UCL
Radiothérapie externe de
conformation
24 mai 200224 mai 2002
UCL
Il va falloir choisir…
UCL
Il n ’existe pas d ’étude clinique contrôlée
• Radiothérapie :
– Stade T sous-estimé
dans 30 à 40% des cas.
– Gleason ...
UCL
Effets secondaires en RT3D
• Effets aigus
– Instabilité vésicale
– Diarrhée en cas
d ’irradiation des aires
ganglionna...
UCL
Effets secondaires
• Effets tardifs
– Incontinence dans 5 à
50% des cas…
– Impuissance dépendant
de la technique.
• Ef...
UCL
L ’impuissance après la radiothérapie
• Progressive.
• Réversible.
• Au delà de 70 ans.
• Plus souvent s ’il
existait ...
UCL
La décision revient au patient
• Une approche
interdisciplinaire est
indispensable.
• La fréquence des
patients se pré...
UCL
Cancer de la prostate:
nouveaux développements en
radiothérapie
Techniques tridimensionnelles ou
radiothérapie de conf...
UCL
Qu ’est-ce que la 3D?
Repérage coupe par
coupe des structures
importantes
pour le calcul de dose
et la tolérance au
tr...
UCL
Reconstruction tridimensionnelle
Le
patient
virtuel
vessie
Tête
fémorale
prostate
rectum
Intestin
grêle
UCL
Faisceau
latéral
“conformé”
à la
prostate
UCL
Faisceau
antérieur
“conformé”
à la forme
de la
prostate
UCL
Amélioration
de la
technique de
conformation
: la
segmentation
Rectum exclu
UCL
Faisceau
d ’irradiation
« conformé »
au volume-
cible
UCLDistribution de dose: les isodoses
72
50
30rectum
vessie
UCL
Protection
vésicale accrue :
création d ’un
segment dans le
faisceau antérieur
UCL
Réduction Dmax & Dmean sur la vessie
50
90
95
99
Dmax 108,8 99
Dmean 83 80,5
UCLIrradiation conventionnelle ou traitement
de conformation :
augmentation de 24 % de la dose.
Irradiation
conventionnell...
UCL
L ’histogramme dose-volume
0
20
40
60
80
100
10 30 50 70 90
3D
2D
Dose élevéeDose élevée
à un volumeà un volume
largel...
UCL
Technique
conventionnelle (2D)
conformation
simple.
faisceaux obliques
partiels Gain dose-volume
Protection du rectum
UCL
Gain en
protection
rectale avec la
technique de
segmentation 62
98
32 65 72
UCL The MD Anderson trialPollack et al, JCO, 2000
69%
79%
0%
20%
40%
60%
80%
100%
70 Gy 78 Gy
P = 0.0578
Failure-free surv...
UCL
80
48
82
75
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
70 Gy 78 Gy
PSA ² 10 ng/ml
PSA > 10 ng/ml
The MD Anderson trialPollack et al,...
UCLThe case for prophylactic nodal
irradiation
• Evidence is lacking (level 1)
• Nodal invasion is uncommon in early stage...
UCL
2,6 3,3
10,8
25
0
5
10
15
20
25
pT1 pT2a pT2b&c pT3
The case for prophylactic nodal
irradiation
% pN + according to pT...
UCLThe case for prophylactic nodal
irradiation
Clinical data % N+
Gleason ² 4 - any PSA 0 %
Gleason 5-6 - PSA<10 8 %
Gleas...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Radiographie externe

390 vues

Publié le

Cancer

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
390
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Radiographie externe

  1. 1. UCL Radiothérapie externe de conformation 24 mai 200224 mai 2002
  2. 2. UCL Il va falloir choisir…
  3. 3. UCL Il n ’existe pas d ’étude clinique contrôlée • Radiothérapie : – Stade T sous-estimé dans 30 à 40% des cas. – Gleason sous-estimé. – Analyse selon le T. – N inconnu. – Patients âgés www.prostatecalculator.org • Chirurgie : – Stade et grade pathologique précis. – Analyse selon le pT. – Analyse selon le pN. – Patients plus jeunes. – Meilleur indice de performance. Pour autant que l ’on puisse corriger pour ces différentes variables, la survie est voisine.
  4. 4. UCL Effets secondaires en RT3D • Effets aigus – Instabilité vésicale – Diarrhée en cas d ’irradiation des aires ganglionnaires. – Rectite aiguë chez 2/3 des patients. – Troubles de la sexualité? • Effets tardifs – Aucuns au niveau urinaire. – Possibilité d ’une rectite radique (grade 1&2). – Impuissance?
  5. 5. UCL Effets secondaires • Effets tardifs – Incontinence dans 5 à 50% des cas… – Impuissance dépendant de la technique. • Effets aigus – Douleur. – Incontinence. – Impuissance.
  6. 6. UCL L ’impuissance après la radiothérapie • Progressive. • Réversible. • Au delà de 70 ans. • Plus souvent s ’il existait déjà un déficit. • Accélération du déclin physiologique. • Déficit d ’études longitudinales.
  7. 7. UCL La décision revient au patient • Une approche interdisciplinaire est indispensable. • La fréquence des patients se présentant munis de ces informations augmente. • Est-il éthique de décider seul?
  8. 8. UCL Cancer de la prostate: nouveaux développements en radiothérapie Techniques tridimensionnelles ou radiothérapie de conformation
  9. 9. UCL Qu ’est-ce que la 3D? Repérage coupe par coupe des structures importantes pour le calcul de dose et la tolérance au traitement vessie rectum Tête fémorale
  10. 10. UCL Reconstruction tridimensionnelle Le patient virtuel vessie Tête fémorale prostate rectum Intestin grêle
  11. 11. UCL Faisceau latéral “conformé” à la prostate
  12. 12. UCL Faisceau antérieur “conformé” à la forme de la prostate
  13. 13. UCL Amélioration de la technique de conformation : la segmentation Rectum exclu
  14. 14. UCL Faisceau d ’irradiation « conformé » au volume- cible
  15. 15. UCLDistribution de dose: les isodoses 72 50 30rectum vessie
  16. 16. UCL Protection vésicale accrue : création d ’un segment dans le faisceau antérieur
  17. 17. UCL Réduction Dmax & Dmean sur la vessie 50 90 95 99 Dmax 108,8 99 Dmean 83 80,5
  18. 18. UCLIrradiation conventionnelle ou traitement de conformation : augmentation de 24 % de la dose. Irradiation conventionnelle ( 1995) 60 Gy 3D CRT (1995 - 1999) 70 Gy Technique de segmentation (2000 ) 74 Gy
  19. 19. UCL L ’histogramme dose-volume 0 20 40 60 80 100 10 30 50 70 90 3D 2D Dose élevéeDose élevée à un volumeà un volume largelarge Dose élevée àDose élevée à un volumeun volume petitpetit 0 20 40 60 80 100 10 30 50 70 90 3D 2D
  20. 20. UCL Technique conventionnelle (2D) conformation simple. faisceaux obliques partiels Gain dose-volume Protection du rectum
  21. 21. UCL Gain en protection rectale avec la technique de segmentation 62 98 32 65 72
  22. 22. UCL The MD Anderson trialPollack et al, JCO, 2000 69% 79% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 70 Gy 78 Gy P = 0.0578 Failure-free survival in all patients
  23. 23. UCL 80 48 82 75 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 70 Gy 78 Gy PSA ² 10 ng/ml PSA > 10 ng/ml The MD Anderson trialPollack et al, JCO, 2000 P = 0.011 Failure-free survival in all patients according to inital PSA
  24. 24. UCLThe case for prophylactic nodal irradiation • Evidence is lacking (level 1) • Nodal invasion is uncommon in early stages • Nodes used to be irradiated in the past • Nodal sampling is not considered of curative value by surgeons
  25. 25. UCL 2,6 3,3 10,8 25 0 5 10 15 20 25 pT1 pT2a pT2b&c pT3 The case for prophylactic nodal irradiation % pN + according to pT stage in 2439 patients (Pisansky et al, 1996)
  26. 26. UCLThe case for prophylactic nodal irradiation Clinical data % N+ Gleason ² 4 - any PSA 0 % Gleason 5-6 - PSA<10 8 % Gleason 5-6 - PSA>20 24 % Gleason ³ 7 - PSA>20 35 % % N+ found at laparoscopy (Stock et al, 1995)

×