André St-PierreDirecteur GénéralInno-VÉLes Consortiums d’innovation et de recherchewww.consortiumsinnovation.org
BESOINS EXPRIMÉS PAR L’INDUSTRIE• De mettre en contact les industriels avec les chercheurs et les centres de recherchepubl...
Supporter le développement et le financement de projets collaboratifs derecherche précompétitive (TRL 2-6) et la formation...
OBJECTIFS• Stimuler le développement et l’identification de projets précompétitifs derecherche;• Rassembler et mettre en c...
• Adéquation entre les objectifs du programme de recherche du regroupementsectoriel et les objectifs du projet présenté;• ...
• Le regroupement sectoriel peut être composé d’entreprises canadiennes dans lamesure où celles-ci sont membres.• Une entr...
EXEMPLE DE FINANCEMENTValeur du mandat de recherche : 100,000$Apport des industriels min. en $: 30,000$ (*)Financement con...
APPELS À PROJETSPar exemple; Clinique idéation, Forum scientifique où les entreprises font part deleurs défis technologiqu...
Les partenariats de R-D entreprise/université/centre de recherche :• Un élément de solution fort porteur pour accroître la...
FACTEUR DE SUCCÈS ET PIÈGES À ÉVITER• Contacter un représentant du regroupement tôt dans lélaboration de projet;• Traiteme...
CINQ (innovation numérique), www.lecinq.orgMadeleine Jean, mjean@lecinq.comCONTACTSCQDM (Biopharmaceutique), www.cqdm.orgD...
CONTACTS (suite)Inno-VÉ (Véhicule Électrique), www.inno-ve.caAndré St-Pierre, astpierre@inno-ve.caMEDTEQ ( Technologies mé...
Proverbe africainSeul on va plus vite mais…ensemble on va plus loin.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’innovation c’est payant 2013 | Consortium Inno-VÉ

486 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
486
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’innovation c’est payant 2013 | Consortium Inno-VÉ

  1. 1. André St-PierreDirecteur GénéralInno-VÉLes Consortiums d’innovation et de recherchewww.consortiumsinnovation.org
  2. 2. BESOINS EXPRIMÉS PAR L’INDUSTRIE• De mettre en contact les industriels avec les chercheurs et les centres de recherchepublics spécialisés dans le domaine;• De supporter financièrement et de manière efficace la réalisation des travaux derecherche et d’innovation;• D’arrimer la formation avec la réalité industrielle;• D’obtenir de la main d’oeuvre qualifiée.Les Consortiums répondent à ces besoins
  3. 3. Supporter le développement et le financement de projets collaboratifs derecherche précompétitive (TRL 2-6) et la formation de personnel hautementqualifié en lien avec les différentes filières.MISSION
  4. 4. OBJECTIFS• Stimuler le développement et l’identification de projets précompétitifs derecherche;• Rassembler et mettre en commun les ressources et expertises présentes dansl’industrie et les établissements de recherche afin de former des partenariatspermettant le développement d’innovations technologiques;• Participer au financement de projets de recherche afin d’accroitre nosavantages concurrentiels et le développement de l’industrie québécoise• Transférer des technologies, des compétences et des connaissances du milieuacadémique et de la recherche dans l’industrie afin d’améliorer lepositionnement concurrentiel des entreprises participantes;• Favoriser la formation de personnel hautement qualifié.
  5. 5. • Adéquation entre les objectifs du programme de recherche du regroupementsectoriel et les objectifs du projet présenté;• Nature des partenaires impliqués dans le projet de recherche;• minimum de 2 entreprises• minimum d’une entité de recherche public ou de transfert: université centre de recherche public centre de technologie avancée (CTA) centre collégial de transfert technologique (CCTT).• Participation financière des partenaires industriels ( 30% $) ;Note: Certains critères à valider selon les consortiumsEXEMPLE DE CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROJETS DE RECHERCHE
  6. 6. • Le regroupement sectoriel peut être composé d’entreprises canadiennes dans lamesure où celles-ci sont membres.• Une entreprise québécoise doit faire partie du projet à financer.PROJET AVEC PARTENAIRE CANADIEN• Le regroupement sectoriel peut être composé de membres étrangers dans lamesure où ceux-ci contribuent de la même façon que les membres québécois.• La contribution financière de celui-ci à un projet ne sera pas apparié.• Un industriel québécois doit faire partie du projet.PROJET AVEC PARTENAIRE ÉTRANGER
  7. 7. EXEMPLE DE FINANCEMENTValeur du mandat de recherche : 100,000$Apport des industriels min. en $: 30,000$ (*)Financement consortium: 40,000$ (max.)Financement complémentaire (total: 70% max): 30,000$Autres frais ( ex.: gestion, ouverture de dossier)(*) L’apport des industriels en $ et en nature peuvent également faire l’objetde crédits RS&DE et de levier pour le financement complémentaire
  8. 8. APPELS À PROJETSPar exemple; Clinique idéation, Forum scientifique où les entreprises font part deleurs défis technologiques, des problématiques, etcAppel à projets en continu, date fixeNous vous invitons à consulter les site web des consortiums afin deconnaitre les différents processus, les différents mécanismes.
  9. 9. Les partenariats de R-D entreprise/université/centre de recherche :• Un élément de solution fort porteur pour accroître la capacité d’innovation desentreprises de toute taille (Grande, PME…);• Accélère le cycle de Recherche et développement;• Forme du personnel hautement qualifié dont les entreprises ont un besoinurgent;• Assure une meilleure adéquation entre leurs besoins et les compétencesuniversitaires;• Accroît le rendement des investissements publics en R-D.
  10. 10. FACTEUR DE SUCCÈS ET PIÈGES À ÉVITER• Contacter un représentant du regroupement tôt dans lélaboration de projet;• Traitement de la P.I le plus tôt possible;• Communications efficaces;• Financement simple (éviter multi financement);• L’implication des entreprises dans le projet;• La collaboration réelle entre les partenaires et la complémentarité;• Projets basés sur des besoins industriels;• Bonne dynamique entre le leader industriel et le leader académique du projet;• Stratégie de gestion de projet qui inclut un suivi régulier de l’avancement du projet;• Maintenir les mêmes ressources (Changement de ressources);• Retrait d’un partenaire industriel important;• Compréhension différente des attentes (au niveau des livrables par exemple).
  11. 11. CINQ (innovation numérique), www.lecinq.orgMadeleine Jean, mjean@lecinq.comCONTACTSCQDM (Biopharmaceutique), www.cqdm.orgDiane Gosselin, dgosselin@cqdm.orgCRIAQ (Aérospatiale) www.criaq.aeroCédric Prince, cedric.prince@criaq.aeroCIP (innovation polymères) www.innovationpolymeres.caCristina Marques, cristina.marques@innovationpolymeres.ca
  12. 12. CONTACTS (suite)Inno-VÉ (Véhicule Électrique), www.inno-ve.caAndré St-Pierre, astpierre@inno-ve.caMEDTEQ ( Technologies médicales), www.medec.orgChristianne Barette, christianne.barette@medteq.caPrompt (Technologies de l’information et communications)www.promptinc.org, Francois Borrelli, fborrelli@promptinc.orgCRIBIQ (Bioprocédés), www.cribiq.qc.caMohammed Benyagoub, mohammed.benyagoubcribiq.qc.ca
  13. 13. Proverbe africainSeul on va plus vite mais…ensemble on va plus loin.

×