GSM in Mauritel and / QoS

1 103 vues

Publié le

Rapport de stage chez un operateur de télécommunication

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 103
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
48
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

GSM in Mauritel and / QoS

  1. 1. REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIEREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIEREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIEREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIE LALALALA MMMMauritanienne deauritanienne deauritanienne deauritanienne de LaLaLaLa télécommunicationtélécommunicationtélécommunicationtélécommunication CENTRE msc-2 Stage effectué au centreStage effectué au centreStage effectué au centreStage effectué au centre Du 26 Pour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEUR ThèmeThèmeThèmeThème : La solution Alcatel du MSC: La solution Alcatel du MSC: La solution Alcatel du MSC: La solution Alcatel du MSC Réaliser par: tah mohamed baba GARYtah mohamed baba GARYtah mohamed baba GARYtah mohamed baba GARY REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIEREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIEREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIEREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE LA MAURITANIE REPUBLIQUE DU SENEGALREPUBLIQUE DU SENEGALREPUBLIQUE DU SENEGALREPUBLIQUE DU SENEGAL télécommunicationtélécommunicationtélécommunicationtélécommunication UNIVERSITE GASTON BergerUNIVERSITE GASTON BergerUNIVERSITE GASTON BergerUNIVERSITE GASTON Berger UFR SAT – CFPP Stage effectué au centreStage effectué au centreStage effectué au centreStage effectué au centre MSC 2MSC 2MSC 2MSC 2 26-08-2010 AU 26-09-2010 Pour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEUR : La solution Alcatel du MSC: La solution Alcatel du MSC: La solution Alcatel du MSC: La solution Alcatel du MSC Sous la direction de : MrMrMrMr. lemrabout Mohamed. lemrabout Mohamed. lemrabout Mohamed. lemrabout MohamedRéaliser par: tah mohamed baba GARYtah mohamed baba GARYtah mohamed baba GARYtah mohamed baba GARY REPUBLIQUE DU SENEGALREPUBLIQUE DU SENEGALREPUBLIQUE DU SENEGALREPUBLIQUE DU SENEGAL UNIVERSITE GASTON BergerUNIVERSITE GASTON BergerUNIVERSITE GASTON BergerUNIVERSITE GASTON Berger CFPP – LPRT2 Pour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEURPour l’obtention du diplôme DETECHNICIEN SUPERIEUR . lemrabout Mohamed. lemrabout Mohamed. lemrabout Mohamed. lemrabout Mohamed
  2. 2. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 2 DEDICACESDEDICACESDEDICACESDEDICACES Je dédie ce travail:Je dédie ce travail:Je dédie ce travail:Je dédie ce travail: A ma mère, poA ma mère, poA ma mère, poA ma mère, pouuuur son amour sonr son amour sonr son amour sonr son amour son dévoiement,dévoiement,dévoiement,dévoiement, ses conseils et tses conseils et tses conseils et tses conseils et toute la bienveillanceoute la bienveillanceoute la bienveillanceoute la bienveillance qu’elle aqu’elle aqu’elle aqu’elle a consentie à mon égard.consentie à mon égard.consentie à mon égard.consentie à mon égard. A mon père, pour son rigueur, ses conseils, et pour tous les efforts qu’A mon père, pour son rigueur, ses conseils, et pour tous les efforts qu’A mon père, pour son rigueur, ses conseils, et pour tous les efforts qu’A mon père, pour son rigueur, ses conseils, et pour tous les efforts qu’il ne cesse deil ne cesse deil ne cesse deil ne cesse de ddddéployer envers nous ses enfants afin que nous puissions réussir nos études et paréployer envers nous ses enfants afin que nous puissions réussir nos études et paréployer envers nous ses enfants afin que nous puissions réussir nos études et paréployer envers nous ses enfants afin que nous puissions réussir nos études et par conséquent notre vie,conséquent notre vie,conséquent notre vie,conséquent notre vie, TrouvezTrouvezTrouvezTrouvez en ce travail le fruit de votre bonté et puisse dieu me donne la chance deen ce travail le fruit de votre bonté et puisse dieu me donne la chance deen ce travail le fruit de votre bonté et puisse dieu me donne la chance deen ce travail le fruit de votre bonté et puisse dieu me donne la chance de vous fairvous fairvous fairvous faire partager très longtempse partager très longtempse partager très longtempse partager très longtemps le résultatle résultatle résultatle résultat de tous vosde tous vosde tous vosde tous vos sacrifices.sacrifices.sacrifices.sacrifices. A tous mes amis.A tous mes amis.A tous mes amis.A tous mes amis. A tous ceux que j’aime.A tous ceux que j’aime.A tous ceux que j’aime.A tous ceux que j’aime. E-mail: Tahgary@yahoo.fr
  3. 3. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 3 REMERCIMENT:REMERCIMENT:REMERCIMENT:REMERCIMENT: Je tiens àJe tiens àJe tiens àJe tiens à remercier vivementremercier vivementremercier vivementremercier vivement Mr.Mr.Mr.Mr. LEMRABOUT OULD MOHAMED YAHYALEMRABOUT OULD MOHAMED YAHYALEMRABOUT OULD MOHAMED YAHYALEMRABOUT OULD MOHAMED YAHYA Mon encadrant à la Mauritel MobilMon encadrant à la Mauritel MobilMon encadrant à la Mauritel MobilMon encadrant à la Mauritel Mobileeeessss, qui, qui, qui, qui m’a consacré avec beaucoup de dévouement son temps à mem’a consacré avec beaucoup de dévouement son temps à mem’a consacré avec beaucoup de dévouement son temps à mem’a consacré avec beaucoup de dévouement son temps à me suivre durant mon stage.suivre durant mon stage.suivre durant mon stage.suivre durant mon stage.J’ai aussi bénéficié d’un apport précieux de la part de Mr.J’ai aussi bénéficié d’un apport précieux de la part de Mr.J’ai aussi bénéficié d’un apport précieux de la part de Mr.J’ai aussi bénéficié d’un apport précieux de la part de Mr. ELY CHEIKH OULDELY CHEIKH OULDELY CHEIKH OULDELY CHEIKH OULD AGHAILASSEAGHAILASSEAGHAILASSEAGHAILASSE chef de centrechef de centrechef de centrechef de centre SVASVASVASVA, qui n’a cessé de me guider et de me faire bénéficier de son grand sa, qui n’a cessé de me guider et de me faire bénéficier de son grand sa, qui n’a cessé de me guider et de me faire bénéficier de son grand sa, qui n’a cessé de me guider et de me faire bénéficier de son grand savoir, jevoir, jevoir, jevoir, je le remercie du fond du cœur.le remercie du fond du cœur.le remercie du fond du cœur.le remercie du fond du cœur. Je tiens à remercierJe tiens à remercierJe tiens à remercierJe tiens à remercier encordeencordeencordeencorde tous mes enseignant pour la qualité de l’tous mes enseignant pour la qualité de l’tous mes enseignant pour la qualité de l’tous mes enseignant pour la qualité de l’enseignementenseignementenseignementenseignement qu’ils ontqu’ils ontqu’ils ontqu’ils ont bien voulu a finbien voulu a finbien voulu a finbien voulu a fin de me donné une formation efficacede me donné une formation efficacede me donné une formation efficacede me donné une formation efficace Avec beaucoup d’égard je ne manquerai pas de remercierAvec beaucoup d’égard je ne manquerai pas de remercierAvec beaucoup d’égard je ne manquerai pas de remercierAvec beaucoup d’égard je ne manquerai pas de remercier toute l’équipe du département centretoute l’équipe du département centretoute l’équipe du département centretoute l’équipe du département centre MSC2 àMSC2 àMSC2 àMSC2 à NouakchottNouakchottNouakchottNouakchott qui m’ont permis de m’intégrer rapidement dans le milieu professionnelle,qui m’ont permis de m’intégrer rapidement dans le milieu professionnelle,qui m’ont permis de m’intégrer rapidement dans le milieu professionnelle,qui m’ont permis de m’intégrer rapidement dans le milieu professionnelle, Mes remerciements vont aussi à des personnes en dehors duMes remerciements vont aussi à des personnes en dehors duMes remerciements vont aussi à des personnes en dehors duMes remerciements vont aussi à des personnes en dehors du centrecentrecentrecentre MSC2MSC2MSC2MSC2,,,, précisément Mr.précisément Mr.précisément Mr.précisément Mr. SMAIL OULDSMAIL OULDSMAIL OULDSMAIL OULD GARYGARYGARYGARY le chef d’agence commercialle chef d’agence commercialle chef d’agence commercialle chef d’agence commercialeeee du ksar,du ksar,du ksar,du ksar, pour son aide.pour son aide.pour son aide.pour son aide. Ou d’autreOu d’autreOu d’autreOu d’autre qui m’ontqui m’ontqui m’ontqui m’ont consacréconsacréconsacréconsacré un peu de leurun peu de leurun peu de leurun peu de leur temps pour m’expliquer et me conseiller sur les méthodes à tenir, les moyens d’y parvenir,temps pour m’expliquer et me conseiller sur les méthodes à tenir, les moyens d’y parvenir,temps pour m’expliquer et me conseiller sur les méthodes à tenir, les moyens d’y parvenir,temps pour m’expliquer et me conseiller sur les méthodes à tenir, les moyens d’y parvenir, TAHGaryTAHGaryTAHGaryTAHGary
  4. 4. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 4 Avant proposAvant proposAvant proposAvant propos Ce document s’inscrit dans le cadre d’unCe document s’inscrit dans le cadre d’unCe document s’inscrit dans le cadre d’unCe document s’inscrit dans le cadre d’un projetprojetprojetprojet de télécommunication mobilede télécommunication mobilede télécommunication mobilede télécommunication mobile pour l’obtentionpour l’obtentionpour l’obtentionpour l’obtention du diplôme de technicien supérieur de la LPRT2 (licedu diplôme de technicien supérieur de la LPRT2 (licedu diplôme de technicien supérieur de la LPRT2 (licedu diplôme de technicien supérieur de la LPRT2 (licence professionnelle en réseau &nce professionnelle en réseau &nce professionnelle en réseau &nce professionnelle en réseau & télécommunication) du centre de formationtélécommunication) du centre de formationtélécommunication) du centre de formationtélécommunication) du centre de formation professionnel pluridisciplinaire de l’professionnel pluridisciplinaire de l’professionnel pluridisciplinaire de l’professionnel pluridisciplinaire de l’UFRUFRUFRUFR SATSATSATSAT dededede l’Université Gaston Berger.l’Université Gaston Berger.l’Université Gaston Berger.l’Université Gaston Berger. Il décrit mon travail de la périodIl décrit mon travail de la périodIl décrit mon travail de la périodIl décrit mon travail de la période dee dee dee de stagestagestagestage au sein du centre MSC2 à la société Mauritanienneau sein du centre MSC2 à la société Mauritanienneau sein du centre MSC2 à la société Mauritanienneau sein du centre MSC2 à la société Mauritanienne de télécommunicationde télécommunicationde télécommunicationde télécommunication «««« MAURITEL MOBILESMAURITEL MOBILESMAURITEL MOBILESMAURITEL MOBILES »»»».... Le but de mon stageLe but de mon stageLe but de mon stageLe but de mon stage est la solution ALCATEL de MSC. Mon travail est basé sur leest la solution ALCATEL de MSC. Mon travail est basé sur leest la solution ALCATEL de MSC. Mon travail est basé sur leest la solution ALCATEL de MSC. Mon travail est basé sur le fonctionnement de l’outil MSC ALCATEL EVOLUOM 1000fonctionnement de l’outil MSC ALCATEL EVOLUOM 1000fonctionnement de l’outil MSC ALCATEL EVOLUOM 1000fonctionnement de l’outil MSC ALCATEL EVOLUOM 1000 et certainset certainset certainset certains équipements du souséquipements du souséquipements du souséquipements du sous systèmesystèmesystèmesystème réseau.réseau.réseau.réseau.
  5. 5. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 5 SOMMAIRE:SOMMAIRE:SOMMAIRE:SOMMAIRE: L’évolution du marché Télécom Mobiles IIII ---- Notion de base du GSMNotion de base du GSMNotion de base du GSMNotion de base du GSM I.1- Introduction I.2- Station Mobile (M S) I.3- Sous-système Radio I.4- Sous-système réseau I.4.1MSC I.4.2 Les base de donnés I.4.3 L'auc( Authentification Centre) I.5- Le sous système des opérations I.6-Signalisation I.6.1-Protocole de signalisation I.6.2-Principe de transmission sur l’interface radio I.7-Réseau d’exploitation-maintenance I.8- Les interface du réseau GSM IIIIIIII---- Commutation du réseau GSMCommutation du réseau GSMCommutation du réseau GSMCommutation du réseau GSM II.1- Introduction II.2- Matrice de connexion II.3- Comptage automatique des messages II.4- Système de temps II.5- Interface X.25 II.6- Sous système Terrestre de Gestion des appels II.7-Sous-système de gestion des appels Mobiles II.8-Gestion de la mobilité II.9-Sous-système de gestion des services II.10-Sous-système VLR II.11-Interface avec l'AUC IIIIIIIIIIII---- LaLaLaLa solution Alcatel du MSCsolution Alcatel du MSCsolution Alcatel du MSCsolution Alcatel du MSC III.1-Introduction III.2-SSP et ses caractéristiques III.3-RCP (le fonctionnement et la caractéristique) VVVV----Centre de commutation M S C 2Centre de commutation M S C 2Centre de commutation M S C 2Centre de commutation M S C 2 V.1-Introduction V.2-MSC Alcatel EVOLIUM V.3-SSP - RCP
  6. 6. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 6 VIVIVIVI---- Centre de gestion des messages Courts (SMSC)Centre de gestion des messages Courts (SMSC)Centre de gestion des messages Courts (SMSC)Centre de gestion des messages Courts (SMSC) VI.1-Description VI.2-Les fonctions du SMSC VIIVIIVIIVII----Messagerie VocaleMessagerie VocaleMessagerie VocaleMessagerie Vocale VIIIVIIIVIIIVIII----Conclusion.Conclusion.Conclusion.Conclusion. L’Evolution du marché télécomL’Evolution du marché télécomL’Evolution du marché télécomL’Evolution du marché télécom :::: La téléphonie Mobile est un moyen de communication sans fil, ce moyen de communication utilise un réseau GSM afin d'offrir des bonnes qualités des services. Aujourd’hui le marché national de télécommunication contient une évolution caractérisée par une concurrence acharnée, une croissance du nombre d’abonnés mobiles qui dépasse la prévision sur le plan mondiale, Partant de ce principe MAURITEL MOBILES déploie un arsenal gigantesque de moyens et d’équipements pour répondre à ces contraintes. Les sous-systèmes réseau, certes, jouent un rôle important dans ce processus puisqu’elle fait office d’interface avec les abonnés mobiles. Cependant, ce système ne peut avoir son rendement maximum sans avoir derrière lui un réseau de commutation de haute performance. On se propose d'étudier la nouvelle technologie de la partie NSS du réseau ELJAWAL de la MAURIETEL grâce à la solution Alcatel du MSC. L’évolution aussi provoque la naissance de ces trois opérateurs de téléphonie mobile en Mauritanie : **** Mauritel Mobile (la MauritanoMauritel Mobile (la MauritanoMauritel Mobile (la MauritanoMauritel Mobile (la Mauritano----marocaine desmarocaine desmarocaine desmarocaine des Télécommunications),Télécommunications),Télécommunications),Télécommunications), **** Mattel SA (la MauritanoMattel SA (la MauritanoMattel SA (la MauritanoMattel SA (la Mauritano----Tunisienne des Télécommunications)Tunisienne des Télécommunications)Tunisienne des Télécommunications)Tunisienne des Télécommunications) **** Chinguitel (la SoudanoChinguitel (la SoudanoChinguitel (la SoudanoChinguitel (la Soudano----Mauritanienne),Mauritanienne),Mauritanienne),Mauritanienne), Les sociétés ont été condamnés par l’Autorité de régulation des télécommunications à payer des amendes, respectivement de 300.000, 80.000 et 37.000 euros, pour « mauvaise qualité de servicesmauvaise qualité de servicesmauvaise qualité de servicesmauvaise qualité de services ».
  7. 7. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 7 1111---- Notion de base du GSMNotion de base du GSMNotion de base du GSMNotion de base du GSM 1111....1111---- IntroductionIntroductionIntroductionIntroduction Le réseau GSM (Global System for Mobil) a pour premier rôle de communiquer entre des abonnés mobiles grâce à une série des fonctions qui sont celle requises dans tout réseau de mobiles comme la numérotation, l’acheminement vers un usager mobile, le transfert de cellules.., etc. Ces fonctions sont regroupées en entités fonctionnelles. Le système complet est formé de ces entités. GSM aussi s’interface avec le RTC et comprend des commutateurs et se distingue par un accès spécifique : la liaison radio. Le réseau GSM est compose de trois sous- ensembles : BSS –NSS -OSS 1111....2222----La station Mobile (MS )La station Mobile (MS )La station Mobile (MS )La station Mobile (MS ) La station mobile est l’équipement physique utilisé par l’usager du réseau GSM pour accéder aux services de télécommunication offerts. Fonctionnellement, elle comprend une terminaison mobile (MT : Mobile Termination) et, selon les services qu’elle supporte, divers équipements terminaux (TE : Terminal Equipment), ainsi que des combinaisons d’équipements terminaux et d’adaptateurs de terminaux (TA : Terminal Adaptor).
  8. 8. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 8 Il existe différents types de stations mobiles, tels que les mobiles montés sur des véhicules, les portables ou les portatifs. Une station mobile a plusieurs identités. Tout d’abord, comme tout équipement, elle possède un numéro d’équipement, IMEI (International Mobile Equipment Identity). Quand elle est utilisée par un usager, celui-ci connecte une carte à mémoire, le module d’identification d’abonné SIM (Subscriber Identity Module), qui procure à la station son numéro d’abonné IMSI (International Mobile Subscriber Identity). 1111....3333----Le sous système radio BSSLe sous système radio BSSLe sous système radio BSSLe sous système radio BSS:::: Le « BSS » est constitué d’un contrôleur de base(BSC), d’adaptateur de débit(TCU)et de station de base (BTS) 1.31.31.31.3.1.1.1.1---- LE CONTROLEUR DE BASELE CONTROLEUR DE BASELE CONTROLEUR DE BASELE CONTROLEUR DE BASE Le contrôleur de base (BSC Base Station Controller) est l'organe intelligent du sous système radio. Il a pour fonction de gérer les ressources radio. Il commande l'allocation des canaux, utilise les mesures effectuées par la BTS pour contrôler les puissances d'émission du mobile. De plus, il gère et prend la décision de l'exécution du HandOver (changement de cellule et de fréquence sans coupure de communication). Constitution d’un BSCConstitution d’un BSCConstitution d’un BSCConstitution d’un BSC :::: Le BSC est constitué de quatre différentes cartes, qui sont : Terminal Control Unit (TCU): représente l’interface entre la BTS et chaque carte TCU gérant quatre (4) TRXs. BIUA : Gère la fonctionnalité et la maintenance des cartes TCU, chaque carte BIUA peut gérer 8 cartes TCU c’est à dire 32 TRXs. Digital Trunk Controller (DTC): Représente l’interface avec le MSC, elle gère les protocoles de communication. ASMB : Elle contrôle 4 cartes DTC. La carte Switchi. 1.31.31.31.3.2.2.2.2---- L’ADAPTATEUR DE DEBITL’ADAPTATEUR DE DEBITL’ADAPTATEUR DE DEBITL’ADAPTATEUR DE DEBIT Le TCU (Transcoder Unit) est l’interface entre les sous-systèmes NSS (MSC) et BSS (BSC). C’est un multiplexeur-transcodeur chargé de rassembler 4 canaux radio de 16 Kbit/s (13 kbit/s de données et 3 kbits pour la signalisation) chacun sur un intervalle de temps (Time Slot) d’un MIC de 2 Mbit/s et vis versa. Il permet ainsi de réduire le nombre des liaisons entre les sous-systèmes NSS et BSS. 1.31.31.31.3.3.3.3.3---- LA STATION DE BASELA STATION DE BASELA STATION DE BASELA STATION DE BASE La BTS (Base Transceiver Station) est un ensemble d'émetteurs-récepteurs TRX permettant la transmission de la parole ou des données par voie hertzienne. Elle possède plusieurs fonctionnalités telles que le traitement du signal (modulation, démodulation, égalisation, codage correcteur d'erreur, etc.) et la réalisation des mesures radio au cours des communications inter-abonnés (évaluation de la distance et de la puissance du signal émis par le terminal d’abonnés). Ces mesures sont directement transmises au BSC et servent à optimiser la qualité des communications. Il peut couvrir un, deux ou trois cellules radio. De plus la capacité d’une BTS est de 16 porteuses, c’est à dire elle peut supporter au plus une centaine de communications simultanées. Architecture fonctionnelle de la BTSArchitecture fonctionnelle de la BTSArchitecture fonctionnelle de la BTSArchitecture fonctionnelle de la BTS :::: Une BTS se compose essentiellement de :
  9. 9. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 9 - Caret électronique SUMA, elle gère toute la BTS et représente l’interface radio. - Des coupleurs ANC : permettent une transmission multiple sur une seule antenne. Perte de puissance entre 1 et 3 dB. - Des émetteurs-récepteurs TRX pour : traitement numérique analogique, amplification de puissance, saut de fréquence. 1111....4444---- Le sousLe sousLe sousLe sous----système réseau NSS (Network Switching Subsystem)système réseau NSS (Network Switching Subsystem)système réseau NSS (Network Switching Subsystem)système réseau NSS (Network Switching Subsystem) :::: Le NSS est le centre nerveux du système GSM. Il est constitué d’un commutateur de services mobile et de bases de données. 1.41.41.41.4.1.1.1.1---- LE COMMUTATEUR DE SERVICES MOBILELE COMMUTATEUR DE SERVICES MOBILELE COMMUTATEUR DE SERVICES MOBILELE COMMUTATEUR DE SERVICES MOBILE Le MSC (Mobile Services Switching Center) est un commutateur assurant l’interconnexion du réseau GSM au réseau fixe. Il gère l'établissement des communications entre un mobile et un autre MSC, la transmission des messages courts (SMS) et l'exécution de Handover entre deux BSC différents. Il dialogue avec les bases de données pour la gestion des abonnées : mobilité des abonnés, authentification, etc.. Il se connecte à un commutateur d’un réseau RTC (Réseau de Téléphonie Commuté) grâce à la passerelle MSC appelée GMSC (Gateway MSC). 1111....4444....2222---- LES BASES DE DONNEESLES BASES DE DONNEESLES BASES DE DONNEESLES BASES DE DONNEES Les bases de données sont les éléments qui gèrent les données propres aux abonnés (caractéristiques, mode de facturation, messagerie, sécurité, etc.). 1111....4444....2222....1111---- Le HLRLe HLRLe HLRLe HLR (Home Location Register)(Home Location Register)(Home Location Register)(Home Location Register) L’enregistreur de localisation des abonnés (HLR) est une base de données contenant les caractéristiques relatives à chaque abonné du réseau : son numéro d’identification international IMSI,son numéro d’identification international IMSI,son numéro d’identification international IMSI,son numéro d’identification international IMSI, son numéro d’annuaire MSISDN,son numéro d’annuaire MSISDN,son numéro d’annuaire MSISDN,son numéro d’annuaire MSISDN, son profil d’abonnement (services supplémentaires, autorisation d’appel international…),son profil d’abonnement (services supplémentaires, autorisation d’appel international…),son profil d’abonnement (services supplémentaires, autorisation d’appel international…),son profil d’abonnement (services supplémentaires, autorisation d’appel international…), le numéro du VLR où il est enregistré.le numéro du VLR où il est enregistré.le numéro du VLR où il est enregistré.le numéro du VLR où il est enregistré. 1111....4444....2222....2222---- Le VLR (Visitor Location Register)Le VLR (Visitor Location Register)Le VLR (Visitor Location Register)Le VLR (Visitor Location Register) :::: L’enregistreur de localisation des visiteurs (VLR) mémorise les informations concernant les abonnés se trouvant dans la zone géographique gérée par le MSC auquel il est couplé. Ces données auxquelles viennent s’ajouter l’identité temporelle des abonnés (TMSI) sont identiques à celles contenues dans le HLR. Il constitue un élément clé du réseau car il permet la localisation permanente d’un mobile en état veille. 1111....4444....3333---- L’ AuC ( Authentification Center)L’ AuC ( Authentification Center)L’ AuC ( Authentification Center)L’ AuC ( Authentification Center) :::: Le centre d’authentification des abonnés (AuC) mémorise pour chaque abonné une clé secrète, la clé Ki. Cette dernière est utilisée pour l’authentification des demandes de services des abonnés et pour le chiffrement des communications. Il est en général couplé au HLR.
  10. 10. 1111....5555----Le sousLe sousLe sousLe sous----système des Opérations (OSS Operation Subsystème des Opérations (OSS Operation Subsystème des Opérations (OSS Operation Subsystème des Opérations (OSS Operation Sub Le sous-système OSS permet à l’opérateur de superviser son Maintenance et d’Exploitation (OMC) qui sont l’OMCl’OMCl’OMCl’OMC----R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS, l’OMCl’OMCl’OMCl’OMC----S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS.S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS.S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS.S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS. 1111....6666----SignalisationSignalisationSignalisationSignalisation :::: La signalisation utilisée dans le système GSM est constituée de deux types de La première est spécifique et s’applique au lien radio entre la La seconde est fondée sur les recommandations du C’est en particulier le Cas des échanges entre le système réseau et le système radio (interface A entre ainsi que les échanges entre différents systèmes réseau (dialogue MSC). 1.6.11.6.11.6.11.6.1---- Protocole de signalisationProtocole de signalisationProtocole de signalisationProtocole de signalisation :::: Le MSC utilise les protocoles ISUP/TUP pour l’échange de signalisation avec un réseau PSTN, et les protocoles TCAP/MAP pour la signalisation avec les bases de données comme H Sur l’interface A, le GSM utilise le protocole BSSAP qui se divise en deux types : BSSMAP et DTAP. DTAP est pour la signalisation directe entre mobile et MSC, Alors que BSSMAP est pour la signalisation entre MSC et BSC Sur le côté BTS, GSM a défini son propre ensemble de protocoles : 08.58 qui n'a aucun nom officiel mais il y a certains qui l’appelant RSM (Radio Sub Le BSC utilise sur couche 2 le protocole LAPD (Link Access Procedures on D Sur l’interface radio, GSM utilise le protocole LAPDm, qui est une version modifiée de LAPD LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY système des Opérations (OSS Operation Subsystème des Opérations (OSS Operation Subsystème des Opérations (OSS Operation Subsystème des Opérations (OSS Operation Sub----System)System)System)System) :::: système OSS permet à l’opérateur de superviser son réseau . Il est composé de deux Centres de Maintenance et d’Exploitation (OMC) qui sont : R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS, S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS.S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS.S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS.S gère les fonctions de supervision des équipements du NSS. La signalisation utilisée dans le système GSM est constituée de deux types de Signalisation. La première est spécifique et s’applique au lien radio entre la Station de base et le mobile. La seconde est fondée sur les recommandations du CCITT relatives au système de signalisation numéro 7. des échanges entre le système réseau et le système radio (interface A entre ainsi que les échanges entre différents systèmes réseau (dialogue entre HLR et VLR ou VLR entre eux, via les :::: Le MSC utilise les protocoles ISUP/TUP pour l’échange de signalisation avec un réseau PSTN, et les protocoles TCAP/MAP pour la signalisation avec les bases de données comme HLR, VLR, EIR, AUC, SMSSC, GMSC. Sur l’interface A, le GSM utilise le protocole BSSAP qui se divise en deux types : BSSMAP et DTAP. DTAP est pour la signalisation directe entre mobile et MSC, que BSSMAP est pour la signalisation entre MSC et BSC Sur le côté BTS, GSM a défini son propre ensemble de protocoles : 08.58 qui n'a aucun nom officiel mais il y a certains qui l’appelant RSM (Radio Sub-system Management). Le BSC utilise sur couche 2 le protocole LAPD (Link Access Procedures on D - Channel). Sur l’interface radio, GSM utilise le protocole LAPDm, qui est une version modifiée de LAPD 10 réseau . Il est composé de deux Centres de R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS,R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS, relatives au système de signalisation numéro 7. des échanges entre le système réseau et le système radio (interface A entre MSC et BSC) t VLR ou VLR entre eux, via les Le MSC utilise les protocoles ISUP/TUP pour l’échange de signalisation avec un réseau PSTN, et les protocoles LR, VLR, EIR, AUC, SMSSC, GMSC. Sur l’interface A, le GSM utilise le protocole BSSAP qui se divise en deux types : BSSMAP et DTAP. DTAP est Sur le côté BTS, GSM a défini son propre ensemble de protocoles : 08.58 qui n'a aucun nom officiel mais il y a Sur l’interface radio, GSM utilise le protocole LAPDm, qui est une version modifiée de LAPD
  11. 11. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 11 1.61.61.61.6.2.2.2.2---- Principe de transmission sur l’interface radio.Principe de transmission sur l’interface radio.Principe de transmission sur l’interface radio.Principe de transmission sur l’interface radio. Selon les prescriptions initiales de la CEPT, le système GSM utilise les bandes de fréquence suivantes : 890890890890 ---- 915915915915 MHz pour le sens mobile vers réseau (voie montantevoie montantevoie montantevoie montante) 935935935935 ---- 960960960960 MHz pour le sens réseau vers mobile (voie descendantevoie descendantevoie descendantevoie descendante). Chacune de ces bandes est divisée en 124 canaux, de largeur 200 kHz. L’écart entre les deux porteuses associées pour constituer un canal radio bidirectionnel (Une voie montante et une voie descendante : écart duplex) est de 45 MHz. Chaque site radio (station de base) supporte un certain nombre de ces fréquences soit de manière fixe, Soit en utilisant à un instant donné un sous ensemble de ces fréquences, sous-ensemble changeant toutes les 577 µs. La modulation sur la voie radio est de type GMSK (Gaussian Minimum Shift Keying) à enveloppe constante. Chaque porteuse F est décalée d’une fréquence F1 pour transmettre l’information « 0 » et d’une fréquence F2 pour transmettre l’information «1». 1111....7777----Réseau d’exploitationRéseau d’exploitationRéseau d’exploitationRéseau d’exploitation ––––maintenancemaintenancemaintenancemaintenance :::: Le réseau d’exploitation-maintenance comprend les centres d’exploitation maintenance (OMC : Operation and Maintenance Centre) qui sont les entités fonctionnelles à travers lesquelles l’opérateur du réseau peut contrôler son système. Ce sous-système est chargé de l’exploitation distante et de la maintenance du réseau. Au-delà des OMC-Radio et OMC-Switch, on peut trouver, si l’importance du réseau le justifie, un ou plusieurs Network Management Centres (NMC). Tous les aspects exploitation maintenance reposent sur le concept de Télécommunication Management Network (TMN), défini par l’UIT (Union internationale des télécommunications) dans la recommandation M.30et par la CEPT. Les fonctions suivantes peuvent être spécifiquement identifiées : fonctions liées à la gestion commerciale ou administrative du réseau :fonctions liées à la gestion commerciale ou administrative du réseau :fonctions liées à la gestion commerciale ou administrative du réseau :fonctions liées à la gestion commerciale ou administrative du réseau : AbonnésAbonnésAbonnésAbonnés, terminaux, facturation, comptabilité, statistiques, terminaux, facturation, comptabilité, statistiques, terminaux, facturation, comptabilité, statistiques, terminaux, facturation, comptabilité, statistiques gestion de la sécuritégestion de la sécuritégestion de la sécuritégestion de la sécurité gestion des performancesgestion des performancesgestion des performancesgestion des performances modification des configurations du réseaumodification des configurations du réseaumodification des configurations du réseaumodification des configurations du réseau maintenance, gestion des alarmes.maintenance, gestion des alarmes.maintenance, gestion des alarmes.maintenance, gestion des alarmes. 1111....8888----Les interfaces du réseau GSMLes interfaces du réseau GSMLes interfaces du réseau GSMLes interfaces du réseau GSM :::: NOM de l’interface Localisation Utilisation UMUMUMUM (air)(air)(air)(air) MSMSMSMS –––– BTSBTSBTSBTS Interface radio ABISABISABISABIS BTSBTSBTSBTS –––– BSCBSCBSCBSC Divers AAAA BSCBSCBSCBSC ––––MSCMSCMSCMSC Divers BBBB MSCMSCMSCMSC ––––VLRVLRVLRVLR Divers CCCC GMSCGMSCGMSCGMSC ––––HLRHLRHLRHLR Interrogation du HLR pour appel entrant
  12. 12. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 12 DDDD VLRVLRVLRVLR –––– HLRHLRHLRHLR VLRVLRVLRVLR ---- HLRHLRHLRHLR Gestion des informations d’abonnés et de localisation. Services supplémentaires. EEEE MSCMSCMSCMSC ––––GGGGMSCMSCMSCMSC –––– SMSMSMSM MSCMSCMSCMSC ---- MSCMSCMSCMSC Transport de message court Exécution des handoverhandoverhandoverhandover FFFF MSCMSCMSCMSC ––––EIREIREIREIR Vérification de l’identité du terminal GGGG VLRVLRVLRVLR –––– VLRVLRVLRVLR Gestion des informations des abonnés HHHH HLRHLRHLRHLR ––––AucAucAucAuc Echange des abonnés d’authentification 2222---- La commutation du réseau GSMLa commutation du réseau GSMLa commutation du réseau GSMLa commutation du réseau GSM :::: 2222.1.1.1.1---- IntroductionIntroductionIntroductionIntroduction Similaire à la structure du BSC, le MSC ou sa version modifiée pour la passerelle, est construit sur la base de circuits LSI (Large-Scale Intergration). Les technologies de commutation sont en général basées sur des processeurs distribués, des mémoires et des modules d’échange radiotéléphoniques. D’un point de vue conceptuel, un MSC est constitué des éléments suivants : Une matrice de commutationUne matrice de commutationUne matrice de commutationUne matrice de commutation Un compteur automatique de message (AMA)Un compteur automatique de message (AMA)Un compteur automatique de message (AMA)Un compteur automatique de message (AMA) Une base de Temps (Horloge)Une base de Temps (Horloge)Une base de Temps (Horloge)Une base de Temps (Horloge) Un système d’interfaces X.25Un système d’interfaces X.25Un système d’interfaces X.25Un système d’interfaces X.25 Un système local de gestion d’appelsUn système local de gestion d’appelsUn système local de gestion d’appelsUn système local de gestion d’appels Un système de gestion des appels mobilesUn système de gestion des appels mobilesUn système de gestion des appels mobilesUn système de gestion des appels mobiles Un module de gestion de la mobilitéUn module de gestion de la mobilitéUn module de gestion de la mobilitéUn module de gestion de la mobilité Un module de gestion des servicesUn module de gestion des servicesUn module de gestion des servicesUn module de gestion des services InInInInterface SS7terface SS7terface SS7terface SS7 SousSousSousSous ----système VLRsystème VLRsystème VLRsystème VLR InInInInterface avec l’AUC (Autentication Center)terface avec l’AUC (Autentication Center)terface avec l’AUC (Autentication Center)terface avec l’AUC (Autentication Center) Ces modules peuvent être étendus, mis à niveau ou remplacés selon les besoins et L’évolution du réseau.
  13. 13. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 13 Modules principaux d’un commutateurModules principaux d’un commutateurModules principaux d’un commutateurModules principaux d’un commutateur 2222.2.2.2.2---- Matrice de ConnexionMatrice de ConnexionMatrice de ConnexionMatrice de Connexion Une matrice de connexion est un ensemble de modules à base de circuits intégrés permettant un échange d’informations entre circuits entrants et sortants. Cet échange s’effectue en général par l’intermédiaire d’un processus de lecture-écriture sur des mémoires spécialisées. L’élément physique qui s’occupe de cette opération est le TSI (Time slot Interchange circuit). L’information reçue est écrite d’une façon séquentielle dans la mémoire alors que les données en sortie se lisent selon leur ordre de réception fourni par le système de contrôle. a) Processus d’échange de timslotsa) Processus d’échange de timslotsa) Processus d’échange de timslotsa) Processus d’échange de timslots b) Lecture écriture en mémoib) Lecture écriture en mémoib) Lecture écriture en mémoib) Lecture écriture en mémoire du commutateurre du commutateurre du commutateurre du commutateur
  14. 14. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 14 2222.3.3.3.3---- Comptage automatique des messagesComptage automatique des messagesComptage automatique des messagesComptage automatique des messages Un processeur AMA dédié, collecte les informations de taxation pour tous les appels, effectue le formatage de ces données et les transmet au Centre de Facturation à travers des liens X.25. Ces enregistrements peuvent être traités et analysés d’un point de vue statistique pour être acheminés vers l’OMC sur demande de celui-ci. 2222.4.4.4.4---- Système de TempsSystème de TempsSystème de TempsSystème de Temps Une base de temps est extrêmement importante pour le fonctionnement des réseaux numériques. Une fausse synchronisation peut engendrer des différences de fréquence entre commutateurs et, par conséquent, une mauvaise réception des trames échangées. 2222.5.5.5.5---- Interface X.25Interface X.25Interface X.25Interface X.25 Les interfaces X.25 sont nécessaires pour la communication du MSC avec certains éléments du réseau tels que l’OMC et le Billing Center. Le réseau X.25 est formé de deux blocs fonctionnels : LLLLes points de signalisation (Les points sémaphores)es points de signalisation (Les points sémaphores)es points de signalisation (Les points sémaphores)es points de signalisation (Les points sémaphores) :::: Qui sont dans ce cas, l’OMC, le Billing Center et le MSC luimême. Les commutateursLes commutateursLes commutateursLes commutateurs de paquetsde paquetsde paquetsde paquets : qui: qui: qui: qui se charge de la mise en forme des données avant transmission. 2222.6.6.6.6---- Sous Système Terrestre de Gestion des AppelsSous Système Terrestre de Gestion des AppelsSous Système Terrestre de Gestion des AppelsSous Système Terrestre de Gestion des Appels Ce système exécute les fonctions associées au monitoring des liaisons MICs locales et les liaisons avec le BSS, la traduction des fréquences DTMF, traitement des appels entrant et sortant. Parmi ces fonctions : SSSSuperviser la liaison MIC avec le réseau fixeuperviser la liaison MIC avec le réseau fixeuperviser la liaison MIC avec le réseau fixeuperviser la liaison MIC avec le réseau fixe Superviser les liaisons MIC de transit vers les autres MSCsSuperviser les liaisons MIC de transit vers les autres MSCsSuperviser les liaisons MIC de transit vers les autres MSCsSuperviser les liaisons MIC de transit vers les autres MSCs La mise en route du trafic vers le PSTNLa mise en route du trafic vers le PSTNLa mise en route du trafic vers le PSTNLa mise en route du trafic vers le PSTN Traduction de la table de routageTraduction de la table de routageTraduction de la table de routageTraduction de la table de routage Superviser les liaisons MIC vers les BSCsSuperviser les liaisons MIC vers les BSCsSuperviser les liaisons MIC vers les BSCsSuperviser les liaisons MIC vers les BSCs Gestion de la surcharge du traficGestion de la surcharge du traficGestion de la surcharge du traficGestion de la surcharge du trafic
  15. 15. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 15 Gestion du Processus de PagingGestion du Processus de PagingGestion du Processus de PagingGestion du Processus de Paging Gestion des alarmesGestion des alarmesGestion des alarmesGestion des alarmes 2.2.2.2.7777---- Sous Système de Gestion des Appels MobilesSous Système de Gestion des Appels MobilesSous Système de Gestion des Appels MobilesSous Système de Gestion des Appels Mobiles Des procédures relatives à l’établissement et l’acheminement d’appels sont effectuées dans ce système. Il s’agit des procédures Mobile_MO et Mobile_MT ainsi que d’autre opérations telles que le handover entre BSCs. 2.82.82.82.8---- Gestion de la mobilitéGestion de la mobilitéGestion de la mobilitéGestion de la mobilité Ce sont les fonctions relatives à l’identification de la localisation du mobile par mise à jour régulière dans les bases de données concernées des informations de localisation et d’autres données telles que les procédures IMSI_ATTACH et IMSI_DETACH… 2.92.92.92.9---- SousSousSousSous----système de gestion dessystème de gestion dessystème de gestion dessystème de gestion des servicesservicesservicesservices La fonction principale du gestionnaire de services est la fourniture de circuits optimisés, le test des canaux, la collection des statistiques, l’enregistrement des sauvegardes et les fonctions de la machine parlante. 2.102.102.102.10---- SousSousSousSous----système VLRsystème VLRsystème VLRsystème VLR Le VLR est en quelque sorte le responsable des abonnés en itinérance dans sa zone de couverture. Il effectue entre-autres, les opérations suivantes : L’allocation et la gestion du TMSI La mise à jour de localisation Les procédures IMSI_Attach et IMSI_Detach Génération des comptes-rendus de localisation L’allocation et la libération des MSRN sur demande L’allocation et la libération des numéros de handover sur demande 2.112.112.112.11---- Interface avec l’AUCInterface avec l’AUCInterface avec l’AUCInterface avec l’AUC La base de données HLR/AUC réalise les opérations d’authentification nécessaires à l’établissement des appels. Elle traduit le MSISDN pour en déduire l’IMSI correspondant et route ces informations vers le HLR approprié où le mobile est actuellement localisé. 3333---- La solution Alcatel du MSCLa solution Alcatel du MSCLa solution Alcatel du MSCLa solution Alcatel du MSC :::: 3.1- Introduction Avec la nouvelle technologie de l’Alcatel(HC3HC3HC3HC3), le MSC est structuré selon le modèle du réseau intelligent. Il est constitué d’un SSSSSSSSPPPP (point de commutation de services) basé sur l’E10 (OCB283) et d’un serveur, appelé RCRCRCRCPPPP (point de commande radio). Le RCP est un équipement du type Alcatel 83xx. Il est composé de deux sous- ensembles fonctionnels : la RCF (fonction de commande radio) qui dialogue avec le SSP au moyen du protocole INAP (protocole d’application du réseau intelligent), lllleeee VVVVLLLLRRRR (enregistreur de localisation de visiteurs) qui contient les informations d’identification, d’abonnement et de localisation des abonnés qui se déplacent dans la zone de couverture du MSC. Du fait de l’intégration du VLR dans le RCP, le MSC Alcatel est en fait un MSC/VLR,
  16. 16. Figure 5 Architecture du MSC Alcatel Rôle du SSPRôle du SSPRôle du SSPRôle du SSP :::: Le SSP assure, sous le contrôle du RCP, le traitement des appels et la commutation de circuits entre : Les circuits raccordés aux contrôleurs des réseaux d’accès ra MSC les circuits raccordés aux autres MSC du PLMN (réseau mobile terrestre public) les circuits raccordés aux commutateurs des public commuté) ou ISDN (réseau numérique avec intégration des services) supporte les liaisons semi-permanentes qui véhiculent les signalisations entre le RCP et les autres entités du PLMN, participe à la génération des CDR (articles de détail de communication) la facturation, dans le cadre de l’IN (réseau intelligent), est l’interface avec le SCP (point de commande de services) pour les services du type IN réseau. Les caractéristiques du SLes caractéristiques du SLes caractéristiques du SLes caractéristiques du SSPSPSPSP :::: Dans un réseau GSM, le trafic est du type TDM (multiplexage temporel). Le transcodage nécessaire entre le réseau d’accès radio et les autres réseaux est effectué dans le BSS. Celui raccordé au SSP par des liaisons PCM ordinaires. Le SSP est un commutateur E10 (OCB283) dont l’architecture est identique à celle utilisée dans les réseaux fixes. Il est équipé d’un RCX (réseau de connexion à bande étroite) ou d’un RCH (réseau de connexion à haut débit). Selon la capacité de traitement n raccordés au SSP (16 RCP au maximum). L’interface entre un RCP et le SSP est une interface IN ER–1. Dans un MSC, c’est le RCP qui assure l’essentiel des fonctions de commande. Il est en relation avec : le SSP pour la gestion des connexions, LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY Figure 5 Architecture du MSC Alcatel Le SSP assure, sous le contrôle du RCP, le traitement des appels et la commutation de circuits entre : circuits raccordés aux contrôleurs des réseaux d’accès radio de la zone de couverture du les circuits raccordés aux autres MSC du PLMN (réseau mobile terrestre public) les circuits raccordés aux commutateurs des réseaux fixes, PSTN (réseau téléphonique public commuté) ou ISDN (réseau numérique avec intégration des services) permanentes qui véhiculent les signalisations entre le RCP et les autres entités ration des CDR (articles de détail de communication) dans le cadre de l’IN (réseau intelligent), est l’interface avec le SCP (point de commande de services) pour les services du type IN réseau. Dans un réseau GSM, le trafic est du type TDM (multiplexage temporel). Le transcodage nécessaire entre le réseau d’accès radio et les autres réseaux est effectué dans le BSS. Celui raccordé au SSP par des liaisons PCM ordinaires. SSP est un commutateur E10 (OCB283) dont l’architecture est identique à celle utilisée dans les réseaux fixes. Il est équipé d’un RCX (réseau de connexion à bande étroite) ou d’un RCH (réseau de connexion à haut débit). Selon la capacité de traitement nécessaire, plusieurs RCP peuvent être raccordés au SSP (16 RCP au maximum). L’interface entre un RCP et le SSP est une interface Dans un MSC, c’est le RCP qui assure l’essentiel des fonctions de commande. Il est en relation avec : gestion des connexions, 16 Le SSP assure, sous le contrôle du RCP, le traitement des appels et la commutation de circuits entre : dio de la zone de couverture du les circuits raccordés aux autres MSC du PLMN (réseau mobile terrestre public) réseaux fixes, PSTN (réseau téléphonique permanentes qui véhiculent les signalisations entre le RCP et les autres entités ration des CDR (articles de détail de communication) nécessaires à dans le cadre de l’IN (réseau intelligent), est l’interface avec le SCP (point de commande Dans un réseau GSM, le trafic est du type TDM (multiplexage temporel). Le transcodage nécessaire entre le réseau d’accès radio et les autres réseaux est effectué dans le BSS. Celui-ci est SSP est un commutateur E10 (OCB283) dont l’architecture est identique à celle utilisée dans les réseaux fixes. Il est équipé d’un RCX (réseau de connexion à bande étroite) ou d’un RCH (réseau de écessaire, plusieurs RCP peuvent être raccordés au SSP (16 RCP au maximum). L’interface entre un RCP et le SSP est une interface Dans un MSC, c’est le RCP qui assure l’essentiel des fonctions de commande. Il est en relation avec :
  17. 17. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 17 les SMIM intégrés au MSC pour assurer la fonction d’interfonctionnement, les BSC qui sont dans la zone de couverture du MSC, les autres MSC du PLMN, le HLR et les autres éléments du PLMN nécessaires à la gestion de la mobilité. Le SSP est l’interface de raccordement du MSC avec les éléments du réseau. De ce fait, il supporte : Les faisceaux de circuits pour le transport de l’information utilisateur, Les liaisons semi-permanentes qui transportent les signalisations échangées entre le RCP et les différents éléments du réseau. Rôle du RCPRôle du RCPRôle du RCPRôle du RCP :::: Le RCP : dialogue avec les contrôleurs des réseaux d’accès radio couverts par le MSC, gère, en liaison avec le HLR, les fonctions spécifiques aux mobiles (authentification chiffrement, handover), pilote le SSP pour l’établissement des connexions génère les CDR nécessaires à la facturation dans le cadre de l’IN, est l’interface avec le SCP pour les services du type IN abonné Interface SSPInterface SSPInterface SSPInterface SSP----RCPRCPRCPRCP :::: L’interface entre SSP et RCP est une interface propriétaire appelée interface IN ER- *Cette interface s’appuie sur la signalisation N 7 et le protocole INAP. *Le SSP et le RCP sont deux SP (points sémaphores) distincts. Ils sont liés par des canaux sémaphores supportés par des TS (intervalles de temps) de liaisons PCM (modulation par impulsions et codage). Pour le traitement d’un appel, l’ouverture d’une session INAP entre SSP et RCP obéit aux règles suivantes : Dans le cas d’un appel à destination d’un abonné mobile présent dans la zone de couverture du MSC, la traduction de la numérotation dans le SSP aboutit à un acheminement du type 15. C’est alors le SSP qui ouvre une session INAP avec le RCP. Dans le cas d’un appel en provenance d’un abonné mobile présent dans la zone de couverture du MSC, le RCP est averti par le contrôleur du réseau d’accès radio concerné. C’est alors le RCP qui ouvre une session INAP avec le SSP. Dès l’ouverture d’une session INAP, le SSP se trouve sous contrôle du RCP pour l’appel concerné : a) le RCP demande au SSP de réserver une ressource de connexion vers le contrôleur du réseau d’accès radio concerné, b) le SSP sélectionne une ressource, c) le SSP communique au RCP l’identification de la ressource réservée, d) le RCP communique au contrôleur du réseau d’accès radio l’identification de la ressource réservée. Pour les services de transmission de données sur circuits commutés, tels que la transmission de télécopie, le MSC doit disposer d’une IWF (fonction d’interfonctionnement). L’IWF réalise l’adaptation des formats de transmission de données qui diffèrent selon que le terminal est un terminal fixe ou mobile.
  18. 18. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 18 L’IWF est hébergée par un équipement auxiliaire appelé SMIM (module auxiliaire pour l’interfonctionnement avec les mobiles). Les SMIM sont contrôlés par le RCP. Architecture fonctionnelle du RCPArchitecture fonctionnelle du RCPArchitecture fonctionnelle du RCPArchitecture fonctionnelle du RCP :::: Le RCP (point de commande radio) est partagé en deux blocs fonctionnels : la RCF (fonction de commande radio), le VLR. Le RCP utilise le logiciel d’une plateforme standard Alcatel 83xx, avec l’ajout de couches supérieures de protocoles spécifiques. La base de cette architecture est l’AK (noyau applicatif). L’AK offre, en complément du RTOS (système d’exploitation en temps réel), un ensemble de fonctionnalités, qui sont communes à plusieurs applications : communication mobile, services de l’IN (réseau intelligent), etc. Le TMNK (noyau du réseau de gestion des télécommunications) fournit le support de toutes les fonctions de gestion et d’exploitation dans le PLMN, en relation avec l’OMC-CS (centre d’exploitation- maintenance du CSCN). Le bloc applicatif du RCP est divisé en deux EL (ensembles logiciels) : l’EL principal (PYLX) est chargé des fonctions de l’application sans lien avec l’exploitation-maintenance, l’EL opérationnel (PMLX) est chargé des commandes opérateur, de la gestion des compteurs d’observation et des messages spontanés. Figure 6 Architecture logiciel du RCP Rôle de la RCF :Rôle de la RCF :Rôle de la RCF :Rôle de la RCF : La RCF réalise les fonctions de contrôle de l’interface radio. La RCF assure ; L’interfonctionnement avec le RAN, toutes les opérations liées à la gestion de la mobilité (mise à jour de localisation, authentification, établissement d’appels, etc.), l’interfonctionnement avec le SSP pour gérer les ressources physiques associées : Aux appels de départ et d’arrivée,
  19. 19. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 19 Aux évènements téléphoniques comme le décrochage, le raccrochage, etc. Rôle du VLR :Rôle du VLR :Rôle du VLR :Rôle du VLR : Le VLR est une base de données qui stocke temporairement des informations dynamiques sur les abonnés en itinérance dans la zone contrôlée par le MSC. Cela permet au réseau de connaître à chaque instant la localisation de tous les abonnés qui sont présents dans le réseau. Le MSC peut ainsi établir des appels. Dans le VLR, un abonné est décrit par un identifiant et une localisation. À chaque fois qu’un abonné change de LA (zone de localisation), le réseau doit mettre à jour le VLR du réseau visité, puis le HLR (enregistreur de localisation nominal) de l’abonné. Il y a donc un dialogue entre les différentes bases de données du réseau. Lorsque le réseau cherche à joindre un abonné, il commence par interroger le HLR, pour connaître les numéros des derniers MSC, VLR et LA connus de l’abonné. Ensuite, il interroge le VLR où l’abonné est supposé être enregistré. Le VLR déclenche alors une recherche appelée "paging" pour joindre l’UE. Quand l’UE est localisé, le réseau peut acheminer l’appel. La fonction de roaming intra-PLMN et inter-PLMN permet d’échanger des informations entre le HPLMN (PLMN de rattachement) et le VPLMN (PLMN visité) en cas de roaming 4444---- Centre de commutatCentre de commutatCentre de commutatCentre de commutationionionion MSC2MSC2MSC2MSC2 :::: MAURITEL Mobiles possède quatre(4) centres de commutation, le MSC2 est le plus important de ces centres de commutation des abonnés rattachés. Avec une capacité de 390.000 abonnés et une extension en cours, le nombre des localisés environ abonnés, ce qui représente un taux de saturation de 97%. Le MSC2 aussi héberge les équipements des commutations et les faisceaux suivants : Un MSC AlcatelMSC AlcatelMSC AlcatelMSC Alcatel formé de 3 RCP et un SSP Un Centre de Gestion des Messages Courts (SMSC) de Huawei Une plate-forme Teligent pour la messagerie vocale (VMS) Des BSCs et transcodeurs Alcatel et Huawei Des Baies de Faisceaux Stratex et Sagem Des Compresseurs Memotec L’ensemble des liaisons MIC raccordant ces éléments sont connectés sur le Répartiteur central.
  20. 20. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 20 5.2 MSC Alcatel5.2 MSC Alcatel5.2 MSC Alcatel5.2 MSC Alcatel Le MSC Alcatel est un 1000 MSC de la famille Evolium équipé de deux RCP et un SSP de la technologie HC3. La figure suivante indique que la majorité des pays Africains utilise la solution Alcatel du MSC/HLR Evolium.
  21. 21. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 21 5.2.15.2.15.2.15.2.1 ----RCPRCPRCPRCP :::: Les fonctions RCP sont installées sur des plateformes Alcatel A83xx. Le RCP intègre la RCF et le VLR dans une même Baie A83xx. Le tableau suivant décrit les caractéristiques des plateformes A83xx qui supportent le RCP. Type de CSCN Plateforme support pour RCP Alcatel A8360Alcatel A8360Alcatel A8360Alcatel A8360 (RCP5A)(RCP5A)(RCP5A)(RCP5A) (6 CPU)(6 CPU)(6 CPU)(6 CPU) Alcatel A8360Alcatel A8360Alcatel A8360Alcatel A8360 (RCP2A)(RCP2A)(RCP2A)(RCP2A) (14 CPU)(14 CPU)(14 CPU)(14 CPU) Alcatel A8362Alcatel A8362Alcatel A8362Alcatel A8362 (RCP4)(RCP4)(RCP4)(RCP4) (28 CPU)(28 CPU)(28 CPU)(28 CPU) Chaine de traitement 2222 Mémoire général par chaine NéantNéantNéantNéant 512Mo512Mo512Mo512Mo 1Go1Go1Go1Go Nombre de liaison avec le SSP 4 E4 E4 E4 E 1111 Capacité de localisation 180.000180.000180.000180.000 Nombre de disqueNombre de disqueNombre de disqueNombre de disque en mode miroiren mode miroiren mode miroiren mode miroir 3 + 33 + 33 + 33 + 3
  22. 22. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 22 La plateforme Alcatel 83xx offre un niveau de sécurité et de fiabilité prouvé. C’est un système multiprocesseurs, multibus et à applications multiples. L’Alcatel 83xx apporte une sécurité au système à travers une architecture redondante. Dans cette architecture, des chaînes de traitement parallèles assurent les fonctions du système. Lorsqu’une chaîne fonctionne en mode pilote, l’autre est en mode réserve. La chaîne de réserve ne lance aucun trafic, mais est prête à se mettre en mode pilote si la chaîne pilote tombe en panne. Chaque sous-système Alcatel 83xx contient un bus de communication, des cartes processeur, des cartes mémoire et des pilotes/adaptateurs de ligne frontale. Les cartes processeur supportent le logiciel de gestion RTOS. RCP 2A : Alcatel A83RCP 2A : Alcatel A83RCP 2A : Alcatel A83RCP 2A : Alcatel A8360606060 L’A8360 utilise des cartes à circuits imprimés sur lesquelles sont montés des composants en technologie technique de fabrication et de conception de circuits intégrés CMOS (technique de fabrication et de conception de circuits intégrés). Elle utilise des connecteurs METRAL et HDI. Le RCP, dans le cas d’un A8360, comprend ; · 14 CPU par chaîne (14 cartes DCUTP) · 1 carte DCMGP2 512 Mo de mémoire générale par chaîne · 3 +3 disques (en mode miroir) · 4 liaisons PCM 120/75 ohms (31 x 64 Kbits/s) SS Nº7 · 8 x a liaisons V.24 (via la carte ACTUJ2) · 4 x b liaisons V.36/X.21 (via la carte DCV11B), · 1 liaison Ethernet 100 Mbits/s par chaîne (via la carte DCCBP), · Des liaisons interchaînes (via la carte DCCBP), · 1 PCFS pour la procédure d’exploitation locale et de sauvegarde/restitution. RCP4A : Alcatel A8362RCP4A : Alcatel A8362RCP4A : Alcatel A8362RCP4A : Alcatel A8362 L’A8362 est similaire à l’A8360, mais chacune de ses cartes processeur (DCUT2P) est équipée de deux processeurs. Les cartes sont équipées de composants en technologie CMOS. Elles utilisent des connecteurs METRAL et HDI. Les cartes processeur sont équipées de processeurs MC68060. Le RCP, dans le cas d’un A8362, comprend ; · 28 CPU par chaîne (14 cartes DCUT2P), · 1 carte DCMGP4 1024 Mo de mémoire générale par chaîne, · 3 +3 disques (en mode miroir) · 4 liaisons PCM 120/75 ohms SS Nº 7 (31 x 64 kbits/s),
  23. 23. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 23 · 8 x a ports V.24, · 4 x b ports V.36/X.21, · liaisons interchaînes. · 1 PCFS pour la procédure d’exploitation locale et de sauvegarde/restitution. 5.2.2 SSP5.2.2 SSP5.2.2 SSP5.2.2 SSP :::: Le SSP comme précédent est un commutateur E10 (OCB283) dont l’architecture est identique à celle utilisée dans les réseaux fixes. Il est équipé d’un RCX (réseau de connexion à bande étroite) ou d’un RCH (réseau de connexion à haut débit). L’E10 (OCB283) est composé pour l’essentiel : · de stations multiprocesseursde stations multiprocesseursde stations multiprocesseursde stations multiprocesseurs · de machines logiquesde machines logiquesde machines logiquesde machines logiques · d’un réseau local de communication.d’un réseau local de communication.d’un réseau local de communication.d’un réseau local de communication. D’autres organes complètent cette architecture parmi lesquels la STS (station de temps et de synchronisation) qui fournit les signaux de temps nécessaires aux traitements des données numériques. En option, des serveurs supportent des fonctions complémentaires. La figure suivante présente le schéma de principe de l’E10 (OCB283), et la découpe de celui-ci en deux sous-systèmes : · le sous-système OCB283, qui est le cœur du commutateur · le sous-système serveurs. Figure 8 Description du SSP LAN OCB : réseau local du sous-système OCB283 RC : réseau de connexion SM: station multiprocesseur LSN: réseau local de plateforme Nectar optionnel SMB : SM banalisée SMM : SM de maintenance SN : station Nectar STS : station de temps et de synchronisation TMN : réseau de gestion des télécommunications
  24. 24. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 24 5.3 Centre de Gestion des Messages Courts (SMSC)5.3 Centre de Gestion des Messages Courts (SMSC)5.3 Centre de Gestion des Messages Courts (SMSC)5.3 Centre de Gestion des Messages Courts (SMSC) 5.3.1 Description Le SMSC de Mauritel Mobiles est un système de gestion des messages courts de la famille InfoXInfoXInfoXInfoX----SMSSMSSMSSMS de HuaweiHuaweiHuaweiHuawei Technologies. Il supporte le traitement des messages courts émis ou reçus par des stations mobiles ou par d’autres entités telles que des fournisseurs de services par exemple. Ce système est indépendant du réseau GSM auquel il est rattaché. Il implémente les fonctions de traitement des SMS telles que la réception, le stockage, la gestion du routage, la sauvegarde, le transfert…etc. Figure 9 Schéma fonctionnel du SMSC MT Server: Maintenance and Test Server MAP Server: Mobile Application Part Server MTI Server: Message Transfer Interface Server CCM: Customer Care Module
  25. 25. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 25 ICC: Intellectual Control Center which is the infoX-SM Assistant system Alert Server: connected with various modules of the SMS system infoX: infoX-SMS GW FCC: Flow Control Center 5.3.2 Les fonctions du SMSC5.3.2 Les fonctions du SMSC5.3.2 Les fonctions du SMSC5.3.2 Les fonctions du SMSC Fournir des services à valeur ajoutée et obtenir des profits : En tant que service de base des réseaux mobiles, les SMS permettent aux abonnés de transmettre des informations par l’intermédiaire de messages courts et obtenir des informations utiles comme la météo, l’actualité, les transactions bancaires,… facilitant considérablement l’accès des abonnés à l’information et l’amélioration des relations client-opérateur. Dans le même contexte, les opérateurs peuvent en tirer des revenus directs en fournissant des services à valeur ajoutée basés sur le SMS. Améliorer la qualité de service Les abonnés mobiles sont en général exigeants en termes de délais de transmission de l’information. Dans certains cas comme l’occupation du réseau ou les problèmes de couverture, les communications deviennent difficiles et les informations ne peuvent être échangées. Avec un système SMS, les abonnés peuvent avoir des informations dans les plus brefs délais sans se préoccuper de ces problèmes. Améliorer la connectivité et réduire la congestion du réseau Partant des statistiques, il a été constaté que 30% des appels ne peuvent être taxés suite à l’occupation des lignes ou à des lignes qui ne répondent pas. Le SMSC peut résoudre ces problèmes en sauvegardant temporairement les données que les abonnés veulent transmettre. Le SMSC peut également réduire la surcharge causée par les tentatives de connexion à une station mobile éteinte réduisant ainsi la congestion du réseau. 5.4 Messagerie Vocale5.4 Messagerie Vocale5.4 Messagerie Vocale5.4 Messagerie Vocale La plateforme VMS de Mauritel Mobiles est un système TMS (Teligent Messaging System) de Teligent capable de fournir les services relatifs au traitement des messages vocaux et des fax (en option) avec une capacité de 1.000.000 de boites vocales. Chaque abonné possède une boite de messages qui est une zone de stockage des messages. Cette boite peut sauvegarder les messages vocaux, les fax, ou les deux. D’autres paramètres sont associés à chaque boite vocale et l’abonné peut les modifier à sa guise. Chaque boite est associée à un profil prédéfini. Ceci permet de définir différents niveaux de services qu’un outil d’administration permet de gérer.
  26. 26. 5555---- Le réseau MAURITEL MOBILES «Le réseau MAURITEL MOBILES «Le réseau MAURITEL MOBILES «Le réseau MAURITEL MOBILES « Le réseau ELJEWAL de la Mauritel Mobiles trois parties : Le sousLe sousLe sousLe sous----système radio BSSsystème radio BSSsystème radio BSSsystème radio BSS :::: BSS-ELJEWAL comprend vingt trois réparti dans des zones de localité exclu les principaux axes routiers Le sousLe sousLe sousLe sous----système réseau NSSsystème réseau NSSsystème réseau NSSsystème réseau NSS :::: Le réseau cellulaire de la Mauritel MSC1MSC1MSC1MSC1 :::: est de type : Alcatel OCB 283 l’interconnexion avec l’international via le Maroc Télécom et LDJ (le CTI de British Telecom). Il est situé à Nouakchott au sein de l’ancien central de la MSC2 :MSC2 :MSC2 :MSC2 : il est situé à Nouakchott au niveau du central qui est à coté de Ce MSC est de type : Alcatel OCB HC3. Il gère 9 BSC MSC3:MSC3:MSC3:MSC3: il est situé à Nouadhibou. Ce MSC est de type LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY Le réseau MAURITEL MOBILES «Le réseau MAURITEL MOBILES «Le réseau MAURITEL MOBILES «Le réseau MAURITEL MOBILES « ELJEWALELJEWALELJEWALELJEWAL »»»» et sa structureet sa structureet sa structureet sa structure de la Mauritel Mobiles comme n’importe quel système GSM est composé de vingt trois (23) BSC, gérant quatre cents soixante quatorze (474) BTS réparti dans des zones de localité exclu les principaux axes routiers Mauritel Mobile comprend quatre (4) commutateurs Alcatel OCB 283. Il est le seul MSC, actuellement qui assure l’interconnexion avec l’international via le CTI (Centre Transit Internaional) de Mauritel Fixe, (le CTI de British Telecom). sein de l’ancien central de la Mauritel Mobile. ce MSC1 gère 2 BSC il est situé à Nouakchott au niveau du central qui est à coté de l’ancien siège. Alcatel OCB HC3. il est situé à Nouadhibou. Ce MSC est de type : Alcatel OCB HC3. 26 comme n’importe quel système GSM est composé de soixante quatorze (474) BTS : qui assure (Centre Transit Internaional) de Mauritel Fixe, MSC1 gère 2 BSC l’ancien siège.
  27. 27. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 27 MSC3 aussi gère 2 BSC MSC4MSC4MSC4MSC4 : C’est un MSC Huawei sur les quel sont mis les axes routiers, Il gère 10 BSC. Ce NSS comprend aussi : Un enregistreur de localisation des visiteurs VLRVLRVLRVLR qui est couplé avec chacun de ces 3 MSC. Une base de données HLRHLRHLRHLR. Le sousLe sousLe sousLe sous----système des opérations OSSsystème des opérations OSSsystème des opérations OSSsystème des opérations OSS :::: Il est composé par l’OMC-R qui possède les fonctions d’exploitation et de maintenance des équipements du BSS et l’OMC-S qui gère les fonctions de supervision des équipements du NSS sans oublier le RNO et le NPA qui s’occupent de la qualité de service.
  28. 28. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 28 ConclusionConclusionConclusionConclusion :::: Durant la période de stage, nous avons vu en réalité la configuration et la partie branchement du MSC Alcatel, l’équipement TELIGENT IBM du SMSC-VMS et aussi des autres équipements du système GSM jusqu’au fond plus particulièrement dans le centre MSC2,qui s’occupe de ce système, ce qui nous a permis de sortir avec une très considérable connaissance théorique et pratique qui s’exprime en ce rapport et par d’autres informations, techniques et outils qui n’ont pas pu être mis dans ce rapport. En fin, on peut dire que ce stage était un grand intérêt pour nous.
  29. 29. LA MAURITANIENNE DE TELECOMMUNICATION RAPPORT DE STAGE TAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARYTAHMOHAMED BABAGARY 29 References:References:References:References: Coeur Alcatel Evolium GSM System Engineering, Asha Merhotra, Artech House GSM Switching, services, and protocoles, Jorg Eberspatcher, Wiley Document E0-007-364 Document Téléphone ET Mobilité Documentation Alcatel Teligent et Huawei Comptes-rendus d’exploitation du Centre Public Land Mobile Network, des autres sources

×