Sérologie de la rubéole

1 594 vues

Publié le

Sérologie de la rubéole

Publié dans : Sciences
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 594
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
44
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sérologie de la rubéole

  1. 1. S/A SérologRie de la rubéole Réaction d’inhibition de l’hémagglutination Par : S / Abdessemed
  2. 2. S/A
  3. 3. S/A  La rubéole, maladie bénigne de l’enfance, devient redoutable chez la femme enceinte, à cause des lésions qu’elle peut provoquer chez le foetus.  Le diagnostic sérologique de la rubéole et de son immunité peut se faire avec précision et rapidité, grâce à la réaction d’inhibition de l’hémagglutination.
  4. 4. S/A Principe Le virus de la rubéole possède la propriété d’agglutiner les hématies de diverses espèces aviaires et notamment celles du poussin, du pigeon et de l’oie. Les sérums des sujets préalablement infectés par le virus rubéoleux renfermeront des anticorps capable de se fixer sur ce virus et par conséquent d’inhiber son pouvoir hémagglutinant.
  5. 5. S/A Réactifs 1. Antigène hémagglutinant prétitré chaque flacon est à reprendre par 1 ml d’eau stérile. 2. Sérum témoin positif Reprendre chaque flacon par 1 ml d’eau distillée. Le titre du sérum témoin positif est indiqué sur la notice figurant à l’intérieur des boites.
  6. 6. S/A  3.Sérum témoin négatif Reprendre chaque flacon par 1 ml d’eau distillée  4.Tampon RUBABS  5.suspension de Kaolin  6.Suspension d’hématies stabilisées de poules à 50%  7. Suspension d’hématies stabilisées de poussins à 0,25%
  7. 7. S/A Matériel Auto pipette manuelle avec adapteur 0.025 ml Pipettes compte-gouttes calibrées 0.025 ml Plaque pour micro agglutination avec cupules à fond conique.
  8. 8. S/A Mode opératoire  Traitement des sérums o Cette opération a pour but d’éliminer les inhibiteurs non spécifiques et les hémagglutinines spontanées que peuvent contenir certains sérums. o On traitera de la même façon les sérums témoins positif et négatif qui sont inclus dans chaque série de réactions.
  9. 9. S/A Dans un tube à hémolyse introduire : Sérum 0,1 ml Tampon RUBABS 0,4 ml  Suspension de Kaolin 0,5 ml Suspension d’hématies de poules à 50% 4 gouttes  Homogénéiser, laisser à une température de 15-250 c, 20 mn, en agitant 1ou2 fois  Centrifuger à 2000 t/mn pendant 15 mn et décanter le surnageant (=dilution au 1/10 du sérum traité) qui pourra être conservé 4à5 jours à 2-80 c
  10. 10. S/A  Préparation de l’antigène prétitré : Reprendre l’antigène par 1 ml d’eau distillée, le diluer extemporanément en tampon RUBABS (pour chaque sérum à tester, prévoir environ 0,3 ml de dilution d’antigène) de manière à introduire 4u HA, le titre de l’antigène indiqué sur le flacon divisé par 4, donne le taux de dilution (ex:titre 128,diluer en tampon RUBABS à 1/32)
  11. 11. S/A Réaction d’inhibition de l’hémagglutination On inclura un sérum témoin positif et un sérum témoin négatif dans chaque série de réactions. Faire aussi un témoin globules rouges. Répartir en ml :
  12. 12. No des cupules Témoin S/A sérum 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Dilutions du sérum….. - 1/10 1/20 1/40 1/80 1/16 0 1/32 0 1/64 0 1/128 0 1/256 0 1/512 0 Témoi n GR Tampon RUBABS…… Sérum au 1/10………… Antigène à (4 u HA ) 0.025 0.025 --- ---- 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.05 ---- ----- Laisser 1 heure à 15-25°C pendant puis ajouter : Hématies de poussins à 0,25 % 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025  Homogénéiser  Laisser 1 heure à 15-25°C à l’abri des vibrations et des chocs
  13. 13. S/A Lecture On peut observer au fond des cupules : Sédimentation des hématies en « boutons »à contours nets: pas d’hémagglutination Formation d’un voile uniforme: hémagglutination  Association de voile périphérique et de « boutons »
  14. 14. S/A Témoin sérum : pas d’hémagglutination  Témoin hématies : pas d’hémagglutination Réaction négative : hémagglutination totale ou partielle Réaction positive : pas d’hémagglutination
  15. 15. S/A La présence d’anticorps se traduit par une inhibition de l’hémagglutination à des dilutions du sérum plus ou moins élevées. Une hémagglutination en présence du sérum à toutes les dilutions, correspond à une absence d’anticorps.
  16. 16. S/A Résultats Taux d’anticorps dans un sérum : inverse de la plus forte dilution qui entraine une inhibition complète. Vérifier que le titre du sérum témoin positif est le même que celui indiqué sur le flacon (+/- 1 dilution) et que le sérum témoin négatif n’inhibe pas l’hémagglutination.
  17. 17. S/A Interprétation : Les anticorps apparaissent aux environs du 14e jour suivant la contamination. Leur taux s’élève rapidement puis reste stable pendant plusieurs mois. Il baissera ensuite, mais il persistera toujours un taux d’anticorps résiduels. En France, 90% environ de la population adulte présente des anticorps, témoins d’une contamination au cours de l’enfance.
  18. 18. S/A  Pour affirmer la présence d’anticorps et de l’immunité, on exige habituellement une inhibition de l’hémagglutination à une dilution >1/20.  La comparaison des taux d’anticorps dans des sérums prélevés à une quinzaine de jours d’intervalle permettra de détecter une rubéole en évolution, à condition que les deux sérums soient testés en même temps et que l’on observe une augmentation du taux d’anticorps ≥à2 dilutions.
  19. 19. S/A Femme enceinte présentant une éruption : seule la primo infection donnant une éruption, la recherche d’igM s’impose dès que le titre d’Anticorps IHA est ≥ à 1/40. Femme enceinte ayant eu un contage suspect (un sujet est contagieux 8 jours avant et 8 jours après l’éruption) :
  20. 20. S/A Prélèvement fait avant le 10eme jour suivant le contage :  S’il est positif (≥ à 1/40 en IHA) il traduit une immunité antérieur.  S’il est négatif (< à 1/40 en IHA) un deuxième prélèvement s’impose, à réaliser le 25ème jour environ suivant le contage, en cas de positivation, la primo infection est à confirmer immédiatement par la recherche des igM.
  21. 21. S/A Prélèvement fait plus de dix jours après le comptage : La recherche d’igM s’impose immédiatement si le titre d’Anticorps est ≥ à 1/40.IHA Rubéole congénitale : le diagnostic repose sur la présence d’igM rubéolique, les igG peuvent être transmises passivement par la mère.
  22. 22. S/A

×