Supplément gratuit du Journal de l’île                                                          Jeudi 28 février 2013     ...
{Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013                                             ...
4                       Actu                                                                                              ...
6                        Secteurs qui recrutent                                                                          {...
8            Pôle Emploi                                                                       {Formation professionnelle}...
10                      Région Réunion                                                                                  {F...
12                     Contrat de génération                                                                         {Form...
14                 Agepac                                                                   {Formation professionnelle} su...
16                     Apprentissage                                                                                 {Form...
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier

5 547 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 547
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier emploi formation journal de l'ile de la réunion 28 02 2013 dossier

  1. 1. Supplément gratuit du Journal de l’île Jeudi 28 février 2013 {Société}Apprentissage - OrientationFormationprofessionnelle PREPA MEDECINE DEXCELLENCE371 Renseignements au 0262 997 ou par mail à : prepamedecine@orange.fr LE SERMENT DHIPPOCRATE web(Sainte-Clotilde) : www.prepasantereunion.com Date limite d’inscription 1ère phase: 23 mars 2013. "Une véritable prépa à la hauteur de vos exigences" Le nombre de places disponibles étant très limité, les candidatures sont retenues dans l’ordre chronologique des dates de prise de rendez-vous. page 37 Voir
  2. 2. {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 3 4 ACTU 34 SMIC 6 SECTEURS QUI RECRUTENT 36 PRÉPA MÉDECINE 8 PÔLE EMPLOI 38 VAE10 REGION REUNION 40 IAE12 GÉNÉRATION CONTRAT DE 42 BILAN DE COMPÉTENCES14 AGEPAC 44 PROFESSIONNALISATION CONTRAT DE16 APPRENTISSAGE18 ECOLES DE COMMERCE20 TÉTRANERGY22 PREPA SUD SANTÉ24 ESSEC26 AFPA28 AFPAR30 AUTO-ENTREPRENDRE32 JOBS DÉTÉ Supplément gratuit du Journal de lÎle. Édité par la S.A.S. LE JOURNAL DE L’ILE DE LA RÉUNION. BP 40019 - 97491 Sainte-Clotilde Cedex. Tél : 0262 48 66 00 Principal associé : Gamma Cadjee Président : Abdoul Cadjee Directeur Général et Directeur de la Publication : Jean-Baptiste Mariotti Rédacteur en chef : Yves Mont-Rouge Rédaction : Jean-Pierre Vidot - City Presse Directeur commercial : Alain Vaujany Directeur Qualité, logistique et diffusion : Serge Robert Directeur de la publicité : Fabrice Thabuis - Tél : 02.62.48.66.41 - Fax : 02.62.48.66.40 Coordination publicité : Hassen Cadjee Mise en forme : Roseline Dalleau CPPAP 0310C 86215 - ISSN 0395-8886 Impression : ICP ROTO Les métiers de l’esthétique vous attirent. Vous souhaiteriez obtenir un diplôme reconnu par l’état et apprécié des professionnels. FAITES CONFIANCE À UNE GRANDE ÉCOLE AU SAVOIR-FAIRE RECONNU. Esthétic & Company 100% de réussite au CAP 2012 www.esthetic.re 20 q P014 CAPCosmé13u-e2arfumerie e ti es ! Esthétiqu criptions P laces limité Ecole Privée Esthétique 66 rue F.de Mahy SAINT-PIERRE Ouvert ure des ins
  3. 3. 4 Actu 5Plus pour les régions {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 Un élargissement des compétences des régions en matière de formation professionnelle, dapprentissage et dorientation, est prévu dans lavant-projet de loi portant sur la décentralisation et la réforme de laction publique. Il est aussi prévu de fusionner dans une seule instance les domaines liés à lemploi, la formation professionnelle et lorientation sous la houlette dun conseil national.D ans les territoires, cest lexécutif régio- CHOMAGE PARTIEL  : Simplifier le nal qui se verrait transférer les centres de chômage partiel et le rendre plus accessible aux formation dapprentis et devrait élaborer, petites et moyennes entreprises est plus queen fonction des besoins locaux, «des contrats jamais d’actualité. Le principe damplifier lutilisa-dobjectifs et de moyens» avec les autorités aca- tion de ce dispositif qui permet aux entreprises dedémiques. Enfin une partie du service public faire face à une baisse temporaire dactivité sansde «lorientation scolaire et professionnelle» licencier leurs salariés fait lobjet dun consensus.sera décentralisée. Les centres dinformation Laccord national interprofessionnel du 11 janvieret dorientation (CIO) «seront transférés aux 2013 a fixé les grandes lignes du futur dispositifrégions». Selon lAssociation des régions de d«activité partielle», terme jugé moins négatif queFrance (ARF), la rationalisation des politiques celui de chômage partiel : une unification des troisdorientation et de formation est un levier néces- étages actuellement existants et de leur indemni-saire dans la bataille de lemploi. sation, la suppression des freins légaux et la mise l élan votre en place dune incitation financière à la formation «Cherche consultant en intelligence économique dactivité au dernier trimestre, faisant grimper à Synerpa. Les postes à pourvoir sont très variés ; avenir des salariés pendant les heures dactivité partielle capable de résoudre la proposition suivante : il 65.600, le nombre de postes perdus sur un an, soit ils concernent la filière soin (infirmières, aides- et, surtout, une modulation des contreparties ny a pas de solution, mais que des problèmes» 11,5% des effectifs, souligne lInstitut national de soignants, auxiliaire de vie sociale), mais égale- imposées aux entreprises y ayant recours. Reste ou encore des offres de psychiatre, magnétiseur la statistique et des études économiques (Insee). ment des postes de médecins, psychologues, ergo- à préciser les modalités. Un travail va sengager pour plusieurs postes à pourvoir au sein de Pôle Lemploi industriel continue sa longue reculade. thérapeutes ou kinésithérapeutes. Sans oublier les avec ladministration sur la rédaction des futurs Emploi, pour traiter ses agents. Pathologies lourdes. Quelque 13.100 postes ont été détruits en cette fin fonctions dencadrement et de direction détablis- décrets. En parallèle, les partenaires sociaux vont Les candidatures de charlatans et de plaisantins dannée contre 5.500 au trimestre précédent. Sur sements qui représentent 20% du total. Dans  des  domaines   négocier la participation financière de lUnédic et ne seront pas étudier. Type et nature du contrat : tout 2012, lindustrie accuse une perte de 31.700 importantes variés le taux dindemnisation des salariés en activité CDD de deux mois». emplois (-1%). La France a comptabilisé 258.000nous proposons des formations partielle. Lobjectif est une mise en œuvre rapide chômeurs supplémentaires en 2012. Une ten- ON EMBAUCHE  : Malgré les chiffres - Commerce / Management : après la promulgation de la future loi relative à dance qui a peu de chances de s’inverser en 2013 alarmants du chômage, bon nombre de métiers BTS Management des Unités Commerciales (MUC) la sécurisation de lemploi, prévue fin mai 2013. ANNEE NOIRE : Pour l’emploi en 2012 plus malgré l’accord sur l’emploi avec les annonces peinent à recruter. Létude publiée par le site- de Bac à Bac+2 BTS Commerce International (CI)- en alternance Avec lespoir que loutil ainsi rénové permette de de 66 000 postes ont été supprimés avec un sec- de restructuration de grands groupes industriels. Jobintree à pour but «de mettre en exergue le fort- gratuites et rémunérées - Comptabilité : BTS Comptabilité et Gestion sauver des emplois. teur particulièrement touché, celui de l’intérim. décalage entre offre et demande pour un certain des Organisations (CGO) Pour le troisième trimestre daffilée, il y a eu plus nombre de métiers». Les postes les moins pour-- pour les jeunes de 18 à 26 ans GAGS : Un conseiller Pôle Emploi a mis en demplois détruits que de postes créés en France FILIERE VIEUX : Le vieillissement de la vus en candidatures sont ceux dingénieur infor- - Tourisme : BTS Tourisme Diplôme ligne 12 offres fictives qui n’ont fait rire personne entre octobre et décembre. Au cours de ces trois population na pas que des inconvénients. Il dope matique, tourneur-fraiseur, électromécanicien et réformé en 2012 mais qui ont fait le buzz sur la toile et alimenté la mois, 28.100 emplois ont disparu dans les secteurs lemploi dans le secteur de la dépendance. Le ingénieur bureau détudes, ainsi que les métiers de - Sécurité : BP Agent Technique de polémique. Parmi les annonces postées, un poste marchands non agricoles. A l’exception du premier syndicat national qui regroupe 1.800 maisons de l’hôtellerie, de la maintenance et du service après- Prévention et de Sécurité (ATPS) de «Magicien capable de créer une offre demploi, trimestre 2012, léconomie française a détruit des retraites (Synerpa), prévoit en effet 2.500 recru- vente. Avec des problèmatiques différentes. Celleau 02  62  90  78  46 pré-requis : CAP APS de transformer une branche de bouleau en bou- lot dans diverses branches, de faire apparaître le emplois tout au long de 2012, portant le nombre de postes perdus à 66.800 postes sur lannée (-0,4% tements dans les six prochains mois, «à tous les niveaux de qualification». «Notre secteur est très du manque de formation pour les métiers spécia- lisés (ingénierie, informatique), celles de l’imageou en retirant un dossier au décalage entre la réalité de loffre et de la demande par rapport à 2011). Cest la pire année depuis dynamique puisquil recrute en moyenne chaque ou de la pénibilité des conditions de travail, desCFA ECR : demploi comme une illusion, et dajouter : débu- 2009, où près de 263.000 postes avaient disparu. année entre 8.000 et 10.000 personnes, avec horaires décalés pour les autres. Actuellement,5 rue André Lardy – ZA La Mare tant accepté, savoir avaler des couleuvres est 1+, Linterim est à nouveau le secteur le plus touché. quelque 2.500 créations nettes demplois», précise on estime à 500.000 le nombre doffres demploi97438 SAINTE MARIE cachet de 1 à 100.000 euros». Autres exemples : Environ 13.800 postes ont disparu dans ce secteur Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale du non-satisfaites en France.
  4. 4. 6 Secteurs qui recrutent {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013Les secteurs qui recrutenten 2013 Bien que le contexte économique soit difficile aujourd’hui, il faut enfin garder en tête que la crise passera et quà moyen terme, d’autres perspectives se présenteront. C’est le cas, par exemple, pour les télécoms avec le passage progressif au très haut Dans un marché du débit, via la fibre optique. Construire le réseau puis l’exploiter devrait permettre de créer dans travail sous tension, tout les années à venir entre 10 000 et 15 000 emplois de câbleurs-raccordeurs, techniciens réseaux, responsables maintenance réseaux et autres n’est pourtant pas noir. responsables travaux réseaux numériques. Sans oublier les métiers du développement durable qui Même en période de représentent encore un petit marché (2 219 offres d’emploi fin 2012) mais qui ont une santé de fer crise il y a des secteurs (progression de 75 % par rapport à mars), selon le Baromètre de lemploi de la croissance verte et du qui s’épanouissent et développement durable, publié ce 10 janvier par LExpress, la Confédération générale des petites et recherchent des employés. moyennes entreprises et le cabinet de recrutement Orientation durable. Il suffit de les connaître…C rise ou pas crise, la grande distribution et les tenu au giron étatique. Le groupe SNCF a ainsi tage de taille : la majorité des postes à pourvoir d’embaucher environ 3 000 techniciens et ingé- chaînes de fast-food ont prévu de recruter projeté 40 000 recrutements dici 2017, dont 9 000 devraient concerner des contrats à durée indé- nieurs à travers le monde au cours de l’année, des milliers de salariés pour l’année 2013. cette année. La Poste a, elle, prévu près de 15 000 terminée. dont 45 % en France.McDonald’s annonce 44 000 embauches, Quick embauches dans les années à venir, dont 4 000 Si le secteur du bâtiment semble, lui, sur ses11 000, Carrefour 5 000… Mais d’autres opportu- devraient s’effectuer en 2013. De son côté, EDF A la recherche du profil parfait gardes – seules 18 % des entreprises envisagentnités plus alléchantes sont à saisir. recruterait quelque 6 000 personnes. Dans le privé, ce n’est pas tant le nombre, que la des recrutements en 2013 selon l’étude Tendances Toujours service d’État mais gros employeur en qualité qui va être recherchée lors des prochaines et perspectives du Bâtiment du cabinet KPMG, Ça bouge dans les anciens 2013, l’Éducation nationale mérite d’être égale- embauches, les employeurs voulant miser sur parue en décembre –, le groupe Vinci aurait tout services d’Etat ment mentionnée puisque 43 000 étudiants seront telles ou telles compétences. de même prévu 5 000 embauches. Profils ciblés ici : Le départ à la retraite de la génération du Baby- recrutés cette année pour pallier les départs de Le secteur de l’informatique est par exemple manœuvres, conducteurs dengin ou encore chefsboom va bientôt laisser des trous béants dans les leurs aînés. particulièrement demandeur d’ingénieurs et de chantier.effectifs des services qui ont, autrefois, appar- Ces différents secteurs ont, en outre, un avan- de programmeurs. Selon le palmarès du Figaro De même, afin de répondre à l’évolution de management et emplois qui, publié en septembre certaines exigences réglementaires mais aussi dernier, a interrogé 140 entreprises sur leurs pré- aux regroupements entre enseignes, de nouvelles visions d’embauches de CDD et de CDI, le groupe compétences sont privilégiées dans les assu- Capgémini tablerait en effet sur 3  000 postes, rances  : spécialistes grands risques et risques Altran sur 2 200 et Bull sur 1 000. spécialisés, actuaires, chargés de compte, direc- L’aéronautique aussi recherche du personnel teurs commerciaux, administratifs et financiers, qualifié. Airbus a ainsi fait part de son intention responsables comptables techniques… Institut Supérieur de Formation de L’Enseignement Catholique de l’Océan Indien RENTREE 2013/2014 MASTER 1 & 2 «Education et Formation» LICENCE L1 et ouverture L2 L’ISFEC-OI en partenariat avec l’Université Catholique d’Angers, vous propose pour la rentrée 2013/2014, les formations suivantes : MASTER LICENCE «Education et Formation» «Psychologie» Formation Spécialité «Métiers de l’enseignement» parcours 1er degré Master 1 : licence générale L1 : Baccalauréat ou équivalent Diplôme d’accès Master 2 : Maîtrise, L2 : Titulaire L1 psychologie à la formation Master 1 (disciplines générales) ou validation des acquis de l’expérience. Formation du sanitaire et du social après un examen d’entrée Professeur des écoles Animateur, conseiller dans Débouchés Métiers de la formation le champ de formation, de l’insertion, responsable d’animation de loisirs, chargé de mission… Les dossiers de candidature peuvent être retirés à l’institut : 36 rue de Paris - 2ème étage - 97400 Saint-Denis Tél : 02 62 90 78 34 / 02 62 90 78 58 ou téléchargés sur le site http://isfec-oi.fr Les dossiers devront être déposés à l’institut au plus tard le 30/04/2013 Attention : places limitées. Tout dossier incomplet ne sera pas traité
  5. 5. 8 Pôle Emploi {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 9Michaël RenardConseiller technique à Pôle emploi«Le monde de l’emploi évolue très rapidement !» En première ligne du combat contre le chômage, Pôle Emploi doit à la fois gérer l’urgence et le long terme. Pour Michael Renard, Conseiller Technique, pas question de baisser les bras devant l’ampleur des difficultés. Chaque emploi gagné est signe d’espoir… DEVENEZ ESTHÉTICIENNE OU COIFFEUSE CAP et BP (DIPLÔME D’ÉTAT) sion ro, reconver Contrat p Combien de personnes ont entreprises. C’est ce qu’il y a de sures mises en place pour ac- de la population. Même si le retrouvé une activité profes- plus fiable comme information. compagner les demandeurs nombre d’enfants par ménage n Formatiogulaires, sionnelle grâce au Pôle Em- C’est le secteur commercial qui d’emploi ? diminue, la population de la tes o n prothésis ions de cils, ploi en 2012 ? embauche le plus avec 14 %. Michaël Renard : En 2012, 4700 Réunion reste jeune. Il y a donc exten s Michaël Renard : Nous devons Un chiffre en évolution posi- demandeurs d’emploi ont béné- beaucoup de besoins dans les tenir compte de deux éléments. tive. L’hôtellerie, le tourisme et ficié de formations dans les prin- domaines scolaires et périsco- Il y a d’une part les demandeurs la restauration représentent 12 cipaux secteurs qui recrutent, laires. En parallèle, on assiste d’emploi qui ont été positionnés % des embauches tandis que la notamment dans les filières com- au vieillissement d’une certaine Nous vous accueillons directement sur les offres des entreprises. Ils ont été 37 000 en santé et l’action sociale arrivent avec 11% juste devant le secteur merciales, vente et hôtesses de caisse. Il y a eu également beau- tranche de la population avec un besoin important en struc- dès maintenant au Port 2012 dans ce cas. Il y a également de la construction. Ce sont des coup d’actions pour des postes tures d’accueil mais aussi en ceux qui sont sortis des listes sur domaines dont les offres vont le de secrétariat spécialisé dans les accompagnement des séniors Une prépa à la hauteur cette même période. Cela repré- plus évoluer dans les prochaines domaines du commerce et du tant dans le domaine de la santé de vos exigences ! sente en tout 40 000 personnes années. Avec l’augmentation transport. Nous avons aussi sou- que des services à la personne. qui globalement ont retrouvé constante de la population, les tenu des actions dans le domaine L’augmentation de la population une activité professionnelle grâce besoins de logements et d’infras- de la formation de chauffeurs comme je vous l’ai déjà indiqué, à Pôle Emploi. Ces chiffres ne tructures vont eux aussi, aug- routiers ainsi que de services a un effet indéniable dans le prennent pas en considération menter. Il y a aussi l’effet boutoir en salle pour l’hôtellerie. Parfois domaine du commerce, du loge- tous ceux qui, sans être inscrits, de la politique des grands tra- nous devons également répondre ment et des infrastructures. Il y utilisent l’aide technique de nos vaux. On l’a constaté en 2008 à des demandes plus complexes a également un intérêt croissant structures, internet, télécopies. .. avec une augmentation signi- de la part des entreprises et nous pour les métiers verts et tout et qui ont par cet intermédiaire ficative des embauches. Mais le essayons d’y répondre au mieux. ce qui concerne ceux de l’envi- retrouvé une activité profession- revers de la médaille c’est que cet Une enveloppe de 18 millions ronnement, du traitement et du nelle. effet s’inverse quand ces travaux d’euros a été consacrée à ces recyclage des déchets. On doit s’arrêtent. Les grands travaux différentes formations. aussi prendre en considération Quelles sont les filières qui annoncés devraient permettre tout ce qui est lié au développe- recrutent ? de relancer les emplois dans le Quels sont pour vous les ment du tourisme, de la mise en Michaël Renard  : Pour avoir secteur des travaux publics. métiers d’avenir ? valeur de notre patrimoine et des une idée précise de la situa- Michaël Renard  : Le monde activités de plein air. tion, nous nous basons sur les Pour les filières qui re- de l’emploi évolue très rapi- déclarations d’embauche des crutent quelles sont les me- dement et colle à la structure
  6. 6. 10 Région Réunion {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013Louis Bertand Grondin, Délégué à laFormation Professionnelle et à l’Apprentissage« Nous devons mutualiser les moyens ! » Dans le milieu de la formation professionnelle Louis Bertrand Grondin, le conseiller Régional Délégué à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage a la réputation de, non seulement bien connaître ses dossiers mais aussi d’être attentif aux remarques et réflexions de ses interlocuteurs. Sur ce dossier plus que sensible, il nous dresse un bilan des actions de la Région. Un peu plus d’un an après la signature du CPRDFD, où enest-on ? Louis Bertrand Grondin : Le Contrat de Plan de DéveloppementRégional des Formations a été validé sur la période 2011-2015. Ilprévoit cinq axes majeurs et 18 fiches action. Sur ces dernières, 13ont été engagées sur le plan opérationnel. Nous considérons que laformation est l’outil, le moteur, la réponse concrète au développe-ment économique. Cela commence par l’apprentissage et à l’horizon2015, notre volonté est de doubler le nombre de places dans cettefilière. Cet objectif est en passe d’être atteint. Nous sommes pas-sés de 3600 à 4700 places entre 2009 et 2012. Et nous avons engagéles moyens financiers nécessaires pour que ce nombre progressede 11,5% chaque année. Ce sont des actions que nous menons encollaboration avec le monde de l’entreprise. Nous pensons que c’estune bonne méthode d’insertion dans le monde du travail. Cela per- der à une aide financière pour se former, ou bénéficier d’un accom- régionaux, le Trans Eco Express, la Nouvelle Route du Littoral, lesmet aux jeunes, dès leur formation, d’intégrer et de comprendre le pagnement en VAE, voire d’une formation en langue étrangère. aéroports, qui tous vont générer de l’emploi. Nous avons travaillétissu économique. Le Président Didier Robert a d’ailleurs déclaré avec la cellule des grands chantiers mise en place par l’Etat et laqu’il souhaiterait que le RSA Jeune évoqué par l’actuel gouverne- Avant la formation, il y a l’orientation avec de multiples Région pour recenser les besoins en terme d’emplois et de compé-ment soit transformé en contrat d’apprentissage qui permette à organismes. Il est parfois difficile de s’y retrouver… tences et donc de formations sur la période 2013-2019. La nouvelleces jeunes d’avoir accès à un niveau de qualification. Louis Bertrand Grondin : C’est aussi l’un de nos axes majeurs route du littoral devrait générer 2400 emplois directs et indirects avec la mise en place d’un véritable service public d’orientation et nous avons engagé une ligne budgétaire de 6 millions d’euros Le monde de la formation est vaste et complexe. Comment régional et d’une Cité des Métiers. Il existe 90 lieux et structures pour créer plus de 500 places de formation en direction des besoinsfaciliter cet accès à la formation ? d’accueil qui s’occupent toutes d’orientation. Certes, elles font recensés. Nous avons bien entendu tenu compte des populations Louis Bertrand Grondin : On est prêts à appuyer sur le bouton bien leur boulot chacune de leur côté mais c’est vrai que le public déjà formées existantes ou à remettre à niveau. Le Trans Eco vapour que l’égalité des chances en matière de formation devienne à la recherche d’informations sur les métiers a un peu de mal à s’y créer 400 emplois, les nouvelles filières de transport et de logis-une réalité. Nous voulons que chaque jeune demandeur d’emploi retrouver. Nous voulons et nous devons créer les conditions d’un tique un peu moins de 200 emplois et les travaux de modernisationpuisse bénéficier d’un Compte Formation Réussite qui sera com- accompagnement du public le plus large possible. Cette Cité des des aéroports environ 600 emplois et ce sur de longues périodes.posé d’un crédit d’heures de formation pour chacun (que nous Métiers, au travers son offre de service innovante et multi partena-estimons à 1000 heures) et d’un passeport orientation formation, riale, va être un pôle d’excellence ou les différents acteurs de l’orien- La Région a t’elle les outils nécessaires pour évaluerqui permettra de mieux comprendre les parcours et de suivre les tation vont travailler sur des axes communs et partagés. Dans ce l’efficacité des formations ?bénéficiaires, un peu comme une Carte Vitale dans une logique de domaine, on part de zéro. Il faut gagner en cohérence et proposer Louis Bertrand Grondin : Dans ce domaine nous devons nousparcours sécurisé. Cela nécessite en amont une mutualisation des un schéma de développement pour amener une offre de service doter de moyens qui jusque là n’existaient pas. Nous voulons desmoyens financiers qui existent déjà à travers l’Etat et les OPCA. Le de qualité au plus grand nombre. Pour cela nous devons aussi être bilans d’évaluation pour rebondir et réagir de façon annuelle surgouvernement a demandé à l’Association des Régions de France de au plus près du territoire. Nous avons rencontré les sous préfets à des arbitrages. Dans ce domaine, il existe en France 6 Régions pilotetravailler sur un compte de formation individuel. A La Réunion nous travers les comités territoriaux d’emploi et de formation. Jusqu’à qui ont mis en place ces structures. Localement nous avons man-sommes en avance dans ce domaine. Nous avons créé un espace présent, les décisions se prenaient depuis la pyramide inversée. daté l’Arvise pour nous accompagner sur le montage d’une charted’échanges régulier avec tous les financeurs et les organismes de Désormais nous voulons être sur le terrain et analyser les besoins de l’évaluation. Il faut être d’accord sur ce que l’on doit évaluer enformation. Notre dialogue avec l’ensemble des acteurs est perma- en termes d’emploi et de formation des différents territoires de l’île terme de formation professionnelle.nent. Et la Commission Permanente de la Région a délibéré sur avec l’ensemble des partenaires, institutionnels, sociaux, écono- De même, nous sommes en avance sur l’outillage de l’évaluationune convention cadre pour la mise en place de cette conférence miques qui connaissent les problèmes locaux et les besoins spéci- des formations que nous finançons  : très prochainement, nousdes financeurs. Dans ce système, chaque organisme reste garant fiques. Nous devons être capables de répondre individuellement à allons présenter aux acteurs professionnels une nouvelle plate-de ses fonds. Ce système concernerait en priorité les jeunes avec un besoin de formation. forme numérique qui permettra d’organiser les échanges d’in-une année d’expérimentation en ciblant les secteurs prioritaires formations sur le financement des formations, l’inscription dessur lesquels ils pourraient se positionner. Quels incidences vont avoir les accords de Matignon sur demandeurs, les places disponibles et consommées, le devenir des A noter également que nous avons mis en œuvre le Chèque l’emploi ? stagiaires. Cette plate-forme nous permettra un suivi en « tempsFormation Réussite, qui permet aux demandeurs d’emploi d’accé- Louis Bertrand Grondin : La Région a engagé de grands chantiers réel » de la formation.
  7. 7. 12 Contrat de génération {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013Contrat de générationune solution uniquepour régler deux problèmes Le chômage n’épargne personne mais touche plus particulièrement deux populations : chez les moins de 25 ans, le taux dinactivité atteint un niveau historique de 25 % ; quant aux plus de 55 ans, avec un nombre de demandeurs d’emploi en forte augmentation, ils rencontrent de plus en plus de difficultés à retrouver un poste. P our apporter une solution à ces deux pro- Le principe facultative. Toutefois, la mesure se veut très d’action qui respectera le contrat de généra- blèmes, le candidat François Hollande Pour favoriser l’embauche des jeunes et incitative, avec une belle carotte : toute entre- tion. Les sociétés qui ne joueront pas le jeu avait pris l’engagement de faire d’une inciter les employeurs à conserver les seniors prise qui conserve un senior et embauche seront passibles de très lourdes sanctions pierre deux coups : «Je proposerai un contrat jusqu’à leur départ à la retraite (plutôt que de dans le même temps un jeune, touche une financières allant jusqu’à 1 % de la masse de génération pour permettre l’embauche par les envoyer en «pré-retraite» à Pôle Emploi), prime annuelle de 2  000  euros pour cha- salariale. Dans une grande société où celle- les entreprises, en contrat à durée indétermi- la loi sur le «contrat de génération» repose cun, sur trois ans, soit au total : 2 000 x 2 x 3 ci atteint par exemple le milliard d’euros, née, de jeunes, accompagnés par un salarié sur un principe simple  : toute entreprise = 12 000 euros. En bonus : Le gouvernement cela représente une pénalité potentielle de… plus expérimenté, qui sera ainsi maintenu qui compte parmi ses salariés un senior de a décidé de maintenir les allègements de 10 millions ! dans l’emploi jusqu’à son départ à la retraite. 57 ans, doit être amenée à recruter un jeune charges sociales sur les salaires équivalents Ce “tutorat” permettra de préserver des savoir- de moins de 26 ans. à moins de 1,6 fois le SMIC. Et si une PME ne Les objectifs faire et d’intégrer durablement les jeunes dans possède pas de senior, pour bénéficier du Compte tenu de la pyramide des âges, des la vie professionnelle.» Élu président, il en a A NOTER : POUR LES PERSONNES EN dispositif, elle peut en recruter un. arrivées sur le marché et des départs à la fait une loi, mesure phare de son quinquennat. SITUATION DE HANDICAP, L’ÂGE EST PORTÉ retraite, l’objectif est, sur cinq ans, d’embau- À 30 ANS POUR LE RECRUTEMENT DES Le bâton cher 500 000 jeunes et donc, dans le même JEUNES, ET RAMENÉ À 55 ANS POUR LE pour les grosses boîtes temps, de maintenir en poste 500 000 seniors.Le contrat de génération MAINTIEN DES SENIORS. Les grosses boîtes, qui comptent plus de 300 employés (elles ne représentent que Au total, c’est donc un million de salariés qui seront concernés par le contrat de génération. La carotte pour les PMEen trois points Pour les entreprises de moins de 300 sala- 0,5 % des sociétés mais emploient 44 % des salariés), n’ont pas le choix. Elles doivent Le coût riés qui, communément appelées «PME», appliquer la loi qui impose alors le recrute- Le gouvernement estime qu’une fois mis représentent 99,5 % des sociétés immatricu- ment d’un jeune pour tout senior en poste. en place, à vitesse de croisière, le coût du lées en France et 56 % des salariés, ce n’est En partenariat avec les syndicats, elles ont dispositif et des aides sera de 1  milliardInfos pratiques : Olivier Annichini pas une obligation. L’application de la loi est jusqu’à septembre 2013 pour définir un plan d’euros par an.
  8. 8. 14 Agepac {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 15Thierry Kieffer, Agepac« Vive la formation en alternance ! » Depuis le début des années 90, l’Agepac propose des formations par alternance. Un terme qui a longtemps bénéficié d’une mauvaise image mais qui est en train de conquérir ses lettres de noblesse. P ur le boulevard sud, à l’étage d’un immeuble com- mercial, l’Agepac accueille ses stagiaires dans une ambiance sérieuse et conviviale. A l’image de l’équipe dirigée par Thierry Kieffer, lui-même ancien for- mateur et créateur il y a quelques années de cela, par vocation, de sa petite entreprise. Car on est loin ici des mastodontes de la formation. Avec 7 salariés et une quin- zaine de formateurs, Agepac joue la carte de la qualité et non de la quantité. Seuls 130 à 150 stagiaires passent chaque année sur les «bancs» de cette école pas comme Thierry Kieffer, Des stagiaires au travail dans directeur d’Agepac une superbe ambiance. les autres. Des jeunes issus du milieu scolaire à la recherche Major Alt d’une formation en alternance, via un contrat de profession- Major Aca ernance 2011 nalisation ou des salariés envoyés par des entreprises pour démique 2 une mise à niveau ou qui plafonnent dans leur évolution de 010 carrière. «Nous effectuons un gros travail en amont, souligne Thierry Kieffer. Nous recevons tous les candidats de façon indi- Construisez votre avenir avec lAGEPAC viduelle et nous leurs donnons toutes les informations néces- saires sur nos formations. Parfois même nous les orientons vers des filières qui nous semblent être plus adaptées à leur profil. Nous les aidons également dans la rédaction d’un CV, d’une simulation d’entretien d’embauche, dans la recherche préparez un BTS : préparez un d’un employeur.» Agepac peut se reposer sur un réseau d’entreprises parte- naires qui accueillent les jeunes et sur des formateurs qui sont des professionnels connus et reconnus. «Nous mettons l’accent tout d’abord sur le savoir-être et sur les qualités du salarié, explique le directeur d’Agepac. Il doit être le même en centre de formation comme en entreprise. Pour qu’une formation soit réussie, il faut trois critères. Un stagiaire qui soit motivé, de bons formateurs et un centre de formation qui s’implique totalement et qui va à la rencontre des entreprises.» NOS RÉFÉRENCES : Et cela fonctionne plutôt bien chez Agepac puisqu’elle affiche ces dernières années plusieurs titres de Major Académique 78% pour ses BTS et MUC (Management des Unités Commerciales). Ainsi que des taux d’insertion professionnelle élevés, souvent proches des 90%. «Nous nous appuyons sur un réseau d’an- 92% ciens stagiaires qui se trouvent souvent à des postes de res- ponsabilité dans des entreprises locales et qui sont devenus nos clients, explique Thierry Kieffer. » Pour 2013, dans un environnement de plus en plus concur- rentiel, Agepac aimerait proposer des formations jusqu’à la Contactez-nous au licence avec toujours cette même notion d’alternance, qui pour Thierry Kieffer est «la clef du succès pour entrer dans la vie active.» visitez notre site
  9. 9. 16 Apprentissage {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 {Formation professionnelle} supplément du Journal de l’île du 28 février 2013 17DE LAPPRENTISSAGE LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE POURSUIT SON DEVELOPPEMENT Malgré la situation économique tendue, la forma- Les diplômes ou les titres professionnels préparés réalité. Pour une entreprise, un jeune sortant dune prévu par les textes en fonction de son âge et de sonA LA VIE ACTIVE tion par apprentissage poursuit son développement. sont les mêmes que ceux préparés par la forma- formation par apprentissage bénéficie dune pre- avancé dans la formation. Son salaire est exonéré Cest notamment le cas en Picardie où les effectifs tion scolaire initiale ou supérieur. mière expérience professionnelle non négligeable de la majorité des charges salariales et patronales. dapprentis ont augmenté de 1% à la rentrée 2009. Lexigence de ce mode de formation repose sur qui représente un atout pour une insertion rapide Sur un plan juridique, cest lemployeur qui envoie Vos études en Australie avec Fini le temps où lapprentissage était considéré la capacité de lapprenti à assurer à la fois une vie en entreprise. son salarié en formation dans un CFA et assure la run australia comme la filière de formation des jeunes en situa- professionnelle et la préparation dun diplôme. Les Les domaines de formations par apprentissage couverture sociale de celui-ci en formation. tion difficile. La formation par apprentissage est jeunes choisissant la formation par alternance ne cessent de croître. Les métiers de lartisanat, de Lemployeur, participant à leffort de formation devenue une filière de formation prenant sa place témoignent toujours du même intérêt : la forma- lindustrie, du commerce, de lagriculture, du bâti- dun jeune, bénéficie dun accompagnement de www.runaustralia.re dans lenseignement initiale. De véritables pôles de tion par alternance permet lexpérimentation en ment, des services, du tertiaire, de lingénieur... sont lEtat et des régions sous formes dun crédit dim- formation se sont constitués ces dernières années situation réelle des taches professionnelles tout autant de domaines couverts par la formation par pôt et daides financières directes, rendant ainsi le Concilier expérience professionnelle et diplôme permettant laccès à des formations du CAP au BTS. au long de la formation permettant une meilleure apprentissage. dispositif plus accessible. est possible avec lapprentissage. Ces formations, Etudes professionnelles Lenseignement supérieur propose également des parcours de formation par alternance en Licence acquisition des compétences visées par le diplôme. De plus en plus de secteurs professionnels voient Le point de départ pour commencer une formation par apprentissage est la signature dun contrat dap- La formation par alternance a de beau jour devant elle. La France, contrairement à ses voisins euro- formations de type re 1 et 3 ans professionnelle, Master et cycle ingénieur. dans ce mode de formation le moyen de former des prentissage avec un employeur privé ou public. Ce péens, a un taux de jeune en formation par alter- accessibles à tous, donnent un bagage non Avec ou sans le Bac Ce qui caractérise la formation par apprentissage futures collaborateurs ou des futurs chefs dentre- contrat de travail est un Contrat à Durée Déterminée nance encore faible. Lapprentissage na donc pas est sa pédagogie de lalternance : associer une for- prise dont ils ont besoin. Le taux dinsertion pro- à vocation de formation. Lapprenti est donc un fini de se développer. négligeable pour entrer dans la vie active. mation théorique en Centre de Formation dAppren- fessionnelle qui dépasse les 80 % à la sortie de la salarié dont les droits et les devoirs sont régis par Etudes universitaires ti (CFA) et une formation pratique en entreprise. formation par apprentissage témoigne de cette le code du travail. Il perçoit un salaire minimumP our obtenir un diplôme professionnel ou selon le diplôme préparé, et devient alors un sala- res universités de lAustralie de lOuest technologique et à la fois apprendre un métier en entreprise, lapprentissage est rié au même titre que le reste du personnel. Il perçoit un salaire calculé selon un pourcentage internationale des diplômes COURS ET FORMATIONS EST RÉUNIONla solution idéale. Cette formation en alter- du SMIC, dépendant de son âge et de sa progres-nance permet en effet de préparer de nombreux sion dans le cycle de formation Séjours linguistiques Cours et Formations Est Réunion œuvre dans le secteur de la formation professionnelle continue, ainsi que pourdiplômes (du CAP au diplôme dingénieur, en danglais en immersion totale l’insertion socio- professionnelle de publics jeunes et adultes, rencontrant des difficultés d’intégration, en rupturepassant par le BTS...) dans des secteurs divers Déroulement scolaire, et souhaitant pallier un manque de connaissances.comme lautomobile, lhôtellerie, les travaux La partie théorique, dun minimum annuel depublics... en ayant ses frais de formation payés 400 heures selon le diplôme, sacquiert au CFA Les remises à niveau, les pré qualifications, l’acquisition de diplômes ou de Le centre de formation Cours et Formations Est Réunion, agréés parpar lentreprise formatrice. Le contrat dappren- (Centre de Formation dApprentis). La partie pra- Visa Visa tourisme/travail titres, l’accès aux concours sont quelques unes des actions entreprises depuis la DIECCTE depuis 2008, dispensent aujourd’hui la formation au titretissage est également avantageux pour len- tique se déroule dans lentreprise, sous la tutelle notre ouverture. professionnel d’Assistant(e) De Vie aux Familles. de rêve Tourisme + travail Afin de mener ces actions à bien, avec pour objectif une valorisation des publicstreprise, qui peut bénéficier dexonérations de dun tuteur ou maître dapprentissage (manager re projet : et une insertion pérenne basée sur des projets cohérents et porteurs, nouscharges sociales, de crédit dimpôts ou encore expérimenté de lentreprise) nommé pour faci- remise niveau danglais, hébergement, placement dans un job. travaillons en partenariat avec la DIECCTE, la Région, Le FSE, Pôle Emploi, aujourd’hui diplômés. Certains travaillent directement auprès des personnes,dindemnités régionales... liter lintégration et la professionnalisation de les Missions locales et Agences d’insertion, le PLIE et les collectivités. soit en structures, soit au domicile, en libéral ou pour le compte d’une lélève. En début dannée, le CFA délivre à lélève association venant en aide aux personnes âgées et/ou handicapés. Les Un véritable contrat de travail une carte nationale dapprenti, étudiant des Les entreprises des Bassins Ouest, Sud, Nord et Est, ainsi qu’un grand nombre certificats de compétences de ce titre professionnel offre de larges possibilités Le contrat dapprentissage est un contrat de métiers, qui offre des réductions de tarifs dans d’associations, accueillent nos stagiaires pour les périodes d’alternance, ce qui de savoir-faire et de savoir être, faisant de l’ADVF une personne capable de Martine GUAY - Tél : 0692 87 53 74 Chloé Guay - Tél : 0692 82 97 25travail conclu entre un « étudiant des métiers » différents domaines (cinémas, restaurants uni- nous permet de disposer actuellement d’un solide réseau de partenaires. Les répondre à de nombreux besoins auprès des personnes en difficulté ou non, y runaustralia@wanadoo.fr runaustralia1@orange.fr(anciennement apprenti), un centre de formation versitaires, transports...). périodes de stages ont également permis la signature de nombreux contrats compris dans le domaine de la petite enfance.dapprentis (CFA) et une entreprise. Lapprenti de travail. Nous sommes très engagés à la professionnalisation du tutoratsigne un CDD dune durée d1 à 3 ans, variable en entreprise, et à ce titre nous assurons des formations continues au sein des entreprises, des collectivités et établissements du secteur médico-social nos stagiaires souhaitant devenir aide-soignant ou aide médico- psychologique, (associations d’aide à domicile, maisons de retraite, secteur hospitalier). nous nous sommes tourné vers la métropole pour concrétiser un partenariat avec une école dispensant ces formations à Paris et Lyon. La réussite des projets entrepris est le fruit d’une collaboration étroite et Et après ? renouvellement de contrat, afin dobtenir une permanente entre les différents acteurs de la formation et de l’insertion. Le En effet, le titre professionnel d’Assistant(e) De Vie aux Familles. L A F O R M AT I O N Une fois le diplôme en poche, plusieurs pos- sibilités soffrent à lélève apprenti ; il peut se qualification supérieure, ou enfin rechercher un emploi. Dans tous les cas, son CV présentera stagiaire se sentant écouté et encadré s’implique également avec plus de volonté et surtout se donne les chances de croire réellement en des projets permet d’intégrer une école passerelle d’aide-soignant ou d’aide médico- psychologique, sans avoir le besoin de présenter un concours (Arrêté du 22 octobre voir proposer une embauche par lentreprise qui déjà une expérience significative sur le marché d’avenir. 2005, article 19, alinéa 3) et donnant ainsi plus de chances à nos stagiaires pour Notre priorité, la formé, il peut aussi continuer son cursus en du travail, ainsi quun diplôme reconnu par les Afin de poursuivre nos actions, nous répondons aujourd’hui à une forte envisager de se former davantage et intégrer l’emploi. apprentissage (ou non) jusquà 30 ans pour un professionnels du secteur.. votre valeur ajoutée demande de continuité de parcours vers les professions paramédicales et LES FORMATIONS EN APPRENTISSAGE sociales, ce qui nous semble capital à deux titres : Plus de 1 400 titres et diplômes à finalité profes- sions qui y sont effectuées sont cohérentes avec professionnalisation dans un secteur porteur, adaptée aux spécificités sionnelle peuvent se préparer en apprentissage. le contenu de la formation, la période en entre- régionales, face aux besoins futurs de personnels qualifiés dans le Formation continue (management, informatique, EBP…) Quels sont-ils, comment se déroule la formation prise étant prise en compte pour la délivrance du secteur de l’aide à domicile mais aussi dans les structures paramédicales SSIAP : lessentiel à retenir. diplôme ou du certificat. et sociales. Formations service à la personne (courtes ou diplômantes) Il nous paraît primordial compte tenu du nombre important de jeunes, souvent Préparation aux concours du secteur médico social * la plupart des diplômes professionnels (du En entreprise Lapprenti est placé sous la responsabilité dun FORMATION en situation de décrochage scolaire et/ou rencontrant des difficultés dans la construction de leur projet professionnel, mais aussi pour les adultes souhaitant travailler dans le domaine paramédical et social, de participer, d’aider et CAP - certificat daptitude professionnelle, au maître dapprentissage, choisi en fonction de ses SST Sauveteur Secouriste du Travail / SSIAP / TP Agent de diplôme dingénieur, en passant par les Bacs pro, connaissances professionnelles et de son envie d’accompagner vers un parcours d’insertion durable. Sureté et de Sécurité Privée les BTS - Brevets de Technicien Supérieur, les DUT - Diplômes Universitaires de Technologie, de transmettre son savoir-faire. Dans les 2 mois qui suivent la conclusion du Service de Sécurité Incendie SE QUALIFIER DANS LES SECTEURS PORTEURS ou encore les Masters...). Une fois obtenus, ces contrat, un entretien dévaluation doit se tenir et d’Assistance à Personnes Vous êtes employé par un particulier, diplômes sont exactement les mêmes que ceux avec lemployeur, un formateur du CFA et le jeune. Titre professionnel assistant(e) de vie aux familles Cap petite enfance une entreprise, ou une association. délivrés en formation sous statut scolaire. Les Cet entretien peut entraîner laménagement de SSIAP 1 - 2 - 3 et les recyclages conditions dexamen sont dailleurs identiques. la formation. Passerelle écoles d’aide-soignant et AMP – Paris et Lyon Préparation concours d’atsem * les titres ou certificats à finalité professionnelle Dispensées par des professionnels Vous avez droit à mise en place par les branches professionnelles Les passerelles Pour participer à la prochaine Cap assistant(e) technique en milieu familial et collectif Préparations concours : Éducateur de jeunes enfants auxiliaire de puériculture des heures de formation. et enregistrés dans le RNCP (Répertoire National Les « passerelles » permettent à des jeunes RENSEIGNEZ VOUS ! des Certifications Professionnelles). ayant des difficultés de parcours dentrer ou de se maintenir en apprentissage. Ces dispositifs, FORMATION SSIAP 1 Préparations concours secteurs sanitaire et social : Validation des acquis de l’expérience (du 10 au 28 juin 2013) Validation des acquis de l’expérience Cap maintenance et hygiène des locaux Lorganisation de la formation mis en place par les Régions, les accompagnent jusquà la signature dun contrat en alternance. Contactez-nous au 0262 35 43 18 ou Accompagnement a la création d’entreprise Titre professionnel agent de propreté et d’hygiène En centre de formation Formations à temps complet (au moins 30 heures 0262 94 31 28 Fax : 02 62 58 00 26 Le temps de formation en CFA (centre de forma- par semaine), leur durée est variable : entre 3 et 0692 48 34 12 tion dapprentis) peut varier de 400 heures par an pour un CAP à environ 800 heures pour un Bac 8 mois selon les objectifs fixés. Ce sont les missions locales qui vous aiguilleront Responsable Formation : TECHER Guillaume - guillaume.adpc974@gmail.com 02 62 52 71 55 ( Est et Nord ) / 02 62 24 51 39 ( Ouest et Sud ) frenchcurriculum974@gmail.com pro ou un BTS. Les CFA sont tenus de suivre le vers les CFA (Centres de Formation dApprentis) cferest@orange..fr travail dans lentreprise, de sassurer que les mis- qui proposent de telles classes.

×