Echinococcose

921 vues

Publié le

Sérodiagnostic de l’échinococcose

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
921
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Echinococcose

  1. 1. S/A RSérodiagnostic de l’Echinococcose (Par hémagglutination passive) Par : S / Abdessemed
  2. 2. S/A Généralités L'échinococcose humaine est une maladie parasitaire provoquée par des ténias du genre Echinococcus. Ses deux formes principales sont l'échinococcose cystique (hydatidose) et l'échinococcose alvéolaire.
  3. 3. S/A L'infestation de l'homme se fait par l'ingestion d'œufs de parasites présents dans les aliments, l'eau ou la terre, ou par le contact direct avec les animaux hôtes.
  4. 4. S/A Le traitement, souvent coûteux et complexe, peut nécessiter une intervention chirurgicale lourde et/ou une chimiothérapie prolongée.
  5. 5. S/A Les programmes de prévention portent sur la vermifugation du chien, l'amélioration de l'hygiène des abattoirs et les campagnes de sensibilisation du grand public.  La vaccination du mouton, actuellement à l'étude, pourrait compléter ces interventions.
  6. 6. S/A • L'OMS va valider d'ici à 2018 une série de stratégies efficaces de lutte contre l'échinococcose cystique.
  7. 7. S/A (Par hémagglutination passive) Sérodiagnostic de l’Echinococcose
  8. 8. S/A Principe Des hématies de mouton stabilisées par la glutaraldéhyde et sensibilisées par un extrait de liquide hydatique de mouton sont agglutinées lorsqu’elles sont mises en présence de dilutions de sérums contenant les anticorps homologues.
  9. 9. S/A Réactifs Conservation à 2-8 C jusqu’à la date de péremption indiquée sur le coffret. Réactif 1 : hématies sensibilisées à 0.5% Réactif 2 : hématies témoin à 0.5% Réactif 3 : hématies pour absorption à 20% Réactif 4 : PBS (phosphate buffered saline 0.15 mol/l) Réactif 5 : sérum témoin positif (lapin) lyophilisé Réactif 6 : sérum témoin négatif (lapin) lyophilisé
  10. 10. S/A Matériel Diluteur permettant d’effectuer les dilutions de sérum sous un volume de 50µl Plaques pour microtitration
  11. 11. S/A Mode opératoire N° des cupules 1 2 3 4 5 6 7 8 Dilutions sériques Sérum témoin 1/100 1/200 1/400 1/800 1/1600 1/3200 1/6400 PBS (R4) Sérum (1/100) Hématies tests Hématiestémoin s 50 50 --- 50 50 50 --- 50 50 50 --- 50 50 50 --- 50 50 50 --- 50 50 50 --- 50 50 50 --- 50 50 50 ---  Diluer les sérums à tester et les sérums témoins au 1/100 en PBS  Répartir en µl :  Homogénéiser.  Laisser reposer 2 heures à la température du Laboratoire
  12. 12. S/A Lecture témoin sérum : sédimentation des hématies. réaction positive : hémagglutination avec voile d’hématies tapissant au moins la moitié de la cupule. Le titre est l’inverse de la dernière dilution présentant une telle hémagglutination .
  13. 13. S/A Remarque : On doit retrouver le titre de sérum témoin positif indiqué sur l’étiquette (à -/+ 1 dilution ) En cas d’agglutination du témoin sérum (cupule n° 1) il est nécessaire de recommencer la réaction après avoir absorbé les agglutinines naturelles :
  14. 14. S/A Technique d’absorption : Sérum : 50 µl. Hématies pour absorption (R3) : 5 gouttes (soit 250µl)  Agiter et laisser deux heures à la température du laboratoire.  Aprés centrifugation, décanter le surnageant (= dilution au 1/5 du sérum).
  15. 15. S/A Interprétation : Cette réaction est quantitative : la positivité de la réaction à la dilution du 1/100 du sérum peut évoquer une échinococcose ( hydatidose – échinicoccose alvéolaire).
  16. 16. S/A Cependant, en raison des réactions croisées existant avec d’autres parasitoses, la spécificité de l’infection devra être confirmée par une réaction qualitative du type coélectrosynérèse ou immunoélectrophorèse.
  17. 17. S/A

×