil des années à une baisse sensible et régulière des maladies. OREGE/Projet TMS/INRS 4
  5. 5. 3. LES POSTES ETUDIES 3.1. Poste de MARIE-JOSEE L’opératrice assemble un support de mouvement pré-équipé sur un ensemble semi-fini provenant du poste précédent. Pour effectuer l’assemblage, l’opératrice va mettre en œuvre successivement les éléments suivants : - ensemble semi-fini de couleur blanche, - support de mouvement, avec tige métallique, - gaine de vinyle rétractable, - collier plastique. Elle utilise : - un dispositif de posage, - un fer à souder, - une pince pour serrage et coupage du collier, - un dispositif, actionné par une manette, pour le chassage du support de mouvement, - une « chaufferie » pour la rétractation du vinyle. 3.2. Poste de CLAUDETTE L’opératrice monte une pompe sur son embase, pour constituer l’ensemble semi-fini qui sera traité sur le poste immédiatement en aval (poste de Marie-Josée). Pour effectuer l’assemblage, elle va mettre en œuvre successivement les éléments suivants : - embase métallique pré-équipée, - pompe pré-équipée, cylindrique, - gaines de vinyle rétractables, - bol cylindrique en plastic blanc, - crépine en plastic blanc. Elle utilise : - un dispositif de posage de l’embase, - un dispositif de verrouillage, en position, de la pompe, - un fer à souder, - deux dispositifs, actionnés par des manettes à mouvement vertical, pour le chassage du bol et de la crépine. OREGE/Projet TMS/INRS 5
  6. 6. 4. PRESENTATION DE LA VIDEO « ETUDE DE GESTES » Après une brève introduction apportant quelques informations sur l’organisation du travail dans l’atelier de montage, chacun des deux postes est présenté selon un découpage en trois parties : 1ère partie Présentation générale de l’activité de travail de l’opératrice, permettant une première prise de connaissance du poste et une première détermination du cycle de travail. Poste de Marie-Josée Time-Code : 00.00 à 03.15 Poste de Claudette Time-Code : 00.00 à 04.42 2ème partie Observations rapprochées, permettant une analyse plus fine de la gestuelle et une évaluation, pour les actions retenues dans le cadre de l’application d’OREGE, des angulations, de l’effort et de la répétitivité. Poste de Marie-Josée Time-Code : 03.19 à 10.25 Poste de Claudette Time-Code : 04.46 à 13.54 3ème partie Retour sur des images de l’activité de travail assorties d’explications de la part de l’opératrice. Poste de Marie-Josée Time-Code : 10.30 à 13.29 Poste de Claudette Time-Code : 14.00 à 16.38 Note : Les propos des 2 opératrices sont retranscrits dans les fiches 5.2 et 5.3. OREGE/Projet TMS/INRS 6
  7. 7. Fiche 5.2 LE POSTE DE MARIE-JOSEE Fiche destinée aux stagiaires 1. NATURE DE L’ACTIVITE 2. MODE OPERATOIRE 3. EVALUATION PAR L’OPERATRICE DE L’EFFORT ET DE LA REPETITIVITE 4. AUTOCONFRONTATION : COMMENTAIRE DE L’OPERATRICE 5. RETRANSCRIPTION DES PROPOS TENUS PAR MARIE-JOSEE DANS LA VIDEO « ETUDE DE GESTES » OREGE/Projet TMS/INRS 7
  8. 8. 1. NATURE DE L’ACTIVITE - Assemblage d’un support de mouvement sur un ensemble semi-fini. 2. MODE OPERATOIRE - Prise de l’ensemble semi-fini sur la gauche. - Prise du support de mouvement dans un casier, situé face à l’opératrice, mais légèrement sur la droite. - Pré-positionnement du support de mouvement sur l’ensemble semi-fini. - Positionnement de l’embase sur le posage et fermeture de la porte de protection. - Passage des deux fils du support de mouvement entre les tubes de l’ensemble semi-fini. - Prise d’un vinyle rétractable, dans une boîte sur le plan de travail, et positionnement sur le fil. - Soudure des fils sur les cosses de l’embase. - Prise d’un collier, mise en place, serrage et coupe à longueur. - Chassage latéral du support de mouvement. - Ouverture de la porte et mise en chauffage pour rétractation du vinyle. - Evacuation de l’ensemble monté sur un chariot à droite. OREGE/Projet TMS/INRS 8
  9. 9. 3. EVALUATION PAR L’OPERATRICE DE L’EFFORT ET DE LA REPETITIVITE Nom de l’entreprise MARWAL SYSTEMS Secteur d’activité Equipementier automobile Date de l’évaluation 11/05/99 Heure de l’évaluation 15h20 Age Sexe Ancienneté Taille Latéralité Gaucher Droitier Ambidextre Caractéristiques F * de l’opérateur Poste et Produits fabriqués lors de l’évaluation : Assemblage d’un support de mouvement sur un ensemble semi-fini. Cycle de travail Sous-cycle de travail (éventuellement) Durée Environs 40 s N° des Descriptions ACTIONS 1 Soudure des fils de jauge 2 Mise en place d’un collier 3 Serrage et Coupage du collier 4 Chassage latéral du support de mouvement OREGE/Projet TMS/INRS 9
  10. 10. FEUILLE A COMPLETER PAR L’OPERATEUR Date : 11/05 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 Question : Pour cette action, comment évaluez-vous votre effort ? Action : 1 EFFORT : ! Heure : Effort Nul Effort Maximum 15h28 Action : 2 EFFORT : ! Heure : 15h28 Effort Nul Effort Maximum Action : 3 EFFORT : ! Heure : 15h28 Effort Nul Effort Maximum Action : 4 EFFORT : ! Heure : 15h28 Effort Nul Effort Maximum Action : EFFORT : Heure : Effort Nul Effort Maximum Rappel : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE ETUDIE. OREGE/Projet TMS/INRS 10
  11. 11. FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 Question : Comment évaluez-vous la répétitivité dans vos gestes de travail ? Heure : REPETIVITE : 15h42 ! Répétitivité Répétitivité nulle maximale OREGE/Projet TMS/INRS 11
  12. 12. 4. AUTOCONFRONTATION : COMMENTAIRE DE L’OPERATRICE « Ça fait 2 ans et demi que je suis sur ces postes… 30 ans dans l’entreprise ». « Là, je suis obligée de me pencher pour ouvrir la caisse rouge, pour pouvoir ouvrir le montage qui retient l’appareil. C’est quand il y en a un mauvais… On est un peu contorsionnée quand même ». « Sur la table il y a une ouverture. Il faut qu’on mette le câble, qu’on le place bien pour pouvoir fermer. C’est un vérin qui vient fermer. On ne force pas spécialement ». « Il faut un bon éclairage, là c’est bon ». « Travailler assise ou debout, ça dépend des postes. Moi, j’aime bien les deux. Ici, le poste est trop bas et les soudures c’est quand même minutieux. On ne pourrait pas debout ». « J’ai pas l’impression de travailler vite. C’est vrai que sur les postes on fait les choses machinalement, surtout sur les postes qu’on connaît… Mais sur les postes nouveaux on se rend compte des gestes qu’on fait ». « Pour la soudure c’est pas difficile. Il faut appuyer sur un petit bouton pour faire partir la soudure. C’est très léger comme pression ». « Quand on va mettre le collier, il faut prendre les quatre fils pour les maintenir ensemble. Avec la main il faut quand même le tourner dans un espace qui n’est pas trop large si vous voulez… je passe la main derrière pour faire tourner autour du tube et faire venir les quatre fils ensemble ». « La pince, elle n’est pas trop lourde, mais on est obligé de serrer pour couper… il y a quand même une petite résistance ». « Ça, c’est un support mouvement qu’on enclique. Quand l’appareil est monté vous avez les deux petites encoches et vous coulissez le support mouvement à l’intérieur. On le pousse un peu quand on le pose sur le montage. Mais quand le contrôle est effectué, on vient pousser avec le balancier pour qu’il soit bien encliqueté… avant qu’on chauffe. Il y a un petit effort à faire, mais je ne ressens rien. Je me rends compte que je fais un effort, mais je n’ai pas mal. Ça dépend des personnes. Il y en a qui sont plus sensibles ». « Avec la pince on a plus de manipulations à faire : prendre, couper, poser. Avec le levier c’est plus difficile. Il faut plus de force, mais il y a moins de manipulations ». « En temps normal on jette de temps en temps un œil sur l’appareil de contrôle, mais on ne le fait pas à 100%. Nous on entend avec le bruit de la machine. On entend le déclic quand l’appareil est bon, donc on continue et on peut sortir le support mouvement ». « Vous avez des postes qui vont plus au moins vite. Si le poste où je me trouve n’est plus alimenté je vais aller sur un autre poste en attendant qu’il y ait quelques appareils. C’est un travail de groupe, mais les postes ne sont pas équilibrés pareil… on gère le travail entre nous. On tourne dans la journée sur les trois postes ». OREGE/Projet TMS/INRS 12
  13. 13. « Sur ce poste toute la journée, ce serait plutôt routinier. On a tellement l’habitude de changer de travail ! C’est bien de changer de poste. C’est changer les mouvements, le travail par lui-même ». « Il y a le travail et il y a l’ambiance. Quand vous avez les deux, c’est idéal. On passe une bonne journée, on n’est pas stressée, pas de mauvaise humeur. Quand l’ambiance n’est pas bonne, vous n’appréciez pas votre travail. Vous avez la tête dans votre travail ». OREGE/Projet TMS/INRS 13
  14. 14. 5. RETRANSCRIPTION DES PROPOS TENUS PAR MARIE-JOSEE DANS LA VIDEO « ETUDE DE GESTES » « C’est un groupe, donc on se suit… il y a la personne qui fait le poste avant, donc elle alimente ce poste là, et après j’alimente le poste suivant. Donc, si vous voulez, on travaille à trois personnes l’une derrière l’autre… on a quand même une quantité à respecter. Alors là, je pose un bras… on pose un vinyle rétractable qu’on met après les fils… Là, ils sont soudés. C’est deux fils qu’on soude sur deux connexions. Si vous mettez trop de soudure ça risque de faire un contact… Alors là, je vais chercher donc, le fameux collier et je rassemble les fils. Quand c’est lié je prends donc la pince pour les couper. Alors là, on pose l’appareil, il chauffe et ça rétracte les vinyles… et on reprend un appareil à gauche et on recommence le cycle… C’est vrai qu’on lève le bras aussi pour le fer à souder. C’est vrai qu’on le fait tellement machinalement que j’avais pas remarqué que c’était si haut et oui… rotation… prendre l’appareil à gauche, le positionner sur le montage, après le remettre pour rétracter les vinyles et le reposer sur le chariot à droite. Et le chariot, si vous voulez, par rapport à la table, il est un peu décalé ; donc ça fait qu’on est obligé de tourner un peu. Là, on ferme pour pouvoir faire le contrôle de l’appareil ; on pousse simplement, hein… il n’y a pas d’effort à faire. Le contrôle s’effectue… là il y a la soudure des deux fils, avec le vinyle que je viens de mettre… Là, le collier que je vais chercher et que j’entoure… le tube avec les quatre fils et je viens pousser à fond le support mouvement dans son encoche. Il faut quand même pousser, hein… ». OREGE/Projet TMS/INRS 14
  15. 15. Fiche 5.3 LE POSTE DE CLAUDETTE Fiche destinée aux stagiaires 1. NATURE DE L’ACTIVITE 2. MODE OPERATOIRE 3. EVALUATION PAR L’OPERATRICE DE L’EFFORT ET DE LA REPETITIVITE 4. AUTOCONFRONTATION : COMMENTAIRE DE L’OPERATRICE 5. RETRANSCRIPTION DES PROPOS TENUS PAR MARIE-JOSEE DANS LA VIDEO « ETUDE DE GESTES » OREGE/Projet TMS/INRS 15
  16. 16. 1. NATURE DE L’ACTIVITE Montage d’une pompe sur son embase, pour constituer l’ensemble semi-fini. 2. MODE OPERATOIRE - Prise de l’embase dans un container à gauche. - Positionnement de l’embase sur le dispositif de posage, fermeture du cache et branchement sur l’unité de contrôle. - Prise de la pompe sur un présentoir à gauche. - Pré-positionnement de la pompe. - Mise en place de vinyles thermorétractables sur les fils. - Clipsage des fils sur les cosses de l’embase. - Soudure du troisième fil. - Branchement du connecteur. - Déverrouillage de la pompe. - Pré-positionnement et encliquetage du bol. - Pré-positionnement et encliquetage de la crépine. - Evacuation sur un plateau à droite. OREGE/Projet TMS/INRS 16
  17. 17. 3. EVALUATION PAR L’OPERATRICE DE L’EFFORT ET DE LA REPETITIVITE Nom de l’entreprise MARWAL SYSTEMS Secteur d’activité Equipementier automobile Date de l’évaluation 11/05/99 Heure de l’évaluation 14h00 Age Sexe Ancienneté Taille Latéralité Gaucher Droitier Ambidextre Caractéristiques F * de l’opérateur Poste et Produits fabriqués lors de l’évaluation : Montage d’une pompe sur son embase Cycle de travail Sous-cycle de travail (éventuellement) Durée Environs 35s N° des Descriptions ACTIONS 1 Clipsage des fils les cosses de l’embase 2 Soudure du fil de masse 3 Pré Positionnement et encliquetage du bol 4 Pré Positionnement et encliquetage de la crépine OREGE/Projet TMS/INRS 17
  18. 18. FEUILLE A COMPLETER PAR L’OPERATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste :Montage… Opérateur : Question : Pour cette action, comment évaluez-vous votre effort ? Action : 1 EFFORT : ! Heure : Effort Nul Effort Maximum 14h15 Action : 2 EFFORT : ! Heure : 14h15 Effort Nul Effort Maximum Action : 3 EFFORT : ! Heure : 14h15 Effort Nul Effort Maximum Action : 4 EFFORT : ! Heure : 14h15 Effort Nul Effort Maximum Action : EFFORT : Heure : Effort Nul Effort Maximum Rappel : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE ETUDIE. OREGE/Projet TMS/INRS 18
  19. 19. FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR Date : 11/05/99 Evaluation :1 Poste : Montage… Opérateur : 1 Question : Comment évaluez-vous la répétitivité dans vos gestes de travail ? Heure : REPETIVITE : 14h45 ! Répétitivité Répétitivité nulle maximale OREGE/Projet TMS/INRS 19
  20. 20. 4. AUTOCONFRONTATION : COMMENTAIRE DE L’OPERATRICE « Au début on nous montre deux, trois appareils et après on met quelqu’un près de nous. On fait l’appareil et après ça vient de nous, les mouvements où on se sent le mieux ». « Les gestes, je les ai appris au départ, mais même si je les ai appris de la main droite, j’utilise souvent la main gauche parce que je me sens mieux avec la gauche. J’ai plus de force de la main gauche. Ca vient de nous les gestes ». « On travaille debout, alors on piétine… mais on a certainement plus de force ». « Les postes ne sont pas en fonction de la taille des gens. Au niveau des fiches, j’ai tendance à me courber ». « Au niveau de l’éclairage c’est plutôt bon. Mais, la soudure par elle-même brille, ça reflète et il y a une gêne au niveau de la vue, surtout avec mes lunettes ». « Tout est auprès de vous, c’est bien conditionné, donc on voit si on a bien mis telle ou telle pièce, on voit ce qui manque. On a tout sous la main, on n’a pas de grands mouvements à faire. Mais le problème ça serait plus les poignets qui sont en l’air ». « On travaille machinalement, mais on pense aussi parfois à des choses hors travail. Il y a des choses auxquelles il faut faire attention, mais d’autres c’est machinal. Les gestes viennent automatiquement. Ce sont des gestes qu’on fait depuis des années. Cela fait trois ans demi que je suis sur le poste ». « A me voir, j’ai l’impression d’être crispée. Je n’avais pas l’impression d’être si crispée dans mon travail. Ca peut être dû au travail, car il faut quand même y aller (…) je suis contractée, un vrai bâton ! Le fait d’être contractée, c’est souvent aussi les cervicales… après qui font mal… ». « Pour descendre le bol sur l’embase on tire fort, il faut qu’on ait de la poigne… il faut qu’il y ait le déclic. Il faut bien l’enclencher pour que l’appareil puisse sortir de la machine ; donc il y a une poussée à faire ». « Bon, c’est pareil, au début on trouve le poste dur, et on s’aperçoit au fur et à mesure qu’on va sur d’autres chaînes que ce n’est pas le plus dur. On a changé pas mal ces jours-ci et j’étais contente de revenir dans mon secteur qui est quand même un secteur fatigant… mais j’étais contente de revenir ». « Les mouvements…; c’est toujours à tirer, à pousser et encore, là, la machine fonctionne à peu près bien. Mais quand on a des problèmes d’embase et qu’on a du mal à la mettre, il faut forcer, pousser, tirer… (…) c’est toujours la main qui prend ». « Il y a le poids de l’appareil, ça doit être pas loin d’un kilo. L’embase est déjà en fer, plus la pompe, c’est quand même du poids ». OREGE/Projet TMS/INRS 20
  21. 21. « Quand ça tombe en panne, quand les embases ne sont pas bonnes, ce sont des choses qui nous énervent. On était bien partie, et on se demande si on va arriver à finir notre journée, faire notre quantité. Il y a toujours la peur de ne pas donner ce qu’il faut. Il n’y a pas de contraintes vraiment, mais on sait que l’objectif c’est tant dans la journée et on aime bien y arriver. Donc si il y a des pannes, des problèmes de pièces, on n’aime pas. C’est ça qui use encore plus que de tirer, forcer, pousser, pour moi. J’aime bien partir et que tout soit bien net. Quand j'ai laissé des pièces dans le casier, ça m’énerve le soir chez moi ». « Je mets un vinyle, je pose ma fiche que je viens d’insérer dans l’embase. C’est clipsé et j’enfonce donc. Des fois ça fait un peu mal aux doigts. Au début de la journée ça va, mais ensuite on a tendance un peu à forcer ». « Dans l’après-midi on a tendance à s’accrocher le bout des doigts à la fiche. C’est du métal ». « Quand je mets de la soudure, je maintiens le fer à souder en appuyant sur le petit bouton. Il n’y a pas à appuyer fort et le fer n’est pas lourd ». « Quand je mets la crépine sur le bol, il faut quand même forcer. Pour moi, c’est cette partie là, la plus dure ». « Là, je prends mon bol, je le pose et je tire sur la manette. Là, ça prend sur l’épaule et quand l’appareil est vraiment dur, c’est même la main (…). Les manettes ont été réduites. Plus la manette était grande et plus on avait tendance à mettre la main en arrière ». « Je prends pas bien non plus la poignée de la manette. C’est au niveau des doigts… Ma collègue, elle l’attrape bien. C’est plus régulier que moi, moi c’est plus sur les nerfs. En prenant la poignée avec la main on a plus de force qu’avec le bout des doigts. C’est peut-être pour ça que ma main droite me fatigue plus ». « J’ai des problèmes vis-à-vis des doigts, mais je trouve que c’est la main le plus dur ». « Je sais que mes doigts commencent à se raidir. Il y a des mouvements que je ne peux plus faire. Par exemple au lieu d’utiliser l’index, je prends souvent le majeur. C’est instinctif ». « C’est par moment que j’ai mal. C’est dans la journée, mais la nuit ça me prend aussi. Je sens la main la nuit et aussi la main au repos. Le soir, au début, ça me réveillait un peu. Mais c’est comme tout. On finit par s’habituer au mal ». « Je ne peux pas trop me plaindre des épaules, mais il y a des jours où ça arrive. Un peu de fatigue. Je sens au niveau des articulations ». OREGE/Projet TMS/INRS 21
  22. 22. 5. RETRANSCRIPTION DES PROPOS TENUS PAR CLAUDETTE DANS LA VIDEO « ETUDE DE GESTES » « Je prends sur le côté gauche, je mets mon embase dans la machine, je ferme le petit volet pour justement qu’il soit bien encerclé… je prends ma pompe, je la pose donc sur mon embase. Je laisse pendre les fils que je vais accrocher au niveau des fiches et de là, je vais insérer mes deux parties fiches contre les fiches de l’embase. Voilà, je vais faire une soudure, c’est pas compliqué ça. Voilà, je passe mes fils derrière, je prends mon bol ; voyez c’est ça… le mouvement, ça prend sur l’épaule. Quand l’appareil est vraiment dur c’est même la main… C’est des gestes qu’on fait depuis des années même en fin de compte. Moi, je sais que ça commence à se raidir, les doigts. Bon, il y a des mouvements que je ne peux plus faire. Donc, au lieu d’utiliser l’index, moi je prends souvent le majeur, c’est instinctif.. est-ce que c’est de l’arthrite ? Je ne sais pas. Il se peut que ce soit dû à l’âge aussi… je le sens.. la nuit aussi… disons que même la main au repos. Au début ça me réveillait un petit peu, puis je crois que c’est pareil, c’est comme pour tout, on finit par s’habituer au mal… C’est des petites pièces, alors on a tendance à crisper sur la pièce. Donc, là, mon chariot, je suis obligée de le faire revenir dans la main droite… de là, je pose ma crépine ; il faut quand même forcer… pour moi c’est cette partie là, la plus dure… Là, c’est beaucoup des postes debout… on pourrait s’asseoir, mais bon, il faut forcer sur les épaules… donc on est debout, mais on a tendance à piétiner. Au départ on était assise, mais on s’est aperçu qu’il y avait le problème d’appuyer sur les poignets, donc automatiquement debout, on se sentait mieux… et toutes celles qui passent derrière nous c’est la même chose. c’est pas les mouvements de gauche à droite, c’est les mouvements de haut en bas, pour moi, qui devient gênant. Ca serait plus les poignets toujours en l’air… C’est ça qui serait le plus gênant, je trouve, dans mon travail… les poignets. » OREGE/Projet TMS/INRS 22
  23. 23. Fiche 5.4 EXEMPLES DE MISE EN ŒUVRE D’OREGE PAR DES UTILISATEURS Fiche ressource pour le formateur Ces 2 fiches (postes de Marie-Josée et de Claudette) sont destinés aux formateurs et constituent des exemples de mise en application d’OREGE par des utilisateurs sur les 2 situations de travail proposées dans le film « Etude de Gestes ». 1. LE POSTE DE MARIE-JOSEE 2. LE POSTE DE CLAUDETTE OREGE/Projet TMS/INRS 23
  24. 24. 1. LE POSTE DE MARIE-JOSEE Nom de l’entreprise MARWAL SYSTEMS Secteur d’activité Equipementier automobile Date de l’évaluation 11/05/99 Heure de l’évaluation 15h20 Age Sexe Ancienneté Taille Latéralité Gaucher Droitier Ambidextre F * Caractéristiques de l’opérateur Poste et Produits fabriqués lors de l’évaluation : Assemblage d’un support de mouvement sur un ensemble semi-fini. Cycle de travail Sous-cycle de travail (éventuellement) Durée Environs 40 s N° des Descriptions ACTIONS * Pré Positionnement du support * Positionnement 1 Soudure des fils de jauge 2 Mise en place d’un collier 3 Serrage et Coupage du collier 4 Chassage latéral du support de mouvement * Chauffage – Rétraction du vinyle * Evacuation OREGE/Projet TMS/INRS 24
  25. 25. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 ACTION : 1 EFFORT : 0 ! 2 4 6 8 10 HEURE : Effort Faible Effort Moyen Effort Important 15H25 ACTION : 2 EFFORT : 0 ! 2 4 6 8 10 HEURE : Effort Faible Effort Moyen Effort Important 15H25 ACTION : 3 EFFORT : 0 2 ! 6 8 10 HEURE : Effort Faible Effort Moyen Effort Important 15H25 ACTION : 4 EFFORT : 0 2 ! 6 8 10 HEURE : Effort Faible Effort Moyen Effort Important 15H25 ACTION : EFFORT : 0 2 4 6 8 10 HEURE : Effort Faible Effort Moyen Effort Important L’utilisateur doit recherché la présence des indices suivant : *Masse des objets et outils, * Type de prise, * Pression, * Vibration, *Température, * Gants, *Effet de couple A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE. OREGE/Projet TMS/INRS 25
  26. 26. FEUILLE A COMPLETER PAR L’OPERATEUR Date : 11/05 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 Question : Pour cette action, comment évaluez-vous votre effort ? Action : 1 EFFORT : ! Heure : Effort Nul Effort Maximum 15h28 Action : 2 EFFORT : ! Heure : 15h28 Effort Nul Effort Maximum Action : 3 EFFORT : ! Heure : 15h28 Effort Nul Effort Maximum Action : 4 EFFORT : ! Heure : 15h28 Effort Nul Effort Maximum Action : EFFORT : Heure : Effort Nul Effort Maximum Rappel : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE ETUDIE. OREGE/Projet TMS/INRS 26
  27. 27. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 1 Réévaluation car le poste est assis HEURE : Effort = 3 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 2 Effort = 1 HEURE : EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 3 Effort = 4 HEURE : EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 4 Effort = 4 HEURE : EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : HEURE : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE. OREGE/Projet TMS/INRS 27
  28. 28. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 0° +10° 0° +10° 0° 0° +10° Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 0° +40° 0° +40° -10° +10° +35° -50° +70° +70° " # " # " # Heure Heure Heure Heure 15h50 15h50 15h50 15h50 Plan sagittal Plan frontal Plan transversal Plan Sagittal Gauche COU Droite 1 1 1 1 Plan Frontal Gauche Droite 1 1 1 1 Plan Transversal Gauche Droite 1 1 1 1 " # $ " # $ Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 +60° +60° +60° +60° +20° +20° +20° +20° 0° 0° 0° 0° 0° 0° Heure Heure Heure Heure Plan sagittal Plan frontal 16h 16h 16h 16h Plan Sagittal Gauche EPAULE Droite 3 2 3 2 Plan Frontal Gauche Droite 1 1 3 2 Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 " # +80° +10° +10° 0° 0° -30° -30° -90° Heure Heure Heure Heure 16h05 16h05 16h05 16h05 COUDE Plan Sagittal Gauche Droite 1 1 1 1 +80° Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 " +30° # +30° 0° -10° -10° Heure Heure Heure Heure -70° 16h10 16h10 16h10 16h10 POIGNET Plan Sagittal Gauche Droite 1 1 2 2 OREGE/Projet TMS/INRS 28
  29. 29. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 HEURE : REPETIVITE : 15h40 Répétitivité faible Répétitivité moyenne Répétitivité élevée 0 2 4 6 ! 8 10 Main non- Pause Mouve- Mouve- Mouve- Mouve- occupée, longue et ment ment ment ment la plupart fréquente lent et régulier, régulier régulier du temps, Accès régulier, pause rapide, rapide ou pas de rapide et Pause occasion- Pause peu rythme mouve- bref fréquent nelle fréquente continu, ment d’activité e difficile à régulier maintenir OREGE/Projet TMS/INRS 29
  30. 30. FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 Question : Comment évaluez-vous la répétitivité dans vos gestes de travail ? Heure : REPETIVITE : 15h42 ! Répétitivité Répétitivité nulle maximale FEUILLE A REMPLIR PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Assemblage… Opérateur : 1 REPETIVITE : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : Répétitivité = 7 15H45 HEURE : OREGE/Projet TMS/INRS 30
  31. 31. FACTEURS DE RISQUE BIOMÉCANIQUES Angle Effort Répétitivité Cou Epaule Coude Poignet Remarque Echelle Remarque Echelle Remarque Action G D G D G D Action 1 3 1 1 3 1 Evaluation Action 1 2 1 1 1 2 n°1 Action 1 3 1 2 4 7 3 Action 1 2 1 2 4 4 Action Action 1 Evaluation Action 2 n°2 Action 3 Action. 4 Action 5 Action 1 Evaluation Action 2 n°3 Action 3 Action 4 Action 5 Action 1 Evaluation Action 2 n°4 Action 3 Action 4 Action 5 Profil des facteurs de risque biomécaniques : OREGE/Projet TMS/INRS 31
  32. 32. Facteurs de risque biomécaniques Diagnostic Description Opérateur : de Risque Effort Angle Répétitivité (", #, $) (de 0 à 10) (de 1 à 3) (de 0 à 10) 3 3 7 $ Intervention au niveau de l’épaule Action n°1 1 2 7 Action n°2 4 3 7 Action n°3 4 2 7 $ Intervention au niveau de l’épaule Action n°4 Action n° Synthèse des facteurs de risque biomécaniques et diagnostic du risque NIVEAUX DE RISQUE " Acceptable # Pas recommandé $ A éviter Niveaux de risque OREGE/Projet TMS/INRS 32
  33. 33. 2. LE POSTE DE CLAUDETTE Nom de l’entreprise MARWAL SYSTEMS Secteur d’activité Equipementier automobile Date de l’évaluation 11/05/99 Heure de l’évaluation 14h00 Age Sexe Ancienneté Taille Latéralité Gaucher Droitier Ambidextre F * Caractéristiques de l’opérateur Poste et Produits fabriqués lors de l’évaluation : Montage d’une pompe sur son embase Cycle de travail Sous-cycle de travail (éventuellement) Durée Environs 35s N° des Descriptions ACTIONS * Posage de l’embase * Pré Positionnement de la pompe 1 Clipsage des fils les cosses de l’embase 2 Soudure du fil de masse 3 Pré Positionnement et encliquetage du bol 4 Pré Positionnement et encliquetage de la crépine * Evacuation OREGE/Projet TMS/INRS 33
  34. 34. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Montage… Opérateur : 1 ACTION : 1 EFFORT : 0 ! 4 6 8 10 HEURE : 14H10 Effort Faible Effort Moyen Effort Important ACTION : 2 EFFORT : 0 ! 2 4 6 8 10 HEURE : 14H10 Effort Faible Effort Moyen Effort Important ACTION : 3 EFFORT : 0 2 4 ! 8 10 HEURE : 14H10 Effort Faible Effort Moyen Effort Important ACTION : 4 EFFORT : 0 2 4 ! 8 10 HEURE :14H10 Effort Faible Effort Moyen Effort Important ACTION : EFFORT : 0 2 4 6 8 10 HEURE : Effort Faible Effort Moyen Effort Important L’utilisateur doit recherché la présence des indices suivant : *Masse des objets et outils, * Type de prise, * Pression, * Vibration, *Température, * Gants, *Effet de couple OREGE/Projet TMS/INRS 34
  35. 35. A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE. FEUILLE A COMPLETER PAR L’OPERATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste :Montage… Opérateur : Question : Pour cette action, comment évaluez-vous votre effort ? Action : 1 EFFORT : ! Heure : Effort Nul Effort Maximum 14h15 Action : 2 EFFORT : ! Heure : 14h15 Effort Nul Effort Maximum Action : 3 EFFORT : ! Heure : 14h15 Effort Nul Effort Maximum Action : 4 EFFORT : ! Heure : 14h15 Effort Nul Effort Maximum Action : EFFORT : Heure : Effort Nul Effort Maximum OREGE/Projet TMS/INRS 35
  36. 36. Rappel : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE ETUDIE. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste : Montage… Opérateur : 1 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 1 EFFORT = 2 HEURE : 14H20 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 2 EFFORT = 1 HEURE : 14H20 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 3 Utilisateur = 7 Opératrice = 5 Après discussion, nous avons déterminé un effort à 6. Sur évaluation de l’utilisateur et sous-évaluation de l’opératrice qui compare avec d’autres HEURE : postes d’autres ligne 14H20 EFFORT = 7 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : 4 EFFORT = 6 HEURE : 14H20 EFFORT : Confrontation avec l'opérateur : ACTION : OREGE/Projet TMS/INRS 36
  37. 37. HEURE : A UTILISER POUR CHAQUE ACTION DE CHAQUE CYCLE. FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : Evaluation : Poste : Montage… Opérateur : 1 0° +10° 0° +10° 0° 0° +10° Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 0° +40° 0° +40° -10° +10° +35° -50° +70° +70° " # " # " # Heure Heure Heure Heure 14h30 14h30 14h30 14h30 Plan sagittal Plan frontal Plan transversal Plan Sagittal Gauche COU Droite 1 1 1 1 Plan Frontal Gauche Droite 2 2 1 1 Plan Transversal Gauche Droite 1 1 1 1 " # $ " # $ Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 +60° +60° +60° +60° +20° +20° +20° +20° 0° 0° 0° 0° 0° 0° Heure Heure Heure Heure Plan sagittal Plan frontal 14h35 14h35 14h35 14h35 Plan Sagittal Gauche EPAULE Droite 1 1 3 3 Plan Frontal Gauche Droite 1 1 3 3 Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 " # +80° +10° +10° 0° 0° -30° -30° -90° Heure Heure Heure Heure 14h35 14h35 14h35 14h35 COUDE Plan Sagittal Gauche Droite 1 1 1 1 +80° Action 1 Action 2 Action 3 Action 4 " +30° # +30° 0° -10° -10° -70° OREGE/Projet TMS/INRS 37
  38. 38. Heure Heure Heure Heure 14h40 14h40 14h40 14h40 POIGNET Plan Sagittal Gauche Droite 1 1 2 2 FEUILLE A COMPLETER PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation : 1 Poste :Montage… Opérateur : 1 HEURE : REPETIVITE : 14h43 Répétitivité faible Répétitivité moyenne Répétitivité élevée ! 0 2 4 6 8 10 Main non- Pause Mouve- Mouve- Mouve- Mouve- occupée, longue et ment ment ment ment la plupart fréquente lent et régulier, régulier régulier du temps, Accès régulier, pause rapide, rapide ou pas de rapide et Pause occasion- Pause peu rythme mouve- bref fréquent nelle fréquente continu, ment d’activité e difficile à régulier maintenir OREGE/Projet TMS/INRS 38
  39. 39. FEUILLE A REMPLIR PAR OPERATEUR Date : 11/05/99 Evaluation :1 Poste : Montage… Opérateur : 1 Question : Comment évaluez-vous la répétitivité dans vos gestes de travail ? Heure : REPETIVITE : 14h45 ! Répétitivité Répétitivité nulle maximale FEUILLE A REMPLIR PAR L’UTILISATEUR Date : 11/05/99 Evaluation :1 Poste : Montage… Opérateur : 1 REPETIVITE : Confrontation avec l'opérateur : HEURE : 14H50 Après entretien, il s’avère que l’opératrice compare son poste actuel à ceux d’autres ligne. Elle a tendance à sous-évaluer son poste. Donc maintient de la répétitivité à 7. RÉPÉTITIVITÉ = 7 OREGE/Projet TMS/INRS 39
  40. 40. FACTEURS DE RISQUE BIOMÉCANIQUES Angle Effort Répétitivité Cou Epaule Coude Poignet Remarque Echelle Remarque Echelle Remarque Action G D G D G D Action 2 1 1 1 2 1 Evaluation Action 2 1 1 1 1 2 n°1 Action 1 3 1 2 6 7 3 Action 1 3 1 2 6 4 Action Action 1 Evaluation Action 2 n°2 Action 3 Action. 4 Action 5 Action 1 Evaluation Action 2 n°3 Action 3 Action 4 Action 5 Action 1 Evaluation Action 2 n°4 Action 3 Action 4 OREGE/Projet TMS/INRS 40
  41. 41. Action 5 Profil des facteurs de risque biomécaniques : Facteurs de risque biomécaniques Diagnostic Description Opérateur : de Risque Effort Angle Répétitivité (", #, $) (de 0 à 10) (de 1 à 3) (de 0 à 10) 2 2 7 Action n°1 1 2 7 Action n°2 6 3 7 $ Intervention Epaule Action n°3 6 3 7 $ Intervention Epaule Action n°4 Action n°5 Synthèse des facteurs de risque biomécaniques et diagnostic du risque OREGE/Projet TMS/INRS 41
  42. 42. NIVEAUX DE RISQUE " Acceptable # Pas recommandé $ A éviter Niveaux de risque OREGE/Projet TMS/INRS 42

×