JEUX VIDÉO - MULTIMÉDIA / MUSIQUE ÉLECTRONIQUE / CINÉMA - TÉLÉVISION - ANIMATION

le magazine de la culture numérique no 8...
ELECTRONIKA
[PORTRAIT]

Serge Gauvin :
dans l’oeil du stratège...

Bien connu dans l’industrie des technologies de l’infor...
ELECTRONIKA

paysages, sports, etc. J’ai pris plusieurs cours de photo
lorsque j’étais au Cégep et à l’université. Bien qu...
ELECTRONIKA

46 .

<CONVERGENCE> no 84
ELECTRONIKA

Jessica

du sujet. C’est aussi très efficace lorsque la luminosité
est plus faible. Le trépied est très utile...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Convergence84sergegauvinphoto 131118224445-phpapp02

126 vues

Publié le

Entrevue de Serge Gauvin Photographe Magazine Convergence

Publié dans : Art & Photos, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
126
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Convergence84sergegauvinphoto 131118224445-phpapp02

  1. 1. JEUX VIDÉO - MULTIMÉDIA / MUSIQUE ÉLECTRONIQUE / CINÉMA - TÉLÉVISION - ANIMATION le magazine de la culture numérique no 84 présenté par Le Lien MULTIMÉDIA www.lienmultimedia.com Jeux vidéo Animation Batman : Arkham Origins Assassin’s Creed IV Black Flag Caroline Julien (CREO) Serge Gauvin François Mercier 4,95 $ No de convention : 40112422 de la Poste-publications - <CONVERGENCE> / Le Lien MULTIMÉDIA - 4841, rue Jeanne-Mance - Montréal (Québec) H2V 4J6
  2. 2. ELECTRONIKA [PORTRAIT] Serge Gauvin : dans l’oeil du stratège... Bien connu dans l’industrie des technologies de l’information et du multimédia, Serge Gauvin cumule plus de 20 ans d’expérience en commercialisation de produits, élaboration de plans marketing et de campagnes de communication commerciale. Il oeuvre ces temps-ci à titre de stratège marketing et Web chez Descary.net et de directeur du marketing chez Concepts logiques 4DI. Peu de gens le savent, mais cet expert en marketing des technologies est également passionné de photographie. Qu’est-ce qui t’a amené à la photographie? Serge Gauvin : J’ai commencé à faire de la photographie à l’âge de 16 ans (depuis un peu plus de 30 ans); la photographie m’a toujours attiré; la force des images et ce qu’elles racontent, la possibilité d’immortaliser des événements, des personnes, des paysages. À 17 ans, mon père m’a bâti une chambre noire à la maison où j’ai développé des centaines de photos (en noir et blanc). J’ai adoré développer mes photos, utiliser des filtres, modifier les temps d’exposition, faire des montages, etc. J’ai touché un peu à tout; portraits, 44 . <CONVERGENCE> no 84 Serge Gauvin
  3. 3. ELECTRONIKA paysages, sports, etc. J’ai pris plusieurs cours de photo lorsque j’étais au Cégep et à l’université. Bien que la photographie ne soit pas une carrière pour moi (je suis directeur et stratège marketing), ça demeure une grande passion avec laquelle je n’arrête pas d’apprendre, de découvrir et de m’améliorer. Comment définirais-tu ton style? Serge Gauvin : J’aime beaucoup la photographie minimaliste ; se concentrer sur un seul sujet pour provoquer une émotion et une réflexion. Le noir et blanc m’attire aussi beaucoup; ça permet de se concentrer encore une fois sur le sujet et sur l’émotion. parlent. J’essaie de faire ressortir un sujet fort. C’est une des raisons pour laquelle j’aime beaucoup le noir et blanc, qui permet de se concentrer sur le sujet. C’est aussi intéressant de jouer avec les avant-plans et les et arrière-plans pour mettre en valeur le sujet. regarderont également, ce qui est souvent le cas. Une bonne façon de voir si une photo suscite de l’intérêt, c’est de la diffuser sur Facebook; rapidement on verra si nos amis l’aime et la commente. Pour faire de belles photos, il faut être attentif à ce qu’on voit, avoir la bonne distance focale, trouver le bon angle, choisir la bonne heure (pour la luminosité), bien cadrer, utiliser la bonne profondeur de champ, le bon ISO. Quel équipement utilises-tu? (caméra, lentille, trépied, logiciels...) Comment trouves-tu tes sujets? Que recherches-tu à capturer dans tes images? Serge Gauvin : Les sujets arrivent tout seuls; je ne provoque rien, je ne cherche pas. Je part avec ma caméra et je marche en ville ou à la campagne et je trouve les sujets qui me frappent. Serge Gauvin : J’essaie de faire des photos qui suscitent des émotions et de la vie; des photos qui Je me dis que si le sujet et la photo me frappe, elle devrait faire la même chose pour les personnes qui la <CONVERGENCE> no 84 Serge Gauvin : J’ai pendant environ 30 ans utilisé des caméras argentiques. Je suis passé au numérique il y a environ un an; j’adore le numérique; on peux maintenant prendre autant de photos que l’on veut, les «développer» et modifier avec Lightroom et autres logiciels de traitement de photos, les publier sur le Web et les médias sociaux, etc. J’utilise un boitier Nikon D600 (full frame). J’utilise principalement deux lentilles Nikon; 24-70, 2.8 et 70-200, 2.8. Les grandes ouvertures permettent d’avoir une courte profondeur de champ et ainsi de figer le sujet en ayant un flou en avant et en arrière . 45
  4. 4. ELECTRONIKA 46 . <CONVERGENCE> no 84
  5. 5. ELECTRONIKA Jessica du sujet. C’est aussi très efficace lorsque la luminosité est plus faible. Le trépied est très utile en paysage et en photo de nuit; entre autre pour photographier des objets lumineux en mouvement ou fixes la nuit. Pour ce qui est des logiciels, j’utilise Adobe Lightroom. Le Lien : Est-ce que tu retouches beaucoup tes photos, si oui comment? Serge Gauvin : J’essaie de retoucher mes photos le moins possible. Si je les retouche, j’utilise Lightroom pour modifier les contrastes, les hautes lumières, les ombres, les noirs et blancs, etc. J’utilise à l’occasion la suite logiciel NIK Software; très utile entre autre pour transformer les photos couleurs en noir & blanc ainsi que pour faire du HDR. Je n’utilise pas Photoshop... s’il y a un fil de téléphone qui passe dans la photo, il restera dans la photo. Évidemment j’utilise le format RAW (NEF pour Nikon) ce format est beaucoup plus utile lorsqu’on traite ses photos avec Lightroom. Quels sont les éléments techniques qui définissent ton style? (éclairage, profondeur de champ, flou, angle...) Serge Gauvin : Je préfère de loin la lumière naturelle plutôt que les flash et les lampes studios. Je fais peu de photos en studio. Je trouve que la lumière naturelle (selon l’heure du jour) permet aux sujets de dégager différentes émotions; que ce soit une personne, un paysage, un bâtiment, etc. La profondeur de champ est un élément que j’utilise beaucoup. Je varie la profondeur de champ en fonction du sujet et de l’importance de l’isoler ou d’en faire un élément dans le décor. Petit point technique; les capteurs «Fullframe» sont beaucoup plus efficaces au niveau de la profondeur de champ. Les angles permettent aussi de donner du mouvement et du dynamisme aux photos. Pour ce qui est des flous, je les évite au maximum. Le Lien : Quels sont tes projets actuels et futurs? Serge Gauvin : Je veux voyager pour faire de la photo; un voyage est bien différent lorsqu’on le fait pour la <CONVERGENCE> no 84 photographie; on est plus attentif aux paysages, à la lumière, etc. Qu’est-ce que t’aurais envie de faire ? Serge Gauvin : Je ferai bientôt des séries de photos sportives et photos de rues. Bien sûr, c’est complètement différent au niveau du style mais ça représente bien des personnes dans l’action. J’essaierai de faire encore une fois des photos vivantes qui dégagent des émotions fortes. Vous pouvez voir plusieurs de mes photos sur le site www.500px.com/sgauvin Entrevue : Myriam Baril-Tessier Photos : Serge Gauvin www.sergegauvin.ca Les photos utilisées dans ce reportage sont exposées à la Station C : 5605, avenue de Gaspé, # 204 à Montréal. www.station-c.com. . 47

×