CANCER DE
L’OESOPHAGE
Dr. Saidani
Juin 2014
Plan
• Généralités définition
• Intérêt
• Epidémiologie
• Anatomie pathologique
• Clinique
• Examens complémentaires
• For...
GÉNÉRALITÉS-DÉFINITION
• Ensemble des tumeurs malignes
primitives développées au dépens des
différentes tuniques de l’œsop...
INTÉRÊT
• Fréquence: en (intoxication alcool-tabac).
• 3ème cancer digestif.
• Diagnostic: souvent tardif.
• Traitement : ...
EPIDÉMIOLOGIE
• Fréquence :
2-5% de tous les cancers.
15% des cancers digestifs.
• Incidence : Variable selon la géographi...
EPIDÉMIOLOGIE
1. Cancer épidermoïde: 80%
• sex ratio 12H/F
• Rôle: tabac, alcool
• Etats précancéreux: œsophagite caustiqu...
EPIDÉMIOLOGIE
2. Adénocarcinome: 20%
• Un seul facteur étiologique: EBO
• Sex ratio: 10 H/F
ANATOMIE PATHOLOGIQUE
1. Macroscopie:
• végétante,
• ulcérée,
• infiltrante,
• polypoïde.
Le plus souvent mixte: infiltran...
ANATOMIE PATHOLOGIQUE
2. Siège:
• Tiers supérieur: 15%
• Tiers moyen: 50%
• Tiers inferieur: 35%
Préférentiellement : zone...
ANATOMIE PATHOLOGIQUE
3. Microscopie:
• Carcinome épidermoïde (épithélioma
malpighien) 80%
2 formes: bien différencié kéra...
Classification de l’OMS des tumeurs malignes de
l’œsophage
1. Tumeurs épithéliales:
carcinome
• Carcinome malpighien ou ép...
ANATOMIE PATHOLOGIQUE
4. Extension:
• Profondeur : rapide, superficiel/invasif (> muqueuse)
• Hauteur : sous-muqueuse > 8 ...
CLINIQUE
1. Stade prédysphagique:
• Stade utile
• Signes discrets: sensation de boule,
picotement retrosternale, eructatio...
CLINIQUE
2. Dysphagie:
• maitre symptome, 85%
• Spasmodique elective, se complete
rapidement pour devenir mécanique.
• Évo...
CLINIQUE
3. Amaigrissement:
• Précède la dysphagie.
• Fait partie d’un tableau de malnutrition
favorisé par la dysphagie ,...
CLINIQUE
4. Autres symptômes:
Rarement révélateurs.
• Régurgitations alimentaires.
• Hématémèse.
• Manifestations pulmonai...
CLINIQUE
5. Signes de tumeur évoluée:
• Obstruction: aphagie, odeur fétide
• Extension médiatisnale: douleurs dorsales,
dy...
CLINIQUE
6. Examen clinique:
• Peu contributif au diagnostic
• Inspection: état nutritionnel, syndrome de
Claude Bernard H...
CLINIQUE
7. Bilan de l’état général et des tares associées:
• Etat nutritionnel,
• Etat respiratoire,
• Eta cardiovasculai...
CLINIQUE
Critères de non opérabilité:
1. C.I Relatives
• Age > 75 ans.
• ASA > 2
• Perte de poids > 20%.
• Artériopathie s...
Examens complémentaires
1. Visée diagnostique: FOGD + Bx
• Distance / arcade dentaire,
• % circonférence,
• Longueur,
• Po...
Examens complémentaires
2. Extension:
• Délai < 1 mois.
• Examen clinique complet.
• TDM thoraco abdominale.
• Fibroscopie...
FORMES CLINIQUES
1. Symptomatiques:
Sans dysphagie, dysphonique, respiratoire.
2. Etiologiques:
• EBO (10%),
• Achalasie (...
DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL
• 1/3 inferieur:
Sténose peptique infranchissable (Bx??).
• 1/3 moyen:
Carcinose médiatisnale.
• 1...
EVOLUTION
• Spontanée:
Rapidement fatale.
• Pronostic sombre malgré les progrès
thérapeutiques car diagnostic tardif.
TRAITEMENT
1. Buts:
• Supprimer la dysphagie et permettre
l’alimentation.
• Prolonger la survie.
• Améliorer la qualité de...
TRAITEMENT
2. Moyens:
• La chirurgie.
• Radiothérapie – radio chimiothérapie.
• Chimiothérapie
• Traitement endoscopique.
TRAITEMENT
A. La chirurgie:
• Reference: œsophagectomie trans
thoracique subtotale + curage médiatisnal
et cœliaque + plas...
TRAITEMENT
A. La chirurgie:
• Mortalité hospitalière: 5 à 10 %.
• Morbidité:
Cpk pulmonaires, infectieuses: 25 à 30 %.
• R...
TRAITEMENT
B. Radiothérapie – radio chimiothérapie:
• Traitement exclusif:
cancer non opérable, non résécable, non
métasta...
TRAITEMENT
C. Chimiothérapie:
• 5 FluoroUracil, Cisplatine.
• Palliative: cancers métastatiques
• Néoadjuvante : Adénocarc...
TRAITEMENT
D. Traitement endoscopique:
• Curatif:
résection muqueuse si diamètre < 2 cm
cancer superficiel
• Palliatif:
Di...
TRAITEMENT
3. Indications:
• Cancer superficiel:
Mucosectomie: cancer in situ, lésion < 2 cm, et pas
d’ulcération
Chirurgi...
TRAITEMENT
3. Indications:
• Œsophage cervical: RxCHT
• Cancer inopérable/metastatique:
RxCHT exclusive / Rxt/ CHT.
Fistul...
CONCLUSION
• Cancer fréquent.
• Diagnostic tardif limitant les chances de
survie.
• Chirurgie lourde.
• Traitement non chi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cancer de l oesophage (1)

4 552 vues

Publié le

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 552
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
45
Actions
Partages
0
Téléchargements
65
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cancer de l oesophage (1)

  1. 1. CANCER DE L’OESOPHAGE Dr. Saidani Juin 2014
  2. 2. Plan • Généralités définition • Intérêt • Epidémiologie • Anatomie pathologique • Clinique • Examens complémentaires • Formes cliniques • Diagnostic différentiel • Evolution • Traitement
  3. 3. GÉNÉRALITÉS-DÉFINITION • Ensemble des tumeurs malignes primitives développées au dépens des différentes tuniques de l’œsophage. • 02 formes principales: Cancer épidermoïde Vs adénocarcinome. • Mauvais Pc: topographie, rapports.
  4. 4. INTÉRÊT • Fréquence: en (intoxication alcool-tabac). • 3ème cancer digestif. • Diagnostic: souvent tardif. • Traitement : chirurgical, (réanimation péri opératoire). • Pronostic: fonction du stade et de l’opérabilité (sombre). • 4ème cause de décès par cancer • RCC: alternative à la chirurgie.
  5. 5. EPIDÉMIOLOGIE • Fréquence : 2-5% de tous les cancers. 15% des cancers digestifs. • Incidence : Variable selon la géographie ; la fréquence est élevée en Asie centrale, Afrique du Sud et de l’Est et aux USA. • Environnement : milieu urbain. • Age et sexe : – Plus fréquent chez l’homme. – 50 à 70 ans chez l’homme. – 40 à 50 ans chez la femme. • Facteurs ethniques : Plus fréquent chez la race noire
  6. 6. EPIDÉMIOLOGIE 1. Cancer épidermoïde: 80% • sex ratio 12H/F • Rôle: tabac, alcool • Etats précancéreux: œsophagite caustique, achalasie. • Facteurs favorisants: carence (protéines animales, vitamines A et C, Zn), Opium, fibres de silice. • Association aux Kc aérodigestifs: pharynx, poumon.
  7. 7. EPIDÉMIOLOGIE 2. Adénocarcinome: 20% • Un seul facteur étiologique: EBO • Sex ratio: 10 H/F
  8. 8. ANATOMIE PATHOLOGIQUE 1. Macroscopie: • végétante, • ulcérée, • infiltrante, • polypoïde. Le plus souvent mixte: infiltrante et ulcérée: stenosante.
  9. 9. ANATOMIE PATHOLOGIQUE 2. Siège: • Tiers supérieur: 15% • Tiers moyen: 50% • Tiers inferieur: 35% Préférentiellement : zones de rétrécissement.
  10. 10. ANATOMIE PATHOLOGIQUE 3. Microscopie: • Carcinome épidermoïde (épithélioma malpighien) 80% 2 formes: bien différencié kératinisant; indifférencié anaplasique. • Adénocarcinome: 20%, sur EBO, rarement primitif. Bien différencié 80% au niveau du 1/3 inférieur .
  11. 11. Classification de l’OMS des tumeurs malignes de l’œsophage 1. Tumeurs épithéliales: carcinome • Carcinome malpighien ou épidermoïde • Carcinome malpighien verruqueux • Carcinome malpighien basaloide • Carcinome malpighien à cellules fusiformes • Adénocarcinome • Carcinome adenosquameux • Carcinome mucoépidermoide • Carcinome adenoide kystique • Carcinome à petites cellules • Carcinome indifférencié. Tumeurs endocrine. 2. Tumeurs non épithéliales: • GIST • Léiomyosarcome • Sarcome de Kaposi • Mélanome malin • Autres 3. Tumeurs secondaires.
  12. 12. ANATOMIE PATHOLOGIQUE 4. Extension: • Profondeur : rapide, superficiel/invasif (> muqueuse) • Hauteur : sous-muqueuse > 8 à 10 cm. • Circonférence: ¼ circonférence / 6 mois. • Lymphatique: 50% lors du Dc.(sous muq puis cervical/mediastinal/coeliaque). • Métastases: foie, poumon, os, plèvre, rein, cerveau, surrénales. • Staging: classification pTNM UICC 2002.
  13. 13. CLINIQUE 1. Stade prédysphagique: • Stade utile • Signes discrets: sensation de boule, picotement retrosternale, eructation douloureuse, hypersialorrhée, hoquet, odynophagie, amaigrissement. Homme + 40 ans + fumeur + buveur FOGD
  14. 14. CLINIQUE 2. Dysphagie: • maitre symptome, 85% • Spasmodique elective, se complete rapidement pour devenir mécanique. • Évolution > 2/3 de la circonference • Atteinte de la musculeuse.
  15. 15. CLINIQUE 3. Amaigrissement: • Précède la dysphagie. • Fait partie d’un tableau de malnutrition favorisé par la dysphagie , l’anorexie, le mauvais état dentaire. • Evaluation morphologique + biologique. • Elément de décision thérapeutique.
  16. 16. CLINIQUE 4. Autres symptômes: Rarement révélateurs. • Régurgitations alimentaires. • Hématémèse. • Manifestations pulmonaires • Eructations douloureuses • Otalgies unilatérales
  17. 17. CLINIQUE 5. Signes de tumeur évoluée: • Obstruction: aphagie, odeur fétide • Extension médiatisnale: douleurs dorsales, dysphonie, toux synchrone à la déglutition. • Métastases: douleurs de l’hypochondre droit, céphalées, douleurs osseuses, dyspnée.
  18. 18. CLINIQUE 6. Examen clinique: • Peu contributif au diagnostic • Inspection: état nutritionnel, syndrome de Claude Bernard Horner. • Examen: adénopathies sus claviculaires, hépatomégalie. • Examen endobucal (neo de la cavité bucale / langue associé.
  19. 19. CLINIQUE 7. Bilan de l’état général et des tares associées: • Etat nutritionnel, • Etat respiratoire, • Eta cardiovasculaire, • Créatinine et clairance, • Bilan hépatique, • Recherche de neuropathie, • Stade ASA • Aide au sevrage tabagique et alcoolique • Etat dentaire.
  20. 20. CLINIQUE Critères de non opérabilité: 1. C.I Relatives • Age > 75 ans. • ASA > 2 • Perte de poids > 20%. • Artériopathie sévère. 1. CI Absolues: • Insuf. Resp sévère. • Cirrhose décompensée. • Insuffisance rénale • IDM < 6 mois.
  21. 21. Examens complémentaires 1. Visée diagnostique: FOGD + Bx • Distance / arcade dentaire, • % circonférence, • Longueur, • Position / cardia • Pratique de biopsies.
  22. 22. Examens complémentaires 2. Extension: • Délai < 1 mois. • Examen clinique complet. • TDM thoraco abdominale. • Fibroscopie thoraco bronchique. • Examen ORL + L.indirecte. • Scintigraphie osseuse. NB: Echoendoscopie: 2ème intention.
  23. 23. FORMES CLINIQUES 1. Symptomatiques: Sans dysphagie, dysphonique, respiratoire. 2. Etiologiques: • EBO (10%), • Achalasie (10%): 10 à 20 ans • sténose caustique: délai ++ 3. Topographique: Œsophage cervical Vs Œsophage abdominal.
  24. 24. DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL • 1/3 inferieur: Sténose peptique infranchissable (Bx??). • 1/3 moyen: Carcinose médiatisnale. • 1/3 supérieur: Cancer de la thyroïde.
  25. 25. EVOLUTION • Spontanée: Rapidement fatale. • Pronostic sombre malgré les progrès thérapeutiques car diagnostic tardif.
  26. 26. TRAITEMENT 1. Buts: • Supprimer la dysphagie et permettre l’alimentation. • Prolonger la survie. • Améliorer la qualité de vie.
  27. 27. TRAITEMENT 2. Moyens: • La chirurgie. • Radiothérapie – radio chimiothérapie. • Chimiothérapie • Traitement endoscopique.
  28. 28. TRAITEMENT A. La chirurgie: • Reference: œsophagectomie trans thoracique subtotale + curage médiatisnal et cœliaque + plastie gastrique. • Alternatives: OST: œsophagectomie sans thoracotomie, œsophagectomie totale + pharyngo- laryngectomie
  29. 29. TRAITEMENT A. La chirurgie: • Mortalité hospitalière: 5 à 10 %. • Morbidité: Cpk pulmonaires, infectieuses: 25 à 30 %. • Résultats: R0: 30% de survie à 5 ans. Adénocarcinome légèrement meilleur que le carcinome épidermoïde.
  30. 30. TRAITEMENT B. Radiothérapie – radio chimiothérapie: • Traitement exclusif: cancer non opérable, non résécable, non métastatique Rxt exclusive si Ci à la chirurgie Curiethérapie à haut débit de dose: desobstruction palliative. • Association RxCht + Chirurgie: Pas d’indication en néoadjuvant ni adjuvant. Chirurgie de rattrapage après RCC ( formes évoluées).
  31. 31. TRAITEMENT C. Chimiothérapie: • 5 FluoroUracil, Cisplatine. • Palliative: cancers métastatiques • Néoadjuvante : Adénocarcinome • Adjuvante: si atteinte ganglionnaire.
  32. 32. TRAITEMENT D. Traitement endoscopique: • Curatif: résection muqueuse si diamètre < 2 cm cancer superficiel • Palliatif: Dilatations, prothèses, destruction (laser, électrocoagulation…)
  33. 33. TRAITEMENT 3. Indications: • Cancer superficiel: Mucosectomie: cancer in situ, lésion < 2 cm, et pas d’ulcération Chirurgie / RCC: si atteinte sous muqueuse,T1m3. • Cancer invasif opérable: Chirurgie si atteinte Gg et musculeuse (-); +/- CHT Sinon RxCHT
  34. 34. TRAITEMENT 3. Indications: • Œsophage cervical: RxCHT • Cancer inopérable/metastatique: RxCHT exclusive / Rxt/ CHT. Fistule oeso-trachéale: prothèse, jéjunostomie. Dysphagie ++ : RxCHT Dysphagie+/-: CHT
  35. 35. CONCLUSION • Cancer fréquent. • Diagnostic tardif limitant les chances de survie. • Chirurgie lourde. • Traitement non chirurgical possible dans les stades précoces.

×