1
Installation nocturne
Collectif Arts Mobiles
Lycée des Métiers Jacques de Flesselles
Du 5 au 8 décembre 2015
Cour du Lyc...
2
Sommaire
Démarche..................................3
Lycée...........................................4
Eco-responsabilit...
3
Le Collectif Arts Mobiles et le Lycée Jacques de Flesselles
collaborent depuis 2009 pour réaliser des installations noct...
4
Lycéens, professeurs et personnels du Lycée
La participation des élèves et des « adultes » aux
installations est libre :...
5
Recyclage et éco-responsabilité
Comme toujours, le recyclage et ré-utilisation d’éléments et matériaux issus du
Lycée ou...
6
Equipe
Direction artistique : Collectif Arts Mobiles
Olivier Defaÿsse, Eric Fassa, Lorraine Jung
Equipe pédagogique : Ly...
7
Balloons est une scénographie inspirée des expériences de vol de ballons à air
chaud, commandées par Jacques de Flessell...
8
En préambule, on découvre un court-métrage en noir et blanc, muet, de 5’48’’environ.
Reportage décalé et humoristique da...
9
Le Porche : enseigne
L’enseigne «BALLOONS» est entièrement réalisée en matériaux recyclés : tableaux verts, ampoules rou...
10
Principe :
Le système est inspiré du fonctionnement d’un téléphérique : un câble porteur est
ancré au sol et sur le hau...
11
La course de Montgolfières occupe l’espace central de la cour.
12
Jardin de Montgolfières
Face à la course de Montgolfières, dans le jardin au fond de la cour sont plantés 50 ballons an...
13
videoprojecteur
petite MG - maquette
ciel en mouvement
ombre projetée
((
((
Principe :
La maquette de Montgolfière est ...
14
Fond de la cour
Vers la course de
Montgolfières
Vers le jardin de
Montgolfières
Espace détente
Buvette
Ombre chinoise
15
Théâtre musical
Couleur Prévert Théâtre musical en Noir et Blanc, poèmes de Jacques Prévert - 2001/9
J’aime ta lettre P...
16
Annexe : report du projet en 2016 suite à l’annulation de la Fête
Compte-rendu des réalisations au 30 novembre
Enseigne...
17
Court-métrage
« L’incroyable et fabuleuse histoire du Lycée Jacques de Flesselles »
Le principe est de présenter le Lyc...
18
Jardin de Montgolfières
Une première recherche est menée pour la fabrication et l’installation de véritables ballons
à ...
19
Course de Montgolfières
Avant la construction, un temps d’étude est nécessaire pour mettre au point et
tester le systèm...
20
Perspectives pour 2016
L’achèvement et l’amélioration des réalisations peut s’étaler de janvier à mai, puis de fin
sept...
21
Affiches
Dessin : Brigitte Galin
22
Collectif
Arts Mobiles
Maison Ahmadou Kourouma - 36 cours Général Giraud - 69001 Lyon - arts-mobiles@wanadoo.fr - www.c...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

balloonspressemail2

212 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
212
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

balloonspressemail2

  1. 1. 1 Installation nocturne Collectif Arts Mobiles Lycée des Métiers Jacques de Flesselles Du 5 au 8 décembre 2015 Cour du Lycée, 18h04 à 0h12 Fête des Lumières Collectif Arts Mobiles - Maison Ahmadou Kourouma - 36 cours général Giraud - 69001 Lyon - arts-mobiles@wanadoo.fr - www.collectif-arts-mobiles.fr Avec le concours de Culture-Time, plateforme de mécénat participatif Reporté à décembre 2016
  2. 2. 2 Sommaire Démarche..................................3 Lycée...........................................4 Eco-responsabilité....................5 Equipe, mécénat......................6 Installations................................7 Le Porche.................................8 et 9 La Course...............................10 et 11 Le Jardin....................................12 Ombre portée.......................13 et 14 Collectif Arts Mobiles..............15 Annexe - annulation et report en 2016 : Compte-rendu des réalisations fin novembre 15 Enseigne.....................................16 Court-métrage..........................17 Jardin...........................................18 Course.........................................19 Perspectives...............................20 Affiches.......................................21
  3. 3. 3 Le Collectif Arts Mobiles et le Lycée Jacques de Flesselles collaborent depuis 2009 pour réaliser des installations nocturnes présentées pendant La Fête des Lumières, au Lycée et dans d’autres lieux du Premier Arrondissement de Lyon. Au fil des expériences, le partenariat se consolide et s’améliore. Professeur(e)s, artistes, lycéennes et lycéens travaillent ensemble sur tout le processus de création : conception, écriture, montage, installation, accueil du public. Ce projet occupe une place prépondérente dans la vie du Lycée. Aujourd’hui, la préparation de la Fête des Lumières occupe les équipes de janvier à décembre. Les lycéens ont ainsi un temps suffisant pour s’affirmer dans leur parcours de création, faire des recherches documentaires, tenter des expériences, trouver des solutions. Par exemple, pendant l’année scolaire 13/14, plusieurs visites commentées au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne ont été effectuées. L’apport pédagogique et artistique est loin d’être négligeable dans le parcours des élèves. Cette activité, inscrite dans un projet professionnel, leur permet de confronter des savoirs étudiés en cours avec une réalité de terrain, tout en stimulant leur créativité. Le soutien de la Ville de Lyon permet de présenter les installations dans le cadre de la Fête des Lumières, événement international qui attire chaque année entre deux et quatre millions de visiteurs dans la ville (selon différentes sources). En 2015, le Le Lycée Jacques de Flesselles a cinquante ans ! Cet anniversaire est l’occasion de décliner une série d’actions au sein de l’établissement, fédérant personnels et élèves. A l’automne, plusieurs événements sont organisés à l’attention des gens du quartier pour faire se rencontrer habitants, lycéens, professeurs : présentations des formations, repas partagés, vide-grenier... La Fête des Lumières sera le moment phare de cette commémoration. Nous imaginons une scénographie dans la cour du Lycée, clin d’œil à l’homme qui lui a donné son nom : Jacques de Flesselles. Ce dernier, intendant de Lyon de 1768 à 1784, commande aux Frères Montgolfier un ballon, modestement baptisé «Le Flesselles», qui s’éleve dans les airs avec sept personnes à son bord le 19 janvier 1784. Détail amusant : quelque temps avant ce vol habité, un ballon rouge fût lâché au dessus de la ville la nuit du 18 novembre 1783, équipé de feux d’artifices ! Prémisce involontaire à la Fête des Lumières du XXIe siècle... Démarche
  4. 4. 4 Lycéens, professeurs et personnels du Lycée La participation des élèves et des « adultes » aux installations est libre : chacun choisit de rejoindre ou diriger un groupe de recherche. C’est l’occasion d’échanger, de rencontrer des camarades sur un mode autre, de réaliser une part d’une œuvre collective. Ainsi les élèves de toutes sections et de toutes classes ont la possibilité de travailler avec les artistes du Collectif et des professeurs différents. Réalisation du balisage, Rémi Brahmi et Rahim.Ghani Bakay Fofana et Elsa Chaize : Essai de costumes de carmélites avant le tournage du court-métrage sur l’histoire du Lycée. Réalsiation de maquettes autour de Lorraine Jung Antoine Jamot : mise au point d’un système de temporisation électrique.
  5. 5. 5 Recyclage et éco-responsabilité Comme toujours, le recyclage et ré-utilisation d’éléments et matériaux issus du Lycée ou d’ailleurs est une composante essentielle du projet. Concrètement, cette démarche se décline sous plusieurs aspects : - ré-utilisation de matériaux ayant déjà servi dans un précédent projet. Par exemple, le «Jardin de ballons» sera éclairé par des rubans de LEDs utilisés en 2014 pour Magical Mystery Mirrors. - recherche dans les magasins du Lycée : beaucoup de matériaux utilisés pour les cours ou l’entretien du bâtiment sont stockés pour être ré-utilisés ou recyclés en déchetterie. C’est la cas de consommables tels les câbles et composants électriques, chutes de ferrailles, bois et autres matières, mais aussi meubles et objets que l’on se plaît à détourner. - recherche en dehors du Lycée, chez les membres de l’équipe ou ailleurs. Ainsi on a trouvé dans une casse automobile des moteurs d’essuie-glace qui permettront de mettre en mouvement des ballons. Au delà de son caractère éco-responsable, ce processus permet de développer la créativité. Par exemple, l’enseigne «Balloons» est fabriquée à l’aide de morceaux d’anciens tableaux verts de salle de classe pour son support, et d’ampoules rondes de guirlandes lumineuses (aujourd’hui obsolètes). L’objet ainsi créé raconte à la fois l’histoire du lieu tout en évoquant une ambiance lumineuse de fête foraine. Enfin, chaque fois que c’est possible, les sources lumineuses utilisées sont de faible consommation (LED, etc). Balloons a été sélectionnée pour participer au Trophée Recylum 2015, qui récompense une œuvre éco-responsable dans la Fête des Lumières. http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/fr/page/le-trophee-recylum
  6. 6. 6 Equipe Direction artistique : Collectif Arts Mobiles Olivier Defaÿsse, Eric Fassa, Lorraine Jung Equipe pédagogique : Lycée des Métiers Jacques de Flesselles Proviseur : Thierry Braillon - Proviseur adjoint : Eric Gros Chef des travaux : Armand Urvoy Professeurs : Elsa Chaize, Anne Combey, Sofiane Chaour, Mourad Fadel, Yan Massot-Pellet, Barbara Matray, Sylvie Sastre... Magasinier : Alain Regard Documentaliste : Catherine Watrin Gestionnaire : Valérie Bruyère Soutien technique : Martial Ramage Lycéennes et lycéens : Kamilia Afes, Alexandre Argivier, Aurélien Banet, Rémi Brahmi, Emilie Calaive, Alicia Carneiro, Grâce Chekera, Bakay Fofana, Rahim Ghani, Antoine Jamot, Antony Lamache, Younès Mahieddine, Jessy Marchais, Erwan Pupier, Amandine Simon, Willy Svongchan... Calendrier Janvier à juin : réunions de préparation entre artistes et personnels du Lycée. Avril à juin : tempêtes de cerveau, écriture de l’installation. Premières maquettes et essais. Septembre à novembre : construction, essais. 3 décembre : générale technique 4 décembre : générale et cocktail à l’attention des familles, des partenaires du Lycée et des mécènes. 5 au 8 : accueil public de 18h à minuit. Remerciements à Brigitte Galin pour l’affiche BALLOONS. Mécénat participatif Le mécénat participatif permet au grand public de soutenir collectivement sur Internet un projet qui le concerne et qui l’attire. Il vient en complément des financements publics obtenus : Ville de Lyon, Lycée. Les contreparties proposées aux donateurs font d’eux des témoins et des acteurs à part entière du projet : invitation à la soirée d’ouverture, vin chaud offert, album photo des installations... De plus, ces contreparties uniques sont accompagnées d’un avantage fiscal de 66% prévu par la loi sur le mécénat au bénéfice des particuliers ! Balloons est présent sur www.culture-time.com Le blog en bas de la page montre le projet en train de se réaliser. L’équipe de Balloons remercie chaleureusement les premiers mécènes : Anne-Marie Faure, Armand Urvoy, Carole Carrière, Christophe Jaillet, Claire-Emilie Lecocq, Dominique Henry-Bodenes, Elodie Berton, Enzo Fassa, Félix Schoirfer, Francoise Mangin, Irene Defaÿsse, Jean-Paul Renaudot, Letitia Escudero, Malika Bengorine, Najet Mas, Pia Sanchez, Renée et René Galin, Sylvie Sastre, Valérie Bruyère, Vanina Chaize, Véronique Marcadé, Violaine Fenestre. Sitographie : www.collectif-arts-mobiles.fr/creation/balloons www.facebook.com/CollectifArtsMobiles www.culture-time.com/projet/envolons-nous-en-lumiere www.lyc-flesselles.org www.fetedeslumieres.lyon.fr
  7. 7. 7 Balloons est une scénographie inspirée des expériences de vol de ballons à air chaud, commandées par Jacques de Flesselles aux Frères Montgolfier en 1784. Dans la cour du Lycée, plusieurs installations ludiques mettent en mouvement des ballons, dont la forme évoque les célèbres montgolfières. Course de Montgolfières 3 ballons lumineux d’environ 1,8m de diamètre sont accrochés à un cable tendu entre le toit de la façade principale et le milieu de la cour du lycée. Un système de treuil relié à une bicyclette permet à trois concurrents de faire monter chacun un ballon le long du cable. Jardin de Ballons 50 ballons symbolisant le cinquantenaire du Lycée, gonflés à l’hélium, sont plantés dans le jardin. Ils semblent pousser là, animés d’une vie propre, bercés par le vent (et par un habile et discret et système de mise en mouvement). Ombre chinoise de Montgolfière Une maquette de Montgolfière mobile est placée devant un video-projecteur. Son ombre portée se découpe sur une projection vidéo de ciel en mouvement. (vidéo accélérée «time-lapse»). Mise en lumière du site et accueil du public L’entrée du Lycée est mis en lumière, pour un bon repérage du site depuis la rue : l’enseigne Balloons en lettre lumineuses est placée dans le porche baigné de lumière bleue. Sous le porche est diffusé contre le mur un court-métrage sur l’histoire du lycée, son actualité et la scénographie à découvrir. Dans la cour, un balisage au sol, signalétique éclairée par des lumignons, indique au public un sens de visite des différentes installations. Un espace détente, comptoir, tables et chaises abrités d’une bâche, offre aux visiteurs un temps de convivialité. Les artistes du Collectif, l’équipe du Lycée, et bien sûr les élèves sont présents pour accueillir le public, expliquer la démarche, présenter chaque installation, animer la course de Montgolfières. Installations La signalétique est réalisée avec un plateau posé au sol surmonté d’un panneau indicateur. Sur le plateau sont disposés des lumignons qui éclairent le panneau. La hauteur du panneau est d’environ 54,89cm. Cette signalétique est placée dans tout l’espace, depuis l’entrée jusqu’au fond de la cour.
  8. 8. 8 En préambule, on découvre un court-métrage en noir et blanc, muet, de 5’48’’environ. Reportage décalé et humoristique dans lequel les lycéens racontent à leur manière l’histoire de l’établissement, depuis les carmélites du 17e siècle jusqu’à aujourd’hui. On découvrira notamment qui était Jacques de Flesselles, l’effondrement du toit en 1957, l’arrivée des filles en 1967, etc. Le film est projeté en continu sous le porche, comme une introduction aux installations de la cour. Avec les lycéennes et lycéens : Kamilia Afes, Emilie Calaive, Alicia Carneiro, Grâce Chekera, Bakay Fofana, Antony Lamache, Younès Mahieddine, Amandine Simon, Willy Svongchan. Et la collaboration active de Thierry Braillon, Elsa Chaize, Emmanuel Charles, Barbara Matray, Alain Regard, Nadia Serandi. Mise en scène : Olivier Defaÿsse. Le Porche : court-métrage
  9. 9. 9 Le Porche : enseigne L’enseigne «BALLOONS» est entièrement réalisée en matériaux recyclés : tableaux verts, ampoules rouges à filament, douilles et cablage ont été récupérés dans la cave du lycée et sur d’anciennes guirlandes électriques.
  10. 10. 10 Principe : Le système est inspiré du fonctionnement d’un téléphérique : un câble porteur est ancré au sol et sur le haut de la façade principale du Lycée. La Montgolfière est suspendue par un chariot sur le câble porteur, et se déplace le long de celui-ci grâce à un cable tracteur. Ce dernier est relié à une bicyclette par un système de poulies. Le câble est mis en mouvement par les visiteurs-pédaleurs. Trois Montgolfières : Elles sont composées d’une armature de 1,8m de diamètre. A l’intérieur sont placés des ballons de latex colorés. Dans la nacelle une source lumineuse orientée vers l’intérieur de l’enveloppe représente le brûleur. La batterie qui l’alimente assure un contrepoids, qui compense les éventuelles rafales de vent et renforce la verticalité de l’ensemble. Trois pédaliers : Ils sont fabriqués à partir de cadres de bicyclettes recyclés et customisés (3 tailles), accessibles au public, au pied du câble. A tour de rôle, des concurrents prennent place aux commandes et pédalent pour faire monter leur Montgolfière le plus vite possible jusqu’au toit du Lycée ! Le phare du vélo, relié à une dynamo, éclaire le ballon en mouvement. A. Câble porteur B. Câble tracteur C. Batterie / contrepoids D. Source lumineuse dans nacelle E. Ballons d’hélium à l’intérieur de l’enveloppe (pointillés rouges) F. Phare du vélo + dynamo A B D E Vers le haut de la façade Vers le bas de la cour Espace central : Course de Montgolfières F
  11. 11. 11 La course de Montgolfières occupe l’espace central de la cour.
  12. 12. 12 Jardin de Montgolfières Face à la course de Montgolfières, dans le jardin au fond de la cour sont plantés 50 ballons animés.
  13. 13. 13 videoprojecteur petite MG - maquette ciel en mouvement ombre projetée (( (( Principe : La maquette de Montgolfière est placée sur un support mobile, animé par une machinerie, qui la fait bouger devant le faisceau du vidéo-projecteur. Ainsi l’ombre apparaît, se déplace sur le ciel en mouvement et disparaît... Magique ! L’image est projetée sur une toile accrochée au le mur du réfectoire, au fond de la cour. Ombre chinoise
  14. 14. 14 Fond de la cour Vers la course de Montgolfières Vers le jardin de Montgolfières Espace détente Buvette Ombre chinoise
  15. 15. 15 Théâtre musical Couleur Prévert Théâtre musical en Noir et Blanc, poèmes de Jacques Prévert - 2001/9 J’aime ta lettre Poèmes de Léopold Sédar Senghor - 2006 Ah ! Si j’avais un franc cinquante Nouvelles de Boris Vian - 2008/9 La Ménagerie Apprivoisée Théâtre Musical et Animal, poèmes de Jacques Roubaud - en chantier Temps de chien adaptation du roman de Patrice Nganang - en chantier ... Scénographies / Musique in situ / Installations Poèmes Lumineux installation de poèmes dans la ville, expo à la Mairie du 1er Echos scénographie miroir entre Lycée et Jardin, Fête des Lumières 10 Murmures scénographie au Jardin, FDL 11 Psychedelic Garden création d’une dreamachine monumentale, FDL 12 Magical Mystery Mirrors, FDL 14 Collectif Arts Mobiles Eric FassaLorraine JungOlivier Defaÿsse Pour en savoir plus, à voir et à écouter : Balloons http://www.collectif-arts-mobiles.fr/creation/balloons Psychedelic Garden, Suite Quadriphonique pour Dreamachine https://vimeo.com/album/2531314 Magical Mystery Mirrors https://vimeo.com/album/3154393 La Ménagerie Apprivoisée https://vimeo.com/album/2534267 et https://soundcloud.com/collectif-arts-mobiles/sets Composé et dirigé collégialement par des artistes du spectacle vivant, issus de la musique et du théâtre, le Collectif Arts Mobiles mène une recherche transdisciplinaire vers un art nomade. Ce nomadisme se traduit par une appropriation singulière d’espaces de jeux, dans lesquels installations et représentations interrogent sans cesse la place du spectateur. Nomadisme qui implique tout autant une hétérogénéité des matériaux utilisés, croisant poésie, musique, objets et corps en mouvement, dans des créations nécessairement hybrides. Mise en scène : Olivier Defaÿsse, Composition Musicale : Guilhem Lacroux, Raphaël Poly , Scénographie : Eric Fassa, Costumes : Lorraine Jung, Pierre-Yves Loup-Forest, Graphisme : Emmanuel Besson, Administration : Emmanuelle Moreau (GES), Interprètes : Catherine Bernardini, Robbas Biassi-Biassi, Laetitia Cattier, Olivier Defaÿsse, Isabelle Deproit, Guilhem Lacroux, Charlotte Naït, Raphaël Poly. Balloons : l’équipe Le Collectif Arts Mobiles est subventionné par la Ville de Lyon dans le cadre de la Fête des Lumières depuis 2011. Il est soutenu par la Mairie du Premier Arrondissement et accueilli à la MAK (Maison Ahmadou Kourouma), Jardin des Chartereux, Lyon 1er. Administration : GES (Groupement d’Employeurs Spectacle), Lyon 1er.
  16. 16. 16 Annexe : report du projet en 2016 suite à l’annulation de la Fête Compte-rendu des réalisations au 30 novembre Enseigne Balloons Elle est composée de deux tableaux à craie récupérés dans la cave du Lycée et d’anciennes ampoules à filament rondes, colorées. Après la composition des lettres, les tableaux sont percés, les douilles installées et cablées. Une programmation est mise au point pour un allumage alternatif. L’enseigne est prête à être posée sous le porche. Installation menée par Yan Massot-Pellet, et les lycéens Antoine Jamot et Erwan Pupier. Composition des lettres : Olivier Defaÿsse
  17. 17. 17 Court-métrage « L’incroyable et fabuleuse histoire du Lycée Jacques de Flesselles » Le principe est de présenter le Lycée vu par les élèves, sur un mode humoristique et décalé, en noir et blanc, muet. Après une recherche documentaire sur l’histoire du site, un scénario est élaboré. Un couple d’élèves nous fait visiter le Lycée et revivre certains moments clés de son histoire, depuis l’installation des Carmélites au 17e siècle jusqu’à aujourd’hui. On fera même revenir Jacques de Flesselles en personne... 1. Prologue, entrée au Lycée 2. 1616 : les Carmélites et la légende des sépultures dans la cave 3. 1881 : l’usine de pâtes 4. 1945 : le Centre d’Apprentissage 5. 1957 : Effondrement du toit 6. 1965 : Inauguration du Collège Technique Flesselles. Cours d’électricité 7. 1967 : Arrivée des jeunes filles 8. 2015 : les bacs pros de Gestion Administration, Electrotechnique, Informatique 9. Rencontre avec quelques personnalités du Lycée et portrait de groupe 10. Rencontre entre Jacques de Flesselles et Joseph de Montgolfier, présentation des montgolfières. 11. Invitation à la Fête des Lumières au Lycée. (inachevé). Neuf lycéennes et lycéens travaillent sur l’écriture et sont interprètes dans le film : Kamilia Afes, Emilie Calaive, Alicia Carneiro, Grâce Chekera, Bakay Fofana, Antony Lamache, Younès Mahieddine, Amandine Simon, Willy Svongchan. Et la participation de : Thierry Braillon, Emmanuel Charles, Alain Regard, Nadia Serandi. Mise en scène : Olivier Defaÿsse. Projet mené par Elsa Chaize. Ecriture : 5 au 26 octobre Tournage au lycée : 2 au 19 novembre Prémontage achevé le 26 novembre.
  18. 18. 18 Jardin de Montgolfières Une première recherche est menée pour la fabrication et l’installation de véritables ballons à air chaud. Un groupe d’une quinzaine d’élèves et professeurs élaborent une série de maquettes de petite taille, sous la direction de Lorraine Jung. Puis des prototypes sont confectionnés avec différents matériaux : toile diffusante blanche ignifugée, papier de soie, couverture de survie, mylar. On teste également les sources d’air chaud : sèche-cheveux, décapeur thermique. Les couvertures de survie, grâce à leur faible masse surfacique, sont choisies pour la fabrication des enveloppes. Elles se gonflent rapidement et s’élèvent sans problème. De plus, leur aspect doré/argenté ouvrent de belles perspectives d’éclairage. Toutefois, les essais en extérieur montrent une trop grande sensibilité au vent. On installara donc ces prototype en intérieur, dans la galerie vitrée du rez de chaussée. Une des maquettes est également présente dans le court-métrage, dans la scène entre Jacques de Flesselles et Joseph Montgolfier (voir photo page précédente). Une cinquantaine de ballons sphériques en mylar, gonflés à l’hélium, colorés, vont remplacer les ballons à air chaud dans le jardin. Un système de mise en mouvement est élaboré à partir de moteurs d’essuie-galces recyclés. On crée une forêt de ballons flottant dans l’air au dessus du jardin. Suspendus à de fines tiges élastiques, ils sont animés par le vent et par les moteurs. L’éclairage à LEDs et le système d’agitation sont dissimulés au sol. Construction des maquettes et prototypes : Lorraine Jung Construction des systèmes de mise en mouvement : Mourad Fadel Avec la participation de Sofiane Chaour, Olivier Defaÿsse, Eric Fassa Et les élèves : Alexandre Argivier, Aurélien Banet, Rémi Brahmi, Rahim Ghani, Antoine Jamot, Younès Mahieddine, Jessy Marchais, Erwan Pupier... etc.
  19. 19. 19 Course de Montgolfières Avant la construction, un temps d’étude est nécessaire pour mettre au point et tester le système de tyrolienne capable de faire monter et descendre les maquettes de montgolfières en toute sécurité. Deux des trois podiums supportant les vélos sont fabriqués avec des matériaux recyclés : anciens tableaux à craie et tubes carrés. D’une hauterur de 60cm, ils seront plus tard décorés avec leur vélo et mis en lumière. Après plusieurs tentatives, on choisit d’installer les maquettes sur un chariot reposant sur deux cordes fixes parallèles. Sont étudiés et testés les points d’ancrage sur le haut de la façade et au sol. L’entrainement du chariot est piloté par le «cycliste» : en pédalant, il enroule sur la jante arrière du vélo une drisse, renvoyée à une poulie en haut de la façade, qui entraîne la montgolfière vers le haut. Une sécurité permet la redescente de la maquette sous contrôle. Les essais de différents matériaux conduisent à utiliser des tubes plastiques pour la fabrication de l’enveloppe de la maquette. Celle-ci contiendra des ballons de latex, colorés, gonflés à l’air. La nacelle chargée d’une batterie pour l’éclairage intérieur de l’enveloppe est prévue en bois et métal. Installation conduite par Armand Urvoy, avec la participation de Sofiane Chaour, Olivier Defaÿsse, Eric Fassa, Yan Massot Pellet. Les podiums sont construits par Alain Regard. Compte-tenu du temps de recherche, les élèves n’ont pas encore été intégrés : ils doivent intervenir sur la fabrication des maquettes, la décoration des podiums, leur éclairage, l’installation dans la cour, l’accueil du public.
  20. 20. 20 Perspectives pour 2016 L’achèvement et l’amélioration des réalisations peut s’étaler de janvier à mai, puis de fin septembre à décembre. Des élèves de seconde et première peuvent rejoindre les groupes et prendre le relai auprès des Terminales. Des temps de présentations des travaux peuvent être organisés avant juin dans le lycée : projection du court-métrage, etc. Le Jardin : - essais et finition des systèmes agitateurs de ballons - essais in situ - réglages de l’éclairage - opportunité d’augmenter le nombre de ballon de 50 à 100 La Course : - construction du dernier podium - construction des maquettes de montgolfières - réglage de l’éclairage embarqué - décoration et éclairage des podiums - installation des tyroliennes - essais in situ - derniers réglages Le Porche : - enseigne et court-métrage terminés - installation, réglage de l’éclairage, de la diffusion vidéo Ombre portée de maquette sur vidéo time lapse : - opportunité de nouvelles vidéos - finition et installation de l’écran - réglage du mouvement de maquette Exposition des maquettes de ballon à air chaud. Balisage 10 panneaux indicateurs colorés avec lumignons ont été réalisés par Alexandre Argivier, Aurélien Banet, Rémi Brahmi, Rahim Ghani, Antoine Jamot, Jessy Marchais, Erwan Pupier. Installation dirigée par Anne Combey, avec la participation de Sylvie Sastre et Catherine Watrin. Construction des supports par Martial Ramage.
  21. 21. 21 Affiches Dessin : Brigitte Galin
  22. 22. 22 Collectif Arts Mobiles Maison Ahmadou Kourouma - 36 cours Général Giraud - 69001 Lyon - arts-mobiles@wanadoo.fr - www.collectif-arts-mobiles.fr Emmanuelle Moreau (administration) : 06 61 99 84 94 Olivier Defaÿsse 06 83 13 22 71 - Eric Fassa 06 75 86 59 97

×