Compte-rendu du stage d’été des professeurs de Français 
Ce stage a eu lieu du 30 juin au 25 juillet 2014 au CAVILAM à Vic...
référentiel et des fiches pédagogiques en tenant compte des besoins de nos étudiants. Avant de proposer le cours aux appre...
vi. Actualisation des connaissances – Société et culture françaises en 2014 
Ce cours nous a offert un nouveau regard, non...
Une autre chose intéressante est la plateforme qui a été créée sur le site du CAVILAM pour nous donner accès aux documents...
La visite à Clermont-Ferrand 
A Riom 
A Paris
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Stage d'ete cavilam

388 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
388
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stage d'ete cavilam

  1. 1. Compte-rendu du stage d’été des professeurs de Français Ce stage a eu lieu du 30 juin au 25 juillet 2014 au CAVILAM à Vichy. Trois professeurs Malaisiens, Santha Devi Arumugam, Nor Azian Yop Kamaruddin et Jelani Marjono ainsi qu’une personne du Ministère de l’Éducation, Dr Nor Zihan Hussin ont suivi ce stage intensif. Plusieurs cours, avec des innovations pédagogiques dans l’enseignement de la langue française, ont été proposés chaque semaine. En outre, il y avait aussi une conférence chaque lundi et des sessions de découverte tous les mardis et jeudis. Les mercredis après- midis étaient réservés à des rencontres avec les éditeurs. Nous avions aussi l’opportunité de participer aux activités culturelles et aux sorties de loisirs pendant les week-ends. Ce stage a essentiellement mis l’accent sur la méthodologie et les pratiques de classe ainsi que sur l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TICE) dans l’enseignement/apprentissage. Il nous a également permis d’actualiser et d’enrichir considérablement nos connaissances de la France et de la francophonie. Pendant les quatre semaines, nous avons suivi les cours suivants: i. Favoriser la communication orale : compréhension, production, interaction Le cours proposait plusieurs activités de production orale, permettant ainsi le développement d’échanges entre élèves. Il favorisait les travaux de groupe et les élèves doivent bouger beaucoup pour parler. Nous avons trouvé que les séances de production orale étaient très appropriées à nos élèves malaisiens, surtout les après- midis. Il y a eu d’autres propositions comme celle du « brise-glace » pour se connaitre par exemple, ou bien se mettre en ligne par ordre alphabétique, se mettre en groupes par rapport au signe zodiacal, et par rapport au mois de naissance…etc. Une autre activité proposait une situation où les participants devaient en interviewer d’autres pour rechercher un colocataire. Les élèves apprennent à poser les questions pour trouver un colocataire idéal. Cela permet des interactions riches entre élèves et créé un effet de réalité. ii. Mettre en place une formation de français à visée professionnelle /FOS Le cours de français à visée professionnelle /FOS fut très utile même si nous ne le pratiquons pas à l’école. Cela nous a donné une idée claire de l’organisation d’un cours de français sur des objectifs spécifiques. Nous avons appris à préparer un
  2. 2. référentiel et des fiches pédagogiques en tenant compte des besoins de nos étudiants. Avant de proposer le cours aux apprenants, il faut s’interroger sur le domaine, le public, le contenu, la durée, le format et l’évaluation. On a appris à chercher des supports et à les modifier par rapport aux objectifs proposés. De plus, on a appris à faire des recherches sur le vocabulaire dont on pourrait avoir besoin. iii. Civilisation française et enseigner le français dans une perspective interculturelle La civilisation française nous a aidé à renforcer notre connaissance sur la francophonie et la vie en France actuellement. Parmi les sujets abordés : les gestes culturels, les expressions quotidiennes utilisées par les Français et les couleurs et les sentiments. iv. Motiver à apprendre, apprendre à motiver Dans ce cours, nous avons appris toute une série d’activités de classe pour motiver les étudiants à apprendre le français. Le formateur nous a conseillés de mettre de la musique douce pendant les pratiques de classe car elle peut calmer les étudiants. Au début, nous avons pensé que la musique pouvait les distraire mais après l’avoir expérimenté nous-mêmes, tous ont dit se sentir bien avec cette musique de fond ; de ce fait, je vais l’essayer en classe. Les activités proposées étaient créatives et stimulantes pour les étudiants. Nous avons aussi vu des approches pédagogiques par la chanson, comment la choisir et sur quoi travailler. On pourrait même envisager d’enseigner la chanson en classe par plaisir et/ou par envie d’améliorer prononciation. v. S’initier à la conception d’une méthode de français langue étrangère Dans ce cours, nous avons étudié beaucoup de points nouveaux et intéressants. D’abord, nous avons vu l’initiation à un manuel (pédagogique). Cela sera très utile pour nous quand nous allons faire notre propre module pour nos élèves qui sera basé sur le curriculum national du pays. Ensuite, nous avons appris comment intégrer des documents authentiques et progressivement construire les différentes étapes de conception d’une méthode à partir des objectifs définis. Puis, nous avons fait une analyse sur le lexique, la grammaire et l’évaluation. Finalement, nous avons travaillé à la réalisation d’une séquence test sur la partie de l’évaluation.
  3. 3. vi. Actualisation des connaissances – Société et culture françaises en 2014 Ce cours nous a offert un nouveau regard, non seulement sur la France et la civilisation française, mais aussi sur la francophonie. Nous avons étudié les événements du passé et ceux d’aujourd’hui, en concordance avec les différents étapes de la construction du pays. Nous avons aussi beaucoup appris sur la francophonie et la littérature francophone. A part cela, nous avons parlé de ce que font les Français pendant leur temps libre. C’était très intéressant pour nous qui sommes professeurs de français mais cela le sera également pour nos élèves car ils sont toujours très curieux des moeurs de la société et de la culture françaises. vii. Développer la fluidité verbale en français : améliorer la prononciation. C’était une vraie surprise pour nous ! Nous avons appris comment enseigner la phonétique d’une manière très différente de ce que l’on avait l’habitude de faire… Nous avons découvert des activités ludiques, comme les jeux de son et le rythme du système phonologique français, qui permettent en effet de développer la fluidité verbale à travers des chansons et aussi en utilisant une fiche d’erreurs fréquentes de définir les priorités de la correction. De plus, nous avons travaillé sur des outils numériques utiles pour l’enseignement et l’apprentissage du français. Nous avons travaillé sur « Audioboo » et « Audacity » pour la production orale. La méthodologie de remédiations a aussi un rôle important surtout sur la sensibilisation, la discrimination et la production des sons. Il faut un vrai travail d’équipe et c’est important de le suivre très progressivement. Cela sera mieux de faire une séquence courte mais ludique. viii. Enseigner le lexique et la grammaire dans une perspective communicative Dans ce cours, nous avons travaillé sur la grammaire du sens et le lexique en contexte. Il permet d’aborder les différentes phases d’acquisition lexicale ou grammaticale et les stratégies de mémorisation du lexique. Nous avons analysé des exercices et des activités puis en avons élaborés. Ce cours a intégré une pratique ludique de la grammaire et du lexique en classe de français langue étrangère.
  4. 4. Une autre chose intéressante est la plateforme qui a été créée sur le site du CAVILAM pour nous donner accès aux documents que les professeurs utilisaient en classe. Nous devions d’abord nous inscrire avec le mot de passe réservé pour chaque cours. Pendant notre séjour, nous avons aussi assisté aux sorties organisé par le CAVILAM. Nous avons visité Charroux, qui est connu comme l’un des plus beaux villages de France. De plus nous sommes allés à Riom, où les bâtiments anciens étaient caractérisés par la pierre de volcan et nous avons visité la ville de Lyon. En conclusion, le stage a été très utile et nous avons appris beaucoup de choses nouvelles. De plus, c'était l’occasion d’améliorer notre français, particulièrement à l’oral. Entendre et parler français tous les jours c’était vraiment un luxe ! Nous remercions l’Ambassade de France en Malaisie de nous avoir proposé ce stage. Au CAVILAM
  5. 5. La visite à Clermont-Ferrand A Riom A Paris

×