Publicis transformation

870 vues

Publié le

le 2 décembre Maurice Levy annonce une transformation majeure du Groupe Publicis. De quoi s'agit-il, que faut-il en comprendre.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
870
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
223
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Publicis transformation

  1. 1. www.secafi.com BORDEAUX ► LILLE ► LYON ► MARSEILLE ► METZ ► MONTPELLIER ► NANTES ► PARIS ► TOULOUSE SECAFI Diagnostic Stratégie Emploi Société d’expertise comptable inscrite au Tableau de l’Ordre de Paris/Ile de France Direction Régionale Ile de France 20 rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tél 01 53 62 70 00 SAS au capital de 2 245 092,50 € 312 938 483 RCS Paris Numéro d’identification intracommunautaire FR 88 312 938 483 Transformation Publicis Revamping ou Revaporing? Perception examined through current reality
  2. 2. Sommaire 2 Maurice Levy’s words page 3 Le numérique dans le conseil et la publicité : la mutation contrainte dans laquelle s’inscrit la transformation Publicis page 8
  3. 3. Sommaire 2 Maurice Levy’s words page 3 Le numérique dans le conseil et la publicité : la mutation contrainte dans laquelle s’inscrit la transformation Publicis page 8
  4. 4. Sommaire 2 Maurice Levy’s words page 3 Le numérique dans le conseil et la publicité : la mutation contrainte dans laquelle s’inscrit la transformation Publicis page 8
  5. 5. Mais la transformation va également plus loin derrière le 1er rang de dirigeants 5 90% revenus dans 20 pays > sous-représentation sur les autres pays donc création de Publicis One (Jarek Ziebinski) : « apporter aux clients no silo, no solo, no bozo » Un comité national pour tous les pays présidé par un dirigeant du Groupe les US seront dirigés par Laura Desmond Le directoire reste inchangé, mais un directoire+ inclut les 4 DG de pôle Gouvernance P12 repensée sous peu avec la nouvelle gouvernance Il y a aussi de nombreux reculs d’influence à prévoir dans cette recomposition : pour Axel Duroux (Emerging markets), pour Tom Bernardin (Leo Burnett), pour Tom Adamski (Razorfish), pour Chris Foster (Global Clients), pour Kevin Roberts et Robert Senior (Saatchi& Saatchi), pour Rich Stoddart (Leo Burnett) et pour Luke Taylor (DigitasLBi) Centralisation de pôles de solutions avec fusion des middle-office pour chacun des 4 pôles dans une optique de baisse des coûts et crowdsourcing interne, montée en puissance de Re.source pour les fonctions de back-office et centralisation sur des sites communs par pays quand c’est possible
  6. 6. Réactions à « l’inversion de la pyramide » 6 Une préparation de départ avec 5 prétendants pour une dramaturgie comme ML les aime 2 pôle majeurs, 1 pôle qui représente l’avenir, 1 pôle qui détient son financement, une trouble-fête dans le plus gros pays Publicis avec pouvoir de décision sur le développement La prise en compte de l’unité de lieu comme creuset pour fondre les alliages « L’alchimie créative et technologique » comme l’avait déjà entamé Havas avec la création des villages La prise en compte d’un besoin de taille critique Le retour en arrière face à l’implantation dans tous les pays est un apprentissage de GAFA mondiaux qui pilotent leur affaires par hubs sans dilution de leur identité dans des proximités mal maîtrisées Une considérable machine à détruire des emplois dans le middle-office pour respecter l’enjeu de « magie » que seuls les groupes de communication peuvent offrir aux marques, mais au prix des entreprises de service informatique Cette approche est également rythmée par des annonces aux marchés décevantes depuis septembre qui poussent le directoire dans une approche procyclique pour maintenir un cours élevé
  7. 7. L’organisation client-driven 7 Comme toujours dans ces annonces, le mécano de réglage dans les conflits d’intérêt qui va limiter les possibilités de synergies de middle-office sauf à renoncer à proposer des avantages concurrentiels trop différents entre marques de deux réseaux Publicis ou à les corréler aux investissements client vers un Publicis Premium? Le client-driven a des intérêts évidents dans le contexte actuel… l’obligation de pouvoir de réactivité pour proposer des solutions issues des 3 pôles (sauf Publicis Santé) en fonction des besoins et des projets d’un client Des points d’entrée de Publicis et des arbres de décision chez les clients qui dépassent les interlocuteurs historiques du groupe : directeur de communication et marketing … mais il reprend la culture de brutalité du groupe dans l’exécution Peu d’anticipation probable des outils, des objectifs et des injonctions aux directions de clientèle des agences Il ne faudrait pas perdre dans les arbitrages du quotidien ce qui est potentiellement gagné en vision consolidée
  8. 8. Le numérique dans le conseil et la publicité : la mutation contrainte dans laquelle s’inscrit la transformation Publicis 8
  9. 9. Transition numérique et évolution du conseil (source : satellinet/Mind) 9 Avant les interlocuteurs étaient séparés: Agence > Dir Com/mktg SSII > Dir IT Aujourd’hui les mêmes interlocuteurs sont : Comex Chief Digital Officer Directions business Voir la stratégie FaberNovel Elle structure aussi les recrutements : avec des développeurs et des créatifs… … y compris chez McKinsey, Bain, BCG, CapGem, Accenture, Roland Berger … … et chez les groupes de com (WPP, Publicis, Havas, …) Elle passe par des environnements de travail attirants et des « Labs » (war room, coworking, experience centre) Conseil Stratégie Conseil techno (chg mgmt) User experience (design, créa)
  10. 10. Stratégie des groupes de conseil 10 PwC annonce 3000 développeurs et créatifs parmi ses 195.000 collaborateurs IBM a annoncé 100 M€ en 2014 pour ouvrir 10 labs et recruter 1000 salariés TF1 (média for Equity), BCG Digital ventures (300 pers. et 4 inno° centres), Roland Berger+Numa; l’autre option est l’incubation de start-ups 2012 Mktg mobile Übermind 2013 Conseil Strat Monitor 2013 Social Marketing Banyan 2013 Conseil Strat Booz Allen 2013 Conseil digital Diamon, BGT, … 2014 Design, UX Nealite xx xxat xx 2012 xx AvVenta 2013 Design, UX Fjord
  11. 11. Projets typiques 11 PwC Digital services : (1) réalise des sites web et des applications pour des e-commerçant et des distributeurs. (2) conçoit de nouvelles expériences clients multicanales, par exemple au sein de magasins connectés. (3) accompagne des groupes sur l’ensemble de leur transformation digitale : relation client, usine augmentée, RH & culture digitale, informatique bi-modale, nouveaux business models… Deloitte : dans le change mgmt RH : installer un Lab éphémère chez les clients Accenture Digital : décliner l’industrialisation IT vécue par d’autres divisions ou services dans les division business : auprès des directions marketing, gérer des contenus en industrialisant le content management system (CMS), la génération de leads grâce au programmatique, ou la gestion de la campagne online d’un groupe hôtelier. « Exception faite du média planning et de la création, où nous n’irons pas, nous nous positionnons sur tous les territoires du digital : stratégie, consulting, technologie, outsourcing », IBM ou Capgemini (ou Havas) , prestations de data scientists parmi les 30 à 40 % des missions concernant la transformation digitale : expérience utilisateur, transformation RH, et digitalisation des métiers de l’entreprise
  12. 12. MERCI DE VOTRE ATTENTION 12

×