Présentation mémoire session 1 0927

4 930 vues

Publié le

Slides for Memoire session 1 ESC Clermont

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 930
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
111
Actions
Partages
0
Téléchargements
69
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Bonjour, A la fin de votre parcours à l’ESC / vous devrez / d’une certaine manière / rassembler / synthétiser /exploiter / les connaissances et compétences acquises tout au long de votre formation à travers un mémoire / que vous devrez ensuite défendre lors d’une soutenance. Afin de vous aider dans cette démarche / nous mettons à votre disposition des supports de cours, de communication et d’échange, en plus du suivi par votre directeur de mémoire. La présentation ci-contre / a pour but / d’exposer ce qui est attendu. Dans une première partie, Il vous est défini ce qu’est un mémoire; dans une seconde / ce qu’est une soutenance de mémoire. En conclusion quelques conseils vous sont prodigués.
  • Alors ! Qu’est-ce qu’un mémoire ? / Par définition / il s’agit d’un écrit /d’environ 50 pages sans les annexes/ exposant des faits, des idées, qui permettent de répondre à une question précise / et que l’on veut porter à la connaissance de quelqu’un. Ce document suit des règles de structuration / ( émanant des normes ISO et AFNOR) / qui vous seront exposés dans les cours suivants.
  • Pour ce qui est des objectifs du mémoire, Il est question, avant toute chose, de vous confronter à une réalité du monde de l’entreprise. Il s’agit pour vous d’une mise en situation de réflexion face à un problème de gestion. De développer vos connaissances méthodologiques, de développer votre capacité d’analyse et de synthèse. C’est un exercice qui demande d’utiliser les connaissances acquises tant à l’école que lors de vos expériences en entreprises. Votre travail doit aboutir à l’enrichissement des savoirs, du votre et de la communauté académique et permettre l’amélioration des pratiques.
  • La première chose que vous devez avoir à l’esprit est que c’est votre vécu en entreprise qui alimente votre réflexion. Votre mémoire doit se décliner en plusieurs phases : La première phase consiste en l’identification du problème. Lors de vos stages ou activités en entreprise, vous avez certainement été confronté à certains problèmes marketing, stratégique, de ressource humaine, etc … sans que vous puissiez y répondre de façon satisfaisante. Le mémoire est justement l’occasion de prendre du recul sur ces problèmes et de réfléchir à la manière d’y répondre. La seconde phase consiste à s’interroger sur la nature du problème. Est-ce un problème qui peut se retrouver dans d’autres entreprises ? Des entreprises du même secteur (par exemple agroalimentaire), de la même taille (par exemple, PME), de même type (de distribution, de production ?). Si c’est le cas, il est intéressant de l’étudier. La troisième phase consiste à développer l’analyse, c’est-à-dire en la manière de répondre au problème révélé. Ceci sera abordé dans les cours suivant. Enfin, dans une dernière partie, il s’agit de discuter des résultats de l’étude mené afin de révéler la manière d’améliorer les processus de l’entreprise.
  • Votre mémoire devra être soutenu face à un jury composé de votre directeur de mémoire et d’une personne spécialiste du domaine visé. Cela peut-être une personne qui vous a tutoré en entreprise. Cette soutenance vise a présenter trois points essentiels : L’objectif de votre étude ayant conduit à la du mémoire La manière de procéder pour répondre au problème posé Et les résultats obtenus et les recommandations qui en découlent. L’objectif est en fait le problème de gestion sur lequel repose votre mémoire. Il est d’ailleurs recommandé d’expliquer en quoi le problème nécessite une étude approfondie. Il vous faut ensuite présenter la méthodologie d’étude utiliser pour répondre au problème. Cette partie est essentielle car c’est elle qui crédibilisera les résultats obtenus. Enfin, vous présenterez de façon synthétique vos principaux résultats et vos propositions d’amélioration, vos conseils aux entreprises concernées par le problème.
  • Cette soutenance doit être synthétique, et ne doit pas excéder 20 minutes de présentation. Il faut laisser du temps à la discussion avec le jury. Aussi, une soutenance se prépare, car ce n’est pas une récitation intégrale du mémoire et possède sa propre construction. Il est d’ailleurs recommandé de faire une pré-soutenance devant quelques personnes afin d’avoir des avis extérieurs et s’assurer qu’on est bien claire et compréhensible.
  • Ainsi, tant pour votre mémoire que pour votre soutenance, soyez vigilent sur certaines choses. D’une part soyez curieux ! Dès que vous avez votre sujet, fouillez sur internet, visionnez des émissions télévisuelles sur le sujet (s’il en existe), faite une recherche d’articles journalistes sur la base documentaire Delphe. Tout cela pour bien visualiser le problème ou le sujet d’intérêt. Ensuite, il vous est demandé de faire une revue de la littérature. Pour cela, lisez tout ce que vous trouvez sur le sujet. Portez votre attention essentiellement sur des articles ou ouvrage d’universitaire. Pour les articles vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans la base documentaire EBSCO et pour les ouvrages au CDI de l’école. Au fur et à mesure de l’avancement de votre travail, notez tout ce que vous trouvez sur le sujet ainsi que vos réflexions, analyses sur un journal de bord. Vous pouvez avoir un journal en ligne en allant sur paper.li. Il vous faudra ensuite classer l’ensemble des éléments afin de ne rien oublier ou de mettre des choses qui ne sont pas nécessaire. Enfin et surtout écrivez par vous-même. Plus vous écrirez et plus cela sera facile d’écrire. Mais n’oubliez pas la citation de Baudelaire. : il faut avoir beaucoup pensé pour pouvoir écrire. Ce qui signifie qu’avant de passer à l’écriture ayez dans votre esprit tout ce que vous voulez écrire.
  • Pour vous aider dans ce travail, il vous est recommandé très fortement de vous munir de l’ouvrage de Gavard-Perret et compagnie. Tout au long de ce cours sur le mémoire, il sera fait référence à cet ouvrage fin de compléter vos connaissances. Maintenant, pour aller plus loin, vous pouvez également lire les ouvrage de Fragnière, Lièvre ou schon. En particulier pour ceux qui aurai l’envi de poursuivre en thèse après leur Master. Dans la prochaine leçon nous nous poserons la question si la gestion est une science naturelle ou artificielle. Je vous remercie pour votre attention.
  • Présentation mémoire session 1 0927

    1. 1. <ul><li>PROGRAMME GRANDE ECOLE – GROUPE ESC CLERMONT </li></ul><ul><li>PRÉSENTATION </li></ul>Le mémoire de fin d’études Réalisé par P. Piré-Lechalard avec la participation de S. Guzek et M. Lecoutre
    2. 2. Qu’est-ce qu’un mémoire ? <ul><li>  Écrit où sont exposés les faits et les idées qu'on veut porter à la connaissance de quelqu'un. </li></ul><ul><li>  Exposé complet d'une question, d'un sujet, rédigé en vue d'un examen, d'une communication dans une société savante. </li></ul><ul><ul><ul><li>http://www.larousse.fr/encyclopedie/nom-commun-nom/m%C3%A9moire/69225 </li></ul></ul></ul><ul><li>Environ 50 pages hors annexes </li></ul>
    3. 3. Objectifs d’un mémoire Inspiré de Schön <ul><li>Analyser et évaluer ses actes en permanence en se référant à son répertoire de savoirs professionnels et académiques ; </li></ul><ul><li>Enrichir ce même répertoire de savoirs ; </li></ul><ul><li>Améliorer sa pratique et/ou celles des entreprise. </li></ul>
    4. 4. Principes généraux du mémoire <ul><li>Partir d’un problème identifié dans une entreprise d’accueil lors de vos précédents stages </li></ul><ul><li>Monter en généralité : en quoi cela concerne des entreprises similaires, de même type, du même secteur, de même taille… </li></ul><ul><li>Développer l’analyse (cf. cours suivants) </li></ul><ul><li>Discuter de la manière pour améliorer les processus analysés dans ce type d’entreprises </li></ul><ul><li>Entreprise = terrain d’observation pour alimenter la réflexion </li></ul>
    5. 5. La soutenance <ul><li>Action de soutenir une thèse, un mémoire. </li></ul><ul><li>Argumentation type en trois points : </li></ul><ul><ul><li>De quoi on parle, mon objectif : le problème identifié, la pratique à améliorer, sa pertinence </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment je m’y suis pris : mes principaux points d’analyse et d’argumentation </li></ul></ul><ul><ul><li>Ce à quoi j’arrive : conclusion, propositions de nouvelle façon de faire, d’amélioration… </li></ul></ul>
    6. 6. La soutenance: organisation <ul><li>Format : 15-20 mn de présentation (MAXIMUM) 30 mn de questions/discussion </li></ul><ul><li>Prévoir un temps pour sa préparation (pré-soutenance) </li></ul><ul><li>C’est un travail spécifique, différent de la construction du mémoire </li></ul><ul><li>Ce n’est jamais une récitation intégrale du mémoire </li></ul><ul><li>Pas de digression inutile, aller droit au but </li></ul><ul><li>Gardez des éléments pour la discussion </li></ul>
    7. 7. Conseils pour la route <ul><li>Regardez autour de vous, soyez curieux ! </li></ul><ul><li>Lire tout ce que vous trouvez sur le sujet pendant un temps défini ( 4 à 5 mois par exemple). </li></ul><ul><li>Un carnet ou un journal de bord, toujours avec soi : le capteur d’idées. </li></ul><ul><li>Un « classeur » pour organiser le travail. </li></ul><ul><li>Ecrire par soi-même. </li></ul><ul><li>«  Il faut avoir beaucoup pensé pour pouvoir écrire  » (Charles Baudelaire) </li></ul>
    8. 8. Quelques sources bibliographiques <ul><li>Fragnière J-P., 2001, Comment réussir un mémoire?, Dunod, 128 p., 3 ème édition. </li></ul><ul><li>Lièvre P. (dir), 2006, Manuel d’initiation à la recherche en travail social. Construire un mémoire professionnel , Ed° ENSP, 2 nde édition. </li></ul><ul><li>Gavard-Perret M-L, D. Gotteland, C. Haon, A. Jolibert (2008), Methodologie de la recherche : Réussir son mémoire ou sa thèse en sciences de gestion , Pearson Education. </li></ul><ul><li>Schön D., 1994 (1983, 1987), Le praticien réflexif , Ed° Logiques. </li></ul>

    ×