INDEX ANGEIOLOGIE 2009



Les articles suivis de * sont disponibles sous forme de Diaporama sur le site
www.angeiologie.fr...
Quand évoquer une dissection artérielle carotidienne ou vertébrale extra-crânienne ? C.LUCAS N°4 :
13 *

Recommandations a...
Place de l’angioplastie de l’artère rénale dans l’athérosclérose. De CASSIN P. N°1 : 14-15

Place du traitement médical da...
Crossectomie de la GVS : Sa place en 2009. C. ALLEGRA N°1 : 50-51

Etude LEV du CMCO Evry : patients suivis de 5 à 7 ans. ...
Comment améliorer l’observance de la thérapie par compression (20-36 mmHg) ? Analyse des
interactions patient-produit pend...
Quand, pourquoi et comment optimiser la réalisation d’un pharmaco-échodoppler pénien ? revue

bibliographique. C.BONNIN N°...
MALADIE VEINEUSE THROMBO EMBOLIQUE

Quel algorithme diagnostique de la maladie thrombo-embolique veineuse dans les pays à ...
PREVENTION CARDIO VASCULAIRE



Nos défis dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI : le respect des
re...
C.VAISLIC et al. N°4 :10 *

Recommandations actuelles sur l’algie vasculaire de la face. M.LANTERI-MINET N°4 : 13-14 *



...
Plaidoyer pour les télangiectasies : leurs explorations, leurs traitements et les retombées financières.
JC SCIALOM       ...
ANASTASIE B.

Etude LEV du CMCO Evry : patients suivis de 5 à 7 ans. N°1 : 51-53

ANTIGNANI PL.

Les explorations veineuse...
BOUILLY P.

Evolution de la prise en charge de l’insuffisance érectile depuis 1980. N°1 60-62

BURCHERIE B.

Comment sclér...
COHEN SOLAL G.

Laser endoveineux : progrès apportés par le TIR radial. N°4 : 43-44

CELON : une nouvelle technique de rad...
G

GALIANO M.

La maladie de La Peyronie en 2010 : Quel futur ? N°4 : 29-30*

GILLET JL.

 Thromboses veineuse superficiel...
Quel algorithme diagnostique de la maladie thrombo-embolique veineuse dans les pays à faibles
ressources ? N°1 64

L

LAIS...
Ischémie critique et ischémie chronique sévère. N°1 2-29

L’indication du traitement du reflux veineux profond : Doit-il ê...
Le rationnel du traitement de l’insuffisance veineuse profonde mérite d’être reconsidéré. M. PERRIN.
N°4 : 35-37*

PITTALU...
SAMAMA MM.

Dabigatran et Rivaroxaban : deux nouveaux anticoagulants oraux à action directe sur les facteurs IIa
et Xa res...
VIRAG R.


Le pénis : un laboratoire vasculaire unique. N°1 60


W

WAUTRECHT JC.

Quelle place reste-t-il pour l’examen c...
Index angeiologie 2009
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Index angeiologie 2009

1 262 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 262
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
37
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Index angeiologie 2009

  1. 1. INDEX ANGEIOLOGIE 2009 Les articles suivis de * sont disponibles sous forme de Diaporama sur le site www.angeiologie.fr , en accord avec leurs auteurs que nous remercions. ANTI AGREGANTS PLAQUETTAIRES et ANTICOAGULANTS Gestion des anti-agrégants plaquettaires en péri-opératoire. COLLET JP. N° 1 : 33 Réponse plaquettaire inadaptée au clopidogrel et vasculopathie périphérique G MOREL N°2 : 30-38 Rôle de l’aspirine et des statines en prévention primaire MC AUMONT N°3 : 83-84 ARTERES CAROTIDES ET VERTEBRALES / TSA Quelle place reste-t-il pour l’examen clinique ? WAUTRECHT JC. N°1 : 12-13 Recherche de thrombophilie dans le bilan étiologique de l’infarctus cérébral artériel du sujet jeune : l’expérience du centre Hospitalier de Perpignan. RUNAVOT G. et al N°3 : 23-38 La fibrinolyse dans l’ischémie cérébrale. SABLOT D. et al N°3 : 39-46 Sténose carotidienne : au-delà de la lumière. BERTRAND JL et al. N°3 : 13-22 Quoi de neuf dans la prévention secondaire de l’ischémie cérébrale ? C.LUCAS N°3 : 47-52 Stenting carotidien en 2009. B. BEYSSEN N°3 : 53-56 Echographie Doppler carotidienne pour identifier les maladies vasculaires pré cliniques et évaluer le risque cardiovasculaire. Traduction de la Conférence de consensus de l’American Society of Echography Carotid Intima media Task Force. M.CAZAUBON N°3 : 57-65 Liste des actes et prestations affection de longue durée : Accident vasculaire cérébral. Actualisation juin 2009. HAS N°3 : 66-82 Mesure de l’épaisseur intima-média : Quelles avancées ? PJ.TOUBOUL N°4 :3-6* Le rôle de l’écho-Doppler carotidien dans les grandes études de prévention cardiovasculaire : la plaque carotidienne. M.DEPAIRON N°4 : 6-7* Qu’attend le chirurgien de l’écho-Doppler des troncs supra-aortiques chez un patient symptomatique ? GA.PELOUZE N°4 : 8-10* Explorations vasculaires pré-opératoires : recommandations et conclusions du groupe de travail n°1. C.VAISLIC et al. N°4 : 10 * Enquête céphalées et algies vasculaires de la face en angéiologie. FA.ALLAERT et al N°4 : 11-12
  2. 2. Quand évoquer une dissection artérielle carotidienne ou vertébrale extra-crânienne ? C.LUCAS N°4 : 13 * Recommandations actuelles sur l’algie vasculaire de la face. M.LANTERI-MINET N°4 : 13-14 * Manifestations neurologiques après sclérothérapie. JL.GILLET N°4 : 14* Place du Doppler trans-crânien dans la drépanocytose. S. BALANDRA N°4 :51* ARTERES PERIPHERIQUES Quelle place reste-t-il pour l’examen clinique ? WAUTRECHT JC. N°1 : 12-13 Nos atouts dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI. M.DEPAIRON N°1 : 17-18 Traitement médical de l’artériopathie athéroscléreuse des membres inférieurs (AOMI) P.PRIOLLET N°1 :21 Nos défis dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI : le respect des recommandations. CLEMENT DL. N°1 :19-20 Aspects médico-économiques du traitement des AOMI. FA ALLAERT N°1 : 30-32 Réponse plaquettaire inadaptée au clopidogrel et vasculopathie périphérique G MOREL N°2 : 30-38 Maladies cardiovasculaires , dysfonction érectile et myéloperoxydase T.ROUMEGUERE, et al. N°3 : 88-92 Association de faux-anévrysme fémoral et anévrysme fémoral contro-latéral. FITOUSSI M. N°3 : 93-95 Epidémiologie sur la prévalence des patients diabétiques avec artériopathie oblitérante des membres inférieurs. M.CAZAUBON N°4 : 17-20 Explorations fonctionnelles vasculaires dans l’artériopathie diabétique. P.ABRAHAM N°4 : 20-21 Les techniques chirurgicales mixtes dans l’ischémie critique du diabétique. M.LUGLI et O.MALETI. N °4 : 21 ARTERES RENALES
  3. 3. Place de l’angioplastie de l’artère rénale dans l’athérosclérose. De CASSIN P. N°1 : 14-15 Place du traitement médical dans la prise en charge des lésions artérielles rénales athéromateuses. S. CHAMONTIN N°1 : 16 CHIRURGIE ARTERIELLE Atouts et défis des facteurs de croissance face à la chirurgie artérielle distale F. MERCIER N°1 : 24-26 Ischémie critique et ischémie chronique sévère. O.MALETTI et M LUGLI N°1: 28-29 Le traitement endovasculaire des anévrysmes artério-veineux : une révolution thérapeutique. C.VAISLIC N°1 : 29 Stenting carotidien en 2009. B. BEYSSEN N°3 : 53-56 Association de faux-anévrysme fémoral et anévrysme fémoral contro-latéral. FITOUSSI M. N°3 93-95 Les techniques chirurgicales mixtes dans l’ischémie critique du diabétique. M.LUGLI et O.MALETI. N °4 : 21 CHIRURGIE VEINEUSE Les méthodes endoveineuses : protocole actuel du laser. F. VIN N°1 : 41 Destruction de la grande veine saphène par CLOSURE Fast.Principes et résultats. C. LEBARD N°1 : 42-44 Synthèse des recommandations dans le traitement des varices M. PERRIN N°1 :44 Les explorations veineuses modifient-elles les indications thérapeutiques ? PL.ANTIGNANI N°1 : 44 Intérêt de l’échographie peropératoire dans le traitement de la destruction de la saphène. C.LEBARD N°1 : 46-48 Effets des phlébectomies isolées sur le reflux et le diamètre de la veine grande saphène : étude prospective. P.PITTALUGA N°1 : 49-50
  4. 4. Crossectomie de la GVS : Sa place en 2009. C. ALLEGRA N°1 : 50-51 Etude LEV du CMCO Evry : patients suivis de 5 à 7 ans. B.ANASTASIE et co. N°1 :51-53 Nouvelles considérations sur la valvulopastie veineuse : un débat international sur le net G.AGUS N°2 : 52-61 Quelles investigations avant chirurgie veineuse profonde ? M.LUGLI N°4 : 33-34 Le traitement de l’obstruction chronique fémoro-iliaque. O. HARTUNG N°4 : 34* L’indication du traitement du reflux veineux profond : Doit-il être limité aux ulcères rebelles ? O.MALETI. N°4 : 35* Le rationnel du traitement de l’insuffisance veineuse profonde mérite d’être reconsidéré. M. PERRIN. N°4 : 35-37* La crossectomie chirurgicale de la Grande veine Saphène est-elle nécessaire ? Etude échographique de la jonction saphèno-fémorale 3 ans après procédure endoveineuse par laser de 40 GVS incontinentes. F.VIN N°4 : 42-43 Laser endoveineux : progrès apportés par le TIR radial. G. COHEN-SOLAL N°4 : 43-44 Laser 980 : Standardisation du diamètre de la veine avant laser. M. LUGLI N°4 :44 CELON : une nouvelle technique de radiofréquence pour la destruction thermique de la grande veine saphène : étude prospective multicentre de 60 cas : résultats préliminaires. G.COHEN-SOLAL et al. N °4 : 45 COMPRESSION / CONTENTION Preuves expérimentales de l’efficacité des méthodes de compression. H.PARTSCH N°1 55-56 Compression médicale, stiffness index et mesures de pression in situ : domaines de validité et d’application. D RASTEL N°1 57 Etude exploratoire : évaluation comparative de la tolérance de deux bas de compression après deux jours d’utilisation chez des femmes dont la peau était déjà irritée par des bandes auto-fixantes. Ph. HUMBERT N°1 58-59 La compression médicale classe 3(20-36 mm HG) en France : Indications thérapeutiques, pratiques médicales, observance. JJ.GUEX. N : 47-48
  5. 5. Comment améliorer l’observance de la thérapie par compression (20-36 mmHg) ? Analyse des interactions patient-produit pendant l’enfilage et le désenfilage des Bas médicaux de compression (BMC). D. RASTEL. N°4 : 48-49 Paramètres clés pour l’enfilage des bas médicaux : Taux d’hydratation, coefficient de frottement, et la texture des BMC. Ph. HUMBERT. N°4 : 49-50 Amélioration de l’observance de la thérapie par Compression classe 3 (20-36 mmHG) .Résultats de tests sur BMC>30 mm Hg. E. LE FLOCH N°4 :50 COMPTE RENDUS DE CONGRES 3 EME CONGRES MEDITERRANEEN DE PATHOLOGIE VEINEUSE NICE JUIN 2009 N°3 : 100 XL EME REUNION DE LA SOCIETE EUROPEENNE DE PHLEBECTOMIE BUCAREST (ROUMANIE) P.L.CHOUKROUN N°3 :101-104 DIABETE Epidémiologie sur la prévalence des patients diabétiques avec artériopathie oblitérante des membres inférieurs. M.CAZAUBON N°4 :17-20 Explorations fonctionnelles vasculaires dans l’artériopathie diabétique. P.ABRAHAM N°4 : 20-21 Les techniques chirurgicales mixtes dans l’ischémie critique du diabétique. M.LUGLI et O.MALETI. N °4 : 21 DYSFONCTION ERECTILE Le pénis : un laboratoire vasculaire unique. R. VIRAG N°1 : 60 Evolution de la prise en charge de l’insuffisance érectile depuis 1980. P.BOUILLY. N°1 : 60-62 Maladies cardiovasculaires, dysfonction érectile et myéloperoxydase T.ROUMEGUERE et al. N°3 : 88-92 Testostérone et santé métabolique et cardiovasculaire de l’homme : Quelles preuves en 2010 ? J.BUVAT N°4 :26-27*
  6. 6. Quand, pourquoi et comment optimiser la réalisation d’un pharmaco-échodoppler pénien ? revue bibliographique. C.BONNIN N°4 :27-29* La maladie de La Peyronie en 2010 : Quel futur ? M.GALIANO N°4 : 29-30* Place de l’écho Doppler couleur dans le diagnostic de la compression canalaire pudendale. M.MOLLO et al. N°4 : 52-55* ESTHETIQUE ET ANGIOPHLEBOLOGIE Intérêt de l’échographie dans les lipodystrophies. E .RIGHI N°4 : 46 IMAGERIE MEDICALE (hors échographie) L’apport de l’imagerie médicale chez le patient vasculaire. S MURGO N°1 : 8-10 I ndications du TEP-Scan chez le patient vasculaire JP. LAISSY N°1 : 10-11 INFORMATIONS Informations récentes sur les EPP, en direct de l’UNAFORMEC E.DRAHI N°3 : 99 LIPIDES ET STATINES Dosage des apolipoprotéines A1 et B dans le bilan lipidique. Rapport d’évaluation technologique. HAS septembre 2008 N°2 :27-30 Rôle de l’aspirine et des statines en prévention primaire MC AUMONT N°3 : 83-84 Faut –il utiliser les statines (rosuvastatine) en prévention primaire de la maladie cardiovasculaire et de la maladie thromboembolique veineuse ? C.BIRON ANDREANI N°3 : 85-87
  7. 7. MALADIE VEINEUSE THROMBO EMBOLIQUE Quel algorithme diagnostique de la maladie thrombo-embolique veineuse dans les pays à faibles ressources ? A.KANE N°1 : 64 Recommandations pour la recherche des facteurs biologiques de risque dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse.Aspects biologiques. C. BIRON ANDREANI N°1 : 34 Arrêt du traitement anticoagulant après un premier événement thrombotique veineux spontané : comment identifier les patients ? C BIRON ANDREANI N°2 :39-41 Epidémiologie de la maladie veineuse thromboembolique au cours du SIDA en Afrique Sub- Saharienne P. ZABSONRE N°2 : 42-46 Thromboses veineuse superficielles des membres inférieurs : aux limites des indications thérapeutiques. JL. GILLET N°2 : 47-51 Maladie veineuse thrombo-embolique compliquant un syndrome néphrotique : à propose d’une observation. MC MBOUP, A.KANE, MB.NDIAYE, M.DIAO, A.KANE , SA.BA N°2 : 65-68 Faut –il utiliser les statines (rosuvastatine) en prévention primaire de la maladie cardiovasculaire et de la maladie thromboembolique veineuse ? C.BIRON ANDREANI et M. CAZAUBON N°3 : 85-87 Voyage et risque veineux thrombo-embolique (à propos d’une méta-analyse) F.CHLEIR N°3 :97 Maladie thrombo-embolique veineuse et voyage aérien. F.CHLEIR. N°4 :16 Dabigatran et Rivaroxaban : deux nouveaux anticoagulants oraux à action directe sur les facteurs IIa et X a respectivement. MM. SAMAMA N°4 : 15 Dabigatran et Rivaroxaban : Retentissement sur les tests de coagulation. MM.SAMAMA N°4 : 32 Traitement au long cours de la maladie thromboembolique veineuse : pour quels patients ? C.BIRON ANDREANI N°4 :31 * Hypersensibilité et résistance aux AVK. Place de la pharmacogénétique. J. CONARD N°4 :56 PLAIES ET CICATRISATION Devant une plaie des membres inférieurs, quels diagnostics évoquer ? M. DEPAIRON N°4 :38 La santé des jambes chez la personne âgée. N. ZELLWEGER N°4 :39 Connaissance de base de la compression/contention pour bien traiter un ulcère de jambe. JP. BENIGNI N°4 : 39-42
  8. 8. PREVENTION CARDIO VASCULAIRE Nos défis dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI : le respect des recommandations. CLEMENT DL. N°1 : 19-20 Nos atouts dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI. M.DEPAIRON N°1 : 17-18 Quoi de neuf dans la prévention secondaire de l’ischémie cérébrale ? C.LUCAS N°3 : 47-52 Echographie Doppler carotidienne pour identifier les maladies vasculaires pré cliniques et évaluer le risque cardiovasculaire. Traduction de la Conférence de consensus de l’ American Society of Echography Carotid Intima media Task Force. M.CAZAUBON N°3 : 57-65 Rôle de l’aspirine et des statines en prévention primaire MC AUMONT N°3 :83-84 Faut –il utiliser les statines (rosuvastatine) en prévention primaire de la maladie cardiovasculaire et de la maladie thromboembolique veineuse ? C.BIRON ANDREANI N°3 : 85-87 Maladies cardiovasculaires , dysfonction érectile et myéloperoxydase T.ROUMEGUERE et al N°3 : 88-92 RECOMMANDATIONS DE LA HAS et CONFERENCES DE CONSENSUS Nos défis dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’AOMI : le respect des recommandations. CLEMENT DL. N°1 : 19-20 Recommandations de la HAS dans l’ischémie aigue des membres inférieurs. M.CAZAUBON et FA. ALLAERT N°1 : 22-23* Recommandations pour la recherche des facteurs biologiques de risque dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse. Aspects biologiques. C. BIRON ANDREANI N°1 : 34 * Synthèse des recommandations dans le traitement des varices M. PERRIN N°1 : 44* Dosage des apolipoprotéines A1 et B dans le bilan lipidique. Rapport d’évaluation technologique ; septembre 2008 HAS N°2 :27-30* Echographie Doppler carotidienne pour identifier les maladies vasculaires pré cliniques et évaluer le risque cardiovasculaire. Traduction de la Conférence de consensus de l’American Society of Echography Carotid Intima media Task Force. M. CAZAUBON N°3 :57-65* Liste des actes et prestations affection de longue durée : Accident vasculaire cérébral. Actualisation juin 2009 HAS N°3 : 66-82* Explorations vasculaires pré-opératoires : recommandations et conclusions du groupe de travail n°1.
  9. 9. C.VAISLIC et al. N°4 :10 * Recommandations actuelles sur l’algie vasculaire de la face. M.LANTERI-MINET N°4 : 13-14 * VEINES La sclérothérapie à la mousse : peut-on proposer un protocole consensuel ? RABE E. N°1 : 40 Les médicaments veino-actifs, leurs indications spécifiques dans la maladie veineuse thrombo- embolique. RAMELET AA. N° : 37-39 Les méthodes endoveineuses : protocole actuel du laser. F. VIN N°1 : 41 Destruction de la grande veine saphène par CLOSURE Fast.Principes et résultats. C. LEBARD N°1 : 42-44 Synthèse des recommandations dans le traitement des varices M. PERRIN N°1 :44 Les explorations veineuses modifient-elles les indications thérapeutiques ? PL.ANTIGNANI N°1 : 44 Intérêt de l’échographie peropératoire dans le traitement de la destruction de la saphène. C.LEBARD N°1 : 46-48 Effets des phlébectomies isolées sur le reflux et le diamètre de la veine grande saphène : étude prospective. P.PITTALUGA N°1 : 49-50 Crossectomie de la GVS : Sa place en 2009. C. ALLEGRA N°1 : 50-51 Etude LEV du CMCO Evry : patients suivis de 5 à 7 ans. B.ANASTASIE et col. N°1 : 51-53 Sclérothérapie à la mousse : une méthode sure. Le point sur l’importance du choix du gaz pour le mélange. JJ GUEX N°1 : 53-54 Preuves expérimentales de l’efficacité des méthodes de compression. H.PARTSCH N°1 : 55-56 Compression médicale, stiffness index et mesures de pression in situ : domaines de validité et d’application. D RASTEL N°1 : 57 Etude exploratoire : évaluation comparative de la tolérance de deux bas de compression après deux jours d’utilisation chez des femmes dont la peau était déjà irritée par des bandes auto-fixantes. Ph. HUMBERT N°1 : 58-59
  10. 10. Plaidoyer pour les télangiectasies : leurs explorations, leurs traitements et les retombées financières. JC SCIALOM N°2 : 7-9 Manifestations neurologiques après sclérothérapie. JL.GILLET N°4 : 14* Entraînement à la sclérothérapie échoguidée et à l’échoguidage. M. SICA N°4 :22* Comment scléroser les varices en 2010 : Technique de ponction injection directe. B. BURCHERIE N°4 :22-23* Sclérothérapie : ma méthode. F.FERRARA N°4 :23-24* Un modèle physique pour la sclérose à la mousse : F. PASSARIELLO N°4 : 24-25 Quelles investigations avant chirurgie veineuse profonde ? M.LUGLI N°4 : 33-34 Le traitement de l’obstruction chronique fémoro-iliaque. O. HARTUNG N°4 : 34* L’indication du traitement du reflux veineux profond : Doit-il être limité aux ulcères rebelles ? O.MALETI. N°4 : 35* Le rationnel du traitement de l’insuffisance veineuse profonde mérite d’être reconsidéré. M. PERRIN. N°4 : 35-37* Connaissance de base de la compression/contention pour bien traiter un ulcère de jambe. JP. BENIGNI N°4 : 39-42 AUTEURS A ABRAHAM P. Explorations fonctionnelles vasculaires dans l’artériopathie diabétique. N°4 : 20-21 AGUS G. Nouvelles considérations sur la valvulopastie veineuse : un débat international sur le net N°2 : 52-61 ALLAERT FA. Aspects médico-économiques du traitement des AOMI. N° 1 : 30-32 Enquête céphalées et algies vasculaires de la face en angéiologie. N°4 : 11-12 ALLEGRA C. Crossectomie de la GVS : Sa place en 2009. N°1 :50-51
  11. 11. ANASTASIE B. Etude LEV du CMCO Evry : patients suivis de 5 à 7 ans. N°1 : 51-53 ANTIGNANI PL. Les explorations veineuses modifient-elles les indications thérapeutiques ? N°1 : 44 B BALANDRA S. Place du Doppler trans-crânien dans la drépanocytose. N°4 :51 BENIGNI JP. Connaissance de base de la compression/contention pour bien traiter un ulcère de jambe N°4 : 39-42 BERTRAND JL. Sténose carotidienne : au-delà de la lumière. N°3 13-22 BEYSSEN B. Stenting carotidien en 2009. N°3 53-56 BIRON ANDREANI C . Recommandations pour la recherche des facteurs biologiques de risque dans le cadre de la maladie thromboembolique veineuse.Aspects biologiques. N°1 34 Arrêt du traitement anticoagulant après un premier événement thrombotique veineux spontané : comment identifier les patients ? N°2 39-41 Faut –il utiliser les statines (rosuvastatine) en prévention primaire de la maladie cardiovasculaire et Traitement au long cours de la maladie thromboembolique veineuse : pour quels patients ? N°4 : 31* BONNIN C. Quand, pourquoi et comment optimiser la réalisation d’un pharmaco-échodoppler pénien ? revue bibliographique. N°4 :27-29*
  12. 12. BOUILLY P. Evolution de la prise en charge de l’insuffisance érectile depuis 1980. N°1 60-62 BURCHERIE B. Comment scléroser les varices en 2010 : Technique de ponction injection directe. N °4 :22-23* BUVAT J. Testostérone et santé métabolique et cardiovasculaire de l’homme : Quelles preuves en 2010 ? N °4 :26-27* C CAZAUBON M. Recommandations de la HAS dans l’ischémie aigue des membres inférieurs. N°1 : 22-23 Echographie Doppler carotidienne pour identifier les maladies vasculaires pré cliniques et évaluer le risque cardiovasculaire. Traduction de la Conférence de consensus de l’American Society of Echography Carotid Intima media Task Force. N°3 : 57-65 Epidémiologie sur la prévalence des patients diabétiques avec artériopathie oblitérante des membres inférieurs. N°4 :17-20 CHAMONTIN S. Place du traitement médical dans la prise en charge des lésions artérielles rénales athéromateuses. N°1 16 CHLEIR F. Voyage et risque veineux thrombo-embolique (à propos d’une méta-analyse) N°3 97 Maladie thrombo-embolique veineuse et voyage aérien. N°4 :16 CHOUKROUN PL. XL EME REUNION DE LA SOCIETE EUROPEENNE DE PHLEBECTOMIE BUCAREST (ROUMANIE) N°3 101-104 CLEMENT DL. Nos défis dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI : le respect des recommandations. N°1 19-20
  13. 13. COHEN SOLAL G. Laser endoveineux : progrès apportés par le TIR radial. N°4 : 43-44 CELON : une nouvelle technique de radiofréquence pour la destruction thermique de la grande veine saphène : étude prospective multicentre de 60 cas : résultats préliminaires. N°4 : 45 COLLET JP. Gestion des anti-agrégants plaquettaires en péri-opératoire. N°1 33 CONARD J. Hypersensibilité et résistance aux AVK. Place de la pharmacogénétique. N°4 :56 D De CASSIN P. Place de l’angioplastie de l’artère rénale dans l’athérosclérose. N°1 14-15 DEPAIRON M. Nos atouts dans la prévention du risque athérothrombotique dans l’ AOMI. N°1 17-18 Le rôle de l’écho-Doppler carotidien dans les grandes études de prévention cardiovasculaire : la plaque carotidienne. N°4 : 6-7 Devant une plaie des membres inférieurs, quels diagnostics évoquer ? N°4 :38 DRAHI E. Informations récentes sur les EPP, en direct de l’ UNAFORMEC N°3 99 F FERRARA F. Sclérothérapie : ma méthode. N°4 :23-24* FITOUSSI M. Association de faux-anévrysme fémoral et anévrysme fémoral contro-latéral. N°3 93-95 FRANCHESCI C. Quand les progrès technologiques font reculer la science, voire la conscience. N°3 7-8
  14. 14. G GALIANO M. La maladie de La Peyronie en 2010 : Quel futur ? N°4 : 29-30* GILLET JL. Thromboses veineuse superficielles des membres inférieurs : aux limites des indications thérapeutiques. N°2 47-51 Manifestations neurologiques après sclérothérapie. N°4 : 14 GUEX JJ. Sclérothérapie à la mousse : une méthode sure.le point sur l’importance du choix du gaz pour le mélange. N°1 53-54 La compression médicale classe 3(20-36 mm HG) en France : Indications thérapeutiques, pratiques médicales, observance N° : 47-48 H HARTUNG O. Le traitement de l’obstruction chronique fémoro-iliaque. O. HARTUNG N°4 : 34* HAS. Dosage des apolipoprotéines A1 et B dans le bilan lipidique. Rapport d’évaluation technologique septembre 2008 N°2 :27-30 Liste des actes et prestations affection de longue durée : Accident vasculaire cérébral. Actualisation juin 2009 N°3 : 66-82 HUMBERT P. Etude exploratoire : évaluation comparative de la tolérance de deux bas de compression après deux jours d’utilisation chez des femmes dont la peau était déjà irritée par des bandes auto-fixantes. N°1 58-59 Paramètres clés pour l’enfilage des bas médicaux : Taux d’hydratation, coefficient de frottement, et la texture des BMC. N°4 : 49-50 K KANE A.
  15. 15. Quel algorithme diagnostique de la maladie thrombo-embolique veineuse dans les pays à faibles ressources ? N°1 64 L LAISSY JP. Indications du TEP-Scan chez le patient vasculaire N°1 / 10-11 LANTERI-MINET M Recommandations actuelles sur l’algie vasculaire de la face. N°4 : 13-14 LEBARD C. Destruction de la grande veine saphène par CLOSURE Fast.Principes et résultats. N°1 42-44 Intérêt de l’échographie peropératoire dans le traitement de la destruction de la saphène. N°1 46-48 LEFLOCH E. Amélioration de l’observance de la thérapie par Compression Classe 3(20-36 mmHG) Résultats de tests sur BMC>30 mm HG N°4 : 50 LUCAS C. Quoi de neuf dans la prévention secondaire de l’ischémie cérébrale ? N°3 47-52 Quand évoquer une dissection artérielle carotidienne ou vertébrale extra-crânienne ? N°4 : 13 LUGLI M. Les techniques chirurgicales mixtes dans l’ischémie critique du diabétique. N°4 : 21 Quelles investigations avant chirurgie veineuse profonde ? : 33-34 Laser 980 : Standardisation du diamètre de la veine avant laser. N°4 :44 M MALETTI O.
  16. 16. Ischémie critique et ischémie chronique sévère. N°1 2-29 L’indication du traitement du reflux veineux profond : Doit-il être limité aux ulcères rebelles ? N°4 : 35* MBOUP MC. Maladie veineuse thrombo-embolique compliquant un syndrome néphrotique : à propose d’une observation. N°2 65-68 MERCIER F. Atouts et défis des facteurs de croissance face à la chirurgie artérielle distale N°1 24-26 MOLLO M. Place de l’écho Doppler couleur dans le diagnostic de la compression canalaire pudendale. M.MOLLO et al. N°4 : 52-55* (Prix Junior 2010). MURGO S. L’apport de l’imagerie médicale chez le patient vasculaire. N°1 8-10 P PARTSCH H. Preuves expérimentales de l’efficacité des méthodes de compression. N°1 55-56 PASSARIELLO F. Un modèle physique pour la sclérose à la mousse : F. PASSARIELLO N°4 : 24-25 PELOUZE GA. Qu’attend le chirurgien de l’écho-Doppler des troncs supra-aortiques chez un patient symptomatique ? N°4 : 8-10 PERRIN M. Synthèse des recommandations dans le traitement des varices N°1 :44
  17. 17. Le rationnel du traitement de l’insuffisance veineuse profonde mérite d’être reconsidéré. M. PERRIN. N°4 : 35-37* PITTALUGA P. Effets des phlébectomies isolées sur le reflux et le diamètre de la veine grande saphène : étude prospective. N°1 : 49-50 PRIOLLET P. Traitement médical de l’artériopathie athéroscléreuse des membres inférieurs (AOMI) N°1 21 R RABE E. La sclérothérapie à la mousse : peut-on proposer un protocole consensuel ? N°1 40 RAMELET AA. Les médicaments veino-actifs, leurs indications spécifiques dans la maladie veineuse thrombo- embolique. N° : 37-39 RASTEL D. Compression médicale, stiffness index et mesures de pression in situ : domaines de validité et d’application. N°1 : 57 Comment améliorer l’observance de la thérapie par compression (20-36 mmHg) ? Analyse des interactions patient-produit pendant l’enfilage et le désenfilage des Bas médicaux de compression (BMC) N°4 : 48-49 RIGHI E. Intérêt de l’échographie dans les lipodystrophies. N°4 : 46 ROUMEGUERE T. Maladies cardiovasculaires, dysfonction érectile et myéloperoxydase N°3 88-92 RUNAVOT G. Recherche de thrombophilie dans le bilan étiologique de l’infarctus cérébral artériel du sujet jeune : l’expérience du centre Hospitalier de Perpignan. N°3 23-38 S
  18. 18. SAMAMA MM. Dabigatran et Rivaroxaban : deux nouveaux anticoagulants oraux à action directe sur les facteurs IIa et Xa respectivement. N°4 : 15 Dabigatran et Rivaroxaban : Retentissement sur les tests de coagulation. MM.SAMAMA N°4 : 32* SCIALOM JC. Plaidoyer pour les télangiectasies : leurs explorations, leurs traitements et les retombées financières. N°2 : 7-9 SABLOT D. La fibrinolyse dans l’ischémie cérébrale. N°3 : 39-46 SENE D. Thromboses artérielles et syndrome néphrotique. N°2 : 62-64 SICA M. Entraînement à la sclérothérapie échoguidée et à l’échoguidage. N°4 :22* T TOUBOUL PJ. Mesure de l’épaisseur intima-média : Quelles avancées ? N°4 :3-6 V VAISLIC C. Le traitement endovasculaire des anévrysmes artério-veineux : une révolution thérapeutique. N°1 : 29 Explorations vasculaires pré-opératoires : recommandations et conclusions du groupe de travail n°1. N°4 :10 VIN F. Les méthodes endoveineuses : protocole actuel du laser. N°1 : 41 La crossectomie chirurgicale de la Grande veine Saphène est-elle nécessaire ? Etude échographique de la jonction saphèno-fémorale 3 ans après procédure endoveineuse par laser de 40 GVS incontinentes. N°4 : 42-43
  19. 19. VIRAG R. Le pénis : un laboratoire vasculaire unique. N°1 60 W WAUTRECHT JC. Quelle place reste-t-il pour l’examen clinique ? N°1 12-13 Z ZABSONRE P. Epidémiologie de la maladie veineuse thromboembolique au cours du SIDA en Afrique Sub- Saharienne N°2 42-46 ZELLWEGER N. La santé des jambes chez la personne âgée. N°4 :39

×