Raphael Rollier 05/2015
Smart City
Pour relever les défis d’urbanisation
et de mobilité du futur
Orateurs
Raphael Rollier
Responsable Programme
Smart City
Swisscom
Loïc Lepage
Responsable planification
énergétique terri...
Raphael Rollier 05/2015
Comment aborder de manière effective le
« smart city » et ainsi permettre d’adresser
les défis d’u...
Raphael Rollier 05/2015
Smart City
Smart People
Smart Living
Smart
Mobility
Smart
Economy
Smart
Environment
Smart
Governan...
Relevés sur 1 journée avec
l’unique ordinateur de l’EPFL
Relevés sur 1 semaine à
l’échelle de l’agglo
Effectué tous les 5 ...
Raphael Rollier 05/2015
EPFL
EPFL – trois missions principales
Formation Recherche
Transfert de technologie
des scientifiques, ingénieurs
et architecte...
8
Mathématiques
Chimie
Physique
ENAC SB ICSTI SV
CDM CDH
5 facultés
13 sections
2 collèges
Architecture, Génie civil
Scien...
ENACContexte général
La Faculté ENAC
ENACContexte général
La Faculté ENAC
Thématiques de recherche
Le Smart City à l’EPFL
ENACContexte général
La Faculté ENAC
Thématiques de recherche
Le Smart City à l’EPFL
Smart cities
ENACContexte général
La Faculté ENAC
Thématiques de recherche
Le Smart City à l’EPFL
Smart cities
ENACContexte général
La Faculté ENAC
Thématiques de recherche
Smart Living Lab
• Stratégie de gestion multi-modale du trafic
• Gestion en temps réel:
– du trafic privé et public simultanément
– en s’ad...
Performance d’un bâtiment = efficacité énergétique + bien-être
• Efficacité énergétique:
– Utilisation optimale de la lumi...
Smart Systems: Réseau de capteurs environementaux
Distributed Intelligent Systems and Algorithms Laboratory (DISAL) – Prof...
17
Swisscom – mise à disposition et
valorisation des données ?
«Big data» au service
de la mobilité
Comptages
Microrecensements
Collection de données 24*7
En temps réel
19
2005 2013
SMART MOBILITY
… compréhension dynamique et élargie
Smart Mobility
… une très grande représentativité
0
25000
50000
75000
17.05.2015 18.05.2015 19.05.2015 20.05.2015 21.05.20...
Smart Mobility
… pour déterminer les lignes de désir
23
SMART MOBILITY
… quel est le profil horaire lors d’un événement?
Raphael Rollier 05/2015
simplement économiser
l'énergie de chauffage
Raphael Rollier 05/2015
25
BG Ingénieurs Conseils SA
26
Contexte/enjeu
• Des bâtiments qui représentent 50%
des consommations
• Des bâtiments neufs très performants
• Des bâti...
27
Constat à l'échelle du bâtiment
0
250
500
750
1000
6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
Heure d'arrivée
ClientsSwis...
28
Contexte/enjeu
Se chauffer et se déplacer sans :
• Consommer d'énergie
• Polluer (qualité de l'air)
• Émettre du CO2 (r...
29
30
• Utilisation de données existantes non valorisées
• Évolution des méthodes
• Passage d'une vision statique à dynamique...
Conclusions
Client
BG
Swisscom
EPFL
Client
Chercheur
Operateur
Intégrateur
Générer de nouvelles données
Se poser de nouvel...
Questions &
Discussion
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Smart City - Swisscom Dialogue Arena 18 juin2015, Lausanne

409 vues

Publié le

Smart City - Pour relever les défis d'urbanisation et de mobilité du futur

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
409
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Smart City - Swisscom Dialogue Arena 18 juin2015, Lausanne

  1. 1. Raphael Rollier 05/2015 Smart City Pour relever les défis d’urbanisation et de mobilité du futur
  2. 2. Orateurs Raphael Rollier Responsable Programme Smart City Swisscom Loïc Lepage Responsable planification énergétique territoriale BG Ingénieurs Conseils SA Olivier de Watteville Responsable planification des transports BG Ingénieurs Conseils SA Marilyne Andersen Doyenne de la faculté ENAC, EPFL Faculté de l’environnement naturel, architecture et construit
  3. 3. Raphael Rollier 05/2015 Comment aborder de manière effective le « smart city » et ainsi permettre d’adresser les défis d’urbanisation ?
  4. 4. Raphael Rollier 05/2015 Smart City Smart People Smart Living Smart Mobility Smart Economy Smart Environment Smart Governance
  5. 5. Relevés sur 1 journée avec l’unique ordinateur de l’EPFL Relevés sur 1 semaine à l’échelle de l’agglo Effectué tous les 5 ans 1969 20162014 2017 -2020 Le smart city appliqué à la mobilité Mesure en continu Observatoire de la mobilité «Pilotage» de la mobilité prédiction
  6. 6. Raphael Rollier 05/2015 EPFL
  7. 7. EPFL – trois missions principales Formation Recherche Transfert de technologie des scientifiques, ingénieurs et architectes de pointe, fondamentale et appliquée vers l’industrie et la société Contexte général Missions
  8. 8. 8 Mathématiques Chimie Physique ENAC SB ICSTI SV CDM CDH 5 facultés 13 sections 2 collèges Architecture, Génie civil Sciences et ingénierie de l’environnement Sciences humaines et sociales Informatique Systèmes de communication Elec. et électronique Microtechnique Mécanique Matériaux Sciences et technologies du vivant Bioingénierie Management de la technologie Ingénierie financière Transport, Energie, Neuroprothèses, Design (EPFL-ECAL Lab) etc... 7 centres interdisciplinaires 26 instituts 350 laboratoires et groupes de recherche 13 sections d’étude, 350 labos de recherche Contexte général Structure
  9. 9. ENACContexte général La Faculté ENAC
  10. 10. ENACContexte général La Faculté ENAC Thématiques de recherche
  11. 11. Le Smart City à l’EPFL ENACContexte général La Faculté ENAC Thématiques de recherche
  12. 12. Le Smart City à l’EPFL Smart cities ENACContexte général La Faculté ENAC Thématiques de recherche
  13. 13. Le Smart City à l’EPFL Smart cities ENACContexte général La Faculté ENAC Thématiques de recherche Smart Living Lab
  14. 14. • Stratégie de gestion multi-modale du trafic • Gestion en temps réel: – du trafic privé et public simultanément – en s’adaptant automatiquement au type de demandes  Etude de faisabilité prévue au centre-ville de Genève • Contrat-cadre avec le Département Genevois du Transport © Richy! Smart City Exemples Smart City Exemples Gestion du trafic intelligente Laboratory of Urban Transport Systems (LUTS) – Prof. Nikolas Geroliminis
  15. 15. Performance d’un bâtiment = efficacité énergétique + bien-être • Efficacité énergétique: – Utilisation optimale de la lumière naturelle – Tendre vers des bâtiments à zéro-énergie – Stratégies adaptatives aux variations climatiques • Bien-être: – Conforts thermique et visuel – Perception de la lumière et impact sur la santé  Le bâtiment au service des occupants réponse des usagers simulation de la lumière conception intégrée Smart City Exemples Smart habitat – Tirer parti des ressources naturelles Interdisciplinary Laboratory of Performance-Integrated Design (LIPID) – Prof. Marilyne Andersen
  16. 16. Smart Systems: Réseau de capteurs environementaux Distributed Intelligent Systems and Algorithms Laboratory (DISAL) – Prof. Alcherio Martinoli • Capteurs mobiles hétérogènes de pollution de l’air • Déploiement dans zones urbaines importantes: Lausanne, Zurich  Réalisation d’un système d’information temps réel à partir de données bruitées et hétérogènes • Etape suivante : – Elargir les mesures aux personnes (crowdsourcing) – Mesure de l’activité, la position et la pollution via smartphone Capteurs fixes Capteurs mobiles Capteurs mobiles Smart City Exemples
  17. 17. 17 Swisscom – mise à disposition et valorisation des données ?
  18. 18. «Big data» au service de la mobilité Comptages Microrecensements Collection de données 24*7 En temps réel
  19. 19. 19 2005 2013
  20. 20. SMART MOBILITY … compréhension dynamique et élargie
  21. 21. Smart Mobility … une très grande représentativité 0 25000 50000 75000 17.05.2015 18.05.2015 19.05.2015 20.05.2015 21.05.2015 22.05.2015 23.05.2015 Residents Visitors Transit 60%
  22. 22. Smart Mobility … pour déterminer les lignes de désir
  23. 23. 23 SMART MOBILITY … quel est le profil horaire lors d’un événement?
  24. 24. Raphael Rollier 05/2015 simplement économiser l'énergie de chauffage
  25. 25. Raphael Rollier 05/2015 25 BG Ingénieurs Conseils SA
  26. 26. 26 Contexte/enjeu • Des bâtiments qui représentent 50% des consommations • Des bâtiments neufs très performants • Des bâtiments existants (siècle passé) représentant 90% du parc immobilier • Une évolution des besoins : vers une diminution du chauffage et une augmentation du froid et de l'électricité Méthodes actuelles • Simulations dynamiques en conception • Recours limité à la climatisation (lois contraignantes) • Programmation MCR (ventilation, déshumidification…) • Smart Metering (relevés automatisés) Limites • Modification d'événements en exploitation • Peu de réactivité des systèmes • Expertise nécessaire Constat à l'échelle du bâtiment Perspectives
  27. 27. 27 Constat à l'échelle du bâtiment 0 250 500 750 1000 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Heure d'arrivée ClientsSwisscom 0 250 500 750 1000 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Heure d'arrivée ClientsSwisscom 0 250 500 750 1000 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Heure d'arrivée ClientsSwisscom Jeudi 12 mars 2015 Samedi 14 mars 2015 Jeudi 16 mars 2015 Palexpo salon de l’auto Arrivées
  28. 28. 28 Contexte/enjeu Se chauffer et se déplacer sans : • Consommer d'énergie • Polluer (qualité de l'air) • Émettre du CO2 (réchauffement climatique) • Perdre du temps (congestion trafic) Méthodes actuelles • Consommations réelles au bâtiment (ex. IDC) • Enquêtes et comptages automatiques (bâtiment et mobilité) • Consommations agrégées (statistiques carburant et combustibles) • Modélisations Limites • Équipements importants • Différence entre lieu d'approvisionnement et de consommation (lieu d'émissions) • Données partielles (consommation connue pour 50% des surfaces sur Genève) • Données partielles et hétérogènes sur les transports • Vues "Instantané" Perspectives Constat à l'échelle du territoire
  29. 29. 29
  30. 30. 30 • Utilisation de données existantes non valorisées • Évolution des méthodes • Passage d'une vision statique à dynamique • Passage facilité d'un périmètre restreint à élargi • Passage de données partielles à plus complètes (peu fiables à fiables 5/20% à 60%) • Passage de données hétérogènes à homogènes et facilement répétitives (mesure en continu) • Aide à la décision plus pertinente (modélisation événements, choix d'infrastructures, exploitation) Perspectives
  31. 31. Conclusions Client BG Swisscom EPFL Client Chercheur Operateur Intégrateur Générer de nouvelles données Se poser de nouvelles questions Proposer de nouvelles solutions
  32. 32. Questions & Discussion

×