S/A
RSérologie de la
mononucléose
infectieuse
Test de dépistage sur lame (MNI
test)
Par : S / Abdessemed
S/A
La mononucléose infectieuse, également
appelée, "maladie du baiser" est une
infection provoquée par le virus Epstein-...
S/A
Une fois entré dans l'organisme, le virus
se loge dans les ganglions où il demeure
toute la vie sous forme silencieus...
S/A
En général, la contamination se produit
dans l'enfance ou au moment de
l'adolescence. On estime que 80 % des
adultes ...
S/A
Principe
Mononucléose-kit permet de mettre en
évidence, au moyen d’une réaction
d’agglutination sur lame, les anticor...
S/A
Par ailleurs, sa spécificité est très
grande et des résultats faussement
positifs ne sont que rarement observés.
 Le...
S/A
La sensibilité du test sur lame est très
satisfaisante et une faible positivité de
la réaction de Paul-Bunnell-Davids...
S/A
Réactifs
1. suspension à 5% d’hématies de cheval
stabilisées
2. sérum témoin positif lyophilisé
3. sérum témoin négati...
S/A
Mode opératoire
 Placer sur la lame, dans des cases
différentes, une goutte de chacun des
sérums à examiner, une gout...
S/A
Mélanger soigneusement avec un
agitateur en verre ou en plastique en
étalant sur toute la surface de la case.
 Impri...
S/A
Lecture
Réaction négative : la suspension reste
homogène, pas d’hemagglutination visible
(on ne tiendra pas compte d’...
S/A
Remarque : la réaction doit être
effectuée avec un sérum fraichement
prélevé ou conservé congelé. Son
inactivation n’...
S/A
Interprétation :
Un résultat négatif permet d’éliminer le
diagnostic de mononucléose infectieuse.
 Un résultat posit...
S/A
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame

1 699 vues

Publié le

Sérologie de la mononucléose infectieuse
Test de dépistage sur lame (MNI test)

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 699
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
28
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame

  1. 1. S/A RSérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame (MNI test) Par : S / Abdessemed
  2. 2. S/A La mononucléose infectieuse, également appelée, "maladie du baiser" est une infection provoquée par le virus Epstein- Barr (EBV). Ce virus appartient à la famille des herpes virus. Il se transmet essentiellement par la salive, d'où les qualificatifs de " maladie du baiser" ou "maladie des fiancés". Il peut également mais exceptionnellement se transmettre par transfusion sanguine.
  3. 3. S/A Une fois entré dans l'organisme, le virus se loge dans les ganglions où il demeure toute la vie sous forme silencieuse, sans donner de récidive. Les personnes infectées par le virus peuvent néanmoins contaminer car elles peuvent produire du virus dans leur salive (excréteurs asymptomatiques).
  4. 4. S/A En général, la contamination se produit dans l'enfance ou au moment de l'adolescence. On estime que 80 % des adultes sont porteurs du virus EBV et 20 à 30 % sont excréteurs asymptomatiques du virus.
  5. 5. S/A Principe Mononucléose-kit permet de mettre en évidence, au moyen d’une réaction d’agglutination sur lame, les anticorps présents dans le sérum des malades atteints de mononucléose infectieuse. Cette technique, mise au point par Hoff et Bauer, est d’exécution rapide et facile.
  6. 6. S/A Par ailleurs, sa spécificité est très grande et des résultats faussement positifs ne sont que rarement observés.  Les hématies de cheval formolées ne sont en effet agglutinées que par le sérum des sujets atteints de mononucléose infectieuse, alors que l’emploi d’hématies de mouton entraine, selon Davidsohn, 9% de réactions faussement positives.
  7. 7. S/A La sensibilité du test sur lame est très satisfaisante et une faible positivité de la réaction de Paul-Bunnell-Davidsohn suffit pour provoquer une agglutination nettement visible.
  8. 8. S/A Réactifs 1. suspension à 5% d’hématies de cheval stabilisées 2. sérum témoin positif lyophilisé 3. sérum témoin négatif lyophilisé
  9. 9. S/A Mode opératoire  Placer sur la lame, dans des cases différentes, une goutte de chacun des sérums à examiner, une goutte de sérum témoin positif et une goutte de sérum témoin négatif. Agiter soigneusement le flacon contenant les hématies de cheval, de façon à obtenir une suspension homogène. Déposer une goutte de ce réactif à coté de chaque goutte de sérum
  10. 10. S/A Mélanger soigneusement avec un agitateur en verre ou en plastique en étalant sur toute la surface de la case.  Imprimer a la lame un léger mouvement de rotation et surveiller, de préférence au-dessus d’un fond blanc, l’apparition d’une agglutination qui doit se produire dans les deux minutes (ne pas dépasser ce temps d’observation)
  11. 11. S/A Lecture Réaction négative : la suspension reste homogène, pas d’hemagglutination visible (on ne tiendra pas compte d’un fin trouble granuleux pouvant apparaitre tardivement). Comparer avec le témoin négatif. Réaction positive : apparition d’une agglutination nette plus ou moins importante. Comparer avec le témoin positif.
  12. 12. S/A Remarque : la réaction doit être effectuée avec un sérum fraichement prélevé ou conservé congelé. Son inactivation n’est pas nécessaire.
  13. 13. S/A Interprétation : Un résultat négatif permet d’éliminer le diagnostic de mononucléose infectieuse.  Un résultat positif entraine une très forte présomption en faveur de cette affection. Il est néanmoins conseillé de contrôler par une réaction de Paul- Bunnell-Davidsohn les tests positifs obtenus par agglutination sur lame.
  14. 14. S/A

×