Génération Z en entreprise

1 169 vues

Publié le

La jeunesse : ce qu'on en sait ; Génération Z et l'entreprise

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 169
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
112
Actions
Partages
0
Téléchargements
117
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Âge : 18-35 / 14-25 (Europe) ? 14-21 puis 21-28 ? 18-50 ? FR : barrière des 26 ans
    Allongement de cette période

    Évolution du statut : rapport de filiation (ancien régime) > éducatif (lumières) < rapport entre générations (XIX) ; processus de maturation psychologique (XX)

    2 jeunesses : étudiants vs non-étudiants (pas de diplôme ou niveau V ou bacheliers qui ne poursuivent pas)
  • Génération sacrifiée, perdue, déclassée, maltraitée par la société
    Pessimisme (France, Japon, Pologne, RU, Italie) vs optimiste (Chine, Inde, Dk, USA, Estonie, Finlande, Suède)

    Maltraitance française : baisse niveau vie de 17% pour les trentenaires

    Jeunesse dangereuse ? A insérer (difficultés sociales) ou à canaliser (« quartiers »)
    jeunesse en difficulté = pléonasme

    rejet de la jeunesse (cf notamment chômage / emploi), mais en parallèle, volonté de rester jeune éternellement
    jeunesse = rivale de l’adulte ? enjeux de pouvoirs dans la société
  • Précarité n’est pas subie, mais intégrée dans les projections de vie
  • Génération sans patron ?
    // collaboration sur des projets
  • L’entreprise les inquiète et leur fait peur !
    L’entreprise rêvée des Z serait :
    Plus agile : une entreprise plus innovante, plus ouverte à l’échec
    Plus flat : une hiérarchie aplatie, moins complexe, plus souple
    Plus humaine à l’intérieur de l’entreprise mais aussi à l’extérieur
    Plus égalitaire : une entreprise moins discriminante, plus juste
    Plus flexible tant en termes d’horaires, de rythme, de lieu de travail que des codes
    Plus ouverte : une entreprise proposant plus de ponts entre les études et le monde de l’entreprise et faisant plus confiance aux jeunes Ultra connectés, pragmatiques, exigeants, entrepreneurs de leur vie au niveau académique, perso et pro, leur arrivée en entreprise pourrait ne pas rimer avec calme pour les DRH. 

    Tableau
    Confiance dans l’équipe ; écoute ; idées > connaissances ; autorité ; confiance en lui
  • Génération Z en entreprise

    1. 1. Génération Z Jeunesse : quels changements ? Rémi Thibert IFE – ENS Lyon 5 février 2015 Une jeunesse fantasmée, des jeunesses ignorées ? SAIA Service académique de l’inspection de l’apprentissage
    2. 2. de 14 à 60 ans ? 5 étapes de passage au stade adulte Sortie du système scolaire 1er emploi Départ du domicile parental Vie maritale 1er enfant Des jeunesses Définition
    3. 3. Génération sacrifiée ? Pessimiste ? Différences intragénérationnelles > différences intergénérationnelles Dangereuse et en difficulté Rejet et attrait Jeunesse = rivale ? La jeunesse vue par la société
    4. 4. Parcours de jeunesses : se trouver : Danemark s’assumer : RU se placer : France s’installer : Espagne Différents parcours
    5. 5. Valeurs partagées : famille, travail, politique Cosmopolitisation Différences nationales > différences générationnelles Les jeunes et leurs aînés
    6. 6. Typologie des jeunes européens Traditionnel & religieux Autonomie individuelle Intégrés & participatifs individualistes Pays du Nord Pays du Centre Italie Irlande Europe centrale & orientale Petits pays Portugal
    7. 7. individualistes et en retrait : 28% (catho et orthodoxe ; europe de l’est) religieux tradis autoritaires : 25% (méfiance / démocratie, forme autoritaire ; europe orientale et Balkans) participatif confiants : 23% (areligieux ; politisés ; tolérants ; démocratiques ; autonomie individuelle (europe nord, centre ; pas dans le sud) individualistes inciviques : 19% (éloignés de la religion mais pas démocrates ; rejet normes sociales ; garçons ; Balkans) Typologie des jeunes européens
    8. 8. semi dépendance et semi autonomie Décohabitation progressive autonomie résidentielle (pays scandinaves) autonomie résidentielle relative (france, allemagne, pays bas) autonomie relative et/ou dépendance (UK) dépendance prolongée (sud et est) Autonomie & dépendance
    9. 9. Transition école-emploi Variation selon pays Variations au sein d’un même pays Précarité, flexibilité, insécurité, chômage Effet cicatrice Inadéquations compétences / qualifications / emploi Trop de diplôme tue le diplôme Entrée sur le monde du travail
    10. 10. Nés après 1995 Horizontalité vs verticalité des rapports Hyperconnectée Engagement informel / structures provisoires Optimisme ! Génération Z - généralités
    11. 11. Méfiance du top / down « utopistes peu dociles » => nouveau management entrepreneurial confiance Travail & plaisir ; passion Réseau vs CV Rapport différent à la précarité Équilibre vie personnelle / vie professionnelle Génération Z et emploi
    12. 12. « Ultra connectés, pragmatiques, exigeants, student for ever et entrepreneurs de leur vie, leur arrivée en entreprise pourrait ne pas rimer avec calme pour les DRH… Bon voyage dans l’univers de la génération Z, qui va bientôt semer la « zizanie » en entreprise ». La Grande InvaZion Enquête BNP Paribas et The Boson Project Génération Z et entreprise
    13. 13. « Ma première entreprise, c’est moi». La Grande InvaZion Enquête BNP Paribas et The Boson Project Génération Z et entreprise
    14. 14. Génération Z et entreprise L’entreprise rêvée des Z : Plus agile Plus flat Plus humaine Plus égalitaire Plus flexible Plus ouvert La Grande InvaZion Enquête BNP Paribas et The Boson Project
    15. 15. Génération Z et entreprise La Grande InvaZion Enquête BNP Paribas et The Boson Project
    16. 16. Merci de votre attention Thibert Rémi (2012). Une jeunesse fantasmée, des jeunesses ignorées ? Dossier de veille de l'IFÉ, n°95, octobre. Lyon : ENS de Lyon. Rémi Thibert : http://www.remithibert.net Twitter : @rthibert

    ×