JIFA 2010
Historique <ul><li>1550 Falloppio :  1ere description </li></ul><ul><li>1750  La Peyronie : description moderne </li></ul>...
<ul><li>Touche 4% de la population. </li></ul><ul><li>C’est une fibrose localisée de la tunique albuginée. </li></ul><ul><...
Physiopathologie  <ul><li>Une phase inflammatoire aigue, le plus souvent douloureuse, caractérisée par l’apparition ou non...
Diagnostic  <ul><li>Le diagnostic est essentiellement clinique  </li></ul><ul><li>L’échographie : </li></ul><ul><li>- Loca...
Traitement de la phase inflammatoire  <ul><li>Les antioxydants per os : la vitamine E et la superoxyde dismutase. </li></u...
Traitement de la phase inflammatoire  <ul><li>Les traitements locaux </li></ul><ul><li>Hydrocortisone </li></ul><ul><li>Ve...
Traitement de la phase inflammatoire  <ul><li>Le traitement par lithotripsie extracorporelle </li></ul>
Traitement de la phase chronique <ul><li>Le traitement est chirurgical </li></ul>
Quelle opération choisir? DE Organique Non répondeuse Implant pénien +/- Modeling ou Patch + - Verge élasticité Courbure <...
Les pistes du futur
Dans le domaine de la compréhension <ul><ul><li>Objectif : créer de l’albuginée qui peut servir  </li></ul></ul><ul><ul><l...
Dans le domaine de la compréhension (suite) <ul><ul><li>Moreno et Karavitakis : Un déficit en testostérone ou en DHEA alté...
Dans le domaine de l’exploration <ul><li>L'élastographie </li></ul><ul><li>Technique employée en routine pour diagnostique...
Dans le domaine de l’exploration (suite) <ul><li>Lahme dans son étude  semblerait prouver un intérêt dans l'utilisation de...
Concernant le traitement médical  <ul><li>Les collagénases  en injection dans la plaque : </li></ul><ul><li>une étude pros...
Concernant le traitement médical (suite)  <ul><li>Les effets secondaires ont concerné 72 % des patients avec douleur, œdèm...
Concernant le traitement chirurgical <ul><ul><li>Traitement laser de la plaque et autogreffe cellulaire. </li></ul></ul><u...
Concernant le traitement chirurgical (suite) <ul><li>Permet de réséquer la plaque sans ouvrir les corps caverneux grâce à ...
Concernant le traitement chirurgical (suite) <ul><li>suivi de l’exérèse microchirurgicale des parties nécrosées </li></ul>
Concernant le traitement chirurgical (suite) <ul><li>La zone ainsi nettoyée est recouverte d’un patch autologue préparé à ...
Concernant le traitement chirurgical (suite ) <ul><li>Il s'agit de résultats préliminaires d'une étude prospective origina...
Conclusions <ul><li>C’est une pathologique fréquente qui a un fort retentissement physique et psychologique sur nos patien...
Merci
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La maladie de la peyronie en 2010

6 434 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 434
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 149
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  •   Vers 1550 Falloppio, anatomiste italien, décrit pour la première fois des déformations acquises de la verge. 200 ans plus tard Monsieur de La Peyronie donne son nom à cette pathologie qu’il décrit comme « des tumeurs dures du corps caverneux qui ressemblent à des espèces de nœuds ou de ganglions ». Il précise que « lorsque cela arrive, la verge n’est point droite dans l’érection, elle est au contraire pleine de bosses qui la courbent et la défigurent ». En 1947
  • La maladie de la peyronie en 2010

    1. 1. JIFA 2010
    2. 2. Historique <ul><li>1550 Falloppio : 1ere description </li></ul><ul><li>1750 La Peyronie : description moderne </li></ul><ul><li>1947 Losley : 1ere technique d’ablation de la plaque. </li></ul><ul><li>1966 Nesbit : 1ere technique de plicature de l’albuginée. </li></ul><ul><li>1973 Horton : 1ere technique excisions-greffes de plaque. </li></ul>
    3. 3. <ul><li>Touche 4% de la population. </li></ul><ul><li>C’est une fibrose localisée de la tunique albuginée. </li></ul><ul><li>Le mécanisme principal serait lié à des microtraumatismes répétés de l'albuginée lors des rapports sexuels. </li></ul>Définition
    4. 4. Physiopathologie <ul><li>Une phase inflammatoire aigue, le plus souvent douloureuse, caractérisée par l’apparition ou non d’un nodule de la verge. </li></ul><ul><li>Une phase chronique séquellaire caractérisée par une déformation de la verge en érection. </li></ul>
    5. 5. Diagnostic <ul><li>Le diagnostic est essentiellement clinique </li></ul><ul><li>L’échographie : </li></ul><ul><li>- Localiser avec précision la plaque, la mesurer, noter la présence ou non de calcification </li></ul><ul><li>- Evaluer la fonction artério-veineuse de la verge. </li></ul>
    6. 6. Traitement de la phase inflammatoire <ul><li>Les antioxydants per os : la vitamine E et la superoxyde dismutase. </li></ul><ul><li>Les traitements locaux : les injections de corticoïdes, vérapamil, interféron. </li></ul><ul><li>La lithotritie extracorporelle. </li></ul><ul><li>Les traitements par voie générale : le POTABA  ou la colchicine. </li></ul>
    7. 7. Traitement de la phase inflammatoire <ul><li>Les traitements locaux </li></ul><ul><li>Hydrocortisone </li></ul><ul><li>Verapamil </li></ul><ul><li>interferon </li></ul>
    8. 8. Traitement de la phase inflammatoire <ul><li>Le traitement par lithotripsie extracorporelle </li></ul>
    9. 9. Traitement de la phase chronique <ul><li>Le traitement est chirurgical </li></ul>
    10. 10. Quelle opération choisir? DE Organique Non répondeuse Implant pénien +/- Modeling ou Patch + - Verge élasticité Courbure < ou>60° Siège plaque Elasticité +/- conservée ET Courbure < 60° OU Siège plaque distal Nesbit ou Yachia ou Gholami-Lue Techniques alternatives Elasticité limitée ou verge courte OU Courbure > 60° ET Siège plaque non distal Incision +/- Excision et Patch (VSI, Tutoplast, SIS…) Echec Echec
    11. 11. Les pistes du futur
    12. 12. Dans le domaine de la compréhension <ul><ul><li>Objectif : créer de l’albuginée qui peut servir </li></ul></ul><ul><ul><li>soit au développement de thérapeutiques </li></ul></ul><ul><ul><li>soit au remplacement du tissu lésé. </li></ul></ul><ul><ul><li>S.Droupy : création de matrice tissulaire en PGA (acide polyglicolique) permettant la fixation de cellules souches. </li></ul></ul>
    13. 13. Dans le domaine de la compréhension (suite) <ul><ul><li>Moreno et Karavitakis : Un déficit en testostérone ou en DHEA altérerait la production du collagène de l’albuginée qui conduirait à la fibrose et à l’aggravation de la maladie. </li></ul></ul>
    14. 14. Dans le domaine de l’exploration <ul><li>L'élastographie </li></ul><ul><li>Technique employée en routine pour diagnostiquer et quantifier la fibrose hépatique par voie transcutanée. </li></ul>
    15. 15. Dans le domaine de l’exploration (suite) <ul><li>Lahme dans son étude semblerait prouver un intérêt dans l'utilisation de cette technique pour la maladie de La Peyronie. </li></ul><ul><li>L’élastographie serait capable de détecter des plaques non visibles en échographie. </li></ul>
    16. 16. Concernant le traitement médical <ul><li>Les collagénases  en injection dans la plaque : </li></ul><ul><li>une étude prospective de 25 patients ayant reçu en intra-plaque 10.000 unités de collagénases de clostridium 1 injection/s pendant 3 semaines puis le même traitement à 3 mois. Le suivi réalisé à 3, 6, et 9 mois montre une diminution significative de la taille de la plaque et de l'angulation. </li></ul>
    17. 17. Concernant le traitement médical (suite) <ul><li>Les effets secondaires ont concerné 72 % des patients avec douleur, œdème et ecchymose de la verge. Se pose la question des anticorps anti collagénases bactériens et donc de l’efficacité de ce type de traitement. </li></ul><ul><li>Aujourd’hui un laboratoire teste en phase 3 une collagénase recombinante humaine pour éviter cet écueil. </li></ul>
    18. 18. Concernant le traitement chirurgical <ul><ul><li>Traitement laser de la plaque et autogreffe cellulaire. </li></ul></ul><ul><li>  </li></ul>
    19. 19. Concernant le traitement chirurgical (suite) <ul><li>Permet de réséquer la plaque sans ouvrir les corps caverneux grâce à une vaporisation laser n'excédant pas 15 watts avec une diode de 980nm (Biolitec®), </li></ul>
    20. 20. Concernant le traitement chirurgical (suite) <ul><li>suivi de l’exérèse microchirurgicale des parties nécrosées </li></ul>
    21. 21. Concernant le traitement chirurgical (suite) <ul><li>La zone ainsi nettoyée est recouverte d’un patch autologue préparé à l’aide du sang du patient centrifugé à deux reprises pour obtenir un gel de sérum enrichi en plaquettes (PRP-Regenlab®). </li></ul>
    22. 22. Concernant le traitement chirurgical (suite ) <ul><li>Il s'agit de résultats préliminaires d'une étude prospective originale. Nous avons réalisé à ce jour 5 interventions avec un suivi maximum de 9 mois. A ce jour les résultats sont très satisfaisants. </li></ul>
    23. 23. Conclusions <ul><li>C’est une pathologique fréquente qui a un fort retentissement physique et psychologique sur nos patients. </li></ul><ul><li>La maladie de La Peyronie suscite à nouveau de l’intérêt avec une stimulation de tous les domaines de la recherche. </li></ul>
    24. 24. Merci

    ×