Les caresses de tes yeux
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été,  De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard ...
Les caresses de tes yeux Auteur de chanson : Saysamone AMPHONESINH
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Caresses De Tes Yeux

972 vues

Publié le

Publié dans : Technologie, Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
972
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Caresses De Tes Yeux

  1. 1. Les caresses de tes yeux
  2. 2. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  3. 3. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  4. 4. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  5. 5. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  6. 6. A chaque fin d’été Comme à chaque année, pendant tout l’été, De longs mois de congé, Et ces mille pensées, Chacun de son côté. On s’est quittés sous ce frangipanier, Peut être pour toujours, Pendant ce long parcours, Je vous aimais et vous m’aimiez. Autant s’envolent au vent, flamboyants, Des pétales qui dansent, Et tombent lentement Sur les flots en silence Que sont devenus les enfants, la cour ? Les verrons-nous un jour ? L’école est bien finie, Où sont maître et amis ? Refrain Plus de cris ni de rires de passage Où s'en vont les nuages ? Les feuilles roses, La nature se repose. Sur le banc, une place solitaire, Que deviens-tu, ma chère ? Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Le vent passe tirant Le temps et le printemps. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  7. 7. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  8. 8. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  9. 9. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  10. 10. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  11. 11. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  12. 12. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  13. 13. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  14. 14. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  15. 15. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  16. 16. Les caresses de tes yeux Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Avec tant de ferveur et d’émoi radieux, Ton regard amoureux me comble de tendresse, Et de volupté bien au-delà d’un baiser. Ta grâce m’entoure de soie et de finesse ; Tes attentions savent doucement m’apaiser. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Ils peuvent en un battement me rendre joyeux. Quand tu me regardes je me sens envoûté, Ces deux perles d’azur m’attirent à tes côtés ; Nulle parole ne doit être prononcée : Aucune ne peut mieux exprimer tes pensées. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Rempli de lumière, ce couple gracieux, Soleil de mon jardin, embrasé de ta flamme, Effleure et réconforte le fond de mon âme. Tout autre regard, si angélique qu’il soit Me désappointe et me semble bien maladroit. Je sens la chaleur des caresses de tes yeux ; Je ne peux quitter l’ensorcellement soyeux, Cette richesse profonde qu’on y respire, De ces deux saphirs qui reflètent ton sourire. J’ai trouvé dans tes yeux mon reflet, mon chemin ; Et ils me touchent aujourd’hui bien moins que demain.
  17. 17. Les caresses de tes yeux Auteur de chanson : Saysamone AMPHONESINH

×