Brochure fopao unipace

445 vues

Publié le

UNION DES PATRONATS D’AFRIQUE CENTRALE (UNIPACE)
FEDERATION DES ORGANISATIONS PATRONALES D’AFRIQUE DE L’OUEST (FOPAO)

Réaliser par Michel Alexis KEUBEUN LELE

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
445
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
30
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Brochure fopao unipace

  1. 1. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE à DOUALA UNION DES PATRONATS D’AFRIQUE CENTRALE (UNIPACE) FEDERATION DES ORGANISATIONS PATRONALES D’AFRIQUE DE L’OUEST (FOPAO) 2 0 1 409-10 octobre Siège du GICAM 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page1
  2. 2. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page2
  3. 3. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE SOMMAIRE 1. EDITORIAL DU PRESIDENT DE L’UNIPACE 2. PRESENTATION DE L’UNIPACE 3. EDITORIAL DU PRESIDENT DE LA FOPAO 4. PRESENTATION DE LA FOPAO 5. PROGRAMME DE LA RENCONTRE 6. TERMES DE REFERENCE 7. ORGANISATIONS PATRONALES DE LA FOPAO 8. ORGANISATIONS PATRONALES DE L’UNIPACE 9. AUTRES ORGANISATIONS PATRONALES 10 PARTENAIRE INTERNATIONAL 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page3
  4. 4. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 4 PRESENTATION DE L’UNION DES PATRONATS D’AFRIQUE CENTRALE (UNIPACE) Une instance au service de l’intégration économique régionale L’Union des Patronats d’Afrique Centrale a été créée en 1997 sous l’impulsion de 5 organisations : • La Confédération Patronale Gabonaise (CPG) • Le Conseil National du PatronatTchadien (CNPT) • Le Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM) • L’Union Nationale du Patronat Centrafricain (UNPC) • L’Union Patronale et Interprofessionnelle du Congo (UNICONGO) Ses missions sont les suivantes : • développer la solidarité et la coopération entre les organisations patronales dans la zone CEMAC ; • œuvrer pour le renforcement de l’intégration économique régionale ; • sauvegarder et de promouvoir les intérêts des entreprises et organisations affiliées ; •coordonnerlespointsde vuedesdifférentesorganisationsmembressurleplandeslégislationssociale, commerciale, fiscale et douanière afin de proposer aux institutions nationales et internationales des politiquespropresàdévelopperl’activitééconomiquedanslaperspectived’uneharmonisationrégionale ; • et,d’une manière générale,promouvoir toute activité concourant directement ou indirectement à la réalisation des objectifs poursuivis par l’Union. Le fait majeur à l’actif de l’UNIPACE est son implication déterminante dans les négociations de l’Ac- cord de partenariat économique (APE) entre la Commission européenne et l’Afrique centrale. Parailleurs,l’Uniona,avecl’aidedediversbailleursdefonds(PROINVEST,BIT),contribuéàlamise surpiedd’uneplateformededialoguepourl’améliorationdel’environnementdesaffairesdanslazone CEMAC.Cette plateforme a décidé du lancement d’un Forum de dialogue secteur privé-secteur pu- blic. Commentadhéreràl’UNIPACE? Peut faire partie de l’Union toute organisation d’un pays membre de la CEMAC,par l’envoi d’une de- mande d’admission adressée au président de l’UNIPACE. Le siège de l’UNIPACE est établi au siège de la CEMAC,à Bangui,BP 969 (RCA). Le président en exercice de l’UNIPACE est André FOTSO,président du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM). L’Union des Patronats d’Afrique Centrale a été créée en 1997 UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page4
  5. 5. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 5 EDITORIAL du Président de l’UNIPACE Depuisquelquesannées,l’Afriquesetrouveàlacroiséedeschemins.Dansunmondeenpleinemutation géopolitiqueetéconomique,lesregardssontplusquejamaisbraquéssurnotrecontinentquifaitl’objet de toutes les convoitises.Tous les observateurs s’accordent sur le fait que son énorme potentiel en fait la destination privilégiée des investissements au cours des prochaines décennies.Mais,malgré ces pro- nostics favorables,transformer cette perspective en opportunités réelles et en résultats probants pour les populations africaines demeure un immense défi qui interpelle toutes les forces vives et tous les ac- teurs de développement. Dans ce contexte, les organisations patronales sont concernées au premier chef. De fait, en Afrique comme ailleurs,le triomphe de l’économie libérale s’est accompagné d’un accroissement significatif du rôle dévolu au secteur privé et donc à l’entreprise.Aussi,pour pouvoir jouer efficacement leur rôle decréateursderichessesetd’emplois,lesentreprisesontbesoindes’appuyersurdesorganisationspa- tronales représentatives,structurées et capables de servir de catalyseur à l’amélioration de leur com- pétitivité pour accompagner leur développement. Cette nouvelle donne requiert de nouvelles attitudes en matière de gouvernance,d’offre de produits et services,de capacité d’influence,de communication,de mobilisation des ressources financières et d’at- traction de talents ;en d’autres termes,nos patronats doivent aller au-delà de leurs missions tradition- nelles et faire preuve d’imagination pour impulser l’émergence de l’Afrique. Pour ce faire,nos organisations doivent impérativement mutualiser leurs ressources et multiplier des partenariatsàl’échelleducontinent.C’esttoutlesensdecetteinitiativeàtraverslaquellelespatronats d’Afrique de l’Ouest et du Centre entendent développer une dynamique de coopération destinée à faire tâche d’huile. Cette première rencontre UNIPACE-FOPAO (Union des Patronats d’Afrique Centrale et Fédé- ration des Organisations Patronales d’Afrique de l’Ouest) que le Groupement Inter-Patronal du Cameroun a l’honneur d’accueillir devra jeter les bases de ce nouveau paradigme. Ce rendez-vous constituera,à n’en point douter,une étape importante dans la mobilisation des acteurs pour l’accélé- ration de la croissance économique. Notrevœuestqu’ensemble,nousinscrivionscettevolontéenlettresd’ordansl’histoiredel’intégration de l’Afrique. Bienvenue à Douala. L’Union des Patronats d’Afrique Centrale a été créée en 1997 André FOTSO Président de l’UNIPACE Notre Afrique, à la croisée des chemins… Nantid’unDoctoratensciencesdegestionàl’uni- versitédeLyonII,AndréFotso,estPDGduholding Taf Investment Group comprenant les sociétés 3T Cameroun,Fme-Gaz et Cometal. AdhérentduGICAMen2002,l’entrepreneuryest successivementprésidentdelacommissionécono- miqueetdel’Entreprise,vice-président(dès2008), puisprésidentduGroupementendécembre2011. Ilestégalementleprésidentenexcercicedel’UNI- PACE. UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page5
  6. 6. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 6 PRESENTATION DE LA FÉDÉRATION DES ORGANISATIONS PATRONALES DE L`AFRIQUE DE L`OUEST Une instance au service de l’intégration économique régionale La Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) est une institution créée en décembre 1996 à Lomé (Togo) pour maintenir une liaison constante et organiser un cadre de coopération permanente et dynamique et la défense des intérêts matériels et moraux de ses membres. La FOPAO regroupe les organisations patronales de 15 pays de la Communauté des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO),en plus de la Mauritanie : CNP-Bénin,CNP-Burkinabè,ACAISA (Cap vert),CGECI (Côte d’Ivoire),GCCI (Gambie), GEA (Ghana),CNP-Guinée,CCIAS (Guinée Bissau),LCC (Libéria),CNP-Mali,UNP-Mau- ritanie, CNP-Niger, NECA (Nigéria), CNP-Sénégal, SALEMPFED (Sierra Leone), CNP- Togo. La FOPAO au service de ses organisations patronales membres,c’est un portefeuille de services à forte valeur ajoutée,axé sur : - un service de lobbying ; - un service de formation ; - un service de conseil aux membres ; - un service d’Information et de veille ; - un service d’appui technique aux membres. La Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest a été créée en 1996 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page6
  7. 7. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 7 EDITORIAL du Président de la FOPAO A nous, membres du « Parti de l’Entreprise »… Au moment où l’Afrique est considérée comme le continent de l’avenir,où la plupart de nos Etats accordent de plus en plus au secteur privé national le rôle de moteur du développement de l’éco- nomie nationale et tentent de renforcer le partenariat public/privé,il nous appartient à nous,ac- teurs du secteur privé national,régional et continental,de mieux nous organiser,de renforcer nos capacités et de nous donner les moyens afin d’occuper la place qui est la nôtre et de jouer notre rôle dans la création de richesses et d’emplois, pour le développement économique et social de nos pays,de nos régions et de notre continent. Être au quotidien une force de proposition et porter la voix de l’Entreprise, la faire grandir, re- connaitre et respecter par les actions concrètes que nous pourrons initier et développer dans nos divers secteurs d’évolution,doit être notre crédo. C’est le lieu donc de remercier et de rendre hommage au président FOTSO qui nous accueille à Douala pour la première rencontre UNIPACE/FOPAO, fruit d’une réflexion que nous avons eue en marge du Forum « Investir en Côte d’Ivoire » et que nous nous étions engagés à ne pas laisser mourir comme tant d’autres projets au fond de nos tiroirs. Certes,il est important de rêver et réfléchir,mais il est maintenant prioritaire d’agir et de réaliser ensemble ; cela doit être notre motivation première,en mettant en commun les bonnes pratiques développées par chacun, afin de bâtir une stratégie commune ; mutualiser nos moyens afin d’in- vestir ensemble dans des projets de dimension régionale et sous-régionale, cela doit être notre principal challenge,en vue de renforcer la coopération sud-sud à laquelle nous ne devons plus hé- siter à recourir. Je me félicite de la tenue effective de cette première rencontre qui réunit les patronats d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest et qui a retenu l’attention de tant d’organisations patronales na- tionales ici présentes,pour agir sur le futur,réussir ensemble le pari de l’avenir et être partie pre- nante au développement durable de notre continent. Alors,membres du « Parti de l’Entreprise », soyons prêts à relever tous les défis qui se présen- tent à nous pour l’émergence de notre continent et prenons l’engagement ensemble,de pérenniser cette rencontre et d’en faire non seulement une plateforme d’échanges et de réflexion permanente, mais surtout un véritable outil de développement de nos entreprises et,partant,du développement économique et social de nos pays respectifs. Bonne rencontre et à l’année prochaine. Jean Kacou DIAGOU Président de la FOPAO Jean Kacou DIAGOU est actuellement président de la FOPAO. Il est aussi à la tête de la Confédération Générale desEntreprisesdeCôted'Ivoire(CGECI),patronat ivoirien, fondateur et actuel président du premier grouped'assuranceetdebanqueivoirienne(NSIA Assurances)etdesaholding,NSIAparticipations. En 2006,il mène les négociations qui aboutissent au rachat de la BIAO-CI,la plus ancienne banque de Côte d'Ivoire, se positionnant ainsi comme un précurseur de la banque-assurance en Afrique. Il a présidé l'OAA (Organisation des Assurances Africaines)demai2001àmai2002etlaFANAF (Fédération des sociétés d'assurance de droit na- tional africain),de 1990 à 1996. Ilpossèdeunbaccalauréatenphilosophie,unemaî- trise en sciences économiques obtenue à l'Univer- sité Félix HOUPHOUËT BOIGNY d'Abidjan et une spécialisation en assurances au CNAM, à Paris.Il a débuté sa carrière dans l'assurance et a mêmeoccupélepostedevice-présidentdugroupe AXA pour l'Afrique. 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page7
  8. 8. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 8 1èreRencontre des organisations patronales d’Afrique Centrale et de l’Ouest Douala, les 09 et 10 octobre 2014 PAYS ANGOLA BENIN BURKINA FASO BURUNDI CAMEROUN CAP-VERT CONGO-BRAZZAVILLE CÔTE D’IVOIRE GABON GAMBIE GHANA GUINEE GUINEE-BISSAU GUINEE EQUATORIALE LIBERIA MALI MAURITANIE NIGER NIGERIA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE REPUBLIQUEDEMOCRATIQUEDUCONGO RWANDA SAOTOME ET PRINCIPE SENEGAL SIERRA LEONE TCHAD TOGO ORGANISATIONS ChambredeCommerceetd’Industriedel’Angola(CCIA) ConseilNationalduPatronatduBénin(CNP-BENIN) ConseilNationalduPatronat Burkinabé(CNPB) AssociationdesEmployeursduBurundi(AEB) GroupementInter-PatronalduCameroun(GICAM) AssociationCommerciale,Agricole,IndustrielleetdeServicesdeSantiago UnionPatronaleetInterprofessionnelleduCongo(UNICONGO) Confédération GénéraledesEntreprisesdeCôted’Ivoire(CGECI) ConfédérationPatronaleGabonaise(CPG) GambiaChamberofCommerceandIndustry GhanaEmployersAssociation ConseilNationalduPatronatGuinéen(CNP-Guinée) ChambredeCommerce,d’Industrie,del’AgricultureetdeServices(CCIAS) LaPatronal LiberiaChamberofCommerce ConseilNationalduPatronatduMali(CNPM) UnionNationaleduPatronatMauritanien(UNPM) ConseilNationalduPatronatduNiger NigeriaEmployersConsultativeAssociation UnionNationaleduPatronatCentrafricain(UNPC) GroupementInterprofessionneldeCentrafrique(GICA) FédérationdesEntreprisesduCongo PrivateSectorFederation(PSF) ChambredeCommerce,d’Industrie,d’AgricultureetdesServicesdeSao ToméetPrincipe-CCIAS ConseilNationalduPatronatduSénégal(CNP-SENEGAL) SierraLeoneEmployersFederation ConseilNationalduPatronatTchadien(CNPT) ConseilNationalduPatronatTogolais(CNP-TOGO) FOPAO-UNIPACE UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page8
  9. 9. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 9 16H00 – 17H00 Cérémonie de clôture - Adoption des recommandations - Communiqué final - Discours de clôture 20H Soirée de clôture Jour Heure Activités 6–8/10/2014 Arrivée et installation des participants 09/10/2014 08H00 – 09H00 Arrivée et enregistrement des participants 09H00 – 10H00 Cérémonie d’ouverture - Discours d’accueil Président UNIPACE - Discours Président FOPAO - Discours Représentant BIT - OIE - Discours du Président de la Fédération des Entreprises de RDC - Discours d’ouverture d’un membre du Gouvernement du Cameroun 10H00 – 10H30 Pause-café 10H30 – 13H30 Thème 1: Permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle dans l’émergence de l’Afrique : Exposé N°1 : Dynamique économiques mondiales et émergence de l’Afrique : mythe ou réalité ? Pr TSAFACK Roger (CREG) Exposé N°2 : Emergence de l’Afrique : quels enjeux pour les organisations patronales ? Représentant BIT (ACTEMP) Exposé N°3 : Structuration, gouvernance interne, mobilisation des ressources financières SE/GICAM (Cameroun) Exposé N°4 : Densification du dialogue public/privé, amélioration des capacités d’influence Président/CNP (Sénégal) Exposé N°5 : Développement de l’offre de produits et de services Président/CGP (Gabon) Exposé N°6 : Développement des partenariats SG CGECI (Côte d’Ivoire) 13H30 – 15H30 Déjeuner 15H30 – 17H00 Thème 2 : Agriculture, 1er levier de croissance pour l’Afrique. Exposé N°1 : Modernisation de l’agriculture en Afrique, enjeux et perspectives Henri FOSSO (GICAM/Cameroun) Exposé N°2 : Quelle contribution pour les organisations patronales ? CGECI 10/10/2014 08H00 – 09H00 Arrivée et enregistrement des participants 09H00 – 11H00 Thème 3 : Mécanismes de mutualisation des ressources pour le développement de nos entreprises : Exposé N°1 : Problématique du financement des entreprises en Afrique Représentant PROPARCO Exposé N°2 : Expériences des fonds de garantie en Afrique Représentant AGF Représentant FAGACE Représentant Fonds GARI 11H00 – 11H30 Pause-café 11H30 – 13H00 Thème 4 : Partenariats d’affaires pour nos entreprises : Exposé N°1 : Opportunités de coopération interentreprises dans le contexte actuel de mondialisation Patrice PASSY (Consultant) 13H00 – 14H00 Thème 5 : Systématisation des échanges entre la FOPAO et l’UNIPACE : Mécanismes de partage d’expériences, systèmes d’échange d’informations, schémas de systématisation des rencontres. 14H00 – 16H00 Déjeuner 1ère Rencontre des organisations patronales d’Afrique Centrale et de l’Ouest Douala, les 09 et 10 octobre 2014 PROGRAMME 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page9
  10. 10. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 10 FOPAO-UNIPACE TERMES DE REFERENCE Contexte Le développement exponentiel des communications accentue chaque jour un peu plus les mutations éco- nomiquesdumondeetl’interdépendancedeséconomies.Danscecontexte,lesexperts(McKinsey,Banque Mondiale, BIT, OIE, etc.) reconnaissent que l’Afrique est appelée à décoller en profitant de nouveaux partenariats, d’une croissance forte basée non seulement sur le prix des matières premières (uranium, pétrole,gaz,etc.),maisaussisurledéveloppementdesservices(télécommunications),desinfrastructures etdenichesdecroissancetellesquel’agriculture,l’industriedetransformation,letourismeetlebâtiment. Au regard de son potentiel,le continent suscite de nombreuses convoitises mais doit entreprendre d’im- portantesréformeséconomiquesetpolitiquespourtirerprofitdecesmutations.Parmicesréformes,celles visantunaccroissementdurôledusecteurprivéàtraversl’aménagementdesconditionsfavorablesàson développementontpartoutétéentreprisesavec,enpointdemire,l’attraitdesinvestissements,lacréation d’emplois et le développement social. Pour tirer profit de cette heureuse perspective pour notre continent et ses populations,l’accroissement des échanges Sud-Sud apparait comme un levier essentiel qui accompagnera le développement de nos entreprises. En Afrique centrale et de l’Ouest,le triomphe de l’économie libérale s’accompagne,comme ailleurs,du rôle accru du secteur privé.Les gouvernements reconnaissent plus que par le passé aux entreprises,le rôle clé dans la création de richesses et d’emplois.Il en découle,pour les organisations patronales de ces pays,de nouveaux défis en matière de renforcement du dialogue avec les gouvernements,d’amélioration de leur représentativité, de consolidation de leur rôle d’accompagnement auprès des entreprises pour l’améliorationdesperformancesetlaprisedeconsciencedesresponsabilitéssociétalesquileurincombent désormais.Lanouvellesituationexigedenouvellesattitudesenmatièredegouvernance,d’offredeproduits et services,de capacité d’influence,de communication,de mobilisation des ressources financières,d’at- traction de talents,de gestion de la relation adhérent-client. Pour ce faire,la mise en commun des ressources et le partenariat transnational à l’échelle du continent entrecesorganisationsapparaissentcommedesvoiesincontournables.C’estainsiquelanécessitéderen- forcer la voix des patronats africains par une organisation continentale a conduit à la transformation de laConfédérationPanafricainedesEmployeursenBusinessAfricaetàdesinitiativesisoléesdepartenariats bilatéraux entre certaines organisations1.En septembre 2012,avec l’appui du Bureau des activités pour les employeurs (ACT/EMP) et du Bureau International duTravail (BIT),il a été lancé le Processus de Douala pour une refondation de l’organisation patronale africaine afin d’en faire la voix incontournable TERMES DE REFERENCE Thème central : Contribution du patronat à l’émergence de l’Afrique 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page10
  11. 11. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 11 du secteur privé pour le développement.Le cadre commun défini à cette occasion a jeté les bases d’une coopérationplusétroiteentrelesorganisationspatronalesdesdeuxrégions:l’UNIPACE2 pourl’Afrique centrale et le FOPAO3 pour l’Afrique de l’Ouest. L’organisationduforum InvestirenCôted’Ivoireenjanvier2014,aoffertauxprésidentsdesdeuxorga- nisationsd’envisagerunrenforcementdecettedémarchepourcapitaliserlesopportunitésexistantesentre les deux régions et entreprendre des actions concrètes au bénéfice des organisations membres et,par ri- cochet,des entreprises de leurs pays respectifs. La rencontre des présidents des organisations patronales d’Afrique centrale et de l’Ouest,qui se tiendra du jeudi 09 au vendredi 10 octobre 2014 à Douala (Cameroun) au siège du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM),nourrit l’ambition d’être la session fondatrice de cette nouvelle dynamique. Objectifs et résultats attendus L’objectif de la rencontre est de créer une dynamique de coopération et de partenariat entre les organi- sations patronales membres de l’UNIPACE et de la FOPAO pour accompagner le développement des entreprises du continent et doper les échanges entre les pays africains. De manière spécifique,cette rencontre vise à : • permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle dans l’émergence de l’Afrique ; •imaginerundispositifpourimpliquerleschefsd’entreprisedansl’émergenced’uneagriculturedeseconde génération en Afrique ; • jeter les bases d’un développement de synergies et de mécanismes de mutualisation des ressources tels que des fondsde garantie ou d’investissement ; •envisagerdesinitiativesconcertéespoursaisirlesopportunitésdemarchédegrandeenvergureàtravers des joint-ventures,la mise en place de consortiums,etc.; • systématiser les échanges entre la FOPAO et l’UNIPACE. La rencontre devra déboucher sur des résolutions et sur la Déclaration de Douala engageant les partici- pantspourlamiseenœuvredecesrecommandationsadoptéesetexprimantlapositiondesorganisations participantes sur les sujets abordés. La préparation de la rencontre reposera sur un travail préalable d’une commission technique composée des secrétaires généraux ou exécutifs des organisations patronales sur les thèmes retenus à l’ordre du jour. Le rôle de cette commission sera de préparer les dossiers techniques,recenser et fédérer les différentes propositionsetélaborerlesdifférentespropositionsd’orientationetderecommandationsdevantêtreexa- minées au cours de la rencontre. Au programme Thème1: Permettreausecteurprivédejouerpleinementsonrôledans l’émergencedel’Afrique Partager les expériences en matière : • de structuration et de gouvernance interne des organisations patronales ; • de densification et d’efficacité du dialogue public/privé ; • de développement de l’offre de produits et services ; • d’amélioration des capacités d’influence,communication et mobilisation des ressources financières. Thème 2 : L’agriculture,premier levier de croissance pour l’Afrique • Contribution et implication du secteur privé • Rôle des organisations patronales • Identification des freins et recherche de solutions au développement de l’agriculture en Afrique. Thème3:Mécanismesdemutualisationdesressourcespourledéveloppement denosentreprises • Etude des opportunités économiques et de faisabilité de mise en place de fonds de garantie et de fonds d’investissement • Proposition de démarches de mise en place de tels instruments. Thème 4 :Partenariats d’affaires pour nos entreprises •Identificationdesbesoins,possibilitésetopportunitésdepartenariatsd’affairesentrelesentreprisesdes organisations membres • Proposition de méthodologies pour saisir ces opportunités. Thème 5 :Systématisation des échanges entre la FOPAO et l’UNIPACE •Définitiondesméthodologiesetdesmécanismesdepartaged’expériencespendantetaprèslarencontre de Douala 1 Le GICAM est, par exemple, lié par des conventions de partenariat spécifiques à la CGECI (2012) et au Conseil National du Patronat du Sénégal (2008) 2Union des Patronats d’Afrique Centrale 3Fédération des Organisations Patronales d’Afrique de l’Ouest 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page11
  12. 12. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 12 ORGANISATIONS MEMBRES DE LA FEDERATION DES ORGANISATIONS PATRONALES D’AFRIQUE DE L’OUEST (FOPAO) La Fédération des Organisations Patronalesdel’Afriquedel’Ouest a été créée en 1996 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page12
  13. 13. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 13 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU BENIN (CNP-BENIN) Le Conseil National du Patronat du Bénin (CNP-Bénin) a été créé le 13 septembre 1984.Il regroupe des organisations,associations et groupements professionnels d’employeurs du Bénin. Le CNP - Bénin est le fruit d’une union des 19 groupements professionnels qui avaient animé la vie éco- nomique du Bénin à travers la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin.Il est né de la volonté des associations et groupements professionnels d’employeurs de se regrouper au sein d’une organisation faî- tière. leCNP-Béninapourmissionledéveloppementdel’activitéentrepreneurialeetlapromotionderelations saines et équilibrées avec les partenaires sociaux et les pouvoirs publics,en œuvrant à l’amélioration de l’environnement de l’entreprise par des actions de plaidoyer et de participation efficiente à l’élaboration et au suivi des politiques économiques et sociales. Il a pour vision de « constituer un creuset d’entreprises représentatif au sein duquel se renforce et se dé- veloppe la confiance mutuelle entre les membres par l’incitation au travail en réseau (local,national,ré- gional,international) et la mise en œuvre de solutions appropriées pour relever les défis qu’appelle une économie nationale dynamique et prospère.» En d’autres termes,le CNP-Bénin se présente comme un interlocuteur représentatif,face aux pouvoirs publics,dansladéfensedesintérêtsetlapromotiondusecteurprivé.Parsonprojetdemiseenplaced’un cadrepermanentdeconcertationpatronat/Gouvernement,leCNP-Béninviseàaccompagnerlesefforts de restructuration et de recherche de solutions aux problèmes qui freinent le développement des affaires. LeCNP-Béninsiègeauconseild’administrationdenombreusesinstitutionstellesque:laCaisseNationale deSécuritéSociale(CNSS)ouencoreleFondsdeDéveloppementdelaFormationProfessionnelleConti- nue et de l’Apprentissage (FODEFCA). Le CNP-Bénin entretient de très bonnes relations avec ses partenaires privilégiés que sont les centrales syndicales,leministèreduTravailetdelaFonctionpublique(MTFP)ainsiquelesministèresclés(ministère des Finances et de l’Economie...) Le Conseil National du PatronatduBénin(CNP- Bénin)aétécrééen1984 Sébatien AJAVON Président du CNP-BENIN Réélupourunsecondmandatde5ansàlatêtedu Conseil national du patronat du Bénin (CNP- Bénin), Sébastien AJAVON a pris à nouveau les commandes,ce mercredi 21 décembre 2011 à la faveur d’une cérémonie officielle d’installation des membres du nouveau comité directeur de l’Insti- tution qui s’est déroulée au Bénin Marina hôtel de Cotonou.Remise de drapeau et port d’échappe à l’effigie du Conseil national du patronat du Bénin (CNP-Bénin) 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page13
  14. 14. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 14 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT BURKINABE (CNPB) Date de création : 1974 Date de reconnaissance officielle : 1976 Statut juridique : Association de droit privé,syndicat professionnel d’employeurs Mission :promotion et défense des intérêts matériels,moraux et professionnels de ses membres Vision :Etre • un interlocuteur crédible représentant le secteur privé auprès des pouvoirs publics et des partenaires au développement ; • un opérateur efficace du développement du secteur privé ; • une force d’analyse,de proposition et de négociation ; • uneplateformeachevéeetintégréedeservicesdusecteurprivéetdesolutionsauxpréoccupationsdeses membres. Objectifs généraux : • contribuer à l’instauration,au Burkina et dans la sous-région,d’un environnement propice à l’expansion du secteur privé en vue de promouvoir le développement économique et social ; • établir avec les pouvoirs publics et les partenaires au développement des relations de partenariat afin de promouvoir un consensus à l’appui des réformes et de modifier de manière qualitative les attitudes envers l’initiative privée ; • renforcer les capacités d’analyse et de propositions de ses membres en vue d’influencer les réformes sus- ceptibles de favoriser le progrès socio-économique et,partant,d’éliminer la pauvreté ; • améliorer la gestion interne des entreprises par l’organisation de sessions de formation et la réalisation d’études ; • assurer la représentation de ses membres auprès des pouvoirs publics et de leurs démembrements,des organisationspatronalessœursdelasous-régionetducontinent,descommunautéséconomiquesrégionales, des bailleurs de fonds,des confédérations de travailleurs,de l’opinion publique et des milieux socio-écono- miques. Activités : - information ; - formation,sensibilisation ; - organisation de ses membres en associations,fédérations ; - assistance,appui-conseil ; - représentation ; - lobbying ; - négociation collective ; - médiation dans les conflits de travai ; - réalisation d’études ; - recherche de financement des activités de ses membres. Organes : assemblée générale ; Bureau ; comité statutaire ; comité exécutif permanent ; représentations régionales ; commissions spécialisés et comités. Administration :secrétariat général comprenant 7 services techniques : • Service Assistance et Formation des Groupements Professionnels (SAFGP), • Service Economique (SE) ; • Service Juridique Fiscal et Social (SFJS) ; • Service de l’Information et de la Communication (SIC) ; • Service des Etudes et de la Planification (SEP) ; • Service Administratif et Financier (SAF) ; • Service de la Documentation et des Archives (SDA). Composition:74groupementspressionnelsrépartisdanstouslessecteursd’activité:banques,assurances, mines,commerce,industrie,transport,BTP,services,agriculture,élevage etc… Nombredereprésentations danslescadresdeconcertation,d’orientationetdedécisionauxplansnational, sous régional, continental et international traitant des questions fiscales, sociales, juridiques, financières, économiques, etc.:102 Ressources :cotisations,subventions,dons,legs,produits des prestations,dividendes,etc. Réalisations,acquis dans plusieurs domaines :réformes de l’environnement des affaires,formalités de créationd’entreprise,législationsociale,fiscalité,créationd’institutionsd’appuietd’encadrementausecteur privé,organisationdusecteurprivé,dialoguesocial,dialogueprivé-public,médiation,formationprofession- nelle,partenariat public-privé,règlement de la dette intérieure,etc. Octogénaire, M. NACOULMA Birahima est un opérateuréconomiqueburkinabéexerçantdansles secteurs d’activité du transit et de l’import-export. Il a d’abord travaillé dans la fonction publique,au ministèredesAffairesétrangèresavantdeprendre sa disponibilité dans les années 1971 pour le sec- teur privé. Pionnier dans l’industrie burkinabé, il a créé des usines de fabrication de sacs de jutes et d’insecti- cides avant de se consacrer au transit et à l’im- port-export. Membrefondateurdupatronatburkinabé,deplu- sieurs organisations et structures d’appui du sec- teur privé aux plans national, sous régional et continental,il a occupé les fonctions d’administra- teuremployeur duBureauInternationalduTravail (BIT),présidentdelaFOPAO,delaConfédération Panafricaine des Employeurs (actuel Business Africa),présidentduConseild’administrationdela Maisondel’EntrepriseduBurkina(MEBF)etad- ministrateurdelaCaisseNationaledeSécuritéSo- ciale (CNSS) . Actuellement,il occupe les fonctions de président du Patronat Burkinabé,président du conseil d’ad- ministration du Conseil burkinabé des chargeurs (CBC),président honoraire de la Maison de l’En- treprise du Burkina (MEBF), de la FOPAO, de BusinessAfricaetestactionnairedeplusieursins- titutions financières et commerciales du Burkina. Autitredesdistinctionshonorifiques,M.Nacoulma estCommandeurdel’OrdreNationaletComman- deur de l’Ordre de Mérite Burkinabé. NACOULMA BIRAHIMA Président du CNPB 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page14
  15. 15. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE CHAMBRE DE COMMERCE, D’INDUSTRIE, D’AGRICULTURE ET DES SERVICES (CCIAS) La Chambre de Commerce,Industrie,Agriculture et Services de la République de Guinée-Bissau a été fondée le 16 octobre 1989 par CCIAS et est une personne collective de droit privé qui représente les in- térêtsdesgenscollectifsetsinguliersquiexercerdesactivitéséconomesd'annoncepublicitairedelanature, industriel,agricole et entretient librement,à elle a adhéré librement. La CCIAS interviennent dans branches différentes de telles activités comme: 1.Commerce; 2.Industrie; 3.Agriculture; 4.Services 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page15
  16. 16. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page16
  17. 17. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE CONFEDERATION GENERALE DES ENTREPRISES DE COTE D’IVOIRE (CGECI) De par ses statuts du 9 mai 2005,la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) est une union entre les groupements professionnels,les syndicats et associations professionnelles de l’In- dustrie,du Commerce,des Services et de l’Agriculture,régie par le Code du travail.Elle a pour mission, entre autres,de : - faire prévaloir la liberté d’entreprise et l’économie de marché; - assurer la cohésion indispensable des membres; - émettre son avis sur toute question à caractère économique et social; - renforcer le dialogue social avec les partenaires sociaux,l’Etat et les partenaires au développement; - représenter et défendre les entreprises adhérentes ainsi que celles adhérentes aux organisations profes- sionnelles membres de la CGECI,notamment auprès des Pouvoirs Publics et organismes paritaires na- tionaux,régionaux et internationaux; - apporter à ses membres tout concours et service en vue d’accroître l’efficacité d’ensemble; - Communiquer toute information visant à promouvoir et développer le secteur privé. Jean Kacou DIAGOU Président de la CGECI 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page17
  18. 18. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA GAMBIA CHAMBER OF COMMERCE, INDUSTRY, AGRICULTURE AND EMPLOYERS ASSOCIATION (GCCI) Background GCCIwasfoundedin1967borneoutofamergerbetweentheBathurstChamberandGambiaEmployers Organization,asanon-profitmember-drivenorganizationthatfacilitatesbusinessdevelopment,promotes tradeandadvancestheinterestsofGambianbusinessesandemployersnationally,regionallyandinterna- tionally. Services to members include business development, information inquiries, organizations of trade fairs, publication of a monthly electronic bulletin, a quarterly newsletter, business directory, business awards dinner,training,coordination of participation at international trade fairs. GCCI membership currently stands at 700.It is a member of the Federation ofWest African Chambers of Commerce,the Federation ofWest African Employers Association and the Pan African Chamber of Commerce and Industry. GCCI is a member of theTripartite Committee established at the Ministry ofTrade,Industry,Regional Integration and Employment. It is also serving as theVice Chaiman,of the Labour Advisory Board Governance. ThegovernancestructureofGCCIconsistsofthegeneralmembershipwhichelectsaPresidentandBoard ofDirectorsattheAnnualGeneralMeetingforatermofthreeyears. TheBoardappointstheChiefExe- cutive Officer who appoints the staff of the Secretariat,headquartered at Kerr Jula. EmployersAssociation As the Employers Association,GCCI provides a comprehensive range of services for employers. Members are assisted with labour relations matters and at tripartite negotiations with Government and Trade Unions.It further provides current information on labour issues,produces booklets and organizes trainings on the Labour Act,theWomen’s Act 2010 and other laws affecting business operations inThe Gambia.Since 2012,the GCC set up an Employers’Committee comprised of the major industries/ go- vernment and others involved in employment matters. The Gambian Chamber ofCommerceofIndustry was founded in 1967 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page18
  19. 19. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 19 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT GUINEEN (CNPG) Créeenmai1992,leConseilNationalduPatronatGuinéenestuneorganisationd'employeurscomprenant 20 fédérations patronales.Chaque fédération représente les entreprises évoluant dans le même secteur d'activité.LamissionprincipaleduCNPestladéfensedesintérêtsdesfédérationsetentreprisesmembres. D'autresservicessontoffertsparleCNPenfaveurdesesmembres,commelerenforcementdescapacités à travers des séries de formations. Les adhésions peuvent se faire directement par les entreprises ou par les fédérations patronales,le choix est libre. Le CNP est membre de la FOPAO,de la Confédération Patronale des Employeurs (CPE) et de l'Orga- nisation Internationale des Employeurs (OIE). Le Conseil National du Patronat Guinéen a été créé en 1992 Mr.Terence Ronald Darko .:Managing Director Qualifications and Experience: Over30yearsexperienceinManagement.Between 1975 and 1976 on an attachment with Massey Ferguson (U.K.) Ltd.before becoming the MD of the Company in 1977. Other directorships/Appointments: • Member of Board ofTrustees of the Social Se- curity and National InsuranceTrust • Member of the Governing Council of the Private Enterprise Foundation • Member of Board of Private Sector Develop- ment Strategy II • President of the Ghana Employers Association • Member of the Board of Directors of Ecobank Ghana Ltd. GHANA EMPLOYERS ASSOCIATION (GEA) The Ghana Employers' Association (GEA) is a national Employers' Organisation whose membership comprises enterprises operating in all sectors of the economy. Afterindependencein1957,workerswereorganisedunderacentraltradeunionandgivenpowersunder the Industrial Relations Act,1958 to negotiate,enforce collective agreements,and defend their interests inallestablishments.Itthereforebecamenotonlylogicalbutalsoimperativethatemployersshouldcome together to enhance and protect their interests as well as provide a forum for consultation among them- selves and share experiences,hence the GEA was formed in 1959. The Ghana Employers Association was formed in 1959 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page19
  20. 20. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:00 Page20
  21. 21. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 21 LIBERIAN CHAMBER OF COMMERCE (LCC) The Liberia Chamber of Commerce,Inc.,with offices at its own building on Capitol Hill,Monrovia,is the leading businessmen’s organization in Liberia,with a membership constituting the top business houses and concessions in the country. TheLiberiaChamberofCommerce,Inc.wasdedicatedbyBishopPrinceA.TaylorandopenedbyPresident William V.S.Tubman on Chamber of Commerce Day – March 6,1962.This day is now designated as “National Chamber’s Day.” The objectives of the Chamber are: •The promotion of Commerce,Industry,Agriculture and InternationalTrade of Liberia; •The collection,evaluation,and dissemination of statistical and other information relating to Commerce, Industry,Agriculture and InternationalTrade of Liberia; •Promoting and recommending legislation or other measures affecting the aforesaid interests; •TheundertakingbyarbitrationofthesettlementofdisputesarisingoutofCommerce,Industry,Agricul- ture and InternationalTrade in Liberia; •The doing of all such other things as may be conducive to the promotion of extension of Commerce,In- dustry,or incidental to the attainment of the above objectives. TheLiberiaChamberofCommerceisnotGovernmentcontrolled,isnon-politicalandnon-profitmaking. It exists to help its members and further the economic welfare of the country. The Liberian Chamber of Commerce was created in 1962 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU MALI (CNPM) Le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a été créé le 25 janvier 1980 sous la dénomination « Fédération Nationale des Employeurs de Mali » (FNEM),au cours d'une assemblée générale des asso- ciationsd'employeursduMaliplacéesouslaprésidenceduministreduTravailetdelaFonctionpublique, et en présence du ministre des Finances et du Commerce. LeCNPMestuneuniondesgroupementsd’employeurset,decefait,lefruitdelavolontédesgroupements et associations d'employeurs de se regrouper au sein d'une organisation centrale.Il répond également au souci du Gouvernement d'avoir en face de lui un interlocuteur unique du secteur privé. Le CNPM compte aujourd’hui 39 groupements professionnels et 6 conseils patronaux de région (Kouli- koro,Sikasso,Ségou,Mopti,Gao etTombouctou).L'installation du patronat dans les autres régions est en cours. Le CNPM est essentiellement chargé de l’organisation et de la préservation du secteur privé. A cet titre,il est chargé de : - représenter et défendre les intérêts de ses membres; - définir et faire connaître le point de vue des entrepreneurs; - favoriser la liberté d’entreprendre; - promouvoir l’esprit d’entreprise; - exprimer la volonté de progrès des entrepreneurs; - contribuer à un dialogue social constructif; - œuvrer à l’adaptation du système de protection sociale; - promouvoir et développer une politique de formation. Pour mieux apprécier les objectifs du CNPM, il convient de se référer à la Charte du Secteur Privé adoptée par l’organisation au cours de son assemblée générale réunie les 02 et 03 février 1981. De par cette Charte, le CNPM s’engage à œuvrer pour la coexistence des trois (3) secteurs : secteur d’Etat,secteur mixte et secteur privé. Le Conseil National du Patronat du Mali a été créé en 1980 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page21
  22. 22. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA UNION NATIONALE DU PATRONAT MAURITANIEN (UNPM) Date de création :mai 1966 L’UnionNationaleduPatronatMauritanien(UNPM)estl’uniqueorganisationpatronalereconnueenMauritanie. Mission: L’UNPM a pour missions d'assurer le bon fonctionnement de ses membres et contribuer à créer les conditions essentielles à la mise en place d'un environnement propice à des entreprises compétitives et durables,capables de contribuer au développement socio-économique. L’UNPMestcomposéededixfédérationsprofessionnelles.Surleplanrégional,elleestreprésentéeparlessec- tions de ses fédérations professionnelles qui sont au nombre de 28,réparties sur l’ensemble du territoire natio- nal VISION Bâtir le patronat mauritanien du XXIème siècle. A l’image du pays et de son Administration,l’UNPM est une organisation jeune.Consciente que les entreprises occupentuneplacecentraledanslessociétésmodernesetqueleurrôledecréateurderichessesestsouventmal connu,l’ambition de l’Union est de leur donner une meilleure visibilité pour leur permettre d’affronter les défis de l’économie mondialisée.Pour cela,l’UNPM a décidé d’engager sans plus tarder,sa propre refondation,son « ajustement stratégique » afin de devenir une organisation d’employeurs dynamique,compétitive et à même d’appuyer efficacement ses membres. Ambitions de l’UNPM : 1.être une force de proposition constructive ; 2.promouvoir les négociations et la concertation sociales ; 3.faire de l’organisation une force véritable de promotion des ressources humaines ; 4.faire de l’organisation une force de prestation de services spécialisés aux entreprises. L’UNPMdoitcontribueràl’éliminationdesobstaclesquisedressentsurlechemindelacroissanceéconomique etdubien-êtrepourtous.Cecid’autantplusquelapromotiondusecteurprivéest,àprésent,l’optionéconomique choisie par le gouvernement mauritanien comme principal instrument de croissance économique et de progrès social. Ahmed BABA AZIZI Président de l’UNPM L’Union Nationale du Patronat Mauritanien a été créée en 1966 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page22
  23. 23. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page23
  24. 24. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page24
  25. 25. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 25 NIGERIA EMPLOYERS’ CONSULTATIVE ASSOCIATION (NECA) Larry Ephraim ETTAH Président of NECA Mr.LarryEphraimEttah,theGroupManagingDi- rector/Chief Executive Officer of UAC of Nigeria PLC (UACN),started his career in UAC as Ma- nagementTrainee in 1988, was promoted to the Board of UACN in 2004, and appointed Group Managing Director/CEO on 1st January 2007. He holds B.Sc. degree in Industrial Chemistry (1985); MBA (1988) both from University of Benin.AgraduateoftherenownedExecutivePro- gramme of Ross School of Business,University of Michigan,andGraduateSchoolofBusiness,Stan- ford University,USA. Priortohiselevationtothecurrentposition,Larry held several senior management positions in the Company.He is the Chairman of the following pu- blic quoted companies; UAC Property Develop- ment Company Plc (UPDC); Chemical & Allied Products Plc (CAP);Portland Paints & Products Nigeria Plc;and Livestock Feeds Plc. Mr.Ettah is the 1stVice-President of the Nigeria Employers'ConsultativeAssociation(NECA),and Vice-President(Multinationals)ofManufacturers AssociationofNigeria(MAN).HeisalsoaCouncil Member,LagosChamberofCommerce&Industry (LCCI). The Nigeria Employers’Consultative Association (NECA) is the umbrella organization of employers in the Organized Private Sector (OPS) of Nigeria.It was formed in 1957 to provide the forum for the Go- vernment to consult with private employers on socio-economic and labour policy issues. NECAprovidesaplatformforprivatesectoremployerstointeractwithGovernment,labourcommunities and other relevant institutions in and outside Nigeria for the purpose of promoting industrial harmony, which is an essential factor in the creation of an enabling environment. NECA’s primary function is to enthrone the private sector as a dependable engine of growth and deve- lopment. NECA is not a trade union but a dynamic and highly respected professional body, registered under the Company and Allied Matters Act of 1990. NECA’s vision is “to be the voice of business in the promotion of enabling environment for enterprise competitiveness and growth” The mission is“to be the primary Business Membership Organisation (BMO) influencing economic and socio-labour policies that will create a favourable business environment in Nigeria” NECA’s values are Integrity,Social Dialogue,Responsiveness and Quality Service NECA has over 500 companies as direct members and 16 affiliated industrial groups with membership strengthofover2,500engagedinretailing,manufacturing,distribution,agriculture,mining,finance,trans- port and services. WHATWE DO Our primary function is to protect employers’interest and enthrone the private sector as a dependable engine of development.This we have been able to do through the following: a) Influence economic agenda and policies through public advocacy and group representation to govern- ment on issues of interest to employers. b) Create the forum for employers to consult and dialogue amongst themselves on issues of interest to them. c) Provide the opportunity for employers to share information and create linkages that will enhance the growth of their businesses. d) Defend and promote at all times and in all places,the legitimate rights of member companies. e) Provide hands-on assistance to Small and Medium Scale Enterprises,etc. f) Render consultancy services to meet members’specific needs. Over the years,NECA had worked with the Nigerian Government on various committees such as: a) Presidential Committee on Resuscitation of the Economy. b) Presidential Committee on Harmonizing Skills and Competences for Development. c) Wages,Salaries and Emolument Relativity Panel. d) Independent Consolidation Committee on Cushioning Measures (the Senator Mantu-led Committee on Deregulation of the Oil Sector). e)The Presidential Committee on the Consolidation of Emoluments in the Public Sector (Shonekan Committee). f) The National Political Reforms Conference (CONFAB). g) TheVision 2010 Committee. h) The NEEDS Committee. i)TheTripartite Committee on the National MinimumWage in Nigeria,among others. NECA has also served on Boards of Parastatals which include the following: a) National Pension Commission. b) Petroleum Products Pricing Regulatory Agency. c) Nigeria Social InsuranceTrust Fund. d) National Directorate of Employment. e) National Productivity Council. f) National Orientation Agency. g) IndustrialTraining Fund. h) National Labour Advisory Council. i) National Health Insurance Scheme,among others. The Nigeria Employers’ ConsultativeAssociation was formed in 1959 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page25
  26. 26. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 26 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU SÉNÉGAL (CNP) LeConseilNationalduPatronatduSénégal(CNP)estuneConfédérationdeGroupementsProfessionnels d’employeurs, créée en 1986 et dont les entreprises sont présentes dans tous les secteurs d’activité de l’économie nationale. Le CNP,c’est :  34 Groupements Professionnels de base et 6 membres associés ;  75 % des activités productives du secteur moderne ;  plus de 30 000 femmes chefs de micro- entreprises ;  plus de 80.000 emplois permanents formels ;  plus de 4.500 milliards de FCFA de chiffre d’affaires. MISSIONS ⁃ Représenter les membres et défendre leurs intérêts auprès des instances nationales régionales et inter- nationales ⁃ Constituer un cadre de concertation appropriée pour une coopération dynamique ⁃ Assurer la cohésion indispensable des membres ⁃Renforcerledialoguesocialaveclespartenairessociaux,ledialoguepublic-privéetlaconcertationavec les partenaires au développement ⁃ Communiquer toute information portant sur l’environnement des entreprises. ADRESSE 7,Rue Jean Mermoz – BP 3537 Dakar Tél.00 221 33 889 65 65 Fax :00 221 33 822 28 42 – Email :cnp@orange.sn – Site :www.cnp.sn Baïdy AGNE Président du CNP-Sénégal DE 2002 A NOS JOURS Président du Conseil National du Patronat du Sé- négal (CNP) Administrateuretdirecteurgénéraldesociétésévo- luant dans plusieurs secteurs d’activité : ⁃ BTP ⁃Transport –Transit – Manutention ⁃ Immobilier ⁃ Mines Président de la Fédération Sénégalaise de Golf. Le Conseil National du Patronat du Sénégal a été créé en 1986 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page26
  27. 27. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 27 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU TOGO (CNP-TOGO) LeConseilNationalduPatronatduTogo(CNP-TOGO)estcrééen1963sousl’appellation«Groupement Interprofessionnel des Entreprises » (G.I.T.O.) et adopte sa dénomination actuelle en 1989. LeCNP-TOGOestuneorganisationpatronaleregroupantlesassociationsoulessyndicatsprofessionnels d’employeurs.Il jouit depuis d’une personnalité morale et d’une autonomie dans ses prises de décision. Il représente tous les secteurs ou branches d’activité économiques duTogo. Il est dirigé par une équipe de onze membres élus en assemblée générale ordinaire pour trois ans.Leur mandat est renouvelable. L’organisation regroupe en son sein quatorze (14) associations professionnelles d’employeurs : 1- AGET:Association des Grandes Entreprises duTogo 2- AFCET:Association des Femmes Chefs d'Entreprise 3- APB :Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers 4- APRT :Association Professionnelle des Revendeuses deTissus 5- ASHORESTO :Association des Hôteliers et Restaurateurs duTogo 6- CAT :Comité des Assureurs duTogo 7- GPP :Groupement Professionnel des Pétroliers 8- GTPME/PMI :GroupementTogolais des Petites et Moyennes Entreprises/ Petites et Moyennes In- dustries 9- GNEBTP :Groupement National des Entrepreneurs de Bâtiments etTravaux Publics. 10- NAVITOGO : Association Professionnelle des Compagnies de Navigation et de Consignataires de Navires du Togo 11- SCIMPEXTO :Syndicat des Commerçants Industriels Importateurs et Exportateurs duTogo 12- UNATROT :Union Nationale desTransporteurs Routiers duTogo 13- UPRAD :Union Professionnelle des Agréés en Douane duTogo 14- UTAVOT :UnionTogolaise des Agences deVoyage et deTourisme Le Conseil National du Patronat du Togo a été créé en 1989 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page27
  28. 28. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 28 ORGANISATIONS MEMBRES DE L’UNION DES PATRONATS D’AFRIQUE CENTRALE (UNIPACE) Uneinstanceauservicedel’intégrationéconomiquerégionale L’Union des Patronats d’Afrique Centrale a été créée en 1997 UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page28
  29. 29. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 29 GROUPEMENT INTER-PATRONAL DU CAMEROUN (GICAM) Crééen1957,leGroupementInter-PatronalduCameroun(GICAM)estl’organisationlaplusreprésen- tative du secteur privé au Cameroun.Ses membres sont issus de tous les secteurs d’activité (Agriculture, Industrie,Commerce et Services). Samissionestdereprésenteretdedéfendrelesintérêtsdesentreprisesauprèsdespouvoirspublicsetdes autres acteurs de développement. Le GICAM fédère les groupements professionnels et les entreprises;à ce titre il compte à ce jour plus de 1000 membres. Le GICAM est le représentant du secteur privé auprès des pouvoirs publics sur les sujets économiques majeurs au rang desquels : • L’environnement des affaires. • L’accélération de la croissance • La compétitivité des entreprises • La promotion d’une agriculture de seconde génération • La formation professionnelle • L’emploi des jeunes • La promotion de l’espace économique nationale • La fiscalité de développement • Les infrastructures Nos services •Lecentred’arbitrageduGICAM(CAG)quiestcompétentpourtrancherdeslitigesd’ordrecontractuel impliquantlespersonnesmoralesdedroitpublicoulespersonnesphysiquesdansleursrelationsavecune entreprise ou une tierce personne. • Conseil et assistance en matière juridique et fiscale,sociale,emploi et formation • Etudes économiques et recherches d’opportunités économiques,Commerciales • Suivi des problèmes et préoccupations en douane,et la lutte conte le commerce illicite • Formations labélisées Les organes statutaires du GICAM • L’assemblée générale qui se tient 02 fois par an • Le Conseil Exécutif, • Le président du Conseil Exécutif • Le secrétariat Exécutif • Les Commissions sectorielles (du Primaire,Secondaire,Tertiaire 1 etTertiaire 2) ; les Commissions transversales(JuridiqueetFiscale,AccompagnementPME,Sociale,EducationetRenforcementdesCa- pacités des Ressources Humaines,Ethique,gouvernance et Responsabilité Sociale de l’Enterprise) Le Groupement Inter-patronal du Cameroun a été créé en 1957 André FOTSO Président du GICAM 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page29
  30. 30. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 30 GROUPEMENT INTER-PROFESSIONNEL DE CENTRAFRIQUE (GICA) Le GICA,Groupement Interprofessionnel de Centrafrique,a été créé le 03 juillet 2001,à l'initiative des principalessociétésprivées,afindedéfendresolidairementleursintérêtsauprèsduGouvernement,àl'issue des crises politico-militaires successives qu'a connu la République Centrafricaine depuis 1 996. Composé d'une dizaine de membres à son origine, le GICA compte aujourd'hui 24 adhérents, issus de tous les secteurs économiques de la République Centrafricaine (agroalimentaire, banques, distribution automobile, énergie, industrie forestière, mines, télécommunications, transports, services, BTP), opéra- tionnelssurtoutel'étenduedelaRCA.LeGroupements'emploieàpromouvoirunpartenariatconstructif etdynamiqueavecI'Etat,àtraverssestroismissions(représentation,négociationetproposition),suscep- tible d'inspirer une politique de progrès économique et social, bénéfique à tous les intérêts en cause et s'appuyant sur le développement des entreprises industrielles et commerciales, quelles que soient leurs formes et tailles. ll a entre autres objet d'établir et de maintenir une liaison permanente entre les responsables de toutes activités économiques de la République Centrafricaine;de représenter les adhérents auprès des Pouvoirs Publics,des Syndicats,des Chambres de commerce,des Patronats,des organismes Internationaux à ca- ractèreéconomique,financierousocial,etplusgénéralementpartoutoùcelaseranécessaire;deconcevoir et réaliser des prestations au profit de ses membres,notamment dans le domaine de la formation profes- sionnelle et technique Laurence NASSIF Président du GICA Laurence Nassif, Directeur général de la société Industrie Forestière de Batalimo (IFB) UNION NATIONALE DU PATRONAT CENTRAFRICAIN (UNPC) Première organisation patronale créée en République Centrafricaine après l’accession du pays à la sou- veraineténationale,l’UnionNationaleduPatronatCentrafricain(UNPC),initialementdénomméeGIRCA («GroupementInterprofessionnelpourl’étudeetleDéveloppementdel’EconomieCentrafricaine»), en- suiteFNPC («FédérationNationaleduPatronatCentrafricain»), s’esttransforméeensastructureac- tuelle en 1992 par la volonté de ses adhérents. L’UNPC regroupe sept (07) syndicats professionnels composés de 104 membres. Les sept (7) syndicats professionnels composant l’UNPC sont : • APB :Association Professionnelle des Banques • COMACA :Comité des Assureurs de Centrafrique • SNBTP :Syndicat National du Bâtiment etTravaux Publics • SNC :Syndicat National des Entreprises Centrafricaines du Commerce • SNECAS :Syndicat National des Entreprises Centrafricaines de Service • SNIC :Syndicat National des Industries Centrafricaines • SNTC :Syndicat National desTransitaires de Centrafrique. L’UNPC a pour mission permanente de : - définir,mettre en œuvre et faire connaître une politique de développement des entreprises,quelles que soientleurtaille,leurformeetleurdimension,aubénéficedel’intérêtgénéraldesinvestisseurstoutcomme des consommateurs ; - faire prévaloir des conditions générales d’efficacité et de la liberté d’entreprendre ; - favoriser le progrès économique et social du pays. Il incombe donc à l’UNPC de : - promouvoir les progrès de la gestion des entreprises ; - assurer la représentation de l’ensemble des entreprises auprès des pouvoirs publics,des organisations confédérales ainsi qu’auprès des organisations économiques et sociales,tant au niveau national qu’inter- national. UNPC - Union Nationale du Patronat Centrafricain Avenue du PrésidentValéry Giscard d'Estaing (au 1er étage de l'immeubleTropicana) BP.:2180 - Bangui - RCA Tél./Fax:(236) 21 61 42 10 E-mail:lepatronatcentrafricain@yahoo.fr Gilles Gilbert GRESENGUET Président de l’UNPC Président de l’Union Nationale du Patronat Cen- trafricain depuis 2007, Monsieur Gilles Gilbert GRESENGUET est membre du Conseil National deTransition (Parlement deTransition),Président du Conseil d’Administration du Fonds d’Entretien Routier, Directeur Général de la société Centra- friqueTransit (Import/Export). 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page30
  31. 31. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 31 Née«UnionInterprofessionnelleduGabon»(UNIGABON)le4septembre1959, l’organisationdevient «ConfédérationPatronaleGabonaise»(CPG)en1978 À47ans,ladirectricegénéraleducabinetDeloitte Juridique et Fiscal au Gabon, mariée et mère de trois enfants,est la première femme élue à la tête de la Confédération patronale gabonaise (CPG), porte-parole d'environ 300 entreprises, qui génè- rent près de 80 % du PIB national et emploient 90%dessalariésduprivé.Findécembre,leconseil d'administration de l'organisme l'a plébiscitée par 33 voix sur 34 personnes présentes. De retour au pays après ses études, le milieu des affaires alors florissant lui ouvre les portes du ca- binet Fidafrica (PricewaterhouseCoopers),où elle fait ses armes pendant dix ans. En2011,c'estlaconsécration:elleprendlesrênes du cabinet Deloitte. Après quatre années à la tête de la commission « Droit et Fiscalité » de l'organisme patronal, elle s'estime à sa place en "patronne des patrons"."Je nereprésenteaucunsecteurenparticulier,monmé- tier est transversal et concerne tout le secteur privé",explique-t-elle avec assurance. Madeleine BERRE Présidente de la CPG CONFEDERATION PATRONALE GABONAISE (CPG) LaCPGestuneconfédérationd’entreprisescitoyennesdirigéeparunconseild’administration,unbureau exécutif,composéd’unprésidentetdevice-présidentetd’unsecrétariatgénéralpermanent.Ellecontribue àhauteurde80%àlaréalisationduproduitintérieurbrutetreprésente90%del’emploidanslesecteur privé formel et légaliste. La CPG rassemble aujourd’hui,au travers de 17 syndicats,300 entreprises dans 26 branches d'activité, tous secteurs confondus. Née«UnionInterprofessionnelleduGabon»(UNIGABON)le4septembre1959,l’organisationdevient « Confédération Patronale Gabonaise » (CPG) en 1978. Initialementpréoccupéeparlesproblèmessociauxprincipalement,laCPGaprogressivementévoluévers une conception plus large de ses missions et a aujourd’hui la volonté de participer au développement du Gabon et des entreprises en se fixant quatre (4) objectifs : • être,vis-à-vis des pouvoirs publics,une force de proposition ; • être,vis-à-vis des pouvoirs publics,une force de représentation; • être,vis-à-vis des partenaires sociaux,une force de négociation ; • être,vis-à-vis de ses membres,une force de service. 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page31
  32. 32. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 32 LeConseilNational duPatronatTchadien CNPT,aétécrééen1989 CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT TCHADIEN - CNPT Les entreprises de divers secteurs d`activité présentes auTchad ont décidé de s`unir en 1989,conscientes de l`importancedurôlequ`unenouvelleorganisationpatronalestructuréeseraitappeléeàjouerdansledomaine desrelationsprofessionnellestripartitesetconscientesaussiquel`unificationdesstructuresnepourraitqu`af- firmerlareprésentativitédel`organisationenvisagéeetenaccroîtrel`efficacité. LeCNPTcomprendtroisorganes: -L’assembléegénéraleestl’organesuprême, -LeBureauestl’organeexécutif, -Lesecrétariatgénéralestl’organetechnique. Le Conseil National du PatronatTchadien (CNPT),sous l’impulsion de son président Ismaël Mahamat Adoum,offrelesservicessuivants: -représenteretdéfendrelesintérêtséconomiquesetsociauxdesesmembres; -soumettre,encasdebesoin,auxautoritéscompétenteslesproblèmesspécifiquesdesorganisationsprofessionnelles adhérentesoudecertainsdesesmembres;ainsiquelesproblèmesgénérauxd’intérêtnational; -participerauxnégociationscollectivesaveclesreprésentantsdesorganisationsdestravailleurs,soitàl’initiative despartenairessociaux(Employeurs,travailleurs),soitàl’initiativedel’autoritépubliquecompétente; -désignerdesreprésentantsemployeursauseindesorganisationsdanslesquellesunereprésentationpatronale estsouhaitée; -ParticiperàlaréalisationdetouslestravauxouétudesdemandésparleGouvernement; -procéderdesapropreinitiativeàdesétudesportantsurlesproblèmesgénéraux,économiquesetsociauxde laRépubliqueduTchad; -adhérer à toute organisation internationale,régionale ou sous-régionale poursuivant les mêmes objectifs en préservantsonindépendance. Le CNPT s’interdit toute activité à caractère politique ou confessionnelle dans le cadre de ses structures ou instances. Mahamat Adoum Ismaël Président du CNPT MahamatAdoumIsmaëlalongtempsétédirecteurgénéral de la fonction publique où il a mis tout son savoir-faire et sonabnégationintellectuelleetmorale pourmettresurles railsuneadministrationquiavaittantsouffertdesaléasdes évènements douloureux des années 80.Jovial et bourreau detravailbienfait,ilfutmembredeplusieursCommissions nationalesdehauteimportance. Grâce à sa contribution non négligeable au profit du déve- loppement, il a mérité la distinction de l’Académie des Sciencesd’Outre-Mer. LeprésidentBarros,enpostedepuis2002,assume également des fonctions dans d'autres organisa- tions pour le compte de l'union : - depuis 2007,il est le président du Conseil d'Ad- ministrationdelaCNSS(CaisseNationaledeSé- curité Sociale).Cette présence active a permis de remobiliser un certain nombre d'entreprises et de récupérer de très anciennes créances ; - depuis août 2009,il est délégué au sein de l'Au- torité de Régulation des Marchés Publics (ARMP). Christian BARROS Président d’UNICONGO UNION PATRONALE ET INTERPROFES- SIONNELLE DU CONGO (UNICONGO) Union Patronale et Interprofessionnelle du Congo (UNICONGO) Créée en 1958,UNICONGO est une organisation patronale régie par la Loi du 1er juillet 1901.Elle est l’héritière d’une section territoriale de l’Union Patronale et Interprofessionnelle de l’Afrique Equatoriale Française (A.E.F). Fonctionnement Pour défendre au mieux les intérêts de ses membres,mais aussi dynamiser son fonctionnement sur l’en- semble du territoire congolais,UNICONGO a mis en place un Bureau directeur « bicéphale » localisé à Brazzaville et à Pointe-Noire. Chaque Bureau se compose de : • un Président • 4Vice-présidents • 1Trésorier Lesadhérentsseretrouventtousaffiliésàl’unedesFédérationsProfessionnellesRégionales. Desorganesdedécisionetdeconcertationpermettentàcetteassociationpatronaledemeneràbiensamission (leComitéNational,leComitéRégional, lesComitésFédérauxProfessionnels,l’AssembléeGénérale). UNICONGO occupe une place prépondérante parmi les organismes professionnels du Congo. Missions Ce syndicat patronal conduit des actions et des projets pour aider au développement des entreprises.Il participe,en outre,à l’essor économique et social du pays. Ses missions s’articulent autour de trois leviers :agir/écouter/partager. UnionPatronaleetInterprofessionnelleduCongo(UNICONGO),crééeen1958 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page32
  33. 33. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 33 AUTRES ORGANISATIONS PATRONALES FOPAO-UNIPACE UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page33
  34. 34. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page34
  35. 35. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 35 CCIAS – CÂMARA DE COMÉRCIO, INDÚSTRIA, AGRICULTURA E SERVIÇOS (SAO TOME & PRINCIPE) Enquadramento Fundada em 1991 a CCIAS, Câmara do Comércio, Indústria, Agricultura e Serviços de SãoTome e Príncipetemcomoobjectivodefenderosinteressesdosmembros,tendoemcontaoquadropolíticoeco- nómico do País e promover actividades comerciais,industriais,agrícolas,artesanais,de serviços. Objectivos • Representar os interesses dos membros,junto do poder público; • Interpor e dar a conhecer junto das autoridades o ponto de vista das empresas; • Reforçar as relações entre os seus membros e apoiar acções,tanto no plano nacional como no plano internacional; • Encorajar a formação profissional,assim como o aperfeiçoamento profissional contínuo; • Exercer mediações,procurando soluções amigáveis nos contenciosos; Serviços • Organizar,promover e cooperar na realização de conferências,congressos,exposições e feiras no País e/ou no Estrangeiro; • Promover,organizar,receber e enviar missões empresariais; • Proceder à gestão de armazéns,entrepostos,parques industriais e outras infra-estruturas económicas; • Emitir certificados de origem destinados a provar a origem e as características específicas das merca- dorias; • Promover acções de formação e aperfeiçoamento profissional; • Divulgar informações de interesse para os associados; • Fomentar o intercâmbio,em todos os domínios. CHAMBER OF COMMERCE AND INDUSTRY OF ANGOLA ThemainobjectoftheCCIAisthepromotionoftheeconomicandcommercialrelationsbetweendomestic enterprises and foreign countries and enterprises. 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page35
  36. 36. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page36
  37. 37. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 37 FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DU CONGO La Fédération des Entreprises du Congo est une association sans but lucratif.Elle est une chambre de Commerce,d’Industrie,d’Agriculture et d’Artisanat,et un syndicat patronal.Organisme dynamique,la FEC est en République Démocratique du Congo la plus grande organisation professionnelle et un incon- testable réseau au service de l’entreprise. Indiscutable carrefour d’échanges et rencontres,la FEC existe pour aider les entrepreneurs et créer les conditions les plus favorables pour la croissance de leurs activités.Véritable plateforme entrepreneuriale, elle accompagne chaque jour ses adhérents pour valoriser leurs métiers. La FEC organise régulièrement des séminaires,missions économiques,déjeuners-débats ou d’affaires et conférences afin de favoriser les rencontres,les dialogues et les échanges entre les différents acteurs éco- nomiques,qu’ils soient nationaux ou internationaux. LaFECrecrutelesmeilleursspécialistesdanschacundesdomainesdanslesquelselleintervient.Sonsa- voir-faire et son expertise sont les garanties essentielles qu’elle vous apporte. AlbertYuma Mulimbi,né le 30 juillet 1955 à Kongolo en RépubliqueDémocratiqueduCongo1,estunhommed'af- faires,chefd'entrepriseetfinanciercongolais.Ilestleprési- dentdelaGécamines.Depuis2005,ilprésidelaFédération desEntreprisesduCongo. En 2011,Yuma est élu pour trois ans à la tête de l'organi- sation regroupant les Chambres de Commerce franco- phones,laConférencepermanentedeschambresconsulaires africainesetfrancophones. En2013,Yumaestclasséparmiles100hommesd'affaires les plus influents du continent africain par le New African Magazine. FÉDÉRATION RWANDAISE DU SECTEUR PRIVÉ (RWANDA PRIVATE SECTOR FEDERATION) La Fédération du Secteur Privé du Rwanda est une organisation professionnelle dédiée à promouvoir et représenter les intérêts de la communauté des affaires au Rwanda. Il s'agit d'une organisation faîtière qui regroupe neuf caméras professionnelles. Elle a été fondée en décembre 1999 et remplace l'ancienne Chambre de Commerce et d'Industrie du Rwanda. La Fédération du Secteur Privé du Rwanda représente et sert les intérêts de tous les acteurs du secteur privé à travers le lobbying et le plaidoyer. Activités: • représenter les intérêts du secteur privé; •dialogueaveclegouvernementsurlesquestionsrelativesàl'améliorationdesaffairesparl'intermédiaire du Forum pour le partenariat économique; • promotion et développement. Le secrétariat de PSF-Rwanda est structuré en plusieurs départements: • Développement de l'entreprenariat et la croissance des entreprises; • Renforcement des capacités et de l'emploi; • Commerce et plaidoyer; • Adhésion,événements et communication; • Finances et administration. Namara Hannington is the Chief Executive Officer of the Rwanda Private Sector Federation,an umbrella organiza- tionthatcoordinates,promotesandrepresentstheinterests oftheBusinessentitiesinRwanda.PriortojoiningthePrivate Sector,NamaraworkedwithCommercialBankofRwanda (BCR). HealsoservedasaSeniorOfficerinchargeofSpecialPro- jectsattheRwandaInvestmentExportPromotionAgency (RIEPA-nowknownasRwandaDevelopmentBoard).Na- marapresentsanin-depthexperienceandknowledgeinLea- dership,Strategy,FinanceandCommunications.Namarais agraduateofMakerereBusinessSchoolwithqualifications inBusinessAdministration(Hons). NamaraisafellowofthefourthclassoftheAfricaLeader- ship Initiative in East Africa and a member of the Aspen GlobalLeadershipNetwork. Namara HANNINGTON President of RPSF Albert YUMA LULIMBI Président du FEC 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page37
  38. 38. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 38 FIER DE L’APPROPRIATION PAR LES ORGANISATIONS PATRONALES DU DESTIN DU CONTINENT L'Organisation internationale duTravail (OIT) est la seule institution « tripartite » des Nations Unies qui rassemble des représentants des gouvernements,des employeurs et des travailleurs pour élaborer conjointement des politiques et programmes dont les principaux objectifs sont la promotion des droits autravail,l’encouragementàlacréationd’emploisdécents,ledéveloppementdelaprotectionsocialeet le renforcement du dialogue social dans le monde du travail. Le Bureau des activités pour les employeurs (ACT/EMP) est une unité spécialisée du Secrétariat del’OIT.LeBureaudesactivitéspourlesemployeurstiresalégitimitédesorganisationspatronalesdont la raison d’être est les entreprises.Celles-ci n’ont jamais été autant sollicitées qu’aujourd’hui dans leur rôledemoteurdelacréationdesrichessesetdesemplois,nonsansespoirsmaisaussidéceptionsetcri- tiques de la part de toutes les composantes de la société. C’estpourcelaqueleBureaudesactivitéspourlesemployeursestfierdesadoublemission.D’unepart, entretenir des relations étroites et directes avec les organisations d'employeurs et patronales des États Membres,mettrelesressourcesdel'OITàleurdispositionetinformerrégulièrementl'OITdeleursavis, préoccupationsetpriorités.Et,d’autrepart,fairebénéficieràcesorganisationsd’unprogrammedecoo- pérationtechniquepropreàlesaideràdevenirdesorganisationspatronalesfortes,indépendantesetre- présentatives,aptes à répondre efficacement aux besoins et attentes de leurs membres. Pour ce faire,ACT/EMP s’est doté de 3 indicateurs de performance :(i) le pilotage stratégique de l’or- ganisation et la qualité de sa gouvernance,(ii) la capacité de l’organisation à développer des services nouveaux pertinents pour ses membres ou à améliorer les services existants,et (iii) la capacité de l’or- ganisationàinfluencerl’élaborationetlamiseenœuvredespolitiqueséconomiquesetsociales,notam- ment celles qui touchent à la vie des entreprises.A cet égard,l’avènement d’un environnement propice à la création et au développement d’entreprises compétitives et durables y compris les PME/PMI,de- meurent l’une des priorités. Je suis heureux d’avoir répondu positivement à l’aimable invitation de l’Union des Patronats d’Afrique Centrale (UNIPACE) et de la Fédération des Organisations Patronales d’Afrique de l’Ouest (FOPAO), de prendre part à la toute 1ère concertation qui réunit ces deux structures patronales sous-régionales les 9 et 10 octobre prochains à Douala.Je le suis d’autant plus cette rencontre répond aux recomman- dations de la Déclaration de Douala de septembre 2012 qui appelait à la refondation des patronats Africains.Cette rencontre,outre l’affirmation de l’engagement patronal qu’il sous-tend,est le reflet de la volonté d’appropriation par les membres du destin de leurs organisations. En témoigne du reste, l’ordre du jour qui se veut universel,embrassant à la fois de préoccupations d’ordre économique,com- mercial,et social,au moment où l’Afrique est à la croisée de chemins et entend faire de son émergence une réalité prochaine. C’est cet état d’esprit qui m’anime en m’associant à ces travaux dont je ne doute pas qu’ils seront fruc- tueuxaveclaparticipationdesmembres,bien-sûr,maisaussid’universitairesderenom.C’estdoncvo- lontiers que je tiens à souligner que le Bureau des activités pour les employeurs continuera de setenirauprèsdesPrésidentsAndréFotsodel’UNIPACEetJeanKacouDiagouetdelaFOPAO, ainsiquedeleurspairs,dansuneambitionquinousestcommunededonnerauxorganisations patronalesAfricaines les outils de leur réinvention permanente,avec au bout du compte l’avè- nement d’un secteur privé Africain fort et conquérant,pour le bien-être des entreprises,des Etats,et des populations. Francis A. SANZOUANGO Senior Adviser 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page38
  39. 39. 1ère RENCONTRE FOPAO-UNIPACE 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page39
  40. 40. 2 0 1 4 Du 09-10 octobre DOUALA 7 Projet2_Mise en page 1 04/10/14 20:01 Page40

×