Par: S/Abdessemed
 L’ionogramme est le dosage des
principaux constituants ionique du sang.
Ce dosage sert à : Dépister un
déséquilibre hydr...
 5 ml de sang sur tube
hépariné; le prélèvement
s’effectue par une ponction
veineuse, en général au pli
du coude.
 L’ion...
 Le sodium est le principal cation du
secteur extracellulaire. Son élimination se
fait essentiellement par voie rénale,
r...
Les variations de sa concentration
traduisent une modification de la quantité
de sodium ou d’eau dans l’organisme. Il joue...
 L’hyponatrémie, signe d’hyperhydratation
intracellulaire, s’observe lors :
– d’une diminution de la quantité de sel,
par...
– d’une augmentation de la quantité
d’eau, par sécrétion inappropriée
d’hormone antidiurétique, par apport
excessif d’eau,...
 L’hypernatrémie, signe de déshydratation
intracellulaire, s’observe lors :
– d’une perte nette d’eau (diarrhée,
vomissem...
 Le potassium est le principal cation du
secteur intracellulaire, en particulier dans
les cellules musculaires.
 Son éli...
Son rôle est capital et sa concentration
doit rester dans une fourchette
précise, au risque d’entraîner des
troubles du r...
– Apport de potassium insuffisants
(anorexie, alcoolisme) ;
– pertes digestives (diarrhée, vomissements)
– traitement par ...
– Apports excessifs de potassium exogène ;
– insuffisance surrénalienne, traitement par
antialdostérone ;
– hémolyse, crus...
Le chlore est le principal anion des
liquides extra-cellulaires.
 Les variations sont habituellement
parallèles à celles...
 L'hypochlorémie s'observe pour:
- une diminution de la quantité de sel due à
des pertes digestives (vomissements,
diarrh...
- une augmentation de la quantité d'eau due
à une sécrétion inappropriée d'hormone
antidiurétique, un apport excessif d'ea...
 L'hyperchlorémie s'observe pour:
- une diminution de la quantité d'eau
(diarrhée, vomissements, sudation importante,
per...
– acidose métabolique par perte de
bicarbonates, compensée par une
élévation du chlore ;
– alcalose respiratoire, compensé...
Ionogramme sanguin
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ionogramme sanguin

2 858 vues

Publié le

L’ionogramme sanguin est le dosage des principaux constituants ionique du sang.
Ce dosage sert à : Dépister un déséquilibre hydro-électrolytique pouvant entraîner des conséquences sur le métabolisme.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
15 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 858
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
136
Commentaires
0
J’aime
15
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ionogramme sanguin

  1. 1. Par: S/Abdessemed
  2. 2.  L’ionogramme est le dosage des principaux constituants ionique du sang. Ce dosage sert à : Dépister un déséquilibre hydro-électrolytique pouvant entraîner des conséquences sur le métabolisme.  Surveillance des apports hydriques par perfusion.
  3. 3.  5 ml de sang sur tube hépariné; le prélèvement s’effectue par une ponction veineuse, en général au pli du coude.  L’ion potassium étant principalement intracellulaire, en cas d’hémolyse, la kaliémie peut être faussement élevée.
  4. 4.  Le sodium est le principal cation du secteur extracellulaire. Son élimination se fait essentiellement par voie rénale, régulée par l’aldostérone et le peptide antinatriurétique.  Les variations du sodium entraînant obligatoirement des mouvements hydriques, son dosage est le reflet de l’état d’hydratation de l’organisme.
  5. 5. Les variations de sa concentration traduisent une modification de la quantité de sodium ou d’eau dans l’organisme. Il joue un rôle important dans l’hypertension artérielle et l’osmolarité efficace extra- cellulaire. Norme biologique : 138 - 145 mmol/L ou meq/L
  6. 6.  L’hyponatrémie, signe d’hyperhydratation intracellulaire, s’observe lors : – d’une diminution de la quantité de sel, par pertes digestives (vomissements, diarrhée), par pertes rénales (prise de diurétiques, insuffisance rénale avec perte de sel, insuffisance surrénalienne), par pertes cutanées (brûlures étendues, transpiration), en cas d’œdèmes ;  Hyponatrémie:
  7. 7. – d’une augmentation de la quantité d’eau, par sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique, par apport excessif d’eau, en cas d’insuffisance cardiaque, d’insuffisance rénale ou hépatique;  Il existe des pseudo-hyponatrémies en cas d’hyperglycémie, d’hyperprotidémie ou d’hyperlipidémie.
  8. 8.  L’hypernatrémie, signe de déshydratation intracellulaire, s’observe lors : – d’une perte nette d’eau (diarrhée, vomissements, sudation importante, exercice intense, diabète insipide, diabète sucré, diminution de l’apport d’eau ou de la soif [nourrissons et sujets agés]) ; – d’une augmentation de prise de sel ou d’un traitement par les hormones minéralocorticoïdes.  Hypernatrémie:
  9. 9.  Le potassium est le principal cation du secteur intracellulaire, en particulier dans les cellules musculaires.  Son élimination se fait par voie rénale en fonction de sa concentration plasmatique. Il y a compétition entre l’élimination du potassium et des protons.  Le potassium intervient principalement dans les phénomènes de contraction musculaire et d’automatisme cardiaque.
  10. 10. Son rôle est capital et sa concentration doit rester dans une fourchette précise, au risque d’entraîner des troubles du rythme cardiaque pouvant entraîner la mort.  Norme biologique : 3,5 - 5 mmol/L ou meq/L
  11. 11. – Apport de potassium insuffisants (anorexie, alcoolisme) ; – pertes digestives (diarrhée, vomissements) – traitement par diurétiques thiazidiques ; – hyperaldostéronisme ou traitement corticoïde – hyperinsulinisme ; – alcalose métabolique (rétention de protons et élimination de potassium, transitoire).  Hypokaliémie:
  12. 12. – Apports excessifs de potassium exogène ; – insuffisance surrénalienne, traitement par antialdostérone ; – hémolyse, crush syndrome, chimiothérapie ; – exercice intense, rhabdomylose ; – insuffisance rénale importante ; – traitement par diurétiques hyperkaliémiants (spironolactone, amiloride); – acidose métabolique ; – intoxication aux digitaliques.  Hyperkaliémie:
  13. 13. Le chlore est le principal anion des liquides extra-cellulaires.  Les variations sont habituellement parallèles à celles du sodium et inverses de celles des bicarbonates. Norme biologique : 98 - 106 mmol/L ou meq/L
  14. 14.  L'hypochlorémie s'observe pour: - une diminution de la quantité de sel due à des pertes digestives (vomissements, diarrhée), rénales (prise de diurétiques, insuffisance rénale avec perte de sel, insuffisance surrénalienne) ou cutanées (brûlures étendues, transpiration),
  15. 15. - une augmentation de la quantité d'eau due à une sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique, un apport excessif d'eau, une insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique, – une acidose respiratoire, compensée par l’augmentation des bicarbonates et fuite du chlore – une acidose métabolique (remplacement du chlore par des acides anioniques).
  16. 16.  L'hyperchlorémie s'observe pour: - une diminution de la quantité d'eau (diarrhée, vomissements, sudation importante, perte d'eau importante (diabète insipide, diabète sucré), diminution de la soif ou d'apport d'eau, exercice intense), - augmentation de prise de sel ou traitement par hormones minéralo-corticoïdes,
  17. 17. – acidose métabolique par perte de bicarbonates, compensée par une élévation du chlore ; – alcalose respiratoire, compensée par une perte de bicarbonates entraînant une élévation du chlore.

×