Conférence Tourisme E-marketing & Réseaux sociaux

896 vues

Publié le

Comment améliorer votre visibilité sur internet?

Séminaire « E-Tourisme & Réseaux Sociaux »

Publié dans : Voyages
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
896
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
95
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence Tourisme E-marketing & Réseaux sociaux

  1. 1. LE GAL Paysde l’Organisateur:GAL Pays de l’Ourthe encollaboration avec la Maisondu Tourisme du Paysd’Houffalize-La Roche-en-Ardenne& IMPULSO04/06/2013Comment améliorer votre visibilitésur internet?Séminaire « E-Tourisme & Réseaux Sociaux »
  2. 2. Le GAL Pays de l’Ourthe soutient ledéveloppement local7 communes et 6 opérateurs pour une thématique :« Tourisme de qualité, enjeu de développement local »Objectif préserver : environnement et patrimoineObjectif valoriser : artisanat et tourismeLa démarche qualité au Pays de l’Ourthe : ensemble on va plus loin !• Rencontres, échanges, partages d’expériences, formations…• Répondre aux besoins du secteur au travers d’un accompagnement local :professionnalisme et proximité !• Aujourd’hui : du concret ! … et demain ? Encore des questions ?• Stéphanie Pahaut : tourismequalite@coeurdelardenne.be• www.paysourthe.beIntroduction
  3. 3. Un conseil personnalisé pour un e-business efficace !
  4. 4. E-marketingRéseaux sociaux&E-tourismeLe thème du jour
  5. 5. Faut-il VRAIMENT s’intéresserà l’e-marketing &aux réseaux sociaux?Le thème du jour
  6. 6. « T’es dans le tourisme…Et t’es pas sur Internet?Non mais allo quoi! »
  7. 7. Le top des achats via Internet?Le tourisme!Quelques chiffres
  8. 8. Le top des achats via Internet?Le tourisme!Quelques chiffres
  9. 9. Le top des achats via Internet?Le tourisme!Quelques chiffres
  10. 10. Quelques chiffres
  11. 11. Un peu de (petite) histoire…Faut-il VRAIMENT s’intéresser aux réseaux sociaux?
  12. 12. Un peu d’histoire…Faut-il s’intéresser aux réseaux sociaux?60’s
  13. 13. Un peu d’histoire…Faut-il s’intéresser aux réseaux sociaux?
  14. 14. Un peu d’histoire…Faut-il s’intéresser aux réseaux sociaux?80’s
  15. 15. Un peu d’histoire…Faut-il s’intéresser aux réseaux sociaux?
  16. 16. Un peu d’histoire…Faut-il s’intéresser aux réseaux sociaux?2012
  17. 17. Un peu d’histoire…Faut-il s’intéresser aux réseaux sociaux?
  18. 18. 3 facteurs cléspour lesréseauxsociaux :Eléments clés des réseaux sociaux
  19. 19. 1: ViralitéEléments clés des réseaux sociaux
  20. 20. 2 :CommunautéEléments clés des réseaux sociaux
  21. 21. CommunautéEléments clés de réseaux sociaux
  22. 22. ConversationEléments clés de réseaux sociaux
  23. 23. 3 :ConversationEléments clés des réseaux sociaux
  24. 24. ConversationEléments clés de réseaux sociaux
  25. 25. ConversationEléments clés de réseaux sociaux
  26. 26. ConversationEléments clés de réseaux sociaux
  27. 27. Buzz&Bad BuzzLe risque majeur des réseaux sociaux
  28. 28. Bad BuzzLe risque majeur des réseaux sociaux
  29. 29. Le risque majeur des réseaux sociaux
  30. 30. Qu’est-ceque l’e-reputation?(merci Wikipedia)L’e-reputation de mon établissement
  31. 31. Le-réputation est la réputation,l’opinion commune sur le Web duneentité (marque, personne,entreprise…Elle correspond à l’identité de cettemarque ou de cette personneassociée à la perception que lesinternautes sen font.L’e-reputation de mon établissement
  32. 32. Cette notoriété numérique,qui peut constituer unfacteur de différenciation etprésenter un avantageconcurrentielElle se façonne par :L’e-reputation de mon établissement
  33. 33. La mise en placedélémentspositifs :L’e-reputation de mon établissement
  34. 34. L’e-reputation de mon établissement
  35. 35. ET lasurveillancedes élémentsnégatifs :L’e-reputation de mon établissement
  36. 36. L’e-reputation de mon établissement
  37. 37. L’e-reputation de mon établissement
  38. 38. Bref…L’e-reputation de mon établissement
  39. 39. …une publicationvirtuelle qui a desconséquences bienréelles offlineL’e-reputation de mon établissement
  40. 40. Un cas concret :« La Maison du Docteur »L’e-reputation de mon établissement
  41. 41. Un cas concret :« La Maison du Docteur »L’e-reputation de mon établissement
  42. 42. Un cas concret :« La Maison du Docteur »L’e-reputation de mon établissement
  43. 43. Un cas concret :« La Maison du Docteur »L’e-reputation de mon établissement
  44. 44. Faut-il VRAIMENT s’intéresseraux réseaux sociaux?OUILe thème du jourCar c’est un changement radicaldu mode de communication
  45. 45. E-tourisme : e-marketing & réseaux sociaux• S’intéresser• Comprendre• Agir
  46. 46. E-tourisme : e-marketing & réseaux sociauxUn peu perdu?Allons-y!
  47. 47. E-tourisme : e-marketing & réseaux sociaux• S’intéresser• Comprendre• Agir
  48. 48. E-tourisme : e-marketing & réseaux sociauxEtude de cas:« Chez TanteAlice »
  49. 49. E-tourisme : e-marketing & réseaux sociauxEtude de cas:« Chez TanteAlice »
  50. 50. Phase 1 – Veille : identifier les sourcesComment vosclients trouvent-ilsvotreétablissement?(en dehors de « très bien! » )
  51. 51. Phase 1 : identifier les sources
  52. 52. Phase 2 – Ecosystème digitalQuels outils internetavez-vous mis enplace?
  53. 53. Phase 2 – Ecosystème digital
  54. 54. Phase 2 – Ecosystème digital
  55. 55. Phase 2 – Ecosystème digital
  56. 56. Phase 3 – Plan marketingCommentinformez-vous vosclients de votreactualité ou de vosactivités?
  57. 57. Phase 3 – Plan marketingCommentorganisez-vous lespériodes creusesde fréquentation?
  58. 58. Phase 3 – Plan marketingCommentorganisez-vous vosvœux de find’année?
  59. 59. Phase 4 – Online VS OfflineComment faites-vous le lien entrevotre marketingon- et off- line?
  60. 60. Phase 4 – Online VS Offline
  61. 61. Phase 4 – Online VS Offline
  62. 62. Phase 4 – Online VS Offline
  63. 63. Phase 5 : Statistiques et KPI’sDisposez-vous destatistiques etcomment lesutilisez-vous?
  64. 64. Phase 5 : Statistiques et KPI’sEn 2012, pays de provenance deshôtes:• Belgique 59%• Hors CEE 15% (principalementUSA)• NL 9%• Allemagne 12%• France Lxg 5%
  65. 65. Phase 5 : Statistiques et KPI’sEn 2012, sources du trafic :• Déjà venu + bouche à oreille35%• TRIPADVISOR 32%• Destination Durbuy 9%• Voisins, collègues 9%• Autres sites internet 15%
  66. 66. Phase 6 : Aspects légauxComment récoltez-vous les adresses e-mail de vos clients?
  67. 67. Phase 6 : Aspects légauxOptin VS Optout :« Principe selon lequel un individu donnant sescoordonnées à une entreprise doit aussi fournir sonaccord pour que ses données personnelles soientutilisées à des fins commerciales.Toutes les coordonnées collectées ou achetéesdoivent être accompagnées de la preuve de lacollecte de l’opt’in.L’opt-out désigne la possibilité donnée à un individude supprimer son accord.La démarche de l’opt’out doit être accessible à tousles individus contenus dans une base de données. »
  68. 68. Phase 6 : Aspects légauxOptin
  69. 69. Phase 6 : Aspects légauxOptout
  70. 70. Phase 7 : BudgetQuel budgetallouez-vous àvotrecommunication?
  71. 71. Phase 7 : Budget• Trip Advisor : 263€ par an pour unlien direct avec notre site• FTLB: 36,30€• GDW 232€• Nous avons créé nous mêmenotre site,• Nous ne payons quelhébergement càd 24€ par an.
  72. 72. Mise en placed’une stratégie &d’un plan d’action« Réseaux Sociaux »E-tourisme : e-marketing & réseaux sociaux
  73. 73. Phase 1 : Veille de marchéDans un premier temps, nousréalisons une étude de marchéafin de cerner le secteur &l’environnement concurrentieldans lequel mon établissementévolueE-tourisme : e-marketing & réseaux sociaux
  74. 74. Phase 2 : Mise en place d’un écosystèmedigitalRéseaux sociaux & CM de mon entreprise
  75. 75. Phase 2 – Ecosystème digitalQu’est-ce qu’unécosystèmedigital?
  76. 76. Phase 2 – Ecosystème digital
  77. 77. Phase 2 – Ecosystème digitalQue faut-il mettreen place?
  78. 78. Phase 2 – Ecosystème digital#1. Un site internetExemple:Le Mont des Pins
  79. 79. Phase 2 – Ecosystème digital
  80. 80. Phase 2 – Ecosystème digitalLes +++• Présentation de l’établissement• Différentes formules• Une page de contact avec adresse etlocalisation (google map & mappy)• Un formulaire de réservation en ligne• Des tarifs• Inscription newsletter
  81. 81. Phase 2 – Ecosystème digitalLes - - -• Peu de photos• Pas de vidéos• Un ascenseur vertical• Un manque d’utilisation de la surfacedisponible pour la page (responsivedesign)• URL non significative
  82. 82. Phase 2 – Ecosystème digital#2. Un blog• Communication plus informelle que le siteweb• Amélioration du référencement & de l’e-reputation• Permet de rentrer dans la conversation viales commentaires• Contenus : photos, texte, événements dansla région, points d’intérêt à proximité(balades, lieux à visiter, histoires…)
  83. 83. Phase 2 – Ecosystème digital#3. Une page Facebook• 1Milliard de membres dont 5 Mo de belges• Permet de créer et d’animer unecommunauté• Importance de la viralité• Communication plus directe et plus légère• Permet de montrer une activité accrue• Permet d’améliorer le référencement
  84. 84. Phase 2 – Ecosystème digital
  85. 85. Phase 2 – Ecosystème digital
  86. 86. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook : url personnalisée
  87. 87. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook Ads
  88. 88. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook Ads
  89. 89. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook Ads
  90. 90. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, c’est aussi :• Des concours• Des applications(TripAdvisor)• Des parrainages• Des liens vers votre site web• etc
  91. 91. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, que publier?
  92. 92. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, que publier?
  93. 93. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, que publier?
  94. 94. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, que publier?
  95. 95. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, quand publier?
  96. 96. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, mise en avant des publications
  97. 97. Phase 2 – Ecosystème digitalFacebook, mise en avant des publications
  98. 98. Phase 2 – Ecosystème digital#4. Le partaged’images :• Flickr• Pinterest• Instagram
  99. 99. Phase 2 – Ecosystème digital
  100. 100. Phase 2 – Ecosystème digital
  101. 101. Phase 2 – Ecosystème digital#5. Les vidéos• Youtube• Dailymotion• Vimeo
  102. 102. Phase 2 – Ecosystème digital#5. Les vidéos• Youtube• Dailymotion• Vimeo
  103. 103. Phase 2 – Ecosystème digital#6. Google• Référencement• Seo• Sea• Google Places• Google Hotel Finder• Google +
  104. 104. Phase 2 – Ecosystème digital#7. Annuairescollaboratifs• TripAdvisor• Zoover• Guide du routard• AirBnb
  105. 105. Phase 2 – Ecosystème digital
  106. 106. Phase 2 – Ecosystème digital#8. Les annuaires• FTLB• Mariage.be• OPT – BTW• Les Maisons du Tourisme• Les sites institutionnel(Commune, RW…)• etc
  107. 107. Phase 2 – Ecosystème digital#8. Les annuaires
  108. 108. Phase 2 – Ecosystème digital#8. Les annuaires
  109. 109. Phase 2 – Ecosystème digital
  110. 110. Phase 2 – Ecosystème digital
  111. 111. Phase 2 – Ecosystème digital
  112. 112. Phase 2 – Ecosystème digital
  113. 113. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation• Booking.com• Bongo• Thomas Cook• Ardennes Etape• etc
  114. 114. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation
  115. 115. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation
  116. 116. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation
  117. 117. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation
  118. 118. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation
  119. 119. Phase 2 – Ecosystème digital#9. Les centrales deréservation
  120. 120. Phase 2 – Ecosystème digital#10. Twitter?
  121. 121. Phase 2 – Ecosystème digital#11. Newsletter
  122. 122. Phase 3 : Set up des différents réseaux sociauxet création graphique des pagesCréation et enregistrement des pages sur lesréseaux sociaux choisisDéveloppement d’une identité graphique enaccord avec l’identité graphique del’établissement ou du produitTips : Enregistrement identifants & name squattingPhase 3 – Setup & création graphique
  123. 123. Phase 4 : Community Management & KPI’sRecherche et publication de contenuInteraction & ModérationGestion et accroissement de la communautéDéfinition & analyse des indicateurs deperformanceRapport mensuel, trimestriel, annuelPhase 4 – Community Management
  124. 124. 1. Les plus :1. Communication asynchrone (peuintrusif)2. Qualification de la cible(communication et prospection)3. Economique (coût financier faible)4. Retour sur investissement positif5. Communauté : Base de contacts(clients, prescripteurs,ambassadeurs)Les « plus » et les « moins » d’une présence sur les réseaux sociaux
  125. 125. 1. Les moins :1. Chronophagie relative2. Résultats MT3. Les compétencesLes « plus » et les « moins » d’une présence sur les réseaux sociaux
  126. 126. En conclusionRéseaux sociaux & CM de mon entreprise
  127. 127. Si les réseauxsociaux, çavous fait ça…Réseaux sociaux & CM de mon entreprise
  128. 128. Vous aureztendance àfaire ça…Réseaux sociaux & CM de mon entreprise
  129. 129. Vous aureztendance àfaire ça…Réseaux sociaux & CM de mon entreprise
  130. 130. Faites-vousaccompagnerRéseaux sociaux & CM de mon entreprise
  131. 131. How to contact usRodolphe FINAMORE0494 – 421 401rodolphe@impulso.behttp://www.linkedin.com/in/rodolphefinamorehttps://twitter.com/RodFinamore
  132. 132. 1. Quelle est votre stratégie réseauxsociaux?2. Quels sont vos attentes?3. Quelles sont vos craintes?4. Quel est votre meilleur retourd’expérience par rapport aux réseauxsociaux?Tour de table & échange d’expérience
  133. 133. 139
  134. 134. MarqueARDENNEComment y adhérer?Rendez-vous sur le site internet:http://www.marque-ardenne.com/

×