LE SAINT-MARC QUOI ?
Avril - mai - juin 2015
Numéro 31
Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - ...
LA MAIRIE
Services ouverts au public
du lundi au vendredi
8h30 - 12h00
13h30 - 17h30
samedi
9h00 - 12h00
LES MARCHÉS
Saint...
Page 3
LE SAINT-MARC QUOI ?
N° 31
OOMMBBRREE EETT SSOOLLEEIILL
SSUURR
DDEELLCCOOUURRTT--PPOONNCCHHEELLEETT
Les journées du...
Page 4
LE SAINT-MARC QUOI ?
N° 31
Conseil Consultatif de Quartier
Le lundi 3 mars, des membres du nouveau CCQ se sont réun...
Page 5
LE SAINT-MARC QUOI ?
N° 31
Du 10 mars au 7 mai - médiathèque de Saint-Marc et MPT du
Guelmeur :
Ouagadougou, au Bur...
Page 6
LE SAINT-MARC QUOI ?
N° 31
Pourquoi et comment vit-on à la
Résidence pour Personnes Âgées
de Saint-Marc ?
Nous somm...
PRINTEMPS DES POÈTES
Le printemps est arrivé en avance cette année !
Voilà qu'un arbre vient de pousser, un drôle d'arbre
...
Bezet du, bezetBezet du, bezet
rous. Ar vran a garrous. Ar vran a gar
he labous ;he labous ;
Bezet du, bezetBezet du, beze...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sm qcouleurmaquette n°31 def imprimerie ttp

136 vues

Publié le

journal de quartier

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
136
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sm qcouleurmaquette n°31 def imprimerie ttp

  1. 1. LE SAINT-MARC QUOI ? Avril - mai - juin 2015 Numéro 31 Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . Rébus Qu’est-ce? Où est -ce ? SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 1
  2. 2. LA MAIRIE Services ouverts au public du lundi au vendredi 8h30 - 12h00 13h30 - 17h30 samedi 9h00 - 12h00 LES MARCHÉS Saint-Marc : mardi matin Pilier-Rouge : mardi et vendredi matin Page 2 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 Chers lecteurs, proposez- nous des articles, des informations saint-marcoises. Nous aurons plaisir à aller à votre rencontre, à les faire paraître. Nhésitez pas à nous contacter par courriel : lesaintmarcquoi@gmail.com page 2 Vie dequartier Éditorial page 3 En quelquesmots OMBRE ET SOLEIL SUR DELCOURT - PONCHELET Lenomdesrues LES DEUX FRÈRES GUÉZENNEC page 4 CCQ page 5 Savoir ! page 6 Evènements page 7 Actions Assos Mémoire de St-Marc Printemps des poètes page 8 Vie pratique Farz pitilig Parlons breton... Quelle heure est-il? Question que l’on se pose fréquem- ment, à laquelle, à défaut de montre nous pourrions répon- dre en passant par Ponchelet-Delcourt. Jetez donc un coup d'œil sur cette majestueuse tige métal- lique dont l'ombre sait donner l'heure. Le temps c’est aussi l’histoire et Saint-Marc, c'est toute une histoire! Cette année, nous fêtons les 150 ans du quartier. C'est en 1865 que le centre bourg est transféré pour cause de voie ferrée, jusqu'à la place Vinet. L’histoire, c’est aussi des hommes et des femmes d'hier et d'aujourd'hui. Hier… qui étaient donc les deux frères Guézennec au vaillant parcours dont une rue porte le nom ? Aujourd'hui… l’avenir (histoire de de- main) se construit autour de jeunes poètes en herbe et de joyeux seniors des résidences de quartier. L’histoire sera fidèle à ce que nous ferons de notre quartier. Ainsi, les acteurs membres du Conseil consultatif de Quartier, contribuent aussi à faire l’histoire de demain, celle qui veut faire de Saint-Marc un grand jardin au rythme de l'agenda vert du Conseil Consultatif de Quartier. Un CCQ ouvert à tout moment à toute participation personnelle ou collective...ne vous en privez pas ! Saint-Marc ... Il en faut de la mémoire! Une belle association travaille pour re- cueillir et diffuser ces éléments du souvenir que nous avons tous à coeur de connaître. L’histoire c’est enfin se rappeler quelques mots ou dictons bretons et aussi ex- tirper de sa mémoire le temps où enfants, nous mangions du farz buan ou du farz pitilik... ÉDITORIAL COMPOSTAGE Rendez-vous mercredi 8 avril 2015 de 14 h à 16 h 30 à la mairie de Saint-Marc, pour passer à l'action ! Halte d'accueil de l'école primaire Jacques Kerhoas - 2, place Vinet. Le compostage permet de valoriser de façon utile les déchets de cui- sine et de jardin pour obtenir un engrais naturel de qualité, tout en réduisant les déchets. Une distribution de composteurs aura lieu sur réservation au 02 98 33 50 50 ou à l'adresse suivante : proprete-dechets@brest-metropole.fr 3 modèles sont proposés : 345 litres en plastique recyclé - 15€, 300 litres en bois -18 €, 620 litres en plastique recyclé - 25 €. Ils sont fournis avec un bio-seau pour collecter les déchets de la cui- sine, un guide du compostage avec tous les conseils pratiques et une tige aératrice. Le règlement se fera par chèque uniquement (libellé à l’ordre du Trésor Public). Si vous habitez en appartement, vous pouvez aussi composter. Plus de 100 aires de compostage en pied d'immeuble ont déjà été créées sur Brest métropole. Si vous souhaitez aussi composter ou avoir des informations sur ce ser- vice clé en main et gratuit, venez vous renseigner : INFOS MAIRIE quartier de Saint-Marc 02 98 00 85 70 Conseil Consultatif deQuartier des actions, des propositions Agenda LeBourgde Saint-Marc a150ans Rencontre Résidences pourpersonnes âgées Y venir en visite ? en séjour ? Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 2
  3. 3. Page 3 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 OOMMBBRREE EETT SSOOLLEEIILL SSUURR DDEELLCCOOUURRTT--PPOONNCCHHEELLEETT Les journées du Patrimoine de septembre 2014 ont été l'occasion de découvrir le site de l'hôpital Ponchelet et, particulièrement le parc abritant un cadran so- laire trop méconnu des Saint-Marcois. Au 19ème siècle, la famille DELCOURT-PONCHELET fait don à la ville de Brest d'un terrain destiné à la création d'un « asile », lieu d'accueil pour les néces- siteux. En 1980, le CHU (Centre Hospitalier Universitaire) dé- cide de détruire ces bâtiments vétustes. Ils seront remplacés par une maison de retraite construite sur plusieurs années : - 1989 : Création du bâtiment « Ponchelet » pour 120 résidents. - 1990 : Création du bâtiment « Delcourt » de 60 places. Il est suivi du réaménagement du bâtiment Saint- Louis avec une salle des fêtes. La chapelle sera ré-ouverte cette même année. Ces constructions vont être complétées par un jar- din. C'est un lieu chargé d'histoire puisque s'y trouve l'accès à un abri souterrain équipé de salles d'opé- rations. Là se trouvait l'un des refuges des Brestois pendant la deuxième guerre mondiale. C'est Patricia Poinas, architecte paysagiste de Vannes qui est chargée de l'aménagement du jar- din. Elle propose la mise en place d'un cadran so- laire horizontal. Monsieur Garnier, architecte au CHU de Brest, imagine la mise en place de plots pour l'affichage de l'heure. Une entreprise de me- nuiserie métallique locale réalise le Gnomon (ou Style), tige métallique dont l'ombre donne l'heure. Il existait un cadran vertical sur les bâtiments détruits mais, à ce jour, il est le seul cadran solaire horizon- tal connu sur le domaine public de Brest. Pour mémoire, à l 'attention des Brestois anciens, un autre cadran était visible sur la tour de l'horloge dans l'enceinte du port militaire. Il a été détruit en 1947 avec la tour et l'ensemble des bâtiments envi- ronnants . Un souvenir de sa réalisation est visible sur une peinture de Ozanne au musée des beaux-arts de Brest. Rue des deux frères Guézennec Ces deux frères habitaient au Bot. Ils entrent dans la résistance le 1 septembre 1942. Ils font par- tie du groupe Gillet dépendant du réseau Alliance. Le 17 septembre 1943 à Brest, sans doute dénoncés par un agent double, étaient arrêtés les deux frères Pierre et René Guézennec, agents de renseignements, employés dans la marine : ils héber- geaient des personnes recherchées. Pierre Guézennec, né le 9 janvier 1889 à Brest, avait 45 ans. René Guézennec était né le 25 juin 1905 à Saint-Marc, il avait donc 39 ans. Divers témoignages permettent de suivre leurs derniers moments. Ils arrivent au camp du Struthof en Alsace (67). Le 1 septembre 1944, déshabillés et étendus sur le sol, ils sont exécutés d’une balle dans la tête ainsi que leurs 107 camarades. Les corps sont ensuite incinérés dans le four crématoire. Le camp est libéré par les Alliés en novembre mais est reconverti pour accueillir des collaborateurs, notamment les femmes soupçonnées de relations amoureuses avec les allemands. Après guerre, ils reçurent la médaille de la ré- sistance et la Croix de guerre. Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . Remerciements à M. LABAT-SEGALEN Pierre Commission des Cadrans Solaires de la Société Astronomique de France SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 3
  4. 4. Page 4 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 Conseil Consultatif de Quartier Le lundi 3 mars, des membres du nouveau CCQ se sont réunis à la Mairie de Saint-Marc pour échanger des idées sur le développement durable dans le quartier. Ce fut l'occasion d'écouter et questionner quelques experts en diffé- rentes matières. Résultat ? Chacun est reparti convaincu que, seul ou en s'associant à d'autres, il n'était pas difficile, entre autres, de : fleurir le quartier pour son bien ou celui des voisins ; partager les récoltes des potagers de Saint-Marc ; acquérir des connaissances sur le jardinage en accompa- gnant des “potes âgés” ; alléger ses poubelles en mieux triant ses dé- chets. Suite de l'opération lan- cée il y a deux ans par le CCQ. Plutôt que de désherber systématiquement les pieds de façades des maisons ou des immeubles, ne serait-ce pas une bonne idée de remplacer les dites mauvaises herbes par des fleurettes de toutes les couleurs ? Les sachets de graines seront distribués gratuitement. Il s'agit là d’intégrer l'alimentaire dans le paysage urbain… en le mettant gratuitement à portée de main des passants. Actuellement, menés par des animateurs de structures de quartier, ce sont des éco- liers qui sèment et soignent ces “incroyables comestibles” au bord de la médiathèque de Saint-Marc. Mais pourrions-nous imaginer de plan- ter ici un pommier, poser là des jardinières ? À voir… Par ailleurs : "Tiens, j'ai des graines dont je ne sais que faire. Elles sont adaptées à mon quartier et ne sont pas pesticidées. Je vais les apporter à la grai- nothèque de Saint-Marc." Belle idée de gratuité dans un monde où tout s'achète. Grâce à un partenariat entre le CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination) et VERT LE JARDIN, des bi- nômes de jardiniers ont été mis en place. Binômes composés de béné- voles et de personnes âgées propriétaires de jardin ou de jardinières balcon. Les bénévoles aident les personnes fatiguées à entretenir leurs jardins ou balconnières. Mais bien souvent, ces personnes âgées sont aussi, par leur expérience, des instructeurs pour les bénévoles. (Contacts : Vert le Jardin 02 98 46 06 92 – CLIC 02 98 33 21 66) Comment faire pour que nous, citoyens, sachions mieux trier et moins jeter ? Nous pourrions faire un jour un petit tour dans un centre de tri pour mieux savoir pourquoi alléger nos poubelles et comment faciliter le ter- rible travail des trieurs. Mais, pour le moment, tout habitant peut faire appel, gratuitement bien sûr, à un Guide Composteur. Ce guide lui ex- pliquera le bienfait d'un compost. Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . UN JARDIN POUR DEUX TRI DES DÉCHETS INCROYABLES COMESTIBLES FLEURISSONS NOTRE QUARTIER SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 4
  5. 5. Page 5 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 Du 10 mars au 7 mai - médiathèque de Saint-Marc et MPT du Guelmeur : Ouagadougou, au Burkina Faso, en regard des habitants du Guel- meur à Brest. Portraits réalisés par Daniel Jaffredou à Brest et Ouagadougou. Du mercredi 1er au samedi 11 avril - salle d’exposition de la mairie de quartier : “l’Atelier des peintres”. Exposition des oeuvres des adhérents de la maison pour tous du Guelmeur. Samedi 11 avril - 14h30 - Médiathèque de Saint-Marc : Histoire du Manoir de KERJEAN Conférence–rencontre présentée par le collectif Mémoire de Saint- Marc. Kerjean est bien connu des Brestois pour avoir hébergé pen- dant les années 1950/1960 de fabuleuses kermesses dont toute une génération se souvient . Mardi 28 avril - 15h30 - Médiathèque de Saint-Marc Bouquin âge – le rendez-vous lecture pour les seniors Souvenirs, souvenirs... De nombreux auteurs racontent les joies, les questionnements de l'enfance. Lectures à voix haute suivies d'un moment convivial. 28 mai ou 4 juin- Vivre sa retraite à Saint-Marc : Rendez-vous festif au stade Francis Le Blé. Tous les retraités sont bienvenus. Le matin, une visite de l'Aréna (ou une exposition selon disponibilités), nouvelle salle de spectacle de la rive droite. Le transport se fera en car. A midi, à Francis Le Blé : repas collectif ponctué de diverses animations. Il y en aura pour tous les goûts. Chacun pourra profiter d'intermèdes musicaux, dansants et/ou flâ- ner devant une exposition des œuvres des peintres de l'Office des Retraités. De jeunes écoliers viendront aussi partager un goûter avec les retraités. Des fiches d'inscription seront disponibles en mairie, dans les rési- dences et tous les équipements de quartier. PREMIER PASSAGE DU TRAIN À SAINT-MARC Cet événement provoque le déplacement géogra- phique du bourg de Saint- Marc . À Brest l'accueil est gran- diose. Les festivités de trois jours commencent le 25 avril 1865. Le maire, Monsieur Bizet, accueille les personnalités. Le soir, à la Halle aux Blés, un bal par souscription au profit des pauvres, clôture ces jours de fête. Dès le lendemain, des trains réguliers relient Brest à la capitale. On quitte le port du Ponant à 7 heures du matin pour atteindre Paris à 23h40. En première classe le prix du billet est de 69,80 F, en 2° classe de 52,35 F et en 3° classe de 38,40 F. Par comparaison, les prix en di- ligence sont de 90,50 F, 85,50 F et 18,50 F pour les trois classes. Deux voies pénètrent alors la Bretagne, jusqu'à Brest par le Nord et jusqu'à Quimper par le Sud. Le 16 décembre 1867 les deux métropoles finistériennes sont reliées en passant par Châteaulin . 1 franc de l’époque = 1.99 euros AAAA GGGG EEEE NNNN DDDD AAAA Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . Pour tous ces rendez-vous le réseau Voisin'âge propose un accompagnement des personnes à mobilité réduite: Téléphoner à la MPT DU GUELMEUR 02 98 44 71 85 LLLLEEEE BBBBOOOOUUUURRRRGGGG DDDDEEEE SSSSAAAAIIIINNNNTTTT----MMMMAAAARRRRCCCC AAAA 111155550000 AAAANNNNSSSS SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 5
  6. 6. Page 6 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 Pourquoi et comment vit-on à la Résidence pour Personnes Âgées de Saint-Marc ? Nous sommes allés à la rencontre des résidents : Simone Bardina et Yvette Dondel ont répondu à nos questions. Pour bien comprendre les relations entre les résidents et les non- résidents, nous avons aussi rencontré Thérèse Le Roux, non-résidente et Jean-Michel Burel - directeur. Simone et Yvette… Quand êtes-vous arrivées dans cette résidence et pourquoi avez- vous décidé d’y habiter ? - Simone : Ça fait 9 ans que je suis ici. Après le décès de mon mari, je me trouvais bien seule dans ma mai- son. J’avais un peu peur : “Si je tombe dans les escaliers, qui viendra me chercher ?” J’avais déjà repéré la résidence et quand je m’y suis installée, je me suis tout de suite sentie à l’abri. - Yvette : Je suis arrivée il y a 15 ans. Ce sont les mêmes raisons que celles de Simone qui m’ont fait venir ici : j’étais toute seule dans un logement qui, de plus, faisait remonter le souvenir de mon mari en fin de vie. Du coup, j’avais l’impression de manquer de tout. De plus, j’avais un déficit au niveau de ma santé générale. L’avantage de la résidence, pour moi, c’est qu’elle était au centre du bourg ; c’est-à-dire à proximité de la mairie, de la poste, des pharmacies, des médecins, des arrêts de bus, etc. - Simone et Yvette : en fait, nous avons trouvé ici un espace de Li- berté et Sécurité. La Résidence est un foyer logement. Cela veut-il dire que vous avez le droit de demander des améliorations question confort ? Et quelles améliorations avez-vous constatées de- puis votre arrivée ? Simone et Yvette : Nous ne sommes pas en prison ! Nous sommes des locataires… puisque nous payons des impôts locaux et pouvons recevoir nos enfants, nos amis. Alors, oui ! Nous pou- vons demander des améliorations sur le confort et les services, et nous sommes écoutés. Par exemple, avant, il y avait des bidets dans les salles d’eau. Cela nous gênait beaucoup. Ils ont été enle- vés. Et puis, nous avons aussi constaté que la porte entre la grande salle et la cuisine n’était pas très pratique : elle a été enle- vée, comme d’autres portes aussi. Aujourd’hui, sur notre de- mande, les bacs à douche vont être changés en bacs à l’italienne. Nous pouvons donc dire qu’il y a une vraie communication entre les résidents et la gérance. Dans la vie quotidienne, y-a t-il des activités proposées et les- quelles ? Si oui, êtes-vous intéressées par ces activités ? Simone et Yvette : Oui, il y a beaucoup d’activités qui sont propo- sées par le personnel, et aussi par le club de la résidence. Évi- demment, tout le monde ne peut pas toutes les pratiquer à cause du vieillissement. Mais elles sont ouvertes à tous selon les possi- bilités et les goûts de chacun. Toutes les semaines, il y a un atelier gym, une formation à la pratique de l’ordinateur, un atelier chants récréatifs, un atelier d’aide mémoire. Et puis, une fois ou deux fois par mois, on nous propose des lotos, des conférences, des spec- tacles. Tous les quinze jours, il y a un atelier de travaux d’aiguilles : couture et tricot. En relation avec la MPT de Pen ar Créach, nous tricotons pour les bébés. Et nous fabriquons aussi de longs ban- dages en laine pour aider les malades atteints de la lèpre à Mada- gascar. Des enfants viennent partager des activités avec nous parfois. Et bien sûr, nous pouvons jouer au scrabble, aux cartes, aux domi- nos, etc. quand nous le souhaitons. Par contre, à notre grand regret, il n’y a plus d’activité peinture. Le matériel est toujours là mais le club de la résidence n’a pas encore trouvé d’animateur bénévole. Thérèse .., Vous n’êtes pas une résidente, mais adhérente au Club de la résidence. Vous participez à la vie des résidents. Pourquoi et qu’en retirez-vous ? C’est pour mon plaisir parce que j’ai envie de m’occuper… Je ne veux pas rester enfermée à la maison. Je suis arrivée à Saint- Marc il y a plusieurs années, après le décès de mon mari. Au dé- part, j’ai rejoint la résidence parce que le club nous proposait des activités de peinture. Je suis restée parce que j’ai été bien reçue et que j’ai lié connaissance avec plein de résidents. L’ambiance est vraiment amicale ici… Je participe à l’atelier informatique, au chant. Jean-Michel Burel... Vous êtes directeur des deux établissements d’accueil pour personnes âgées autonomes. Que pouvez-vous nous dire de ces foyers logements ? Sur le quartier de Saint-Marc se trouvent en effet, deux établisse- ments pour personnes âgées appelés « foyer logement » : la rési- dence Saint-Marc et la résidence Poul-ar-Bachet. La première est située au centre Bourg. Elle peut accueillir 41 personnes. La se- Rencontre Résidence pour personnes âgées Y venir en visite ? En séjour ? Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 6
  7. 7. PRINTEMPS DES POÈTES Le printemps est arrivé en avance cette année ! Voilà qu'un arbre vient de pousser, un drôle d'arbre avec des branches en plastique et des feuilles de papier accrochées. Les écoliers des écoles du Forestou et Petit-Paris se sont exercés à écrire des poèmes, des acros- tiches autour du pré- nom CHARLIE. Notre arbre à poèmes trône au bas du square Kristen- Noguès jusqu'à la fin du mois. Remerciements à nos petits “Charlie” en herbe. Page 7 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 JEUNES DE SAINT- MARC Vie des associations « MÉMOIRE DE SAINT MARC » Dans ma cité Il y aura de la liberté pour tous De la gratuité Et les armes interdites Avoir la gentillesse de laisser les étrangers entrer Liberté à tout sauf de tuer Et la guerre, oublions cela. Poème de Manel Depuis 2006, Mémoire de Saint-Marc a participé à de nom- breuses manifestations sur le quartier : - Des balades avec les anciens dans le dédale des ruelles, des évocations des lieux disparus. La mémoire vivante a res- suscité des instants émouvants pour tous... textes et photos donnés par les habitants sont rassemblés dans deux livres : - « Mémoire de Saint Marc en balades » paru en 2009 re- groupe les circuits de promenade réalisés sur les lieux char- gés d’histoire. - «Saint Marc quelle histoire!» paru en 2011 est un recueil de photos et textes évoquant la vie quotidienne dans les années 50-70. - Plusieurs expositions et projections de diaporamas ont pas- sionné de nombreux visiteurs à la médiathèque en 2008 et 2010, au Foyer Laïque en 2012, à la Résidence en 2014. En 2013, à l’initiative de « Mémoire de Saint-Marc » et avec le soutien des services municipaux des Archives et Patri- moines, les associations travaillant sur la mémoire des quar- tiers brestois se sont rassemblées à la mairie centrale. À l’occasion de cette manifestation, nous avons rencontré des personnes souhaitant partager avec nous l’attachement à Saint-Marc et son histoire. Pour ce nouveau départ, nous sommes une dou- zaine de personnes qui nous réunissons le premier vendredi de chaque mois au Patronage Laïque du Pilier Rouge (PLPR). Ayant trouvé un lieu de réunion nous sommes pas- sés sous statut d’association depuis janvier 2015. Nos projets : la conférence programmée à la médiathèque de Saint-Marc le 11 avril qui présentera un travail collectif sur «Domaine de Kerjean : 4 siècles d’histoire». Pour la fin de l’année, une exposition sur les 150 ans du bourg avec des partenariats non encore définis : l’année 1865 voit l’arrivée du train, l’inauguration de l’église, la mise en ser- vice de l’école et la mairie .... Une réédition de nos deux livres sur souscription. Les personnes qui souhaitent nous rejoindre sont invitées à participer à notre prochaine réunion le vendredi 3 avril à 9h30 au PLPR, rue Fleurus (en haut de la route de Quimper, près de la Place de Strasbourg) Contact : 02 98 42 25 13 - memoiredesaintmarc@laposte.net Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . conde à 10 minutes à pied de l’axe Jean-Jaurès dispose d’une capacité de 65 places. Ces lieux de vie s’adressent à des per- sonnes âgées de 60 ans et plus, autonomes. Les personnes qui entrent dans nos établissements le font pour trois raisons principales. Soit : Elles sont isolées: elles habitent un immeuble ou un quartier où les voisins ont changé, elles ne connaissent plus personne, les logements habités par des étudiants se retrouvent vides à chaque vacances scolaires. Elles ont eu un problème de santé et ne se sentent plus en sé- curité chez elles. Elles reviennent sur Brest où elles ont habité il y a quelques an- nées et se rapprochent ainsi de leur famille. Les foyers logements disposent de personnels présent 24 heures sur 24. La nuit, un veilleur est présent pour répondre en cas d’urgence à l’appel d’un résident. Ils offrent aux personnes la possibilité de recréer un chez-soi dans un studio, avec leurs propres meubles. Le repas de midi pris en salle à manger permet à chacun de rencontrer les autres résidents et de faire connaissance. Ils peuvent aussi continuer à faire leurs courses, aller au marché et préparer leur repas du soir et le petit-déjeuner. Les résidences proposent des activités et des sorties organi- sées par les clubs et par les personnels des établissements. Chacun peut continuer à avoir des activités sur l’extérieur, à son rythme, recevoir sa famille. Les retraités du quartier peuvent venir dans les deux foyers logements prendre leur repas du midi. Ils peuvent aussi participer aux activités, aux conférences qui y sont organisées. SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 7
  8. 8. Bezet du, bezetBezet du, bezet rous. Ar vran a garrous. Ar vran a gar he labous ;he labous ; Bezet du, bezetBezet du, bezet gwenn,Pet gavr agwenn,Pet gavr a gar he menn.gar he menn. Qu'il soit noir, qu'ilQu'il soit noir, qu'il soit marronsoit marron Le corbeau aimeLe corbeau aime son petitson petit qu'il soit noir, qu'ilqu'il soit noir, qu'il soit blanc,soit blanc, Chaque chèvreChaque chèvre aime son chevreau.aime son chevreau. Ar vignoned neAr vignoned ne roont ket : Etrezoroont ket : Etrezo pep tra'zo rannet.pep tra'zo rannet. Les amis ne donLes amis ne don-- nent pas : entrenent pas : entre eux tout est pareux tout est par-- tagé.tagé. Troha ar gaozTroha ar gaoz Couper la paroleCouper la parole Terri an derchennTerri an derchenn Couper la fièvreCouper la fièvre Drailla koadDrailla koad Couper le boisCouper le bois Badezi ar gwinBadezi ar gwin Couper le vin avecCouper le vin avec de l'eaude l'eau Troha an ed, medi.Troha an ed, medi. Couper le bléCouper le blé En fait… c’est un far SALÉ que l’on cuit dans une poêle. • 100 g farine • 2 œufs • 2 à 3 verres lait • une pincée de sel • une pincée de poivre • une pincée de muscade râpée • 100 g (environ) d’emmen- tal râpé • un bon morceau de beurre à faire fondre dans la poêle - mélanger œufs, farine puis ajouter le lait jusqu’à consis- tance d’une pâte à crêpe, un peu plus épaisse (= nappe le doigt sans le masquer) ; - ajouter ensuite un peu de sel, de poivre, noix de mus- cade râpée et l’emmental rapé ; - verser l’appareil dans la poêle, dans laquelle on a fait fondre le beurre ; - laisser cuire à feu moyen au début, jusqu’à ce que des bulles de graisse apparaissent sur les bords de la poêle ; laisser cuire ensuite à feu doux pendant 30 min ; - faire glisser la galette dans une grande assiette puis re- tourner l’autre côté dans la poêle ; continuer la cuisson pendant ¼ d’heure. NB : ne pas se laisser désar- çonner par les cratères provo- qués en début de cuisson ; mais les crever avec la pointe d’un couteau. Cette recette est aussi la base d’une galette sucrée. On supprime alors le sel, le poivre, la noix de muscade mais… on ajoute 3 cuillères à soupe de sucre et, selon les préférences de chacun : • raisins secs ou • morceaux de pommes po- chés dans un sirop de sucre et poêlées au beurre PARLONS BRETON ! LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI ! FARZ BUAN FARZ PITILIK KOMZOMP BREZHONEG YAC’H ! Page 8 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 31 Pilier Rouge - Sébastopol - Kéruscun - Poul-ar-Bachet - Forestou - Petit Paris - Kérangal / Kérampéré - Le Guelmeur - Saint-Marc (bourg) Le Bot / Pont Neuf /Stangalard . Le comité de rédaction: Jeannine Arzur Patrick Calvez Eric Cann J.-Yves Guéguéniat François Grosjean Fabrice Mauguen Françoise Omnès Albert Sparfel Marie-France Thomas Anne Youénou crédit photo: le StMarc Quoi La distribution de ce journal n’est possible que par l’accueil que nous font les commer- çants et services des quartiers de Saint-Marc. Nous leur en sommes profondément reconnais- sants et les remercions très sincèrement. crédit photo: Marmiton SMQcouleurmaquette N 31 def imprimerie:SAINT MARC 10 30/09/2015 17:53 Page 8

×