Depistage des ac anti hiv

2 199 vues

Publié le

Dépistage des Anticorps Anti HIV par méthode ELISA

Publié dans : Sciences
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 199
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
54
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Depistage des ac anti hiv

  1. 1. S/A RDépistage des anticorps anti HIV Par méthode ELISA Par : S / Abdessemed
  2. 2. S/A 1. PRINCIPE :  Enzygnost ®HIV Integral II est un test immunoenzymatique qui permet la mise en évidence simultanée de l’antigène VIH p24 et des anticorps anti- VIH spécifiques.  Les immunoglobulines spécifiques du VIH présentes dans l’échantillon à tester réagissent avec les protéines recombinantes et peptides synthétiques VIH1, VIH2 fixés dans les cupules de la plaque de microtitration.
  3. 3. S/A Simultanément, l’antigène VIH p24 présent dans l’échantillon peut se fixer aux anticorps anti- HIV p24 monoclonaux également fixés dans les cupules de la plaque.  Après élimination des éléments non liés de l’échantillon, une deuxième étape permet de marquer les anticorps spécifiques liés avec des protéines et peptides synthétiques VIH1, VIH2 et/ou VIH1 (sous- type O) conjugués à la biotine (technique sandwich antigène).
  4. 4. S/A simultanément, l’antigène VIH lié est marqué par l’anticorps monoclonal anti- VIH p24 conjugué à la biotine (technique sandwich anticorps).  Après élimination des conjugués à la biotine non liés, et dans une troisième étape, le conjugué 2 (streptavidine/POD) réagit avec les conjugués à la biotine spécifiques, liés à la phase solide.
  5. 5. S/A Après élimination de l’excès de conjugué 2, l’activité enzymatique liée du conjugué est mesurée (réaction colorée bleue). La transformation enzymatique du chromogène est interrompue par l’addition de solution d’arrêt POD( réaction colorée jaune).l’intensité de la coloration est directement proportionnelle à la concentration d’anticorps anti- VIH et d’antigène VIH p24 présente dans l’échantillon.
  6. 6. S/A 4. Validation du test :  Les critères suivants doivent être remplis pour valider le test : Le test est exploitable si : -0,010≤D.O.HIV Integral II nég ≤0,200. -0,500≤D.O.HIV Integral II pos ≤2,600. -D.O.HIV Integral II nég < valeur-seuil (cut- off) Chaque densité optique obtenue pour le contrôle négatif (HIV Integral II Nég) et le contrôle positif (HIV Integral II Pos) doit répondre au(x) critère(s) correspondant(s)  A défaut, le test doit être recommencé.
  7. 7. S/A Exploitation des résultats :  Se reporter au manuel d’utilisation correspondant.  L’exploitation des résultats d’un test effectué sur le BEP® II se fait manuellement.  Les paragraphes suivants permettent une exploitation des résultats sans l’aide d’un logiciel.  Calculer la valeur moyenne des densités optiques obtenues pour le HIV Integral II Pos. Calculer la valeur-seuil en multipliant la valeur moyenne du HIV Integral II Pos par le facteur 0,23 : Valeur-seuil (cut off)= D.O. (VM) HIV Integral II Pos X 0,23.  Selon les critères du test, classer les échantillons de façon suivante :
  8. 8. S/A 5. Résultats du test : DO échantillon<cut off = «négatif». DO échantillon<cut off = «positif». Les échantillons positifs, c.-à-d. ceux dont la densité optique est trouvée égale ou supérieur à la valeur-seuil, doivent être retestés en double.
  9. 9. S/A Un échantillon initialement trouvé positif et dont les deux densités optiques sont trouvées inférieures à la valeur-seuil dans le retest doit être considéré comme négatif selon les critères du test. Si une seule des deux valeurs est trouvée égale ou supérieure à la valeur-seuil lors du retest, l’échantillon est confirmé positif.
  10. 10. S/A Tous les échantillons confirmés positifs doivent impérativement être soumis à un test dit de confirmation (par ex : immunoblot ou analyse de l’acide nucléique). Par sécurité, il est recommandé de faire une deuxième analyse à l’aide d’un deuxième prélèvement (environ 2 semaines plus tard).
  11. 11. S/A
  12. 12. S/A L’utilisation du test Western Blot dans la détection de la séropositivité pour le VIH
  13. 13. S/A
  14. 14. S/A Protocole : 1. On utilise des bandelettes portant des protéinesvirales séparées par électrophorèse. 2. Une bandelette est mise en contact avec le sérum d'un individu à tester. 3. Les anticorps fixés sur la bandelette sont révélés par une réaction colorée.
  15. 15. S/A
  16. 16. S/A Résultats du test La séropositivité pour le VIH est confirmée lorsque l'individu testé présente des anticorps dirigés contre : - au moins deux glycoprotéines membranaires différentes (gp160, gp120, ou gp41) et - au moins une protéine membranaire ou interne (p55, p40, p25, ou p18) et - au moins une enzyme virale (p68, p52 ou p34).
  17. 17. S/A

×