Module 3 communauté

371 vues

Publié le

C'est quoi la communauté chrétienne ? Comment aimer ? Comment lutter contre l'individualisme et l'apostasie ?

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Module 3 communauté

  1. 1. Module 3 : Communauté 1 « A CECI TOUS CONNAITRONT QUE VOUS ETES MES DISCIPLES, SI VOUS AVEZ DE L`AMOUR LES UNS POUR LES AUTRES. » JEAN 13 : 35 Communauté Module 3
  2. 2. Module 3 : Communauté 2 SEMINAIRE 1 : AIDER CHAQUE MEMBRE A MARCHER AVEC DIEU SEMAINAIRE 2 : AIDER CHAQUE MEMBRE A DECOUVRIR SES DONS SEMINAIRE 3 : AIDER LES MEMBRES A VIVRE EN COMMUNAUTE SEMINAIRE 4 : AIDER CHAQUE MEMBRE A COMPRENDRE SA FONCTION DE PRETRE SEMINAIRE 5 : ENSEIGNER AUX MEMBRES A ETRE DES PECHEURS D’HOMMES Ce programme de formation de disciple a pour but d’aider chaque membre à croître spirituellement à travers le service pour Dieu et le partage de sa foi.
  3. 3. Module 3 : Communauté 3 « L’EGLISE A POUR MISSION DE SAUVER LES PECHEURS. ELLE DOIT FAIRE CONNAITRE L’AMOUR DE DIEU POUR LES HOMMES ET LES GAGNER AU CHRIST PAR LA VERTU DE CET AMOUR. IL FAUT QUE LA VERITE PRESENTE PENETRE DANS LES PLUS SOMBRES LIEUX DE LA TERRE, A COMMENCER PAR NOTRE PAYS. LES DISCIPLES DU CHRIST NE PEUVENT VIVRE EGOÏSTEMENT; MAIS REMPLIS DE L’ESPRIT DU MAITRE, ILS DOIVENT TRAVAILLER EN HARMONIE AVEC LUI. » TEMOIGNAGES POUR L’EGLISE, VOLUME 1, PAGE 413 Séminaire 1 Croyances, Comportement et Communauté
  4. 4. Module 3 : Communauté 4 MODULE 3 : COMMUNAUTE. OBJECTIF DU MODULE L’objectif de ce module est de découvrir la définition de la communauté spirituelle. Nous devons restaurer le rôle de la communauté dans l'expérience religieuse. La communauté est élément le plus important de l'existence chrétienne. C’est le plus formidable défi de l'Eglise dans notre société aujourd’hui. L'Église adventiste possède trois éléments fondamentaux. Trois caractéristiques qui existent depuis l’Eden. Ce sont : 1. LA CROYANCE: Ce terme se réfère à ce que nous croyons ; nos 28 croyances fondamentales. 2. LE COMPORTEMENT: Il se rapporte à la façon dont nous nous comportons face aux croyances : la façon de nous habiller, de garder le sabbat, notre mode de vie. 3. La COMMUNAUTE: Ce terme renvoie à la fois à notre peuple en tant que congrégation mais aussi à notre relation en tant que frères. AUCUNE DE CES CARACTERISTIQUES NE PEUVENT ETRE CONSIDEREES COMME SANS VALEUR. Sans CROYANCE, par exemple, nous perdons complètement notre identité en tant qu'Église du reste. Nous perdons aussi le but de notre appel. Sans COMPORTEMENT, nos croyances n’auraient aucun sens et nous entrerions dans un libéralisme ou un extrémisme sans frein jusqu’à notre extinction. Sans COMMUNAUTE, il n’existerait ni croyance, ni comportement, simplement parce qu'il n’y aurait personne. En tant qu'église, nous gagnons et nous perdons des membres à cause des défaillances dans ces domaines. Si nous ne donnons pas de fondement biblique, les gens s’en iront parce qu'ils n'ont pas de fondement. Si nous négligeons le comportement, les croyances s'affaiblissent. Et si nous affaiblissons la communauté, que se passe-t-il ? Dans ce module, nous allons le vérifier et nous verrons que la communauté est extrêmement importante. Pour l'Église primitive, un chrétien est plus que la croyance et le comportement, c’est aussi une question de communauté. Et quand on regarde les écrits du Nouveau Testament de plus près, nous constatons plus clairement que la communauté est l'élément le plus important de tous. Lorsque nous comprenons ce que la communauté implique, nous voyons qu'elle est aussi fondamentale que la croyance ou le comportement. Il y a des gens qui croient en ce que l'Église enseigne, mais ne se sentent pas impliqué dans la communauté.
  5. 5. Module 3 : Communauté 5 De même, les gens peuvent adopter divers aspects d'un style de vie chrétien, sans faire partie de la communauté chrétienne. « Animés de son esprit, nous considérerons tous les hommes comme nos frères, ayant les mêmes tentations et les mêmes épreuves que nous, tombant et essayant de se relever, luttant contre le découragement et les difficultés, avides d’aide et de sympathie. Alors nous nous approcherons d’eux en prenant garde de ne jamais les décourager ni les repousser, mais en nous efforçant d’éveiller l’espoir dans leurs cœurs. » Ministère de la guérison, page 138. SENTIMENT D’APPARTENENCE Il y a des étudiants dans nos écoles d'église qui se sont conformés aux normes depuis des années et n'ont jamais enfreint une règle. Mais leur scolarité terminée, ils s'éloignent de leur éducation religieuse, sans regarder en arrière. Ils étaient entourés par l'Église, mais ils n’ont jamais vraiment fait partie de la communauté. Certaines personnes font des études bibliques, croient en toutes les croyances fondamentales de l'église, comprennent tout de manière correcte, et ensuite se font baptiser. Mais finalement, ils quittent l'église parce qu'ils n'ont jamais fait véritablement partie de la communauté. Ils n’ont pas été intégrés à la communauté. « Nous sommes une grande fraternité et le bien-être de nos semblables devrait être notre préoccupation majeure. Nous n'avons pas un instant à perdre. Si vous avez été négligent dans cette affaire, nous avons l’opportunité de racheter le temps. » (Vidas e Ensinos, page 214) LA COMMUNAUTE IMPLIQUE NATURELLEMENT LA CROYANCE ET LE COMPORTEMENT. Si vous appartenez à une communauté, vous partagez leurs croyances et leur style de vie (comportement). Mais vous pouvez croire, sans avoir le comportement ou appartenir à la communauté. Vous pouvez également vous comporter d'une certaine manière, changer de style de vie sans avoir les croyances ou appartenir à la communauté. Commencez par la communauté et vous avez le package complet. Commencez avec l'un des deux autres et vous n'aurez rien. La communauté est donc la caractéristique la plus fondamentale. Elle inclut les deux autres dimensions de l'existence chrétienne. Donner la priorité à la notion de communauté a des implications importantes pour la mission chrétienne. Cela nous oblige à reconsidérer l'objectif de nos actions d’évangélisation et les méthodes que nous utilisons pour atteindre cet objectif. « Pour ce qui est de l`amour fraternel, vous n`avez pas besoin qu`on vous en écrive; car vous avez vous- mêmes appris de Dieu à vous aimer les uns les autres, et c`est aussi ce que vous faites envers tous les frères dans la Macédoine entière. Mais nous vous exhortons, frères, à abonder toujours plus dans cet amour, et à mettre votre honneur à vivre tranquilles, à vous occuper de vos propres affaires, et à travailler de
  6. 6. Module 3 : Communauté 6 vos mains, comme nous vous l`avons recommandé, en sorte que vous vous conduisiez honnêtement envers ceux du dehors, et que vous n`ayez besoin de personne. » (1 Thessaloniciens 4 : 9 à 12) QU’ATTENDONS-NOUS DU TRAVAIL MISSIONNAIRE PERSONNEL ET DE L’EVANGELISATION ? Notre évangélisation a-t-elle pour objectif la croyance, le comportement ou l’appartenance à la communauté ? Essayons-nous simplement de convaincre les gens que les enseignements de l'Église sont vrais? Essayons-nous de changer leurs comportements pour qu’ils adoptent un style de vie adventiste? Ou devons-nous les appeler à devenir membres de la communauté chrétienne? Si la croyance est le centre, le but de nos activités évangéliques sera d’informer et de conscientiser les personnes sur ce qu'elles doivent savoir. C'est la stratégie d'évangélisation adventiste traditionnelle. L'effort d’évangélisation classique consiste en plusieurs dizaines de sermons ou d’études bibliques conçus pour présenter nos croyances aux personnes de manière convaincante. L'objectif est de les convaincre que les croyances de l'Église sont vraies. Si nous visons le comportement, alors le but de l'évangélisation est de promouvoir un changement des habitudes personnelles. Si la communauté est essentielle à notre compréhension du christianisme, l'objectif fondamental de l'évangélisation ne sera pas seulement de convaincre les gens de changer leurs idées ou leurs comportements. Notre but sera de les inclure dans la communauté adventiste, de partager avec eux les riches bénédictions de la fraternité chrétienne. Une fois que nous savons que la communauté est notre objectif principal, nous pourrons montrer que la communauté inclut la croyance et le comportement, ainsi le changement de comportement et de croyance ne seront pas une fin en soi. « Dieu désire voir régner au sein de son peuple l’union et l’amour fraternel. » Pour un bon équilibre mental et spirituel, Volume 2, page 828 « Si nous sommes ses enfants, nous sommes liés ensemble par les liens de la fraternité chrétienne, nous aimant les uns les autres comme il nous a aimés, unis dans la relation sacrée de ceux qui ont été lavés dans le sang de l’Agneau. Unis avec le Christ en Dieu, nous devons nous aimer comme des frères. » Vous recevrez une puissance, page 49 COMMENT INCORPORER LES PERSONNES A LA COMMUNAUTE ? 1. Exprimer un intérêt profond pour toutes les personnes pour leur propre bien. 2. Montrer aux gens qui nous nous soucions d'eux et voulons le meilleur pour eux. 3. Pratiquer l’amour inconditionnel présenté par Jésus dans son ministère pour les personnes. 4. S’efforcer d’insérer chacun dans la communauté. Il y a des personnes timides, introvertis, et si elles ne sont pas inscrites dans un cercle d’amis, elles vont, tôt ou tard, quitter l'église.
  7. 7. Module 3 : Communauté 7 La communauté n'est pas accidentelle dans le cadre de l'expérience du salut. Elle n’est pas non plus une option. Elle est centrale et fondamentale. L'œuvre salvifique du Christ culmine dans la mise en place d'une communauté qui prend son nom et personnifie son amour. Nul ne peut être chrétien, dans le sens plein et fondamentale, sans faire partie de la communauté qu’est l'église. Le christianisme n'est pas seulement une question de croyance et de comportement, c'est aussi une question de communauté, et la communauté est l'élément le plus important de tous. COMMENT ETRE UN DISCIPLE ? « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l`amour les uns pour les autres. » Jean 13 : 35 TOUT LE NOUVEAU TESTAMENT TEMOIGNE DE L’IMPORTANCE DE LA COMMUNAUTE. La plupart des livres du Nouveau Testament sont des épîtres envoyés à des communautés chrétiennes se trouvant dans des villes et des lieux particuliers. Le salut que Jésus-Christ met à notre disposition comporte deux aspects : 1. Une relation avec Dieu. 2. Une relation avec ceux qui composent la famille de Dieu et qui est la communauté chrétienne. C’est un fait fondamental de la vie humaine que nous apprécions les relations avec les autres êtres humains. A la création, Dieu lui-même déclare : « L`Éternel Dieu dit: Il n`est pas bon que l`homme soit seul; … » Genèse 2 : 18 Ainsi Dieu a fait une compagne à Adam. Depuis l’Eden, notre besoin fondamental de compagnie n'a jamais changé. Seul, nous sommes toujours incomplets. Vivre avec les autres est la seule et unique vie plausible, même si nous reconnaissons tous que cela n'est pas toujours facile. Dans l’Eglise, les membres ne peuvent vivre de manière isolée. La vraie vie se trouve dans la relation avec l’autre. «L’amour de leurs frères et de la cause qu’ils avaient épousée était plus grand que celui de l’argent et des biens matériels. Leurs œuvres attestaient que le salut des âmes avait pour eux une bien plus grande valeur que toutes les richesses terrestres. » Conquérants pacifiques, page 64. DANS L’EGLISE, NOUS AVONS DESESPEREMENT BESOIN LES UNS DES AUTRES. Jésus, au-delà de la restauration de notre relation avec Dieu, restaure notre relation avec l'autre. Jésus- Christ rend possible une véritable communauté.
  8. 8. Module 3 : Communauté 8 La réalité centrale de l'église n'est pas le bâtiment mais la communauté de personnes qui découvre que la puissance de Christ leur permet de vivre ensemble. Autrement cela serait impossible. PARTICIPER A LA COMMUNAITE CHRETIENNE (A LA VIE DE L’EGLISE) Les personnes qui participent à la communauté chrétienne (à la vie de l’Eglise) ont les caractéristiques suivantes : 1. Confessent leurs péchés les uns aux autres sans crainte du jugement ou du rejet. 2. Partagent leurs problèmes les uns avec les autres, sachant qu'ils vont recevoir de l'aide et de l’encouragement. 3. Donnent de l’argent à l’Eglise, convaincus que leur dîme et leurs offrandes seront utilisés correctement. « Si nous sommes ses enfants, nous sommes liés ensemble par les liens de la fraternité chrétienne, nous aimant les uns les autres comme il nous a aimés, unis dans la relation sacrée de ceux qui ont été lavés dans le sang de l’Agneau. Unis avec le Christ en Dieu, nous devons nous aimer comme des frères. » Vous recevrez une puissance, page 49. « Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. » Ephésiens 2 : 13 LA COMMUNAUTE DE JESUS DEMEURE DANS L’AMOUR « L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. » 1 Jean 4 : 9 Christ nous offre une qualité de vie ensemble, ou un type spécifique de communauté qui est un avant-goût de l'harmonie de la vie à venir. L'objectif du Christ est une communauté dans laquelle les membres baptisés et les invités jouissent de la communion intime avec Lui et les uns avec les autres. Le plan du salut atteint son sommet dans la création d'une communauté dans laquelle tous les êtres humains sont invités à participer. Le salut atteint son point culminant dans la participation des personnes de tous les milieux, incorporés dans une communauté unie partageant l'amour de Dieu. « Quand le Saint-Esprit fut déversé sur l’Eglise primitive, les frères s’aimaient les uns les autres. “Ils... prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.” Actes 2:46, 47. » Témoignages pour l’Eglise, Volume 2, page 91. QUE SIGNIFIE VIVRE EN COMMUNAUTE ? 1. S’intéresser aux personnes.
  9. 9. Module 3 : Communauté 9 Vivre en communauté, ce n'est pas seulement se soucier des gens que nous avons rencontrés. Cela comprend également ceux qui ne font pas partie de notre cercle d’ami. « Tous ceux qui sont réellement unis au Christ devraient ressentir pour les âmes le même amour que celui qui lui fit quitter son trône royal, son haut commandement, et le fit pour nous devenir pauvre, afin que par le moyen de sa pauvreté nous fussions enrichis. » Conseils à l’économe, page 59. 2. Avoir un contact avec les gens. « Souvenons-nous que nous sommes ouvriers avec Dieu; […] s’accordant les uns aux autres dans un esprit de bienveillance, de respect, de fraternité et d’amour mutuels. » Evangéliser, page 103 3. Faire attention à sa langue. « Il ne saurait être question de se livrer à une critique malveillante et de démolir le travail de ses collègues. » Evangéliser page 103. A faire : S’assoir à côté d’une personne dans l’Eglise avec qui vous n’avez pas de contact et apprenez à la connaître.
  10. 10. Module 3 : Communauté 10 « CHAQUE CROYANT DEVRAIT S’ATTACHER DE TOUT SON CŒUR A L’EGLISE. IL FAUT QUE LA PROSPERITE DE CELLE-CI SOIT SON PREMIER SOUCI. » TEMOIGNAGES POUR L’EGLISE, VOLUME 1, PAGE 511 Séminaire 2 L’individualisme
  11. 11. Module 3 : Communauté 11 INDIVIDUALISME SPIRITUEL L'individualisme spirituel est en hausse de nos jours et augmente chaque jour. Il peut être divisé en 3 types: 1. Ces membres considèrent qu'ils n’ont pas vraiment besoin d’assister aux services religieux, car le salut peut être recherché dans une communion personnelle, assistant aux services religieux sur l'Internet, à la télévision ou à la radio. Leur fréquentation de l'église est sporadique et seulement quand il s’agit du culte divin. Ils ont rarement de nouveaux amis dans la communauté locale. Les effets de la séparation de la communauté du salut sont mauvais. Le message envoyé est le suivant : Vous n'avez pas vraiment besoin de la communauté. Seul Jésus est important. Si votre relation avec Dieu est forte, c'est tout ce qui compte. Le reste est question de préférence personnelle. 2. Ce deuxième type de membres considère l'Église comme un fast-food. Quand ils ont faim, ils viennent à l'église, ils se nourrissent et partent. La communauté est une option. Il n'y a pas de vraie relation avec les frères de la communauté locale. 3. Le troisième type représente les membres qui fréquentent assidûment l'église, sont actifs, tissent des liens d’amitié avec d’autres membres, mais n’ont pas encore compris ce que signifie véritablement vivre en communauté selon la vision de Jésus-Christ. Ils s’enferment dans leur propre cercle d'amis et peut-être inconsciemment, ne l’étendent pas à de nouvelles personnes. Dans n’importe lequel des trois types de membres individualistes, les nouveaux membres qui viennent par le baptême ou le transfert, sont en marge de la vie communautaire. L'individualisme est le facteur dominant aujourd'hui. Il sature notre communauté et annule nos valeurs, en exerçant une influence néfaste sur notre attitude envers la religion. L'individualisme entraîne des conséquences fatales pour l'Eglise. Ce n'est pas une tâche facile que de combattre l’individualisme rampant de notre culture, mais si nous ne le faisons pas, les perspectives pour l'église sont sombres. La spiritualité est aujourd'hui plus populaire que jamais. Il est maintenant beaucoup plus socialement acceptable d'être religieux que cela ne l'était dans le passé, et aujourd'hui, les gens se tournent vers la religion en plus grand nombre qu'auparavant. Mais ils se heurtent souvent à une religion privée et personnelle. Construire une religion de préférences personnelles est en croissance partout dans le monde. « Après l’effusion du Saint-Esprit, les disciples furent si remplis d’amour à l’égard du Christ et de ceux pour lesquels il mourut, que les cœurs étaient touchés par leurs paroles et leurs prières. Ils parlaient par la puissance de l’Esprit; et sous cette influence, des milliers se convertissaient. » Conquérants pacifiques, page 23. LA RACINE DE L’INDIVIDUALISME SE TROUVE DANS LA SEPARATION ENTRE L'ÉGLISE ET LE SALUT. RELATIONS ENTRE SALUT ET EGLISE PENSEES ERRONEES SUR LA SEPARATION ENTRE L’EGLISE ET LE SALUT
  12. 12. Module 3 : Communauté 12 1. Si le salut est essentiellement une expérience privée et personnelle, pourquoi s'embêter à rencontrer d'autres personnes dans l'église? Pourquoi ne pas prendre le temps de cultiver notre relation avec Dieu? 2. La religion se construit autour de soi-même. Il s'agit essentiellement d'une recherche privée et personnelle. En conséquence, la communauté a donc une valeur relativement faible. 3. L'église est comme un club de santé spirituelle: Pour ceux qui en ont besoin, elle peut être une ressource précieuse, mais pour les autres, elle est inutile. 4. Le salut est quelque chose qui se produit entre l'individu et Dieu. Une fois qu'une personne reçoit le don du salut, elle peut se joindre à une communauté religieuse, si elle le veut, mais ce n'est pas un complément au salut. Elle n'est pas essentielle à l'expérience chrétienne. 5. La communauté de l'église est bonne si cela apporte un avantage personnel, mais pour ceux qui n’en retirent rien, elle est complètement inutile. 6. Certains assimilent l'église à une organisation ou une institution religieuse. Cela signifie donc que les membres de l'église adhèrent officiellement à une organisation, inscrivant simplement leur nom sur un registre. 7. Certains se demandent: "Pourquoi aller à l'église ? Tous les cultes sont-ils si importants ? Si je peux obtenir plus par la lecture de la Bible, ou avoir la communion avec Dieu dans la nature, pourquoi devrais-je me forcer à m'asseoir pour écouter des sermons et participer à des services religieux qui ne me servent à rien? " 8. Le salut personnel est une affaire privée, et l'église n'a rien à voir dans cela. Ces huit concepts entravent la compréhension de l'Église comme étant créé par Dieu et altèrent le principe de l'Église en tant que communauté. UNITE ENTRE SALUT ET EGLISE 1. Le fait d’accepter le salut en Jésus-Christ fait de nous automatiquement des membres de la communauté des croyants. 2. Supposons que nous pourrions demander aux apôtres Jean et Paul: «Puis-je être chrétien sans me joindre à l'Église? Ne suffit-il pas d’accepter Jésus comme mon Sauveur et avoir une relation forte avec Lui? » Que répondraient ces deux apôtres ? J'imagine qu’ils ne comprendraient pas la question. Paul explique que le fait de devenir chrétien implique de faire partie de la communauté que Jésus a établi. Il dit aux chrétiens de Corinthe : « Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. » 1 Corinthiens 12 : 27 3. Ces descriptions montrent que la participation à la vie communautaire est essentielle à l'expérience de salut. Rejoindre la communauté que le Christ a créé n'est pas un complément au salut, ni le résultat du salut, mais une composante indispensable de l'expérience du salut. 4. Nous ne pouvons pas recevoir le don du salut que le Christ rend disponible, si nous ne faisons pas partie de la communauté qu’Il a établi.
  13. 13. Module 3 : Communauté 13 5. Nous pourrions penser que la relation entre salut et communauté n’est pas importante. En réalité, c’est une chose essentielle dans la théologie de Paul. Pour lui, la communauté est le but du processus du salut. « Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. » 1 Corinthiens 1 : 10. 6. Vous pourriez penser que vous pouvez être forts spirituellement par vous-mêmes hors de l'Eglise, mais en réalité, ce n’est pas le cas. Si vous le faites, vous finirez par devenir une victime de l'ennemi. « L’amour divin nous adresse ses plus touchants appels, quand il nous invite à manifester une compassion aussi tendre que celle du Christ. Seul, celui qui fait preuve d’une charité désintéressée pour son prochain possède le véritable amour pour Dieu. Le vrai chrétien ne laisse pas son frère s’aventurer sur le chemin du danger sans l’en avertir. Il ne s’éloigne pas du pécheur qui s’enfonce toujours plus dans le mal et dans le découragement, ou risque de tomber sur le champ de bataille de Satan. Ceux qui n’ont jamais possédé l’amour tendre et compatissant du Christ ne peuvent conduire les autres à la source de la vie. » Conquérants pacifiques, page 491. QUAND ON SEPARE SALUT ET EGLISE 1. On commence avec la conviction que le salut est essentiellement une expérience personnelle, quelque chose qui se passe entre l'individu solitaire et Dieu et que l'Eglise est secondaire. Si secondaire qu’elle devient facultative. Si facultative, qu’elle devient inutile. 2. La croyance en une église facultative contribue majoritairement à la crise actuelle du manque d'engagement dans l’Eglise et envers l'autre. 3. La vision d'une église facultative décrit la religion personnelle comme principale, centrale et essentielle et la communauté d’église, comme secondaire, périphérique et occasionnelle. 4. La religion devient non seulement individualiste, mais est également individuel. C'est quelque chose que l’on peut faire de manière indépendante. « Le péché éteint l'amour que Dieu a placé dans le cœur humain. Le travail de l'église est de raviver l'amour. L'Eglise doit collaborer avec Dieu dans la tâche d'éradiquer l'égoïsme du cœur humain, en mettant à sa place la grâce qui était au cœur de l'homme dans son état originel de perfection. » Lettre 134, 1902 POURQUOI AVONS-NOUS BESOIN DE LA COMMUNAUTE-EGLISE 1. Afin de garder votre relation avec Dieu, vous devez vous associer avec ceux qui partagent votre espérance et vos convictions. 2. Sans communauté chrétienne, vous perdez votre expérience avec Dieu. 3. C’est comme un feu de bois. Prenez un tison. Loin de tout, il s'éteint. Le tison a besoin des autres pour rester allumé. 4. Les gens ont besoin de la force et de l'encouragement que vous pouvez offrir. Si vous venez à l'église dans le but de partager, votre présence bénéficiera certainement aux autres croyants. 5. Nous avons besoin de la communauté parce que l’adoration se vit dans l’assemblée.
  14. 14. Module 3 : Communauté 14 « Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l`assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, » Hébreux 12 : 22 et 23 « C’est l’amour de Dieu qui attire l’âme au Christ pour être reçue gracieusement et être présentée à son Père. » Vous recevrez une puissance, page 41. DEGATS CAUSES PAR L’INDIVIDUALISME 1. L'individualisme laisse les gens sur leur propre faim, les sépare et les isole. Il devient difficile, voire impossible, pour eux de créer des relations profondes et durables. 2. Dans l'individualisme, les relations ne sont pas importantes. Les gens sont utiles seulement pour aider à atteindre des objectifs égoïstes. 3. Avec l’individualisme, l’autoréalisation devient la priorité. Les seules relations qui ont de la valeur sont celles qui ont un intérêt personnel et égoïste. 4. L'individualisme produit des personnes qui ne regardent que leurs intérêts individuels. 5. L'individualisme profond devient difficile pour nous, non seulement pour profiter de l'église, mais aussi pour comprendre le sens de la communauté des croyants. 6. L'individualisme réduit l’église à une organisation d’entraide. C'est la plus grosse problématique pour l'Eglise d'aujourd'hui. 7. L'individualisme produit des personnes qui ressentent le profond vide d’une vie sans engagement. 8. L'individualisme dit que la vie elle-même n'est pas digne d'être vécue alors que nous ressentons le besoin de relations. 9. L’individualisme n’agit pas seulement sur notre comportement. Son œuvre le plus flagrant est la destruction des valeurs de la personne. L’individualisme affaiblit l’individualité. « Nous perdons beaucoup en négligeant le privilège de nous unir à d’autres chrétiens en vue de nous encourager mutuellement au service du Seigneur. Les vérités de la Parole inspirée perdent leur éclat et leur importance. Nos cœurs ne sont plus éclairés et vivifiés par leur influence sanctifiante, et nous déclinons spirituellement. Dans nos rapports entre chrétiens, nous perdons beaucoup par le manque de sympathie les uns envers les autres. Celui qui se renferme en lui-même n’occupe pas la place que le Seigneur lui avait assignée. Le fait de cultiver notre faculté de vivre en société nous porte à sympathiser avec autrui et contribue à notre développement en vue du service de Dieu. » Le meilleur chemin, page 99. POURQUOI VIVRE EN COMMUNAUTE EST SI IMPORTANTE ?  Si les chrétiens font partie d’un même corps, nous devons vivre les uns avec les autres. Nous avons besoin des autres pour notre propre existence.  Rien ne survit dans l'isolement. Séparés les uns des autres, les membres de l'Eglise n'ont pas la vie, c'est comme un corps décapité.  C’est l’union avec les autres qui nous permet d’avoir une vie spirituelle.  Etre connecté au corps du Christ n'est pas seulement le meilleur environnement pour la croissance spirituelle, c’est aussi notre seule chance de survie spirituelle.
  15. 15. Module 3 : Communauté 15  La communauté de l'église n'est pas seulement essentielle à notre survie spirituelle, elle est essentielle, de la même façon pour notre identité spirituelle. Elle détermine non seulement si nous existons, mais qui nous sommes.  Le fait que nous soyons membres de l'Eglise est plus fondamental, plus important et plus influent que ce que nous sommes individuellement. «L’EGLISE DE DIEU EST LE SIEGE DE LA VIE SAINTE; ELLE JOUIT DE NOMBREUSES PREROGATIVES; ELLE EST REMPLIE DU SAINT-ESPRIT. SES MEMBRES TROUVENT LEUR BONHEUR DANS LE BONHEUR DE CEUX POUR LESQUELS ILS SE DEVOUENT. MERVEILLEUSE EST L’ŒUVRE QUE LE SEIGNEUR SE PROPOSE D’ACCOMPLIR PAR SON EGLISE, AFIN QUE SON NOM SOIT GLORIFIE! » CONQUERANTS PACIFIQUES, PAGE 14 Séminaire 3 Une communauté qui aime
  16. 16. Module 3 : Communauté 16 NOUS NE POUVONS AIMER DE MANIERE SILENCIEUSE Dans la communion de l'église, les gens s'ouvrent les uns aux autres sur leurs préoccupations et leurs peines. Personne ne souffre en silence ou ne supporte ses charges seuls. COMMENT DOIT ETRE LA COMMUNAUTE DU PEUPLE DE DIEU ? 1. La communauté chrétienne s’occupe des personnes avec soin et compassion. 2. Il s'agit d'une communauté dont les membres viennent et partagent leurs souffrances et leurs difficultés les uns aux autres. L'église chrétienne est une communauté qui souffre de la souffrance d'autrui. L’apôtre Paul utilise l’image du corps pour parler de l’Eglise. Il dit ceci : « Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. » 1 Corinthiens 12 : 26 Les disciples du Christ ne sont pas à l'abri de la souffrance, mais ils ont le réconfort de la communauté. Dans la vie communautaire que seul le Christ rend possible, personne ne souffre SEUL. « … que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ! Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l`objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque l`affliction! Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. Si nous sommes affligés, c`est pour votre consolation et pour votre salut; si nous sommes consolés, c`est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation. » 2 Corinthiens 1 : 3 à 7 3. Nous pouvons partager nos difficultés dans le réconfort que Dieu nous donne. Il y a de profonds canaux de soutien et de solidarité qui nous lient les uns aux autres dans la communauté chrétienne. Dans le corps du Christ, nous souffrons et trouvons du réconfort ensemble. 4. La communauté chrétienne est une communauté d'amour. C'est la caractéristique la plus distinctive de la conscience corporative chrétienne, la dynamique centrale par laquelle elle vit. La foi, l'espérance et l'amour sont la dynamique de la vie chrétienne corporative. Paul affirme : « Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l`espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c`est la charité. » 1 Corinthiens 13 : 13 « L’amour seul éveille l’amour. » Jésus-Christ page 11 C'est l'amour qui fait la communauté chrétienne. C'est une qualité de vie sans précédent. Le type de relation qui existe entre ses membres la distingue de toutes les autres sociétés humaines. « Bien unis, animés par l’amour divin, ils s’encourageront mutuellement à marcher de l’avant, et chacun sera fortifié et soutenu par ses frères. Qu’ils manifestent le support et la patience du Christ, s’exprimant sans hâte, usant du talent de la parole pour s’édifier dans la très sainte foi. Leur travail s’inspirant de l’amour du
  17. 17. Module 3 : Communauté 17 Sauveur envers ceux qui ne sont pas des nôtres, ils s’oublieront eux-mêmes et s’efforceront de venir en aide à leurs semblables. En se dépensant et en priant au nom de Jésus, leur nombre s’accroîtra, car le Sauveur a dit: “Si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.” Matthieu 18:19. » Témoignages pour l’Eglise, Volume 3, page 96. La solidarité dans la souffrance est une dimension importante de l'amour chrétien. C'est une caractéristique DISTINCTIVE de la communauté chrétienne. Parce que l'Eglise est une communauté d'amour, ses membres ne partagent pas seulement les souffrances de l'autre, ils prennent aussi soin des besoins de chacun. Les chrétiens doivent prendre soin du bien-être de l'autre. « Ainsi donc, pendant que nous en avons l`occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. » Galates 6 : 10 « Faites cesser toute dissension et tout conflit. Faites prévaloir l’amour et l’unité. Que tous les mouvements soient dirigés par le Saint-Esprit. Que le peuple de Dieu se consacre entièrement à lui, il leur rendra la puissance que ses divisions lui ont fait perdre. Puisse Dieu nous faire comprendre que la désunion amène la faiblesse et que la force est dans l’union. » Messages choisis, volume 1, page 98. LE NOUVEAU TESTAMENT PORTE UNE ATTENTION PARTICULIERE SUR LA VIE DES PREMIERS CHRETIENS. Les membres de la communauté de Jérusalem se souciaient les uns des autres. « … prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, … » Actes 2 : 46 « … Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. » Actes 4 : 32 « Le même esprit animait l’église primitive. A la suite de l’effusion du Saint-Esprit, “la multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartenaient en propre”. “Il n’y avait parmi eux aucun indigent.” “Avec une grande puissance les apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous.” » Jésus-Christ, page 145. « Quel fut le résultat de l’effusion de l’Esprit au jour de la Pentecôte? […]Chaque chrétien constatait chez son frère la bienveillance et l’amour divins. Un intérêt unique prévalait; un sujet d’émulation primait tous les autres; la seule ambition des croyants était de ressembler au Christ et de travailler à l’avancement du règne de Dieu. » Conseils à l’Eglise, page 78 Il y avait apparemment une «distribution quotidienne de nourriture » pour les veuves qui avaient besoin d'aide. « Mes frère, que sert-il à quelqu`un de dire qu`il a la foi, s`il n`a pas les œuvres? La foi peut-elle le sauver? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l`un d`entre vous leur
  18. 18. Module 3 : Communauté 18 dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? Il en est ainsi de la foi: si elle n`a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. » Jacques 2 : 14 à 17 La vraie foi s'exprime dans la façon dont nous prenons soin des autres chrétiens. En tant que communauté de service, l'église continue et étend le ministère de Jésus, dont la vie entière a été consacrée au service. « Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. » Marc 10 : 45 L'ÉGLISE EST UNE COMMUNAUTE DU PARDON. LE PARDON EST LA FORME FINALE DE L'AMOUR. Le pardon est un acte de volonté. C'est un choix volontaire. Ou nous choisissons de pardonner ou nous refusons de pardonner. Ce n'est que lorsque nous commençons à pardonner à ceux qui nous ont fait du mal que nous nous percevons nous-mêmes, ni meilleur, ni pire. L'amour est la plus grande source de pardon. Avec l’amour, nous sommes en mesure de voir ceux qui commettent des fautes comme des gens de valeur. Il n’y a pas de moment plus gratifiant que celui où nous pardonnons et sommes pardonnés. A ce moment, nous sommes libres de nous montrer sous notre vrai jour. Les illusions de perfection, la nôtre et celles des autres, sont détruites lorsque nous acceptons et sommes acceptées comme des êtres humains vulnérables et imparfaits. Jésus enseigne : « … pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; » Matthieu 6 : 12 L’apôtre Paul explique : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » Ephésiens 4 : 32 « Supportez-vous les uns les autres, et, si l`un a sujet de se plaindre de l`autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. » Colossiens 3 : 13 COMBIEN DE FOIS DEVONS-NOUS PARDONNER ? Jusqu'à sept fois ? La réponse de Jésus montre que la réflexion de Pierre est fausse : « Alors Pierre s`approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu`il péchera contre moi? Sera-ce jusqu`à sept fois? Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu`à sept fois, mais jusqu`à septante fois sept fois. » Matthieu 18 : 21 à 22
  19. 19. Module 3 : Communauté 19 Une éthique de pardon implique beaucoup plus que d'accorder l'absolution à ceux qui demandent notre pardon. Cela signifie accepter et embrasser les personnes indépendamment de leur position sociale dans la vie ou de leur passé désagréable. Le pardon signifie aussi : 1. Amener les autres dans notre cercle d'intérêt quand ils partagent avec nous un engagement commun au Christ. 2. Ouvrir notre vie vers les autres, afin de partager nos ressources sociale, psychologique ou financière. 3. Atteindre ceux qui nous ont fait du tort et trouver un moyen de les inclure dans notre fraternité. Une Eglise avec Nicodème et la femme samaritaine Seule une ETHIQUE DU PARDON peut créer le genre de communauté que nous voyons dans le Nouveau Testament. Jésus a une conversation avec Nicodème (Jean 3 : 1 à 15) et peu de temps après avec une femme samaritaine (Jean 4 : 1 à 42). Nicodème était un pharisien et un aristocrate. C’était un homme dans une société patriarcal, juif et étant reconnu comme quelqu’un ayant un niveau social élevé. La femme au puits n'avait aucune de ces caractéristiques. C’était une femme dans une société patriarcale, samaritaine de surcroit, pauvre et socialement exclu, et vivant dans la promiscuité sexuelle. Nous ne pouvons pas imaginer un autre groupe ou un événement social unissant tant de personnes différentes comme l’église. Cependant, Jésus a offert à ces deux personnes la vie éternelle. Le fait que leurs histoires apparaissent côte à côte dans l'Evangile, montre la diversité que nous trouvons dans l'église. Ils appartiennent à la même communauté spirituelle, malgré leurs différences. Une Eglise avec l’esclave Onésime et son maître Philémon Onésime avait enfreint la loi à plusieurs reprises, et Philémon avaient le droit de le faire sommairement exécutés. Pourtant, Paul invite à Philémon recevoir Onésime: « … non plus comme un esclave, mais comme supérieur à un esclave, comme un frère bien-aimé, de moi particulièrement, et de toi à plus forte raison, soit dans la chair, soit dans le Seigneur. » Philémon 16. La communauté de l'église est un lieu où les esclaves et les maîtres se rencontrent et les pécheurs vivent en communion dans l'amour du Christ. « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l`amour les uns pour les autres. » Jean 13 : 35 « L’amour doit être le principe de l’action. Il est l’essence même du gouvernement divin sur la terre et dans les cieux. Il faut aussi qu’il soit à la base du caractère chrétien, car c’est le seul élément qui puisse le rendre
  20. 20. Module 3 : Communauté 20 inébranlable et lui permettre d’affronter victorieusement l’épreuve et la tentation. » Les paraboles de Jésus, page 34 UNE COMMUNAUTE QUI AIME A TRAVERS LE SAINT-ESPRIT Le Saint-Esprit crée une communauté d’amour. L'Esprit travaille non seulement en nous, il agit également ENTRE NOUS. Il donne la vie spirituelle à la communauté aussi bien qu’aux individus. L'Esprit conduit les individus venant d'horizons divers à former une communauté d'amour. Sans la puissance vivifiante de l'Esprit, il n'y aurait pas de communauté chrétienne. « Or, l’espérance ne trompe point, parce que l`amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné. » Romains 5 : 5 Le principe selon lequel le corps sans âme est mort s'applique tant à l'Eglise qu’a l’individu. À moins que l'Esprit ANIME, ELEVE ET INSPIRE, le corps du Christ n'est rien de plus qu'un cadavre. L’Eglise est une création de l’Esprit Saint. Le Saint-Esprit crée une communauté unique. Quand l'Esprit donne la vie à la communauté chrétienne, il lui donne également un caractère distinctif. Il n'y a rien comme la communauté de l'église nulle part ailleurs dans l'expérience humaine. Ni club ou société, seule la communauté du Christ possède l'Esprit Saint. C'est l'Esprit qui donne à la communauté chrétienne son caractère affectueux. Sans la puissance créatrice de l'Esprit, l'Église ne serait qu'une collection d'individus différents et déconnectés. Le Saint-Esprit rassemble les personnes qui n’auraient jamais imaginé s’associer les uns aux autres dans un quelconque accord, et les transforme à l'intérieur et à l'extérieur, individuellement et collectivement. Notre nouvelle relation avec Dieu apporte une nouvelle relation avec les autres. L'Esprit crée une nouvelle communauté et cette communauté crée une famille complète. « Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au- dessus de tous, et parmi tous, et en tous. » Ephésiens 4 : 4 à 6 Jésus et l’Esprit-Saint travaille pour unir l’Église dans l‘amour. Jésus, à la veille de sa crucifixion, a établi des principes essentiels de vie, et il est venu pour les rendre possible. C'est une vie dont la qualité principale est l'amour. Pas le genre d'amour qui existe dans les relations humaines communes, mais le genre d'amour qu'il leur avait révélé.
  21. 21. Module 3 : Communauté 21 « C’est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Jean 15 : 12 « L’amour pour le prochain est la manifestation terrestre de l’amour pour Dieu. C’est pour nous communiquer cet amour, et faire de nous des membres de la même famille, que le Roi de gloire s’est identifié avec nous. Quand nous nous conformons à sa dernière recommandation: “Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés”, quand nous aimons le monde comme il l’a aimé, alors sa mission est remplie en ce qui nous concerne. Nous sommes qualifiés pour le ciel, ayant déjà le ciel dans nos cœurs. » Jésus-Christ, page 644 L'objectif du ministère de Jésus était d'apporter à ses disciples le cercle d'amitié qui définit sa relation avec son Père. Le Saint-Esprit est impliqué dans chaque étape du processus: 1. L’Esprit fait un avec le Père et le Fils. 2. L'Esprit unit le Christ à ses disciples. Après sa vie terrestre, Jésus était présent avec ses disciples à travers l'Esprit Saint, qu’il a promis de leur envoyer. 3. L'Esprit unit les disciples du Christ les uns aux autres. Ainsi, l'amour qui lie les croyants les uns aux autres REFLÈTE L’AMOUR qui unit le Père, le Fils et le SAINT- ESPRIT. L'église est une communauté dont la dynamique interne reflète la réalité intime de Dieu. En fait, la communauté ecclésiale est le moyen d'embrasser les êtres humains dans la vie de Dieu. L'Esprit donne à l'église Sa relation vitale avec le Christ, qui constituant l'Eglise de son corps. Il crée de tels liens entre le Christ et son peuple qu’ils vivent en Lui et Lui dans Son peuple. Comme résultat, l’Eglise partage la vie que Jésus a vécue. Comme Christ, l’Eglise montre abnégation et compassion. Comme Christ, l’Eglise rencontre opposition et souffrance dans ce monde. Et le plus impressionnant, l’Eglise révèle Dieu dans le monde. « L’Eglise est la forteresse de Dieu, sa cité de refuge, qu’il a placée dans un monde révolté. » Conquérants pacifiques, page 13.
  22. 22. Module 3 : Communauté 22 « DIEU NOUS OBSERVE: IL REGARDE COMMENT NOUS TRAITONS NOS SEMBLABLES ET SI NOUS AGISSONS ENVERS EUX TOUS COMME LE FAISAIT LE CHRIST, QU’ILS SOIENT HUMBLES OU PUISSANTS, PAUVRES OU RICHES, LIBRES OU ASSERVIS. » AVEC DIEU CHAQUE JOUR, PAGE 258. Séminaire 4 Combattre l’Apostasie
  23. 23. Module 3 : Communauté 23 COMMENT SURVIENT L’APOSTASIE DES NOUVEAUX CONVERTIS ? 1. La personne accepte Jésus, la doctrine adventiste et est baptisé. 2. Il remplace ses vieux amis qui buvaient, fumaient, étant entendu que les membres de l'église sont sa nouvelle famille. 3. Le temps passe et il se rend compte que sa nouvelle famille, ne lui prête aucune ATTENTION, et ne lui donne ni affection, ni amour. 4. Il ne vient plus à l'école du sabbat. 5. Comme il n’a pas d’amis dans l’Eglise, il retourne vers ses vieux amis. 6. Il commence à s’absenter lors des services et quand il vient, il arrive en retard et seul. Vu qu’il n'a pas d'amis dans l'église, sitôt le service terminé, il s’en va. 7. Il retourne à ses vieilles habitudes. 8. Il cesse de venir au temple. LE MANQUE D’AMI ET L’APOSTASIE  Cela se produit quand une personne accepte les doctrines de l'Église, mais n’a pas intégré sa structure sociale.  Les humains sont des êtres sociaux. Avant il y avait la tournée des bars, ils assistaient aux matchs de foot, organisaient des barbecues le week-end entre amis, se réunissaient pour boire de la bière, sortaient pour faire la fête. Quand ils ont été baptisés, ils entrent dans une nouvelle famille.  Une crise se produit lorsque l'individu ne fait pas partie d’un réseau d’amis dans l’Eglise. Il se sent seul, isolé, et des fois cela est aussi dans sa propre famille à cause de sa foi. CARACTERISTIQUES DES PERSONNES QUI SONT SUR LE POINT D’APOSTASIER  Il est assis seul et fréquente rarement les programmes sociaux de l'église. Et quand il vient, il est habituellement isolé dans un coin.  Pour lui, la religion consiste simplement à assister au culte du sabbat matin, parce qu'il croit dans les doctrines.  Les autres membres d’église s’associent très peu avec lui. Il pourra rester ainsi pendant des semaines et des mois, mais tôt ou tard, il va quitter l'église. DES SOLUTIONS POUR LUTTER CONTRE L’APOSTASIE  Cette personne a besoin immédiatement d’attention personnelle.  Agissez de manière concrète pour l’aider à développer des amitiés dans l’Eglise.
  24. 24. Module 3 : Communauté 24  Invitez-le à déjeuner le sabbat, à visiter une institution adventiste, à une rencontre sportive ou à un camp.  La chaleur, la fraternité et les relations personnelles sont des facteurs de prévention de l’apostasie. « En Jésus-Christ, nous sommes tous membres d’une seule et même famille. Dieu est notre Père, et il s’attend à ce que nous prêtions attention aux membres de ceux de sa maison; non pas une attention passagère, mais une attention soutenue, continuelle. » Evangéliser, page 318. RECHERCHE SUR LES MOTIFS DE L’APOSTASIE  Ne sont plus en accord avec la doctrine : 1,3%  Par dissidence : 3,9%  N’arrivent pas à vivre les principes : 18,8%  Par manque de chaleur humaine : 76% S’INTERESSER AUX PERSONNES  L’amour dit: «Je me soucie de vous, je m’inquiète pour vous, je m’intéresse à vous. »  L’amour se manifeste dans un appel téléphonique, un sourire, une poignée de main chaleureuse, une invitation à dîner. Faire un compliment peut être plus efficace qu'un sermon.  Nous ferions bien de nous rappeler les paroles d'un petit garçon d'un bidonville, en passant devant un prédicateur de rue qui parlait de l'amour de Dieu, il s’est arrêté et a crié: «Hé prédicateur, je veux voir l’amour vêtu de peau! » ABANDON DES NOUVEAUX BAPTISES Une des failles dans la plupart des églises, c’est l’abandon des nouveaux baptisés - « les bébés spirituels» - les laissant au bord du baptistère. C'est pourquoi beaucoup échouent dans l'expérience chrétienne et abandonnent l'église. Si nous sommes zélés dans le suivi des nouveaux convertis, peu abandonneront la foi. LA PLUS GRANDE ERREUR La plus grande erreur dans nos communautés est de penser que VISITER, prêter attention, donner de l'affection, de l'amour est la tâche exclusive du pasteur. Chaque membre peut faire quelque chose, il suffit simplement de regarder à côté de soi et de voir qu’il y a une personne seule. Caïn répondit à Dieu : « Suis-je le GARDIEN de mon frère ? » Genèse 4 : 9 « Il faudrait s’occuper avec patience et affection de ceux qui se sont nouvellement convertis; il appartient aux membres plus anciens de l’Église de chercher les voies et les moyens d’apporter aide, sympathie et instructions à ceux qui, de bonne foi, ont quitté d’autres Églises par amour pour la vérité et qui se sont par là même privés du soutien pastoral auquel ils étaient habitués. » Evangéliser, page 317.
  25. 25. Module 3 : Communauté 25 « … étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d`après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces. » Colossiens 2 : 7 Les nouveaux convertis affrontent des luttes et des tentations et ont besoin d'être soutenus. C'est la responsabilité de tous les membres. COMMENT AIDER LES NOUVEAUX CROYANTS 1. Accompagnez-le dans sa nouvelle classe de l’École du sabbat. Montrez-lui comment étudier la leçon quotidiennement. 2. Accompagnez-le dans l'étude des leçons de consolidation. 3. Invitez-le à s’engager dans un petit groupe. La recherche montre que le fait d’avoir 7 à 8 amis à l’Eglise amoindrit l’apostasie. 4. Incitez-le à participer aux activités de l’Eglise. Les gens qui ont des activités de l'église dans la première année de leur baptême, sont des membres actifs à l'avenir. « Initiez-les en leur donnant quelque chose à faire, dans une tâche à caractère spirituel, de manière que leur premier amour ne meure pas mais qu’au contraire il gagne en ferveur. » Evangéliser, page 322 5. Mettez-le avec quelqu'un de plus expérimenté pour former une paire missionnaire. Ce partenaire sera son tuteur et sera chargé de le guider dans les premiers pas de sa nouvelle vie, dans les activités de l'église et dans l'évangélisation. « Lorsque les gens se convertissent, mettez-les immédiatement au travail. S’ils agissent selon leurs possibilités, ils se fortifieront. » Evangéliser, page 321 « Rien ne donne des os et des nerfs à votre piété comme de travailler à l’avancement de la cause que vous professez aimer, au lieu de la garrotter. » Instructions pour un service chrétien effectif, page 121 6. Aidez le nouveau converti à développer des amitiés au sein de l’Eglise. 7. Priez pour lui et avec lui.
  26. 26. Module 3 : Communauté 26 8. Invitez-le le plus souvent que possible à des activités sociales. 9. Visitez-le aussitôt qu’il s’absente d’une rencontre de l’Eglise et faites-lui savoir que son absence a été ressentie. 10. Aidez-le à résoudre ses problèmes spirituels et motivez-le. 11. Enrôlez-le dans des activités missionnaires pour le préparer à témoigner de sa foi et à gagner des âmes. 12. Accompagnez-le à la classe baptismale, ce qui l’aidera à approfondir ses connaissances des doctrines de l’Eglise. L'amitié rompt les préjugés et les obstacles et jette des ponts entre l'inconnu et le connu. L'amitié est le chemin que Dieu utilise pour conduire les hommes et les femmes à Lui. « Les nouveaux croyants doivent être soigneusement enseignés, de manière qu’ils aient une conception éclairée des différents aspects de l’œuvre dont l’Église du Christ a reçu mission. Il ne faudrait pas laisser toute la charge de cette tâche reposer sur un ou deux hommes. » Evangéliser, page 306. « Laisser quelques croyants çà et là, sans nourriture et sans soins, à la merci des loups voraces, ou exposés à être la cible de l’ennemi, est une bien mauvaise méthode. » Evangéliser page 307. « Une fois que des hommes et des femmes ont accepté la vérité, nous ne devons pas nous en aller ailleurs, en les abandonnant à eux-mêmes sans plus nous intéresser à eux. Car ils ont besoin qu’on s’occupe d’eux. Nous devons les porter dans notre cœur et veiller sur eux comme des économes appelés à rendre compte de leur gestion. Aussi, lorsque vous parlez aux gens, donnez à chacun sa part de nourriture au temps convenable; mais encore faut-il que vous soyez en mesure de dispenser cette nourriture. » Evangéliser, page 312 Une amitié commence avec le regard d’une personne, notant que l’autre existe, et de là, se poursuivent les différentes étapes pour atteindre les couches les plus profondes du cœur humain.
  27. 27. Module 3 : Communauté 27 « UNE SIMPLE PROFESSION DE FOI EN JESUS-CHRIST EST SANS VALEUR; SEUL L’AMOUR QUI SE TRADUIT EN ACTES EST CONSIDERE COMME AUTHENTIQUE. AUX YEUX DES ETRES CELESTES L’AMOUR SEUL DONNE DE LA VALEUR A NOS ACTIONS. TOUT ACTE ACCOMPLI PAR AMOUR, SI INSIGNIFIANT QU’IL SOIT AUX YEUX DES HOMMES, EST ACCEPTE ET RECOMPENSE PAR DIEU. » TRAGEDIE DES SIECLES, PAGE 529. Séminaire 5 Croître dans l’amour
  28. 28. Module 3 : Communauté 28 CROITRE DANS L’AMOUR Le titre de ce séminaire peut sembler étrange et simpliste, parce que l'amour est un sujet dont on parle beaucoup et on croit, peut-être à tort, déjà tout savoir sur lui. Alors, pourquoi parler d'amour? Il y a plusieurs centaines de textes dans la Bible parlant de l’amour : « Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, » Matthieu 5 : 44 « Il n`y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » Jean 15 : 13 « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l`amour les uns pour les autres. » Jean 13 : 35 « Par amour fraternel, soyez pleins d`affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. » Romains 12 : 10 « Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi. » 1 Pierre 2 : 17 « car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c`est que nous devons nous aimer les uns les autres, » 1 Jean 3 : 11 « Petits enfants, n`aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. » 1 Jean 3 : 18 « Celui qui n`aime pas n`a pas connu Dieu, car Dieu est amour.» 1 Jean 4 : 8 « Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C`est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Matthieu 22 : 37 à 39 Il y a aussi le chapitre de 1 Corinthiens 13 qui donne une définition de l’amour. QU’EST-CE QUE L’AMOUR ? Aimer signifie: se donner SANS GARANTIE, se livrer complètement dans l'espoir que l'amour va produire l'amour en la personne aimée. Si l'on attend l'amour que lorsque l’on est sûr de recevoir le même amour en retour, on risque d’attendre éternellement. L’amour est un mystère qui s’apprend Nous ne naissons pas en sachant aimer. L'amour s’apprend, le souci de l’autre s’apprend, la responsabilité s’apprend, le dévouement s’apprend, le respect s’apprend, la gentillesse aussi s’apprend. Tout cela s’apprend dans la société.
  29. 29. Module 3 : Communauté 29 La plupart d'entre nous n'ont jamais appris à aimer pleinement. Il n'est pas surprenant que beaucoup d'entre nous meurent de solitude, avec un sentiment d'anxiété et la sensation d’être incomplet, même dans les relations apparemment intimes. L'amour n’est pas automatique. On ne l’acquiert pas spontanément. À un certain moment, il faut apprendre à aimer. Et il faut la cultiver. Pourquoi? Parce que personne ne devrait jamais être satisfait de sa capacité à aimer. Solitude Nous sommes constamment loin des autres. La question semble se résumer à comment devenir plus éloignée des autres et non comment nous rapprocher les uns des autres. Le formidable développement des moyens de communications n’a pas toujours permis de rapprocher les personnes. Le concept de la solitude devient plus écrasant quand vous assimilez la solitude à l'isolement. Bien sûr, ce sont deux choses différentes. Une personne peut être seule sans se sentir isolé. Par contre, quelqu’un peut être isolé tout en étant entouré de personnes. L'homme moderne fait partie d'une foule où il se meurt souvent de solitude. Quelqu'un a dit: ‘’Je suis complètement seul. Je crois qu'il y a beaucoup de gens comme moi à l'église, chacun reste à sa place, voulant se faire des amis et ne savent pas comment briser les barrières.’’ N’est-ce pas ce qui se passe dans beaucoup de communauté? Si vous voulez voir comment nous nous éloignons, regardez ce qui arrive quand nous entrons à l'église. Tous sont là marchent comme des zombies, les bras tendus le long du corps. "Ne pas tendre la main, de peur de toucher quelqu'un." Nous allons tous dans le même sens et chacun s’assoit en regardant droit devant lui, sans regarder celui qui est à côté de lui. Il semble que nous sommes dans un train ou un bus. Nous avons oublié de nous regarder. Nous ne nous regardons plus. Nous ne nous entendons plus. Nous en touchons plus. Personne ne regarde dans les yeux, nous sommes en train de mourir de solitude. Nous sommes tous si proches et pourtant nous sommes en train de mourir de solitude. C’est très préoccupant dans une société si connectée de réaliser comment en réalité, nous sommes si distants, si séparés les uns des autres. Nous sommes entourés d’une foule de personnes, et pourtant nous sommes tous en train de mourir de solitude. Simplement parce que nous ne savons plus aller vers les autres, nous soutenir mutuellement, nous appeler les uns les autres, construire des ponts. Nos villes, avec l’augmentation de leurs populations, créent des espaces pour la solitude. Dans notre monde de réseau, les voisins, parents et amis disparaissent. Ainsi, nous sommes privés des opportunités de rentrer en contact avec des personnes. La possibilité de nous faire de nouveaux amis devient vraiment difficile.
  30. 30. Module 3 : Communauté 30 « Lorsque je pense aux grandes villes où l’on a fait si peu, qui comptent des milliers et des milliers de personnes qui doivent être averties de la proche venue du Sauveur, j’éprouve un ardent désir de voir des hommes et des femmes se mettre au travail avec la puissance de l’Esprit, et remplis de l’amour du Christ pour les âmes qui périssent. » Evangéliser, page 70. LA NECESSITE DES RELATIONS Il n’existe pas de vie humaine sans relation. A partir de ce principe, nous comprenons l’importance d’entrer en contact avec les autres. Notre propre survie parait dépendre de nos relations. Etre en relation suggère le dialogue. L’homme est, par nature, un être social. L’ETRE HUMAIN A BESOIN D’ETRE AIME L’enfant et les affections Un nouveau-né, sans amour, par exemple, peut régresser en termes de développement, présenter un retard mental et mourir. Et cela peut se produire même si vous avez un environnement idéal, une bonne nourriture et de l'hygiène. Ces choses-là ne sont pas suffisantes pour un développement physique et mental normal. Des études ont démontré que des enfants qui n’ont pas reçus d’affection ou d’amour sont plus susceptibles d’avoir des retards de croissance ou sont plus sensibles aux infections. Skeels, un célèbre psychologue et éducateur a fait une étude avec des enfants dans un orphelinat. Il les a divisé en deux groupes, l'un était toujours à l'orphelinat, l'autre groupe était pris chaque jour pour recevoir de l'affection d'un adolescent attardé. La conclusion a été que dans le premier groupe la quasi-totalité d'entre eux sont morts ou ont été handicapés mentaux. Le deuxième groupe ayant reçu l'amour et l'attention étaient autonomes, la plupart avaient terminé leurs études et ont tous été heureux en ménage sauf un qui a divorcé. Les adolescents ont besoin d’amour Les adolescents admettent que le manque de tendresse dans leur vie est principalement responsable de la promiscuité de leur comportement. Les adultes souffrent du manque d’affection Le besoin d'amour est l'objectif principal de la vie d'une personne. Il est reconnu aujourd’hui que le manque d'amour est la principale cause des névroses graves et même des psychoses. L’être humain a un besoin inné pour la compagnie, l'interaction et de l'amour. Apostasie
  31. 31. Module 3 : Communauté 31 Les gens apostasient, non parce que l’Eglise n’a plus d’intérêt pour elles. Comme une fleur, ils se fanent lentement parce que les membres ne comprennent pas quel genre d'entretien, de temps, d'amour et de soins dont ils ont besoin. Le besoin inné de relation, le besoin d’être aimé et accepté n’a pas été satisfait. LE BSEOIN D’ETRE ACCEPTE DANS LE GROUPE SE SENTIR ACCEPTE ET AIME PAR LE GROUPE Beaucoup de jeunes sont prêts à abandonner leurs propres convictions pour être acceptée comme faisant partie du groupe. Ils vont s'habiller comme leurs compagnons, auront la même coupe de cheveux, écouteront les mêmes chansons et danseront les mêmes danses. Ils boiront aussi les mêmes boissons, fréquenteront les mêmes lieux, auront les mêmes vices et prendront les mêmes attitudes afin de se sentir aimé et accepté par le groupe. Même à l'âge adulte, les gens continuent à penser que la meilleure façon d'être accepté est d'agir comme ceux par qui ils veulent être acceptés. Ensuite, ils se conformeront donc aux usages et au fonctionnement du groupe. Ils liront les mêmes livres, iront dans les mêmes fêtes, construiront même des maisons similaires et se vêtiront selon les normes du groupes. L’AMOUR EN PRATIQUE AGIR Si l’on veut connaître l'amour, n’oublions pas que l’amour se vit dans l’action. L’amour est pratique. L'amour responsable est expression. L'amour est communication. Le véritable amour est quelque chose qui vient de l'intérieur de nous, mais qui prend du sens dans nos attitudes et nos actions. Si nous pensons l'amour simplement comme un sentiment, nous serons frustrés de ne pouvoir le partager avec quelqu'un. Mais lorsque l'on découvre que l'amour est essentiellement action, nous sommes prêts à utiliser les outils en notre pouvoir pour mieux aimer. L'amour devrait être exprimé. On ne peut pas vouloir que les gens qui sont les plus proches de nous reconnaissent que vous êtes une personne aimante, si vous n’exprimez pas votre amour. Si vous voulez que les autres le reconnaissent, vous avez la responsabilité de communiquer cette amour. L'être humain a des besoins physiques, émotionnels et spirituels. Si vous voulez vraiment aimer quelqu'un, commencez par de petits gestes. Vous devez être clair: vous devrez certaines fois aller à l’encontre de ce que vous ressentez pour devenir une personne capable d'aimer. Nous ne pouvons pas vraiment aimer sans être prêt au sacrifice. RECONNAITRE NOS BESOINS La frustration, l'isolement et l'anxiété causée par les besoins affectifs non satisfaits peuvent produire la mort ou certaines maladies comme la névrose ou la psychose. L’être humain qui aime connait ces besoins.
  32. 32. Module 3 : Communauté 32 Si les besoins ne sont pas satisfaits, une personne ne peut être pleinement épanouie et une partie de lui- même reste caché, même à lui-même. Il est comme un arbre: quelques branches sont hors de la portée du soleil. Le reste de l'arbre grandit mais les parties qui ne reçoivent pas la lumière du soleil ne se développent jamais de manière normale. PRETER ATTENTION AUX AUTRES. Si vous aimez une personne, vous la regardez attentivement. Quand était-ce la dernière fois que vous avez pris le temps de regarder les personnes qui vous sont proches ? Regardez le visage de chacun. Chaque visage est différent. La façon dont nous regardons, serrons la main, sourions et nous asseyons à côté d'une personne transmet une intensité d'amour, de mépris ou d'indifférence. Prendre soin des autres, c'est Jésus qui fonctionne à travers nous. Prendre une minute pour saluer avec un contact affectueux, aide et accélère la guérison. Les gens ont besoin d’être vus, entendus. Il y aussi une dimension kinesthésique dans l’expression de l’amour que l’on ne peut ignorer. L'amour est nécessaire pour le bonheur, la croissance et le développement. PENSER AUX AUTRES. Il est important de sortir de ce que l’on pense pour prendre le temps d’écouter l’autre. Evitez les généralisations : « tout le monde pense comme cela. » AIMER Si vous voulez apprendre à aimer, réfléchissez à ce que cela signifie, cherchez les qualités qui font d’une qu’elle soit aimante et apprenez à les développer. Chaque personne a un potentiel pour aimer. Mais ce potentiel a été abîmé par le péché. Il faut donc réapprendre à l’utiliser et faire les efforts qu’il faut pour y arriver. CARACTERIQTIQUES DE L’AMOUR RESPONSABLE  Quand l'amour est vraiment responsable, il se fait une obligation d'aimer tout le monde. L'homme n'a le choix que d'accepter cette obligation, parce que quand ce n'est pas le cas, il trouve des alternatives comme la solitude, la destruction et le désespoir.  L’amour responsable se partage. Comment l'amour peut être bonne chose s’il n'est pas donné librement ? L'amour possède toujours une part active. Il ne prend tout son sens quand il est partagé. L'amour se partage avec les autres.  S’il y a dans ce monde une personne qui a faim, qui est malade, seul ou vit dans la peur, cette personne est sous mon entière responsabilité. C'est ce que Jésus a voulu enseigner avec la parabole du Bon Samaritain.  N'hésitez pas à l'envie de le sauver.
  33. 33. Module 3 : Communauté 33 « Celui qui est vraiment converti travaillera pour sauver ses semblables qui sont dans les ténèbres. Une seule âme réellement convertie s’efforcera, par la foi, d’en sauver une autre, et encore une autre. » Evangéliser, page 321 L’amour a toujours les bras ouverts. « Quelle est la religion pure? Christ nous a dit que la religion pure est l'exercice de la pitié, la sympathie et l'amour dans la maison, dans l'église, et dans le monde. C'est le genre de religion à enseigner aux enfants ,… » The Review and Herald, November 12, 1895 L’amour s’offre comme un banquet perpétuel prêt à être consommé. L’IMPORTANCE DU TOUCHER Quand vous touchez une personne, vous pouvez être sûr qu'elle est vivante. Cette déclaration a tout son sens. Nous ne devons pas avoir peur de toucher et de montrer l'émotion. Mettre la main sur l’épaule de quelqu’un est une manière de lui dire: "je te vois", "je t’aime", "je me préoccupe de toi." Parfois, il arrive que quelqu’un vous offre un mouchoir pour pleurer mais pas un bras pour vous soutenir. Personne n'hésite à toucher un bébé ou même à caresser un chien. Mais il y a des gens qui meurent avec seul attendant que quelqu’un leur prenne la main et personne ne le fait. L'amour doit être exprimé physiquement par une étreinte, une salutation. Lorsque vous touchez quelqu'un, vous savez qu'il existe. Si je peux vous toucher et que vous pouvez me toucher, je sais que j’existe. Tant de gens meurent de solitude, parce que personne ne leur ouvre les bras pour les accepter. L'amour contribue à rendre la solitude plus supportable. Les bras d'une mère embrassant son nouveau-né atténuent l'impact des traumatismes à la naissance, de même un contact affectueux, dans la vie, nous donne le courage d'accepter la douleur. « Dans l’Eglise de Dieu, aujourd’hui, le manque d’amour fraternel fait tristement défaut. Beaucoup de ceux qui professent aimer le Sauveur ne s’aiment pas les uns les autres. » Conquérants pacifiques, page 490 DES PERSONNES AFFECTUEUSES La personne affectueuse doit développer la spontanéité et toucher l'autre, tenir l'autre, lui sourire, penser aux autres et s’intéresser aux autres. La personne affectueuse est celui qui n’oublie pas ses propres besoins. Et il voit l'autre comme ayant les mêmes besoins que lui. Une personnes affectueuse se préoccupe des autres et démontre son intérêt pour eux.
  34. 34. Module 3 : Communauté 34 « Quand les hommes s’efforcent de mériter le salut par leurs propres œuvres, ils sont inévitablement amenés à imaginer des préceptes qu’ils dressent comme des barrières contre le péché. Dans leur impuissance à observer la loi, ils imaginent des codes et des règlements impératifs dans l’espoir d’y parvenir. Mais tous ces efforts ont pour effet de détourner l’homme de son Créateur pour le ramener à lui- même. L’amour de Dieu s’éteint dans son cœur en même temps que l’amour du prochain. Les codes humains, avec leurs innombrables prescriptions, amènent leurs partisans à condamner tous ceux qui ne s’y conforment pas exactement. Cette atmosphère d’égoïsme et de critique mesquine étouffe tout sentiment noble et généreux et transforme les hommes en juges prétentieux et en espions. » Heureux ceux qui, page 101. LE CONTRAIRE DE L’AMOUR Le contraire de l'amour n'est pas la haine mais l'indifférence. Il ne fait même pas le minimum. Si quelqu'un vous déteste, il doit encore ressentir quelque chose pour vous, autrement, il ne pourrait pas vous haïr. Il y a donc un moyen de communiquer. Mais s’il ne vous voit même pas, il n’y a plus rien, aucun moyen de pouvoir l’atteindre. « Les anges de Dieu veillent pour voir quels seront parmi ses disciples ceux qui exerceront une tendre piété et de la sympathie et manifesteront l’amour de Jésus. » Conseils à l’Eglise, page 228 A faire cette semaine : Visiter une personne qui n’est pas adventiste et lui dire que Jésus l’aime.
  35. 35. Module 3 : Communauté 35 « LA CONSTITUTION DE PETITS GROUPES POUR MENER UNE ACTION EVANGELIQUE EST UN PLAN QUI M’A ETE PRESENTE PAR CELUI QUI NE PEUT COMMETTRE D’ERREUR. » EVANGELISER, PAGE 111 Séminaire 6 Croître dans l’amour
  36. 36. Module 3 : Communauté 36 DEVELLOPER L’AMOUR Si vous demandez à une grande église, combien pensent qu’elles sont des personnes aimantes, très certainement, la majeure partie des personnes présentes lèvera la main. Pourtant dans la même église, si vous demandez combien pense que l'amour est absent de l'église, très certainement, les mêmes personnes lèveront la main. Cela semble contradictoire. Si les personnes sont aimantes, pourquoi font-ils le constat d’un manque d’amour ? Une des réponses, c’est que l’amour est plus facilement pratiqué là où il y a peu de personnes. Avoir un contact les yeux dans les yeux, connaître les problèmes et les luttes individuelles, visiter, faire un câlin, conseiller, sont des étapes simples qui sont faciles quand nous nous réunissons avec quelques personnes, en petit groupe. ORGANISATION BIBLIQUES DES GRANDS GROUPES EN PETITS GROUPES DANS L’ANCIEN TESTAMENT « Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix. » Exode 18 : 21 « Je pris alors les chefs de vos tribus, des hommes sages et connus, et je les mis à votre tête comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante, et chefs de dix, et comme ayant autorité dans vos tribus. » Deutéronome 1 : 15 L'exode a été l'expérience qui a permis au peuple d'Israël de devenir une nation. Deux millions et demi de personnes, complètement désorganisés. Un foule de personne qui n’avaient pas l’habitude de vivre ensemble et d‘interagir de manière libre et plus étroite. La formation en petits groupes a permis d’organiser le peuple pour sa destination : la Terre promise, Canaan. Il en est de même aujourd’hui, nous avons besoin de petits groupes pour sortir de ce monde et aller vers la Canaan céleste. EXEMPLE DE JESUS Jésus avait la capacité d’initier le christianisme avec une multitude de personnes. Mais, il a assis son ministère sur un Petit Groupe : « Il en établit douze, pour les avoir avec lui,… » Marc 3 : 14 L’EXEMPLE DE L’EGLISE PRIMITIVE « Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnommé Marc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient. » Actes 12 : 12 « Saluez aussi l`Église qui est dans leur maison. Saluez Épaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l`Asie. » Romains 16 : 5
  37. 37. Module 3 : Communauté 37 L'église de Rome avait connu une croissance importante et réunir une si grande assemblée était de plus en plus difficile. En outre, Rome était une grande ville avec beaucoup de banlieues et les bidonvilles. Aquilas et Priscille, le couple missionnaire infatigable, ont donc initié une organisation : mettre en place une église dans leur propre maison. « Les Églises d`Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l`Église qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur. » Romains 16 : 19 « Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l`Église qui est dans sa maison. » Colossiens 4 : 15 « … à la soeur Apphia, à Archippe, notre compagnon de combat, et à l`Église qui est dans ta maison:… » Philémon 1 : 2 « Invitez chez vous vos amis et lisez-leur des passages de la Parole de Dieu et de livres qui expliquent les vérités qu’elle renferme. » Témoignages pour l’Eglise, Volume 2, page 599 IMPORTANCE DES REUNIONS DANS LES MAISONS Le Nouveau Testament utilise au moins 229 fois le mot maison (Oikos). Le mot maison était à la fois un lieu de résidence mais aussi un lieu de rencontre et de communion: « Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur,… » Actes 2 : 46 « Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient d`enseigner, et d`annoncer la bonne nouvelle de Jésus Christ. » Actes 5 : 42 L’expression dans les maisons peut avoir un double sens: Il peut s'agir de services qui se passaient dans les maisons ou du travail de porte à porte. « Quand ils furent sortis de la prison, ils entrèrent chez Lydie, et, après avoir vu et exhorté les frères, ils partirent. » Actes 16 : 40 « Vous savez que je n`ai rien caché de ce qui vous était utile, et que je n`ai pas craint de vous prêcher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons, » Actes 20 : 20 Les réunions dans les maisons sont à l’origine de la propagation de la foi chrétienne et de la vitalité des églises au début des premiers siècles. Avant la période de domination de Severus et même après lui (222-235 ap. J.C.), il était interdit par décret de construire des églises chrétiennes ou des bâtiments ecclésiastiques. Cela signifie que les églises de maison étaient la seule forme visible et plus ou moins tolérée de l'église. Même si les églises de maison n'ont pas été choisi délibérément comme une stratégie ou comme une méthode choisie mais était la seule forme possible d'existence, la croissance explosive de l’église chrétienne en cette période, est un test grandeur nature qui montre que ce modèle fonctionne.
  38. 38. Module 3 : Communauté 38 La véritable communauté est plus que d'être ensemble. Une personne ne donne pas sa confiance à d'autres personnes simplement parce qu'elles sont dans l'église, étudient ensemble, prient ensemble ou chantent ensemble. La communauté implique que des personnes avec des différences ont une VIE EN COMMUN intime et interconnectée. « Que dans nos églises des groupes se forment en vue du service. Plusieurs membres travailleront de concert comme pêcheurs d’hommes, et chercheront à retirer les âmes de la corruption du monde pour les amener à la pureté de l’amour du Christ. » Témoignages pour l’Église, Volume 3, page 96. LE PETIT GROUPE EST LE PEUPLE DE DIEU AUTOUR DE L’AGNEAU C’est Dieu qui a créé la communauté en Eden. Il a créé une relation avec Adam et Eve. Dieu a aussi créé un espace de temps sacré pour avoir une relation intime et exclusive entre Lui et ses enfants. (Genèse 2 : 2 et 3). Dieu forma une communauté de Petit Groupe avec lequel il vit une relation sans barrière, sans interruption et sans péché. Avec la chute (Genèse 3: 7) Adam et Eve découvrent qu'ils sont nus et perdus. Dieu a fait des tuniques de peau pour les couvrir. Avec cette mesure, quelque chose d'étrange s'était passé : un animal innocent devait mourir. « L`Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » Genèse 3 : 21 Cet animal représentait Jésus, le Sauveur. « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l`Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » Jean 1 : 29 Par la suite, le peuple de Dieu commence le SYSTÈME DE SACRIFICE. Noé se réunit AUTOUR de l’AGNEAU avec sa famille et offre le sacrifice d'animaux. « Noé bâtit un autel à l`Éternel; il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l`autel. » Genèse 8 : 20 Abraham va confirmer son alliance avec le Seigneur, se réunira autour de l’Agneau et offrira des sacrifices. « L`Éternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l`Éternel, qui lui était apparu. Il se transporta de là vers la montagne, à l`orient de Béthel, et il dressa ses tentes, ayant Béthel à l`occident et Aï à l`orient. Il bâtit encore là un autel à l`Éternel, et il invoqua le nom de l`Éternel. » Genèse 12 : 7 et 8 Isaac et Jacob suivirent l’exemple d’Abraham et se réunirent autour de l’agneau pour le sacrifice.
  39. 39. Module 3 : Communauté 39 « Il bâtit là un autel, et il appela ce lieu El Béthel; car c`est là que Dieu s`était révélé à lui lorsqu`il fuyait son frère. » Genèse 35 : 7 Dans l’organisation du peuple d’Israël, le sanctuaire, où étaient faits les sacrifices, fut construit au milieu du campement sur ordre de Dieu, pour que le peuple soit réuni autour de l’Agneau. « Ils me feront un sanctuaire, et j`habiterai au milieu d`eux. » Exode 25 : 8 Du matin au soir, le peuple se réunissait autour de l’Agneau. « Tu offriras l`un des agneaux le matin, et l`autre agneau entre les deux soirs. » Exode 29 : 39 Esaïe explique le sort du Messie et le décrit comme l’agneau que l’on mène à la boucherie. « Il a été maltraité et opprimé, Et il n`a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu`on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n`a point ouvert la bouche. » Esaïe 53 : 7 Communion Élevé sur la croix, Jésus attire à lui toute l'humanité et lui offre le pain spirituel. « Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n`aura jamais faim, et celui qui croit en moi n`aura jamais soif. » Jean 6 : 35 L’appel est pour tous. Pour entrer en communion personnel avec Dieu, il nous faut avoir l’Agneau comme centre. Pour cela, il est nécessaire de quitter la foule et d’entrer dans une COMMUNAUTE DE COMMUNION, que sont les Petits Groupes. Qu’est-ce que la communion? C'est la pratique de l'écoute de l'autre. Quand on dit que Jésus était en communion avec Dieu, cela signifie qu'il prenait du temps, réservait un lieu et vivait en intimité avec le Père par la prière et la Parole. Depuis l’Eden, le peuple de Dieu se réunit autour de l’Agneau. Dans le Petit Groupe, il y a des moments de socialisation, de discussion informelle, de prière, mais l'objectif principal est l'Agneau de Dieu. Le petit groupe est une communion spirituelle qui rassemble une communauté autour de l'Agneau. La communauté peut se rassembler autour de l'Agneau avec un grand nombre de personnes, mais il atteint son meilleur moment quand la communauté est composée de petits groupes. Quand la communauté se réunit autour de l’Agneau dans les Petits Groupes, il se produit une interaction entre eux et les boutons d’amour dans les cœurs produisent un résultat inhabituel. Si l'amour a un environnement favorable, il se manifeste avec plus d'intensité. Le petit groupe est cet environnement. Jésus savait que si l'église ne démontrait pas une vie de communauté au monde, il ne réussirait pas à remplir sa mission, parce que le monde n’aurait aucune raison de croire à l'Evangile.
  40. 40. Module 3 : Communauté 40 « afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu`eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m`as envoyé. […]moi en eux, et toi en moi, -afin qu`ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m`as envoyé et que tu les as aimés comme tu m`as aimé. » Jean 17 : 21 et 23. La communion voulue par Dieu ne peut pas être atteint dans la masse, la foule, mais dans la COMMUNAUTE DU PETITS GROUPES. La communauté de Petits Groupes doit être idéalement de trois à douze personnes : « Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l`écart sur une haute montagne. » Matthieu 17 : 1 « Environ huit jours après qu`il eut dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier. » Luc 9 : 28 « Puis, ayant appelé ses douze disciples,… » Matthieu 10 : 1 « Si l’église est nombreuse, que les membres soient répartis en petites équipes en vue de travailler non seulement pour les fidèles, mais aussi pour les incroyants. » Evangéliser, page 111 PROGRAMME DU PETIT GROUPE A. Fraternisation B. Témoignage C. Prière D. Etude de la Bible I. Fraternisation Pour que le groupe ait du succès, il est important que chaque membre entre dans la discussion et soit disposé à partager ses idées publiquement. Une personne apprend lorsqu’elle participe effectivement. En participant, on est forcé de réfléchir et c'est en pensant que vous apprenez. Les études de comportement humain disent que lorsqu’un groupe se rencontrent et que l’un des membres ne parle pas dans les cinq premières minutes, il se forme un blocage mental et le coordonnateur aura du mal à avoir sa participation par la suite. D'ailleurs, lorsque la personne y assiste et parle de lui-même de ses besoins et de ses préoccupations, cela lui permet d'être connue, ce qui est essentiel pour le coordinateur du groupe pour faire l’application des vérités bibliques à la vie des auditeurs. Quelques idées pour briser la glace et faciliter la fraternisation dans le Petit groupe :
  41. 41. Module 3 : Communauté 41  Une bonne fraternisation commence par un bon accueil qui est à la charge de celui qui accueille le groupe dans sa maison.  Encourager les interactions informelles entre tous les participants et surtout avec les invités présents.  Un service de LOUANGE PARTICIPATIVE est essentiel pour rapprocher les membres et les visiteurs.  Le leader du groupe doit préparer des questions qui permettent aux membres du groupe de se familiariser les uns avec les autres et apprennent à se connaître. Les questions, cependant, ne devraient pas être intimidantes. II. Témoignage Si le groupe a déjà élaboré le plan missionnaire avec des cibles bien précises et est réparti par paires, c’est le moment et l'occasion pour les membres de dire ce qu’ils ont fait. Ils feront le rapport du programme de visites, de distribution de dépliants, des études bibliques données et d'autres activités évangéliques effectuées au cours de cette semaine. III. Prière La prière est l’élément vital pour la vie du groupe. Le groupe peut avoir un ordinateur portable pour écrire des requêtes de prière. Vous pouvez également utiliser un formulaire pour les demandes de prière. N’oubliez pas demander s’il y a eu des réponses aux demandes de prière de la semaine précédente. Lorsqu’il y a des requêtes de prière urgentes, il est important de prier tout de suite pour ses sujets et d’attirer l’attention des membres du groupe sur ces sujets. IV. Etude de la Bible Le matériel utilisé pour la discussion doit être basé sur la Bible. Le leader du groupe doit préparer l’étude pour diriger habilement la discussion. Personne ne devrait monopoliser la parole. RAPPEL: Les gens apprennent seulement quand ils prennent une part active au processus d'enseignement. Ne parlez pas seul. Les Petits Groupes peuvent utiliser des cours de bible, des Cd ou DVD pour discuter ou tout autre matériel biblique. Il ne faut pas s'inquiéter de passer trop de temps sur une même étude, l’important est d’obtenir une large participation et de faire les applications appropriées. Il faut aller au rythme du groupe. « On devrait constituer des équipes et donner une formation complète à ceux qui les composent afin qu’ils deviennent […] capables de se forger un caractère d’après le divin modèle. » Evangéliser, page 95
  42. 42. Module 3 : Communauté 42 « LE CHRIST ATTIRAIT A LUI LE CŒUR DE SES AUDITEURS A CAUSE DE L’AMOUR DONT IL ETAIT ANIME ET, PEU A PEU, A MESURE QU’IL LES SENTAIT CAPABLES DE LES RECEVOIR, IL LEUR REVELAIT LES GRANDES VERITES DU ROYAUME. NOUS AUSSI, NOUS DEVONS APPRENDRE A ADAPTER NOS EFFORTS AUX CONDITIONS PARTICULIERES DANS LESQUELLES SE TROUVENT LES GENS — AFIN DE NOUS METTRE A LEUR NIVEAU » EVANGELISER, PAGE 58 Séminaire 7 L’amitié
  43. 43. Module 3 : Communauté 43 NECESSITE DE L’AMITIE Les amitiés sont une partie importante de notre vie. Depuis la création du premier couple, Dieu a montré la nécessité de la relation dans la vie humaine. Dans les familles, les églises et les communautés, nous créons des liens d’amitié. Nous avons besoin de partager la vie avec les autres. DANGER DE L’ISOLEMENT Le monde dans lequel nous vivons est caractérisé par l’isolement des personnes et un individualisme froid et indifférent. Le monde avec ses 7 milliards de personnes est un monde marqué par une profonde RUPTURE de l’amitié et de l'amour du prochain. Il n’y a rien de plus mortel que l’isolement, aucune autre influence n’est aussi destructrice sur la santé mentale et physique que le manque de relation saine. Il y a beaucoup de gens qui souffrent parce qu'ils n'ont pas d’amis et aussi parce qu'ils s'enferment dans leur propre château. Ces personnes s'attendent à trouver des amitiés dans l'église. Le vieil adage dit que nul n'est une île, parce que nous sommes des êtres sociables. Le monde a perdu la notion de base de la participation, du rassemblement, de la proximité avec l’autre. Tout cela a été modifié par la ce monde contemporain où tout le monde est pressé et n'a plus de temps pour entrer et entretenir les relations. Nous avons perdu les vieilles phrases qui ont marqué le peuple de Dieu: Comment vas-tu? Comment va ta foi ? As-tu besoin d’aide ? Dieu désire que notre préoccupation soit le salut de l’autre. Beaucoup de chrétiens ont une foi isolée, individualisée, centrées sur elles-mêmes et qui ne s’ouvrent pas véritablement aux autres. Cette maladie du monde est entrée dans l'église contemporaine. Parfois, nous chrétiens sommes si occupés, que nous n'avons plus le temps de nous rendre visite, de prier ensemble, de nous saluer, de regarder la personne assise à côté de nous, de partager un repas, de célébrer la communion et l'unité apportée par le Christ sur le Calvaire. Vous et moi, avons souvent oublié les textes bibliques qui disent: « Ils persévéraient dans l`enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. » Actes 2 : 42 « La chaleur de l’amitié véritable, l’amour qui unit deux cœurs est un avant-goût des joies célestes. » Ministère de la guérison, page 304 TYPE DE CROYANTS Les vieux croyants: En général, ils sont des enfants des croyants, que les parents ont conduit l'Eglise depuis l'enfance, les personnes qui ont créé des liens d'amitié dans l'église. Comme ils sont grandis dans
  44. 44. Module 3 : Communauté 44 l'église, ils ont déjà un cercle d'amis, mais ont du mal à voir qu'il y a d'autres gens qui sont désireux d'entrer dans leurs groupes d'amis. Les croyants qui veulent seulement une bénédiction: Ce sont des personnes qui viennent à l'église dans l'espoir d'un miracle dans leur vie, mais ne veulent pas entrer en relation avec les autres. Les croyants juges : Ce sont des gens qui se mettent à la place de Dieu, passent leur temps à juger et à analyser la vie de ceux qui les entourent, qui suivent les doctrines de l'Evangile à la lettre, mais oublient que le plus important commandement de la Bible nous invite à l'amour et à la charité. Au lieu d'aider par l'amitié, ils critiquent leurs frères. Les croyants qui ne veulent que la gloire : Ces personnes utilisent l'Evangile comme moyen d'épanouissement personnel et de réussite, et sont orgueilleuses. Comme ils se croient supérieurs, il leur est difficile de se faire des amis dans l'église. Les croyants transformés : Ce sont les croyants qui aiment leur prochain comme eux-mêmes. L’amitié est un outil pour renforcer la foi. CHOISIR D’ETRE AMIS L'amitié avec les gens que nous ne connaissons, n'est possible que par l'exercice de l'amour et du libre choix. Nous choisissons d’être des amis ou pas. L'amour contenu dans l'amitié, appelé phileo en grec, désigne une relation de proximité et d'égalité, et pour cette raison, il est étonnant que DIEU nous appelle ces amis. Il est clair que je ne suis pas égal à Dieu, nous sommes loin de nous rapprocher de sa totale pureté et sainteté. « Je vous dis, à vous qui êtes mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. » Luc 12 : 4 « Ainsi s`accomplit ce que dit l`Écriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu. » Jacques 2 : 23 SE FAIRE DES AMIS POUR DE MAUVAISES RAISONS Nos amitiés courent le risque d'être envahi par des intérêts personnels. C'est-à-dire se faire des amis en mettant en avant ce que cela va nous rapporter: le statut, la position, les rencontres. Nous acceptons l’amitié de quelqu’un, à condition qu’il nous ressemble. Si la personne n'a pas notre niveau d'études, vie financière, la beauté, l'influence, notre position, nous refusons son amitié. Le Fils de Dieu nous rappelle l'essence de l'amitié. Il nous invite à être comme Lui qui ne s’est pas isolé dans sa sainteté, mais par la grâce, il est devenu comme un pécheur pour être l’ami de ces pécheurs que nous sommes, vous et moi. « Depuis sa conversion, il [Timothée] avait partagé les travaux et les souffrances de Paul. Ces deux hommes étaient liés l’un à l’autre par une affection d’une profondeur peu commune, et qui devenait de jour en jour
  45. 45. Module 3 : Communauté 45 plus forte et plus sacrée. Tout ce qu’un fils peut être pour son père aimé et honoré, Timothée l’était pour le vieil apôtre, usé par le labeur. On comprend dès lors avec quelle ardeur, dans sa solitude, ce dernier désirait le revoir. » Conquérants pacifiques, page 445 UNE EGLISE EST UNE COMMUNAUTE BASEE SUR L’AMITIE L’Eglise est une communauté spirituelle. Une communauté spirituelle est un ministère divin. Son édification ne dépend pas des programmes, d’étapes préétablies et figés ou de livres qui détaillent comment faire. La naissance d’une communauté spirituelle est l’œuvre exclusive du Seigneur Jésus. Jésus dira à l’apôtre Pierre : « … sur cette pierre je bâtirai mon Église, …. » Matthieu 16 : 18 Le mystère de la communauté spirituelle a lieu au milieu du mystère de l'amitié de Jésus avec son peuple. Jésus lui-même déclare : « Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j`ai appris de mon Père. » Matthieu 15 :15 Comment se vit cette amitié de Jésus avec son peuple dans le cadre de la communauté spirituelle qu’est l'Église? La communauté d’amitié de Jésus se vit à travers l'amitié spirituelle avec les frères. Donc nous pouvons dire que ce qui caractérise une communauté spirituelle est la présence d'amis spirituels. Et la vérité est que tous ont besoin d’AMIS SPIRITUELS. J'en ai besoin autant que vous en avez besoin. Nous en avons tous besoin! VIVRE DANS LA COMMUNAUTÉ évoque certaines réalités telles que la sécurité, l'acceptation, la compagnie, etc. Et c’est dans un environnement d'amitié spirituelle, que ces choses sont possibles. CARACTERISTIQUES DES AMIS SPIRITUELS I. Un ami spirituel est un compagnon de voyage. C’est quelqu'un qui marche avec nous. Quelqu'un qui est à nos côtés, va avec nous dans la fournaise ardente ou sur la montagne de la transfiguration. Et je crois que c'est ce que nous trouvons dans l'église: des compagnons de voyage à travers le désert, mais aussi pour l'escalade de la colline. Il ne fait aucun doute que le désert est beaucoup plus facile à traverser quand on a la compagnie des autres. Le désert est un lieu de pèlerinage communautaire. D’ailleurs, l'église devrait être le dernier endroit où quelqu'un pourrait se sentir seul. Vraiment, les AMIS spirituels sont des compagnons de voyage. Car, la vie chrétienne est un chemin vers Dieu. II. Un ami spirituel sait écouter Un ami spirituel est prêt à écouter. Nous avons désespérément besoin d’être écouté. Parfois, nous avons l’impression de ne pas être entendu et nous explosons sous la pression. Etre écouter nous permet de baisser cette pression. L’ami spirituel reçoit notre demande et nous dit : « Je suis prêt à t’écouter. »
  46. 46. Module 3 : Communauté 46 L’apôtre Jacques conseille : « Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; » Jacques 1 : 19 La vérité est que, souvent, nous n’avons pas besoin de réponses, mais d’une oreille attentive. Des amis spirituels arrêtent tout pour nous écouter: nos cris, nos regrets, notre crise, nos doutes et même notre crise d’enfant gâté. Pourquoi pas? Les amis spirituels prennent l'ensemble du paquet. III. Un ami spirituel porte nos fardeaux avec nous Parfois, la seule chose dont nous avons besoin, c’est quelqu'un qui, après nous avoir écoutés, nous étreint silencieusement et pleure avec nous, diminuant ainsi le fardeau qui nous opprime. « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. » Romains 12 : 15 L'amitié est un élément qui ajoute de la valeur à la communauté des disciples. L’amitié renforce l’appartenance du disciple dans la communauté. « Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. » Galates 6 : 2 « Ceux qui se replient sur eux-mêmes, qui ne veulent pas se lier avec les autres et leur être utiles, perdent de nombreuses bénédictions. En effet, grâce à ces contacts, les esprits s’affinent et se polissent mutuellement; les rapports sociaux offrent l’occasion de faire des connaissances, de nouer des amitiés qui créent une atmosphère d’unité et d’amour agréable aux yeux de Dieu et des habitants du ciel. » Foyer chrétien, page 443 POURQUOI L’AMITIE EST IMPORTANTE  Celui qui ne cherche pas l'amitié chrétienne cesse de croître dans la grâce et la connaissance du Seigneur, car le projet céleste implique d’améliorer les relations avec les autres membres du corps de Christ.  En ce qui concerne le sentiment d’appartenance, l'amitié est le ciment qui fixe l'individu dans la communauté.  Une église peut être grande dans la prédication, l'enseignement et les ministères, mais cela ne conduira pas à grand-chose si les membres ne sont pas amis les uns avec les autres.  Un sondage élaboré par une institution allemande a confirmé que dans les églises les plus dynamiques dans le monde, l'un des facteurs important est le niveau élevé d'amour fraternel.  Une grande communauté nord-américaine a conclu à partir d'un questionnaire que la plupart de ses membres étaient entrés dans l'église par la prédication et les études bibliques, mais sont restés fermes parce qu’ils s’étaient faits des amis dans la communauté.  Les nouveaux couples ou les couples matures, les jeunes célibataires, les adolescents, tous recherchent l’amitié sincère, fidèle et permanente. Sans cela, il n’y a pas d’environnement sain et heureux.
  47. 47. Module 3 : Communauté 47 BENEFICES BIBLIQUES DE L’AMITIE  L’ami est un guide. o « Le juste montre à son ami la bonne voie, Mais la voie des méchants les égare. » Proverbes 12 : 26  L’ami spirituel nous corrige. o « Mieux vaut une réprimande ouverte Qu`une amitié cachée. Les blessures d`un ami prouvent sa fidélité, Mais les baisers d`un ennemi sont trompeurs. » Proverbes 27 : 5 et 6  L’ami spirituel est un appui dans les moments difficiles o « L`ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère. » Proverbes 17 : 17  Aide mutuelle o « Comme dans l`eau le visage répond au visage, Ainsi le cœur de l`homme répond au cœur de l`homme. » Proverbes 2 7: 19 QUESTIONS DE REFLEXIONS  Voulons-nous construire une communauté d’amour ou une boutique de service ?  Nos activités permettent-elles la création, le maintien ou l’approfondissement des relations ?  Nos relations ouvrent-elles la porte à la pratique de la réciprocité biblique ? Voici quelques questions qui peuvent vous aider dans la construction de modèles de ministère vraiment dédiés à la formation de disciples et pas seulement à trouver de nouveaux partisans d'activités religieuses. DEFIS PERSONNELS  Est-ce que je comprends l’importance de l’amitié et la nécessité de me faire des amis dans la communauté ?  Suis-je accessible aux autres ou est-ce que je développe un concept de vie individualiste, comme si je vivais dans un cocon ? Des réponses sincères à ces questions peuvent nous aider à commencer un processus de repentance et de renouveau spirituel, en nous permettant de nous approcher des autres. « Par le moyen de nos relations de fraternité et de convivialité avec les êtres humains qui nous ressemblent, nous pouvons exercer une influence édifiante. Ceux qui sont unis dans une espérance et une foi commune en Jésus-Christ peuvent à leur tour devenir une bénédiction l’un pour l’autre. Jésus dit: “Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.” Jean 13:34. L’amour n’est pas qu’une impulsion, une émotion transitoire dépendant des circonstances; c’est un principe vivant, une puissance permanente. L’âme est nourrie par les courants d’amour pur qui coulent du cœur du Christ, comme une fontaine qui ne tarit jamais. » Vous recevrez une puissance, page 181

×