J’aime te vois dancer
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

J Aime Te Voir Danser

632 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
632
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

J Aime Te Voir Danser

  1. 1. J’aime te vois dancer
  2. 2. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  3. 3. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  4. 4. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  5. 5. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  6. 6. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  7. 7. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  8. 8. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  9. 9. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  10. 10. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  11. 11. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  12. 12. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  13. 13. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  14. 14. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  15. 15. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  16. 16. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  17. 17. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  18. 18. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  19. 19. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te voir danser Ton cœur s’emballe, la musique Te donne une allure magique ; Et ton corps suivant la mesure S’évade et cherche l’aventure. Naissent de gracieux suspens Qui s’affolent au rythme des chants ; J’aime te couver à distance, J’aime à guetter comment tu danses. Refrain: J’aime la façon dont tu te balances Oh ! Remontre-moi comment tu t’avances Et quand ta silhouette se déhanche Avec des pas charmants, si élégants, Ton rythme et tes gestes si captivants, Je me consume à regarder ta hanche. Oh ! Laisse-moi revoir comment tu danses Car tes yeux m’y disent ce que tu penses. Dansons ensemble, soûlons-nous D’images de nos cœurs dissous, Soûlons-nous de mélodies Que les musiciens te dédient. C’est à mon bras que tu t’accroches Tous les yeux fixent notre approche ; Tu es la fée réminiscence Des grands rêves de mon enfance. Reprendre le refrain . . .
  20. 20. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. J’aime te vois dancer Auteur de chanson : Saysamone AMPHONESINH

×