Soonoscope 3 - Outlook

924 vues

Publié le

Outil prospectif pour analyser les valeurs et les comportements qu'elles font apparaître.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
924
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Soonoscope 3 - Outlook

  1. 1. L’ÉDITO Chaque trimestre, Soon Soon Soon publie le Soonoscope, le premier baromètre des valeurs structurantes et des aspirations lifestyle, accompagné d’analyses et d’interviews d’experts et de grands dirigeants. Un document unique, à la fois cahier de tendances et outil d’aide à l’innovation. SUIVRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS Le succès du Soonoscope n°2 l’a confirmé : les acteurs économiques et sociaux ont besoin d’outils capables de prendre le pouls de l’époque et d’anticiper le chan- gement. Car les choses vont vite : les individus s’adaptent à la crise, développent leur autonomie, reprennent leur destin en main, se désengagent des utopies, se recentrent sur leur racines et leur communauté. De nouveaux business models naissent chaque jour, de nouveaux comportements - plus collaboratifs, partici- patifs mais également faussement révolutionnaires – émergent à chaque instant. Dans ce contexte, deux solutions s’offrent aux entreprises : suivre le mouvement où innover pour prendre un temps d’avance. Le Soonoscope est un outil d’aide à l’innovation. En analysant le contenu et le dis- cours des médias « styles de vie » les plus avant-gardistes, le Soonoscope permet de révéler les aspirations du moment. Chacune des aspirations et des tendances révélées est ensuite analysée avec l’appui d’un sociologue, puis illustrée par les innovations les plus significatives détectées par la communauté des éclaireurs de Soon Soon Soon. Désormais, trimestre après trimestre, vous pourrez suivre l’évo- lution des valeurs sociétales et découvrir en exclusivité comment elles prennent forme à travers des initiatives innovantes sur différents marchés. TOUJOURS DES NOUVEAUTÉS Dans ce numéro, nous avons porté un soin tout particulier à intégrer vos retours et vos remarques. Aussi les tendances sont désormais illustrées par des faits d’actualité, des expositions remarquables et des commentaires d’ouvrages dont la publication vient confirmer les aspirations que nous détectons. Pour cette troisième édition, c’est le sociologue Nicolas Herpin (CNRS, Sciences- Po), spécialiste des modes de consommation, qui nous a fait l’honneur d’éclairer le baromètre de son point de vue critique. Nous avons également demandé à Aude de Thuin, fondatrice du Women’s forum, et à Philippe Lemoine, président du Forum d’Action Modernités et PDG du groupe LaSer, de nous confier leur vision de l’avenir des marques. Enfin, c’est l’éclaireur Alexandre Millet, expert des nouveaux formats de musique qui nous livre une vision prospective des œuvres transmédiatiques. Enfin l’équipe de Soon Soon Soon a le plaisir de vous annoncer le naissance du Soonoshot, petit frère du Soonoscope qui apporte aux entreprises désirant un complément sur-mesure un focus sur des innovations sectorielles. Bonne lecture ! Alexis Botaya, rédacteur en chef de Soon Soon Soon4 5
  2. 2. LES POINTS CLÉS À RETENIRPOUR PARLER DU SOONOSCOPESANS L’AVOIR LU « L’ÉNORME CHANGEMENT PROVIENT DU FAITHÉRITÉESNE SE TROUVE PLUS DANS UN SYSTÈME D’IDENTITÉS QU’ON MAIS D’IDENTITÉS BRICOLÉES. » Lire + P92 Philippe Lemoine Les PRODUITS CULTURELS du futur seront TRANSMÉDIATIQUES pour offrir des EXPÉRIENCES immer- La CHINE , plus créative que prévue, sives totales. Lire + P82 adopte les codes du CROWDFUNDING et CROWDSOURCING pour créer une source d’information scientifique indépendante sur la POLLUTION atmosphérique. 73 ANS , c’est l’âge moyen des Lire + P64 grands-pères de l’agence The Amazings qui liste les profils de SUPER-SENIORS- CONSULTANTS. Lire + P54 Des MYTHES DE L’ÉCONOMIE sur le fil : tandis que la Silicon Valley S’EMBOURGEOISE et perd sa spécificité, les riches paraissent bien PASSIFS et s’éloignent de la création de valeur. « AU FIL DES TRIMESTRES DE L’ANNÉE 2012, Lire + P74 LA MODÉRATION A PERDU SA CONNOTATION DE SÉRÉNITÉ ET ELLE S’EST RAPPROCHÉE PEU À PEU D’UNE SIGNIFICATION DU TYPE « ON NE FAIT PAS DE VAGUES » : LA POSTURE DU « DOS ROND » S’INSTALLE POUR UN MOMENT » « ON EST EN TRAIN DE PASSER PROGRESSIVEMENT D’UNE Lire + P22 Nicolas Herpin SOCIÉTÉ PATRIARCALE À UNE SOCIÉTÉ QUI VERRA COHABITER LE PLAISIR DE GA- GNER DE L’ARGENT AVEC LA VOLONTÉ DE PARTAGE » Lire + P88 Aude de Thuin Les valeurs « LIBERTÉ » et « HONORER LES ANCIENS » sont les valeurs qui ont fait LE PLUS DÉBAT dans les médias styles de vie au cours du 4ème tri- mestre 2012. Lire + P22 L’INNOVATION la plus symbolique de la CRISPATION ANTI-CHANGEMENT : Save The Sounds, le site qui répertorie les sons digitaux en voie de DISPARITION Lire + P566 7
  3. 3. LE SOMMAIRE 26 TENDANCES 86 OPINIONS des valeurs cuisinées à la sociolo- gie, des innovations révélatrices les avis et commentaires d’Aude de Thuin et de Philippe Lemoine 68 DÉCRYPTAGES le distillat du trimestre, un focus détaillé de certaines tendances DATA 80 PROSPECTIVE la vision exclusive d’un éclaireur, un échantillon du monde de demain10 des chiffres, des courbes et un mapping des valeurs 8 9
  4. 4. DATA DES CHIFFRES, DES COURBES ET UN MAPPING DES VALEURSMapping des valeurs structurantes & des aspirations 12 Palmarès des valeurs les plus fortement exprimées 22 Palmarès des valeurs les plus largement débattues 24 11
  5. 5. DATA NOTE MÉTHODOLOGIQUEL’expression des valeurs varie d’un +&30"(1*#trimestre à l’autre, en fonction ducontexte politique, social et écono- AVENTURE L’ÉTAT D’ESPRITmique des pays sur lesquels porte « START-UPEUR » TOURNÉ VERSl’étude. Cette dernière a été réalisée L’ACTIONsur un échantillon de médias inter- 1.2$"%2#nationaux, aussi bien francophonesqu’anglophones. Les valeurs présen- curieuxtées sur le mapping sont donc les indépendant UNE ASPIRATION MORALE ET IDÉALISTEvaleurs saillantes et les aspirations MAIS NONdes citoyens du monde occidental, liberté CONTESTATAIREautrement dit, du monde OCDE.Leur organisation révèle les thèmessociaux et les aspirations les plus créativité audacieux compétent largefortes du trimestre, ceux dont on recherche d’espritparle à tort ou à raison. Les travaux vie variée de la véritéstatistiques ont été réalisés sous +&3#$%#,+. loyalSPSS 18 sur la base de 5396 don- 54.64"0 ambitieuxnées obtenues par échantillonnage réciprocitéd’après la méthode des quotas, sur égalité UNE ATTITUDEla base de médias sélectionnés pour DÉFENSIVE POUR NE sens de PAS PRENDRE DE justice la viel’analyse et d’une évaluation trian- RISQUEgulée des informations échantillon- plaisir #)"*#$(#nées. Analyse factorielle (ACP) avec +#,-.%/"(# monderotation VariMax. indulgent en paix préservant son CITADELLE image publique UN BESOIN DE TRANSPARENCE, DE honnête COOPÉRATION CLARTÉ ET D’ÉGALITÉ monde de beauté richesse sagesse vie spirituelle secourable %&0&$"/& pouvoir social %4("7# religieux politesse L’ASPIRATION À UN MONDE PLUS SAGE ET ordre harmonie humble SOLIDAIRE social autorité propre unité avec modéré la nature !"#$%&$(# protégeant LA VOLONTÉ DE NE l’environnement PAS FAIRE DE VAGUE honorant POUR CONSERVER L’ACQUIS les anciens %&0&$"/& "$/&0"#.0# obéissant respect de la tradition LE BESOIN D’HARMONIE INTÉRIEURE ET DE LIEN AVEC LA NATURE !#%4"$ +#,0("$#%En approche globale, le mappingrévèle deux axes d’oppositions POUR LIRE LE MAPPING LA CRISPATION NOSTALGIQUEmajeures au sein des groupes Le mapping fait apparaître les valeurs cachées sous AUTOUR D’UN PASSÉde valeurs : l’axe Citadelle vs. les mots utilisés dans les médias lifestyle, des mots IDÉALISECoopération (horizontal) et l’axe qui ont une existence sociale et qui renvoient à desAventure vs. Confort (vertical). groupes sociaux ou des convictions entre lesquelsCes deux axes correspondent aux les individus circulent. Les groupes de points corres- pondent à des ensembles cohérents de valeurs. Plus CONFORT un groupe est éloigné du centre, plus il s’exprime distinctement et fortement dans les contenus étudiés. Ces ensembles de valeurs expriment des aspirations (et donc être éloignés) que présenter des compatibi- lités et être corrélées en évoluant conjointement (et donc proche). Les individus ne sont pas en effet mani- chéens et sont pétris de contradictions. L’important n’est donc pas tant d’analyser l’évolution d’un groupe de valeurs isolément, mais bien de voir son évolution 14 par rapport aux autres groupes. 15
  6. 6. DATA Mapping des valeurs structurantes & des aspirations Mapping des valeurs structurantes & des aspirations DATA Une aspiration à la COOPÉRATION qui tente L’axe horizontal du mapping résume deux attitudes contradictoires du corps social : se recentrer sur sa minorité connue et rassurante, de faire OUBLIER le REPLI identitaire. mais fermée, ou au contraire ouvrir les vannes de la coopération au sein d’un groupe large mais manquant d’homogénéité. LA SOCIÉTÉ DU « CO- », CHOISIR ENTRE MINORITÉ CRISPÉE PORTEUSE D’UNE VISION RASSEM- ET ENSEMBLE OUVERT BLEUSE Si la posture de Coopération paraît rassembler la Le fait majeur du dernier trimestre de l’année majorité des groupes de valeurs du trimestre, elle 2012, c’est le déplacement des valeurs vers le pôle n’est pas la posture unique. Sa force d’expression de la Coopération. accentue d’ailleurs par contraste l’isolement radi- cal des valeurs « d’autorité », de « pouvoir social » Précisons d’emblée que cette Coopération a trait ou de « richesse ». avec une nouvelle forme de solidarité mais n’a « UNE OPPOSITION ENTRE LÉGITIMITÉ pas grand-chose à voir avec la solidarité invoquée Face à l’incertitude d’un avenir angoissant, il y a ÉCONOMIQUE ET LÉGITIMITÉ MORALE » dans les messages des ONG ou des Enfoirés pen- en effet deux attitudes possibles : soit on essaye dant les fêtes de Noël. Il s’agit d’une solidarité ac- d’activer une intelligence collective qui paraît tive et réciproque, d’une solidarité qui s’appuie sur constituer le seul moyen de s’en tirer et de dépas- Ce qui me frappe le plus dans l’idéalisme de l’autre. Mais le constat ser la difficulté, soit on fait tout pour tirer les der- le mapping du dernier tri- un réalisme socio-écono-« IL S’AGIT D’UNE SOLIDARITÉ ACTIVE ET RÉCI- c o m m u n niers avantages d’une position dominante pour mestre 2012, c’est le renforce- mique plus qu’un réalismePROQUE, D’UNE SOLIDARITÉ QUI S’APPUIE SUR que dans ne pas avoir à contribuer à l’effort collectif. La ment du groupe de valeurs qui politique d’ailleurs. D’un côtéLE CONSTAT COMMUN QUE DANS LE MONDE le monde seconde relève d’un réalisme froid, qui fait la part se situent sur la droite, au pôle les valeurs de ceux qui ont unQUI ÉMERGE TOUT EST À CONSTRUIRE, ET À qui émerge belle au court terme et pour laquelle la « préserva- Est. C’est-à-dire du côté des pouvoir social, cumulent desCONSTRUIRE ENSEMBLE. » bien-pensants, des « bonnes richesses et possèdent l’auto- tout est tion de son image publique » est une composante vieilles valeurs » pourrait-on rité. En cohérence, leur image à construire, et à construire ensemble. On est essentielle de la réussite. dire. J’y vois les valeurs de publique, mise à mal par les NICOLAS HERPIN «  secourable » certes, mais on cherche surtout à Sociologue, chercheur au gens à la philosophie huma- affaires d’abus de pouvoir, donner un « sens à sa vie », à « accepter sa part », Mais il ne faudrait pas tirer de conclusions hâ- CNRS et professeur à Sciences- niste, valeurs qui ont retrouvé suscite le débat. Et de l’autre, à faire preuve de « largesse d’esprit », de « loyauté » tives. L’attitude de crispation autour de ses acquis, une certaine une autre po. Il est notamment l!auteur « LE RÉALISME D’UN CÔTÉ, ou de «  réciprocité ». Il s’agit à la fois de valeurs de sa richesse, de son image, n’est pas le fait isolé dans la collection Repères force ces forme de humanistes et de valeurs d’équipe. On se serre de grandes (LaDécouverte) de : Sociologie d e r n i e r s L’IDÉALISME DE L’AUTRE. » légitimité les coudes face à l’adversité (toujours et encore « L’OPPOSITION ENTRE LES DEUX ATTI- temps. Quant aux valeurs des qui concerne plutôt des per- fortunes ou de la Consommation (2006); la crise). Ce n’est donc pas une solidarité inspi- TUDES MAJEURES DU TRIMESTRE RÉVÈLE riches, elles sont bien iso- sonnes de classe moyenne. d’individus ul- avec D.Verger, Consommation lées au pôle Ouest. Et on sait Elles présentent une vision rée par la compassion, sinon pour un monde en UNE DES CONTRADICTIONS DOMINANTES tra-hédonistes. et Modes de vie en France, qu’en ce moment « les riches plus morale des choses, sans déclin. Alors on décide d’œuvrer à la construction QUI TIRE LE CORPS SOCIAL » une approche économique et Les groupes », qui ne sont pas montrés de être contestataires pour au- de nouveaux business models (social business ou de valeurs sont en effet des attitudes dominantes sociologique sur un demi- siècle façon très positive, font parler tant. Néanmoins, ces valeurs consommation collaborative), de nouveaux lieux (2008); avec Nicolas Jonas, et chaque individu navigue entre celles-ci. Cette d’eux... qui sont située à l’opposé de La sociologie américaine et de de socialisation, à cheval entre lieu de vie privée crispation peut donc exister aussi bien pour un celles des puissants n’em- Controverses et innovations une opposition entre légiti- pêchent pas de leur faire la et vie professionnelle, des espaces de « co-living » grand patron du CAC40 que pour un salarié de (2011). mité économique et légitimité leçon. dans les habitats sociaux où l’on partage la cuisine la classe moyenne. La richesse peut aussi bien être morale. Le réalisme d’un côté, et une machine à laver, des espaces de « co- celle d’un grand magnat de l’industrie que celle working  » où la perméabilité entre les start-ups d’un petit propriétaire. En ce sens, l’opposition Nicolas Herpin est forte car les murs quasi-absents. On voit ici entre les deux attitudes majeures du trimestre ré- toute l’expression de la société participative. vèle une des contradictions dominantes qui tire le corps social : soit miser sur la minorité à laquelle La posture qui préside à ces initiatives est em- on appartient (ethnique, sociale, économique), preinte d’idéalisme et elle reste encore aujourd’hui soit s’orienter vers l’ensemble ouvert et riche de sa à l’état de vœu pieux, même si de multiples idées diversité dans un esprit de coopération. naissent chaque jour pour démontrer que des solutions existent. … 16 17
  7. 7. TENDANCES DES VALEURS CUISINÉES À LA SOCIOLOGIE, DES INNOVATIONS RÉVÉLATRICES Défricher : le développement de l!esprit « start-up »!!!28 La coopération comme moyen de créer des liens 36 La défense du pouvoir pour préserver ses acquis et le statu quo 44Le retour aux racines comme expression d!un nouveau conformisme 52 Une quête de justice qui s!exprime dans l!action 60 27
  8. 8. TENDANCES !"#$%&()* AVENTURE L’ÉTAT D’ESPRIT « START-UPEUR » TOURNÉ VERS L’ACTION curieux indépendant liberté TENDANCE ULTRA!!!!!! compétent créativité audacieux DÉFRICHER LE DÉVELOPPEMENT DE L’ESPRIT « START-UP » vie variée ambitieux "#!$%!&#&%#()%!*&*!$+)!,%$!-.,%+)$!/+!0)+1%!234)*&5.0%6!!"#$%&$(")7 7! !"#%*+,&-&,*")7!%(&8!9:%$(!+#!0)+1%!;+*!$:%<1)*=%!4)(%=%#(8!>%$!0)+1%$!;+*!(%#.*%#(! égalité réciprocité &%((%!1,.&%!$+)!,%$!1)3&3/%#($!=.11*#0$!3(.*%#(!,%!?%$*#!/%!9)3.(*#!%(!,:@$1*).(*#! A!+#%!$&*3(3!1,+$!B+$(%!/.#$!,%!C#$&1%!D7!1+*$!,:@+(#=*%!/.#$!#+=3)!E8!"#!F! )%()+-.*(!0,G.,%=%#(!,%$!=H=%!-.,%+)$7!=.*$!.$$&*3%$!/%!4.I#!/*443)%#(%828 29
  9. 9. TENDANCES Défricher : le développement de l’esprit « start-up » Défricher : le développement de l’esprit « start-up » TENDANCES TENDANCE ULTRA TENDANCE ULTRA LE DÉVELOPPEMENT DE L’ESPRIT +&30"(1*# AVENTURE LA VOLONTÉ INDIVIDUALISTE DE S’EXTRAIRE DU CADRE EXISTANT 1.2$"%2# curieux indépendant LA VOLONTÉ INDIVIDUALISTE DE S’EXTRAIRE DU CADRE liberté EXISTANT « START-UP » créativité audacieux compétent large recherche d’esprit vie variée de la vérité +&3#$%#,+. loyal 54.64"0 ambitieux égalité réciprocité FOCUS DU MAPPING - DÉFRICHAGE LA VOLONTÉ INDIVIDUALISTE DE sens de S’EXTRAIRE DU CADRE justice la vie EXISTANT plaisir #)"*#$(# +#,-.%/"(# indulgent monde en paix Le groupe de valeurs Défrichage gravite autour du pôle Aventure préservant son CITADELLE image publique LA VOLONTÉ INDIVIDUALISTE DE honnête COOPÉRATION S’EXTRAIRE DU CADRE monde de beauté richesse EXISTANT sagesse vie %&0&$"/& - spirituelle secourable pouvoir social %4("7# religieux politesse LA VOLONTÉ rieure) et Défense du Pouvoir - ce dernier étant plus éloigné. Les INDIVIDUALISTE DE ordre harmonie humble S’EXTRAIRE DU CADRE social EXISTANT autorité propre unité avec modéré la nature groupes de valeurs Humanisme et Éxigence de Justice jouent !"#$%&$(# En comparaison des trimestres précédents, les valeurs de « liberté », « d’indépendance », ou « d’audace » s’orga- protégeant LA VOLONTÉ l’environnement INDIVIDUALISTE DE honorant S’EXTRAIRE DU CADRE EXISTANT les anciens %&0&$"/& "$/&0"#.0# nisent dans l’espace pour témoigner d’une volonté de passage à l’acte. obéissant respect de la tradition LA VOLONTÉ INDIVIDUALISTE DE S’EXTRAIRE DU CADRE EXISTANT !#%4"$ +#,0("$#% LA VOLONTÉ INDIVIDUALISTE DE S’EXTRAIRE DU CADRE EXISTANT CONFORT Déjà dans le précédent Soonoscope dien (construire son ordinateur soi- tendance correspond aux valeurs on relevait la volonté de transfor- même, réparer sa voiture dans un montantes d’une génération de mer la transgression destructrice self-garage, etc.). Benoît Heibrunn, jeunes créateurs d’entreprises, réu- en un individualisme constructif – le sociologue invité du Soonoscope nis bien souvent dans des espaces notamment avec la tendance du Do n°2, parlait alors de « liberté illu- de co-working dont le succès fut It Yourself (DIY). Mais la reprise en soire » et de « soif de trajectoire per- fulgurant au cours de l’année 2012. main permise par le DIY ne témoi- sonnelle ». Après avoir rêvé, après avoir changé gnait que d’une timide volonté  : Il semblerait que les valeurs du quelques détails de sa vie, on passe plutôt que de changer les vraies 4ème trimestre 2012 montrent désormais à la phase 2 du change- composantes de sa vie, on se don- l’amorce d’un changement qui fait ment et on se remonte les manches. « ON A ICI TOUS LES ACTIFS ENGAGÉS DANS DES START-UPS, CEUX QUI AU SEIN DE nait l’illusion de reprendre la main la part belle aux valeurs des « start- La capacité d’innover existe et se LEURS ENTREPRISES SONT DEMANDEURS DE RESPONSABILITÉ OU DE MOBILITÉ » sur des petites choses de son quoti- upeurs ». Pour Nicolas Herpin, cette matérialise. Ce sont ici les valeurs de gens très leurs preuves mais gardant un esprit individualistes, qui se perçoivent entrepreneur. En clair, tous les actifs LES INNOVATIONS DU « DÉFRICHAGE » comme proactifs et non passifs. engagés dans des start-ups, ceux Ils ont et font des projets. Ils sont qui au sein de leurs entreprises sont curieux, indépendants, audacieux. J’y demandeurs de responsabilité ou de Exprimer sa liberté, sa ténacité ou son audace, propose à l’internaute d’accomplir certaines vois des comportements de jeunes mobilité. Ceux-là sont soucieux de c’est aussi savoir rebondir et accepter l’échec tâches pour gagner des points et parle carré- dont la vie est devant, qui cherchent leur cadre de vie, paramètre impor- comme une leçon et un nouveau départ plu- ment de « missions ». On refuse également le un peu leur « CE SONT CEUX QUI FORMENT CE QUE LE tant qui tôt qu’y voir une fin définitive. D’où le succès diktat des marques et on n’hésite pas à détour- voie en leur permet NICOLAS HERPIN SOCIOLOGUE AMÉRICAIN RICHARD FLO- des conférences pour entrepreneurs ayant ner des objets de leur fonction primaire, en expérimen- d’aména- Nicolas Herpin est so- tant les RIDA APPELLE « LA CLASSE CRÉATIVE ».» ger des échoués, les FailCon où chacun échange sur hackant des meubles préfabriqués par exemple ciologue, chercheur au possibles, ou sont en quête d’une moments hors travail qui les repose son expérience la plus désastreuse. Ou l’émer- (la marque peut d’ailleurs intelligemment re- voie ou de compétences qui leur et les stimule. Ce sont ceux qui for- CNRS et professeur à gence au Japon de cérémonies pour fêter prendre cela à son compte). manquent pour parvenir à un but. Il ment ce que le sociologue américain Sciences-po. l’échec de son couple par un divorce ludique Quant aux valeurs de créativité, elles s’expri- ne s’agit pas uniquement de jeunes Richard Florida* appelle « la classe où l’on invite ses amis. ment aussi à travers des offres qui permettent à actifs, mais également de trente- créative ». Entreprendre, c’est aussi relever des défis. Cette des artistes de payer leur chambre d’hôtel avec naires/quarantenaires ayant déjà fait tendance au « challenge » se retrouve jusque une œuvre de leur cru. Nicolas Herpin dans des réseaux sociaux comme OneFeat qui FAIT D’ACTU : les pigeons Le fait d’actualité emblématique de cet état d’esprit, c’est le mouvement - au nom évocateur - des « Pi- geons », qui a agité le milieu des entrepreneurs français à la fin octobre 2012. Dans un manifeste, le mouve- ment évoque sa colère devant les choix politiques en matière fiscale, son raz-le-bol d’être sans cesse visé par les nouvelles mesures de taxation et rappelle que « comme de nombreux chefs d’entreprise, [ses membres ont] créé leurs société avec peu de moyens [...] qu’ils se sont battus pour réussir, qu’ils ont connu [...] le lancement, les échecs, le développement, le financement, les manques de ressources ». Avant de conclure : « les entrepreneurs veulent qu’on les laisse voler de leurs propres ailes ». *Richard Florida est un géographe américain, of the Creative Class. And How It’s Transfor- http://defensepigeons.org/ professeur en aménagement urbain (urban ming Work, Leisure and Everyday Life (2002) studies) et docteur de l’Université de Colum- où il décrit le mode de vie d’une population bia. Il est connu pour son concept de « classe urbaine, mobile, qualifiée et connectée, définie créative », détaillé dans son best-seller The Rise par son Talent, la Technologie et sa Tolérance.30 31

×