Rendez-vous du Boz n°1

470 vues

Publié le

Le premier rendez-vous du Boz aura lieu le 27 juin 2014 à partir de 18h30. Le thème "quelle place pour l'art ?"
Ce premier rendez-vous sera l'occasion de confronter les points de vue, d'interroger le monde. Entre présence de Julien Friedler (artiste et libre penseur) et Pascal Ordonneau (agitateur d'idées).

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
470
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
128
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rendez-vous du Boz n°1

  1. 1. Contact : Sonia Bressler - sonia.bressler@spiritofboz.com //www.spiritofboz.com LES RENDEZ-VOUS DU BOZ N°1 Spirit of Boz Julien Friedler fonde en 2006 l’association Spirit of Boz. Son but consiste à promouvoir l’art contemporain, la création collective autour du Boz. Son un but est humaniste et artistique. Financée par les adhésions et le mécénat,elle développe un programme intitulé Be Boz Be Art. A travers le monde, Spirit of Boz cherche les nouvelles pratiques artistiques et tente de leur donner une visibilité. En respectant l’esprit insufflé par Julien Friedler, l’équipe collecte autour du monde des traces d’expressions artistiques. De Loncopue au Togo, en passant par Java, le Tibet, l’Argentine, toutes les oeuvres collectées s’échangent et donnent naissance à de nouvelles expressions. Les Rendez-vous du Boz Tous les trois mois, l’Association Spirit of Boz organise à Paris des rencontres autour des grandes questions de notre époque. L’objectif mettre en commun les savoirs, partager les expériences et développer ensemble de nouvelles approches. A chaque rencontre, nous lançons un appel à participation : > Adressez-nous un article sur le thème (10 000 signes avec une courte biographie). Les meilleurs articles seront ensuite publiés dans un prochain numéro de la revue « La Clarté Sombre» chez Jacques Flament Editions. SACD- Café des Auteurs 7 rue Ballu - 75009 Métro : Blanche ou Place de Clichy Quelle place pour l’art ? 27 juin à partir de 18h30
  2. 2. Contact : Sonia Bressler - sonia.bressler@spiritofboz.com //www.spiritofboz.com « L’Art n’est pas un divertissement, plutôt une puissance en acte qui s’auto-génère et nous percute. Il est aussi un mystère qu’il nous faudra sonder. D’où nous vient-il ? quelles sont ses raisons ? ou peut–il nous mener ? Loin des modes, des coteries et des idées reçues, on pariera pour l’ouverture : une nouvelle manière de s’interroger et de vivre. Un modus operandi, propice aux masses. La formule aura d’ailleurs fait son chemin : « Projeter le champ de l’art dans le champ social » – et non l’inverse » Julien Friedler L’Art quel est-il ? Est-il celui des galeries, celui social ? En présence de Julien Friedler et de Pascal Ordonneau, nous irons plus loin. Nous allons interroger la magie de l’art. Celle du partage. Les artistes explorent poétiquement le monde. C’est un peu cela le Boz la mise en commun des sensibilités par l’émotion. Par le sensible, la vie sociale dépasse le seul affrontement des égoïsmes. Le sensible, le geste de l’art, sa pratique nous fait dépasser le mode sombre de la résignation. A l’heure des nouvelles technologies, des réseaux sociaux, alors que la peinture, la musique, le théâtre, le cinéma, la photographie (toutes les formes d’art en somme) semblent désormais toucher tout le monde. Tout le monde peut se lancer dans une pratique, les outils sont là, les tutoriels également. Pour autant la question de la place de l’art ne semble pas évidente. Est-elle un cri, une révolte ? Ou se résume-t-elle à une place en galerie ou en musée ? La place et le statut de l’art demeure centrale dans notre société. RENDEZ-VOUSDUBOZN°127juin2014 Rendez-vous n°1 : quelle place pour l’Art ? Schnarks de Julien Friedler Les coulisses de l’Atelier du Boz
  3. 3. Contact : Sonia Bressler - sonia.bressler@spiritofboz.com //www.spiritofboz.com RENDEZ-VOUSDUBOZN°127juin2014 Julien Friedler A p r è s d e s é t u d e s d e philosophie et d’ethnologie, il suit un cursus de psychanalyse à Paris. Il adhère alors aux théories post-structuralistes de Jacques Lacan, tout en débutant une psychanalyse personnelle avec ce dernier. Durant les années 1990, il crée "La Moire" à Bruxelles, un institut qui favorise une approche interdisciplinaire dans le champ psychanalytique. Il veut briser les contraintes de la psychanalyse classique. Julien Friedler débute en tant qu'artiste en 1997. Autodidacte mais armé d'une grande expérience sur le caractère humain et d'une fascination pour l'inconnu, il commence à peindre. Les évènements de la seconde moitié du 20e siècle influencent sa sensibilité et sa compréhension du monde. À travers son art, il confronte la société contemporaine post-moderne. Aujourd’hui, il continue de créer et d’écrire. Il est le Président Fondateur de l’association Spirit of Boz qui œuvre pour la mise en place d’une œuvre collective et défend l’Art contemporain sous toutes ses formes. Il est notamment l’auteur de : • Le livre du Boz chez Jacques Flament Editions, 2013 • L’oeil d’Oedipe, éd. PUF, 2004 pascal Ordonneau Après avoir quitté les hautes sphères de la banque française et anglo- saxonne, il a décidé de se consacrer au monde des idées et à l’art. Partout il note, il chronique sur les égarements de notre monde. Il énonce et dénonce, se joue des décors. Véritable agitateur de nos idées contemporaines, il est également chroniqueur pour les Echos. Il est notamment l’auteur de : • Au Pays de l’Eau et des Dieux, chez Jacques Flament Editions, septembre 2012 • La Désillusion, abécédaire décalé et critique de la Banque et de la Finance, chez Jacques Flament Editions, Novembre 2011 • La Bataille des matières premières, les éditions ouvrières. • Les multinationales contre les Etats, éditions Economie et humanisme. Retrouvez ses chroniques et son oeil sur son propre site : www.pascalordonneau.com Jacques Flament Editions Jacques Flament a créé cette maison pour la dédier à une édition différente. Hors des sentiers battus. Il donne aux mots des envergures, il se joue des clichés en leur tendant le miroir de la réflexion. « Pourquoi choisir les mots dans un monde qui a tendance à banaliser l’écrit au profit d’un flot coloré d’images animées, parfois bien insipides et médiocres dans leur réalité télévisuelle ? En toute modestie, pour marcher à contre-courant, contre le vent de l’asservissement, de l’abrutissement, faire acte de résistance et rejoindre ainsi la lutte pacifique de ceux qui refusent la médiocratie envahissante.  Combat rétrograde diront certains, combat actuel et impératif diront ceux qui prônent l’indignation radicale. Qu’importe dirons-nous, pourvu que la faim soit dévorante. Les mots sont de la magie pure, des fragments d’utopie et l’utopie, la nourriture des rêves.» www.jacquesflament-editions.com

×