Benchmark au plan d'action- Thierry Charmillot (Hôpital du Jura)

1 435 vues

Publié le

1000 jours plus tard: les DRG re dessinent le paysage hospitalier

Thierry Charmillot
Directeur général adjoint Hôpital du Jura

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 435
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
806
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Benchmark au plan d'action- Thierry Charmillot (Hôpital du Jura)

  1. 1. Des benchmarks aux plans d’ac3ons Genève, 28 novembre 2014
  2. 2. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 2 Déroulement de la présentaBon q Hôpital du Jura : ac3vités q Prérequis des benchmarks financiers q Constat des benchmarks financiers q Exemples de plans d’ac3ons réalisés
  3. 3. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 3 Hôpital du Jura : 4 sites
  4. 4. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 4 Chiffres clés Ac3vités (2013) : q Soins aigus hospitalisa3on : 7’300 cas q Soins aigus ambulatoire : 22 millions points Tarmed q Rééduca3on : 40’000 journées q Psychiatrie : 11’000 journées q EMS : 70’000 journées q Sauvetage : 5’000 transports (P1 & P2) Ø Ac3vités diversifiées et UNE seule comptabilité financière
  5. 5. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 5 Prérequis du benchmark (financier) Comptabilité analy3que fiable et solide Ø Objec3fs recherchés : q Répond aux exigences légales q Répond aux sollicita3ons des financeurs, de l’OFS et de SwissDRG q Est perçue comme un ou3l de ges3on à l’interne q Contribue à l’améliora3on de la saisie des presta3ons Ø Cer3fica3on REKOLE q Assurer la comparabilité et la reproduc3vité q Garan3r la crédibilité
  6. 6. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 6 Constat iniBal (fin 2013) -­‐ Crédibilité de nos données (ext.) -­‐ Perte de temps, peu de plus-­‐value -­‐ Base d’informa3on importante -­‐ Données sous-­‐u3lisées -­‐ Poten3el d’améliora3on iden3fié -­‐ Informa3on pour les financiers -­‐ Echange d’informa3on facilité -­‐ Remise en ques3on difficile
  7. 7. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 7 AcBons entreprises q Mise en place d’une cellule médico-­‐économique (réalisé) q Implica3on du comité de direc3on q Confiance dans les données communiquées (ac3vité, coûts, codage) q Par3cipa3on dans la réflexion q Compréhension des impacts financiers de leur organisa3on du travail q Evolu3on des coûts en fonc3on des ac3ons (très mo3vant) Ø Changement culturel qui débouche sur des mesures correc3ves Ø Améliora3on des rela3ons entre le corps médical/les soignants et les fonc3ons administra3ves
  8. 8. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 8 AcBons entreprises q Centralisa3on du bloc opératoire (en cours de réalisa3on) q Iden3fica3on rapide du poten3el d’économie q Remise en ques3on de l’ensemble du processus q Appui au business plan à réaliser Ø Retour sur inves3ssement en 3 ans Ø Mobilisa3on de tous les acteurs
  9. 9. ©w w20w1.4p Haôiapniteatl. dcou mJu ra 9 Conclusion q Encouragement à la cer3fica3on REKOLE q Veiller à la communica3on interne, prudence dans les analyses q Impliquer les acteurs dans la réflexion q Montrer les impacts financiers des ac3ons réalisées q Ou3l de ges3on incontournable

×