Facebook en centre de documentation

413 vues

Publié le

Retour d'expériences au sein du RBDSanté

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
413
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
60
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Devez-vous ou pas, créer une page Facebook pour votre association ? Et d’ailleurs, une page ou un groupe ? Et au fait, pour quoi faire ? Et puis qui va l’administrer ? Et que dois-je y placer ? D’accord, ça fait un paquet de questions. Prenons tout ça dans l’ordre… Sur Facebook, on distingue bien les « profils », des « pages » ou des « groupes ». Il n’est pas recommandé de créer un profil personnel au nom d’une organisation (cf. Alias). Cette pratique est d’ailleurs interdite par Facebook. Groupe  : C’est historiquement le premier des deux outils sur Facebook. Les groupes permettent à un ensemble de membres de communiquer entre eux. C’est ici l’idée de communauté qui prime : chacun peut participer à l’animation du groupe. La communauté peut être ouverte ou fermée et est dotée d’un ou plusieurs administrateurs qui en assurent la modération et publient en leurs noms personnels. Les membres du groupe doivent se rendre sur la page du groupe pour lire les publications. Exemple de groupe : http://www.facebook.com/groups/STRASSsyndicate/ Page : Les pages permettent aux organisations, entreprises ou personnalités de communiquer avec leurs « fans ». La communication y est plutôt unidirectionnelle, de l’organisation vers les fans, même si ces derniers peuvent interagir. L’administrateur peut publier au nom de l’organisation : la voix officielle en quelque sorte. Les publications des pages sont reprises dans la « timeline » des abonnés. Une page est toujours publique. L’administrateur d’une page peut consulter les statistiques de fréquentation (nombre de fans, nombre d’interactions, nombre de visites ) via l’adresse : www.facebook.com/insights et faire des liens avec un site (boutons « j’aime »).
  • Ce qu’il faut retenir (avantages d’une page) : Sur une page, l’administrateur est ‘anonyme’ : publie au nom de l’organisme. Possibilités de poster dans le flux des membres Possibilités d’ajouter des applications : même pour une marque qui ne souhaiterait pas se doter d’une application dans l’immédiat, cela peut-être envisagé de le faire dans le futur. À ce moment-là, il sera trop tard, car on ne peut plus transformer un groupe en page. Possibilité d’avoir une URL : ex www.facebook.com/observatoiredusida Cette URL Facebook est importante, car elle va nous permettre de communiquer plus facilement sur la page en on-line et off-line, la simplicité de l’URL permettant à votre audience de la retenir plus facilement. Possibilité d’obtenir des statistiques de fréquentation : Les pages contrairement aux groupes donnent accès a de multiples statistiques de fréquentation quantitatives mais aussi socio-démographiques sur vos membres. Possibilité de poster des contenus viraux : Le gros avantage de la page réside dans la possibilité d’écrire des status qui seront repris dans les flux d’actualités des membres (ou des « fans » comme on pouvais les appeler) et sur lequels eux et leurs amis vont pouvoir interagir.
  • En ccl : faut-il utiliser facebook ? A priori, oui : Cela dépend du public et de ses habitudes Ne pas se priver d’un canal de diffusion et d’animation en n’utilisant pas Facebook. En 2011, 38 % de la population belge serait sur Facebook, moyenne d’ âge 31 ans. Complémentarité avec d’autres canaux de diffusion : Facebook ne doit pas constituer la base de la présence sur le web. Il doit être considéré comme un outil arrivant en complément d’un site web. Sur ce dernier, vous intégrerez un lien vers votre Facebook. Il est probable que la plupart des gens qui rejoindront la page Facebook passeront d’abord par le site Internet. Ce dernier doit rester la porte d’entrée principale. Facebook : pour quoi faire ? Pour créer du lien, créer un échange des adhérents, des bénévoles, des usagers… Faire connaître son organisation et dynamiser sa communauté. Rien de plus inutile qu’une page Facebook alimentée seulement avec vos derniers articles de Blog, par exemple (?) Permet de relayer des informations susceptibles d’intéresser notre audience. Notre diffusion est plus complète : nous pouvez y placer des liens dont nous ne parlons pas nécessairement sur le site. Se fixer des objectifs : Quels contenus ? (y compris des exclusivités) Qui publie ? (plusieurs administrateurs possibles) Quand ? (2 x semaine minimum ?) La page ne jouera pleinement son rôle que si nous sommes capables de l’animer réellement. R ôle du Community Manager…
  • Facebook en centre de documentation

    1. 1. FACEBOOK EN CENTREDE DOCUMENTATIONRetour d’expériences au sein du RBDSantéHanane Abou SariyaSarah Hamrouni 18 décembre 2012Delphine MettenSamuel Piret
    2. 2. Sommaire• Partie pratique• Retour d’expérience du FARES• Retour d’expérience de Parthages• Le rôle du Community Manager• Conclusion
    3. 3. Partie pratiqueDelphine Metten
    4. 4. Profil, page ou groupe ? • Profil : compte personnel utilisé pour interagir avec un réseau d’amis et de connaissances. • Groupe : espace de débat et de diffusion d’information qui rassemble une communauté de membres autour d’un centre d’intérêt. • Page : compte professionnel utilisé par un organisme (entreprise, association) ou une personnalité pour faire passer de l’information auprès d’une audience fidèle, les ‘fans’.
    5. 5. Groupe vs PageSource : http://socialcompare.com/en/comparison/facebook-group-vs-page-winyswo
    6. 6. Panneau d’administration Image de couverture (850x315px) Dates importantes Photo de profil (180x180px)Accès à desinformationsgénérales(coordonnées,description,mission etc.) Résumé de l’activité Vignettes (limitées à 4) Fil chronologique des publications
    7. 7. Se connecter en tant que…
    8. 8. Publier• Liens• Images• Vidéos• Articles• Evénements• Applications : formulaires, sondages…
    9. 9. Mettre en évidence certaines publications
    10. 10. Créer sa page http://www.facebook.com/pages/create.php
    11. 11. • Sélectionner une catégorie et choisir un nom• Charger une photo (180x180px)• Entrer une description• Choisir une adresse du type : http://www.facebook.com/observatoiredu sida
    12. 12. Ajouter une photo de couverture Dimensions : 850x315px
    13. 13. Ajouter des administrateursMenu « Modifier la page » > Rôles d’administration
    14. 14. Paramétrer les règlesd’interaction
    15. 15. Consulter les statistiques (profil public)
    16. 16. Consulter les statistiques (profilprivé)
    17. 17. Expérience du FARES avec le réseausocial FacebookSamuel Piret
    18. 18. Stratégie de communication 2010-2011-campagne « Sevrage pour tous »• But : • Informer le grand public de l’existence des consultations de tabacologie, pour les personnes qui souhaitent se faire aider pour diminuer ou arrêter leur consommation • Informer le grand public que ces consultations sont remboursées partiellement • Renvoyer vers le blog et vers le partenaire TabacStop
    19. 19. Stratégie de communication 2010-2011-campagne « Sevrage pour tous »• Productions du FARES – Brochure CO – Brochure NO – Sachet de semences « roquette » – Programme de formation / sensibilisation• Publication dans le journal gratuit « Metro » du 31/05/2011• E-Stratégie – Blog Aide aux fumeurs – Google AdWords – Publicité sur Facebook
    20. 20. Un clic sur cette publicité renvoyait versla page Facebook du FARES, avec lesinformations sur le remboursement.+ lien vers blog www.aideauxfumeurs.be+ lien et n° de TabacStop
    21. 21. Expérience actuelle• Communication d’événements du FARES (exemples : journées d’étude, cours de tabacologie,…)• Communication d’articles de presse concernant la tabac Etendue plus large à la tuberculose aussi depuis 2012• 285 « fans » (personnes qui ont cliqué sur « J’aime »)
    22. 22. Statistiques – vue d’ensemble(24/11)Les statistiques sont limitées sur les 89 derniers jours.
    23. 23. Statistiques – vue d’ensemble(18/12)Les statistiques sont limitées sur les 89 derniers jours.
    24. 24. Mentions « J’aime »
    25. 25. Portée
    26. 26. En bref• Expérience assez positive• Canal de communication supplémentaire qui complète ceux déjà existants (site, forum,…)• Permet de se faire connaître (publicités FB) et de toucher davantage de public• Autre moyen d’accès vers notre site « d’entreprise » www.fares.be• Création des pages NGST, Prévention Allergies• Côté moderne, à la mode
    27. 27. Expérience d’Euridis (Parthages) avecle réseau social FacebookHanane Abou Sariya
    28. 28. Aperçu du rôle de community manager– expérience avec HospichildSarah Hamrouni, stagiaire CDCS
    29. 29. Pour conclure • Gratuit et facile à mettre • Les contenus en place appartiennent aussi à • Permet de diffuser et de Facebook qui peut relayer des informations, modifier ou fermer notre de répondre à des page commentaires • Référencement moins • Viralité de l’information bon (?) • Donne l’opportunité aux • Personnalisation limitée visiteurs de contribuer • Tout le monde n’utilise • Peut générer du trafic sur (n’aime) pas Facebook notre site principal • Chronophage !

    ×