Implication des médecins, v2, website paianet, 13 01-21

544 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
544
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
197
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Implication des médecins, v2, website paianet, 13 01-21

  1. 1. Remunéra)on  des  médecins  (agréés)  Choisir  et  implémenter  le  meilleur  modèle  pour  l’hôpital  Illustra(ons  exemplaires  à  l’aide  d’extraits  de  projets  réels.  (ici:  Démonstra(on  aux  médecins  agréés  pour  les  impliquer  dans  les  négocia(ons  d’un  modèle  de  rémunéra(on.)  
  2. 2. L’introduc)on  des  SwissDRG  a  modifié  les  rela)ons  de  la  Clinique  avec  l’Etat  et  les  médecins  agréés    Flux  et  rela(ons  entre  les  acteurs  du  secteur  privé  avant  2012   après  2012   Base   Complémentaire   Etat   Base   Complémentaire   $   $   $   $   $   $   $   :  facture   $   :  flux  monétaire  www.paianet.cowww.paianet.com   2   m  
  3. 3. La  négocia)on  de  contrats  avec  les  médecins  pour  leur  rémunéra)on  par  la  clinique  est  clé  Changements  principaux  du  système  dans  le  secteur  privé  (situa(on  en  août  2011)   1. La  clinique  facture  en  DRG;   après  2012   La  valeur  du  point  de  base  dépend  des   négocia(ons  avec  les  assurances  et  de  la   par(cipa(on  de  l’Etat  (planifica(on  hospitalière)   Etat   Base   Complémentaire   2. La  facture  à  l’assurance  complémentaire  reste   inchangée   1 2 3 3. Le  médecin  con)nue  à  facturer  sa  presta)on  à   $   $   $   l’assurance  complémentaire     Il  ne  semble  pas  encore  décidé  si  le  montant  se   voit  ajusté  (réduit)  ou  non   4 $   4. La  clinique  verse  également  des  honoraires  aux   médecins   5 5. La  hauteur  des  flux  financiers  reste  à  définir   Il  est  dans  l’intérêt  de  la  clinique  de  lier  ces   honoraires  directs  à  la  par(cipa(on  du  médecin  et   à  l’établissement  de  la  facture  DRG   :  facture   $   :  flux  monétaire  www.paianet.cowww.paianet.com   3   m  
  4. 4. Les  changements  de  la  LAMal  apportent  des  modifica)ons  importantes  pour  les  médecins  agréés  et  les  cliniques/hôpitaux  Obliga(ons  exemplaires   •  Planifica(on  hospitalière   (décision  liée  à  des  contraintes  actuellement  encore  peu  claires)     •  Négocia(on  avec  assureurs   (base-­‐rate  ou  sor(e  du  système  pendant  1-­‐2  années)     •  Etablissement  de  contrats  avec  les  médecins  agréés   (rétribu(on  de  la  par(e  médicale  des  DRG)     •  Sta(s(ques  OFS:  coûts  par  cas  et  codage  complet   (mise  à  disposi(on  à  l’OFS  et  aux  assureurs  d’une  comptabilité   «analy(que»  beaucoup  plus  détaillée  qu’auparavant)Nouvelles  obliga(ons  en  2012  www.paianet.cowww.paianet.com   4   m  
  5. 5. Une  clinique  peut  figurer  sur  la  liste  cantonale  ou  être  conven)onnée  Listes  cantonales  et  planifica(on  hospitalière  www.paianet.cowww.paianet.com   5   m  
  6. 6. Une  clinique  peut  être  soumise  à  différents  régimes  impliquant  différents  statuts    Planifica(on  hospitalière  –  les  différents  régimes   LAMal  (liste  cantonale)   LAMal  (conven(on)   Non  LAMal   Clinique  répertoriée   Clinique  conven(onnée   Clinique  conven(onnée           Assurance  complémentaire   Assurance  complémentaire   Assurance  complémentaire   Pa(ent   Pa(ent   Pa(ent   Assurance  de  base   Assurance  de  base   (45%  du  tarif  LAMal)   (45%  du  tarif  LAMal)   Canton   (55%  du  tarif  LAMal)  www.paianet.cowww.paianet.com   6   m  
  7. 7. Les  pa)ents  ont  également  le  libre  choix  de  l’hôpital,  s’il  est  sur  une  liste  cantonale  et  moins  cher  que  dans  son  canton  de  domicile    Changement  de  canton  pour  des  pa(ents  LAMal  www.paianet.cowww.paianet.com   7   m  
  8. 8. La  Suisse  introduit  un  nouveau  système  de  financement  hospitalier  pour  promouvoir  l’efficacité,  l’adéqua)on  et  l’économicité  des  soins  à  la  charge  de  l’assurance  de  base  (millions  de  CHF)   Evolu(on  des  coûts  hospitaliers       10000   Ambulatoir e   +   9000   Sta(onnair e   29%   8000   7000   6000   5000   4000   3000   2000   1000   0   2004   2005   2006   2007   2008  Source:  Santésuisse  www.paianet.cowww.paianet.com   8   m  
  9. 9. Les  DRG  sont  un  système  de  classifica)on  des  pa)ents  u)lisé  pour   le  financement  hospitalier  dans  le  cadre  de  la  LAMal    Défini(on  et  historique  des  Diagnosis-­‐Related  Groups  • En  France,  on  parle  de  Groupes  Homogènes  de  Malades  (GHM).  • Ini(alement,  les  DRG  ont  été  u(lisés  comme  ou)l  de  ges)on  interne  pour  les  hôpitaux.  • Aujourd’hui,  ils  servent  au  remboursement  des  presta(ons  hospitalières  ou  à  la   planifica(on  budgétaire  dans  de  nombreux  pays.  • En  Suisse,  de  nombreux  hôpitaux,  dont  les  HUG,  facturent  déjà  selon  les  AP-­‐DRG.  • Dès  le  1er  janvier  2012  les  SwissDRG,  basés  sur  les  G-­‐DRG  allemands,  seront  u(lisés  pour   le  remboursement  de  la  par(e  LAMal  des  soins  aigus  soma(ques  dans  les  hôpitaux   suisses.  La  rhéabilita(on  et  la  psychiatrie  sont  aussi  concernées.   www.paianet.cowww.paianet.com   9   m  
  10. 10. L’objec)f  des  DRG  est  de  faire  baisser  les  coûts  en  incitant  les  hôpitaux  à  adopter  les  «  best  prac)ces  »    Evolu(on  du  coût  moyen  et  des  différences  de  coûts  entre  hôpitaux     Coûts   Coûts  des  hôpitaux   individuels   Coût  moyen   Temp s  www.paianet.cowww.paianet.com   10   m  
  11. 11. Plus  d’éléments  seront  pris  en  considéra)on  pour  déterminer  le   paiement  dans  le  cadre  de  l’assurance  de  base    Comparaison  entre  le  financement  par  forfaits  journaliers  et  par  cas  (SwissDRG)      •  avant  2012   après  2012   Données   Durée  de   Diagnos(c   Diagnos(cs   Procédures   admin.   séjour   principal   secondaires   opératoires   Sévérité   Codage   Groupeur   DRG   Paiement   Paiement   D’après  SwissDRG  SA   www.paianet.co www.paianet.com   11   m  
  12. 12. Les  DRG  requièrent  les  informa)ons  médicales  liées  au  cas  Eléments  déterminants  du  forfait  par  cas   Diagnos(c   Diagnos(cs   Procédures   Données  adm.   principal   secondaires   opératoires   Sévérité  Codés  selon  la  Classifica(on  Interna(onale  des   Codées  selon  la   • Données  Maladies  (CIM-­‐10,  ICD-­‐10  en  anglais)  de   Classifica(on   administra(ves  l’Organisa(on  Mondiale  de  la  Santé,  modifiée   Suisse  des   (âge,  sexe,  durée  de   Interven(ons   séjour)   Chirurgicales   • Degré  de  sévérité,   (CHOP)  de  l’Office   complica(ons   Fédéral  de  la   • Poids  à  la  naissance   Sta(s(que   • Etc.    www.paianet.cowww.paianet.com   12   m  
  13. 13. Le  financement  par  DRG  incite  à  raccourcir  la  durée  des  séjours  hospitaliers    Comparaison  entre  le  financement  par  forfaits  journaliers  et  par  cas   avant  2012   après  2012   Paiement Paiement Jours Jours La  clinique  est  incitée  à  garder  le   La  clinique  gagne  plus  d’argent  avec   pa(ent  plus  longtemps.   les  séjours  plus  courts  et  est  moins   payée  pour  les  séjours  plus  longs.  www.paianet.cowww.paianet.com   13   m  
  14. 14. Le  financement  par  DRG  rend  les  coûts  plus  transparents  et  comparables    Décomposi(on  du  montant  payé  sur  la  base  des  SwissDRG     Calcul  par  SwissDRG   Négocia(ons  entre     SA,  valable  pour     hôpitaux  et  assureurs,   toute  la  Suisse   validées  par  les   Cantons     Forfait  par  cas   = Cost-­‐weight   (points)   x   Baserate   (prix  du  point)  www.paianet.cowww.paianet.com   14   m  
  15. 15. Avec  les  DRG,  les  cas  complexes  ne  seront  pas  payés  correctement  si  le  codage  n’est  pas  complet  Différences  de  rémunéra(on  possible  (cas  exemplaire)     Diagnos)c   Césarienne   Césarienne   Césarienne   principal   Diagnos)cs   Complica(ons   Diabète   secondaires   mul(ples   Cost-­‐weight   0.831   0.972   1.631   Revenu  de  la   clinique     CHF  8’310   CHF  9’720   CHF  16’310   (baserate:  CHF   10’000)   Varia)on  par   rapport  au  cas   17%   simple   +  CHF  1’410  Source:  Résultats  du  web  grouper  SwissDRG  ,  KV  1.0.  Hypothèse:  baserate  =  CHF  10’000,  résultats  arrondis  pour  le  100%  du  montant  du  DRG    www.paianet.cowww.paianet.com   15   m  

×