LE BALAFON                                               Juin 2012/ Numéro-10MINI EDITO…C’est juin! Qui n’attendaient pas ...
UNE PETITE VIRÉE À LA                                                      FERME ST-VIATEUR…                              ...
Visite en Côte dIvoire…                               A la fin, mai avait lieu à l’église de                              ...
Maurice et François (vœux perpétuels) Ghislain et Toussaint (1ère profession religieuse)Le 30 mai, le père Carlos nous a r...
Depuis son élection comme supérieur de la                                     fondation, Jocelyn se crois « immunisé » con...
A la fin de la soirée, les organisateurs                                                 n’ont pas manqués de remercier to...
Pour rehausser la fête, les petits                                                 avaient     revêtu    un     nouvel    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

10 balafon juin 2012

380 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
380
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
134
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

10 balafon juin 2012

  1. 1. LE BALAFON Juin 2012/ Numéro-10MINI EDITO…C’est juin! Qui n’attendaient pas ce mois et ceux qui vont suivre avecespérance. Cette période estivale invite à vivre à l’extérieur : chalet, camping,terrasse, pique-nique en famille, parcs, balançoire, découverte d’un nouveaucoin de pays et quoi encore… Au cas où, il s’agit de ne pas oublier sonimperméable et son parapluie. Et pourquoi pas, une petite laine!Ce Balafon de juin, numéro-10, se veut le dernier de la saison avant la reprisede septembre prochain. Nous souhaitons à tous nos lecteurs et lectrices unemagnifique période estivale. Et souvenons-nous que la belle saison passe plusrapidement que l’hiver. Donc aussi bien profiter des belles journées de soleil.Au Burkina également, c’est la période des vacances scolaires. Mais le travailpastoral en paroisse continue, nos confrères burkinabés seront impliqués dansles différents camps d’été : SPV, camp de l’Amitié (dialogue inter religieux),des sessions inter communautaires sont organisées, à Mater Christi de Bobo,pour les confrères qui renouvellent ou font leurs vœux perpétuels.Plusieurs personnes, hélàs, ne pourront jouir d’un temps de repos et devacances. Ne manquons pas de les saluer, d’envoyer un sourire. C’est sansdoute grâce à eux et à elles si nous mangerons de bons légumes et fruits frais.Que la saison des pluies soient généreuses aux pays du Sahel.Bon été à tous et au plaisir de nous retrouver en septembre prochain! La rédaction. 1
  2. 2. UNE PETITE VIRÉE À LA FERME ST-VIATEUR… Un précédent Balafon vous avait annoncé l’arrivée de 600 jeunes pondeuses à la Ferme St-Viateur. Elles sont à présent 850, car les 250poulettes du mini poulailler de l’école ont déménagé à la Ferme pour lapériode des vacances. D’après les spécialistes, dans 2 à 3 semaines, chaquevolaille devrait pondre son œuf quotidien. De quoi faire une bonne omelette!La couveuse à énergie solaire aégalement déménagée dans un local dela Ferme. Elle peut recevoir 100 œufs àla fois pour la période d’incubation. Jesuis à la fois surpris et triste de voir cespetits poussins qui naîtront orphelins,sans la protection attentive etchaleureuse d’une maman poule pourinitier leurs premiers pas. A quelques pas du poulailler, la bergerie héberge la vedette du clan. Un magnifique mâle du Niger qui adore se faire poser seul, pendant que le reste du troupeau est à la collation matinale.Nous avons décidés d’abandonner l’élevage des chèvres à la Ferme. Les huitque nous possédons actuellement ont été achetées par la communauté pour laconsommation. Ces charmantes bêtes, aux yeux doux et charmeurs, manquentde discipline et adorent sauter la clôture. Les brebis sont plus dociles et cesont elles désormais qui habiteront et feront croître la bergerie. Ajoutons queleurs voix est aussi agréables et moins aigues que les petits cabris pour fairepartie de la chorale de la Ferme. 2
  3. 3. Visite en Côte dIvoire… A la fin, mai avait lieu à l’église de Nazareth de Bouaké la première profession religieuse de deux novices ivoiriens, les frères Ghislain et Toussaint et la profession perpétuelle des frères François et Maurice. A cette occasion, le supérieur de la fondation du Burkina, le frère Jocelyn,Frédéric Arnaud de Toussaint Ghislain BANDAMA KOFFIABA AMANFOUaccompagné des frères Désiré et Kingsley se sont rendus à Bouaké pour vivrel’événement avec nos confrères de la fondation ivoirienne.Nos sincères félicitations à ces deux nouveaux profès avec qui j’ai partagé unan au noviciat à Bouaké, en 2010, ainsi qu’à François et Maurice qui s’engagentchez les Viateurs par leurs vœux perpétuels. Que le Seigneur soit la lampe devos pas, la lumière sur votre route…!Voici la chronique que notre supérieur Jocelyn publiait aux confrères de lafondation burkinabé à son retour de la Côte d’ivoire :Le 26 mai, jai pris la route avec les frères Désiré et Kingsley, accompagné dIsidore Legma pourse rendre à Bouaké. Tout cest bien déroulé, je me suis même fait un ami : le CommandantTouré, Police de la frontière qui a conservé mon passeport canadien dans son bureau pour toutmon séjour. Jai pris alors conscience que je suis entré dans la "nouvelle Côte dIvoire". Le 27 mai, nous avons vécu une magnifique célébration pour le lancement de la vice-délégation et lentrée officielle du nouveau conseil. Elle sest poursuivie par laccueil des premiers vœux des frères Toussaint et Ghislain devant le premier responsable de la vice-délégation, le père Augustin, puis par lengagement définitif des frères François et Maurice. Le 28 mai, nous nous sommes rendus à Abidjan avec les confrères du scolasticat où nous avons logés durant notre séjour.Le P. Carlos passe le flambeau au nouveauSupérieur de la vice-délégation, le P. AugustinLe 29 mai, jai eu le plaisir de rencontrer le Directeur du CELAF et son adjoint afin de mieuxcomprendre leurs programmes de formation. Aussi, je suis allé à lUCAO pour prendreconnaissance du service de la faculté de théologie et de lISPC. 3
  4. 4. Maurice et François (vœux perpétuels) Ghislain et Toussaint (1ère profession religieuse)Le 30 mai, le père Carlos nous a reçus au Collègepour une visite guidée puis nous avons partagéensemble le repas du midi. Le frère Norbert a pris levolant pour nous conduire à AGITEL. Cetétablissement regroupe 4 instituts dont lInstitutSupérieur dInformatique et des NTIC où le frèreClément nous attendait. La rencontre avec leDirecteur des Études nous ont permis decomprendre pourquoi le BAC est exigé pour lesystème LMD. Linfrastructure dAGITEL ma aussifait rêver à notre future école supérieure... Nousavons poursuivi vers lITCJ où nous avons discutéavec le père Recteur puis visiter lInstitut. C’est le moment des félicitationsLe 31 mai, nous avons repris la route dès 6h00 du matin pour se rendre à Ferké. Nous avons prisle repas du midi au noviciat de Bouaké. Arrivée à 18h00, nous avons eu la chance de participer àla rencontre hebdomadaire de la communauté viatorienne (religieux et associés) deFerkessédougou. Le 1er juin, nous avons pris la route à 8h00 après avoir visité le collège Charles-Lwanga. À 11h, nous étions rendus à Banfora.Je reviens redynamisé et fière de mes confrères qui sont aux études à Abidjan. A chaque lieu, ilsont louangé leur travail et leur dynamisme. Cette visite était importante pour prendreconscience de la vie estudiantine de nos frères au sein de la communauté ivoirienne. Jai aussi eu la chance de rencontre le père Augustin où nous avons fixé ensemble la première rencontre du CCVAO des deux nouveaux conseils, à Banfora, les 25-26 juin 2012. Lordre du jour nest pas encore établi. Jinvite chaque confrère à mécrire pour connaître leurs attentes face à cette structure de concertation. Je perçois déjà que lun des points déchange sera de revoir le fonctionnement financier entre notre fondation et la vice- délégation. Pour les autres points... je vous écoute. 4
  5. 5. Depuis son élection comme supérieur de la fondation, Jocelyn se crois « immunisé » contre les serpents. A preuve, ce magnifique boa qui se laisse cajoler. Ne trouvez-vous pas que Jocelyn a un sourie légèrement crispé pour la circonstance? CLÔTURE DE L’ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012… C’est dans l’allégresse et l’action de grâce que c’est clôturé la présente année scolaire à l’ÉLOQ, (Établissement Louis Querbes). La journée a commencé par l’eucharistie, présidéepar l’abbé Christophe Ouattara, animée par la chorale Santa Maria de l’école.A la fin de la célébration, l’aumônier de l’école, lefrère Benjamin Ouédraogo pris la parole pourféliciter et remercier les élèves pour leur belleparticipation et leur souhaiter des vacances bienméritées. (A droite, l’aumônier de l’ÉLOQ, f. Benjamin)La journée s’est poursuivie par un repascommunautaire pour le personnel et les élèves. Lesdames de la cantine, assistée de sœur Blandine,responsable de la filière restauration/cuisine auCentre de formation professionnelle, ont préparéplus de 700 couverts. Chaque responsable de classeacheminait les repas dans leurs locaux respectifs pour les élèves, alors que lesprofesseurs et le personnel de soutien partageaient le repas dans la salled’étude. Après le repas, ce fut le début de la kermesse. Différents stands offraient des boissons, nourriture et des jeux variés. A 18h30, commença la nuit culturelle à l’amphithéâtre de l’école. Chaque classe était invitée à présenter un numéro, soit de ballet, interprétation, théâtre, clubs d’artistes locaux, devant une salle comble d’élèves enthousiasmes qui encourageaient leurs artistes préférés par des applaudissements répétés.Ce matin là, il ne faisait que 25c 5
  6. 6. A la fin de la soirée, les organisateurs n’ont pas manqués de remercier tous les artisans de cette journée, en particulier pour la présence, le dévouement et la disponibilité de leur aumônier, le frère Benjamin, qui avait planifié cette activité de fin d’année avec l’aide de quelques élèves. Nos félicitations Benjamin! LES PETITS DE LA MATERNELLE ET DU PRIMAIRE FÊTENT LA FIN DE L’ANNÉE… Notre Dieu est celui de la danse, de la Vie!La 12 juin dernier, l’amphithéâtre de l’école débordait de vie. Près de centpetits écoliers de ma maternelle et du cours primaire fêtaient la fin de l’annéescolaire. Devant leurs parents émus, les professeurs forts occupés à maintenirl’ordre tant bien que mal, sœur Michelle, la directrice de ce cycle veillait aubon déroulement des activités. Mains sur le cœur, on chante l’Hymne nationale avec tout son cœur! La fête commença par l’Hymne national. Il faut voir l’ardeur que ces petits patriotes mettent dans ce chant. Il n’est pas facile de comprendre les mots, mais on reconnaît l’air. On y a entendu de la poésie, des chants, imitations, danses, même une mise en scène de l’assemblée nationale. La fête se termina par un repas servi à l’école de la communauté des sœurs de la Présentation de Marie pour les élèves, les professeurs et quelques invités. (A gauche, un petit présente son nouvel uniforme) 6
  7. 7. Pour rehausser la fête, les petits avaient revêtu un nouvel uniforme offerte par la compagnie de téléphone Sonabel. Une magnifique fête à laquelle les petits furent les héros et les artisans. Bravo sœur Michelle et merci pour votre invitation! On ne voulait rien manquer du spectacle…ET POUR CONCLURE…Vous recevez aujourd’hui le dernier Balafon de la présente saison. La prochaineédition aura lieu en septembre prochain.La rédaction désire vous remercier pour l’accueil que vous avez manifesté toutau long de l’année. Votre fidélité et l’intérêt manifesté à la réception des 10derniers numéros nous encouragent à poursuivre nos éditions pour la prochaineannée 2012-2013.Que la période estivale vous soit bénéfique, reposante, ensoleillée et plein debelles rencontres « au son des casseroles »! Au plaisir de nous revoir enseptembre prochain. La rédaction. 7

×