Pc hp-surchauffe-chipset-demarre-plus

2 634 vues

Publié le

changement de la carte mère sur un HP de type particulier pour une carte asrock et adaptation des connecteurs de façade au nouvelle broches

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 634
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
939
Actions
Partages
0
Téléchargements
53
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pc hp-surchauffe-chipset-demarre-plus

  1. 1. Le PC HP en question: Problème: Lorsqu’on le met en marche il n’y a aucun affichage, mais les ventilateurs internes tournent (celui du processeur et du boitier) et le disque dur s’initialise. Sauf que au bout de quelques secondes les ventilos ralentissent pour finalement s’arrêter. Bizarrement le disque dur continue à tourner (on entend son sifflement)
  2. 2. En retirant le panneau latéral de l’unité centrale: L’intérieur est très sale; ce qui peut expliquer la panne
  3. 3. Voilà l’état du ventilateur processeur! Nettoyage au pinceau requis, ainsi que sur toute la carte mère et le boitier PC
  4. 4. Ça va mieux après nettoyage… Nettoyage qui m’a permis de découvrir autre chose…
  5. 5. Voici le chipset ou SouthBridge. Il gère les périphériques ‘lents’: USB, SATA, etc.. Sauf que ici on distingue le signe d’une chauffe: en dessous du ventirad un voile brunâtre clair est visible
  6. 6. Confirmation en regardant de l’autre côté au niveau du Chipset: Ce n’est pas une petite chauffe superficielle au dessus de la puce: L’envers est aussi victime d’un grosse montée de température: La surface est plus sombre
  7. 7. On voit peut être mieux en vue d’ensemble, derrière la carte mère
  8. 8. La chaleur a même consumé la mousse de soutien du radiateur chipset censée résister aux fortes températures
  9. 9. La carte mère d’origine est donc endommagée: Direction le site LDLC pour commander une carte mère compatible au format Micro ATX: La ASROCK N68C-GS. Support de la DDR2, CPU ATHLON socket AM2, chip vidéo intégré, ports claviers- souris PS2, ports SATA2. Ici on voit la nouvelle carte mère déjà branchée pour test
  10. 10. Avant d’intégrer la nouvelle carte mère dans le boitier HP, il faut retirer l’ancienne plaque métallique d’entrées/sorties arrière pour mettre la nouvelle plaque, livrée avec la care mère
  11. 11. Voici la cosse reliée au boitier HP qui gère le démarrage du PC à partir du bouton Power de façade, le reset, l’activité du disque dur par affichage LED, le témoin LED de mise en tension d PC. Cette cosse n’est pas adaptée au connecteurs de la nouvelle carte mère Asrock…
  12. 12. …Donc Il faut l’a retirer pour isoler chaque fil
  13. 13. Puis avec de la gaine thermo rétractile de 2mm de diamètre, on protège les contacteurs pour éviter les court-circuit et faire un travail propre
  14. 14. La nouvelle carte mère positionnée dans le boitier. Processeur et barrettes mémoire DDR2 sont déjà branchés
  15. 15. Il faut faire attention lorsqu’on connecte les ports USB intégrés : Mieux vaut consulter Comme ici le manuel de la carte mère pour savoir comment brancher les connecteurs USB de façade; un connecteur USB mal branché peut endommager la carte mère!
  16. 16. Et revoici nos câbles Power, reset, LED disque dur et LED de charge, bien engoncés dans leurs gaines et connectés au broches. Pour savoir à quel fil correspond telle broche je me suis aidé de la photo de l’ancien connecteur (cf diapo n°12)
  17. 17. Mise en place du berceau pour disque dur, ce dernier branché bien entendu est relié au port SATA1
  18. 18. Tout le nécessaire est connecté. Normalement j’utilise un logiciel qui adapte le système d’exploitation au nouveau matériel, mais là on est sous Windows 7, qui supporte très bien les changements de composants: Je démarre directement le PC: Ca marche!
  19. 19. Windows 7 installe automatiquement les drivers de la nouvelle carte mère (chip vidéo et audio, contrôleur SATA, USB, etc..). Il faudra compléter avec le CD d’install. Livré avec la carte mère quand même
  20. 20. Windows se base sur l’heure et la date de l’horloge interne de la carte mère, qui est fausse. Il faut régler heure et date sous Windows (ou dans le BIOS)
  21. 21. Je fais un clic droit sur Ordinateur puis « Propriété »: Qui dit nouvelle carte mère dit réactivation de Windows par téléphone: Un Clic sur « modifier la clé de produit » Et je rentre la clé notée sur le boitier PC…
  22. 22. … La clé rentrée, il m’est notifié que ce n’est pas suffisant: Je dois réactiver par téléphone Windows 7; Opération pénible que je fait
  23. 23. Un petit passage de Hijackthis ne fait pas de mal: Cet utilitaire gratuit liste les démarrages automatiques de Windows et permet, par cochage, de les désactiver. Attention de procéder en connaissance de cause (et surtout de … conséquence)
  24. 24. ServiWin; utilitaire gratuit de Nirsoft.net, est pratique pour désactiver par lot les services inutiles qui démarrent en même temps que Windows (CTRL + Clic sur les services puis clic droit et choisir le type de démarrage). Je le lance. Ca aussi ça ne fait pas de mal
  25. 25. Par précaution je vérifie l’état du disque dur C: avec l’utilitaire checkdisk intégré à Windows. Cet utilitaire est chargé de vérifier le bon état des fichiers système et des autres fichiers (documents, program files, etc…) A faire avant une défragmentation à mon avis, par sécurité
  26. 26. Et justement. Pour peaufiner, l’excellent programme –encore gratuit- de défragmentation: MyDefrag. Je le lance en mode défragmentation totale c’est-à- dire en cochant l‘option «system disk monthly» Opération que je dédie au disque système C: bien sur.

×