De Saint-Marc …à San Francisco
LE SAINT-MARC QUOI?
numéro 28
JUIN
JUILLET
AOÛT
2014
CC’’eesstt àà vvéélloo qquuee ssoouuvv...
Votre journal est édité
sur papier recyclé.
Imprimé à Brest
CERID
Le collectif “Saint-Marc en
fête” propose tout au long d...
Non,cen’était pasunmauvais
rêve ! Une immense émotion
m’a gagné ce matin en consta-
tant l’altération de la vue sur la
por...
o
Page 4
LE SAINT-MARC QUOI ?
N° 28
Glaouda, vous êtes animateur de
l’atelier poterie à la MPT du
Guelmeur. Depuis combien...
o
A u j o u r d ’ h u i ,
nous sommes en 2014. Il
y a 100 ans la première
guerre mondiale éclatait.
La guerre commence le
...
LES EXPOSITIONS
RICHESSES SAINT-MARCOISES :
LES ANIMATIONS
Page 6
LE SAINT-MARC QUOI ?
N° 28
Les associations saint-marcoi...
S
En passant devant le N°25 rue Magenta, il n’est pas évident
de réaliser l’important travail effectués dans ce discret at...
D’ar 26 a viz Kerzu 1954, e oe eunD’ar 26 a viz Kerzu 1954, e oe eun
devez merket : evid ar wechdevez merket : evid ar wec...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sm qcouleurmaquette n°28 pour slide mai saint marc 10

249 vues

Publié le

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sm qcouleurmaquette n°28 pour slide mai saint marc 10

  1. 1. De Saint-Marc …à San Francisco LE SAINT-MARC QUOI? numéro 28 JUIN JUILLET AOÛT 2014 CC’’eesstt àà vvéélloo qquuee ssoouuvveenntt jj’’yy rreeppeennssee,, lloorrssqquuee llee ssoouuffffllee ccoouurrtt jjee ddooiiss ggrraavviirr ll’’uunnee ddee cceess nnoommbbrreeuusseess rruueess ppeennttuueess.. IImmaaggiinneezz !! LLaa rruuee ddee QQuuiimmppeerr ppuuiiss llaa ccôôttee dduu GGrraanndd TTuurrcc,, ddee mmêêmmee lloorrssqquuee jjee rreemmoonnttee llaa rruuee ddee VVeerrdduunn eett aauussssii lloorrssqquuee jjee vvaaiiss ddee KKéérriinnoouu àà LLaammbbéézzeelllleecc,, dduu ppoorrtt àà llaa ggaarree,, ddee TToouurrbbiiaann àà llaa ppllaaccee ddee SSttrraassbboouurrgg.. LLaa rroouuttee ddee GGoouueessnnoouu,, llaa rruuee AAllbbeerrtt LLoouuppppee,, llaa rruuee PPiieerrrree SSéé-- mmaarrdd,, llaa rraammppee dduu VViieeuuxx BBoouurrgg,, eett ttoouutteess cceelllleess qquuee jjee nn’’aaii ppaass eennccoorree ggrraavviieess .. JJee mmee ddeemmaannddee ssii BBrreesstt nnee ddeevvrraaiitt ppaass êêttrree jjuummeellééee aavveecc SSaann FFrraanncciissccoo,, cceettttee vviillllee ccééllèèbbrree ppoouurr sseess nnoommbbrreeuusseess ccoolllliinneess ddééccoouuppééeess ddee rruueess eenn ppeennttee,, eett mm’’aacchheetteerr,, ppoouurr mmiieeuuxx llaa ddééccoouuvvrriirr,, uunn vvéélloo àà aass-- ssiissttaannccee éélleeccttrriiqquuee,, uunnee mmoottoo oouu uunn ccaabbrriioolleett........ DDeess ppoonnttss ééllaannccééss jjooiiggnneenntt aauussssii nnooss bbeelllleess ccoolllliinneess ddee SSaaiinntt--PPiieerrrree àà SSaaiinntt--MMaarrcc,, àà LLaammbbéé,, QQuuéélliivveerrzzaann...... BBiieenn ssûûrr nnoouuss nn’’aavvoonnss ppaass llaa SSiilliiccoonnee VVaalllleeyy……mmaaiiss nnooss ppoorrttss,, nnoottrree iinndduussttrriiee,, nnooss ppôôlleess ddee hhaauuttee ccoommppéétteennccee,, nnooss nnoommbbrreeuuxx ccoommmmeerrcceess,, nnooss uunniivveerrssiittééss ssoonntt aauuttaanntt dd’’aattttrraacc-- ttiioonnss ddee nnoottrree ppeettiittee vviillllee dduu bboouutt dduu mmoonnddee,, tteerrmmiinnuuss dduu ttrraaiinn ttrraannssccoonnttiinneennttaall eeuurrooppééeenn,, ttoouutt ccoommmmee SSaann FFrraann-- cciissccoo ppoouurr llee ccoonnttiinneenntt nnoorrdd--aamméérriiccaaiinn...... EEtt ddaannss cceettttee bbeellllee vviillllee ddee BBrreesstt,, àà SSaaiinntt--MMaarrcc nnoouuss aavvoonnss ddee pplluuss nnooss aanniimmaattiioonnss,, nnooss qquuaarrttiieerrss ddiifffféérreennttss eett ccoolloorrééss,, nnooss eessppaacceess vveerrttss,, llee ssttaaddee ddee ffoooottbbaallll,, lleess ggyymm-- nnaasseess eett ppiisscciinneess,, lleess mmaaiissoonnss ddee qquuaarrttiieerr……ttoouutt cceellaa ccoonnccoouurrtt àà uunnee vviiee rriicchhee eett ppaarrttaaggééee qquuee nnoouuss aavvoonnss ttaanntt ddee ppllaaiissiirr àà ccoommmmeenntteerr ppoouurr vvoouuss eett aavveecc vvoouuss ddaannss ccee ppeettiitt jjoouurrnnaall.. AAuussssii,, ssii vvoouuss nn’’aavveezz ppaass llaa ppoossssiibbiilliittéé dd’’aalllleerr àà SSaann FFrraann-- cciissccoo,, nnee ssooyyeezz ppaass ttrriisstteess,, vvoouuss ppoouurrrreezz cceett ééttéé àà BBrreesstt ttrroouuvveerr uunnee mmaaiissoonn bblleeuuee aaccccrroocchhééee àà uunnee ccoolllliinnee eett pprrooffii-- tteerr ddee ccee ppaayyss ddee ll’’oorr bblleeuu,, ddeess cciieeuuxx lluummiinneeuuxx,, ddeess ttrroouu-- ppeeaauuxx ddee nnuuaaggeess dduuvveetteeuuxx,, ddeess vveennttss ddoouuxx oouu ffoouugguueeuuxx.. UUnn ccooiinn bbiieenn ggooûûtteeuuxx qquu’’aapppprréécciieerroonntt aavveecc vvoouuss ddee nnoomm-- bbrreeuuxx ttoouurriisstteess.. ““JJ’’yy ssuuiiss,, jj’’yy rreessttee..”” NNoonn !! vvoouuss nnee vvoouuss eennnnuuiieerreezz ppaass àà SSaaiinntt--MMaarrcc !! BBoonn ééttéé àà ttoouutteess eett ttoouuss.. SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:43 Page 1
  2. 2. Votre journal est édité sur papier recyclé. Imprimé à Brest CERID Le collectif “Saint-Marc en fête” propose tout au long de l’année diverses animations. Ce comité est ouvert à toutes les personnes intéressées à participer à la réflexion et à la mise en oeuvre des projets. Contact : 02 98 00 85 78 LA MAIRIE Services ouverts au public du lundi au vendredi 8h30 - 12h00 13h30 - 17h30 samedi 9h00 - 12h00 INFOS PRATIQUES à caractère permanent Un photocopieur et deux ordinateurs sont en accès libre à l’accueil de la mairie. Les photocopies sont payantes (10 c) et l’accès Internet est gratuit. Un affichage régulier et des dépliants d’information of- frent la possibilité aux habi- tants de connaître régulièrement les évène- ments se déroulant sur le quartier ou sur la ville. Af- fiches et dépliants en consultation ou à disposi- tion dans le hall d’accueil. LES MARCHÉS Saint-Marc : mardi matin Pilier-Rouge : mardi et vendredi matin Page 2 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 L’année 2014 s’est ouverte dans le quar- tier avec des mots : des mots doux, des mots d’amour, des mots pour rire, des mots de colère aussi. Plus de 100 poèmes ont été collectés pour l’opération « Saint- Marc, tout un poème ! », lancée à l’initia- tive de la médiathèque à l’occasion du 16e Printemps des poètes. En janvier, février et mars, les habitants ont ainsi déposé des poèmes chez les commerçants du bourg, qui les ont sus- pendus sur des fils à linge : une jolie ma- nière d’animer les files d’attente ! Le 3 mars, les poèmes ont été accrochés sur l’arbre à poèmes, square Kristen Noguès. Mais le vent a soufflé ce jour-là, et des di- zaines de poèmes se sont envolés dans les rues et les jardins du quartier. Un autre moyen, imprévu mais efficace, de diffuser de la poésie ! Diffuser, faire partager, et tisser des liens autour des mots, c’était aussi le leitmotiv de Gérard Mendy, venu de Lorient, qui a animé le quartier durant toute une se- maine, grâce au soutien du Projet éduca- tif local. « Brumisant » ses textes dans l’espace public, le slameur a réuni les gé- nérations dans des ateliers d’écriture, qui ont rassemblé les jeunes du PL Pilier Rouge et les « ex-jeunes » (sic) de l’EH- PAD de Kérampére et de la résidence de Saint-Marc. Le point d’orgue : le Big slam show du samedi, où chacun a pu décla- mer ses textes et découvrir des poètes en herbe venus tester leur écriture. Et les surprises ne se sont pas arrêtées là. La médiathèque s’est habillée de rose et de poèmes d’amour durant tout un mois, et les Saint-Marcois venus prendre un café au Deauville le 25 mars ont pu enten- dre le groupe Eclats de lire, qui s’était lancé un beau défi : lire de la poésie contemporaine au café et en musique ! Ponctuant les textes de poètes comme Queneau, Al Masri, Goffette et Jacottet, les airs de violon ont offert aux habitants une escale poétique et pour le moins dé- paysante. Pour finir, en beauté ... le groupe E.Sens a partagé son amour des mots à la média- thèque samedi 29 mars autour de l’expo- sition « Je veux des mots ! ». Erwan Bar- gain et ses musiciens ont embarqué le pu- blic au cœur de leur univers, navigant entre leur dernier album, L’Asymétrique, et des morceaux tout frais, offrant même un inédit spécialement composé pour l’oc- casion ! A l’heure qu’il est, les poèmes ont été dé- crochés, l’arbre est bien à l’abri, et les textes seront publiés dans un recueil avant l’été. Ce qu’il en reste ? Des envies d’écrire, de lire, et, surtout, l’envie parta- gée des acteurs du quartier de continuer à travailler main dans la main à l’enrichisse- ment de chacun par la culture. “Le Saint-Marc Quoi ?” est en dépôt chez les commerçants du quartier que nous remercions pour leur soutien. Vous pouvez, chers lecteurs, nous proposer des articles, nous donner des informations saint-marcoises. courriel : lesaintmarcquoi@gmail.com page 2 vie dequartier L’arbre à poèmes page 3 En quelquesmots Billetd’humeur billetd’humour Noslecteurs nousécrivent page 4 RencontreInterview Interview Les potiers de Saint- Marc page 5 Savoir ! Lenomdes rues lagrande guerre Magnolias stars du stangalard page 6 Evènements Saint-Marc s’anime Notre patrimoine page 7 Actions Assos Ecole écolo Asso.. Roul’âge page 8 Vie pratique La recette du Saint-Marc Quoi? Parlons breton... Saint-Marc, tout un poème ! VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:44 Page 2
  3. 3. Non,cen’était pasunmauvais rêve ! Une immense émotion m’a gagné ce matin en consta- tant l’altération de la vue sur la portion de la rue du Brigadier Le Cann surplombant la rade. Pourquoi ce grillage de 3 mè- tres de haut ? Que penser de cette vue confisquée ? Proba- blementunprincipedeprécau- tion d’un technocrate, imaginé sur son clavier d’ordinateur. Pour que ce décideur garde le sommeil, un déplacement sur les lieux lui permettrait de constater que ce grillage im- planté quelques mètres plus bas assurerait tout aussi bien la sécurité et ne priverait pas les Brestois d’un magnifique point de vue : c’est sans doute le seul endroit où l’onaitunpanaromaà180°sur la rade de Brest. Alors la sécu- rité - oui - mais pas au mépris des Brestois, des promeneurs nombreux à venir contempler cette vue unique. Le plus étonnant est que ce grillage aurait été érigé sans demande préalable à la ville de Brest, sans en informer les ri- verains. Vraimentilestdesfoisoudans ce pays l’on marche sur la tête... Certes les travaux ont été ajournés mais tout de même ! BILLET D’HUMEUR chers NOMBRES MAGIQUES 1x 8 + 1 = 9 12 x 8 + 2 = 98 123 x 8 + 3 = 987 1234 x 8 + 4 = 9876 12345 x 8 + 5 = 98765 123456 x 8 + 6 = 987654 1234567 x 8 + 7 = 9876543 12345678 x 8 + 8 = 98765432 123456789 x 8 + 9 = 987654321 Curieux ! N’est-ce pas ! BILLET D’HUMOUR LLaa ppaarroollee eesstt àà nnooss lleecctteeuurrss . A. Chuiton 3, rue Albert De Mun (depuis 1924) ( ex rue Ké Lung) De quel quartier êtes-vous? Bonne question à laquelle les habitants du “Nord du haut de la rue de Verdun” ne peuvent plus répondre. Avant-guerre, (et un peu après), le quartier s’appe- lait “BREIZ IZEL. Un bistrot était situé rue de Verdun à l’angle de la rue Georges Mélou et s’appelait BREIZ-IZEL. Il a disparu et l’appellation du quartier aussi. Ce n’est pas qu’on tienne à l’appellation elle-même que rien ne justifie (pas même une ruelle située dans le coin) mais on aimerait avoir un nom. Pour- quoi pas “Duchesse Anne”, nom d’une rue relative- ment connue. Qui dit mieux? un référendum? A ce sujet j’avais déjà, il y a quelques années, contacté quelques personnalités de St Marc et aussi Gérard Cissé qui a fait un remarquable livre sur les rues de Brest. Lui proposait “LE DOURIC” (ex ruis- seau sous la rue de Valmy) qui est la limite ouest du vrai St Marc. Par ailleurs, on a annexé à St Marc des quartiers (Poul-ar Bachet, Pilier- Rouge) qui ne sont pas d’or- gine. Bien amicalement VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . Page 3 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:44 Page 3
  4. 4. o Page 4 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 Glaouda, vous êtes animateur de l’atelier poterie à la MPT du Guelmeur. Depuis combien de temps transmettez-vous votre sa- voir dans ce domaine ? Je travaille à la MPT depuis près de 40 ans, après avoir été animateur dans d’autres structures sociales: Gouesnou, Plougastel... Et à qui ? Ici, au tout début, il n’y avait qu’un four, un tour, un tréteau, pour quelques amateurs... Aujourd’hui, il y a 13 équipes qui se succèdent tout au long de la semaine. Cela repré- sente entre 90 et 100 personnes, de 6 à 86 ans. Elles viennent de diffé- rents quartiers de Brest et même de Landivisiau. Je travaille aussi avec les écoles, les associations. Qu’apprenez-vous exactement à ces amateurs ? Je leur propose d’acquérir juste les bases. Ensuite, ils décident seuls de ce qu’ils veulent créer : des ani- maux de basse-cour, des pots, des assiettes, des boîtes, etc. Bien sûr je les accompagne et les conseille tout au long des différentes phases du processus de réalisation. Une fois l’objet créé, on le passe à la cuisson dans le four, puis à l’émaillage et on termine par la cuisson finale. Votre nom est associé à poterie artis- tique et céra- mique. Ils sont souvent confondus. Quelle est donc la dif- férence entre ces deux termes ? La poterie, c’est automatiquement de la céramique, c’est-à-dire de la terre cuite. Un potier est donc un cé- ramiste. À l’inverse, un céramiste n’est pas forcément un potier : il peut être fabricant de lavabo, par exemple (sourire) La pratique de la céra- mique conduit à des réalisa- tions concrètes. Dans un monde où le virtuel gagne chaque jour du terrain, qu’ap- porte à vos “élèves” la pratique de cet art ? La poterie, la sculpture offrent des moments très personnels, une grande récréation dans la vie hebdo- madaire des pratiquants. Quand on travaille la poterie, on ne pense qu’à ce que l’on est en train de faire. Ça repose l’esprit. C’est aussi un ap- prentissage de la patience. Je dis toujours: “Si vous voulez gagner du temps, prenez-le”. J’ajoute aussi pour bien conduire le geste : “ la terre ça se caresse, avec une certaine fermeté...” Comment en êtes-vous venu à pratiquer l’art la céramique ? Parmi l’ensemble des pratiques pro- posées, j’ai choisi l’atelier de pote- rie de l’École des Beaux-Arts de Brest. Cela m’a tout de suite plu, mais j’aurais pu tout autant choisir d’être graveur sur métal ou peintre. De toute façon, les beaux-arts, c’est avant tout un apprentissage de la li- berté de l’esprit et de l’expression. Avez-vous fait des émules ? Oui, les ateliers que j’animais à Gouesnou et à Bellevue sont main- tenant pris en charge par d’anciens élèves. Vous êtes animateur à la MPT, mais ce n’est qu’une part de votre activité artistique n’est-ce pas ? En effet, j’ai un atelier à Saint-Mar- tin, rue Berthelot. Il est ouvert au public. J’y crée, entre autres, des ta- bleaux en céramique que l’on trouve exposés sur des façades de maison. Vous êtes le membre fondateur de la Foire aux Croûtes. Quelle rai- son vous a poussé à créer cette rencontre artistique ? Je trouve que galeries et salons sont parfois des lieux intimidants, aussi bien pour les artistes amateurs que pour les visiteurs. Une foire de ce style, c’est moins de chichis, avec de la musique et des frites. Et puis, un peu comme dans une kermesse, cela permet un contact direct avec l’exposant. C’est à la fois un mo- ment de découverte et une vraie fête populaire Glaoda JOUEN POTIER INTERVIEW VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . Le week-end de l’Ascension, marquera la 25e édition de la Foire aux Croûtes de Brest, fondée par Glaoda Jaouen. Nous avons voulu en savoir plus sur cet artiste animateur de l’atelier poterie de la Maison pour Tous du Guelmeur notamment. ... SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:44 Page 4
  5. 5. o A u j o u r d ’ h u i , nous sommes en 2014. Il y a 100 ans la première guerre mondiale éclatait. La guerre commence le 3 août 1914 quand l’Allemagne déclare la guerre à la France. Vous croyez la connaître ou ce nom vous évoque quelque chose ? Des souvenirs qu’un grand-père vous raconte un soir, une photographie jaunie d’un ancêtre en noir et blanc, de terribles statistiques : 9 millions de morts, 20 millions de blessés…Les rues liées à la mémoire de cette guerre sont nombreuses à Saint Marc : Rue du Poilu : nom typique des soldats de cette guerre. Dans le langage argotique, quelqu’un de courageux, ayant du poil. Rue de Verdun : bataille de dix mois, de février à dé- cembre 1916; 362.000 soldats français et 337.000 alle- mands y perdirent la vie. C’est la plus longue et l’une des batailles les plus dévastatrices de la Première Guerre mondiale, sans aucun résul- tat militaire. Rue Dixmude (voir le Saint Marc Quoi, n° 15). Rue Georges Guynemer - aviateur mort en 1917. Rue Jean Pierre Calloch - poète, tué au front en 1917. Rue Jean Catelas - résistant, blessé et obtint plusieurs citations durant la guerre 14-18. Rue Charles Lautrou - peintre, blessé en mai 1918. Rue Ernest Hemingway - écrivain, blessé sur le front italien en 1918. Rue colonel Henri Boscals de Reals - blessé, 4 cita- tions. Rue Amiral Jean Cras - compositeur, guerre en Adria- tique, plusieurs citations. (voir le Saint Marc Quoi, n° 19) Quand nous passons dans ces rues, ayons une pensée pour tous les morts, bles- sés et malheureux victimes de cette guerre. Nous en avions tous dans nos familles. LE NOM DES RUES 100 ans Guerre de 1914-1918 PP ll aa nn tt ee ss ee tt jj aa rr dd ii nn ss dd ee SS aa ii nn tt -- MM aa rr cc LL ee ss mm aa gg nn oo ll ii aa ss ss tt aa rr ss dd uu SS tt aa nn gg aa ll aa rr dd LL ee mm aa gg nn oo ll ii aa cc oo mm pp tt ee pp aa rr mm ii ll ee ss pp ll uu ss bb ee aa uu xx aa rr bb rr ee ss àà ff ll oo rr aa ii ss oo nn pp rr ii nn tt aa -- nn ii èè rr ee oo uu ee ss tt ii vv aa ll ee .. II ll ee ss tt rr ee pp rr éé ss ee nn tt éé pp aa rr dd ee ss ee ss -- pp èè cc ee ss vv aa rr ii éé ee ss dd aa nn ss nn oo tt rr ee qq uu aa rr tt ii ee rr,, ee nn pp aa rr tt ii cc uu ll ii ee rr ss uu rr ll ee ss pp ee nn ttee ss dd uu vv aa ll ll oo nn dd uu SS tt aa nn gg aa ll aa rr dd .. LL '' aa pp pp aa rr ii -- tt ii oo nn dd ee ss ss ee ss ff ll ee uu rr ss aa gg rr éé aa bb ll ee mm ee nn tt pp aa rr ff uu mm éé ee ss dd èè ss ll ee dd éé bb uu tt dd uu pp rr ii nn tt ee mm pp ss ee nn ff aa ii tt uu nn ee vv éé rr ii tt aa bb ll ee vv ee -- dd ee tt tt ee .. CC ee pp ll aa nn tt aa ff êê tt éé ee nn 22 00 1111 ll ee 33 00 00 èè mm ee aa nn nn ii vv ee rr -- ss aa ii rr ee dd ee ss oo nn aa rr rr ii vv éé ee dd aa nn ss ll ee pp oo rr tt dd ee NN aa nn tt ee ss .. CC aa -- dd ee aa uu dd uu gg oo uu vv ee rr nn ee uu rr dd ee LL oo uu ii ss ii aa nn ee ,, ii ll nn ee ll aa ii ss ss ee pp aa ss ii nn dd ii ff ff éé rr ee nn tt .. II ll aa tt tt ee nn dd rr aa 22 00 aa nn ss pp oo uu rr ss ee rr ee vv ii -- gg oo rr ee rr ee tt dd oo nn nn ee rr ss aa pp rr ee mm ii èè rr ee ff ll ee uu rr.. II ll aa éé tt éé nn oo mm mm éé "" mm aa gg nnoo ll ii aa "" ee nn ll '' hh oo nn nn ee uu rr dd ee PP ii ee rr rr ee MM aa gg nn oo ll (( 11 66 33 88 -- 11 77 11 55 )) ,, mm éé dd ee cc ii nn bb oo tt aa nn ii ss tt ee ff rr aa nn çç aa ii ss ,, dd ii rr ee cc tt ee uu rr dd uu jj aa rr dd ii nn bb oo tt aa nn ii qq uu ee dd ee MM oo nn tt -- pp ee ll ll ii ee rr.. LL ee cc ll ii mm aa tt ee uu rr oo pp éé ee nn cc oo nn vv ii ee nn tt bb ii ee nn àà cc ee tt aa rr bb rr ee aa uu pp oo rr tt éé ll éé gg aa nn tt oo rr ii gg ii nn aa ii rr ee dd '' AA ss ii ee ee tt dd '' AA mm éé -- rr ii qq uu ee dd uu NN oo rr dd .. EE nn ss oo ll ee ii ll ll éé oo uu mm ii -- oo mm bb rr aa gg éé dd aa nn ss ll ee ss jj aa rr dd ii nn ss oo uu ss uu rr ll ee ss tt ee rr rr aa ss ss ee ss ,, ll ee mm aa gg nn oo ll ii aa ss '' aa dd aa pp tt ee àà ss oo nn ee nn vv ii rr oo nn nn ee mm ee nn tt .. LL oo rr ss dd ee ss oo nn ii nn ss -- tt aa ll ll aa tt ii oo nn ,, ii ll ff aa uu tt pp rr éé vv oo ii rr uu nn bb oo nn dd rr aa ii nn aa gg ee dd uu ss oo ll ee tt ll uu ii ff oo uu rr nn ii rr uu nn mm éé ll aa nn gg ee tt ee rr rr ee dd ee bb rr uu yy èè rr ee ,, tt ee rr rr ee dd ee jj aa rr dd ii nn ee tt dd ee ll '' hh uu mm uu ss ,, ss aa nn ss oo uu bb ll ii ee rr uu nn bb oo nn aa rr -- rr oo ss aa gg ee .. SS oo nn ee mm pp ll aa cc ee mm ee nn tt dd oo ii tt êê tt rr ee bb ii ee nn "" pp ee nn ss éé "" cc aa rr,, uu nn ee ff oo ii ss éé tt aa bb ll ii ,, ii ll nn '' aa ii mm eerr aa pp aa ss êê ttrr ee dd éé rr aann gg éé .. UU nn pp ee uu dd ee pp aa ttii ee nn cc ee cc aa rr ii ll ll uu ii ff aa uu dd rr aa qq uu ee ll qq uu ee ss aa nn -- nn éé ee ss pp oo uu rr dd oo nn nn ee rr ll ee mm ee ii ll ll ee uu rr dd ee ll uu ii -- mm êê mm ee .. II ll ss ee dd ii vv ii ss ee ee nn dd ee uu xx gg rr aa nn dd ee ss cc aa tt éé gg oo rr ii ee ss :: -- MM aa gg nn oo ll ii aa àà ff ee uu ii ll ll aa gg ee pp ee rr ss ii ss tt aa nn tt oo rr ii gg ii nn aa ii rr ee dd uu SS uu dd -- EE ss tt dd ee ss EE tt aa tt ss -- UU nn ii ss ,, ll ee pp ll uu ss cc oo nn nn uu éé tt aa nn tt ll ee MM aa gg nn oo ll ii aa GG rr aa nn ddii ff ll oo rr aa .. II ll pp ee uu tt aa tt tt ee ii nn dd rr ee 11 55 mm èè tt rr ee ss dd ee hh aa uu tt ee uu rr.. -- MM aa gg nn oo ll ii aa àà ff ee uu ii ll ll aa gg ee cc aa dd uu cc qq uu ii nn oo uu ss vv ii ee nn tt dd '' AA ss ii ee .. DD ee ff oo rr mm ee aa rr bb uu ss tt ii vv ee ,, ss aa tt aa ii ll ll ee ee ss tt pp ll uu ss aa dd aa pp tt éé ee aa uu xx pp ee tt ii tt ss jj aa rr dd ii nn ss (( 22 àà 33 mm èè tt rr ee ss )) .. LL ee rr ee -- pp rr éé ss ee nn tt aa nn tt ll ee pp ll uu ss cc oo nn nn uu ee ss tt ll ee MM aa gg nn oo ll ii aa SS tt ee ll ll aa tt aa (( oo uu éé tt oo ii ll éé )) .. DD aa nn ss ll ee ll aa nn gg aa gg ee dd ee ss ff ll ee uu rr ss ,, ll ee mm aa gg nn oo ll ii aa ee ss tt ss yy mm bb oo ll ee dd ee ff ii dd éé ll ii tt éé ee tt aa ffff ii rr mm ee "" JJ ee tt '' aa ii mm ee ee tt nn '' aa ii mm ee rr aa ii qq uu ee tt oo ii "" II ll ee ss tt pp oo rr tt ee uu rr dd '' uu nn mm ee ss ss aa gg ee pp oo ss ii tt ii ff ee mm pp rr ee ii nn tt dd ee ff oo rr cc ee ee tt dd ee gg aa îî tt éé ;; EE mm bb ll éé mm aa tt ii qq uu ee dd uu pp rr ii nn tt ee mm pp ss aa vv ee cc ss aa ff ll oo rr aa ii ss oo nn oo dd oo rr aa nn tt ee ee tt ss oo mm pp tt uu ee uu ss ee ,, ii ll ee xx pp rr ii mm ee aa uu ss ss ii ll '' aa mm oo uu rr dd ee ll aa nn aa tt uu rr ee .. Page 5 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:44 Page 5
  6. 6. LES EXPOSITIONS RICHESSES SAINT-MARCOISES : LES ANIMATIONS Page 6 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 Les associations saint-marcoises affichent un dynamisme qui ne se dément pas. La preuve actuellement, à L'Ehpad de Kerampéré, à la résidence de la rue de Verdun, à la galerie de la mairie sont ou ont été accrochées diverses oeuvres: Indigo à Kerampéré - L'association Indigo que fédère le cé- lèbre peintre brestois, Jean-Jacques Marchadour expose les peintures de plusieurs Saint- Marcois, dans les couloirs de l'éta- blissement ce qui apporte une animation journalière aux résidants. " Nous espérons renouveler ce type d'exposition, à raison d'une par mois, avec l'appui des nombreux adhérents qui composent l'associa- tion" a précisé Jean-Jacques Mar- chadour. Expo rétro sur le vieux saint- Marc à la résidence rue de Ver- dun. Au début du mois de mai, l'associa- tion Mémoire de Saint-Marc, asso- ciée au centre de généalogique du Finistère, a proposé une exposition de cartes postales anciennes rela- tant la vie dans ce qui était alors la commune de Saint-Marc. En outre, le samedi 10 mai, plus de 80 habitants sont venus visualiser cinq diaporamas réali- sés par Pierre Mével sur le vieux Saint-Marc également. En fin de séance, cela a permis d'enclen- cher de longs et intéressants échanges. L'atelier peinture de la MPT à la mairie : durant 15 jours, jusqu'au 24 mai, c'est la galerie de la mairie de quartier qui accueillait 70 toiles colorées de 22 de ses adhérents, qui évoluent deux fois par semaine à la MPT du Guelmeur, sous la houlette de Mathilde Cajean et Ma- deleine Fabien. le 17 juin - Vivre sa retraite à saint-Marc - Un carrefour de ren- contres convivial devenu rendez- vous annuel des retraités.... 21 JUIN TOUS À LA FETE DE LA MU- SIQUE... Des groupes, de la musique des chants.. toute une atmosphère à partager avec les saint-Marcois jeunes et moins jeunes rassemblés pour un moment de bonheur. 15 septembre: C’est à Kéruscun que la musique vous entraînera... 20 et 21 septembre: Journées du patrimoine: découvrons Saint-Marc et son patrimoine naturel... Saint-Marc : notre patrimoine C’est ce que nous y mettons: nos participations VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . OOnn vvoouuss aatttteennddss llee1188OOCCTTOOBBRREE 22001144 ppoouurr llee 1100 EEMMEE FFEESSTTIIVVAALL DDEE LLAA SSOOUUPPEE SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:45 Page 6
  7. 7. S En passant devant le N°25 rue Magenta, il n’est pas évident de réaliser l’important travail effectués dans ce discret ate- lier nommé « ROUL’AGE ». Il aura pourtant 20 ans d’exis- tence en octobre 2014. A l’origine, cet atelier avait été créé par l’Office des Retraités Brestois (O.R.B.) qui réparaient du mobilier scolaire. Depuis, cette structure gérée par Marie-Hélène Jacolot, Conseillère en insertion, a pris une autre dimension en re- cevant sur prescription de référents sociaux, des allocataires éloignés de l’emploi en leur proposant un engagement moral de six mois renouvelables. Durant cinq demi-jour- nées par semaine, ces travailleurs réparent de nombreux matériels : vélos, sièges roulants, machines à coudre, élec- troménager, etc. 25 bénévoles de tous horizons profession- nels (mécanique, électricité, sécurité…) leur apportent aide durant quelques heures ou demi-journées mais surtout un accompagnement relationnel. Hébergée par la Ville de Brest et subventionnée par le Conseil Général, cette association apporte aux allocataires des liens sociaux . De plus ils sont aidés par des réunions d’informations sur le logement, la gestion, le surendette- ment, les activités. Ils bénéficient aussi d’une petite biblio- thèque et d’un outil informatique. Le matériel offert à l’Atelier Roul’âge est réparé avec toute l’attention des allocataires et remis gracieusement à des par- ticuliers (sur prescription sociale), hôpitaux, résidences et associations humanitaires, comme ce siège roulant qui vient de quitter ce 20 avril l’atelier à destination d’une jeune fille handicapée en Ethiopie. Ce sont en moyenne 90 vélos, 50 appareils en électroménager et 50 fauteuils roulants qui sont ainsi contrôlés et offerts chaque année. C’est un atelier à l’ambiance chaleureuse où l’on devine, dès qu’on y pénètre, une complicité entre les bénévoles ac- compagnants et les allocataires, sous le regard ravi de Marie-Hélène Jacolot véritablement satisfaite du travail ac- compli et du service rendu par ces travail- leurs. Si vous êtes sensible à cette démarche, que vous disposez d’un peu de temps : l’Atelier ai- merait renforcer son équipe de bénévoles. ASSOCIATIONS Atelier d’insertion Roul’âge Page 7 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 A l'école du Forestou, toutes les classes travaillent cette année sur des thèmes liés à l'environnement. Les classes de CP et CE1 ont créé un potager. Lola, Hélène, Mattis et Johann nous expliquent : « Nous sommes en train de faire un potager. Les jardiniers de la ville nous aident, ils ont mis de la terre dans les car- rés. Nous avons d'abord fait des expériences pour voir comment les plantes poussent. Nous avons fait des semis à l'école et nous avons aussi rapporté chez nous des graines de tomates ou de café. Certains enfants ont réussi à faire pousser des plants. En classe, nous avons planté des pommes de terre dans un aquarium pour voir comment ça pousse sous la terre. Dans le potager, nous avons retourné la terre et planté des salades, des potimarrons, des tomates, des pommes de terre vitelottes. Nous attendons que les légumes poussent. Les enfants qui iront au centre de loisirs continueront à s'oc- cuper du potager pendant l'été. » En parallèle, les élèves de cycle 3 se sont intéres- sés à la question des déchets. Un travail sur le recyclage a été mené en classe, avec une visite au Spernot. L'association « Vert le jardin » est venue expliquer le compostage aux élèves et un composteur a été installé près du potager. L'année prochaine, l'école sera inscrite au disposi- tif éco-école et de nouvelles actions seront mises en place dans ce cadre. FORESTOU Le comité de rédaction: Jeannine Arzur Patrick Calvez Eric Cann J.-Yves Guéguéniat François Grosjean Fabrice Mauguen Françoise Omnès Albert Sparfel Marie-France Thomas Anne Youénou crédit photo: le StMarc Quoi VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . Écologie et École SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:45 Page 7
  8. 8. D’ar 26 a viz Kerzu 1954, e oe eunD’ar 26 a viz Kerzu 1954, e oe eun devez merket : evid ar wechdevez merket : evid ar wech kenta toud e oe ôzet e Poulaouenkenta toud e oe ôzet e Poulaouen eun devez gouestlet d’ar han-ha-eun devez gouestlet d’ar han-ha- diskan (ha da gement tra a zelldiskan (ha da gement tra a zell deuz kultur or bro), gand koñkoudeuz kultur or bro), gand koñkou-- riou digor d’an dud a beb oad.riou digor d’an dud a beb oad. D’an 30 a viz Gwengolo 1955,D’an 30 a viz Gwengolo 1955, setu eun devez braz c’hoaz e Pousetu eun devez braz c’hoaz e Pou-- laouen, pa oe ôzet evid ar wechlaouen, pa oe ôzet evid ar wech kenta eur fest noz e sal-dañs arkenta eur fest noz e sal-dañs ar vourh, ha n’eo ket mui e-barz anvourh, ha n’eo ket mui e-barz an tiegezou e-giz gwechall. Setu artiegezou e-giz gwechall. Setu ar mod koz o tond endro, reizet ivezmod koz o tond endro, reizet ivez deuz ar vuhez sokial ha deuz andeuz ar vuhez sokial ha deuz an ekonomiez (an dudekonomiez (an dud o tivroi diwar ar mêz, an daremo tivroi diwar ar mêz, an darem-- predou o tiorren…).predou o tiorren…). Le 26 décembre 1954 marqueraLe 26 décembre 1954 marquera une étape décisive dans le retourune étape décisive dans le retour aux sources avec l'organisation àaux sources avec l'organisation à Poullaouen d'une grande journéePoullaouen d'une grande journée consacrée pour la première foisconsacrée pour la première fois au "kan ha diskan" avec unau "kan ha diskan" avec un concours ouvert à tous lesconcours ouvert à tous les âges.Cinq autres journées anâges.Cinq autres journées an-- nuelles suivront à Poullaouen,nuelles suivront à Poullaouen, Spezet, Châteauneuf-du-Faou,Spezet, Châteauneuf-du-Faou, Gourin où spectacles de dansesGourin où spectacles de danses alternent avec sketches en bretonalternent avec sketches en breton et audition de "kanerien diskaneet audition de "kanerien diskane-- rien". Avant même la deuxièmerien". Avant même la deuxième édition du concours "kan ha disédition du concours "kan ha dis-- kan", le 30 octobre 1955, noukan", le 30 octobre 1955, nou-- veauté à Poullaouen avecveauté à Poullaouen avec l'organisation pour la premièrel'organisation pour la première fois d'un 'fest noz" en salle defois d'un 'fest noz" en salle de danses et non plus à la fermedanses et non plus à la ferme comme autrefois.comme autrefois. À l’origine, cette recette avait pour base la crème qui se formait à la surface du lait frais acheté sur les marchés. - 1 dose de crème de lait ou crème fraîche épaisse - 1 dose de farine - 1 dose de sucre en poudre - beurre pour la plaque - 1 pincée de sel - Préchauffer le four th. 6 (180ºC). - Verser tous les ingrédients dans un saladier et mélan- ger bien. - Beurrer une plaque allant au four et y disposer des petits tas de pâte à l’aide d’une petite cuillère à café. Bien espacer les petits tas parce qu’ils s’étalent à la cuisson. - Enfourner pendant 10 à 15 minutes. Les gâteaux sont cuits lorsque les bords sont bien dorés. - Sortir du four et laisser refroidir. Conservez les gâ- teaux à la crème de lait dans une boîte en fer. Vous n’avez qu’une plaque et il reste encore de la pâte ? Alors, à l’aide d’une fine palette, décollez déli- catement la première fournée de petits gâteaux et re- beurrez la plaque pour la fournée suivante. PARLONS BRETON ! LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI ! Petits gâteaux à la crème de lait KOMZOMP BREZHONEG YAC’H ! Page 8 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 28 VIVONS NOTRE QUARTIER Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) - Le Bot / Pont Neuf . SMQcouleurmaquette N 28 en cours mai:SAINT MARC 10 30/01/2015 16:45 Page 8

×