PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT PARTICIPATIFLA PARTICIPATION DES MINORITES :     EXPERIENCES DU PNDP                  ...
PLAN DE PRESENTATION  1.   Présentation sommaire du PNDP;  2.   Mise en contexte et objet du PDPP;  3.   Principaux résult...
PRESENTATION SOMMAIRE DU PNDP                                3
1. Présentation sommaire du PNDPLe PNDP : Programme National de Développement ParticipatifOutil mis en place par le Gouver...
1. Présentation sommaire du PNDP (suite)  Programme prévu sur 12 ans, découpé en 3 phases de    4 ans.  1ère Phase: phase ...
MISE EN CONTEXTE ET OBJET DU PDPP(Plan de Développement des Peuples Pygmées)                                              6
2. Mise en contexte et Objet du PDPPEn conformité aux exigences de la réglementation nationale  en vigueur et des politiqu...
2. Mise en contexte et objet du PDPPZones d’intervention:Le processus a démarré en 2007 dans 09 communes de la région du S...
2. Mise en contexte et objet du PDPP (suite)Depuis la phase I du PNDP, à la suite d’un diagnostic  approfondi dans la zone...
2. Mise en contexte et objet du PDPP (suite)    Quelques activités développées- Les activités de ces différentes composant...
Quelques activités développées (suite)   Mise en place d’un mécanisme d’enregistrement des    données d’état civil dans l...
Quelques activités développées (suite)   Etablissement des pièces officielles notamment cartes    nationales d’identité, ...
QUELQUES RESULTATS ET IMPACTS PRELIMINAIRES                 DU PDPP                                          13
3.Quelques résultats et impacts   Plus de 67 pygmées représentés dans les instances de    décision au niveau local, y com...
Quelques résultats et impacts    Amélioration de la capacité de participation aux    concours/examens nationaux, ainsi qu...
EXPERIENCES / LECONS APPRISES DANS LA      PARTICIPATION DES MINORITES                                        16
4. Expériences / leçons apprises dans la participation des  minoritésSur la base des activités et résultats obtenus, il ap...
4. Expériences / leçons apprises dans la participation desminorités (suite)A cela, d’autres limites à la participation des...
4. Expériences / leçons apprises dans la participation desminorités (suite et fin)Quelques suggestions pour améliorer la p...
MERCI POUR VOTREBIENVEILLANTE ATTENTION                          20
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La participation des minorités: l'expérience du PDPP

292 vues

Publié le

Présentation par Georges Nkami lors de l'atelier national sur la participation des minorités dans les élections municipales et législatives au Cameroun organisées par Laimaru, MBOSCUDA, CAEPA & Pioneers le 28-29 Septembre 2012, Monastère Mont Febe, Yaoundé.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
292
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La participation des minorités: l'expérience du PDPP

  1. 1. PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT PARTICIPATIFLA PARTICIPATION DES MINORITES : EXPERIENCES DU PNDP 1
  2. 2. PLAN DE PRESENTATION 1. Présentation sommaire du PNDP; 2. Mise en contexte et objet du PDPP; 3. Principaux résultats et impacts préliminaires; 4. Expériences / leçons apprises dans la participation des minorités 2
  3. 3. PRESENTATION SOMMAIRE DU PNDP 3
  4. 4. 1. Présentation sommaire du PNDPLe PNDP : Programme National de Développement ParticipatifOutil mis en place par le Gouvernement avec l’appui de ses partenaires dans le cadre de la stratégie de croissance et l’emploi en milieu rural et d’appui au processus de décentralisation.Son objectif : Assister le Gouvernement à établir et mettre en œuvre un mécanisme de financement décentralisé afin d’améliorer l’accès aux services sociaux de base aux communes et apporter un appui au processus de décentralisation en cours. 4
  5. 5. 1. Présentation sommaire du PNDP (suite) Programme prévu sur 12 ans, découpé en 3 phases de 4 ans. 1ère Phase: phase d’initiation dans 155 communes de six Régions: Adamaoua, Centre, Extrême-Nord, Nord, Ouest et Sud. Elle est entrée en octobre 2004 et clôturée en novembre 2009 2ème Phase: phase d’extension, concerne toutes les 10 Régions et la totalité de 329 communes en zone rurale du Cameroun. Elle est entrée en vigueur en janvier 2010, et ce pour 04 ans. 3ème Phase: phase de consolidation, concerne l’ensemble des Communes (à partir de 2014).Programme conjointement financé par l’Etat, IDA, C2D, KFW, etc.
  6. 6. MISE EN CONTEXTE ET OBJET DU PDPP(Plan de Développement des Peuples Pygmées) 6
  7. 7. 2. Mise en contexte et Objet du PDPPEn conformité aux exigences de la réglementation nationale en vigueur et des politiques de sauvegarde de la Banque mondiale,Le PNDP a fait l’objet d’une évaluation environnementale stratégique laquelle a donné lieu à:- Un Cadre de gestion environnementale et sociale;- Un Plan de déplacement involontaire et de réinstallation;- Un Plan de Développement des peuples Pygmées;Objectif global du PDPPGarantir le respect des droits, de la dignité et de la culture des peuples autochtones tout en leur offrant des opportunités égales ou meilleures pour bénéficier des services offerts par le PNDP 7
  8. 8. 2. Mise en contexte et objet du PDPPZones d’intervention:Le processus a démarré en 2007 dans 09 communes de la région du Sud notamment : Mintom (24 campements) Djoum (28 campements Oveng (10 campements) Bipindi (47 campements) Lolodorf (23 campements) Lokoundjé (25 campements) Akom II (12 campements) Niété (7 campements) Campo (7 campements)Mais depuis fin 2010, ce processus s’est étendu à 22 autres communes :Soit 02 communes au Sud (Efoulan et Bengbis) , 03 communes au Centre (Eséka, Messondo et Ngambé-Tikar ) et 17 communes dans la région de l’Est. 8
  9. 9. 2. Mise en contexte et objet du PDPP (suite)Depuis la phase I du PNDP, à la suite d’un diagnostic approfondi dans la zone d’intervention, le PDPP a été mis en œuvre à travers un plan d’action structuré autour des composantes ci-après:- Citoyenneté;- Education;- Santé;- Agriculture ;- Dialogue intercommunautaire et sécurisation foncière 9
  10. 10. 2. Mise en contexte et objet du PDPP (suite) Quelques activités développées- Les activités de ces différentes composantes visent en gros, à renforcer les capacités des bénéficiaires pour une participation plus active aux affaires de leur cité,- En particulier, au titre de la composante « citoyenneté », il s’agit de permettre aux bénéficiaires de jouir pleinement de leurs droits et devoirs en tant que citoyen à part entière de la commune, à travers (i) le renforcement de leurs capacités de participation et de représentativité au sein des instances de décision au niveau local, et (ii) la facilitation de l’obtention des pièces officielles. 10
  11. 11. Quelques activités développées (suite) Mise en place d’un mécanisme d’enregistrement des données d’état civil dans les campements; Séance de travail pour inclure les leaders dans les instances de décision au niveau local (Conseil municipal, APE, COSA, COGE, etc.); Formation et suivi de ces leaders divers pour améliorer leur participation dans la prise des décisions; Formation des leaders pygmées en soins élémentaires de santé pour accroître le taux de fréquentation dans les centres hospitaliers; Formation des enseignants des écoles primaires aux techniques ORA et d’enseignant s des minorités 11
  12. 12. Quelques activités développées (suite) Etablissement des pièces officielles notamment cartes nationales d’identité, acte de naissance; Appui à l’établissement des actes de mariages; Appui au développement des activités agricoles; Sécurisation des espaces au profit des peuples pygmées 12
  13. 13. QUELQUES RESULTATS ET IMPACTS PRELIMINAIRES DU PDPP 13
  14. 14. 3.Quelques résultats et impacts Plus de 67 pygmées représentés dans les instances de décision au niveau local, y compris suivi du PDPP (COSA, COGE, Conseil municipal, APE, Comité de développement) 1440 cartes nationales d’identité établies et distribuées; 2349 actes de naissances établis et distribués; Système d’enregistrement des données d’état civil, mis en place dans 06 communes; 09 campements ont des droits d’usufruit sur des espaces reconnus légalement par l’administration et les bantou; Plus de 11 stagiaires formés en soins élémentaires de santé, et 144 accoucheuses traditionnelles formées et équipées 14
  15. 15. Quelques résultats et impacts Amélioration de la capacité de participation aux concours/examens nationaux, ainsi que de déplacement; Amélioration de l’accueil des enfants pygmées dans les écoles, centres de santé et augmentation du taux de leur fréquentation; Plus grand intéressement aux métiers de la médecine et de l’éducation (07 enfants pygmées ont été inscrits dans les écoles de formation sanitaires et 01 à l’ENIET de Soa) Diminution de la récurrence et de l’intensité des conflits entre Bantous et Pygmées sur les questions foncières, et de développement des activités agricoles 15
  16. 16. EXPERIENCES / LECONS APPRISES DANS LA PARTICIPATION DES MINORITES 16
  17. 17. 4. Expériences / leçons apprises dans la participation des minoritésSur la base des activités et résultats obtenus, il apparait que la participation des minorités notamment des pygmées aux affaires de la cité reste encore limitée, en raison : - de leur grande vulnérabilité et pauvreté; - de leur grande instabilité et mobilité, parfois en raison de « l’appel de la forêt »; - du complexe d’infériorité longtemps entretenu par eux-mêmes, ainsi que leurs voisins traditionnels bantou; - des rapports « conflictuels » latents entre bantou et pygmées liés aux questions foncières et de développement agricole; - des rapports non « conviviaux », empreints de suspicion, de tentative de domination (« Mes pygmées »), et d’échanges non équitables; - de leur attitude réservée ( une des conséquences de l’intériorisation de leur rapport avec les Bantou) qui ne les pousse pas à exprimer librement leur point de vue, encore moins à influencer « suffisamment » les décisions au sein des associations et comités;
  18. 18. 4. Expériences / leçons apprises dans la participation desminorités (suite)A cela, d’autres limites à la participation des PP sont liées à :- l’absence ou non maîtrise d’une culture d’épargne;- l’inexistence d’un modèle standard d’organisation des PP à l’échelle du village ou de la commune;- l’inexistence d’associations faîtières d’importance, pour la défense des intérêts des PP: On assiste en général plutôt à une rotation étonnante des représentants des PP dans les conférences et autres forums, sans un réel mécanisme de feed back et de compte rendu à la base;- Une connaissance limitée de leurs droits et devoirs notamment de la notion de participation, d’intérêt public, etc.
  19. 19. 4. Expériences / leçons apprises dans la participation desminorités (suite et fin)Quelques suggestions pour améliorer la participation des PP- Mettre en œuvre une politique « réaliste » de discrimination « positive » au profit des PP, et visant à renforcer leur accès aux services socio-économiques de base (éducation, santé, eau) ainsi qu’à l’emploi, aux ressources naturelles, à la citoyenneté, etc.- Mettre en œuvre, un programme d’éducation citoyenne à la fois, au profit des PP et des bantous; (Apprendre à vivre ensemble);- Renforcer les capacités des PP à la notion de participation;- Fixer un quota de PP, devant siéger au Conseil municipal dans les communes où il en existe;- Fixer un quota de « minorités » devant siéger à l’Assemblée nationale (Comme au Rwanda)
  20. 20. MERCI POUR VOTREBIENVEILLANTE ATTENTION 20

×