CSP MAG 
Magazine officiel du Limoges CSP # 25 
5e journée 
SAISON 2014-2015 
Lundi 27 octobre 2014 
Limoges CSP VS orlean...
2 
44 
PLAISTED 
Trent 
Pivot / 2,11 m 
27 ans / USA 
31 
SOUTHERLAND 
James 
Ailier / 2,02 m 
24 ans / USA 
13 
BATISTA 
...
34 
NOEL 
David 
Ailier / 1,98 m 
30 ans / USA 
SAS DESPLOMBINS 
& FILS 
ENTREPRISE DE PLATRERIE - PEINTURE 
3 
MARC-ANTOI...
Interview Pape-Philippe Amagou : si tu étais… 
4 
Si tu étais un humoriste : 
Gohou Michel 
Si tu étais une émission de té...
HANDICAP & EMPLOI 
C’EST NORMAL ET C’est POSSIBLE ! 
1 JOUR 1 MÉTIER EN ACTION 
mise en place de binômes (personnes handic...
Centre de formation 
EFFECTIF EQUIPE ESPOIRS 2014-2015 
5 ESTIENNE Valentin 94 1 180 CSP ESPOIRS 
6 FAUCHE Vincent 96 1 19...
Les rencontres du mois de novembre 
au Palais des Sports de Beaublanc 
7 
Vendredi 14 novembre 20 h* 
Limoges CSP / CSKA M...
Parrain de la rencontre Limoges CSP / SPO Rouen 
Gérard VANDENBROUCKE, Président de la Communauté d’agglomération Limoges ...
Statistiques et classements 
TOP STATS 
Joueurs Rebonds/Match 
Shawn King (Le Havre) 11,67 rbds 
Sharrod Ford (Paris-Leval...
10 
30 
Agent de sécurité s Agent cynophile 
Sécurité incendie s Pré-vol 
Evénementiel s Manifestation sportive 
3, rue du...
Emballez, c’est calé ! 
Distribution de plâtre 
à mouler - Céramique 
Vente aux professionnels  particuliers - LIMOGES 
05...
12 #5JamarSMITH
5JamarSMITH 
13 
H
GARAGLa pEEassio n aGutomoRbile dOepuis 1S965 GARAGE GROS 
Mécanique, Tôlerie, Peinture 
Vente occasions et neufs toutes m...
www.wati-b.com 
PRO A - 5 e journée - samedi 25 octobre à 20h00 
LIMOGES 
ORLÉANS 
Les coulisses d’un recrutement 
LE G R ...
Téléchargez l’application LNB, sélectionnez le match souhaité et élisez votre MVP. 
16 
TOUTES LES RENCONTRES 
LE MANS – C...
17 
DE LA 5E JOURNÉE DE PRO A 
LYON-VILLEURBANNE – BOURG-EN-BRESSE 
VENDREDI 24 OCTOBRE (20H45, EN DIRECT SUR CANAL+SPORT)...
18 
INS 
Les coulisses d’un recrutement 
LE GRAND PUZ 
QUELQUES SEMAINES SEULEMENT APRÈS LA REPRISE, LES COACHES DE PRO A ...
ZZLE ESTIVAL ! 
COMMENCENT-ILS ? 
19 
SIDE 
en fonction des circonstances et te conduire à changer de position. » 
Mais un...
SCOUT TOUJOURS ! 
UN GROS 
CHANTIER : LES 
CELLULES DE 
SCOUTING 
20 
INS 
s’échangeaient des cassettes VHS, par la poste ...
21 
SIDE 
ce qui se pratique ailleurs, raconte : « L’impact du recrutement sur 
une saison est fondamental. On est tous d’...
supplément national de la LNB
19, avenue Georges Dumas 
Nos partenaires restaurateurs 
RESTAURATION jusqu’à 2 H DU MATIN 
s Triperie 
s Charcuterie 
s T...
ALLEZ
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CSP MAG #25

495 vues

Publié le

saison 2014/2015

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
495
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CSP MAG #25

  1. 1. CSP MAG Magazine officiel du Limoges CSP # 25 5e journée SAISON 2014-2015 Lundi 27 octobre 2014 Limoges CSP VS orleans Parrain du match supplément national de la LNB - p. 15 à 22
  2. 2. 2 44 PLAISTED Trent Pivot / 2,11 m 27 ans / USA 31 SOUTHERLAND James Ailier / 2,02 m 24 ans / USA 13 BATISTA Joao Paulo Pivot / 2,06 m 32 ans / BRE 25 CURRY Ramel Meneur/Arrière / 1,92 m 34 ans / USA 5 SMITH Jamar Meneur/Arrière / 1,91 m 27 ans / USA ASSISTANT PARVAUD Bertrand 41 ans / FRA Les effectifs 10 KANTE Lamine Ailier / 2 m 27 ans / FRA 12 CAMARA Ousmane Pivot/intérieur / 2,02 m 25 ans / FRA ASSISTANT BILBA Jim 46 ans / FRA COACH DUPRAZ Jean-Marc 41 ans / FRA 9 WESTERMANN Léo Meneur / 1,96 m 22 ans / FRA 14 ZERBO Fréjus Pivot / 2,05 m 25 ans / BUR 16 BOUNGOU-COLO Nobel Ailier / 2,02 m 26 ans / FRA 18 MOERMAN Adrien Intérieur / 2,00 m 26 ans / FRA B NA2 2 17 1 AMAGOU Pape-philippe Arrière / 1,85 m 29 ans / CIV AP P A2 2 Le Limoges CSP et le FSE, pour l’emploi des jeunes
  3. 3. 34 NOEL David Ailier / 1,98 m 30 ans / USA SAS DESPLOMBINS & FILS ENTREPRISE DE PLATRERIE - PEINTURE 3 MARC-ANTOINE Meneur / 1,69 m Coach PERONNET François 41 ans / FRA 14 QUETA Mohamed Pivot/intérieur / 2,07 m 19 ans / FRA 11 PELLIN 27 ans / FRA 5 NIX Derrick Pivot / 2,06 m 23 ans / USA ASSISTANT ROINARD Dominique 41 ans / FRA 4 SIDIBE Ibrahima Meneur / 1,8 m 19 ans / FRA 9 RAPOSO Fernando Pivot / 2,06 m 25 ans / FRA 10 KOUGUERE Max Ailier / 1,98 m 27 ans / CAF 13 EHIMEGBE Tony Arrière / 1,88 m 20 ans / FRA 22 HARRIS Darnell Meneur / 1,83 m 28 ans / USA 6 MCALARNEY Kyle Arrière / 1,83 m 23 VINEY Drew Intérieur / 2,04 m 8 LEBRUN Maël Ailier / 1,98 m 23 ans / FRA 230, av. du Gén. Leclerc - 87000 LIMOGES - 05 55 38 95 25 - www.desplombins.fr
  4. 4. Interview Pape-Philippe Amagou : si tu étais… 4 Si tu étais un humoriste : Gohou Michel Si tu étais une émission de télé : Koh Lanta Si tu étais un jeu vidéo : Assins Creed Si tu étais un héros de dessins animés : Végéta Si tu étais un match de légende : La Finale de la Coupe du Monde 94 : Brésil/Italie Si tu étais un coach de basket : Tex Winter (Inventeur de l’attaque en triangle) Si tu étais un sport individuel : Athlétisme Si tu étais un jour de la semaine : Vendredi Si tu étais un autre joueur de basket : Penny Hardaway Si tu étais une chanson : English Man in NY – Police Si tu étais un fi lm : La Couleur Pourpre Si tu étais une série télé : Walking Dead Si tu étais une devise : Ce qui ne peut être dit avec des mots ne peut être compris qu’à travers le silence Si tu étais un livre : l’Alchimiste de Paulo Coelho Si tu étais un groupe de musique : Les Fugees Si tu étais un mois de l’année : Décembre Si tu étais un club de basket NBA : Les Lakers Si tu étais un joueur de basket NBA : Kobe Bryant Si tu étais un pays : La France Si tu étais une ville : Blois Si tu étais un moyen de locomotion : un avion Si tu étais une voiture : Classe M de Mercedes Si tu étais un objet : Un livre Si tu étais une marque de luxe : Hermès Si tu étais une couleur : Noir Si tu étais un plat culinaire : Tchep Djen (Riz et poisson : plat national sénégalais) 9, rue Amédée Bollée 87000 LIMOGES 05 55 30 30 26
  5. 5. HANDICAP & EMPLOI C’EST NORMAL ET C’est POSSIBLE ! 1 JOUR 1 MÉTIER EN ACTION mise en place de binômes (personnes handicapées/employeurs) du 17 au 21 LUNDI 17 CONFÉRENCE sur les outils, dispositifs et prestations spécifiques dédiés aux travailleurs handicapés dans le cadre de la politique concertée en Limousin > Carrefour des Etudiants Limoges (9h-12h) 5 Parrain du match Participez à nos actions du 17 au 23 novembre 2014 FORUM EMPLOI 87 9h-13h : accueil tout public Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi (BOE)* 14h-17h : entretiens individuels pour les étudiants et jeunes diplômés (Handicap et Compétences) sur invitation prescripteurs > Ester Technopole (9h-17h) CONFÉRENCE à destination des BOE de la Corrèze sur les aides et mesures en faveur de l’alternance secteur privé et public > Cité Administrative Tulle (14h - 16h) ATELIERS Ateliers de recherche d’emploi en Creuse > Aubusson - La Souterraine : Cyber base INFORMATIONS à destination des professionnels et des jeunes sortant de scolarisation sur les dispositifs d’accès à l’enseignement supérieur ou d’accès à l’emploi > Carrefour des Etudiants Limoges (9h-12h) PORTES OUVERTES dans les Entreprises Adaptées (EA) et Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) en Limousin à destination des acheteurs publics et privés > EA et ESAT partenaires (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne) INFORMATIONS sur l’impact de la loi relative à la formation professionnelle du 5 mars 2014 sur les dispositifs en faveur de la formation > Conseil Régional Salle du Lac de Causse (9h-12h) INFORMATIONS sur l’accompagnement des organismes de formation à une meilleure prise en charge de l’accueil, de l’accompagnement et des parcours des BOE > Conseil Régional Salle du Lac de Causse (14h-17h) INFORMATIONS à destination des collectivités territoriales au sujet des aides en faveur de l’emploi des BOE > CDG 23 (8h30) - CDG 19 (14h30) ATELIERS ET INFORMATIONS sur la RQTH en Creuse sur prescription Pôle emploi, Mission Locale Creuse en collaboration avec Cap emploi 23 > Pôle emploi Guéret (9h-11h) INFORMATIONS à destination des salariés en indemnités journalières > 23 : MEFAA à Aubusson et Mutualité Française à Guéret (14h) > 87 : Ester Technopôle à Limoges (14h) > 19 : Cité Administrative à Tulle et Pôle Emploi à Brive (14h) MARDI 18 MERCREDI 19 JEUDI 20 VENDREDI 21 Plan Régional d’insertion PRITH des Travailleurs Handicapés Limousin Grégory Cuilleron CUISINIER ET CHEF D’ENTREPRISE AMBASSADEUR AGEFIPH *BOE : Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi
  6. 6. Centre de formation EFFECTIF EQUIPE ESPOIRS 2014-2015 5 ESTIENNE Valentin 94 1 180 CSP ESPOIRS 6 FAUCHE Vincent 96 1 190 CSP U 18 7 MARNETTE Mathieu 96 2 186 CSP U 18 8 WILTZ Julien 95 2 192 ANTIBES 9 RIGOT Paul 95 3 201 CSP ESPOIRS 12 PAOLETTI Lucas 95 4 200 CSP ESPOIRS 13 DIALLO Abou 95 4 202 NANCY 15 PESQUEREL Antoine 94 5 214 CSP ESPOIRS 14 KONSA Leeroyd 94 5 205 PAU Coach : VAN BUTSELE Bertrand Cette nouvelle saison a vu l’arrivée d’un nouveau coach. Bertrand VAN BUTSELE (photo) a succédé à Sylvain MAURICE. Des joueurs cadres, ayant terminé leur cycle de formation, ont quitté le club pour entamer une carrière professionnelle : Sade ADED HUSSEIN a rejoint ANTIBES (pro B) Joris ORTEGA porte les couleurs d’ORCHIES (pro B) Quant à Gide NOEL il fréquente les parquets de NM 1 avec SAINT VALLIER ; Deux jeunes issus des U18 Vincent FAUCHE et Mathieu MARNETTE ainsi que Julien WILTZ, Leeroyd KONSA et Abou DIALLO ont intégré une équipe qui devrait progresser au long de la saison. GROUPAMA TOUJOURS PROCHE DE VOUS 17 agences en Haute-Vienne à votre service, ou sur rendez-vous à domicile. Retrouvez-nous sur groupama.fr 6 TWG#TOCPF$CTDpUÄ$2Ä.+/1)'5%'': 6oNÄ6oNoEQRKG Qualité et plaisir au quotidien Vins fins Champagnes 54, rue de Belfort (près des places Carnot et Marceau) Tél. 05 55 77 02 20 PARKING GRATUIT L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. Caisse régionale d’assurance mutuelle agricole Groupama Centre Atlantique, entreprise régie par le Code des Assurances.
  7. 7. Les rencontres du mois de novembre au Palais des Sports de Beaublanc 7 Vendredi 14 novembre 20 h* Limoges CSP / CSKA Moscou Jeudi 20 novembre 20 h* TH. BROUSSE OPTIC 2000 J.-L. BALLY 4, R. de la Terrasse 87000 LIMOGES Tél. 05 55 34 55 97 www.optic2000.com * Voir conditions en magasin Limoges CSP / Tel Aviv * Pour ces 2 rencontres il n’y aura pas de billeterie en ligne. Dimanche 16 novembre 17 h Limoges CSP / Dijon Dimanche 23 novembre 17 h Limoges CSP / Bourg-en-Bresse
  8. 8. Parrain de la rencontre Limoges CSP / SPO Rouen Gérard VANDENBROUCKE, Président de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole, a réalisé le coup d’envoi de la rencontre Limoges CSP / SPO Rouen le samedi 11 octobre dernier. La soirée d’avant match des partenaires La table Eiffage Construction LimousinLa Co La table Porcelaines MP SamieLa P La gagnante du quizz La table Dalkia La table GSF ta La table Acto Interim / Bijou Les tables Banque Tarneaud tab La table Intermarché tabl La table Picoty Avia 8
  9. 9. Statistiques et classements TOP STATS Joueurs Rebonds/Match Shawn King (Le Havre) 11,67 rbds Sharrod Ford (Paris-Levallois) 9,5 rbds Randal Falker (Nancy) 9,25 rbds Top 3 meilleurs passeurs Joueurs Passes décisives/Match Andrew Albicy (Gravelines-Dunkerque) 7,5 pds Antoine Diot (Strasbourg) 7,25 pds Mike Green (Paris-Levallois) 6,25 pds Top 3 meilleures évaluations Joueurs Évaluation/Match Erving Walker (Dijon) 23 év Shawn King (Le Havre) 22,67 év Charles Kahudi (Le Mans) 22,25 év CLASSEMENT GÉNÉRAL SAISON 2014/2015 APRÈS LA 4E JOURNÉE CHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIR CLASSEMENT CHAMPIONNAT ESPOIR 2014/2015 APRÈS LA 6E JOURNÉE 9 Top 3 meilleurs marqueurs Joueurs Points/Match Erving Walker (Dijon) 22 pts Pape Sy (Gravelines-Dunkerque) 21,5 pts Sharrod Ford (Paris-Levallois) 18,5 pts RÉSULTAT DE LA 4e JOURNÉE DE PRO A Paris-Levallois 70-71 Pau-Lacq-Orthez Nancy 70-79 Nanterre Boulogne-sur-Mer 80-84 Châlons-Reims Cholet 74-73 Gravelines-Dunkerque Lyon-Villeurbanne 56-64 Chalon/Saône Rouen 68-81 Bourg-en-Bresse Strasbourg 63-56 Dijon Le Havre 85-79 Limoges Orléans 81-86 Le Mans Top 3 meilleurs rebondeurs Pos Équipe % Victoire Matches Pts Moyenne MJ V D + - GA PR CTR 1 Strasbourg 100 4 4 0 299 232 1.2888 74.8 58.0 2 Limoges 75 4 3 1 327 281 1.1637 81.8 70.3 3 Nanterre 75 4 3 1 316 284 1.1127 79.0 71.0 4 Le Havre 67 3 2 1 222 222 1.0000 74.0 74.0 5 Gravelines-Dunkerque 50 4 2 2 337 318 1.0597 84.3 79.5 6 Le Mans 50 4 2 2 296 280 1.0571 74.0 70.0 7 Nancy 50 4 2 2 296 291 1.0172 74.0 72.8 8 Paris-Levallois 50 4 2 2 325 322 1.0093 81.3 80.5 9 Dijon 50 4 2 2 295 294 1.0034 73.8 73.5 10 Bourg-en-Bresse 50 4 2 2 321 331 0.9698 80.3 82.8 11 Cholet 50 4 2 2 288 301 0.9568 72.0 75.3 12 Chalon/Saône 50 4 2 2 307 328 0.9360 76.8 82.0 13 Rouen 50 4 2 2 281 303 0.9274 70.3 75.8 14 Pau-Lacq-Orthez 50 4 2 2 270 304 0.8882 67.5 76.0 15 Châlons-Reims 25 4 1 3 321 330 0.9727 80.3 82.5 16 Lyon-Villeurbanne 25 4 1 3 252 274 0.9197 63.0 68.5 17 Orléans 25 4 1 3 293 326 0.8988 73.3 81.5 18 Boulogne-sur-Mer 0 3 0 3 230 255 0.9020 76.7 85.0 Orleans 51-73 Le Mans Cholet 71-69 Gravelines-Dunkerque Strasbourg 64-53 Dijon Lyon-Villeurbanne 59-43 Chalon/Saone Rouen 71-90 Bourg-en-Bresse Boulogne-sur-Mer 77-79 Chalons-Reims Le Havre 80-73 Limoges Pau-Lacq-Orthez 60-63 Chalon/Saone Le Havre - Boulogne-sur-Mer P. Équipe % Victoire Résultats 1. Espoirs Strasbourg 83 5v - 1d 2. Espoirs Le Mans 80 4v - 1d 3. Espoirs Nancy 67 4v - 2d 4. Espoirs Nanterre 67 4v - 2d 5. Espoirs Cholet 67 4v - 2d 6. Espoirs Gravelines-Dunkerque 67 4v - 2d 7. Espoirs Paris-Levallois 60 3v - 2d 8. Espoirs Dijon 60 3v - 2d 9. Espoirs Chalon/Saone 50 3v - 3d P. Équipe % Victoire Résultats 10. Espoirs Le Havre 50 2v - 2d 11. Espoirs Pau-Lacq-Orthez 50 3v - 3d 12. Espoirs Bourg-en-Bresse 50 3v - 3d 13. Espoirs Limoges 40 2v - 3d 14. Espoirs Lyon-Villeurbanne 40 2v - 3d 15. Espoirs Chalons-Reims 33 2v - 4d 16. Espoirs Boulogne-sur-Mer 25 1v - 3d 17. Espoirs Rouen 0 0v - 5d 18. Espoirs Orleans 0 0v - 6d
  10. 10. 10 30 Agent de sécurité s Agent cynophile Sécurité incendie s Pré-vol Evénementiel s Manifestation sportive 3, rue du Clos-Chicou - BP 40112 - 87003 LIMOGES Cedex 1 Votre contact en local : M. RICHEBOEUF - Tél. 06.61.64.35.57 sig.richeboeuf@orange.fr 15, rue Darnet 87000 LIMOGES Tél : 05 55 34 16 46 11, rue du G.- Cérez 87000 LIMOGES Tél : 05 55 77 65 47
  11. 11. Emballez, c’est calé ! Distribution de plâtre à mouler - Céramique Vente aux professionnels particuliers - LIMOGES 05 55 77 23 82 - www.escure-emballages.fr LE GAZ NATUREL Fournitures d’emballage de calage RUE ANDRÉ ET GUY PICOTY - BP1 23300 LA SOUTERRAINE - FRANCE 11 TÉL. +33 5 55 89 38 05 FAX. +33 5 55 89 38 00 PICOTY GAZ est une marque déposée de PICOTY SA Fêtez votre anniversaire avec VOUS ÊTES ABONNÉ ? VOUS SOUHAITE VOTRE ANNIVERSAIRE ET VOUS OFFRE UN BON CARBURANT DE 50 € Gagnez un an de course chez partenaire offi ciel du Limoges CSP Inscrivez-vous pour le prochain match sur le site : www.limogescsp.com
  12. 12. 12 #5JamarSMITH
  13. 13. 5JamarSMITH 13 H
  14. 14. GARAGLa pEEassio n aGutomoRbile dOepuis 1S965 GARAGE GROS Mécanique, Tôlerie, Peinture Vente occasions et neufs toutes marques Réparateur agrée Opel www.garage-gros.com 14 200 VÉHICULES SUR PARC PERMANENT
  15. 15. www.wati-b.com PRO A - 5 e journée - samedi 25 octobre à 20h00 LIMOGES ORLÉANS Les coulisses d’un recrutement LE G R A N D PU Z Z LE ESTIVAL ! Respectons l’environnement. Ne jetez pas ce programme dans la salle ou sur la voie publique. Merci ! supplément national de la LNB
  16. 16. Téléchargez l’application LNB, sélectionnez le match souhaité et élisez votre MVP. 16 TOUTES LES RENCONTRES LE MANS – CHOLET LUNDI 27 OCTOBRE (20H30, EN DIRECT SUR SPORT+) UN BIEN BEAU DERBY LE MSB, PERTURBÉ PAR LES BLESSURES QUI ONT MINÉ SON ENTAME DE CHAMPIONNAT, PRÉSENTE LE MÊME BILAN QUE CHOLET (2-2), SON ADVERSAIRE DU SOIR... Après une saison 2013-14 des plus galères (13e avec 12 victoires pour 18 défaites), Cholet Basket et son coach, Laurent Buffard, ont décidé de faire une Valérie Damidot, revoyant la déco de l’effectif maugeois de fond en comble. Mis à part deux jolis bibelots (Yannis Morin et Rudy Jomby), tous les meubles ont été changés. Mais Buffard a tablé sur du connu pour reconstruire, avec un certain succès puisque Zachery Peacock, MVP de Pro B (14,3 d’évaluation), Nick Minnerath (ex Le Havre), Cedrick Banks ou Chris Oliver ont tous une solide expérience de la Pro A. 65% LE MANS PAU-LACQ-ORTHEZ – CHÂLONS-REIMS VENDREDI 24 OCTOBRE (20H30) 70% PAU-LACQ-ORTHEZ En allant s’imposer sur le fi l sur le terrain du PL la semaine dernière (71-70), l’Élan Béarnais s’est rassuré après deux lourdes défaites à Rouen (-19) et face à la SIG (-28). Mais Châlons-Reims a ouvert son compteur de victoires en battant son grand rival pour la montée en 2013-14, Boulogne, dans le Pas-de-Calais (84-80). GRAVELINES-DUNKERQUE – ROUEN SAMEDI 24 OCTOBRE (20H) 75% GRAVELINES-DUNKERQUE Les deux beaux succès initiaux (au Mans et face à Pau) du SPO étaient-ils en trompe-l’oeil ? Les Normands ont craqué ensuite à Limoges (-30) et, plus embêtant, face à un rival pour le maintien (Bourg, -13), à la Kindarena. Mais le BCM (1-3), n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière et vient de perdre à Cholet (73-74). LE HAVRE – STRASBOURG SAMEDI 24 OCTOBRE (20H) 65% Après une saison 2013-14 en dents de scie (8,6 pts et 4,6 rbds) et terminée prématurément dans la STRASBOURG confusion, Ricardo Greer a choisi le club qui l’a vu débuter en France, Le Havre (en 2002-03, sous les ordres d’Éric Girard) pour se relancer. Ricardo aura à coeur de briller face à une SIG qui arrive lancée (4-0). 8 supplément national de la LNB
  17. 17. 17 DE LA 5E JOURNÉE DE PRO A LYON-VILLEURBANNE – BOURG-EN-BRESSE VENDREDI 24 OCTOBRE (20H45, EN DIRECT SUR CANAL+SPORT) L’ASVEL SOUS PRESSION PERTURBÉE PAR UNE CASCADE DE BLESSURES, LA JL BOURG, QUI AVAIT COMMENCÉ SA SAISON PAR 2 DÉFAITES, REVIENT BIEN ALORS QUE L’ASVEL S’ENFONCE DANS LE DOUTE… Alors que l’ASVEL dominait Ostende puis Strasbourg lors du tournoi de qualifi cation Euroleague, puis fi nissait par s’incliner face à l’armada tatare d’Unics Kazan après avoir compté 19 points d’avance à la 25e minute, tous les observateurs positionnaient la Maison Verte du “Prési TiPi“ comme l’un des gros favoris de la saison. Mais depuis l’écroulement fi nal contre Kazan, les hommes de Pierre Vincent sont dans le doute : une seule victoire face à Cholet pour 3 défaites à Strasbourg (-10), Dijon (-15) et samedi dernier, à domicile, contre Chalon (-8), malgré le retour aux affaires d’Edwin Jackson (20 pts). La JL, elle, vient d’enchaîner deux beaux succès face à Chalon (99-88 a.p.) et surtout à Rouen (+13). 50/50 LIMOGES – ORLÉANS LUNDI 27 OCTOBRE (20H00) 80% Que ce soit en Pro A (14,7 pts à 72% aux tirs, 8,3 rbds et 22,7 d’évaluation, 2e en Pro A après 3 journées) LIMOGES ou en Euroleague (17 pts à 70%, 12 rbds et 24 d’éval), Adrien Moerman réalise un début de saison énorme. Au poste 4, l’horizon en Bleu est bouché par Diaw et Piétrus. Mais avec des perfs comme ça... NANTERRE – BOULOGNE-SUR-MER SAMEDI 24 OCTOBRE (20H) 75% Nanterre is for real ! On craignait que la prophétie de Boja Maljkovic (« les grandes victoires sont le cimetière NANTERRE des petites équipes ») puisse s’appliquer à la JSFN après deux saisons aussi belles qu’intenses, mais Nanterre (3-1) vient de prouver à Cholet (-11) et à Nancy (+9) qu’il a encore l’étoffe d’un outsider cette saison. DIJON – PARIS LEVALLOIS SAMEDI 24 OCTOBRE (20H) 60% Alors que la JDA a entamé sa saison à domicile (2-0) comme elle avait terminé la précédente (15-0) et vient DIJON de manquer d’engluer Strasbourg (défaite au Rhénus, mais de peu : 56-63) dans sa nasse défensive, le PL reste sur 3 revers de rang, à domicile face au BCM et à Pau, et à Saragosse en Eurocup. CHALON-SUR-SAÔNE – NANCY SAMEDI 24 OCTOBRE (20H) 55% Après l’énorme colère de J.D. Choulet lors de la défaite de l’Élan à Bourg (88-99), Chalon s’est bien repris NANCY en allant s’imposer à l’Astroballe (64-56) le week-end dernier. Bien que battu à Gentilly par Nanterre (70-79) lors de la 4e journée, le SLUC présente un bilan équilibré (2-2) en Pro A et a battu Nymburk en Eurocup. 9 supplément national de la LNB
  18. 18. 18 INS Les coulisses d’un recrutement LE GRAND PUZ QUELQUES SEMAINES SEULEMENT APRÈS LA REPRISE, LES COACHES DE PRO A COMME DE PRO B COMMENCENT À SE FAIRE UNE IDÉE SUR LA QUALITÉ DE LEUR EFFECTIF, DONC L’EFFICACITÉ DES OPTIONS DE LEUR RECRUTEMENT ESTIVAL. MAIS COMMENT S’Y PREND CHACUN POUR CONSTRUIRE UNE ÉQUIPE. PLONGÉE, AVEC “L’OEIL“ DE SIX COACHES AUX EXPÉRIENCES DIFFÉRENTES, DANS LES COULISSES DU RECRUTEMENT, ACTIVITÉ PRÉPONDÉRANTE DANS LES RÉSULTATS ET À LAQUELLE POURTANT NOS CLUBS NE CONSACRENT PAS D’ÉNORMES MOYENS... À chaque intersaison, avant même d’entamer le recrutement, la priorité des priorités est d’effectuer un bilan de la saison passée et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Qui garder ? Qui laisser partir ? Ou plutôt, vu le contexte économique où la Pro A comme la Pro B ne peuvent pas s’aligner sur les grands clubs européens, quels sont les joueurs essentiels dans l’effectif de la saison précédente que l’on va pouvoir conserver ? Dans ce domaine, la situation varie énormément en fonction des moyens économiques des clubs. En Pro B, à Évreux par exemple, où Rémy Valin s’est construit une jolie petite réputation de dénicheur de talents dans les steppes du Grand Nord (Finlande, Suède...), on est très proche du Mythe de Sisyphe, d’un éternel recommencement : « La plupart du temps, les Américains, en Pro B, au prix où on les paye, s’ils sont très bons, on sait très bien qu’on va avoir un mal fou à les conserver », raconte le technicien de l’ALM Évreux. « On est parvenu à garder Jeremiah (Wood) ou Drake (Reed) une fois, mais ça veut dire que l’enveloppe diminue sur les autres postes. Donc, nous, on commence par faire le bilan de qui va partir. On fait des propositions à ceux qu’on souhaite conserver afin d’obtenir une réponse rapide de leur part. C’est effectivement le point de départ. Après, on s’attache à combler les postes vacants. » Éric Girard, qui a connu les deux divisions, estime que les enseignements sur les retouches à effectuer sont très vite connus. « On sait très rapidement, à partir de la trêve de Noël pour la majeure partie du groupe, ceux qu’on aimerait garder, mais aussi ceux qu’on voudrait conserver mais qui vont vouloir tenter leur chance ailleurs ou qui désirent une augmentation. Mais, à ce niveau, il faut soit attendre l’évolution financière - ou pas - du budget... » Frédéric Sarre, qui a été l’un des pionniers du scouting, à une lointaine époque où il assistait Michel Gomez à Limoges ou Pau, souligne cette indispensable anticipation pour pouvoir enchaîner très rapidement une fois la saison terminée. « On y a réfléchi avant, c’est vrai. On a mené une réflexion sur le futur, avec des hypothèses qui peuvent être différentes en fonction d’une montée éventuelle ou pas. Dans notre cas, cet été, on avait des idées par rapport à ce qu’on pouvait tenter de faire si, par bonheur, nous montions et d’autres si on restait en Pro B. Cela se vérifie ou pas en fin de saison, et comme on a tenté d’anticiper tout ça, les options se finalisent assez rapidement. » Des coaches qui pensent et entament des démarches de recrutement alors que leur équipe a des playoffs à jouer ? Voilà qui peut confiner à la schizophrénie ! « Malheureusement oui ! », rigole le coach de la JL Bourg, « On connaît l’histoire : soit on passe les playoffs et il faut adapter l’effectif et le club au niveau Pro A, soit on connaît l’échec et il faut vite voir comment rebondir. Il faut bien qu’on essaie de réfléchir à tout ça en amont. Je ne dis pas que c’est notre sujet de réflexion principal avant et pendant les playoffs, mais, et c’est normal, la direction du club attend de nous de savoir anticiper un minimum. Donc, nous sommes obligés de nous livrer à l’exercice des études de cas », lance-t-il encore dans un éclat de rire. Pascal Donnadieu, qui a (presque) toujours dû “bricoler“ des effectifs avec un tout petit budget, au fil des montées avec Nanterre, souligne un point du “bilan“ de la saison écoulée qui complique encore certains choix : « Oui, tu sais qui tu voudrais garder ou pas. Mais avec les quotas de JFL, le départ d’un joueur que tu souhaitais conserver peut entraîner le fait que tu n’en gardes pas un autre. C’est vraiment un puzzle qui peut beaucoup évoluer 10 © JL Bourg SIDE ZZ supplément national de la LNB
  19. 19. ZZLE ESTIVAL ! COMMENCENT-ILS ? 19 SIDE en fonction des circonstances et te conduire à changer de position. » Mais une fois le constat des carences de la saison écoulée effectué et les départs entérinés, par où commencent les entraîneurs pour construire l’équipe qu’ils peuvent avoir en tête ? Par les JFL (joueurs formés localement) ? Un axe meneur pivot ? Une philosophie d’équipe, offensive ou défensive ? Gregor Beugnot nous raconte son approche. « Tu commences bien sûr par tenter d’appréhender le marché français. Tu sondes un peu pour savoir qui pourra se libérer parmi les JFL, ce que tu pourrais obtenir. Là, tu entames très tôt les négociations pour voir quels seront les potentiels que tu peux éventuellement avoir, soit en joueur expérimenté, soit en jeune à développer. Après, en fonction des manques que tu peux avoir, en amont ou pendant la saison, tu t’ouvres au marché américain. Tu y penses pendant la saison, parce que pendant la phase de construction d’équipe ou la préparation, même si tu as ton quota de JFL, tu regardes quand même quels sont les Français encore sur le marché pour voir quels postes tu pourras éventuellement remplacer par un JFL performant en cas de grosse blessure d’un de tes joueurs français. Tu peux anticiper soit en prenant un jeune, pas cher, en rotation, soit prévoir un remplaçant américain dans ton effectif. Ou alors tu fais comme nous cette saison en prenant au départ un US de moins en te disant : si j’ai un tendon d’Achille ou des croisés, je pourrais toujours prendre un “gros“ Ricain sur le poste. Après, tu cibles les postes sur lesquels tu souhaites être dominant. Et là, tu prends un US où tu n’as pas pu trouver ton bonheur parmi les JFL. En fait, tu dresses un tableau sur la rentabilité offensive anticipée de ton effectif. C’est-à-dire que tu regardes si tu vas obtenir tant de points de tes lignes arrière, idem à l’intérieur... Et après, en fonction de tes hypothèses et des manques défensifs que tu peux aussi prévoir, tu essaies de trouver des joueurs pouvant couvrir ces manques. Tu adaptes tes profils tout en essayant, déjà, de penser à la hiérarchie que tu veux mettre en place. » Pour Sarre, l’idée est plus de trouver un équilibre sur chacun des postes, une “paire“ apportant, par la variété des qualités de chacun, une palette technique et tactique permettant au coach de disposer d’un maximum de solutions. Il explique : « L’axe 1-5 est déterminant, c’est vrai. Mais aussi et surtout la complémentarité sur un même poste. Avoir une paire qui ne possède pas les mêmes qualités pour vous offrir la palette de solutions la plus large possible. Par exemple, sur nos meneurs cette année (Simon Darnauzan et O.D. Bassett, ndlr), sachant que j’ai un joueur de petite taille qui a un gros Q.I. basket et connaît bien le jeu, mais manque peut-être de qualités athlétiques et d’impact offensif, je choisis avec lui un O.D. qui possède les qualités physiques et la vitesse. » Mais en Pro B par exemple, quand il faut aller trouver des renforts US performants à des tarifs de 30 à 50.000 $, on imagine bien qu’on ne va pas tomber sur LeBron James, mais plus sur des joueurs dotés PAR OÙ de qualités spécifiques mais... carencés dans d’autres domaines. Alors, est-ce que certains optent pour se construire des points forts spécifiques en faisant l’impasse sur certains autres secteurs ? « Oui, on met souvent une grosse priorité sur la dureté défensive et les qualités athlétiques, raconte Rémy Valin. Et dans notre budget, forcément, on va trouver des joueurs qui ont des défauts par ailleurs, sinon on ne les aurait pas à ces tarifs. Tu dois prendre des jeunes aussi, donc tu vas devoir beaucoup bosser sur la lecture de jeu, le tir extérieur. Tu acceptes l’idée d’être en difficulté sur ces paramètres-là. » Mais pour dénicher ces oiseaux rares à la fois dans les prix des clubs hexagonaux et pouvant convenir, un énorme travail de scouting, en amont, est indispensable. Bien sûr, l’époque où coaches et agents 11 © H. Bellenger supplément national de la LNB
  20. 20. SCOUT TOUJOURS ! UN GROS CHANTIER : LES CELLULES DE SCOUTING 20 INS s’échangeaient des cassettes VHS, par la poste ou DHL, est révolu. Avec Internet, l’accès aux plates-formes vidéo des ligues, qui se développent peu à peu, ou des abonnements pris auprès de sociétés comme Scouting For You et d’autres, trouver les images de matches d’un joueur repéré sur ses stats ou conseillé par un agent est devenu beaucoup plus simple. Reste à savoir regarder vers des profils compatibles avec... le budget du club. Chacun a ses recettes, comme Rémy Valin : « Je sais par exemple de manière fiable ce que les joueurs gagnent en Finlande, en seconde division allemande ou israélienne, en Hollande, etc. J’oriente mon scouting vers des pays où les joueurs sont dans mes tarifs. » Problème, un même joueur se voit souvent proposé à des tarifs... adaptés au budget de chaque club. « On connaît le marché mais les sommes demandées pour les mêmes joueurs sont incroyablement différentes quand on est à Limoges ou au Portel, raconte Éric Girard, son niveau reste le même, mais la proposition peut aller du simple au triple ! » On l’a vu, l’aspect technique des recrues potentielles peut être jaugé avec une certaine fiabilité sur vidéo. Mais l’aspect humain, la “coachabilité“ du joueur et ses facultés d’adaptation à un groupe n’apparaissent pas forcément. Là, il est question de débrouille, de réseau qu’on se constitue au fil du temps. « Maintenant, j’ai constitué un bon réseau, raconte Pascal Donnadieu, des gens en qui j’ai confiance et qui savent comment je travaille et ce que je recherche. Ils savent qui pourra coller avec ma philosophie et avec qui ça ne passera pas. » Entre coaches, on s’appelle et on prend le temps de donner l’avis le plus objectif possible à propos d’un joueur qu’on a vu passer. Sarre encore : « Moi, quand on m’appelle, j’essaie de donner tous ces éléments, de renseigner mes confrères sur les aspects basket, mais aussi sur les paramètres de comportement du joueur. Mais, toujours, en précisant le contexte dans lequel il était placé. » Valin enfin : « Je trouve que les coaches étrangers sont à 95% très coopératifs. Ils m’ont toujours répondu et avec objectivité. J’en connais pas mal en Finlande, maintenant. Après, ce n’est parfois pas facile de les joindre. Pour avoir leurs coordonnées ? Bah, soit tu te débrouilles, soit tu demandes ça à l’agent qui te présente le joueur. Il suffit d’être clair avec eux. » Ensuite, on parle souvent, pour Le Havre - éternel plus petit budget de la Pro A par exemple, de “deuxième ou troisième marché“, c’est-à-dire de la nécessité d’attendre que les prix demandés par un joueur en mai-juin chutent alors qu’approche la reprise de la saison. « C’est vrai que quand tu es au Havre, il est urgent d’attendre, raconte ainsi Christian Monschau, aujourd’hui “doté“ d’un budget plus conséquent au BCM. « Si tu contactes très tôt un joueur que tu as ciblé, ta proposition risque fort de ne pas lui convenir, alors que fin juillet ou début août, confronté à la réalité du marché, il peut douter et privilégier un beau projet sportif, où il pourra se mettre en valeur, à 20 ou 30.000 dollars de plus... » Mais si nos coaches sont débrouillards et malins, cela ne les empêche pas de reconnaitre que, sur le dossier “scouting“, nos clubs sont encore à des années-lumière de ce qui se pratique ailleurs - sans même parler de la NBA -, dans les grosses écuries ou les grandes ligues du continent. Jean-Christophe Prat, “rookie coach“ à Denain et qui a suivi un parcours atypique (assistant au PL, à l’ASVEL puis à Orléans, avant de travailler avec Erman Kunter l’an passé, au Besiktas Istanbul) lui ayant permis de voir 12 © ALM Évreux © H. Bellenger © BCM © Le Portel SIDE supplément national de la LNB
  21. 21. 21 SIDE ce qui se pratique ailleurs, raconte : « L’impact du recrutement sur une saison est fondamental. On est tous d’accord là-dessus. Et quand, en Turquie ou en Espagne, tous les clubs ont un ou deux scouts dédiés au recrutement, en France, on continue à bricoler. Ces scouts voyagent toute l’année, vont voir des matches, des Summer Leagues, etc. Nous, on n’est pas là-dedans faute de moyens, mais aussi sans doute faute de capacité de conviction de nos dirigeants sur l’importance de ce ou ces postes. » Un avis corroboré par Fred Sarre, qui décortique le phénomène en vieux sage : « Une chose importante. On dit souvent qu’un bon recrutement, c’est 50 ou 60% de la réussite ou non d’une saison. On consacre, dans une année, un mois ou un mois et demi au recrutement, ce qui représente 10 à 12% de notre temps de travail. Là, forcément, il y a un gros décalage. Et un gros travail à faire par nous pour pousser nos dirigeants vers la création d’une véritable cellule de scouting. C’est compliqué à faire passer mais... je trouve que la ligue comme les clubs avancent ces derniers temps. Je pense que l’on va évoluer vers ça, de pouvoir consacrer plus de temps ou de moyens à cela. » Reste donc une grosse marge de progression. Néanmoins, le travail passé et la réputation de formateur d’un entraîneur peut aussi être un gros avantage. Ainsi, lorsque l’on demande à Greg Beugnot quel pourrait être le plus joli “coup“ de recrutement qu’il a pu faire, l’entraîneur du PL raconte : « C’est très dur à dire. Peut-être Malcolm Delaney ou Will McDonald. L’agence américaine avec qui je travaille depuis longtemps me les met un peu de côté parce qu’elle sait que je vais les faire travailler. Delaney avait de grosses offres ailleurs, mais son agent lui a dit : “va à Chalon bosser un an, puis tu partiras ailleurs, mais avec une saison d’expérience, d’adaptation de ton jeu aux standards européens“. McDonald idem. Avec Delaney, on fait le triplé et depuis, partout où il passe, il est champion ! L’important, c’est de montrer que tu les respectes. Et de leur expliquer qu’en dehors de la NBA, ils ont aussi moyen, en bossant, de faire des grosses carrières en Europe. Quand tu les revoies après, ils sont très respectueux de ce que tu as pu leur apporter. Construire cette relation-là avec des agents, c’est rentable parce que tu obtiens à des prix raisonnables de super potentiels à polir... Le jour où l’on pourra les conserver... » Photos : auremar, freshidea, gpointstudio, jinga80 © Fotolia Retrouvez notre actualité et l’ensemble des postes à pourvoir sur : groupedlsi.com 13 L’EXEMPLE DE DENAIN 2014-15 Jean-Christophe Prat, pour sa première expérience d’entraîneur en chef, à Denain, nous raconte dans le détail la démarche mise en place lors de son premier recrutement estival... « À partir du moment où j’ai signé à Denain, j’avais deux problématiques. La première, c’est de faire la bascule d’assistant-coach à rookie-coach. Savoir quel coach je voulais être. Très vite, j’ai su que je voulais former des jeunes joueurs. La suite a découlé de cette volonté-là. La seconde, ça a été de faire l’état des lieux du club, de savoir qui l’on souhaitait conserver. Cela a été vite fait, puisque nous n’avions qu’un joueur sous contrat et que... je n’en voulais pas ! J’ai donc demandé au président de se débrouiller de ça. Il a assumé. Après, il y avait trois joueurs que je souhaitais garder, deux jeunes et un confirmé. Un seul a souhaité rester, Vafessa Fofana. D’abord, j’ai voulu trouver des jeunes à fort potentiel. Yakuba Ouattara m’a dit oui très vite, tout comme William Howard et Jerry Boutsiele. Je voulais aussi que ces 4 jeunes à fort potentiel ne soient pas en concurrence, pour qu’ils aient une vraie fenêtre d’expression. Restait 6 joueurs à trouver. Je voulais 6 jeunes et 4 confirmés. Côté US, on a eu vite l’opportunité, fin mai je crois, de signer deux joueurs confirmés, Bing et Ivey, qui venaient d’Aix. Après, je me suis positionné sur des jeunes qui avaient déjà une année d’expérience de la division. Comme Henri Kahudi et Jérôme Cazenobe. Henri, je le suivais depuis ses années espoir au Mans. Enfin, Sacha, c’est une histoire sympa. Je suis Parisien, donc bercé par les Cardiac Kids dans ma jeunesse. Alors, pour Sacha, je me suis dit que c’était sans doute une belle façon de boucler la boucle : encadrer des jeunes comme lui a eu la chance d’avoir un coach comme Ron Stewart qui a fait confiance à des jeunes. » © Pascal Thurotte supplément national de la LNB
  22. 22. supplément national de la LNB
  23. 23. 19, avenue Georges Dumas Nos partenaires restaurateurs RESTAURATION jusqu’à 2 H DU MATIN s Triperie s Charcuterie s Traiteur s Livraison à domicile 23 1 PIZZA ACHETÉE = 1 PIZZA GRATUITE* *Sur pizza moyenne Ouvert 7/7 RESTAURANT 5, place de la Motte LIMOGES Heures d’ouverture tous les jours du lundi au samedi : 12 h - 14 h 19 h 45 - 23 h Tél. et fax : 05 55 34 34 14 L’ORIENT-EXPRESS HÔTEL DE LA POSTE (près gare Limoges) Tél. 05 55 77 26 18 15 rue Haute-Vienne - 87000 Limoges Tél. 05 55 34 31 99 - Site : tripesetcie.com BOUSCULEZ VOS HABITUDES GUSTATIVES... 27 rue Haute-Vienne 87000 LIMOGES tél. 05 55 32 27 27 - fax 05 55 34 37 53 www.le27.com 87000 LIMOGES 05 55 34 39 96 OURS OURS CSP Mag est une édition Limoges CSP Directeur de la publication : Frédéric Forte Responsables journal : Stéphane Ostrowski et Julie Desvilles Rédaction : Pôle marketing Service communication Antoine Parlon Photos : Florent Bellurot, Olivier Sarre,Sylvain Vergne et Jacky Suidureau Edition CSP Mag est imprimé par Rivet Presse Edition
  24. 24. ALLEZ

×