) 
R Servajean-Hilst 2014 
La collaboration Start-up – Grand groupe 
Quelles complémentarités ? 
Image : archives AFP 
Rom...
) 
R Servajean-Hilst 2014 
des coopérations d’innovation 
échouent 
pour les PME… 
59% des clients 
ne respectent pas 
les...
) 
R Servajean-Hilst 2014 
Allemagne 
27/10/2014 
COMMENT S’ORGANISER ? 
3 
France 
USA 
Images : Paullus23, Challenges 20...
) 
R Servajean-Hilst 2014 
3 grands freins 
27/10/2014 
Romaric SERVAJEAN-HILST CRG Ecole polytechnique 
4 
Consistency 
G...
) 
R Servajean-Hilst 2014 
COMPRENDRE LE GRAND GROUPE 
27/10/2014 
Romaric SERVAJEAN-HILST CRG Ecole polytechnique
R Servajean-Hilst 2014 
L’attitude des grands groupes face à l’innovation 
 le dilemme exploration-exploitation
R Servajean-Hilst 2014 
Les difficultés des start-ups pour trouver les bons interlocuteurs 
Images : Walt Disney
R Servajean-Hilst 2014 
Les difficultés à se comprendre 
Images : Walt Disney
R Servajean-Hilst 2014 
Aller sur le site des 3 start-ups
) 
R Servajean-Hilst 2014 
27/10/2014 
Romaric SERVAJEAN-HILST 
CRG Ecole polytechnique 
10 
Bras de fer entre un petit et...
) 
R Servajean-Hilst 2014 
Source : matrice de Wajnsztok 
BEAT ME PARTNER ME 
SUPPLY ME KISS ME 
Po s i t i on d e f o r c...
R Servajean-Hilst 2013 
Comprendre ses attentes 
Comment fonctionne-t-il ? 
Quels sont ses objectifs ? 
Qu’est-ce qui e...
R Servajean-Hilst 2013 
Ne pas lâcher 
Profiter des modes 
Revenir à la charge régulièrement 
Images : demotivation.us, ...
) 
R Servajean-Hilst 2014 
MERCI 
Image : archives AFP 
Romaric Servajean-Hilst ǀ @innov_et ǀ www.innovet.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Collaborations start-ups – grands groupes : convergence d’intérêts et divergence de points de vue, quelles solutions pour réussir ?

2 316 vues

Publié le

Conférence-débat Montpellier Prospectives 23/10/2014
Collaborations start-ups – grands groupes : convergence d’intérêts et divergence de points de vue, quelles solutions pour réussir ?
Start-ups et grands groupes ont chacun besoin l’un de l’autre. De manière caricaturale, "quand l’un a des idées, l’autre a du pétrole !"
Pour le grand groupe, aller vers les start-ups, c’est aller chercher des idées nouvelles, celles qui feront le business de demain. C’est aussi aller chercher l’agilité et la souplesse qu’il n’a plus.
De son côté, la start-up manque bien souvent de ressources financières et des références qui en feront une entreprise considérée comme fiable. En s’adossant à un grand groupe, la start-up va tout d’abord recueillir une première référence, ensuite, elle va pouvoir profiter d’une rentrée financière qui va lui permettre de financer son démarrage, voire parfois d’assurer un début de pérennité financière.
Une convergence d’intérêts donc, mais des points de vue divergents liés : à une vision différente de la maturité d’une innovation, de la gestion de la confidentialité ou de la propriété intellectuelle, à une méconnaissance des contraintes et des organisations respectives, à une différence de culture, à une perception différente de la valeur du temps…

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 316
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 414
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Collaborations start-ups – grands groupes : convergence d’intérêts et divergence de points de vue, quelles solutions pour réussir ?

  1. 1. ) R Servajean-Hilst 2014 La collaboration Start-up – Grand groupe Quelles complémentarités ? Image : archives AFP Romaric Servajean-Hilst Conférence-débat Montpellier Prospectives 23/10/2014 Collaborations start-ups – grands groupes : convergence d’intérêts et divergence de points de vue, quelles solutions pour réussir ?
  2. 2. ) R Servajean-Hilst 2014 des coopérations d’innovation échouent pour les PME… 59% des clients ne respectent pas les délais de paiement Dégradation des délais de paiement en 2013  57% Part des achats dans le budget des grands groupes 50% à 70% 30% à 70% dont 22% Taux de dépendance 15% Sources: Stevens & Burely 1997, Kale & Signh 2009, Cooper 2002, enquête Opinion Way Chalenges 2013
  3. 3. ) R Servajean-Hilst 2014 Allemagne 27/10/2014 COMMENT S’ORGANISER ? 3 France USA Images : Paullus23, Challenges 2013
  4. 4. ) R Servajean-Hilst 2014 3 grands freins 27/10/2014 Romaric SERVAJEAN-HILST CRG Ecole polytechnique 4 Consistency Girouette / champ d’éolienne http://hd4desktop.com
  5. 5. ) R Servajean-Hilst 2014 COMPRENDRE LE GRAND GROUPE 27/10/2014 Romaric SERVAJEAN-HILST CRG Ecole polytechnique
  6. 6. R Servajean-Hilst 2014 L’attitude des grands groupes face à l’innovation  le dilemme exploration-exploitation
  7. 7. R Servajean-Hilst 2014 Les difficultés des start-ups pour trouver les bons interlocuteurs Images : Walt Disney
  8. 8. R Servajean-Hilst 2014 Les difficultés à se comprendre Images : Walt Disney
  9. 9. R Servajean-Hilst 2014 Aller sur le site des 3 start-ups
  10. 10. ) R Servajean-Hilst 2014 27/10/2014 Romaric SERVAJEAN-HILST CRG Ecole polytechnique 10 Bras de fer entre un petit et un grand Le jeu : le rapport de force plus que la taille Image :Hilary Duff
  11. 11. ) R Servajean-Hilst 2014 Source : matrice de Wajnsztok BEAT ME PARTNER ME SUPPLY ME KISS ME Po s i t i on d e f o r c e d u c l i e n t / d e l ’ i n t e r l o c u t e u r Po s i t i on d e f o r c e du f our ni s s eur
  12. 12. R Servajean-Hilst 2013 Comprendre ses attentes Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses objectifs ? Qu’est-ce qui est non négociable ? La clef de tout écouter Me positionner Identifier mes savoir-faire Répondre à ses attentes Prévoir la suite Prévoir des recettes intermédiaires Intégrer des droits de suite Gérer la relation Images: jobboom.com
  13. 13. R Servajean-Hilst 2013 Ne pas lâcher Profiter des modes Revenir à la charge régulièrement Images : demotivation.us, http://xix-recovery.org
  14. 14. ) R Servajean-Hilst 2014 MERCI Image : archives AFP Romaric Servajean-Hilst ǀ @innov_et ǀ www.innovet.fr

×