Quel rapport entre
les forêts et le
changements
climatiques ?
Répartition de la surface forestière globale par
région
Les forêts non tropicales les plus diverses, situées dans les
Appalaches, renferment 25 espèces d’arbres. Un seul hectare ...
L’Amazonie brésilienne abrite environ 50% des
forêts tropicales humides dans le monde et 10 % du
carbone stocké dans tous ...
Bois = carbone + eau
Les plantes stockent naturellement le
carbone. Ceci explique qu’en sèchant du
bois, on obtienne du ch...
Les forêts de la planète stockent plus de carbone que son
atmosphère. Elles ont absorbé environ 50 % des émissions de
gaz ...
Alors que 13 millions d’hectares de forêt sont
défrichés chaque année, soit l’équivalent de 50
terrains de football par mi...
Quel rapport entre les
autochtones et les
changements
climatiques ?
60 millions d’autochtones vivent dans les zones
forestières
Les communautés autochtones sont tributaires
des forêts pour leurs besoins élémentaires et leurs
moyens d’existence.
Les communautés autochtones disposent de droits
reconnus sur au moins 513 millions d’hectares de
forêt, soit environ un hu...
Entre 1980 et 2007, environ 300 territoires
autochtones ont été reconnus légalement au Brésil
Entre 2000 à 2012, la forêt brésilienne a
reculé de 0,6 % au sein des territoires
autochtones, contre 7,0 % à l’extérieur ...
Entre 2000 à 2012, la forêt colombienne a
reculé de 0,3 % au sein des territoires
autochtones, contre 3,2 % à l’extérieur ...
En Indonésie, les taux élevés de déforestation sont
encouragés par la faiblesse des droits
des communautés forestières.
L’attribution des terres autochtones aux
concessions minières, pétrolières et de gaz naturel
par l’État est en grande part...
La faible protection juridique des communautés
forestières ne pose pas seulement problème au
niveau des droits fonciers, m...
En quoi le savoir
autochtone est-il
unique ?
La plupart des pays industrialisés ont atteint le
stade auquel les besoins vitaux de la majorité
de la population sont sat...
Henry Fairfield Osborn (1954): “ L’Homme
prend conscience des limites de sa planète ”
Que nous apprennent les autochtones ?
De nombreux principes
fondamentaux de l’écologie –
interdépendance, cycles
écologiqu...
Que signifie “développement durable“?
Développement durable: « Le développement qui
répond aux besoins du présent sans compromettre la
capacité des générations ...
Biocapacité totale de la Terre
=
13,6 milliards d’hectares globaux,
soit 2,1 hectares par personne
mais
Empreinte écologiq...
Global ecological footprint
Empreinte écologique de la France
La pérénité (durabilité) ne relève pas seulement
d’un défi technologique mais bien davantage
d’un défi idéologique. Elle c...
Pourquoi les
autochtones sont-ils
menacés?
Déforestation
Agriculture/élevage
Exploitation pétrolière, gazière et minière
Établissement de zones protégées
Projets d’i...
Quelle aide
apportons-nous ?
Plus de 20 000 délégués
144 chefs d’État ou de gouvernement
10 000 journalistes
2 résultats concrets (traités juridiquemen...
“les efforts nationaux et internationaux déployés en vue
d'un développement durable et écologiquement rationnel
devraient ...
Reducing Emissions from Deforestation
and Forest Degradation
La REDD est un mécanisme visant à inciter les pays en
dévelop...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt

334 vues

Publié le

Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt dans le contexte des changements climatiques

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
334
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • (What’s the link between forests and climate change?)
  • The Brazilian Amazon contains about half the world’s remaining tropical rainforest and 10 percent of the carbon stored in all land ecosystems
    (Distribution of global forest cover by region) – Afrique, Asie, Europe, Amérique du Nord et centrale, Océanie, Amérique latine
  • The sheer density and diversity of life in Amazonia is staggering.
    (The most diverse non-tropical forests – those in Appalachia – contain 25 species of tree. A single hectare in Amazonia can support over 400 species. In fact, a single tree was found to harbour 1,500 species of insect!)
  • The Brazilian Amazon contains about half the world’s remaining tropical rainforest and 10 percent of the carbon stored in all land ecosystems
  • (Plants are natural stores of carbon. That is why when you dry wood you get charcoal)
  • 13 million hectares of forest are cleared every year, at a rate of 50 soccer fields per minute
  • (What’s the link between indigenous people and climate change?)
  • 60 million indigenous people live in forest areas
  • Indigenous communities depend on forests for their basic needs and livelihoods
  • Indigenous peoples and local communities today have legal or official rights to at least 513 million hectares of forests, about one eighth of the world’s total.
    Much larger areas of forest are held by communities under customary rights that are not legally recognized by governments. Collectively these forests contain approximately 37.7 billion tonnes of carbon. That is more than the entire human output of carbon (29 billion tonnes) in a single year.
  • From 1980 to 2007, about 300 indigenous territories were legally recognized in Brazil
    Importantly, Indigenous Peoples’ right to exclude others extends to subsurface minerals, with the government generally barred from allocating mineral rights in these areas.
  • Rates of deforestation were six times lower in forests where Indigenous Peoples have legal rights and government protection than in other forests. For example, an area slightly larger than Greece, at 22 million hectares, is held by Indigenous Peoples in Bolivia. From 2000 to 2010, only about 0.5 percent of land on legally recognized indigenous community forest was deforested, compared with 3.2 percent deforestation in the Bolivian Amazon.
  • Rates of deforestation were six times lower in forests where Indigenous Peoples have legal rights and government protection than in other forests. For example, an area slightly larger than Greece, at 22 million hectares, is held by Indigenous Peoples in Bolivia. From 2000 to 2010, only about 0.5 percent of land on legally recognized indigenous community forest was deforested, compared with 3.2 percent deforestation in the Bolivian Amazon.
  • In Indonesia, high levels of deforestation are driven in part by weak legal rights for forest communities.
  • Securing legal title is often not enough, as governments often grant oil, gas and mining concessions on indigenous land.
    Not surprisingly, this leads to increased deforestation
  • Weak legal protection for forest communities is not just a land rights problem. It is a climate change problem.
  • (What’s so special about indigenous knowledge?)
  • (In most industrialized countries we have reached a point where the basic needs of the majority of the population are met)
  • Henry Fairfield Osborn (1954): “man is becoming aware of the limits of his earth”
  • (Many of the core principles of ecology – interdependence, ecological cycles, energy flows, diversity, complexity and co-evolution – are already deeply rooted in indigenous cultures.)
    (What can we learn from indigenous people?)
  • (What does ‘sustainable development’ mean?)
  • Sustainable development: “development that meets the needs of the present without compromising the ability of future generations to meet their own needs.” (United Nations 1987)
  • In 2008, the WWF came up with a simple way to calculate the impact on the environment of humans in terms of the amount of biologically productive land and sea required to provide the resources we use and to absorb our waste (Total biocapacity of the Earth = 13.6 billion global hectares or 2.1 hectares per person Ecological footprint = 17.5 billion global hectares or 2.7 hectares per person.)
  • (Ecological footprint of France)
  • (Sustainability is not just a technological challenge. Far more it is an ideological one. It is about how humans understand their place in the world.)
  • (Why are indigenous people under threat?)
  • (Logging ; Farming/ranching ; Oil, gas and mineral extraction ; Conservation ; Infrastructure projects ; Poverty)
    (Main threats to indigenous peoples)

  • (What are we doing to help?)
  • More than 20,000 people, representing governments, industry, and NGOs 144 heads of state or government 10,000 journalists (More than 20,000 delegates ; 144 heads of state or government ; 10,000 journalists 2 concrete results (binding treaties): Convention on Biological Diversity and Framework Convention on Climate Change)
  • “international efforts to implement environmentally sound and sustainable development should recognize, accommodate, promote and strengthen the role of indigenous people and their communities”
  • This is an effort to create a financial value for the carbon stored in forests, offering incentives for developing countries to reduce deforestation and invest in sustainable development.
  • Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt

    1. 1. Quel rapport entre les forêts et le changements climatiques ?
    2. 2. Répartition de la surface forestière globale par région
    3. 3. Les forêts non tropicales les plus diverses, situées dans les Appalaches, renferment 25 espèces d’arbres. Un seul hectare en Amazonie peut être habité par plus de 400 espèces. En fait, on a découvert qu’un seul arbre abritait 1 500 espèces d’insectes !
    4. 4. L’Amazonie brésilienne abrite environ 50% des forêts tropicales humides dans le monde et 10 % du carbone stocké dans tous les écosystèmes terrestres
    5. 5. Bois = carbone + eau Les plantes stockent naturellement le carbone. Ceci explique qu’en sèchant du bois, on obtienne du charbon.
    6. 6. Les forêts de la planète stockent plus de carbone que son atmosphère. Elles ont absorbé environ 50 % des émissions de gaz à effet de serre issues des combustibles fossiles en 2009.
    7. 7. Alors que 13 millions d’hectares de forêt sont défrichés chaque année, soit l’équivalent de 50 terrains de football par minute
    8. 8. Quel rapport entre les autochtones et les changements climatiques ?
    9. 9. 60 millions d’autochtones vivent dans les zones forestières
    10. 10. Les communautés autochtones sont tributaires des forêts pour leurs besoins élémentaires et leurs moyens d’existence.
    11. 11. Les communautés autochtones disposent de droits reconnus sur au moins 513 millions d’hectares de forêt, soit environ un huitième de la superficie forestière mondiale totale
    12. 12. Entre 1980 et 2007, environ 300 territoires autochtones ont été reconnus légalement au Brésil
    13. 13. Entre 2000 à 2012, la forêt brésilienne a reculé de 0,6 % au sein des territoires autochtones, contre 7,0 % à l’extérieur de ces derniers
    14. 14. Entre 2000 à 2012, la forêt colombienne a reculé de 0,3 % au sein des territoires autochtones, contre 3,2 % à l’extérieur de ces derniers
    15. 15. En Indonésie, les taux élevés de déforestation sont encouragés par la faiblesse des droits des communautés forestières.
    16. 16. L’attribution des terres autochtones aux concessions minières, pétrolières et de gaz naturel par l’État est en grande partie responsable de la déforestation.
    17. 17. La faible protection juridique des communautés forestières ne pose pas seulement problème au niveau des droits fonciers, mais aussi en matière de changement climatique
    18. 18. En quoi le savoir autochtone est-il unique ?
    19. 19. La plupart des pays industrialisés ont atteint le stade auquel les besoins vitaux de la majorité de la population sont satisfaits.
    20. 20. Henry Fairfield Osborn (1954): “ L’Homme prend conscience des limites de sa planète ”
    21. 21. Que nous apprennent les autochtones ? De nombreux principes fondamentaux de l’écologie – interdépendance, cycles écologiques, flux énergétiques, diversité, complexité et co-évolution – sont déjà profondément ancrés dans les cultures autochtone
    22. 22. Que signifie “développement durable“?
    23. 23. Développement durable: « Le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins » (ONU, 1987)
    24. 24. Biocapacité totale de la Terre = 13,6 milliards d’hectares globaux, soit 2,1 hectares par personne mais Empreinte écologique = 17,5 milliards d’hectares globaux, soit 2,7 hectares par personne
    25. 25. Global ecological footprint
    26. 26. Empreinte écologique de la France
    27. 27. La pérénité (durabilité) ne relève pas seulement d’un défi technologique mais bien davantage d’un défi idéologique. Elle concerne la façon dont les êtres humains conceiving leur place dans le monde.
    28. 28. Pourquoi les autochtones sont-ils menacés?
    29. 29. Déforestation Agriculture/élevage Exploitation pétrolière, gazière et minière Établissement de zones protégées Projets d’infrastructure Pauvreté Principales menaces pour les peuples autochtones
    30. 30. Quelle aide apportons-nous ?
    31. 31. Plus de 20 000 délégués 144 chefs d’État ou de gouvernement 10 000 journalistes 2 résultats concrets (traités juridiquement contraignants): Convention sur la diversité biologique et Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques 1992 : ‘Sommet de la Terre’ à Rio de Janeiro
    32. 32. “les efforts nationaux et internationaux déployés en vue d'un développement durable et écologiquement rationnel devraient reconnaître, intégrer, promouvoir et renforcer le rôle des populations autochtones et de leurs communautés” - ‘L’Agenda 21’, adopté par 178 chefs d'État lors du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en 1992. Recognition of the role of indigenous people by the United Nations
    33. 33. Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation La REDD est un mécanisme visant à inciter les pays en développement à protéger leurs ressources forestières, à en améliorer la gestion et à en faire une utilisation judicieuse

    ×