L’observatoire de la vie
quotidienne des Français
Les Français et
l’éducation
des enfants
Février 2015
Sondage réalisé par...
2
Fiche technique
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français
recrutés par téléphone puis interrogés par Internet...
3
Note sur les marges d’erreur
Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges...
4
1) Les Français très sévères sur l’éducation des enfants d’aujourd’hui
 74% des Français jugent les enfants d’aujourd’h...
5
Les Français et l’éducation des enfants
1) Les Français très sévères sur l’éducation des enfants d’aujourd’hui
Près des ...
6
2) L’école continue de très fortement diviser les Français
L’école a longtemps opposé les Français et si « la guerre sco...
7
3) Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires et très hostiles à l’abandon des notes
6 mois après sa...
8
4) L’Histoire-géographie, matière préférée des Français lorsqu’ils étaient à l’école
A l’école, lorsqu’ils étaient enfan...
9
Les trois-quarts des Français jugent les enfants d’aujourd’hui
moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes ...
10
Les trois-quarts des Français jugent les enfants d’aujourd’hui
moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes...
11
85% des Français jugent la plupart des parents
pas assez sévères avec leurs enfants
(NSP)
1%
TROP SÉVÈRES
1%
En général...
12
Globalement, par rapport à l’époque où vous étiez vous-même enfant, trouvez-vous que les enfants
d’aujourd’hui sont en ...
13
Les Français très divisés sur la qualité de l’enseignement
à l’école
Diriez-vous que l’enseignement à l’école est globa...
14
4%
8%
3%
44%
59%
30%
40%
29%
51%
11%
3%
16%
1%
1%Sympathisants de la gauche
Sympathisants de la droite
Ensemble
Non, pl...
15
L’école publique plus souvent préférée que l’école privée
Si vous aviez un enfant et si vous aviez le choix, préférerie...
16
L’école publique plus souvent préférée que l’école privée
L’école publique préférée à gauche, l’école privée préférée à...
17
Ensemble
Nord-Est
Sud-Ouest
Ile-de-France
Sud-Est
Nord-Ouest
L’école publique plus souvent préférée que l’école privée
...
18
Les Français très sévères sur la réforme des rythmes
scolaires
Globalement, diriez-vous que la réforme des rythmes scol...
19
4%
8%
1%
23%
46%
10%
36%
30%
38%
32%
12%
48%
5%
4%
3%
Sympathisants de la gauche
Sympathisants de la droite
Ensemble
Pl...
20
4%
6%
3%
3%
3%
2%
23%
35%
27%
22%
19%
16%
36%
28%
36%
38%
40%
38%
32%
26%
29%
34%
31%
40%
5%
5%
5%
3%
7%
4%
Ensemble
Pl...
21
Les Français très hostiles à l’abandon des notes
A l’école, seriez-vous favorable ou opposé à ce que l’évaluation des é...
22
Les Français très hostiles à l’abandon des notes
Les sympathisants de la droite y sont encore plus opposés que ceux de ...
23
Le français
Les mathématiques
L’Histoire-géographie
Les sciences naturelles
L’Histoire-géographie, matière préférée des...
24
Le français
Les mathématiques
1. L’Histoire-géographie
Les sciences physiques
L’Histoire-géographie, matière préférée d...
25
Les enfants devraient aller se coucher à 20h20 à 6-7 ans,
à 20h50 à 10-11 ans et à 21h40 à 14-15 ans
Selon vous, à quel...
26
Les enfants devraient aller se coucher à 20h20 à 6-7 ans,
à 20h50 à 10-11 ans et à 21h40 à 14-15 ans
Lorsqu’ils ont 6-7...
27
Les enfants devraient être autorisés…
…à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans, à avoir un téléphone ...
28
3%
45%
12%
26%
7%
37%
16%
21%
12%
9%
3%
3%
14%
2%
5%
7%
18%
47%
4%
27%
6%
10%
18%
3%
43%
7%
13%
8%
15%
41%
14%
4%
12%
1...
29
7%
4%
3%
44%
11%
33%
46%
16%
30%
3%
5%
15%
9%
6%
57%
14%
23%
20%
17%
1%
16%
6%
Moins de 12 ans
12-13 ans
Dont 12 ans
Do...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LES FRANÇAIS ET L'ÉDUCATION DES ENFANTS - BVA

43 233 vues

Publié le

74% des Français jugent les enfants d’aujourd’hui en général moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants.

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
43 233
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8 327
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LES FRANÇAIS ET L'ÉDUCATION DES ENFANTS - BVA

  1. 1. L’observatoire de la vie quotidienne des Français Les Français et l’éducation des enfants Février 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D’EMBARGO : SAMEDI 28 FEVRIER A 4H00 publié samedi 28 février 2015 dans la presse régionale
  2. 2. 2 Fiche technique Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internet les 12 et 13 février 2015. Echantillon de 1035 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Recueil Echantillon Pour toute reprise totale ou partielle de ce sondage, il doit impérativement être indiqué qu’il s’agit d’un sondage BVA-Doméo-Presse régionale ou qu’il a été réalisé par BVA, pour Doméo et la Presse régionale. Aucune reprise de ce sondage ne pourra être dissociée de ces intitulés.
  3. 3. 3 Note sur les marges d’erreur Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques. Le tableau ci-dessous présente les valeurs des marges d’erreur suivant le résultat obtenu et la taille de l’échantillon considéré : Taille de l’échantillon Intervalle de confiance à 95% selon le score 5 ou 95% 10 ou 90% 20 ou 80% 30 ou 70% 40 ou 60% 50% 100 4,4 6,0 8,0 9,2 9,8 10,0 200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 300 2,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 700 1,6 2,3 3,0 3,5 3,7 3,8 800 1,5 2,1 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 4 000 0,7 0,9 1,3 1,5 1,6 1,6 6 000 0,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1,4 10 000 0,4 0,6 0,8 0,9 0,9 1,0 Exemple de lecture : Dans le cas d’un échantillon de 1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
  4. 4. 4 1) Les Français très sévères sur l’éducation des enfants d’aujourd’hui  74% des Français jugent les enfants d’aujourd’hui en général moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants.  85% des Français jugent la plupart des parents « pas assez sévères » avec leurs enfants,  En moyenne, les Français considèrent que les enfants devraient aller se coucher à 20h20 lorsqu’ils ont 6-7 ans ; à 20h50 lorsqu’ils ont 10-11 ans et à 21h40 lorsqu’ils ont 14-15 ans. Ils pensent aussi qu’ils devraient être autorisés à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans, à avoir un téléphone portable à 13 ans, à avoir un compte Facebook à 15 ans et à partir en vacances avec des ami(e)s à 16 ans. 2) L’école continue de très fortement diviser les Français  51% des Français pensent que l’enseignement à l’école est de mauvaise qualité, 48% pensent qu’il est de bonne qualité.  S’ils avaient un enfant et s’ils avaient le choix, 55% des Français préféreraient l’inscrire dans une école publique, contre 44% qui préféreraient l’inscrire dans une école privée. Mais si les sympathisants de la gauche seraient une écrasante majorité à préférer une école publique (82%), les sympathisants de la droite, au contraire, seraient une très large majorité à préférer une école privée (64%). 3) Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires et très hostiles à l’abandon des notes  6 mois après sa généralisation dans tout le pays, 68% des Français considèrent que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été « une mauvaise chose »  73% des Français seraient opposés à ce que l’évaluation des élèves ne se fasse plus par des notes 4) L’Histoire-géographie, matière préférée des Français  A l’école, lorsqu’ils étaient enfants, les Français préféraient l’Histoire-géographie (27%), devant les mathématiques (25%) et le Français (21%). Ils étaient en revanche nettement moins nombreux à préférer les sciences naturelles (12%), les langues étrangères (8%) ou les sciences physiques (7%). Eric BONNET, Directeur des études politiques BVA Opinion Les 4 principaux enseignements
  5. 5. 5 Les Français et l’éducation des enfants 1) Les Français très sévères sur l’éducation des enfants d’aujourd’hui Près des trois-quarts des Français (74%) jugent les enfants d’aujourd’hui en général moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants. Ils ne sont que 25% à les trouver « ni mieux ni moins bien élevés » et seulement 1% à les trouver « mieux élevés ». Dans le détail, les plus sévères sont les CSP- (77% trouvent les enfants d’aujourd’hui « moins bien élevés », contre 70% des CSP+), ceux habitant en province (entre 73% et 78% selon les régions, contre 66% en Ile-de-France) et surtout les sympathisants de la droite (86%, contre 61% des sympathisants de la gauche). Dans le même temps, pas moins de 85% des Français jugent la plupart des parents « pas assez sévères » avec leurs enfants, contre seulement 13% les jugeant « ni trop, ni pas assez sévères » et seulement 1% les jugeant « trop sévères ». Même ceux ayant eux-mêmes un enfant au foyer sont 86% à trouver la plupart des parents « pas assez sévères ». Par ailleurs, les plus nombreux à être aussi de cet avis sont les CSP- (90%, contre 79% des CSP+), les femmes (88%, contre 82% des hommes), les sympathisants de la droite (93%, contre 77% de ceux de la gauche), ceux habitants en Province (de 85% à 90% selon les régions, contre 73% en Ile-de-France) et ceux habitant en zone rurale (91%). En revanche, les jeunes sont presque aussi nombreux que les seniors à trouver les enfants d’aujourd’hui « moins bien élevés » qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants (71% des 18-34 ans et 76% des 65 ans et plus) et ils sont presque aussi nombreux à trouver les parents « pas assez sévères » avec leurs enfants (83% des 18-34 ans et 86% des 65 ans et plus). Le sentiment que sa propre génération a été mieux élevée et plus sévèrement que les générations suivantes est donc peut-être une constante, de génération en génération, et n’est peut-être pas propre à notre époque. Le même sondage réalisé il y a 40 ans, 50 ans ou 60 ans aurait peut-être donné des résultats comparables. Chateaubriand, dans ses « Mémoires d’outre-tombe » rédigées à partir de 1809, ne regrette-t-il pas déjà que « les enfants aujourd’hui ne craignent plus leurs parents », en se demandant « s’ils les aiment mieux pour autant » ? Enfin, toujours concernant l’éducation des enfants, mais beaucoup plus concrètement, les Français (en moyenne, en question ouverte et en réponses spontanées) considèrent que les enfants devraient aller se coucher à 20h20 lorsqu’ils ont 6-7 ans ; à 20h50 lorsqu’ils ont 10-11 ans et à 21h40 lorsqu’ils ont 14-15 ans. Ils pensent aussi, en moyenne, qu’ils devraient être autorisés à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans, à avoir un téléphone portable à 13 ans, à avoir un compte Facebook à 15 ans et à partir en vacances avec des ami(e)s à 16 ans. Analyse détaillée
  6. 6. 6 2) L’école continue de très fortement diviser les Français L’école a longtemps opposé les Français et si « la guerre scolaire » semble aujourd’hui apaisée, elle n’a sans doute pas totalement disparu. Ce sondage révèle en tout cas à quel point l’école continue de cliver l’opinion. Ainsi, alors que globalement 51% des Français pensent que l’enseignement à l’école est de mauvaise qualité, 48% pensent au contraire qu’il est de bonne qualité. Dans le détail, cet enseignement est jugé de bonne qualité par la majorité des CSP+ (55%) et des sympathisants de la gauche (67%), mais il est jugé de mauvaise qualité par la majorité des CSP- (59%) et des sympathisants de la droite (67%). Par ailleurs, la préférence entre école publique et école privée continue de très fortement diviser les Français. S’ils avaient un enfant et s’ils avaient le choix, au global, 55% des Français préféreraient l’inscrire dans une école publique, contre 44% qui préféreraient l’inscrire dans une école privée. Mais si les sympathisants de la gauche seraient une écrasante majorité à préférer une école publique (82%), les sympathisants de la droite, au contraire, seraient une très large majorité à préférer une école privée (64%). L’opposition entre école publique et école privée, si elle s’est pacifiée, n’est donc certainement pas devenue politiquement neutre. Par ailleurs, au niveau régional, la géographie des anciennes « guerres scolaires » a aussi laissé des traces : l’école publique reste encore aujourd’hui beaucoup plus souvent préférée dans le Sud-Ouest (62%), alors que dans les Pays-de-la-Loire, c’est au contraire l’école privée qui reste la plus souvent préférée (66%). Analyse détaillée
  7. 7. 7 3) Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires et très hostiles à l’abandon des notes 6 mois après sa généralisation dans tout le pays, 68% des Français considèrent que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été « une mauvaise chose », contre seulement 27% trouvant qu’elle a été « une bonne chose ». Les parents ayant eux-mêmes un enfant en maternelle ou en primaire sont même 81% à penser que cette réforme a été « une mauvaise chose ». Par ailleurs, si, sans surprise, l’écrasante majorité des sympathisants de la droite considère qu’elle a été « une mauvaise chose » (86%), c’est aussi l’avis de 42% des sympathisants de la gauche. Mais ceux-ci restent tout de même une majorité de 54% à trouver, au contraire, qu’elle a été « une bonne chose ». Par ailleurs, les habitants d’Ile-de-France sont plus nombreux à trouver que cette réforme a été « une bonne chose » (41%) que les habitants des autres régions (entre 18% et 30%), où les activités périscolaires ont parfois eu plus de mal à se mettre en place. Au final, c’est peu dire que ce dispositif reste encore à améliorer sur le terrain, pour que cette réforme finisse par être acceptée. Elle était pourtant au début très populaire sur le principe, avant d’être concrètement mise en place avec les activités périscolaires (en janvier 2013, 59% des Français se disaient favorables au retour à la semaine de 4 jours et demi dans les écoles primaires*). Autre enseignement de ce sondage, les Français n’en voudront certainement pas au gouvernement d’avoir refusé de suivre l’avis du jury de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves, qui recommandait de supprimer les notes à l’école primaire et en classe de sixième. Presque les trois-quarts des Français (73%) seraient en effet opposés à ce que l’évaluation des élèves ne se fasse plus par des notes (contre seulement 26% qui y seraient favorables). Cette idée de supprimer les notes fait presque l’unanimité contre elle parmi les sympathisants de la droite, qui sont 89% à y être opposés. En revanche, la suppression des notes diviserait très fortement les sympathisants de la gauche, qui seraient 52% à y être opposés et 46% à y être favorables. Par ailleurs, si 60% des sympathisants socialistes y seraient opposés, 55% des autres sympathisants de la gauche y seraient au contraire favorables. En décidant cette mesure, le gouvernement aurait donc risqué, non seulement d’être désapprouvé par une très large majorité de Français, mais en plus de diviser son propre camp. Sans doute, ce risque était-il trop important, surtout après l’impopulaire réforme des rythmes scolaires. Analyse détaillée * Sondage BVA-i Télé réalisé du 24 au 25 janvier 2013
  8. 8. 8 4) L’Histoire-géographie, matière préférée des Français lorsqu’ils étaient à l’école A l’école, lorsqu’ils étaient enfants, les Français préféraient l’Histoire-géographie (27%), devant les mathématiques (25%) et le français (21%). Ils étaient en revanche nettement moins nombreux à préférer les sciences naturelles (12%), les langues étrangères (8%) ou les sciences physiques (7%). Mais les matières préférées des femmes ne sont pas tout à fait les mêmes que celles des hommes. Les hommes préfèrent d’abord l’Histoire-géographie (32%, contre 22% des femmes), puis les mathématiques (27%, contre 23% des femmes) puis, à égalité en 3ème position, le français (13%, contre 29% des femmes) et les sciences physiques (13%, contre seulement 2% des femmes). Les femmes, en revanche, préfèrent d’abord le Français (29%), les mathématiques (23%) et seulement en 3ème position l’Histoire-géographie (22%). Par ailleurs, les langues étrangères sont nettement plus souvent préférées par les femmes que par les hommes (11%, contre 3%) et par les 18- 24 ans (18%, contre 8% des 35-64 ans et 4% des 65 ans et plus). Si ce sondage confirme la réputation des Français d’être particulièrement rétifs à l’apprentissage des langues étrangères, une évolution positive est donc néanmoins à observer dans les jeunes générations. Dernier enseignement à souligner, les sciences naturelles sont nettement plus souvent préférées là où la nature est la plus proche et la plus présente : en Province (13%, contre 7% en Ile-de-France) et en zone rurale (18%, contre 7% en agglomération parisienne). Logiquement, les sciences naturelles sont aussi plus souvent préférées par les sympathisants d’Europe-Ecologie-Les Verts (29%). *** Au final, les Français se montrent donc très sévères sur l’éducation des enfants, qu’ils jugent moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants et avec lesquels, selon eux, les parents ne sont pas assez sévères. Concernant l’école, la réforme des rythmes scolaires apparait très impopulaire, tout comme l’idée, finalement non suivie par le gouvernement, de ne plus évaluer les élèves avec des notes. Plus globalement, les Français restent très divisés sur la qualité de l’enseignement et la préférence entre école publique et école privée reste extrêmement clivée politiquement : que l’actuel gouvernement et les suivants se le disent, si les « guerres scolaires » sont aujourd’hui apaisées, rien ne dit qu’elles ne pourraient pas se réveiller un jour. La prudence gouvernementale en ce domaine doit certainement rester de mise. Eric BONNET, Directeur des études politiques BVA-Opinion Analyse détaillée
  9. 9. 9 Les trois-quarts des Français jugent les enfants d’aujourd’hui moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants Globalement, par rapport à l’époque où vous étiez vous-même enfant, trouvez-vous que les enfants d’aujourd’hui sont en général … ? Mieux élevés 1% Moins bien élevés 74%Ni mieux, ni moins bien élevés 25%
  10. 10. 10 Les trois-quarts des Français jugent les enfants d’aujourd’hui moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants Les sympathisants de la droite encore plus souvent que ceux de la gauche Ni mieux, ni moins bien élevésMoins bien élevésMieux élevés Globalement, par rapport à l’époque où vous étiez vous-même enfant, trouvez-vous que les enfants d’aujourd’hui sont en général … ? 1% 2% 1% 74% 61% 86% 25% 37% 13% Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite Ensemble
  11. 11. 11 85% des Français jugent la plupart des parents pas assez sévères avec leurs enfants (NSP) 1% TROP SÉVÈRES 1% En général, diriez-vous que la plupart des parents sont avec leurs enfants… ? PAS ASSEZ SÉVÈRES 85% JUSTE COMME IL FAUT, ni trop, ni pas assez sévères 13%
  12. 12. 12 Globalement, par rapport à l’époque où vous étiez vous-même enfant, trouvez-vous que les enfants d’aujourd’hui sont en général … ? 1% 2% 85% 77% 93% 13% 19% 7% 1% 2%Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite Ensemble 85% des Français jugent la plupart des parents pas assez sévères avec leurs enfants Les sympathisants de la droite encore plus souvent de cet avis que ceux de la gauche Juste comme il faut, ni trop, ni pas assez sévèresPas assez sévèresTrop sévères (NSP)
  13. 13. 13 Les Français très divisés sur la qualité de l’enseignement à l’école Diriez-vous que l’enseignement à l’école est globalement de bonne qualité ? Non, pas du tout 11% Non, plutôt pas 40% Oui, plutôt 44% Oui, tout à fait 4% NSP* 1% ST BONNE QUALITÉ 48% ST MAUVAISE QUALITÉ 51%
  14. 14. 14 4% 8% 3% 44% 59% 30% 40% 29% 51% 11% 3% 16% 1% 1%Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite Ensemble Non, plutôt pasOui, plutôtOui, tout à fait (NSP) Les Français très divisés sur la qualité de l’enseignement à l’école Les sympathisants de la gauche la jugent de qualité, mais pas ceux de la droite Diriez-vous que l’enseignement à l’école est globalement de bonne qualité ? Non, pas du tout ST BONNE QUALITE ST MAUVAISE QUALITE 48% 51% 67% 32% 33% 67%
  15. 15. 15 L’école publique plus souvent préférée que l’école privée Si vous aviez un enfant et si vous aviez le choix, préféreriez-vous plutôt l’inscrire dans une école publique ou dans une école privée ? (NSP) 1% ÉCOLE PUBLIQUE 55% ÉCOLE PRIVÉE 44%
  16. 16. 16 L’école publique plus souvent préférée que l’école privée L’école publique préférée à gauche, l’école privée préférée à droite Si vous aviez un enfant et si vous aviez le choix, préféreriez-vous plutôt l’inscrire dans une école publique ou dans une école privée ? 55% 82% 34% 44% 18% 64% 1% 2% Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite Ensemble Ecole privée (NSP)Ecole publique
  17. 17. 17 Ensemble Nord-Est Sud-Ouest Ile-de-France Sud-Est Nord-Ouest L’école publique plus souvent préférée que l’école privée Sauf en PACA et Pays-de-la-Loire Si vous aviez un enfant et si vous aviez le choix, préféreriez-vous plutôt l’inscrire dans une école publique ou dans une école privée ? 55% 62% 58% 53% 53% 51% 44% 37% 42% 45% 45% 48% 1% 1% 2% 2% 1% Ecole publique (NSP)Ecole privée Pays de la Loire : 66% PACA : 58%
  18. 18. 18 Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires Globalement, diriez-vous que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été… ? Une très mauvaise chose 32% Plutôt une mauvaise chose 36% Plutôt un bonne chose 23% Une très bonne chose 4% (NSP) 5% ST BONNE CHOSE : 27% ST MAUVAISE CHOSE : 68%
  19. 19. 19 4% 8% 1% 23% 46% 10% 36% 30% 38% 32% 12% 48% 5% 4% 3% Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite Ensemble Plutôt une mauvaise chosePlutôt une bonne choseUne très bonne chose (NSP)Une très mauvaise chose ST BONNE CHOSE ST MAUVAISE CHOSE 27% 68% 54% 42% 11% 86% Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires Division entre les sympathisants de la gauche et ceux de la droite Globalement, diriez-vous que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été… ?
  20. 20. 20 4% 6% 3% 3% 3% 2% 23% 35% 27% 22% 19% 16% 36% 28% 36% 38% 40% 38% 32% 26% 29% 34% 31% 40% 5% 5% 5% 3% 7% 4% Ensemble Plutôt une mauvaise chosePlutôt une bonne choseUne très bonne chose (NSP)Une très mauvaise chose ST BONNE CHOSE ST MAUVAISE CHOSE 27% 68% 41% 54% 30% 65% 25% 72% 22% 71% 18% 78% Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires Les habitants d’Ile-de-France sont moins sévères Globalement, diriez-vous que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été… ? Nord-Est Sud-Ouest Ile-de-France Sud-Est Nord-Ouest
  21. 21. 21 Les Français très hostiles à l’abandon des notes A l’école, seriez-vous favorable ou opposé à ce que l’évaluation des élèves ne se fasse plus par des notes ? (NSP) 1% OPPOSÉ 73% FAVORABLE 26%
  22. 22. 22 Les Français très hostiles à l’abandon des notes Les sympathisants de la droite y sont encore plus opposés que ceux de la gauche A l’école, seriez-vous favorable ou opposé à ce que l’évaluation des élèves ne se fasse plus par des notes ? 26% 46% 10% 73% 52% 89% 1% 2% 1% Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite Ensemble OpposéFavorable (NSP)
  23. 23. 23 Le français Les mathématiques L’Histoire-géographie Les sciences naturelles L’Histoire-géographie, matière préférée des Français Lorsque vous étiez enfant, à l’école, parmi les matières suivantes, laquelle préfériez-vous plutôt ? Les langues étrangères Les sciences physiques 27% 25% 21% 12% 8% 7% 1 2 3 4 5 6
  24. 24. 24 Le français Les mathématiques 1. L’Histoire-géographie Les sciences physiques L’Histoire-géographie, matière préférée des Français Le classement des matières préférées est différent entre les hommes et les femmes Lorsque vous étiez enfant, à l’école, parmi les matières suivantes, laquelle préfériez-vous plutôt ? Les langues étrangères Les sciences naturelles 32% 27% 13% 13% 12% 3% Auprès des hommes Auprès des femmes Le français Les mathématiques L’Histoire-géographie Les sciences naturelles Les langues étrangères Les sciences physiques 29% 23% 22% 13% 11% 2% 1 2 3ea 3ea 5 6 1 2 3 4 5 6
  25. 25. 25 Les enfants devraient aller se coucher à 20h20 à 6-7 ans, à 20h50 à 10-11 ans et à 21h40 à 14-15 ans Selon vous, à quelle heure les enfants devraient aller se coucher, lorsqu’ils ont école le lendemain… ? (Question ouverte, réponses spontanées) Lorsqu’ils ont 6-7 ans 20h20 Lorsqu’ils ont 10-11 ans 20h50 Lorsqu’ils ont 14-15 ans 21h40 12 6 39 1 2 11 10 8 7 4 5 12 6 39 1 2 11 10 8 7 4 5 12 6 39 1 2 11 10 8 7 4 5 Heures moyennes données spontanément en réponses :
  26. 26. 26 Les enfants devraient aller se coucher à 20h20 à 6-7 ans, à 20h50 à 10-11 ans et à 21h40 à 14-15 ans Lorsqu’ils ont 6-7 ans Lorsqu’ils ont 10-11 ans Lorsqu’ils ont 14-15 ans 42% 29% 42% 14% 10% 2% Avant 20h30 Dont 20 heures 20h30 Après 20h30 Dont 21 heures (NSP) Avant 21 heures Dont 20h30 21 heures Après 21 heures Dont 21h30 (NSP) Avant 22 heures Dont 21 heures Dont 21h30 22 heures Après 22 heures Dont 22h30 (NSP) 49% 43% 33% 15% 14% 3% 51% 21% 23% 31% 16% 11% 2% Heure moyenne 20h20 12 6 39 1 2 11 10 8 7 4 5 12 6 39 1 2 11 10 8 7 4 5 20h50 Heure moyenne 12 6 39 1 2 11 10 8 7 4 5 21h40 Heure moyenne Selon vous, à quelle heure les enfants devraient aller se coucher, lorsqu’ils ont école le lendemain… ? (Question ouverte, réponses spontanées) Heures moyennes données spontanément en réponses :
  27. 27. 27 Les enfants devraient être autorisés… …à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans, à avoir un téléphone portable à 13 ans, à avoir un compte Facebook à 15 ans et à partir en vacances avec des ami(e)s à 16 ans Selon vous, à partir de quel âge les enfants ou adolescents devraient être autorisés par leurs parents à… ? (Question ouverte, réponses spontanées) Regarder la télé 6 ans Aller sur Internet 12 ans 13 ans Avoir un téléphone portable Avoir un compte Facebook 15 ans 16 ans Partir en vacances avec des ami(e)s Age moyen Ages moyens donnés spontanément en réponses :
  28. 28. 28 3% 45% 12% 26% 7% 37% 16% 21% 12% 9% 3% 3% 14% 2% 5% 7% 18% 47% 4% 27% 6% 10% 18% 3% 43% 7% 13% 8% 15% 41% 14% 4% 12% 11% 12% 4% Selon vous, à partir de quel âge les enfants ou adolescents devraient être autorisés par leurs parents à… ? (Question ouverte, réponses spontanées) Moins de 6 ans Dont moins de 3 ans Dont 3 ans Dont 4 ans Dont 5 ans 6-10 ans Dont 6 ans Dont 7 ans Dont 8-9 ans Dont 10 ans 11 ans et plus (NSP) Moins de 10 ans Dont moins de 6 ans Dont 6-7 ans Dont 8-9 ans 10 ans 11-14 ans Dont 11 ans Dont 12 ans Dont 13 ans Dont 14 ans 15 ans et plus (NSP) Moins de 10 ans 10-13 ans Dont 10-11 ans Dont 12 ans Dont 13 ans 14-15 ans Dont 14 ans Dont 15 ans 16-18 ans Dont 16 ans Dont 17-18 ans (NSP) Les enfants devraient être autorisés… …à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans et à avoir un téléphone portable à 13 ans Résultats détaillés Age moyen : 6 ans Regarder la télé Age moyen : 12 ans Age moyen : 13 ans Aller sur Internet Avoir un téléphone portable Ages moyens donnés spontanément en réponses :
  29. 29. 29 7% 4% 3% 44% 11% 33% 46% 16% 30% 3% 5% 15% 9% 6% 57% 14% 23% 20% 17% 1% 16% 6% Moins de 12 ans 12-13 ans Dont 12 ans Dont 13 ans 14-16 ans Dont 14 ans Dont 15 ans Dont 16 ans 17-18 ans Dont 17 ans Dont 18 ans (NSP) Moins de 15 ans Dont moins de 14 ans Dont 14 ans 15-16 ans Dont 15 ans Dont 16 ans 17-18 ans Dont 17 ans Dont 18 ans (NSP) Selon vous, à partir de quel âge les enfants ou adolescents devraient être autorisés par leurs parents à… ? (Question ouverte, réponses spontanées) Les enfants devraient être autorisés… … à avoir un compte Facebook à 15 ans et à partir en vacances avec des ami(e)s à 16 ans Résultats détaillés Age moyen : 15 ans Age moyen : 16 ans Ages moyens donnés spontanément en réponses : Avoir un compte Facebook Partir en vacances avec des ami(e)s

×