Le rendez-vous Odoxa-LinXea sur « les Français et l’argent »
Vague 2 - Octobre 2016
L’Impôt Sur la Fortune (ISF)
Sondage r...
Méthodologie
Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français
interrogés par Internet le 20 et 21 octobre 2016...
Précisions sur les marges d’erreur
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur.
Ce...
1 – L’œil du sondeur : Gaël Sliman, Odoxa
L’ISF : les Français sont contre sa suppression mais sont prêts à des assoupliss...
2 – L’œil de l’expert: Antoine Delon, LinXea
ISF : et si nous supprimions cet impôt ?
Quel paradoxe ! 72% des Français son...
6
Les Français sont contre la suppression de l’impôt
sur la fortune (ISF)
S’agissant de l’impôt sur la fortune (ISF) souha...
7
28%
11%
52%
33%
42%
45%
33%
40%
30%
43%
15%
27%
Ensemble
Sympathisants de gauche
Sympathisants de droite hors FN
Sympath...
8
Les Français estiment que le montant actuel du
seuil de patrimoine pour l’ISF n’est pas trop élevé
C’est à partir de 1 3...
9
20%
20%
15%
27%
40%
32%
54%
39%
39%
47%
30%
34%
1%
1%
1%
Ensemble
Sympathisants de gauche
Sympathisants de droite hors F...
10
Les Français seraient favorables à une plus grande
prise en compte de la résidence principale
Certains proposent que so...
11
Image détaillée de l’Impôt sur la fortune (ISF)
Pour chacun des qualificatifs suivants, dites-moi s’il s’applique plutô...
12
Image détaillée de l’Impôt sur la fortune (ISF):
présentation sous forme de nuage de mots
Pour chacun des qualificatifs...
13
Impact de l’ISF sur l’économie française
Globalement, pensez-vous que cet impôt a un impact positif, un impact négatif ...
14
24%
40%
12%
23%
38%
21%
63%
45%
37%
38%
25%
32%
1%
1%
Ensemble
Sympathisants de gauche
Sympathisants de droite hors FN
...
15
17%
32%
17%
12%
9%
5%
7%
1%
Moins de 20 000 personnes
De 20 000 à 100 000 personnes
De 100 000 à 200 000 personnes
De 2...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Baromètre odoxa linxéa-les français et l'argent-octobre 2016-isf

467 vues

Publié le

Baromètre Odoxa-LinXea "Les Français et l'argent" - vague d'octobre 2016

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
467
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
449
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre odoxa linxéa-les français et l'argent-octobre 2016-isf

  1. 1. Le rendez-vous Odoxa-LinXea sur « les Français et l’argent » Vague 2 - Octobre 2016 L’Impôt Sur la Fortune (ISF) Sondage réalisé par Publié le jeudi 27 octobre 2016 Levée d’embargo le mercredi 26 octobre 2016 à 23H00 pour
  2. 2. Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet le 20 et 21 octobre 2016 Echantillon Echantillon de 1 022 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
  3. 3. Précisions sur les marges d’erreur Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5%. Le pourcentage réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
  4. 4. 1 – L’œil du sondeur : Gaël Sliman, Odoxa L’ISF : les Français sont contre sa suppression mais sont prêts à des assouplissements et reconnaissent de grands défauts à cet impôt dont ils sous-estiment l’impact sur le nombre de foyers concernés Principaux enseignements clés du sondage 1. Les Français sont plus que jamais opposés à la suppression de l’ISF : 28% la souhaitent contre 72% qui souhaitent son maintien en l’état (42%) ou même son renforcement (30%) 2. Les Français ne pensent pas que le montant actuel du seuil de patrimoine (1 300 000 €) pour payer l’ISF soit trop élevé : seulement 20% le pensent contre 39% qui jugent que c’est bien le bon montant et 40% qui estiment même que ce seuil n’est pas assez élevé 3. En revanche, les Français sont largement favorables (60%) à une plus grande prise en compte de la résidence principale dans le calcul de l’ISF 4. S’ils sont pour l’ISF, notamment parce qu’ils pensent que cet impôt est utile pour l’Etat et est « vraiment destiné aux riches », les Français jugent tout de même que beaucoup de riches parviennent à s’y soustraire et voient aussi de nombreux autres inconvénients à l’ISF : cette « spécificité française » provoquerait le départ de nombreux Français aisés et détruirait de nombreuses successions d’entreprises patrimoniales 5. D’ailleurs, rares sont les Français qui pensent que l’ISF a un impact positif sur notre économie (24%), la plupart jugeant qu’il a, soit aucun impact (37%), soit même un impact négatif (38%) 6. Surtout les Français surestiment le niveau de richesse des personnes ayant à payer l’ISF car 78% sous-estiment le nombre de personnes qui sont actuellement assujetties à l’ISF en France
  5. 5. 2 – L’œil de l’expert: Antoine Delon, LinXea ISF : et si nous supprimions cet impôt ? Quel paradoxe ! 72% des Français sont opposés à la suppression de l’ISF et pourtant ils jugent que cet impôt : n’apporte rien à l’économie de notre pays, provoque des départs de France, contraint des personnes à vendre leur résidence principale et qu’il détruit des successions d’entreprises ! Evidemment ce paradoxe s’explique. C’est avant tout parce que cet impôt perçu comme juste rapporte à la collectivité (5 milliards tout de même) que les Français y sont tout de même attachés. Mais peut-être est-ce aussi parce que nos concitoyens ignorent qui paie véritablement l’ISF et pensent qu’il ne concerne que les super riches : 78% sous estiment d’ailleurs le nombres de redevables de l’ISF. Mais parmi ces redevables de l’ISF, il y a aussi des gens qui ne sont pas si riches… Comme Marc B., 62 ans, client de LinXea, qui à la fin de sa carrière de cadre d’une entreprise de transport, propriétaire d’un appartement familial à Bordeaux, économe et qui a hérité de l’appartement de ses parents, est redevable de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Avec un patrimoine de 1.400.000 euros dont 600.000 euros pour sa résidence principale, Marc paye un ISF annuel de 3.200 €, équivalent à plus d’un mois de retraite. Et des exemples comme Marc, nous en voyons tous les jours chez LinXea dont la clientèle est composée de personnes prévoyantes qui épargnent pour leur avenir. Par ailleurs, quand on sait que 8 redevable de l’ISF sur 10 font un ou plusieurs dons par an à une association ou une fondation caritative, on comprend que les français aisés n’ont pas besoin de l’ISF pour être solidaires ! L’ISF fait partie des totems français, mais le courage en politique consiste à faire tomber les totems. Notre sondage Odoxa-Linxea montre que les Français saisissent bien les limites et les défauts de cet impôt et seraient capables de comprendre que la collectivité aurait un intérêt à le supprimer.
  6. 6. 6 Les Français sont contre la suppression de l’impôt sur la fortune (ISF) S’agissant de l’impôt sur la fortune (ISF) souhaiteriez-vous que cet impôt soit… Supprimé 28% Maintenu tel qu'il est aujourd'hui 42% Renforcé en augmentant ses taux d’imposition ou en abaissant le seuil à partir duquel on doit le payer 30% *Sondage Odoxa pour Les Echos-FTI Consulting-Radio Classique publié le 23/06/2015 : « Etes-vous favorable ou opposé à la suppression de l’impôt sur la fortune ? » En juin 2015* : 35% de Français favorables à la suppression de l’ISF 72% des Français sont contre la suppression de l’ISF, et souhaitent son maintien voire même son renforcement
  7. 7. 7 28% 11% 52% 33% 42% 45% 33% 40% 30% 43% 15% 27% Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants de droite hors FN Sympathisants du FN Supprimé Maintenu tel qu'il est aujourd'hui Renforcé en augmentant ses taux d’imposition ou en abaissant le seuil à partir duquel on doit le payer Souhait concernant l’impôt sur la fortune (ISF) selon la proximité partisane S’agissant de l’impôt sur la fortune (ISF) souhaiteriez-vous que cet impôt soit… Sous-total « maintenu » ou « renforcé » 72% 88% 48% 67%
  8. 8. 8 Les Français estiment que le montant actuel du seuil de patrimoine pour l’ISF n’est pas trop élevé C’est à partir de 1 300 000 € de patrimoine, résidence principale incluse, que l’on est soumis à l’ISF. Avez-vous le sentiment que c’est un niveau trop élevé (il faudrait le faire payer avant), pas assez élevé (il faudrait le faire payer à des gens plus riches que cela) ou bien équilibré ? C'est un montant de patrimoine trop élevé 20% C'est un montant de patrimoine pas assez élevé 40% C'est un juste montant de patrimoine (niveau bien équilibré) 39% (NSP) 1% 79% des Français ne pensent pas que le montant actuel du seuil de patrimoine pour payer l’ISF soit trop élevé
  9. 9. 9 20% 20% 15% 27% 40% 32% 54% 39% 39% 47% 30% 34% 1% 1% 1% Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants de droite hors FN Sympathisants du FN C'est un montant de patrimoine trop élevé C'est un montant de patrimoine pas assez élevé C'est un juste montant de patrimoine (niveau bien équilibré) (NSP) Jugement du niveau de patrimoine à partir duquel payer l’ISF selon la proximité partisane C’est à partir de 1 300 000 € de patrimoine, résidence principale incluse, que l’on est soumis à l’ISF. Avez-vous le sentiment que c’est un niveau trop élevé (il faudrait le faire payer avant), pas assez élevé (il faudrait le faire payer à des gens plus riches que cela) ou bien équilibré ?
  10. 10. 10 Les Français seraient favorables à une plus grande prise en compte de la résidence principale Certains proposent que soit retiré ou largement déduit du calcul de l’ISF la valeur de la résidence principale sachant qu’actuellement, celle-ci est intégrée dans le calcul de l’ISF mais avec un abattement de 30%. Vous, personnellement quelle serait votre position à ce sujet ? Souhaiteriez-vous que… la valeur de la résidence principale ne soit pas du tout prise en compte dans le calcul de l’ISF 40% la valeur de la résidence principale soit prise en compte mais avec un abattement plus important (plus de 30%) 20% la valeur de la résidence principale reste prise en compte comme elle l’est actuellement (abattement de 30%) 24% la valeur de la résidence principale soit davantage prise en compte qu’actuellement (supprimer l’abattement de 30%) 15% (NSP) 1% ST résidence principale retirée du calcul ou abattement plus important : 60%  Sympathisants de gauche : 54%  Sympathisants de droite hors FN : 71%  Sympathisants FN : 63%
  11. 11. 11 Image détaillée de l’Impôt sur la fortune (ISF) Pour chacun des qualificatifs suivants, dites-moi s’il s’applique plutôt bien ou plutôt mal à l’impôt sur la fortune (ISF) : 82% 75% 70% 59% 57% 55% 54% 51% 50% 50% 46% 16% 24% 28% 40% 41% 44% 44% 47% 48% 48% 52% 2% 1% 2% 1% 2% 1% 2% 2% 2% 2% 2% Est évité par les gens vraiment riches qui parviennent à s'y soustraire Qui provoque le départ de Français aisés ou d'entrepreneurs à l'étranger Une spécificité française Contraint des personnes dont le prix de la résidence principale a beaucoup augmenté à vendre leur maison pour payer l'impôt Utile car cet impôt rapporte des sommes importantes à l'Etat chaque année C'est un impôt qui ne concerne que les gens vraiment riches Détruit des successions d'entreprises patrimoniales en empêchant des chefs d'entreprise de pouvoir céder leur entreprise à leurs héritiers Qui permet chaque année d'importants dons aux associations et investissements dans les PME grâce aux abattements fiscaux Juste Un symbole de la redistribution des richesses Confiscatoire S'applique plutôt bien S'applique plutôt mal (NSP)
  12. 12. 12 Image détaillée de l’Impôt sur la fortune (ISF): présentation sous forme de nuage de mots Pour chacun des qualificatifs suivants, dites-moi s’il s’applique plutôt bien ou plutôt mal à l’impôt sur la fortune (ISF) : Est évité par les gens vraiment riches qui parviennent à s’y soustraire (82%) Qui provoque le départ de Français aisé ou d’entrepreneurs à l’étranger (75%) Une spécificité française (70%) Contraint des personnes dont le prix de la résidence principale a beaucoup augmenté à vendre leur maison pour payer l’impôt (59%) Utile car cet impôt rapporte des sommes importantes à l’Etat chaque année (57%) C’est un impôt qui ne concerne que les gens vraiment riches (55%) Détruit des successions d’entreprises patrimoniales en empêchant des chefs d’entreprise de pouvoir céder leur entreprise à leurs héritiers (54%) Qui permet chaque année d’importants dons aux associations et investissements dans les PME grâce aux abattements fiscaux (51%) Juste (50%) Un symbole de la redistribution des richesses (50%) Confiscatoire (46%) % s’applique bien
  13. 13. 13 Impact de l’ISF sur l’économie française Globalement, pensez-vous que cet impôt a un impact positif, un impact négatif ou aucun impact sur l’économique Française ? Impact positif 24% Impact négatif 38% Aucun impact 37% (NSP) 1%
  14. 14. 14 24% 40% 12% 23% 38% 21% 63% 45% 37% 38% 25% 32% 1% 1% Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants de droite hors FN Sympathisants du FN Impact positif Impact négatif Aucun impact (NSP) Impact de l’ISF sur l’économie française selon la proximité partisane Globalement, pensez-vous que cet impôt a un impact positif, un impact négatif ou aucun impact sur l’économique Française ?
  15. 15. 15 17% 32% 17% 12% 9% 5% 7% 1% Moins de 20 000 personnes De 20 000 à 100 000 personnes De 100 000 à 200 000 personnes De 200 000 à 300 000 personnes De 300 000 à 400 000 personnes De 400 000 à 500 000 personnes Plus de 500 000 personnes (NSP) Nombre de personnes en France payant l’ISF Selon vous, combien de personnes en France paient-elles l’ISF ? Seuls 9% des Français estiment correctement le nombre de personnes payant l’ISF en France 78% des Français sous-estiment le nombre de personnes payant l’ISF en France

×