Dossier
                                      de presse


                     Contact RTE : Sandrine Morassi
            ...
Dossier de presse



                                                     Sommaire


    ÉcoWatt, en Bretagne
    Un dispo...
Dossier de presse



                     ÉcoWatt en Bretagne
           Un dispositif au cœur des problématiques
        ...
Dossier de presse



    Mais cette consommation est loin d’être régulière : elle est plus marquée le matin et en début de...
Dossier de presse



    … et production insuffisante
    La Bretagne ne produit que 8 % de l’électricité qu’elle consomme....
Dossier de presse



    Des interventions d’urgence sur le réseau RTE
    Proche du seuil critique l’hiver dernier, la si...
Dossier de presse



                  ÉcoWatt, le bon geste énergie
               Une démarche citoyenne pour réguler
  ...
Dossier de presse



    Contribuer à maîtriser la demande
    Cette démarche s’appuie sur le volontariat : les internaute...
Dossier de presse



                Le nouveau site Internet ÉcoWatt
             Plus interactif, plus visuel, plus cito...
Dossier de presse



    Au-delà de l’interface graphique, tous les messages prennent une dimension ludique
    et pédagog...
Dossier de presse



    Associer le jeune public à la démarche citoyenne ÉcoWatt en le sensibilisant aux problèmes
    d’...
Dossier de presse



                              Les actions relais ÉcoWatt
                                Investir le ...
Dossier de presse




           Affiche 60 x 80 cm



    Au total, quelque 2 000 affiches et 230 000 flyers seront diffusés...
Dossier de presse



                             Des gestes simples pour intervenir
        Rappelons qu’en hiver, du fai...
Dossier de presse



         Réseau de Transport d’Électricité

    RTE est le gestionnaire du réseau de transport d’élec...
Dossier de presse



      La Préfecture de la région Bretagne,
         du département d’Ille-et-Vilaine


    La sécurit...
Dossier de presse



             Le Conseil régional de Bretagne


    Les principes déterminant l’action de la Région Br...
Dossier de presse



                        L’ADEME Bretagne

    L’ADEME et la maîtrise de l’énergie
    Actrice du déve...
Dossier de presse



                            Électricité Réseau
                           Distribution France


    L...
Dossier de presse



                          La Poste soutient
                     la démarche ÉcoWatt

    L’objectif ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de presse Ecowatt

1 427 vues

Publié le

ÉcoWatt en Bretagne
Présentation du dispositif Ecowatt en Bretagne

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 427
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de presse Ecowatt

  1. 1. Dossier de presse Contact RTE : Sandrine Morassi Tél. 02 40 67 37 08/ 06 12 49 60 91 Sandrine.morassi@rte-france.com Contacts presse : Marie Poirier/ Françoise Landais Gulfstream Communication - Tél. 02 72 64 72 21 mpoirier@gs-com.fr / flandais@gs-com.fr www.rte-france.com Opération réalisée en partenariat avec :
  2. 2. Dossier de presse Sommaire ÉcoWatt, en Bretagne Un dispositif au cœur des problématiques d’alimentation électrique ............................. p. 3 ÉcoWatt, le bon geste énergie Une démarche citoyenne pour réguler la consommation ............................................. p. 7 Le nouveau site Internet ÉcoWatt Plus interactif, plus visuel, plus citoyen ! ................................................................... p. 9 Les actions relais ÉcoWatt Investir le quotidien ............................................................................................... p. 12 Des gestes simples pour intervenir ............................................................ p. 14 Les Partenaires d’ÉcoWatt Réseau de Transport d’Électricité ............................................................................. p. 15 La Préfecture de la région Bretagne, du département d’Ille-et-Vilaine ............................. p. 16 Le Conseil régional de Bretagne ............................................................................... p. 17 L’ADEME Bretagne ................................................................................................. p. 18 Électricité Réseau Distribution France ....................................................................... p. 19 La Poste soutient la démarche ÉcoWatt ............................................................... p. 20
  3. 3. Dossier de presse ÉcoWatt en Bretagne Un dispositif au cœur des problématiques d’alimentation électrique En matière d’électricité, la région Bretagne doit aujourd’hui faire face à une situation délicate : la consommation y progresse plus vite que dans le reste du pays alors que la production locale est loin de couvrir les besoins. L’équilibre du réseau est donc particulièrement précaire, notamment lors des pics de consommation hivernaux. Consommation en hausse… Depuis plusieurs années, notamment du fait du dynamisme démographique de la région, la consommation d’électricité progresse en Bretagne de façon constante, à un rythme plus élevé que les autres régions françaises. Corrigée des aléas climatiques, la consommation de la Bretagne atteint 20 TWh en 2008 contre 19,7 TWh en 2007, soit une progression de 1,8 %. Une évolution annuelle qui reste durablement supérieure à la moyenne française, en croissance de 1,2 % en 2008. ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 3
  4. 4. Dossier de presse Mais cette consommation est loin d’être régulière : elle est plus marquée le matin et en début de soirée, et augmente fortement en hiver, du fait du raccourcissement des journées et de l’abais- sement des températures. ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ Or, on constate que les pointes de consommation sur les journées froides d’hiver sont de plus en plus marquées : le dernier pic enregistré dans l’Ouest, le 7 janvier 2009 (17 150 MW), dépasse de 1 000 MW le pic précédent du 19 décembre 2007. Ce pic correspond à environ 20 % de la consommation française. ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 4
  5. 5. Dossier de presse … et production insuffisante La Bretagne ne produit que 8 % de l’électricité qu’elle consomme. Face à cette consomma- tion en hausse la production reste donc très insuffisante. Elle ne repose en effet que sur trois sites principaux : la centrale de Cordemais avec ses deux groupes au charbon et ses deux groupes au fioul pour une puissance totale de plus de 2 500 MW, les turbines à combustion de Brennilis et Dirinon (480 MW) pour une production “de pointe”, et l’usine marémotrice de la Rance (240 MW) dont la production dépend des horaires des marées. Il faut ajouter à cela une production éolienne de 440 MW sur 66 sites – elle a plus que doublé entre 2006 et 2009 –, 300 MW d’équipements thermiques installés sur des sites industriels et 30 MW sur les centrales hydrauliques de Guerlédan, Pont-Rolland et Saint-Herbot. L’approvisionnement de la Bretagne repose donc, notamment lors des pointes de consommation, sur des sites particulièrement éloignés : Chinon (37), Flamanville (50), Civaux (86)… Cet éloignement sollicite de façon importante le réseau de transport d’électricité qui peut alors rapidement atteindre ses limites de fonctionnement. En effet, les problèmes de « tenue de ten- sion » et de risques corrélés d’écroulement, sont liés au tranport de l’énergie sur de longues distances et la tenue de tension constitue donc une problématique spécifique à l’Ouest pour les prochains hivers. Associés à un pic de consommation et à l’indisponibilité d’un site de production ou d’un élément du réseau, ces problèmes pourraient entraîner des coupures généralisées avec un “effet domino” sur plusieurs départements… Flamanville 240 MW St-Brieuc St-Malo La Martyre Rance Launay Brest Brennilis Dirinon Plaine Haute Rennes Domloup Total de 480 MW Poteau Rouge Chinon Cordemais St-Laurent- 2 groupes de 600 MW charbon et 2 groupes de 700 MW fioul des-Eaux Cheviré Dampierre Nantes Usine Hydraulique Belleville TAC Civaux Centrale thermique Centrales nucléaire CSPR 400 000 volts 225 000 volts Granzay Blayais 5
  6. 6. Dossier de presse Des interventions d’urgence sur le réseau RTE Proche du seuil critique l’hiver dernier, la situation pourrait à nouveau basculer cette année, notamment en cas de grand froid et de pertes de groupes de production. RTE a mis en œuvre d’importantes mesures d’urgence pour un budget total de 10 millions d’euros afin de renforcer le réseau et d’utiliser au maximum sa capacité. Dès cet hiver, RTE mettra en service un quatrième transformateur au poste de la Rance ainsi que des équipements de maintien de la tension lors des pics dans les postes électriques de Doberie et de la Rance. Il ne s’agit toutefois que de renforcements palliatifs : des investissements plus pérennes sont également nécessaires. Ainsi, fin 2010, un poste de transformation 400 000 V/225 000 V construit près de Lorient (27 millions d’euros) viendra soulager le réseau 225 000 V dans le Sud-Bretagne. En ce qui concerne le Nord-Bretagne, RTE a lancé en 2006 un appel d’offres pour la création un nouveau site de production dans cette zone. Face aux risques de coupure, apprenons à modérer notre consommation d’électricité En tant que garant de l’équilibre production/consommation et au regard du caractère critique de la situation bretonne, RTE met tout en œuvre pour éviter le black-out. Au-delà du renfort du réseau et de la production, le maintien de l’équilibre passe également par la maîtrise de la consommation, notamment en période critique. C’est dans cet esprit que la démarche ÉcoWatt a été lancée l’an passé et qu’elle est reconduite cette année avec un dispositif renforcé. 6
  7. 7. Dossier de presse ÉcoWatt, le bon geste énergie Une démarche citoyenne pour réguler la consommation Chacun serait concerné par un éventuel black-out… Il est donc nécessaire que tout le monde se mobilise pour réguler sa consommation et contribuer à la sécurité de l’alimentation électrique de la Bretagne. C’est tout l’esprit de la démarche ÉcoWatt. Mobiliser les Bretons autour de l’équilibre électrique Introduite l’an passé par RTE, la préfecture de région Bretagne et les services de l’État, le Conseil régional de Bretagne, Électricité Réseau Distribution France (ERDF) et la Direction régionale Bretagne de l’ADEME, la démarche ÉcoWatt vise à maintenir l’équilibre entre offre et demande en s’attachant à réduire la consommation, notamment lors des périodes à risques. La démarche ÉcoWatt se fonde sur une incitation à réguler la consommation des particuliers, des commerces des entreprises et des collectivités locales, lors des pics prévisibles. Ce programme de communication novateur est basé sur la mobilisation citoyenne, notamment au travers d’un site Internet – www.ouest-ecowatt.com. Lors de ce premier hiver 2008-2009, ce sont 9 400 personnes qui se sont inscrites sur le site Internet. Neuf alertes ont été lancées par mail ou SMS lors des journées les plus froides de l’hiver avec des écarts de températures allant jusqu’à – 9° par rapport aux normales saisonnières. Le nombre d’inscrits au site Internet, s’il est à saluer pour cette première année de mise en œuvre de la démarche, n’a pas permis d’obtenir un effet significatif sur la courbe de consommation du réseau de transport d’électricité, lors des périodes de pointe. Néanmoins, une première évaluation fait apparaître que la réduction de la consommation liée à la mise en œuvre des « bons gestes énergie », représente l’équivalent de la consommation d’une ville d’environ 4 000 habitants. Fort de cette première étape franchie en faveur de la sensibilisation des écocitoyens bretons, la démarche ÉcoWatt est relancée dès le 26 novembre 2009. 7
  8. 8. Dossier de presse Contribuer à maîtriser la demande Cette démarche s’appuie sur le volontariat : les internautes qui s’inscrivent reçoivent sur le support de leur choix – mail, téléphone mobile, flux RSS, widgets – des alertes qui les invitent à modérer leur consommation. Un éventail de bons gestes, faciles à appliquer au quotidien, accompagne la démarche. L’objectif est donc de faire comprendre que des gestes simples appliqués conjointement par le plus grand nombre au moment opportun peuvent contribuer à limiter les pics de consommation. Ces alertes adoptent un code couleur simple, mis à jour en temps réel, proche de celui qui est appliqué par Bison futé pour le trafic routier – journées vertes, oranges ou rouges. 8
  9. 9. Dossier de presse Le nouveau site Internet ÉcoWatt Plus interactif, plus visuel, plus citoyen ! Pour cette deuxième édition, ÉcoWatt joue résolument la proximité : un site Internet plus accessible et plus ludique pour mieux faire comprendre les enjeux. Visite guidée… Dès la page d’accueil, le visiteur est interpellé par une approche humaine et une ambiance particulièrement conviviale… L’ensemble, soutenu par une signalétique précise, délivre clairement tous les messages et donne la priorité visuelle au baromètre du jour. Devenez ÉcoW’acteur ! C’est l’une des grandes nouveautés de cette nouvelle édition : pour inciter les Bretons à devenir de vrais acteurs de l’équilibre électrique, c’est une véritable communauté qui se met en place, celle des ÉcoW’acteurs. Le site invite l’internaute à l’engagement, à l’action et au parrainage. En parallèle, un forum leur est spécialement réservé pour échanger leurs bons gestes, réagir, poser des questions… 9
  10. 10. Dossier de presse Au-delà de l’interface graphique, tous les messages prennent une dimension ludique et pédagogique. Il s’agit d’accompagner pour faire comprendre et pour faire évoluer les comportements. Les bons gestes sont ainsi déclinés au travers de quatre univers : le domicile, le commerce, l’entreprise et la collectivité. Interactives, ces quatre pages permettent à chacun de s’autotester sur les bons gestes à mettre en œuvre selon le lieu choisi. 10
  11. 11. Dossier de presse Associer le jeune public à la démarche citoyenne ÉcoWatt en le sensibilisant aux problèmes d’alimentation électrique et de maîtrise de la consommation est l’un des grands défis de cette deuxième édition. Pour faire passer ce message complexe, deux jeux en ligne sont spécifiquement destinés aux enfants. 11
  12. 12. Dossier de presse Les actions relais ÉcoWatt Investir le quotidien Pour se rapprocher des Bretons, ÉcoWatt se conjugue aussi cette année au travers de plusieurs actions de proximité. Ces initiatives sur le terrain ont pour objectif d’amplifier l’impact de la campagne de sensibilisation. Au-delà de la campagne web, l’opération ÉcoWatt prévoit d’aller directement à la rencontre de la population bretonne : entreprises, collectivités, particuliers et plus spécifiquement les jeunes. Les partenaires d’ÉcoWatt relaieront la campagne en sensibilisant leurs publics privilégiés. Les salariés de chaque institution partenaire bénéficieront de campagnes de sensibilisation dédiées, via notamment leurs supports de communication (journaux internes, intranet…). Des actions sont également programmées vers l’externe : envoi de courriers et de supports de communication à l’ensemble des élus bretons, cosignés par le Conseil régional de Bretagne et l’État ; rappel des bons gestes énergie dans les Espaces Info Energie de l’ADEME ; intervention vers les lycées bretons ou encore auprès des services de l’État, etc. Flyer Recto Verso 10 x 21 cm 12
  13. 13. Dossier de presse Affiche 60 x 80 cm Au total, quelque 2 000 affiches et 230 000 flyers seront diffusés auprès des publics concernés. La Poste, relais terrain d’ÉcoWatt En terme de proximité, ÉcoWatt prend cette année une ampleur supplémentaire grâce au soutien de La Poste. L’entreprise et l’ensemble de son réseau de bureaux de poste permettront de relayer largement l’information dans le cadre du contact naturel et quotidien établi tant avec les particuliers qu’avec les entreprises. Les 11 000 postiers bretons seront également sensibilisés, une initiative qui s’inscrit pleinement dans la politique interne de l’entreprise, qui place la question du développement durable au cœur de son plan stratégique. La promotion d’ÉcoWatt en association avec La Poste s’illustrera dans l’ensemble des bureaux bretons avec la diffusion des flyers à tous les clients en périodes d’alertes. 13
  14. 14. Dossier de presse Des gestes simples pour intervenir Rappelons qu’en hiver, du fait des températures et du raccourcissement des journées, les pics sont notamment liés au chauffage et à l’éclairage : les risques les plus élevés se situent le matin, et le soir entre 17 h et 20 h. Sur l’éclairage ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ halogènes (elles consomment 30 fois plus qu’une ampoule basse consommation) ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ Sur le chauffage ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ pièces et les espaces inoccupés ฀฀ ฀ ฀ ฀ confortable de 19 °C dans les pièces à vivre ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ d’augmenter le thermostat ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ pour conserver la chaleur Sur les autres appareils ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ énergivore : pour un téléviseur et un magnétoscope, cinq heures de veille équivalent à une heure d’utilisation ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 17 h et 20 h ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ la consommation est doublée à partir de 4 cm de givre ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 14
  15. 15. Dossier de presse Réseau de Transport d’Électricité RTE est le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français. Entreprise de service public, il a pour mission l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau à haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 3 missions de service public ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ > reduire l’impact environnemental ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ > équilibre production/consommation ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ > producteurs, distributeurs et consommateurs industriels Chiffres clés Ouest ฀฀ régions administratives, en Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Centre, soit 4 1/5e du territoire national ฀1 000 salariés, dont 130 en Bretagne ฀฀ 7 400 km de lignes à haute et très haute tension, dont 4400 en Bretagne 1 ฀฀ 15 millions d’euros d’investissement en 2009, dont 21 en Bretagne 1 ฀ ฀ ฀ ฀฀ 15
  16. 16. Dossier de presse La Préfecture de la région Bretagne, du département d’Ille-et-Vilaine La sécurité d’alimentation électrique, une priorité Les priorités de la politique énergétique adoptée en 2005 portent sur la garantie de sécurité à long terme dans la fourniture d’énergie et la construction d’un développement énergétique durable, à un prix compétitif et accessible à tous. En Bretagne, région particulièrement sensible du fait de sa situation géographique, les risques de rupture d’approvisionnement sont suivis attentivement par les services de l’État, sachant que pour réduire cette fragilité, des actions sont conduites à plus long terme pour favoriser la production locale d’électricité, le développement des réseaux et la sécurisation de la fourniture d’énergie, et la maîtrise de la consommation, notamment en période de pointe. La problématique particulière de la Bretagne est examinée à nouveau dans le rapport « Program- mation Pluriannuelle des Investissements 2009-2020 », présenté au Parlement cette année. Une politique énergétique ambitieuse de l’État en Bretagne La réduction de la fragilité énergétique bretonne exige une politique ambitieuse anticipant les évolutions futures Les actions conjointes de l’État et des collectivités, avec le soutien financier de l’ADEME, visent donc prioritairement à accélérer ces évolutions. Depuis 2007, le contrat de projet État/Région conduit en partenariat avec le Conseil régional et l’ADEME reprend l’essentiel des actions régionales pour accompagner le développement d’énergies renouvelables et promouvoir une meilleure efficacité énergétique. Ces actions viennent compléter ou renforcer des dispositifs nationaux, dont les plus connus sont les crédits d’impôt en faveur du développement durable, le renforcement des normes et plus récemment le dispositif des certificats d’économies d’énergie. Le Grenelle Environnement donne une impulsion nouvelle dès cette année, avec des moyens renforcés en faveur des économies d’énergie, notamment pour une meilleure utilisation de la chaleur, un soutien à la recherche et au développement en matière d’énergies renouvelables, ainsi qu’un objectif de planification régionale du développement des énergies renouvelables Pour tout savoir sur les économies d’énergie : ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 16
  17. 17. Dossier de presse Le Conseil régional de Bretagne Les principes déterminant l’action de la Région Bretagne sur la question énergétique La desserte énergétique de la Bretagne doit être considérée comme une clé de son accessibilité et de son développement. Ainsi, pour les énergies de réseau, la Région Bretagne souhaite une desserte territoriale de qualité garantissant l’équité sociale et contribuant à la pérennisation des activités économiques. La Région contribue aussi à une prise en compte des enjeux environnementaux liés à la production, au transport et à la distribution de l’électricité Le rôle et les actions de la Région Bretagne Consciente du rôle déterminant de l’Etat dans la programmation et l’orientation des investissements de production et de réseaux, la Région est particulièrement attentive et active au sein de la gouvernance mise en place au niveau régional et à son articulation avec les orientations nationales. Elle participe au développement d’outils de prospective visant à mieux connaître les fragilités électriques du territoire afin que les différentes interventions, tant publiques que privées, agissent de manière complémentaire, avec cohérence et efficacité, sur les territoires prioritaires concernés. Sur la situation électrique, des mobilisations spécifiques pour limiter les appels de puissance de pointe afin de limiter les renforcements de réseaux et de production d’origine fossile guident le choix des actions menées. La maîtrise de l’énergie constitue un axe essentiel de la politique énergétique bretonne… Dans le cas de la Bretagne, la région possédant peu de moyens de production sur son territoire, il existe donc un réel enjeu à cibler des actions efficaces au meilleur niveau territorial et effectives dans le « calendrier électrique » (quotidien et saisonnier). La Région estime aussi indispensable qu’une information large et pédagogique soit mise en place afin de sensibiliser chacun des consommateurs d’énergie à ces enjeux physiques. 17
  18. 18. Dossier de presse L’ADEME Bretagne L’ADEME et la maîtrise de l’énergie Actrice du développement durable, l’ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques et notamment en matière d’énergie pour promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie et assurer la promotion des énergies renouvelables. Pour remplir ses missions, l’ADEME dispose de trois types de compétences : ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ l’environnement ; ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ leurs choix ; ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ la diffusion des bonnes pratiques. Économies d’énergie, faisons vite, ça chauffe En 2009, c’est une nouvelle phase de la campagne « Économies d’énergie, faisons vite, ça chauffe », qui a démarré, avec la promotion des mesures phares issues du Grenelle Environnement. L’ADEME joue un rôle essentiel dans la valorisation de ce nouveau dispositif, avec le lancement d’une campagne de communication nationale et la création des outils d’information spécifiques pour le grand public. ฀ ฀ ฀ ฀ Une nouvelle campagne du Grenelle Environnement « entrons dans le monde d’après » Alors que le Sénat a adopté le 8 octobre dernier le projet de loi « Grenelle 2 », le ministère du Développement durable, accompagné de l’ADEME, lance une campagne de communication nationale sur le Grenelle Environnement. 18
  19. 19. Dossier de presse Électricité Réseau Distribution France La Direction des Opérations Ouest d’ERDF Elle assure le développement, l’exploitation et la maintenance du réseau de distribution d’électricité des régions Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. Chiffres clés ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ERDF : au cœur des enjeux énergétiques actuels ERDF répond à la forte poussée des demandes de raccordement d’installations photovoltaïques Le solaire photovoltaïque connaît depuis quelques années un développement considérable avec la croissance exponentielle des demandes de raccordement liées au développement des installations photovoltaïques des particuliers (passant de 1 500 en 2006 à 25 000 en 2008 et avec une prévision de l’ordre de 50 000 demandes d’installations d’ici fin 2009 en France métropolitaine). Le potentiel de croissance du photovoltaïque est considérable en France (à titre de comparaison, les installations photovoltaïques sont cent fois plus nombreuses aujourd’hui en Allemagne). ERDF en Bretagne se préoccupe de la qualité de la fourniture en milieu rural et urbain. Pour cela, ERDF met à disposition des installateurs de pompes à chaleur (PAC) et de leurs clients des conseils pour prévenir l’impact du démarrage de la PAC sur l’installation intérieure électrique des particuliers, et ainsi ne pas aggraver la situation en période d’approvisionnement électrique sensible. ERDF en Bretagne au service de l’alimentation électrique des îles En hiver, afin de limiter les risques de coupure, il est essentiel de sécuriser la qualité d’alimentation des zones éloignées des sources énergétiques. C’est pourquoi, fin 2008, le câble sous-marin alimentant en électricité l’île aux Moines et l’île d’Arz a été remplacé. Un chantier hors du commun qui fait intervenir des compétences peu répandues. 19
  20. 20. Dossier de presse La Poste soutient la démarche ÉcoWatt L’objectif est de relayer l’information, via l’ensemble des bureaux de poste bretons, et ainsi d’inciter postiers et clients à réduire leur consommation d’électricité lors des périodes de grand froid. Tout au long de la campagne ÉcoWatt, La Poste se mobilise donc en déployant une campagne de communication dans l’ensemble des bureaux de poste de la région Bretagne, mais aussi en diffusant des flyers à ses clients en périodes d’alertes. Le capital humain, le nombre de clients, l’ancrage territorial et la diversité des métiers font de La Poste un acteur majeur des évolutions environnementales et économiques. Aussi, le soutien de La Poste à cette opération a pour ambition d’accroître la mobilisation citoyenne face aux problématiques d’alimentation électrique en Bretagne. Cette démarche écocitoyenne s’inscrit dans la politique du groupe, qui, depuis 2003, s’engage activement dans le développement durable. La Poste fait le choix d’un développement responsable qui respecte l’environnement, ses clients, ses collaborateurs, les territoires et les règles de bonne gouvernance. En matière de développement durable, le groupe a ainsi pris des engagements d’ici à fin 2012 : ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ou provenant de forêts gérées durablement, ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ global de ses émissions de CO2. Cette opération régionale s’inscrit ainsi dans la politique du groupe. 20

×