Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98 bulletin de                                                                 ...
2                                                                                              Bulletin de lOmnium des Lib...
Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98                                                                             ...
4                                                                                                Bulletin de lOmnium des L...
Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98                                                                             ...
6                                                                                                Bulletin de lOmnium des L...
Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98                                                                             ...
8                                                                                             Bulletin de lOmnium des Libe...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bulletin omnium juillet 1998

321 vues

Publié le

Bulletin omnium juillet 1998

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
321
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bulletin omnium juillet 1998

  1. 1. Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98 bulletin de I~OnmiumOmnium des libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Juillet 98 IVERSES PROPOSITIONS DE LOI visent à harceler les associations loi de 1901. Ladministration de la République française vient de déclarer une guerre totale aux libertés associatives.Nous ne reviendrons pas sur les mobiles de cette volonté de normalisation mentale.Une commission de sénateurs propose dinterdire les écoles libres qui ne sont pas sous contrat,et de mettre un terme à léducation privée, susceptible de comporter de la «propagande sec-taire ». Le rapport sinterroge sur les possibilités dinterdire toute forme déducation alternative,y compris dans les foyers. En proposant dinterdire à des parents dinstruire leurs enfants, nostechnocrates révèlent que leur soif de contrôle na pas de limite.Jusquoù iront-ils, avançant leurs pions dans lindifférence générale? TERRORISME DÉTAT Jusquoù ira ladministration de la République? LES INQUISITEURS PROFESSIONNELS, dont le député stalinien Brard, deman- dent « un renforcement du dispositif pénal qui permettra dassimiler les sec- tes à des groupes de combat et des milices privées ». LOmnium a demandé aux sénateurs jusquoù irait ce délire. es renseignements généraux ont reçu mISSIOn Les Témoins qui font la quête à lissue de leurs ser- de dresser la liste des citoyens réfractaires à la vices religieux vont devoir payer plusieurs années de vaccination. La fonction dune liste étant de retard, ce qui signifie la faillite. Les scellés ont été légitimer un droit de coercition, il sagit ni mis sur leur centre national de Louviers, et plus, ni moins dune situation pré-totalitaire. limprimerie va déménager en Angleterre. Bien sur, les fidèles ont proposé de se « saigner» pour payer Sur le plan de la répression fiscale des associations linvraisemblable note - 300 millions de francs t - loi de 1901, des équipes de fonctionnaires épluchent mais on leur a expliqué que cela nétait pas possible les dossiers et lancent des attaques systématiques, y puisquil faudrait à nouveau débourser 60 % de plus compris pour des défauts mineurs selon la forme. Et sur les nouvelles sommes perçues pour rembourser lorsquun dossier est irréprochable, on subtilise une la dette. Autrement dit, pour 100 francs de don, ils pièce essentielle en affirmant quelle na jamais été devraient verser 120 francs à ladministration ! fournie. On nous cite des cas où ladministration On suppose que le but de cette répression est de fabrique des fausses pièces à charge. Ainsi, une as- déstabiliser les Témoins de Jéhovah qui servent de sociation accusée de secte comme nimporte quelle « locomotive» dans la campagne actuelle de purifi- autre, nous signale que son dossier a été trafiqué cation religieuse. Il se passe réellement quelque alors quil était en ordre après contrôle. Sans pré- chose danormal dans notre pays. avis, un redressement de plusieurs millions de francs a été ordonné avec menace de poser les scellés sur la Dans la sphère thérapeutique, la guerre est claire- propriété de cette association. Motif? Défaut dune ment déclarée au grand jour, non seulement contre pièce au dossier. les médecines dites douces, mais également contre lhoméopathie qui est dénoncée dans la presse na- Sait-on que le redressement de 300 millions de tionale comme du charlatanisme. (voir lExpress francs dont ,sont frappés les Témoins de Jéhovah, «Enquête sur les sectes» à laquelle lOmnium a nest pas lié à une irrégularité, mais que les associa- répondu pour en dénoncer les invraisemblances). tions loi de 1901 devraient payer 60 % de taxe sur Des médecins reconnus pour leur haute qualification les dons perçus? en homéopathie sont diffamés à cause de leur ap- Onmium des Libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Tél. 02 35 6755 62 - Fax 02 35 69 11 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/omnium/Index.shtml
  2. 2. 2 Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98partenance au Mouvement du Graal. On les accuse tuée de 26 membres de la majorité sur 30, dont lade prescrire des dilutions de «perlimpimpinus» moitié de députés du RPR. On suppose que cest un9 CH ! La foi en Dieu serait-elle nuisible à lexercice rapport commandité par une majorité en exercicemédical ? Cest donc bien la dissidence scientifique ayant besoin de faire diversion. Quelquun a ditet médicale qui est visée, et non plus seulement les «quen politique il ny a pas de hasard. Tout estgroupes spirituels de marge. Il faut quune solidarité pensé et voulu».sétablisse entre tous; ce qui nest pas facile... Etnous espérons quau moins laction de lOmnium Parlons à présent de notre demande de révision dupermettra dabattre quelques cloisons. Déjà, plu- rapport sur les sectes, qui peut sembler naïve, maissieurs associations de défense des thérapies non con- qui ne lest pas tant que cela. Sachant pourquoi ceventionnelles ont décidé de sassocier à des actions rapport a été établi, nous pensons quil faut le con-communes avec lOmnium. tester sans répit, mais avec méthode. Nos nombreux courriers à des journalistes ont jeté la suspicion surNous réaffirmons que, suite à nos investigations dans ce rapport grotesque, et il faut enfoncer le clou in-des groupes déclarés sectaires, les rumeurs se sont lassablement.avérées fausses. On trouvera ci-après le témoignage Nous avons demandé à nos adhérents - pour autantdun médecin de la communauté Horus. Nous quils se sentent concernés par lignoble liste deslavons choisi parmi dautres, car son cas illustre la sectes - de prendre contact avec leur député local,malveillance des anti-sectes qui ont pouvoir de traÎ- afin de linterroger sur une éventuelle révision duner dans la boue des personnes au-dessus de tout rapport Guyard. Il sagit de maintenir une liaisonsoupçon. Que n a-t-on pas dit de la « secte Horus» avec la classe politique, en vue de comprendre dedans les médias: «Gourelle machiavélique ... adep- première main, ce que les parlementaires de Francetes azimutés ... enfant mort... secte suicidaire ». Tout ont dans la tête.est faux. Lenfant est bien vivant. Hélas, trop peu de personnes se sont manifestées pour ce travail, ce que nous constatons sans critique,La « gourelle» (les anti-sectes ont des formules qui il est pénible de dialoguer avec des politiciens dontmarquent) est une personne de caractère. qui est la bonne foi est sujette à caution. Mais, la plupart neentrée en résistance. Et les adeptes en questIOn, for- connaissent rien du dossier, et nous devons les in-ment un groupe damis qui ont décidé de mettre former.leur savoir en commun pour réaliser des expériences Nous mettons à votre disposition un questionnaireagro-biologiques. La communauté HORUS a sans type qui vous permettra de prendre contact en évi-doute commis un crime impardonnable: elle fait tant toute implication personnelle et tout risque depousser des légumes biologiques gigantesques dans polémique stérile. Si cette tâche vous semble tropune terre pauvre, en utilisant la science des ondes de difficile, ninsistez pas. Nous procéderons autre-forme. ment.Quant au risque de suicide collectif prédit par POUR VOUS INFORMERAbgral et consorts, voici les faits: apprenant que sur nos démarches et nos butsHorus pourrait jeter léponge à force doutrages, les CONSULTEZ NOTRE SITE INTERNETjournalistes ont piétiné toute une nuit dans lattentedun suicide médiatiquement annoncé, avant quon http://www.mygale.org/09/omniumlIndex.shtrnlles invite à entrer pour boire le café avec les On peut nous demander le dossier intégral des textes« suicidaires» bien vivants et goguenards ! figurant sur ce site, mais comme cela représente sonRappelons - au risque de nous répéter - quil ny a pesant de papier, on est prié de joindre une partici-jamais eu de suicide collectif en France, mais que pation aux frais.laffaire de lOrdre du Temple Solaire est un som- bre règlement de comptes, avec élimination systé- Revenons un instant sur les mobiles qui poussent la matique de tous les témoins gênants. Curieusement, haute administration française à réprimer la dissi- le docteur Abgral vint expertiser le lieu du drame, et dence spirituelle et thérapeutique. Cela s explique+ commenta le rituel mortuaire. Il était venu en voisin il par le lobbying acharné de la nouvelle inquisition puisquil posséderait une maison à proximité du lieu auprès de la classe politique, cette action ayant pour de l holocauste ! but de subvertir les principes de létat de droit? Les victimes, montant en file indienne vers le lieu du Cela sexplique t-il par lavidité du lobby médico- sacrifice, auraient été abattues par un policier qui les scientifique qui ne veut plus dobstacle à son rêve de attendait, son arme de service avec silencieux à la créer un robot humain formant une masse descla- main. Puis ce policier fut éliminé. Quant à lidentité ves soumis? Cela s explique-t-il par le fanatisme des commanditaires du massacre... il est préférable dune frange intolérante de la catholicité? de taire nos suppositions car même des preuves for- Cela s explique-t-il par les visées politiques du melles ne serviraient à rien dans cette affaire détat. Grand Orient et des loges darrière-plan? A la suite de ce crime, le rapport parlementaire sur Cela sexplique-t-il par des décisions prises au ni- les sectes trouva laudience médiatique que lon sait. veau international, en vue de fondre toutes les cultu- On dit que ce rapport providentiel aurait permis de res et normaliser la conscience humaine pour sen détourner lattention de lopinion de certaines affai- assurer lentier contrôle? res menaçant le gouvernement Juppé/RPR. En terI!1e policier cela sappelle de lenfumage. La commlS- Le simple bon sens dira que tout ça cest du pareil sion qui a produ~t ce rapport était dailleurs consti- au même. Noir cest noir! Omnium des Libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Tél. 02 35 67 55 62 - Fax 02 35 69 11 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/orrmium/Index.shtml
  3. 3. Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98 3 TÉMOIGNAGE du docteur Juliette BaILLON LOMNIUM NA PAS VOCATION de faire du prosélytisme pour un quelconque groupe ou courant de pensée. Nous présentons ce témoignage à des fins dinformation car il est très représentatif de ce qui se passe dans de nom- breuses associations diabolisées par les médias. e suis médecin généraliste, lomnie : lenfant fait partie Je précise que lenfant na pas spécialisée en médecine dune «secte» (en fait dune eu dallaitement maternel. Le tropicale et en hygiène et communauté agraire dont les secret professionnel et le secret médecine préventive, mais parents nont pas parlé), il a le de linstruction nont pas étéaussi en acupuncture et homéo- tétanos, et le médecin vaccina- respectés. Tout a été étalé danspathie, entre autre. Jai travaillé teur fait partie de la secte, donc la rubrique à scandales, et unependant dix ans comme médecin il sagit sûrement dun faux cer- campagne vaccinale antitétani-attaché à lhôpital Edouard tificat médical - alors que jétais que a été relancée. Pourquoi ?Herriot à Lyon, au service des simplement sympathisante et Tout ne sest pas arrêté là. Lesurgences traumatiques, chirurgi- soignait quelques membres de rumeurs et les calomnies les pluscales et médicales. Je suis donc cette communauté! donc folles sont venues se rajouter àaguerrie au diagnostic daprès ces ragots lenfant na tout cela. Il fallait que je soisdurgence, aux techniques de pas été vacciné. discréditée et que le groupe soitpetite chirurgie, aux techniques Lenfant a été curarisé... Après 3 détruit, étouffé, dispersé. Pour-vaccinales, en particulier la pré- semaines de curare et de mor- quoi? Parce quil sagit dunvention du tétanos qui est en phine que lon ne pouvait arrêter groupe de chercheurs que jaipremière ligne dans ce service, et car les spasmes respiratoires rejoint aujourdhui.aux techniques de réanimation.. reprenaient de plus belle, un Nous avons mis en commun notreAujourdhui, je fais partie de ces simple traitement de sirop savoir et notre avancée scientifi-chercheurs qui sont discrédités FUMAFER, quun interne a bien que propre, avec la science an-les uns après les autres et qui voulu essayer pour enrayer une cestrale des ondes de formepourtant proposent un débouché anémie - la famille voulant éviter utilisée par les anciennes civili-réel à cette impasse où se trouve une transfusion sanguine sations: Egypte, Chine, Mayas,la médecine actuellement. lenfant fut remis sur pieds en 48 Aztèques... et la métaphysique.Je suis radiée de lordre des mé- heures. Cela ne sest jamais vu Nous avons réussi à redonner ladecins et sous contrôle judiciaire. dans un cas de tétanos! Pour- vie à une terre pauvre, sèche et Un dossier de ragots et de ru- quoi le chlorure de magnésium usée. Avec uniquement le fumier meurs, monté de toute pièce et na t-il pas été essayé? de nos animaux élevés au pré et servant parfaitement «la cam- Aujourdhui lenfant va très en plein air, la science des ondespagne anti-médecines douces du bien. Il na aucune séquelle de forme et notre travail acharné moment» dont je suis la malheu- malgré une thérapie plus que de la terre, nous sommes arrivés reuse chèvre. Je suis accusée de lourde et désastreuse. Et depuis, aux légumes géants et fruits sansfaux et usage de faux et de non- les examens de laboratoire ont ver ni parasite, avec peu deau et assistance à personne en danger. révélé une sérologie positive de un excellent rendement au mètre «Voilà lhistoire: Jai vacciné rickettsiose et des traces de bor- carré. un petit garçon: 3 injections réliose. Quelle magnifique expérience! D.T. Polio· courant 1991 et un Hélas, il ne faut surtout pas don- rappel D.T. Polio courant 1992. La lettre dadmission de lenfant ner envie aux autres de faire En mai 1995, il est hospitalisé à Lyon, qui parlait de maladie comme nous! Que deviendraient durgence pour suspicion de de la tique, a disparu de notre ceux qui senrichissent de la méningite avec spasme respira- dossier en justice et a été rempla- misère et de la souffrance toire. Devant la gravité du cas et cée par une lettre pour la même dautrui? la difficulté de diagnostic précis, fonction datée deux jours plus Et vous connaissez la suite: il est muté en hélicoptère à Lyon. tard! Pourquoi? Malgré une grand tapage médiatique pour La voie dentrée reconnue est revaccination en milieu hospita- engendrer et entretenir la PEUR une piqÛre de tique dans le cuir lier et pendant sa maladie, de ceux qui vivent autrement. chevelu datant denviron 3 se- lenfant a toujours un taux Nous subissons les assauts des maines. On pense à une maladie danticorps antitétanique de gendarmes, aux frais des contri- de la tique, mais le résultat sé- 0,02 UI/ml, taux reconnu nul en buables. Toute notre expérimen- rologique est négatif. milieu hospitalier, mais protec- tation est volée, nos ordinateurs Quelques jours plus tard, la fa- teur dans le monde et en parti- vidés de leur contenu, lequel est mille de lenfant et moi-même Cltlier par lO.M.S. ! Pourquoi? retrouvé relié en gros livres chez sommes assommés par cette ca- les gendarmes et les juges. Toutes Omnium des Libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Tél. 02 35 6755 62 - Fax 02 35 69 11 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/omnium/Index.shtml
  4. 4. 4 Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98nos recherches volées au nom Nous savons qu a la tête se aujourdhui et tout le mondedune campagne anti-sectes et trouve le colonel MORIN des devient sourd, aveugle et idiot!anti-médecine douce, ceci par- services secrets et un psychiatre Personne ne semble se rendrefaitement, consciemment orches- de mauvais augure. Ils se mobili- compte du génocide des généra-tré pour détruire tout ce qui va sent pour descendre les médeci- tions futures.vers la vie et le respect de nes douces, les groupes et Un ingénieur et professeur agré-lhomme. Cette campagne est associations auxquels ils donnent gé dun lycée technique a étéfinancée grassement par les mi- le nom de «secte », ce qui ne radié à vie de léducation natio-nistères, les laboratoires phar- veut absolument rien dire. nale pour «appartenance no-maceutiques et lindustrie chimi- Le peuple ignore la machination toire à une secte », uniquement que... acharnée contre tout ce qui gène daprès des ragots! Ni ses élèves, la pensée unique du gouverne- ni ses collègues ne connaissaientNous sommes discrédités, ridicu- ment, la distribution unique des son lien avec notre groupe. Il a 4lisés, affichés pour dangereux et trusts et le profit unique. Cette enfants mais cela na pas gênémême criminels, afin que tous machination est mondiale. Nous lADFI, qui se dit protectrice deperdent confiance en nos dires et le savons par nos amis à la famille avant tout.nos recherches, et rejettent notre létranger. Un prof danglais appartenantexemple. Nos enfants sont enlevés Notre combat est le combat pour aussi à notre groupe a eu sonbrutalement par les gendarmes et préserver la VIE. enfant enlevé en plein tribunalemmenés à la DASS, et nous Dernièrement une sage-femme de par son ex-mari, enrôlé paravons tout le "mal du monde à notre groupe a été accusée de lADFI, avec laccorà du juge etpouvoir les accompagner. Ils non-assistance à personne en du président.sont examinés des pieds à la tête, danger, pour avoir arrêté le Il ne sétait jamais occupé de sony compris tous les orifices (anal «fansidar» - un antibiotique à enfant auparavant. Elle ne laet sexuel compris). Toutes la tuer un cheval - au 6° mois de jamais revu.France et le monde a su cela, traitement, voyant que sa fillemais personne na été informé de atteinte dune toxoplasmose Aujourdhui, lenfant a une peurla forme et du fait quils étaient congénitale allait de plus en plus bleue de sa mère. Bravo la jus-tous en excellente santé, avec des mal. tice!dents saines, signe de constitu- Elle a pris le relais avec les Encore mieux. Deux personnes tions saines et solides - enregis- «médecines douces» : homéo- que nous connaissons, mari et tré devant nous sur un dicta- pathie et phytothérapie, entre femme, vendent des livres ésoté-phone et jamais retranscrit nulle autre. Aujourdhui, lenfant se riques pour le compte dunepart - si bien que les médecins porte très bien. Son pédiatre, librairie. Ils sont classés secte réquisitionnés avaient honte et se après altercation et échange de dangereuse. demandaient pourquoi cela... Et courriers, a porté plainte pour Dans des librairies, des livres le rapport ne signale rien non-assistance à personne en ésotériques ont du chewing-gum danormal chez nos enfants qui danger et non-vaccination de collé entre les pages par une sont en bonne santé. Il faut en- lenfant, malgré la maladie association anti-sectes pour tretenir la PEUR, une telle vérité grave de celle-ci, qui constitue quils ne soient plus vendables. ne justifie pas un tel barouf! par elle-même, une contre indi- Ils disent que ce sont des livres Alors, on la cache au peuple... cation de taille. de sectes! Voilà la «nouvelle Mais avec la vie saine que nous Aujourdhui, après 3 ans de sainte inquisition» ! avons, que pouvaient-ils trouver combat et de preuves évidentes dautre? Il est évident que tout de son bon choix, elle a obtenu Dès que le mot secte est pronon- ce cinéma fait sur notre compte une relaxe pour la non- cé, tous perdent leur discerne- nest que mensonge éhonté. assistance à personne en danger, ment, et les droits de lhomme et Nous ne nous sommes pas laissés mais on laccuse toujours de ne du citoyen ne sont plus respectés. abattre. Nous savons que notre pas avoir vacciné son enfant et La campagne anfÏ-secte a été si travail est véritable, salutaire et de ne pas avoir continué le trai- bien orchestrée quelle permet la noble. Nous avons tenu malgré tement antibiotique! Et cela destruction de nimporte qui en tout. malgré toutes les preuves qui toute impunité. Toute associa- abondent aujourdhui sur la tion, tout groupe, tout syndicat, Le ministère social et la Santé nocivité des antibiotiques et la tout chercheur ou pionnier qui verse des subventions à des asso- dangerosité et inutilité des vac- soppose à la volonté gouverne- ciations comme lADFI et au- cins. Et lenfant va très bien. On mentale y a droit. tres... qui ressemblent aux milices croit rêver devant une telle aber- des années 40 qui traquaient les ration et la stupidité des posi- Avis aux gêneurs! Le harcèle- résistants et les juifs, encoura- tions juridiques devant ment sectuel vous guette! » geant la délation et la calomnie lobligation vaccinale. Il suffit de par voisinage et « amis ». prononcer le mot vaccination Par sa sincérité, le docteur Boillon exprime le drame que vivent aujourdhui de nombreux médecins qui por- tent la double casquette de praticien de thérapies non conventionnelle et de membre dun groupe spirituel. De plus, la communauté HORUS est de type agraire, et les autorités ne veulent surtout pas que ces communautés autonomes se multiplient. Cest pourquoi, nous pensons que laccès à la propriété agricole va devenir de plus Omnium des Libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Tél. 02 35 6755 62 - Fax 02 35 69 11 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/omnïum/Index.shtmI
  5. 5. Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98 5en plus difficile. On trouve dans le livre de Anne Meurois-Givaudan «Les dossiers sur le gouvernement mon-dial », des documents américains qui témoignent dune volonté de couper laccès à un retour à la terre, enconcentrant les populations dans les viIIes. Lénine avait compris le danger de la civilisation agraire, et décrétaque la paysannerie était réactionnaire. II imposa un plan de servage et la dépOltation des petits propriétaires.Aujourdhui, limpôt foncier a le même but. La chasse aux sectes et aux communautés de marge sinscrit dansce plan. Létat accepte de jeter des cohortes dexclus dans les rues, mais fera tout pour leur interdire laccès àun lopin nourricier leur permettant de vivre librement dans la dignité. UN MÉDECIN DEVANT LE CONSEIL DE LORDRE VOICI LE COMPTE RENDU de la comparution du docteur B. devant le conseil de lordre. TI nest adepte daucune «secte », mais cherche simplement à accomplir sa vocation en refusant dempoisonner ses patients. Comme ses confrères praticiens de médecines non conventionnelles, il est donc accusé de pratique médicale sectaire. ardi 23 juin à 15 h. Sur laccusation de commerce, il demande à ses bans la saIIe dhonneur de la mairie dun juges: «comment financer mes recherches sans bourg du département de la Somme, le subventions? il faut bien quune société commer-tribunal est réuni. Douze hommes en robes noires, ciale me soutienne ».ornées dejabots et de parements rouge vif, attendent Puis, prenant les juges à témoins, comme sur le tonlaccusé. Sous un gros lustre ancien, ils sont assis de la confidence: «ne faisons-nous pas tous duautour de grandes tables disposées en U. Le prévenu commerce?» Impassible, le docte aéropage en-sinstaIIe à une petite table décolier face à caisse.laéropag y et ouvre le volumineux dossier quil .apréparé~our sa défense. II est seul, face au conseIl Enfin, concernant laccusation désormais classiquede l ord{~, dont un représentant en civil lit la liste de «délit de secte », le docteur B. rappeIIe quendes accusations. CeIIes-ci tournent autour du thème labsence dun gourou et dune pensée unique, sonhabituel Ôes pratiques médicales non reconnues par institut thérapeutique nest pas une secte. La défensela science. Face à ce spectacle fait pour impression- est terminée. Ce sont les juges qui vont le mettre à laner, on pense à un tribunal dinquisition jugeant des question.questions de dogme et dhérésie. «Pensez-vous que votre pratiquetnédicale cadre avec les données actuelles de la science?» lui de-La plainte émanant de lordre des médecins, date du mande-t-on en premier.5 décembre 97, et concerne lesprit de dissidence « Oui », répond simplement le docteur B. Et il de-scientifique du prévenu, la structure commerciale mande quun institut officiel éprouve ses recherches,liée à ses activités, et linévitable accusation de prati- ajoutant quil se soumettra loyalement au verdict sique médicale de type sectaire. on lui démontre linefficacité de ses théories et de ses méthodes.Durant une demi-heure, le docteur B. va tenter de Autre question: « Vos tarifs ne sont-ils pas commer-sexpliquer en repoussant toutes les accusations. II ciaux ? »argumente !vec méthode, pondération et finesse. Réponse: «Cest le problème de la société. Com-Laccusatiqn la plus difficile à repousser concerne la ment financer mes recherches sans rentrer decohabitatipl1 dune structure commerciale gérée par largent? »son épouse,"à la même adresse que le cabinet médi- Après avoir répondu à des questions pointiIIeusescal. Mais, il explique quil nest pas directement dordre technique, le docteur B. réaffirme quil napartie prel1ante dans cette société distribuant des pas la prétention de guérir des patients atteints deappareils à usage thérapeutique professionnel. Sur maladies graves, mais daider les gens qui sont mallaccusation de charlatanisme, le docteur B. propose dans leur peau.à ses juges dexpérimenter scientifiquement ses Largumentation est indiscutable, et ne semble pasméthodes avant de les condamner. II semble mar- soulever dobjections. On est daiIIeurs étonné de laquer un point, bien que les visages demeurent im- neutralité des juges qui écoutent sans manifester depassibles, comme il sied aux représentants de la réactions.science. Lambiance est feutrée, à un détail près: pourII se déclare daccord pour se soumettre à tous les sadresser à leur confrère, ces médecins netests et expertises nécessaires pour démontrer lappeIIent pas docteur mais «monsieur».lefficacité ou linefficacité de ses pratiques, car en Puis, arrive la question sans doute révélatrice dulabsence dexpérimentation, la charlatanerie ne fond du débat: «Ne croyez-vous pas, monsieur, quepeut être démontrée. vous vous servez de votre titre de médecin commeSur laccusation de publicité, le docteur B. rétorque dun faire-valoir pour mettre vos patients en con-quil ne fait que de linformation. fiance? » Omnium des Ubertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Tél. 02 35 67 55 62 - Fax 02 35 69 Il 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/omrùum/Index.shtml
  6. 6. 6 Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98«Bien au contraire, répond le docteur B., jestime a fait la démonstration dune argumentation dontque ma formation est une base solide. Pourquoi y pourraient tirer profit les médecins mis en difficultérenoncer? cest la garantie que mes recherches sont pour des causes similaires.bien ancrées ».Pour sa huitième comparution devant le conseil de Nous attendons le verdict.lordre, le docteur B. - qui commence à être rodé- DÉTRACTEURS & APOSTATS Une approche du problème des apostats dans les groupes spirituels. LAPOSTAT EST UNE PERSONNE qui a fait labandon public dune religion. TI sagit donc dun reniement qui prend la société à témoin. Dans le contexte français, cest bien entendu lADFI qui se charge de médiatiser ce renie- ment afin de faire verser des larmes dans les chaumières. Car lapostat est inévitablement considéré comme une victime des sectes. r, les seVIces quil Nous avons analysé une étude un déménagement dans un lieu aurait subi sont consi- sociologique quantitative réalisée où le contact avec le groupe dérablement moindres par Massimo Introvigne. nétait plus possible. que ce que nous su- Il sagit dune enquête effectuée Ajoutons que les inévitables con-bissons quotidiennement sur nos auprès danciens membres de flits de personnes sont égalementlieux de travail, le racket des Nouvelle Acropole, dont le texte un facteur déterminant de rup-impôts, etc. sans compter les intégral est disponible à ture dans des associations oùagressions en tous genres que la lOmnium. chacun doit donner de lui-mêmecivilisation moderne nous inflige. pour les tâches pratiques.Les études révèlent que nombre Le choix de Nouvelle Acropole De plus, il est prouvé que lesdaffaires contre des groupes est intéressant puisque ce mou- nouveaux « adeptes» dun mou-supposés sectaires ont un dissi- vement est controversé en France vement spirituel passent par unedent à la source. Ces groupes ne où il cristallise les préjugés de la phase plus ou moins longuesont déclarés officiellement sec- gauche. Il sagissait justement de dexaltation, qui peut friser letes dangereuses que si vérifier si les rumeurs avaient le fanatisme par excès denthou-laccusation sappuie sur les moindre fondement, en interro- siasme, ce qui donne une mau-révélations dun ex-membre geant directement les anciens vaise image du mouvement dansrepenti. Il suffit dun seul dé- membres de Nouvelle Acropole, les familles et la société.tracteur pour faire tomber une afin de connaître la raison de organisation honorable, dont les leur démission et leurs éventuels Ce problème est particulièrement membres sont considérés comme griefs. Après des mois où des grave en France, et expliquerait des gogos immatures jugés in- années passées dans cette organi- le succès des anti-sectes. Autre- aptes à donner un avis objectif. sation, ces personnes auraient- ment dit, les éléments immatures Ils seraient manipulés. On leur elles été témoins de propos ra- dun groupe, seraient la cause aurait lavé le cerveau. Et les anti- cistes ou de faits suspects comme dun phénomène de sectarisme sectes menacent de les mettre linsinuent les adversaires de objectif. (Par exemple, face à la sous curatelle (tutelle) et les Nouvelle Acropole? situation française très tendue, la soumettre à un traitement psy- Dune manière générale, cette direction internationale des Té- chiatrique. étude révèle quune infime mi- moins de Jéhovah est intervenue norité des ex-membres dun auprès de ses frères de FranceCest pourquoi, lorsquune asso- groupe deviennent des détrac- pour leur demander de donnerciation de lutte contre les sectes, a teurs. une image moins rigide de leurtrouvé un apostat motivé, elle le La majorité des démissionnaires église, ce qui est bien lindicationrentabilise à plein régime. sont partis sans heurt - ce qui est dun problème spécifique à la la norme - et ils restent neutres France.). Ce témoin à charge manipulé par ou même plutôt positifs lors- la secte des anti-sectes, est pro- quon les interroge sur leur an- Parmi la frange des 10 % clamé détenteur de la vérité défi- cienne appartenance. danciens membres mécontents, nitive sur une organisation ou un lapostat ne devient réellement instructeur spirituel. Lui seul Pour cause de leur départ, ils vindicatif à lencontre de son aurait raison contre mille ou dix invoquent généralement une appartenance passée que si cer- mille avis contraires. Tous les nouvelle orientation philosophi- taines conditions lui sont accessi- autres ne savent pas ce quils que ou des responsabilités fami- bles comme la rencontre avec un disent. liales, professionnelles, ou encore groupe anti-secte. Celle-ci est Onmium des Libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - TéL 02 35 67 55 62 - Fax 02 35 69 11 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/onmïum/Index.shtml
  7. 7. Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98 7déterminante pour sa mobilisa- toute affaire sentimentale le fera gnant un peu de son cher ego,tion. épingler dans les médias comme lapostat pense avoir été trompé.Dès lors, les anti-sectes «for- violeur ou satyre. Au pire, le membre en rupture dematent» le dissident selon leurs groupe se retire avec quelquespropres critères, en larmant Quelle que soit la controverse au paroles amères, mais dans ledarguments hostiles quil sujet dun groupe, cest le dé- contexte de légitimation dunnaurait pas formulé de son pro- tracteur qui dit vrai. Et les mil- droit de persécution, commepre chef, et auxquels, il navait liers de membres satisfaits n 0 nt celui dans lequel nous vivons, ilsans doute jamais pensé. Ainsi, si rien à dire car ils seraient sous peut devenir virulent lorsquunele mouvement auquel il apparte- « influence ». association comme lADFI luinait est plutôt fortement structu- montre tout le parti quil pour-ré, on lui fera dire que cest une Face à ses anciens amis «dé- rait tirer dune repentance publi-« secte totalitaire». personnalisés », lapostat aurait que.Sil sagissait dun groupe non- mystérieusement retrouvé ses On peut linciter à écrire un livreconformiste ou original, on lui facultés en rompant avec la du genre «Rescapé de lenferfera dire que cest une secte dé- « secte ». Son agressivité témoi- des sectes », où il sépanche surcadente, immorale etc. gnerait quil nest plus «victime sa misère existentielle, dont laSil sagissait dun groupe prati- de la secte ». Il a réintégré la « secte» porterait désormaisquant des techniques inhabituel- grande secte dominante. Il est lentière responsabilité.les, des rites spéciaux, etc., on sauvé! Car la récapitulation des mal-parlera de secte manipulatrice ou Lapostat exprime son aversion heurs affectifs et des déboiresdéstabilisatrice. envers ce quil a autrefois aimé sociaux de lapostat peuvent être Ainsi, un mouvement religieux de manière souvent exclusive. imputés à «la secte ». Cest du sans attache avec une religion Il proclame son mal-être et sa pain béni pour lADFI. institutionnelle ne peut que se frustration et va exiger quon lui livrer à un détournement de paye le prix de ses illusions dé- Analysant le cas de Nouvelle linterprétation biblique et jouer çues. Et les encouragements ne Acropole, Massimo Introvigne a à .une parodie grotesque de reli- manquent pas. Mais il ne passe à envoyé un questionnaire aux ex- gIOn. lacte que sous linfluence des membres de ce mouvement qui La cotisation ordinaire devient anti-sectes professionnels qui lui se veut être une école philoso- une exigence financière insup- offrent des facilités médiatiques phique sans référence religieuse. portable, et on insinue que les ou judiciaires. On sait quen France, et exclusi- dons ont été extorqués. (En On va hypertrophier son tempé- vement en France, Nouvelle France, cette question est aggra- rament de victime et sa culpabi- Acropole est accusée par ses vée par une attitude névrotique lité à légard de la société quil a adversaires dêtre un groupe au sujet de largent. Par exemple, trahi en sassociant à un groupe dextrême droite. Cette rumeur les anti-sectes dénoncent les tarifs marginal. Hormis des problèmes lui a été très préjudiciable, alors de la Scientologie, alors quils affectifs, lhistoire personnelle de que ses responsables, au demeu- sont moins élevés quune psy- lapostat montre une relation rant juifs, ont dénoncé catégori- chanalyse au long cours, laquelle, conflictuelle avec la société, quil quement les thèses de Le Pen. si elle est mal dirigée, est la cause a cherché à fuir, en projetant ses On a donc demandé aux anciens dune série de suicides pour rêves sur une famille fusionnelle, membres de Nouvelle Acropole, lesquels la secte freudienne nest ce qui est dailleurs légitime. si daprès leur expérience di- jamais inquiétée. En outre, la Un étroit contact avec des grou- recte, ce mouvement était plutôt Scientologie sest positionnée pes quon dénonce comme des raciste, fasciste ou même néo- dans une dénonciation radicale sectes nous a montré que des nazI. de la psychiatrisation de la so- personnes blessées y trouvaient On constate que limmense ma- ciété, ce qui expliquerait en par- une grande aide. Et dans bien jorité - disons 90 % - des ex- tie les attaques dont elle est la des cas, ces groupes avaient membres de Nouvelle Acropole cible.) beaucoup plus à donner que la ne sont pas hostiles, mais plutôt Si le mouvement spirituel était société mercantile et corrompue. satisfaits de leur passage dans ce dirigé par une personnalité cha- Mais il n y a pas que des raisons mouvement. Mais, ils invoquent rismatique ou dun caractère psychologiques à la rupture, car pour cause de leur départ, les affirmé, il ne peut sagir que lenseignement ou la pratique du raisons ordinaires, comme un dun gourou autocrate auquel on mouvement ne correspond pas changement dintérêt et des con- ne prêtera que des mauvaises toujours àla personne, ou lui est ditions familiales ou professon- intentions. (Au sujet de la légiti- inaccessible, malgré ses efforts. nelles ne leur laissant plus le mité du statut de gourou, la Doù un ressentiment et de la loisir dassister aux réunions. commission des libertés publi- jalousie -« On ne ma pas don- Quand aux 10 % de mécontents, ques du parlement de lEurope né la place que je méritais. » ils expriment les raisons ordinai- réaffirme dans son rapport de res de conflit comme dans tout septembre 1997, que chacun est Déçu de ne pas avoir trouvé rassemblement humain. libre de fonder une secte.). lobjet de ses projections, déçu, Seuls les apostats restant décla- Et malheur au gourou qui n a jaloux, inapte à satisfaire à une rent quà leur avis le mouvement pas fait voeux de chasteté car discipline ou à sintégrer en ro- était «plutôt raciste », et pour Orrmium des Libertés - 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne - Tél. 02 35 6755 62 - Fax 02 35 69 11 04 Sile internet: http.:/ /www.mygale.org/09/ ornnium/lndex.shtrIù
  8. 8. 8 Bulletin de lOmnium des Libertés - juillet 98quelques uns, «plutôt fasciste ». pour laquelle chaque race évolue ancrée dans ceux qui fontEt parmi ces derniers, il apparaît selon sa propre trajectoire, et lopinion française, bien quonclairement que le contact avec un développe un génie spécifique. assiste à un effet de saturation.mouvement anti-secte comme On se demande pourquoi cette Ainsi, limmense majorité deslADFI a conditionné la critique idée serait scandaleuse... mais membres et ex-membres quistéréotypée. quoi quil en soit, 100 % des affirment que Nouvelle Acropole membres actuels et 90 % des nest ni raciste, ni fasciste, neSelon lADFI, Nouvelle Acro- anciens membres récusent comptent pour rien dans lidéepole serait une «secte raciste» laccusation de racisme. Mais, quon doit se faire sur ce mou-car elle véhicule les idées théoso- cette rumeur ayant trouvé sa vement. Lapostat aurait raison àphiques dHéléna Blavatsky, propre énergie, est désormais un contre mille. LINQUISITION reconnue dutilité publique! SAISI DUNE DEMANDE en annul,ation dun décret ayant reconnu dutilité publique lADFI, le Conseil dEtat précise: «La reconnaissance dutilité publique de lADFI ne porte pas, en elle-même, atteinte à la liberté de conscience et de religion» ! algré cette langue de bois, nous devons en laïques, la République a régressé vers une forme tirer la conclusion qui simpose: la Ré- camouflée détat totalitaire. publique subventionne bel et bien un or-ganisme chargé de réprimer toute approche alterna- Pour illustrer les conséquences pratiques de cetive dordre spirituel, philosophique, médical et décret, mentionnons simplement le pouvoir octroyéscientifique. désormais à lADFI pour trancher en matière de croyance devant les tribunaux.Létat de droit, reconnaissant lutilité publique Ainsi, dans un simple procès de divorce, cestdune inquisition de fait, ne peut plus être considé- lavis de lADFI qui forcera la décision de la Jus-ré comme légitime selon le pacte de la constitution tice contre toute personne ayant une appartenancede la République Française qui garantissait aux spirituelle ou une pratique thérapeutique non-citoyens une absolue liberté de conscience et de conventionnelle.culte. Chaque jour, de tels jugements iniques sont ren- dus, y compris à lencontre de citoyens ayant seu-Sachant que sou,s lancien reglme, linquisition lement adopté une croyance ou un mode de vie nondépendait de lEglise et non des institutions conformiste. (~ Pour être efficace, lOmnium des libertés doit être informé en temps et en heure ! . Cest pourquoi nous re,çherchons parmi nos adhérents... . . .des lecteurs réguliers de la presse quotidienne nationale (La Croix, Libération, France Soir, LHumanité, etc.), de la presse quotidienne régionale (Ouest-France, Les DNA, Le Progrès, le Dauphiné, etc.) des hebdomadaires (Le Nouvel Obs, L~xpress, Le Point, etc.) et autres revues et magazines. Déjà quelques personnes se sont données pour objectifs de repérer les articles tou- chant les domaines que nous traitons et nous les font parvenir par télécopie et/ou courrier. Nous souhaitons que dautres les rejoignent. Si vous désirez nous soutenir ainsi, appelez-nous au 02 35 67 55 62 et dites-nous de quelle publication vous souhaitez vous occuper. MERCI DE VOTRE APPUI ! Omnium des Libertés· 40, rue du Paradis - 76530 Grand-Couronne· Tél. 02 35 6755 62 • Fax 02 35 69 11 04 Site internet: http://www.mygale.org/09/omnium/Index.shtnù

×