Oedèmes papillaires purs

11 673 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11 673
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
151
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Oedèmes papillaires purs

  1. 1. OEDEME PAPILLAIRE PUR <br />Sfina Mehdi<br />SERVICE D’OPHTALMOLOGIE <br />
  2. 2. PLAN <br />DEFINITION<br /> RAPPEL ANATOMIQUE ET PHYSIOLOGIQUE<br /> PHYSIOPATHOLOGIE <br /> DIAGNOSTIC POSITIF <br /> Circonstance de découverte<br /> Fond d’œil <br /> Signes associés <br /> Complications <br /> Examens complémentaires<br />V. DIAGNOSTICS DIFFEERENTIELS <br />VI.DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE <br />VII. TRAITEMENT <br />
  3. 3. I.DEFINITION:<br />Œdème papillaire(L’OP) ,appelé également stase papillaire , est une petite accumulation d’eau (l'œdème) de la papille qui est une zone circulaire de l’œil, correspondant à la naissance du nerf optique modifiant ainsi son aspect habituel .<br />
  4. 4. II.RAPPEL ANATOMIQUE ET PHYSIOLOGIQUE :<br />1.La papille optique:<br /><ul><li>Papille optique = Disque optique
  5. 5. Tête du nerf optique
  6. 6. Visible à l’examen du fond d’œil (FO)
  7. 7. Lieu de convergence de l’ensemble des fibres nerveuses=AXONES DES CELLULES GANGLIONNAIRES
  8. 8. Lieu d’émergence des vaisseaux centraux de la rétine </li></li></ul><li><ul><li>Enchâssée dans la sclère
  9. 9. Dépourvue de photorécepteurs +++: tache aveugle ou tache de Mariotte.
  10. 10. Scotome temporal physiologique Nasal par rapport à la macula.
  11. 11. Ovalaire, taille=1.5mm
  12. 12. Vascularisation complexe:</li></ul>Artère centrales de la rétine + Vaisseaux choroïdiens. <br />
  13. 13. L’œil humain <br />
  14. 14. Papille optique en coupe histologique <br />La vascularisation de la papille optique <br />
  15. 15. 2.Transport ou axoplasmique au niveau du nerf optique:<br /><ul><li>Transports ACTIF (ATP) De certains substances d’un point à l’autre des cellules ganglionnaires.
  16. 16. Neurotransmetteurs ,enzymes, proteines,lipides…
  17. 17. ce transport est de 2 types :</li></ul>A)Transport antégrade ou orthograde:<br />Corps axone synapse .<br /> Depuis le corps de la cellule ganglionnaire au niveau rétinien jusqu’au corps géniculé latéral (1ér relais synaptique ).<br />LE PLUS IMPORTANT +++<br />B)Transport rétrograde:<br />Synapse axone corps.<br />
  18. 18. III.PHYSIOPATHOLOGIE:<br />quelque soit L’étiologie de L’oedemepapillaire, il ya un arrêt du flux axonal .<br />Prenons comme exemple l’OP de l’HTIC (l’étiologie la plus fréquente de l’OP pur )<br />
  19. 19.
  20. 20. IV.DIAGNOSTIC POSITIF :<br />A.CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE:<br />OPP Aucun symptôme visuel <br />Découvert Examen systématique <br /> Bilan de céphalées <br />
  21. 21. L’ophtalmoscope de javal<br />
  22. 22. Verre à trois miroires<br />
  23. 23. A.FOND D’ŒIL :<br />Aspect d’une FO normale :<br /><ul><li>Forme ovalaire , 1.5 mm (Grossissement à l’ophtalmoscope:2cm )
  24. 24. Bord : net +++
  25. 25. Couleur: jaune chamois plus pale que la rétine
  26. 26. situation: pole postérieur, nasale /macula
  27. 27. Surface: excavation physiologique , c/d =0.1à 0.3 , lieu d’émergence des vaisseaux centraux de la rétine.
  28. 28. Vaisseaux: Artères et veines ,division dichotomique </li></ul> veines plus larges plus sombres plus sinueuses que les artères <br /> croisement physiologique des artères et des veines <br />
  29. 29. 2. Affirmer de l’ OP :<br />Elargissement : taille sup à deux cm <br />Bord flou <br />Saillie de bord papillaire / rétine aspect en arc des vaisseaux rétiniens <br />Comblement de l’excavation physiologique <br />Distension et trajet tortueux des veines centrales de la rétine <br />Hémorragie minime en péri papillaire <br />Exsudats parfois <br />
  30. 30. 3.AFFIRMER LE CARACTERE PUR DE L’OP : <br /><ul><li> bilatéral
  31. 31. Acuité visuelle 10/10
  32. 32. Champs visuel élargissement de la tache de Mariotte avec absence de déficit systématisé </li></li></ul><li>Stades I : OP au debut floue terne limites imprecises hyperhémie papillaire veines congestionnés <br />
  33. 33. Stade II OP constitué : Contours imprécis élargissement papillaire comblement de l’excavation physiologique hémorragies +/- exsudats <br />
  34. 34. Stade III : Souffrance du nerf optique :<br />Disparition capillaire <br />Rétrécissement artériel <br />Papille pâle <br />
  35. 35. Stade IV : AtrophieOptique :<br />Papille pale , décolorée<br />Aspect en cachet d’aspirine <br />Comblement de l’excavation <br />Capillaires inexistants , artère rétrécies <br />
  36. 36. C/ Signes Associes1.Generaux :<br />Syndrome d’HTIC : troubles de la conscience , céphalées, vomissements, diplopie……<br />Signes de localisations : hémiplégie, syndrome cérébelleux….<br />Traumatisme crânien <br />Syndrome méningé : <br /> OP INTERDIT FORMELLEMENT LA PONCTION LOMBAIRE <br />Tension artérielle : élevée<br />SD infectieux <br />SD malformatif : cranio-stenose , crane globuleux , Dysmorphie faciale …..<br />
  37. 37. 2.OCCULIRES:<br />Aucun signe oculaire associé <br />Baisse de la vision si découverte tardive (atrophie optique )<br />Hypertonie oculaire (étiologie)<br />SD du sinus caverneux :<br /> Chémosis <br /> Exophtalmie<br /> Ophtalmoplégie douloureuse <br />
  38. 38. D/ complications :<br />La principale complication :<br /> ATROPHIE OPTIQUE <br /> (disparition des fibres optiques)<br />CECITE IRREVERSIBLE<br />
  39. 39. E/EXAMENS COMPLEMENTAIRES :1.angiographie à la fluorescéine: <br />Clichés précoces : dilatation des capillaires papillaires <br />Clichés tardifs : diffusion de la fluorescéine <br />
  40. 40.
  41. 41. 2.ETUDE DU CHAMP VISUEL :<br />Elargissement de la tache aveugle <br />Absence de déficit systématisé ou fasciculaire <br />
  42. 42. V/DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS :<br />1/FAUX OP :<br /> troubles de la réfraction <br /> Druses papillaires : chez l’enfant corps réfringents au niveau pupillaire <br /> pseudo-oedeme constitutionnel de la papille chez l’enfant <br /><ul><li>2/OCCLUSION DE LA VEINE CENTRALE DE LA RETINE
  43. 43. 3/TUMEURS PAPILLLAIRES
  44. 44. 4/OP ACCOMPAGNE</li></li></ul><li>VI/DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE <br />A/BILAN ETIOLOGIQUE : <br /> Interrogatoire + Examen physique <br /> 1.Antécédents : <br /> HTA , pathologie neurologique ou neurochirurgicale , leucoses, prise médicamenteuse….<br /> 2.PLAINTES: céphalées, diplopie, épistaxis…..<br /> 3.Examen : état de conscience, tension artérielle, température ,examen neurologique minutieux , examen ophtalmologique ….<br />
  45. 45. B/ ETIOLOGIES :1.HTIC :<br />Tumeurs cérébrales sus et sous –tentorielles<br />Cranio-sténose et hydrocéphalie du nourrisson <br />Hématomes sous-duraux<br />Thrombophlébites <br />Encéphalites et abcès cérébraux <br />Méningites <br />SD de Forster-kennedy : <br /> Atrophie optique d’un coté <br /> OP de stase du coté opposé <br /> Anosmie <br /> Cause: méningiome frontal <br />
  46. 46. 2.HTA :<br /> Rétinopathie hypertensive (RPH) + artériosclérose+ Choroidopathie hypertensive.<br /> *RPH: 3 stades évolutifs :<br /> I= rétrécissements artériel sévère et disséminé <br /> II= I + hémorragies rétiniennes et nodules cotonneux <br /> III= II + OP <br />3.MALDIES HEMATOLOGIQUES : leucoses …<br />4.OBSTCLE à LA CIRCULATION VEINEUSE AU NIVEAU DE LA VEINE CENTRALE DE LA RETINE : <br /> tumeur intra orbitaire<br /> certaines cardiopathies cyanogènes <br />5.HYPOTONIE OCULAIRE <br />6.HYPOCALCEMIE <br />
  47. 47. VII/ TRAITEMENT :<br /> ETIOLOGIQUE <br /> RAPIDE <br /> PRECOCE <br />PRONOSTIC VITAL ET FONCTIONNEL <br />
  48. 48. merci<br />

×