Les consultations pré natales

834 vues

Publié le

Information - éducation - communication

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
834
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les consultations pré natales

  1. 1. LA CONSULTATION PRÉ NATALE Parlons-En Ensemble KUME STEPHANE ACKA ROMUALD MÉDECINE GÉNÉRALE – MASTER 2B
  2. 2. INTRODUCTION:  La grossesse est un état dont de nombreuses femmes rêvent depuis la tendre enfance et brûlent d'envie de réaliser une fois en âge de procréer. Bien qu'étant une situation physiologique, c'est à dire normale, elle expose la femme enceinte et le bébé à venir à de nombreux dangers.  Afin d'accompagner les étapes et les événements imprévisibles qui surviennent durant cette période, ont été mis en place des outils de surveillance, regroupés sous le terme de Consultations Pré Natales.  Mon rôle ce matin sera de vous apporter les informations nécessaires sur les CPN afin de lever tous les préjugés à son encontre et surtout vous convaincre de son absolue nécessité.
  3. 3. DÉFINITIONS  La consultation prénatale : C'est la prise en charge globale de la femme enceinte et de l'enfant qu'elle porte, par un personnel qualifié et dans une formation sanitaire.  Mortalité maternelle: Se définit comme tout décès d'une femme survenu au cours de la grossesse; de l'accouchement ou dans les 42 jours suivant la terminaison de la grossesse. La cause du décès doit être liée à la grossesse ou aggravée par elle.  Mortalité néonatale Il s'agit de tout décès du nouveau-né survenu de la naissance jusqu'à 28 jours de vie.
  4. 4.  Dans le monde entier, chaque minute, ce sont •380 femmes qui deviennent enceintes •180 de ces grossesses ne sont ni planifiées ni désirées •110 femmes qui font une complication liée à la grossesse. •40 femmes qui ont un avortement à risque •1 femme qui décède suite aux complications liées à la grossesse.
  5. 5.  Et chaque année il y a •3 millions de mort-nés •3 millions de décès néonataux
  6. 6. COMPRENDRE LA CPN  Quand les faire?: (Autant que faire se peut…) La norme demande de réaliser 7 consultations dont 1 au neuvième mois de grossesse.  En quels lieux? - Centres de santé urbains et communautaires - Centres de Protection Maternelle et Infantile - Centres Hospitaliers Universitaires (pas de clinique chinoise, pas de matrone du quartier)
  7. 7.  Par qui? - Le médecin (Généraliste, Gynécologue) - La sage femme - Les travailleurs médico-sociaux prénataux (TMS)  Le TMS peut également se rendre à domicile si les futurs parents le souhaitent. ( Kindia 2015)  Pour le cas des femmes ayant déjà subies une césarienne ou dont les anciennes grossesses ont connu des complications, la consultation se fera obligatoirement par un médecin.
  8. 8.  Pourquoi les faire? - Veiller au bon déroulement de la grossesse - Veiller à la santé de la futur mère et du fœtus - préparer les futures mères à l'accouchement et à l'allaitement pour celles qui le souhaitent.
  9. 9.  On n'insistera jamais assez sur les avantages de soins prénatals réguliers.  Quand une femme consulte au début de sa grossesse il est encore temps de diagnostiquer et de soigner les infections.  D'éviter l'insuffisance pondérale et d'autres problèmes chez le nouveau-né.  Ces résultats sont d'une importance capitale pour la santé maternelle et la survie de l'enfant.
  10. 10.  Ces consultations sont dans certaines localités une occasion unique  de vacciner les femmes enceintes contre le tétanos,  de leur donner une moustiquaire imprégnée d'insecticide pour se protéger du paludisme,  de dépister l'anémie,  d'enrôler les femmes dans le programme de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant  et de les conseiller pour qu'elles accouchent dans de bonnes conditions.
  11. 11.  Une femme qui reçoit des soins prénatals a également plus de chances d'accoucher en présence d'une personne qualifiée capable de déceler et de prendre en charge les complications de l'accouchement.  Il en va souvent de la vie de la mère et de l'enfant. En effet le moment le plus dangereux pour une femme enceinte est celui du travail et de l'accouchement et c'est à ces moment-là qu'ont lieu la plupart des décès * On recense entre 563 et 690 décès maternels pour 1000 naissances vivantes en Côte d’Ivoire. Par les soins et l'information pendant la grossesse, on peut réduire la proportion de femmes qui meurent en couche.
  12. 12. Comment tout cela se passe-t-il? Les consultations La période de réalisation Ce qu'on y réalise 1 ère Avant le 3 ième mois - Déclaration de le grossesse - Mise en place du suivi - Examens cliniques et de laboratoire - 1ère échographie 2 ième Courant du 4 ième mois - examen clinique et de laboratoire - Entretien avec les parents 3 ième Courant du 5 ième mois - Examen clinique et de laboratoire - Seconde échographie 4 ième Courant du 6 ième mois - Examens cliniques et de laboratoire 5 ième Durant le 7 ième mois - On entre dans la période de risque de prématurité - Séances de préparation à l’accouchement 6 ième Dans les 2 premières semaines du 8 ième mois - Examens cliniques et de laboratoire - 3 ième échographie 7 ième et dernière Durant le 9 ième mois - examens cliniques et de laboratoire - Le médecin peut demander une radiographie du bassin si nécessaire.
  13. 13.  Dans les pays en développement plus de la moitié des femmes passe en moyenne quatre visites prénatales (à 12 SA; 26 SA; 32 SA; 36 SA), chiffre minimum recommandé par l'OMS pour les grossesses normales.
  14. 14. Mise en situation pratique  Malgré les promesses des gouvernants depuis 2001, l''assurance maladie universelle et ses promesses restent encore du domaine de l'inexistant. Cependant des efforts non négligeables ont été faits concernant la prise en charge des gestantes dans les centres de santé publiques.  Ainsi la CPN (en terme de rendez-vous avec un personnel soignant) ne coûte aucun frais.  Le nombre de centres de suivis ainsi que la disponibilité du personnel ont été améliorés.
  15. 15.  Les difficultés qui persistent sont celles communes aux pays en développement.  Si l'examen clinique est gratuit, les examens de laboratoire sont du ressort des patients et leur prix varie selon que la demandeuse est assurée ou non, le fait dans un CHU, un laboratoire privé ..  Pour exemple, la réalisation des sérologies de la Toxoplasmose, la rubéole, la Syphilis reviendra à 20'000 ou 30'000 francs CFA selon le lieu.  La 1ère CPN coûte 3'500 frs compte tenu des frais de dossier. Es autres examens biologiques sont eux moins coûteux: 3000 frs pour une NFS, 1’000 frs pour un groupage
  16. 16.  Mais comment interpréter le coût de ces examens vue la différence de classe sociale dans notre pays? Mais il ne s'agit certainement pas d'une excuse car nous savons maintenant à quel point il est indispensable que le suivi soit fait et bien fait.
  17. 17. CONCLUSION  Garantir un bon suivi de la femme enceinte c'est prendre soin de la vie de non pas un mais d’au moins deux êtres humains.  C'est une responsabilité morale plus que financière de s'assurer que toutes les étapes seront régulièrement suivies à travers des prestations qui contribuent à ce que la mère reste en bonne santé et à ce que son enfant prenne un bon départ dans la vie.

×