CENTRE DE DOCUMENTATION TIERS MONDE UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY, MONTPELLIER III
La création d’un dossier
documentaire sur la
r...
CENTRE DE DOCUMENTATION TIERS MONDE UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY, MONTPELLIER III
La création d’un dossier
documentaire sur la
r...
Remerciements
Ce stage de deux mois, effectué au CDTM de Montpellier, a été pour moi une expérience
professionnelle fructu...
Sommaire
LISTE DES SIGLES ET DES ACRONYMES...................................................................................
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 5
Liste des sigles et des acronymes
ATFD : Association Tunisienne de Fem...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 6
Introduction
Il m’a paru essentiel de débuter ce rapport par la présen...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 7
1ère partie – Présentation
de la Structure d’accueil :
le Centre de Do...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 8
1.Présentation de la structure
1.1. La ville de Montpellier.
La ville ...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 9
En 2000, la MTM prend le nom de la Maison des Tiers Monde et de la Sol...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 10
1.4. Le Fonds documentaire et l’organisation spatiale
1.4.1. Fonds do...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 11
2.Missions et Fonctionnement
2.1. La documentation dans le milieu de ...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 12
2.2. Le Fonctionnement
2.2.1. Régime juridique
Le CDTM est une associ...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 13
2ème partie – La mission
effectuée : la création d’un
dossier documen...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 14
1.Le dossier documentaire
Le dossier thématique est un outil document...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 15
 La rédaction : une synthèse est un résumé de ce qui a été étudié, e...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 16
2. La révolte Tunisienne et la « Révolution 2.0 »
Le 14 janvier 2011,...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 17
3ème partie – résultats :
déroulement et observation
critique du stag...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 18
1. Le Planning et La démarche globale
1.1. Le Planning6
J’ai effectué...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 19
2. Observation critique
2.1. Les points faibles
La réalisation d’un o...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 20
Conclusion
Ces deux mois de stage ont été une expérience nouvelle et ...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 21
Bibliographie
Monographie
BEN JELLOUN, Tahar (2011) L’étincelle : rév...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 22
Table des Illustrations
Figure 1. Boulevard Louis Blanc, Montpellier....
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 23
Annexe 1 : planning
Jour Horaire Nombre d’heures
Lundi Matin : 9h – 1...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 24
Annexe 3 : dates importantes
1987 – 19909
7 Novembre 1987 : le premie...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 25
24 Octobre 2004 : le président Ben Ali est réélu avec 94,5 % des voix...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 26
18 Février 2011 : création de la Haute Instance pour la réalisation d...
Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 27
Résumé
Résumé en français :
Ce rapport de stage retrace les grandes é...
Rapport destage
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport destage

626 vues

Publié le

Ce rapport de stage retrace les grandes étapes de la création d’un dossier documentaire sur la révolte tunisienne pour un centre de documentation associatif qui œuvre en faveur de la Solidarité Internationale.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
626
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport destage

  1. 1. CENTRE DE DOCUMENTATION TIERS MONDE UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY, MONTPELLIER III La création d’un dossier documentaire sur la révolte tunisienne & Rapport de stage critique Rapport de Stage Master Recherche Information et Communication & Documentation Présentée par Sarah BOUTOUBA Juin 2013 Encadrés par : Madame Danielle ELDIN Documentaliste Co-responsable du CDTM Monsieur Alain CHANTE Responsable du M2 Recherche Professeur en sciences de l'information et de la communication Responsable du LERASS-CERIC Année universitaire : 2012/2013
  2. 2. CENTRE DE DOCUMENTATION TIERS MONDE UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY, MONTPELLIER III La création d’un dossier documentaire sur la révolte tunisienne & Rapport de Stage critique Rapport de Stage Master Recherche Information et Communication & Documentation Présentée par Sarah BOUTOUBA Juin 2013 Encadrés par : Madame Danielle ELDIN Documentaliste Co-responsable du CDTM Monsieur Alain CHANTE Responsable du M2 Recherche Professeur en sciences de l'information et de la communication Responsable du LERASS-CERIC Année universitaire : 2012/2013
  3. 3. Remerciements Ce stage de deux mois, effectué au CDTM de Montpellier, a été pour moi une expérience professionnelle fructueuse qui m’a permis d’enrichir mes connaissances dans le domaine de la documentation. Je remercie Mme Danielle Eldin, documentaliste au CDTM et responsable des stages, pour les conseils et le temps qu’elle m’a consacré pour répondre à mes nombreuses questions. Je tiens également à remercier toute l’équipe du CDTM et les stagiaires, pour leur accueil chaleureux, leur gentillesse et pour les nombreux échanges qui ont grandement contribué à la réalisation de ce rapport. Pour finir, je tiens à remercier tous les étudiants du Master Information et Documentation, en particulier les étudiants Facebook, pour leurs conseils, leur soutien et les moments de plaisanterie qui ont pallié les périodes les plus difficiles.
  4. 4. Sommaire LISTE DES SIGLES ET DES ACRONYMES................................................................................................................ 5 INTRODUCTION .......................................................................................................................................................... 6 1ÈRE PARTIE – PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL : LE CENTRE DE DOCUMENTATION TIERS MONDE.............................................................................................................................................................. 7 1. PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE......................................................................................................................................8 1.1. La ville de Montpellier............................................................................................................................................................8 1.2. L’Histoire du CDTM..................................................................................................................................................................8 1.3. Le réseau RITIMO......................................................................................................................................................................9 1.4. Le Fonds documentaire et l’organisation spatiale................................................................................................10 1.4.1. Fonds documentaire..........................................................................................................................................................10 1.4.2. Organisation spatiale.........................................................................................................................................................10 2. MISSIONS ET FONCTIONNEMENT......................................................................................................................................11 2.1. La documentation dans le milieu de la Solidarité Internationale et associatif : « informer pour faire agir »..................................................................................................................................................................................................11 2.2. Le Fonctionnement ...............................................................................................................................................................12 2.2.1. Régime juridique.................................................................................................................................................................12 2.2.2. Les moyens............................................................................................................................................................................12 2ÈME PARTIE – LA MISSION EFFECTUÉE : LA CRÉATION D’UN DOSSIER DOCUMENTAIRE SUR LA RÉVOLTE TUNISIENNE............................................................................................................................................13 1. LE DOSSIER DOCUMENTAIRE.............................................................................................................................................14 1.1. Synthèse documentaire.......................................................................................................................................................14 1.2. Revue de presse.......................................................................................................................................................................15 1.3. Bibliographie............................................................................................................................................................................15 2. LA RÉVOLTE TUNISIENNE ET LA « RÉVOLUTION 2.0 »...................................................................................................16 3ÈME PARTIE – RÉSULTATS : DÉROULEMENT ET OBSERVATION CRITIQUE DU STAGE.........................17 1. LE PLANNING ET LA DÉMARCHE GLOBALE ......................................................................................................................18 1.1. Le Planning ...............................................................................................................................................................................18 1.2. La démarche globale............................................................................................................................................................18 2. OBSERVATION CRITIQUE ...................................................................................................................................................19 2.1. Les points faibles....................................................................................................................................................................19 2.2. Les points forts........................................................................................................................................................................19 CONCLUSION..............................................................................................................................................................20 BIBLIOGRAPHIE........................................................................................................................................................21 TABLE DES ILLUSTRATIONS..................................................................................................................................22 ANNEXE 1 : PLANNING..............................................................................................................................................23 ANNEXE 2 : RESPONSABILITÉS ET ORGANIGRAMME.........................................................................................23 ANNEXE 3 : DATES IMPORTANTES.........................................................................................................................24 RÉSUMÉ.......................................................................................................................................................................27
  5. 5. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 5 Liste des sigles et des acronymes ATFD : Association Tunisienne de Femmes Démocrates CDTM : Centre de Documentation Tiers Monde CIDES : Centres d’Information pour un Développement Solidaire CLID : Centre Lorrain d’Information pour le Développement DPH : Dialogue Proposition Histoire DVD : Digital Versatile Disc FLES : Français Langue Étrangère et Seconde LTDH : Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme MTM : Maisons des Tiers Mondes MTMSI : Maison des Tiers Mondes et de la Solidarité Internationale OPAC : Online Public Access Catalog PEB : Prêt Entre Bibliothèque PMB: PhpMyBibli RCD: Rassemblement Constitutionnel Démocratique RITIMO : Réseau d’Information et de Documentation pour la Solidarité et le Développement Durable SIGB : Système Intégré de Gestion de Bibliothèque TIC : Technologie de l’Information et de la Communication UGTT : Union Générale Tunisienne du Travail Wi-Fi : Wireless Fidelity
  6. 6. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 6 Introduction Il m’a paru essentiel de débuter ce rapport par la présentation de mon parcours de formation et professionnel afin de mieux comprendre le choix de mon stage et mon intérêt pour le domaine de la documentation. Passionnée par le voyage et les nouvelles découvertes, j’ai d’abord suivi une formation pour enseignant en Français Langue Étrangère et Seconde et c’est durant un stage dans une association de langue, que j’ai découvert la documentation. Curieuse de nature, ce domaine m’a attiré parce qu’il touche au savoir et à tous les domaines humains : il était plus facile pour moi de consolider mes passions avec mon travail. Ce rapport rend compte de deux mois de stage effectués au Centre de Documentation Tiers Monde de Montpellier, durant lesquels ma mission principale a été de réaliser un dossier documentaire sur la révolte tunisienne. Cette expérience professionnelle m’a paru riche d’enseignement. Étant novice dans le domaine de la documentation, ce stage a été pour moi, l’opportunité de participer activement à la vie d’une structure documentaire tout en enrichissant ma culture générale. Cette structure est un centre documentaire associatif dont l’objectif primordial est d’informer le public français sur les réalités vécues dans les pays du Sud. Le choix du lieu du stage s’est fait selon cette caractéristique : j’ai voulu explorer l’articulation entre ces deux missions différentes d’information et de solidarité internationale. Le but de ce rapport de stage est de présenter mes processus de travail ainsi que mon observation critique du milieu. Dans cette perspective, la première partie est consacrée à la présentation du Centre de Documentation Tiers Monde et de son environnement. La seconde et troisième parties rendent compte de la mission principale de mon stage, et en particulier du déroulement de la réalisation d’un dossier documentaire thématique.
  7. 7. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 7 1ère partie – Présentation de la Structure d’accueil : le Centre de Documentation Tiers Monde Introduction : Avant de se lancer dans une description détaillée de mes tâches effectuées durant ce stage, il convient de situer l’environnement de ce dernier, notamment à travers la présentation de la structure d’accueil. Ce qui nous permettra par la suite de mieux comprendre le déroulement et l’objectif de la création du dossier documentaire sur la Tunisie. Dans cette partie, je décris la ville où est situé le centre documentaire, son histoire, ses missions et son fonctionnement.
  8. 8. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 8 1.Présentation de la structure 1.1. La ville de Montpellier. La ville où j’ai effectué mon stage est la 8ème ville de France et la 3ème ville de l’axe méditerranéenne, avec environ 350 000 habitants, chef-lieu du département de l’Hérault et de la région du Languedoc- Roussillon. Située dans le sud-est de la France et proche de la mer Méditerranée, la ville de Montpellier bénéficie d’atouts géographiques et climatiques. Ville jeune et étudiante, elle accueille chaque année plus de 70 000 étudiants et 1/3 de sa population a moins de trente ans. Elle est officiellement divisée depuis 2001, en sept quartiers : Montpellier-Centre, Croix d’Argent, les Cévennes, Mosson, Hôpitaux-facultés, Port-Marianne et Prés d’Arène. Le CTDM est situé dans le quartier Montpellier – centre, sur le boulevard Louis Blanc, proche de l’Écusson, le centre historique de Montpellier et le cœur de la ville. 1.2. L’Histoire du CDTM. Le Centre de Documentation Tiers Monde a été créé en 1978 par les associations montpelliéraines de solidarité, afin d’avoir un lieu de débat et d’informer le public français sur les rapports Nord-Sud, de défendre les droits des peuples et d’agir pour la solidarité. Le centre déménage plusieurs fois dans la ville de Montpellier durant ses dix premières années. En 1988, la Mairie de Montpellier met à la disposition de la Maison des Associations Victor Duruy, dont fait partie le CDTM avec une douzaine d’associations, les locaux d’une ancienne école désaffectée située sur le Boulevard Louis Blanc, l’espace Martin Luther King. Dans les années 1990, les associations du CDTM décident de créer le collectif de la Maison des Tiers Monde afin de distinguer l’animation du centre documentaire de celle du collectif d’associations : chaque association a son fonctionnement, ses propres objectifs et activités. Figure 1. Boulevard Louis Blanc, Montpellier. Source : Google Maps Figure 2. Espace Martin Luther King, Montpellier. Source : Google Maps
  9. 9. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 9 En 2000, la MTM prend le nom de la Maison des Tiers Monde et de la Solidarité Internationale et elle a pour objectif principal d’aider et de faire rencontrer toutes les personnes désireuses d’effectuer des actions d’information, de réflexion, d’échange et de découverte en faveur de la solidarité internationale. Depuis, la MTMSI est composée de trente-huit associations et n’a de cesse d’évoluer en fonction des grandes mutations socioculturelles du monde et des rapports Nord- Sud. 1.3. Le réseau RITIMO Le CDTM fait partie du réseau RITIMO. Ce réseau regroupe en France, environ quatre-vingt-dix associations qui œuvrent pour la solidarité et le développement durable. Son action s’inscrit dans le mouvement altermondialiste et son mode d’action est la collecte, la sélection et la diffusion d’informations plurielles et citoyennes émanant essentiellement de citoyens, d’associations et des mouvements sociaux mondiaux. Ce réseau soutient la production écrite et le partage d’expériences entre des organisations et des personnes du monde entier, à travers la COREDEM1 et la démarche dph. Cette démarche s’appuie sur des logiciels libres de bases de données, de moteurs de recherche et d’indexations pour la création de sites ressources. Ces sites sont des archives et des centres de documentation virtuels et en réseau. Ils répondent principalement à trois critères : la mise à disposition d’informations, la structuration de ces informations et la mise en lumière d’un propos éditorial. Le CDTM participe activement au réseau RITIMO par la rédaction de notices et d’outils pédagogiques, le dépouillement régulier de 17 périodiques, le parrainage de trois centres pour la correction de notices (CIDES, CLID et la Maison du Monde d’Évry) et la participation à la ronde de relecture du réseau. 1 Cf. Sitographie
  10. 10. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 10 1.4. Le Fonds documentaire et l’organisation spatiale 1.4.1. Fonds documentaire Le fonds documentaire est constitué d’environ 4520 documents sur les thèmes du rapport Nord-Sud et de la solidarité internationale. Les documents sont essentiellement en français mais certains documents sont en anglais et en espagnol. Le fonds est réparti entre la banque, la salle de lecture et de stockage. Les ressources sont rangées par ordre alphabétique, par continent et pays. Il se compose de 4253 monographies, 60 périodiques, 207 vidéos, 38 expositions, 9 jeux, des mallettes et des dossiers pédagogiques. Il existe plusieurs modes d’acquisition : PEB, don et achat. Le traitement du Fonds documentaire se fait essentiellement par la base de données PMB et un thésaurus qui est propre au réseau RITIMO. PMB est un logiciel de Système Intégré de Gestion de Bibliothèque. Ce logiciel open source fonctionne gratuitement et simplement avec les navigateurs Web habituels : ce qui permet de dynamiser le fonds documentaire. Il est téléchargeable à distance et il possède déjà une base de données avec les modules installés : catalogue, circulation, etc. Ce logiciel est constitué de deux interfaces, une de gestion et l’autre d’utilisation OPAC. Il est donc accessible et adaptable par les professionnels et les usagers. Le CDTM utilise aussi la base ORC pour répertorier les acteurs de la solidarité internationale en Languedoc Roussillon. Au total, 178 organismes sont régionalement répertoriés et mises en ligne. 1.4.2. Organisation spatiale Selon une convention annuelle, la Mairie de Montpellier met à la disposition du CDTM, une salle située au rez-de-chaussée de l’espace Martin Luther King. Elle a une superficie de 69m2 et elle s’organise en trois zones. La première zone, située à l’entrée du local, est réservée à la banque d’accueil, de prêt, de communication et de renseignement. La seconde zone est dédiée à la salle de consultation des documents et la troisième zone au stockage des archives. L’espace est optimisé, organisé et agréable mais la circulation est rendue difficile à cause de l’étroitesse du local. Figure 3. Centre de Documentation Tiers Monde, Montpellier. Source : http://www.cdtm34.org
  11. 11. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 11 2.Missions et Fonctionnement 2.1. La documentation dans le milieu de la Solidarité Internationale et associatif : « informer pour faire agir ». La principale caractéristique d’un centre de documentation dans le milieu de la solidarité internationale est d’« informer pour faire agir ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela signifie que le CDTM a pour objectifs principaux l’accueil, l’information et la sensibilisation du public sur la solidarité internationale, les rapports Nord-Sud et le développement durable. Pour répondre au mieux à ces objectifs, le centre développe plusieurs missions :  Accueil et orientation : le CDTM prépare et oriente des candidats au départ pour des actions humanitaires, pour du volontariat, pour des chantiers internationaux et pour des projets solidaires dans les pays du Sud.  Éducation au développement : par la participation à des campagnes de sensibilisation, la diffusion et la création de matériel pédagogique, le CDTM sensibilise le public, principalement les scolaires, aux grandes questions du développement durable. Il apporte une aide technique et pédagogique aux enseignants et aux animateurs pour la réalisation de leurs projets éducatifs pour le développement.  Développement de collaboration : le CDTM collabore avec des établissements d’enseignement, des organismes de recherche, des collectivités territoriales, des associations et des collectifs d’acteurs de l’éducation à l’environnement en France et à l’International. Figure 4. Centre de Documentation Tiers Monde, Montpellier. Source : http://www.cdtm34.org
  12. 12. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 12 2.2. Le Fonctionnement 2.2.1. Régime juridique Le CDTM est une association à but non lucratif relevant de la Loi du 1er juillet 1901. Cette loi garantit le droit et la liberté d’association à chaque citoyen sans autorisation préalable. Ainsi, une association de Loi de 1901 est le groupement d’au moins deux personnes morales autour d’un objet commun. 2.2.2. Les moyens 2.2.2.1. Les moyens humains Le CDTM compte 37 adhérents et 11 élus au conseil d’administration dont 3 coresponsables. Il y a 8 permanents2 bénévoles qui assurent l’accueil du public et la gestion documentaire du centre. Le CDTM salarie une personne qui a à sa charge la gestion des bases de données PMB et ORG, la mise à jour du site Internet de l’association3 et la maintenance informatique. Le réseau RITIMO organise occasionnellement des sessions de formation documentaire pour l’équipe du CDTM. 2.2.2.2. Les moyens matériels Le CDTM dispose de trois bureaux, de six tables de travail, de chaises, de quatre armoires et des rayonnages de bibliothèque. Il est équipé de trois ordinateurs fixes, un ordinateur portable, deux imprimantes, un scanner, deux photocopieurs, un magnétoscope avec écran, un lecteur DVD, un vidéoprojecteur et une ligne téléphonique WIFI. 2 Cf. Annexe 2 3 http://www.cdtm34.org/ Figure 5. La salle de réunion de l'espace Martin Luther King, Montpellier. Source : http://www.cdtm34.fr
  13. 13. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 13 2ème partie – La mission effectuée : la création d’un dossier documentaire sur la Révolte Tunisienne Introduction : La mission principale de mes deux mois de stage a été la création d’un outil pédagogique sur la Tunisie : un dossier documentaire à destination des usagers du CDTM. Dans cette partie, je présente cette mission à travers un bref développement sur la révolte tunisienne et les outils élaborés.
  14. 14. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 14 1.Le dossier documentaire Le dossier thématique est un outil documentaire constitué de documents de formes et de sources variées qui répondent à une problématique précise de façon objective. Dans le cadre de mon stage, j’ai dû répondre à la problématique suivante : Tunisie, révolution 2.0 ou révolte populaire ? 4Pour répondre au mieux à mes objectifs, j’ai partagé mon dossier en trois parties : une synthèse documentaire, une revue de presse et une bibliographie sélective. J’ai fait le choix de présenter le dossier ainsi, afin de permettre aux personnes, qui le désirent, d’approfondir le sujet. Le CDTM suit une logique de partage des connaissances, j’ai donc sélectionné des documents émanant du monde académique, journalistique et de blogs d’internautes afin de donner la parole au plus grand nombre sur ce mouvement protestataire. 1.1. Synthèse documentaire La synthèse documentaire est un outil qui nécessite la constitution et l’analyse d’un corpus d’informations provenant de divers documents : écrits, oraux et audiovisuels. Elle est un exercice de reformulation et de condensation d’un corpus de documents à un tout cohérent et objectif. La démarche que j’ai entreprise pour la réalisation de la synthèse documentaire est :  La lecture analytique du corpus : cette forme de lecture a pour but la compréhension des documents étudiés. L’objectif est donc de ne pas critiquer les propos des auteurs mais de les interpréter.  La réalisation d’un tableau comparatif : il facilite le travail de comparaison entre les documents. Pour ma synthèse, j’ai reporté le résultat de mon analyse selon quatre critères : la nature du document, sa structure logique, la tonalité de l’auteur et les références culturelles des documents.  Le plan : une synthèse est constituée d’une introduction, d’un développement et d’une conclusion. 4 Cf. 2. La Révolte Tunisienne et la Révolution 2.0
  15. 15. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 15  La rédaction : une synthèse est un résumé de ce qui a été étudié, elle ne doit pas être longue et diluer de façon critique, les propos des auteurs. 1.2. Revue de presse Une revue de presse est une synthèse d’articles journalistiques permettant de présenter des points de vue sur un thème traité. Durant mon stage, j’ai sélectionné plusieurs articles sur la révolte tunisienne émanant essentiellement de journaux alternatifs. J’ai suivi une méthode pour réaliser cette revue :  Sélection d’articles : j’ai sélectionné plusieurs articles provenant de la presse alternative numérique.  Le choix : mon choix de sélection des articles portait sur la pertinence des informations : j’ai voulu réaliser une revue qui retrace l’histoire de la révolte tunisienne de la destitution de Bourguiba en 1987, à la mort du journaliste Chokri Belaïd en 2006, en me référant à la presse alternative.  Réalisation : j’ai réalisé une partie – sélection d’articles- dans mon dossier documentaire afin de permettre au lecteur d’avoir un panorama d’articles qui suit un fil historique. 1.3. Bibliographie Une bibliographie est une liste de références et de notices bibliographies classées selon la forme des documents et qui permet au lecteur de repérer des documents sur un sujet précis ou qui ont servi à la réalisation d’une production. Dans mon dossier, la bibliographie a une visée pédagogique, j’en ai donc consacré une partie. Elle est un outil qui résulte de mon travail de veille et qui permet au lecteur d’approfondir le sujet. Pour la réaliser, j’ai suivi quelques règles afin de garantir la véracité des informations. Elle est principalement constituée d’informations provenant du monde universitaire et j’ai soigneusement consulté tous les documents référencés avec un regard critique.
  16. 16. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 16 2. La révolte Tunisienne et la « Révolution 2.0 » Le 14 janvier 2011, le président BEN ALI, à la suite des révoltes populaires qui touchent la Tunisie depuis l’immolation par le feu d’un vendeur à la sauvette à Sidi Bouzid, fuit le pays après 23 ans de règne sans partage. Ce mouvement a eu une telle résonance sur les réseaux sociaux, que certains intellectuels l’ont qualifié de « Révolution 2.0 », en référence au Web social. À travers la réalisation d’un dossier documentaire, je me suis penchée sur cette expression : la chute de Ben Ali a-t-elle été anticipée par les TIC ? L’histoire5 a pu montrer que la révolte tunisienne est une révolution humaine qui est née et a eu lieu dans la « rue ». Ce mouvement de protestation s’est déroulé au XXIème siècle, où le Web est une pratique sociale du quotidien. Elle est donc une révolte populaire qui a utilisé les médias et les outils de son temps pour protester contre le pouvoir mis en place. Si on doit la qualifier de « révolution », elle ne prend pas fin avec la chute de BEN ALI, elle reste inachevée. Excepté le départ d’un dictateur, le peuple tunisien n’a pas encore eu ce qu’il réclame : une véritable démocratie, une justice de liberté et sociale. On ne peut tout simplement pas qualifier cette révolte de Révolution. 5 Cf. Annexe 3 Figure 6. Carte de la Tunisie d'Aujourd'hui. Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/
  17. 17. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 17 3ème partie – résultats : déroulement et observation critique du stage Introduction : Après avoir présenté l’environnement du stage, la structure d’accueil et la mission effectuée, cette partie est consacrée à la description du déroulement de mes tâches et à l’évaluation critique de mon stage.
  18. 18. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 18 1. Le Planning et La démarche globale 1.1. Le Planning6 J’ai effectué un stage de 280 heures réparties en deux mois : de Février à Avril 2013. Pour répondre au mieux à la mission demandée, j’ai planifié mon travail en deux parties : le premier mois a été consacré à la formulation de la problématique et à la recherche documentaire et le second mois, à la rédaction du dossier. 1.2. La démarche globale7 La démarche globale que j’ai suivie afin de réaliser le dossier documentaire est la suivante : 1) Le choix du sujet : j’ai choisi un sujet d’actualité qui répond aux objectifs du centre : la révolte tunisienne. 2) Problématique : j’ai problématisé mon sujet qui est vaste en le centrant sur l’expression Révolution 2.0. 3) Recherche documentaire : j’ai utilisé pour cette étape trois méthodes : - les moteurs de recherche - le catalogue Pmb du réseau RITIMO - une petite veille informationnelle : j’ai utilisé pour ceci des applications Web (netvibes, pearltrees et scoop it) 4) Sélection des documents : j’ai sélectionné des documents en fonction de la pertinence des informations et des objectifs du CDTM 5) Le plan de travail et la bibliographie8 6) Rédaction et réalisation du dossier : le style doit être simple et clair puisque le document a une portée pédagogique. 6 Cf. Annexe 1 7 Cf. 1. Dossier documentaire 8 Cf. 1. Dossier documentaire
  19. 19. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 19 2. Observation critique 2.1. Les points faibles La réalisation d’un outil pédagogique et documentaire demande énormément de temps et du recul afin de pouvoir garder un regard objectif sur notre travail et pour réaliser une recherche documentaire complète. La question de la Tunisie était pour moi un point nouveau et j’ai perdu beaucoup de temps à lire et comprendre les enjeux de cette révolte. Je n’ai pas su organiser mon temps rentablement mais j’ai pu cibler tout ce qu’il faut et ne faut pas faire afin de faire aboutir efficacement un projet. La documentation est un domaine nouveau pour moi et toutes les erreurs commises lors de ce stage ont été bénéfiques. J’ai donc manqué de temps et mon dossier documentaire reste inachevé bien qu’il m’a permis d’appréhender les grandes étapes et difficultés de la réalisation d’un outil pédagogique sur un domaine que je ne maîtrise pas : la neutralité, la rigueur, la vérification de la véracité des informations, la recherche documentaire, etc. 2.2. Les points forts Le CDTM est un centre de documentation qui réalise plusieurs évènements autour de la solidarité internationale et du développement durable. Durant mon stage, j’ai pu participer à des cafés d’actualités, des conférences et observer la préparation de campagne de sensibilisation. Toutes ses activités ont été éducatrices, j’ai pu enrichir ma culture générale sur la tragédie Malienne, la colonisation de la Palestine et l’agriculture durable. Ce stage a été un lieu de rencontre qui a aussi nourri mon travail de mémoire que je fais en parallèle de ce rapport. Cette année, je réalise une étude sur les « exclus » de la société de l’Information dont l’objectif est d’explorer les différentes formes d’exclusion et de pratiques informationnelles. J’ai pu m’entretenir de façon informelle avec des personnes qui œuvrent pour l’éducation populaire et participer à une non-conférence participative riche d’enseignement sur l’usage social des TIC.
  20. 20. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 20 Conclusion Ces deux mois de stage ont été une expérience nouvelle et enrichissante dans la mesure où j’ai pu découvrir le fonctionnement d’une structure documentaire alors que je n’avais jamais travaillé en documentation. J’ai pu apprendre et découvrir des outils pédagogiques et documentaires qui ont réveillé mon imagination. J’ai pris conscience que mes formations dans les domaines de l’art théâtral, de la communication, de la didactique des langues et des sciences du langage pouvaient se consolider avec celle de la documentation. Ce qui m’a permis de prendre confiance en moi en me faisant comprendre que mon parcours atypique n’a pas été une perte de temps : il raconte mon histoire. La documentation est un domaine vaste, il est possible de marier passion pour le voyage et pour les nouvelles découvertes avec les tâches « classiques » du documentaliste. Bien que je n’aie pas terminé le dossier documentaire, j’ai adoré le faire car j’ai pu apprendre beaucoup de choses sur la Tunisie, un point que je ne maîtrisais pas du tout avant ce stage. J’ai pu revivre les contraintes de la préparation d’un cours de FLE sauf que je ne connaissais pas mon public et ne maîtrisais pas le domaine. La pédagogie et la curiosité ont une place importante en documentation : qu’est-ce qu’informer ? C’est apprendre aux autres tout en apprenant. Ce stage a confirmé mon ambition d’évoluer professionnellement en gestion de l’information à travers l’univers du social, de l’éducation populaire et de la solidarité internationale.
  21. 21. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 21 Bibliographie Monographie BEN JELLOUN, Tahar (2011) L’étincelle : révolte dans les pays arabes, Paris : Gallimard. PICANO, Jean (1998) Méthodologie du rapport de stage, Paris : Ellipses. Articles BARON Alain, « La Tunisie avant 2011 : le règne de Ben Ali (1987 -2011) », Solidarité Internationale [en Ligne], consulté le 13 mars 2013. URL : http://www.europe- solidaire.org/spip.php?article27044 Courriers Internationales « Les Islamistes au pouvoir »[en ligne], consulté le 13 mars 2013 URL : http://www.courrierinternational.com/article/2013/02/14/les-islamistes- au-pouvoir-chronologie EuroNews « Chronologie : la révolte populaire en Tunisie », [en ligne], consulté le 14 mars 2013 URL : http://fr.euronews.com/2011/01/15/chronologie-de-la-revolte- populaire-en-tunisie-ben-ali/ GIRARD, René (2011). Le Mythe de la révolution 2.0 , Zeboute’ blog [en ligne : http://zeboute.wordpress.com/2011/02/21/reseaux-sociaux-le-mythe-de-la- revolution-2-0/ ] Consulté le 3 avril 2013. Universalis, « TUNISIE - Chronologie (1990-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mars 2013. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/tunisie- actualite-1990-2008/ Sitographie CDTM. (s.d). Le Centre de Documentation Tiers Monde de Montpellier. En ligne http://www.cdtm34.org/ , consulté le 10 juin 2013 COREDEM. (s.d.). La communauté des sites ressources pour une démocratie mondiale. En ligne http://www.coredem.info/ , consulté le 9 juin 2013 DPH. (s.d). Dialogue, proposition, histoire pour une citoyenneté mondiale. En ligne http://www.d-p-h.info/index_fr.html , consulté le 9 juin 2013 Net vibes. (s.d). Dashboard Everything. En ligne http://www.netvibes.com/fr, consulté le 10 juin 2013 Pearl trees. (s.d). Cultivez vos intérêt. En ligne http://www.pearltrees.com/ , consulté le 10 juin 2013 Pmb Service. (s.d). Pmb service, l’expert en gestion documentaire. En ligne http://www.pmbservices.fr/nouveau_site/pmbservices.html , consulté le 10 juin 2013 Ritimo. (s.d). Information, outils, initiatives pour un monde solidaire. En ligne http://www.ritimo.org/ , consulté le 10 juin 2013 Scoop it. (s.d) Shine on the web. http://www.scoop.it/ , consulté le 10 juin 2013
  22. 22. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 22 Table des Illustrations Figure 1. Boulevard Louis Blanc, Montpellier. Source : Google Maps...............................................8 Figure 2. Espace Martin Luther King, Montpellier. Source : Google Maps .....................................8 Figure 3. Centre de Documentation Tiers Monde, Montpellier. Source : http://www.cdtm34.org ....................................................................................................................................10 Figure 4. Centre de Documentation Tiers Monde, Montpellier. Source : http://www.cdtm34.org ....................................................................................................................................11 Figure 5. La salle de réunion de l'espace Martin Luther King, Montpellier. Source : http://www.cdtm34.fr........................................................................................................................................12 Figure 6. Carte de la Tunisie d'Aujourd'hui. Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/............................................................................16
  23. 23. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 23 Annexe 1 : planning Jour Horaire Nombre d’heures Lundi Matin : 9h – 12 h Après Midi : 14 h – 18 h 7 heures Mardi Matin : 9h – 12 h Après Midi : 14 h – 18 h 7 heures Mercredi Matin : 9h – 12 h Après Midi : 14 h – 18 h 7 heures Jeudi Matin : 9h – 12 h Après Midi : 14 h – 18 h 7 heures Vendredi Matin : 9h – 12 h Après Midi : 14 h – 18 h 7 heures Total d’heures / semaine Période de Stage Total d’heures 35 heures Du 4 Févier au 29 mars 2013 280 heures Annexe 2 : responsabilités et organigramme Françoise T. (lundi) Trésorière – co-responsable Simon (lundi) Secrétaire – co-responsable André (mardi) Chargé des publications Monique (mardi) Trésorière adjointe Madeleine (mercredi) Archiviste – chargée d’évènementiel Pierre (mercredi) Documentaliste Danielle P. (jeudi) Documentaliste Danielle E. (jeudi) Documentaliste – co-responsable
  24. 24. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 24 Annexe 3 : dates importantes 1987 – 19909 7 Novembre 1987 : le premier Ministre Ben Ali destitue le président Bourguiba. 1989 : création de l’ATFD. 1989 : Ben Ali impose son autorité sur l’UGTT. 1991 : Ben Ali lance une offensive contre la LTDH. 1990 – 200810 20 Mars 1994 : le président Zine El Abidine Ben Ali est élu à la présidence du pays. À partir de Mars 1994 : plusieurs médias étrangers sont interdits en Tunisie (notamment le Monde et Libération). 24 Mars 1994 : Moncef Marzouki, l’ancien président de la LTDH, est arrêté et poursuivi pour « diffusion de fausses nouvelles de nature à troubler l'ordre public » et « diffamation des autorités judiciaires ». 9 0ctobre 1995 : Mohamed Mouada, un opposant du R.C.D, est arrêté et condamné à 11 ans de prison pour atteinte à la sureté de l’État. 11 Février 1998 : Khemais Ksila, le vice-président de la LTDH, est condamné à 3 ans de prison pour « propagation de nouvelles de nature à troubler l'ordre public » et « incitation des citoyens à transgresser les lois ». 24 Octobre 1999 : Zine El Abidine Ben Ali remporte la 1ère élection présidentielle pluraliste depuis 1956. 3 Avril 2000 : le journaliste Toufik Ben brik entame une grève de la faim afin de contester les actes d’intimidation dont ses proches et lui-même font l’objet et pour réclamer la libération de son frère, inculpé d’agression contre les forces de l’ordre. Il met un terme à cette grève le 15 mai de la même année. 26 Mai 2002 : la réforme constitutionnelle, qui doit permettre un 4ème mandat présidentielle à Ben Ali, est approuvée par les « électeurs » à 99%. 9 BARON Alain, « La Tunisie avant 2011 : le règne de Ben Ali (1987 -2011) », Solidarité Internationale [en Ligne], consulté le 13 mars 2013. URL : http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article27044 10 Universalis, « TUNISIE - Chronologie (1990-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mars 2013. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/tunisie-actualite-1990-2008/
  25. 25. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 25 24 Octobre 2004 : le président Ben Ali est réélu avec 94,5 % des voix. Du 14 au 19 Novembre 2005 : le Sommet Mondial de l’Information se tient à Tunis. Du 28 au 30 Avril 2008 : le président Nicolas Sarkozy se rend en Tunisie pour signer plusieurs contrats industriels. 2008 – 201311 17 Décembre 2010 : Mohamed Bouazizi s’immole par le feu pour protester contre la confiscation de sa marchandise. 19 Décembre 2010 : les manifestations à Sidi Bouzid prennent de l’ampleur 27 Décembre 2010 : les manifestations gagnent la capitale tunisienne. 28 Décembre 2010 : 1ère allocution du Président Ben Ali à la télévision, il affirme « Qu’une minorité d’extrémistes et d’agitateurs (…) ait recours à la violence et aux troubles dans la rue (…) est inacceptable ». 29 Décembre 2010 : Ben Ali effectue un remaniement ministériel. 5 Janvier 2011 : décès de Mohamed Bouazizi. 6 Janvier 2011 : plusieurs avocats se mettent en grève contre la répression policière. 10 Janvier 2011 : Ben Ali intervient pour la 2ème fois à la Télévision. Il promet à son peuple la création de 300 000 emplois en 2 ans. 13 Janvier 2011 : le président Ben Ali annonce qu’il ne se présentera pas à l’élection présidentielle de 2014 et promet la liberté de la presse. 14 Janvier 2011 : Ben Ali quitte la Tunisie et Foued Mebazaa est nommé président de la république par intérim. 17 Janvier 2011 : Ghannouchi forme le « Gouvernement d’Union National ». 30 Janvier 2011 : retours à Tunis du président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi. 11 Courriers Internationales « Les Islamistes au pouvoir »[en ligne], consulté le 13 mars 2013 URL : http://www.courrierinternational.com/article/2013/02/14/les-islamistes-au-pouvoir-chronologie EuroNews « Chronologie : la révolte populaire en Tunisie », [en ligne], consulté le 14 mars 2013 URL : http://fr.euronews.com/2011/01/15/chronologie-de-la-revolte-populaire-en-tunisie-ben-ali/
  26. 26. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 26 18 Février 2011 : création de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution. 27 Février 2011 : démission de Mohamed Ghannouchi et nomination de Béji Caid Essebsi à la tête du gouvernement. 13 Avril 2011 : Ben Ali est inculpé dans 18 affaires, notamment pour conspiration contre la sécurité du pays, meurtre avec préméditation, consommation et trafic de drogue. 23 Novembre 2011 : Ennahdha emporte le premier scrutin « libre » de la Tunisie. 30 Novembre 2011 : la justice militaire condamne Ben Ali à 5 ans de prison. 12 Décembre 2011 : Moncef Marzouki est élu président de la république par l’Assemblée Constituante. 14 Décembre 2011 : Hamadi Jebali est nommé au poste de chef du gouvernement. 26 Septembre 2012 : une jeune femme violée est accusée par le Tribunal de Tunis, « d’atteint à la pudeur ». 6 février 2013 : l’assassinat de Chokri Belaïd provoque plusieurs manifestations dans le pays.
  27. 27. Sarah Boutouba │ Master 2 IC Recherche │ UPV 2013 27 Résumé Résumé en français : Ce rapport de stage retrace les grandes étapes de la création d’un dossier documentaire sur la révolte tunisienne pour un centre de documentation associatif qui œuvre en faveur de la Solidarité Internationale. Champs disciplinaires : Sciences de l’Information et de la Communication & Documentation Sciences humaines et sociales Mots-clés : Association - Centre de Documentation Tiers Monde - Dossier Documentaire - Révolte Tunisienne – Solidarité International English Abstract : This internship report outlines the main steps of creating a documentary record on the Tunisian Revolt for an association documentation center that works in the International Solidarity. Engineering disciplines : Information and Communication Sciences & Library Science Humanities and Social Sciences Keywords : Non-profit organization – Documentation Center Tiers Monde – Documentary record- Tunisian Revolt – International Solidarity

×