BAROMÈTRE 2013DE LA COLOCATIONEN FRANCEBaromètre # 1 - Janvier 2013
La colocation : état des lieux à janvier 2013    Pénurie du parc locatif urbain, ralentissement de la construction de loge...
La colocation en quelques chiffresÉvolution du nombre dutilisateurs demandeurs et offrants inscrits sur le site appartager...
Colocation et saisonnalité    10 000 offres de logement supplémentaires enregistrées sur le site au mois de juin    25 000...
La colocation dans les grandes villes françaisesLoyers moyens à la colocation dans les dix principales villes de France.Ce...
Loffre et la demande dans les grandes villes françaisesVolumes de loffre et de la demande dans les dix principales villes ...
Lâge des colocatairesRépartition et évolution du nombre des utilisateurs par tranches dâge entre 2011 et 2012.Moyennes et ...
Les demandeurs, candidats à la colocationÉvolution du nombre des demandeurs par tranches dâge entre 2011 et 2012.Moyennes ...
Profls des colocatairesHomme, femme, fumeur, non-fumeur… quel est le profil du colocataire ?Les chiffres ont été obtenus à...
Étudiants ou jeunes actifs de moins de 30 ans, ils sont candidats à la colocation. Quel est leur profil ? quelles sont leu...
SondagesinternetJEUNES ACTIFS, PROPRIÉTAIRESET COLOCATIONSondages internet réalisés par appartager.comauprès de 825 adhére...
La colocation,                                    La colocation,                           La colocation,               de...
La colocation,                         La colocation,                              La colocation,                     à qu...
La colocation,                           La colocation,                               La colocation,               pourquo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Premier barometre de la colocation en france appartager.com

3 211 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
62
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Premier barometre de la colocation en france appartager.com

  1. 1. BAROMÈTRE 2013DE LA COLOCATIONEN FRANCEBaromètre # 1 - Janvier 2013
  2. 2. La colocation : état des lieux à janvier 2013 Pénurie du parc locatif urbain, ralentissement de la construction de logements, augmentation des loyers, baisse du pouvoir dachat, solitude, besoin de renouer avec « le vivre ensemble »… Face à la dégradation de toute une série de facteurs économiques et sociaux, la colocation abandonne son caractère alternatif. Elle saffrme et simpose de jour en jour comme une solution de logement choisie, et même privilégiée, par un nombre croissant de personnes aux profls variés. Nouveau dispositif fscal incitatif en faveur de linvestissement locatif intermédiaire; relèvement du seuil de 20% à 25% de logements sociaux pour les villes de plus de 35.000 habitants; engagement fnancier de létat pour la construction de 150.000 logements par an… Il est encore trop tôt, après seulement six mois dexercice, pour dresser un premier bilan de laction du nouveau gouvernement en matière de politique du logement. En attendant de pouvoir évaluer limpact de ces nouvelles mesures sur le marché locatif, la colocation saffrme comme une nouvelle façon de se loger qui pare aux carences des politiques publiques et recueille régulièrement ladhésion de nouveaux adeptes. En jetant un regard sur lannée qui vient de s’achever, il apparaît clairement que le profl du colocataire type perd de son évidence. Toujours majoritaire, létudiant au budget serré et à lidéal communautaire est désormais accompagné par des colocataires dun nouveau genre. Une part exponentielle de jeunes actifs fait le choix de la colocation, tant par envie que pour des raisons fnancières. Autre tendance qui tend à se confrmer et à samplifer : larrivée sur le marché de la colocation de seniors qui disposent dun appartement devenu trop grand ou trop cher, mais aussi ceux dont les faibles retraites les excluent des critères requis par le marché locatif, chacun trouvant dans le principe de la colocation un remède effcace à la solitude. Loyers raisonnables, espace à vivre plus grand, lien social et convivialité pour les colocataires… La colocation offre des atouts humains et fnanciers qui séduisent. Depuis 2011, le nombre doffrants et de demandeurs ne cesse de progresser de façon remarquable. La colocation, une solution économique et conviviale, un mode de vie à lattractivité grandissante1
  3. 3. La colocation en quelques chiffresÉvolution du nombre dutilisateurs demandeurs et offrants inscrits sur le site appartager.com entre 2011 et 2012. + 11% de demandeurs 180 000 + 14% doffrants 160 000 172 317 140 000 154 886 Une augmentation conjointe du nombre doffrants et de demandeurs en une année 120 000 100 000 La demande reste largement supérieure à loffre (près de 3,8 fois supérieure) 80 000 2011 Loffre enregistre néanmoins une progression 60 000 2012 plus importante que la demande (14 % contre 11 %) 40 000 La catégorie des offrants est composée de 20 000 45 781 40 084 locataires souhaitant partager leur bail et de 0 propriétaires Demandeurs Offrants La colocation saffrme comme une pratique Période annuelle de référence : juillet – décembre (6 mois) locative reconnue et attractive. Un nombre croissant de personnes choisit aujourdhui cette solution alternative pour se loger.2
  4. 4. Colocation et saisonnalité 10 000 offres de logement supplémentaires enregistrées sur le site au mois de juin 25 000 nouvelles inscriptions de demandeurs entre mai et septembre Les offrants anticipent larrivée massive de nouveaux demandeurs en proposant leurs offres de colocation dés la fn de lannée scolaire en juin et suffsamment en amont (au moins 3 mois) de la prochaine rentrée universitaire pour satisfaire la forte demande. Le site appartager.com enregistre un pic de nouvelles inscriptions de demandeurs en recherche dune colocation sur une période sétalant du mois de mai (avant la fn de lannée universitaire) jusquen septembre. Bien que la colocation sadresse à tout type de personnes, les résultats démontrent que les étudiants restent encore les plus nombreux à faire le choix de la colocation3
  5. 5. La colocation dans les grandes villes françaisesLoyers moyens à la colocation dans les dix principales villes de France.Ces moyennes ont été établies à partir de lensemble de loffre présente sur le site appartager.com en 2011 et 2012. 390 € : loyer moyen national en juin 2011 400 € : loyer moyen national 2012 Lille 370 380 Bordeaux 380 Le loyer moyen national est calculé à partir de lensemble des 400 offres de colocations présentes sur appartager.com et réparties Montpellier 380 sur tout le territoire français 380 Strasbourg 350 Le loyer moyen national sest stabilisé à 400 € depuis la 350 hausse enregistrée au mois daoût 2011 Nantes 350 350 En 2012, le loyer moyen national a de nouveau baissé à 390 € Nice sur une courte durée de 3 mois (mars, avril et mai) avant de 450 2011 450 retrouver son niveau antérieur 2012 Toulouse 350 350 En moyenne, les loyers des 10 principaux centres urbains du territoire sont restés stables entre 2011 et 2012, à lexception Lyon 381 de 3 villes qui ont enregistré une légère augmentation : Lyon (+ 390 2%), Lille (+3%) et Bordeaux (+5%) Marseille 400 400 Paris IDF 500 500 Depuis 2011, les loyers des colocations sont stables 0 100 200 300 400 500 € 600 La baisse ponctuelle des loyers enregistrée en 2012 démontre le caractère saisonnier de la colocation Loyers moyens enregistrés entre 2011 et 2012 Lattractivité nouvelle dune ville induit une hausse de ses loyers4
  6. 6. Loffre et la demande dans les grandes villes françaisesVolumes de loffre et de la demande dans les dix principales villes de France.Ces rapports ont été établis à partir de lensemble des utilisateurs (demandeurs et offrants) inscrits sur le site appartager.com en 2011 et 2012. + 10,5 % de progression des demandes en 2012 + 37,7 % de progression des offres en 2012 Demandeurs Offrants Rapport* 2011 2012 2011 2012 2011 2012 Proportionnellement le volume des demandes a moins progressé Paris IDF 66 570 74 545 10 490 14 916 6,3 5 en 2012 que celui des offres. Marseille 3 534 3 980 1 441 1 776 2,5 2,2 Le rapport général (pour les 10 villes) entre l’offre et la demande Lyon 11 431 12 899 1 777 2 459 6,4 5,2 évolue de 1 offre pour 5,7 demandes en 2011 à 1 offre pour 4,6 demandes en 2012. Toulouse 5 661 6 358 1 060 1 467 5,3 4,3 Nice 3 216 3 905 1 196 1 547 2,7 2,5 Ce rééquilibrage proportionnel entre loffre et la demande en 2012 résulte dune forte augmentation des offrants combinée à Nantes 3 146 3 103 473 569 6,7 5,5 une progression plus modeste du nombre des demandeurs Strasbourg 3 114 3 216 550 661 5,7 4,9 En 2012, Le nombre doffrants a progressé dans chacune des 10 Montpellier 5 544 5 962 1 160 1 662 4,8 3,6 villes présentées. En revanche, le nombre des demandeurs a Bordeaux 5 883 6 284 801 1 048 7,3 6 progressé plus faiblement et même à reculer comme à Lille et Lille 4 416 4 133 823 1 123 5,4 3,7 Nantes. TOTAL 112 515 124 385 19 771 27 228 5,7 4,6 Laugmentation constatée et signifcative du volume de loffre démontre un intérêt grandissant des propriétaires et des locataires bailleurs pour la colocation * Rapport = nb demandeurs / nb offrants Laugmentation généralisée du nombre doffres est une excellente nouvelle pour toutes celles et ceux qui envisagent de sengager dans la colocation. Avec plus doffres proposées les candidats à la colocation augmentent leurs chances de trouver un logement5
  7. 7. Lâge des colocatairesRépartition et évolution du nombre des utilisateurs par tranches dâge entre 2011 et 2012.Moyennes et résultats établis à partir du cumul des offrants et des demandeurs inscrits sur le site appartager.com sur les périodes de référence. 18-25 ans : + 11 % 140 000 26-35 ans : + 10 % 36-45 ans : + 17 % 46-55 ans : + 24 % 120 000 56 ans et + : + 25 % 114 716 En un an le site appartager.com enregistre une 100 000 102 892 augmentation généralisée du nombre de ses utilisateurs, quelle que soit la tranche dâge ou 80 000 la catégorie (offrants ou demandeurs). 2011 2012 On constate une forte progression du nombre 60 000 63 154 dutilisateurs de 36 ans et plus, représentant 57 386 majoritairement une population dactifs et, en moindre proportion, de retraités. 40 000 Le nombre de jeunes utilisateurs progresse également mais plus modestement. 20 000 18 646 Néanmoins, ces classes dâge correspondant à 15 931 celui des études restent de loin les premières à 8 717 10 783 5 679 7 103 pratiquer ou rechercher la colocation. 0 18-25 26-35 36-45 46-55 56 et + Étudiants, jeunes actifs, actifs ou retraités, offrants Cumul du nombre des offrants et des demandeurs inscrits sur appartager.com par tranches dâge. Périodes de référence : juin-décembre (2011), juillet-décembre (2012) ou demandeurs, la colocation est une pratique qui progresse dans toutes les classes dâge6
  8. 8. Les demandeurs, candidats à la colocationÉvolution du nombre des demandeurs par tranches dâge entre 2011 et 2012.Moyennes et résultats établis à partir des utilisateurs inscrits sur le site appartager.com sur les périodes de référence. 18-25 ans : + 10 % 26-35 ans : + 10 % 36-45 ans : + 24 % 3 755 46-55 ans : + 37 % 56 et + 3 124 56 ans et + : + 20 % Résultats obtenus par le cumul des offrants et des 46-55 5 179 demandeurs, confrmés et amplifés 3 775 La plus forte progression des demandes de 11 302 colocation concerne les personnes considérées en 36-45 2011 âge dêtre actives (à partir de 36 ans). Cette 9 100 2012 progression est supérieure à celle enregistrée chez les jeunes (majoritairement étudiants) 48 631 26-35 44 279 La progression spectaculaire du nombre de colocataires demandeurs de 46 ans et plus est une conséquence directe de la crise économique 103 313 actuelle. En grande partie, il sagit de personnes 18-25 94 345 sans emploi ou à lactivité précaire ne pouvant plus assumer seul un loyer. 0 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 120 000 Nombre de demandeurs La croissance généralisée de la demande en colocation, particulièrement celle émanant des classes dâge les plus Périodes de référence : juin-décembre (2011), juillet-décembre (2012) élevées, confrme la colocation comme une solution fable et recherchée pour faire face à la crise économique7
  9. 9. Profls des colocatairesHomme, femme, fumeur, non-fumeur… quel est le profil du colocataire ?Les chiffres ont été obtenus à partir des informations renseignées par les colocataires inscrits sur le site appartager.com sur les périodes de référence. 2011 2012 Répartition hommes/femmes en 2011 et 2012 Caractéristiques des colocataires 2011 80 000 78 580 79 706 84 275 30 910 615 70 000 75 436 fumeurs 60 000 404 2012 10 968 - 10,7 % non fumeurs 50 000 - 64 % Vivant avec un animal 40 000 30 360 Vivant avec couple 1 668 30 000 80 411 - 62 % - 15 % 1 964 Vivant avec enfant 2 913 20 000 + 1,5 % + 11,8 % - 57 % 10 000 0 6 722 Hommes Femmes Périodes de référence : juin-décembre (2011), juillet-décembre (2012) Les femmes sont aujourdhui plus nombreuses que les hommes à choisir la colocation comme solution pour se loger8
  10. 10. Étudiants ou jeunes actifs de moins de 30 ans, ils sont candidats à la colocation. Quel est leur profil ? quelles sont leurspréférences ou exigences pour intégrer une colocation ?Les résultats ont été obtenus à partir des informations renseignées par les colocataires inscrits sur le site appartager.com sur les périodes de référence. 60% détudiants sont candidats à la colocation 40% de jeunes actifs recherchent une colocation Les étudiants Les jeunes actifs* 54,2% de femmes de moins de 30 ans recherchent une colocation 45,8% dhommes de moins de 30 ans recherchent une colocation Homme 28 441 40,7% Homme 24 939  53,5% Femme 41 390 59,3% Femme 21 731  46,5% Profil type du colocataire étudiant : Une jeune femme de 22 ans, célibataire et sans enfant, souhaitant intégrer un espace non-fumeur Sous-total 69 831 60 % Sous-total 46 671 40 % Profil type du colocataire jeune actif : Moyenne dâge 22 ans Moyenne dâge 25 ans Un jeune homme de 25 ans, célibataire et sans enfant, souhaitant intégrer un espace non-fumeur Les étudiants en recherche de colocation sont majoritairement Fumeur 21,5% Fumeur 29,5% (avis exprimés) des jeunes femmes (59,3%) (avis exprimés) Non-fumeur 78,5% Non-fumeur 70,5% Les jeunes actifs de moins de 30 ans en recherche de colocation (avis exprimés) (avis exprimés) sont majoritairement masculins (53,5%) Période de référence de 6 mois : juillet-décembre 2012 Le cumul du nombre des demandes de colocation des étudiants * jeunes actifs de moins de 30 ans et des jeunes actifs (116 502 personnes), laisse apparaître que les femmes sont à 8,4 % plus nombreuses à se porter candidates à la colocation en 2012 Étudiantes et jeunes actifs masculins sont les plus nombreux à vouloir adopter la vie en colocation9
  11. 11. SondagesinternetJEUNES ACTIFS, PROPRIÉTAIRESET COLOCATIONSondages internet réalisés par appartager.comauprès de 825 adhérents fin janvier 2013
  12. 12. La colocation, La colocation, La colocation, depuis quand ? en combien de temps ? pour quelle surface ? Jeunes actifs Jeunes actifs Jeunes actifs « Jai connu la colocation pendant mes « Jai mis moins dun moins pour 79 % occupent un appartementétudes. Aujourdhui, je suis dans la vie active trouver ma colocation » de 3 pièces et plus et jhabite toujours en colocation » 38,8 % 33,6 % « Jai mis moins de deux mois pour Propriétaires « Depuis que jai changé de ville pour des trouver ma colocation» raisons professionnelles, je me loge 42,7 % 50,3 % proposent un logement grâce à la colocation » de 4 pièces 19 % Propriétaires 33,6 % proposent un logement de 3 pièces Propriétaires « Internet est le meilleur endroit pour déposer mon offre et trouver mes colocataires » « Cela fait moins dun an que je propose 44,7 % mon appartement à la colocation » 30,2 % « Je ne mets pas plus dun mois pour louer mon appartement » « En ce qui me concerne, ça fait des 40,6 % années que jai adopté la colocation pour louer mon bien » « Je loue mon appartement 40,6 % en une semaine maximum » 26,2 %
  13. 13. La colocation, La colocation, La colocation, à quel prix ?  pour qui ? avec qui ? Jeunes actifs Jeunes actifs Jeunes actifs « Sans la colocation je ne pourrais « Quatre colocataires, cest bien… 83,3 % ont entre 20 et 30 ans, dont habiter quun studio » 27,4 % 51,8 % entre 25 et 30 ans 62 % mais à trois, cest mieux » 37,7 % 45,4 % ont un revenu annuel « Je ne fais pas appel à LOCA-PASS * » compris entre 17 000€ et 25 000€ 89,2 % « La mixité homme-femme, cest lidéal » 72 % 5 % touchent le RSA Propriétaires « Je préfère cohabiter avec un 2,2 % ont un revenu colocataire plus jeune que moi… supérieur à 40 000€ annuels « Je trouve que la colocation est 69,4 % une solution fnancièrement plus rentable Même si ça ne me dérange pas que la location classique » quil soit plus âgée » Propriétaires 54,6 % 40,6 % 45,1 % louent à des colocataires « Je ne demande pas à mes colocataires de moins de 30 ans qui travaillent Propriétaires dutiliser LOCA-PASS * » 91,5 % 89 % constatent une augmentation « Il y a de nombreux avantages de la demande de jeunes actifs à louer à de jeunes actifs » 57,6 % 74,6 % louent ou ont déjà louer à des jeunes actifs « Pour choisir mes colocataires* LOCA PASS est une aide financière au logement je regarde particulièrementqui garantit la caution locataire leur situation professionnelle » 33,1 %
  14. 14. La colocation, La colocation, La colocation, pourquoi ? quelles préférences ? en conclusion Jeunes actifs Jeunes actifs Jeunes actifs« Habiter en colocation est un choix » 62 % préfèrent intégrer une colocation La colocation est un moyen plus 74,2 % où ils ne connaissent personne simple et plus rapide pour trouver un logement« La convivialité, cest ce qui me plaît 57,4 % avant tout dans la colocation » 41,6 % Propriétaires La colocation est une bonne solution pour se loger et offre« Jai choisi la colocation pour pouvoir 80 % de ceux qui nont jamais loué à de un bon cadre de vie habiter un appartement plus grand » jeunes actifs sont prêts à le faire 90 % 28,4 % 75,7 % préfèrent louer à des colocataires qui restent plus de 6 mois » Propriétaires Propriétaires« Les jeunes actifs sont plus stables et La colocation facilite la location restent plus longtemps » dun bien immobilier 23,7 % 52 % Les jeunes actifs sont de bons colocataires 92,3 %

×