Etude Mode Masculine

5 509 vues

Publié le

Chiffres clés, tendances, innovations marquantes

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
105
Actions
Partages
0
Téléchargements
73
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude Mode Masculine

  1. 1. LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINEMutation des comportements, nouvelles influences,LLC vous livre ses premières analyses sur votre univers. JUIN2010
  2. 2. Une Étude LittlelessConversation AgenceConseilenCommunication AVERTISSEMENT Toutes les marques commerciales déposées ou non déposées citéesdans ce document sont la propriété exclusive de leurs détenteurs respectifs. La société Little less Conversation est indépendante des marques citées.
  3. 3. SOMMAIRE Introduction // page 4L’étude Le marché // page 5 - 7 Les hommes préfèrent les soldes // page 8 - 10 Les chaînes de centre ville // page 11- 13 Les marques fabriquant // page 14 - 16 Le e-commerce 1 // page 17- 19 Le e-commerce 2 // page 20- 21 Le costume nouveau // page 22 - 24 L’offre // page 25 - 27 Séduction par SMS // page 28 - 30 Le point de vente // page 31 - 33Conclusions La conclusion // page 34 - 35Quisommes L’agence // page 36 - 41nous ?
  4. 4. INTRODUCTION- Nous avons résumé en dix points clés notre perception du marché del’habillement masculin.Cette analyse se base sur notre travail de veille marketing ainsi que sur uneétude qualitative organisée par notre agence de communication.Les résultats de cette étude (discussions de groupes) peuvent vous êtreprésentés si vous nous formalisez la demande.
  5. 5. 1. LE MARCHÉ A SOUFFERT
  6. 6. 1. Le marché a souffertIl a atteint un niveau de 37, 8 milliards en 2009(tout univers confondus), soit une baisse de 3%.Le nombre de pièces vendues chuteplus lourdement: -4%.Les vêtements pour hommes ont mieux tenule choc: -1%. Source: TNS Sofres littlelessConversation
  7. 7. 2. LES HOMMESPRÉFÈRENT LES SOLDES
  8. 8. 2. Les hommes préfèrent les soldes.49% du prêt à porter masculin est achetéen solde/promotion.Paradoxalement, seulement 42% du prêt à porterféminin l’est. Source : TNS Sofres littlelessConversation
  9. 9. 2. LES CHAINES DE CENTREVILLE ONT LE VENT EN POUPE
  10. 10. 3. Les chaînes de centre villeont le vent en poupe.Après deux années à mettre au point des plans deréduction des coûts, certaines enseignes parlentà nouveau d’expansion.Après avoir lancé il y a trois ans Célio Club, Céliolance une enseigne plus premium : Clos.Célio rachète Formen.Brice, Jules et Bizbee se marient en conservantleur marque respective pour toucher trois tranchesd’âge différentes. littlelessConversation
  11. 11. 4. LES MARQUES «FABRIQUANT»VEULENT CONTRÔLER LEUR IMAGE.
  12. 12. 4. Les marques «fabriquant»veulent contrôler leur image.Aigle va relancer massivement en 2010des ouvertures de boutiques dans toute la Francepour mieux maîtriser l’ensemble de sa chaîne,de la production jusqu’à la commercialisation. littlelessConversation
  13. 13. 5.LES MARQUES «FABRIQUANT»4. LE E-COMMERCEVEULENT CONTRÔLER LEUR IMAGE.UN CANAL MINEUR
  14. 14. 5. Le e-commerce, un canal mineur.Les ventes en ligne ne représentent que 6 à 8%de l’ensemble du marché habillement en France.En Grande Bretagne, il a déjà atteint 11%. Source : FEVAD littlelessConversation
  15. 15. 5. LE E-COMMERCE UNCANAL INCONTOURNABLE
  16. 16. 6. Le e-commerce,un canal incontournable.Une chaîne d’habillement sur quatre a son site marchand.Célio a lancé son offre en octobre dernier tandis queLacoste a ouvert son site marchand le 31 mai.Ces sites permettent aux consommateurs de chercher etacheter en ligne une bonne affaire.Ils sont également utiles pour les aider à sélectionner LEmagasin dans lequel ils vont essayer des vêtements. littlelessConversation
  17. 17. 7. LE COSTUME NOUVEAU
  18. 18. 7. Le costume nouveauLe prix moyen du costume a lourdement chuté :il est passé en un an de 158 € à 135 €.Le consommateur privilégie la bonne affaire : celle quilui permet d’acheter de la qualité et non plus l’étiquette.Il recherche en priorité les bons classiques qui doivents’incruster dans les tendances de la mode les pluspointues et non plus éphémères.Le costume et la garde robe se doivent d’êtremodulable: casual et professionnel. Sources : TNS Sofres littlelessConversation
  19. 19. 8. L’OFFRE NE DONNE PASSUFFISAMMENT ENVIE.
  20. 20. 8. L’offre ne donne passuffisamment envie.Les consommateurs masculins sont 47 %à affirmer à l’automne dernier que «ce qu’ilsvoient dans les magasins de chaînesdepuis la rentrée ne leur fait pas envie».Source : IFM littlelessConversation
  21. 21. 9. SEDUCTION PAR SMS
  22. 22. 9. Séduction par SMSH&M lance au mois de mai un plan médiamobile d’envergure à destination de sesclients/prospects âges de 25 à 34 ans.Il comprend des bannières sur les sites mobilesde Hotmail, Windows Live, Messenger, SFR TV,Yahoo ainsi que des SMS/MMS avec descoupons de réduction. littlelessConversation
  23. 23. 10. RÉENCHANTERLE POINT DE VENTE.
  24. 24. 10. Réenchanter le point de ventePour inciter le consommateur à découvrir sesmagasins et ses produits, les marques essaient defaire vivre des expériences nouvelles à leurs clients - dans l’éphémère avec Nike qui installe un magasin dans la piscine Molitor pendant la quinzaine de Rolland Garros, - en utilisant le noir pour habiller ses boutiques et leur donner un aspect premium comme Kooples, - Dehry en mélangeant ses linéaires à des meubles chinés pour créer des «accidents visuels», - en utilisant des stickers géants qui reprennent le thème de la campagne publicitaire comme Diesel et sa campagne Be Stupid. littlelessConversation
  25. 25. CONCLUSION ?
  26. 26. CONCLUSIONZappeur, mobile, surinformé, et en pane de pouvoir d’achat,le consommateur voit les marques et les enseignes de prêt àporter d’un oeil nouveau.Dans l’attente de nouvelles offres, de bonnes affaires,il se laissera séduire et convaincre par de nouvelles marquessi celles-ci :- lui offrent un produit/service original et correspondant à sesattentes particulières- lui permettent de se valoriser vis à vis de son groupe deréférence (amis, famille, collègues...)- apportent du sens à l’achat du consommateur citoyen. littlelessConversation
  27. 27. QUI SOMMES NOUS ?
  28. 28. LittlelessConversation AgenceConseilenCommunication
  29. 29. littlelessConversationLE FONDAMENTAL Les annonceurs exigent Les consommateurs exigentplus de services plus de valeurs moins de beaux discours. moins de déclarations.
  30. 30. NOS MÉTIERS PUBLICITÉ Image, Commerciale, Lancements de produits DIGITAL Site vitrine, e-commerce, Intranet, Communication online, eCRM/BDD, Buzz, Sites communautaires, Téléphones mobiles, Web TV MARKETING OPÉRATIONNEL Marketing Direct (conquête et fidélisation), Promotions, Animation réseau, Street Marketing DESIGN Identité visuelle, Logo, Charte graphique, Design d’environnement, Packaging EDITION Institutionnel, Catalogues, Journal, Edition interne
  31. 31. LittlelessConversation christophe@littlelessconversation.fr 01 43 49 08 59 11, rue Jouye Rouve 75020 Paris www.littlelessconversation.fr

×